TOP 10 : INTÉRIEURS

Les décors participent intégralement au succès et au prestige toujours vivace des Avengers. La série, qui s’est toujours démarquée de ses concurrentes par le soin apporté au design, a su pleinement optimiser l’apport de cet élément. Dès l’époque Cathy Gale, l’obligation de tourner en studio impose de soigner particulièrement cet aspect.

Par la suite les passages au film, puis à la couleur ne cesseront d’accroître les potentialités des artistes d’une série s’ouvrant également aux décors naturels. L’Angleterre traditionnelle va se voir ainsi magnifiquement restituée, avant que la fantaisie imprégnant sans cesse davantage la série ne nous vaille des environnements plus originaux, jusqu’à verser pleinement dans le psychédélisme en vogue à la fin des années 60.

Les Avengers étant si souvent dans l’appartement de l’un ou de l’autre, ces plateaux feront l’objet d’une attention toute particulière.

Les New Avengers perpétueront la tradition, de même que le film de 1998 qui y consacrera des moyens considérables.

Voici la liste des 10 meilleurs, classés du 10e au 1er par nos internautes !

LA MAISON DE L'HORREUR

Ne vous retournez pas (saison 3)

Estuaire44 : Un décor particulièrement évocateur de la folie de Gundmann, admirablement mis en valeur par la mise en scène particulièrement inventive de l'épisode. Si l’ensemble pâtit du noir et blanc et de la médiocre qualité de l'image (surtout comparativement à celui de son remake, Le Joker), on apprécie son relatif réalisme conférant finalement plus d'impact aux éléments déviants que l'ensemble trop riche qui lui succédera.

La présence très justifiée de ce décor dans le classement (un tantinet modeste même) vient aussi saluer l'élévation de la qualité des décors observée durant la saison 3, concomitante à un accroissement relatif des moyens et surtout la progression en originalité et fantaisie des intrigues.

L’ANTRE DE KANE

Le dernier des Cybernautes (New Avengers – saison 1)

Estuaire44 : Tout au long de leur parcours les New Avengers me semblent accorder une moindre importance aux décors intérieurs que leurs aînés, au profit des paysages et des sites urbains non plus déserts mais saisis avec réalisme. Et pourtant quelques merveilles perdurent, comme ces saisissants portraits de nos héros, miroirs parfaitement glaçants de l’obsession de vengeance dominant Kane le défiguré, jusqu’à la folie.

On y retrouve également une reprise judicieuse de l’esthétique des Avengers, qui jouent régulièrement avec des représentations d’eux-mêmes, au sein d’un épisode constituant lui-même un revival. Un excellent choix de la part de nos internautes !

LE FAUX CHEMIN DE FER

Les Fossoyeurs (saison 4)

Estuaire44 : L'un des décors les plus fameux de la saison 4, nous valant une inoubliable scène d'humour au non sens très britannique, dans la droite ligne de cette période où la série revendique plus que jamais son identité anglaise. On apprécie d'autant plus l'apport de cette petite merveille que le reste de l'épisode paraît relativement terne, hormis un deuxième chemin de fer très particulier, mais cette fois extérieur !

Ce train d'intérieur reste un exemple très parlant de ces décors décalés apportant du piment à une histoire, comme souvent dans cette série où abondent les Excentriques irrésistibles. Une apparition méritée, mais qui aurait pu obtenir un positionnement plus élevé.

LES DÉCORS DE CINEMA

Caméra meurtre (saison 5)

Estuaire44 : Ces décors constituent une succession de superbes tableaux rendant un vibrant hommage à la magie du Cinéma. Ils manifestant un sens artistique rare, comme lors de la séquence du fameux enterrement d'Emma Peel ou de la salle des tortures. Les décors s'affranchissent ici de leur statut de simple support de l'action, pour en devenir partie intégrante.

Ce feu d'artifice se voit de plus couronné par la mise en abîme du tag final, l'un des plus audacieux et percutants de la série. Cette manifestation paroxystique de l'art du décor développé par la série me semble plus forte que bien d’autres la précédant dans ce classement.

L'APPARTEMENT DE TARA KING

Saison 6

Estuaire44 : L'appartement de Tara se montre éloquent à propos de la personnalité juvénile et très fashion victime de celle-ci, en rupture avec le classicisme de celui de Steed. De plus, sa structure à deux niveaux joints par un escalier autorise régulièrement des scènes d'action et d'affrontement très spectaculaires. Le revers de la médaille réside dans la datation de la série introduite par ce design archétypal du psychédélisme de la fin des années 60.

Si la série se revoit aussi aisément aujourd'hui c'est également pour son intemporalité, dans laquelle les décors récurrents tiennent une grande part. De fait celui de Tara jure beaucoup plus de nos jours, renvoyant à des clichés certes sympathiques, mais désormais totalement obsolètes et vaguement ridicules. On comprend donc parfaitement qu'il soit retenu par nos internautes, mais également son éloignement des sommets.

LA MAISON DE L'HORREUR

Le Joker (saison 5)

Estuaire44 : Fastueux, dément, morbide : on perçoit sans peine que ce décor particulièrement riche s'inscrive plus que d'autres dans la mémoire des téléspectateurs. Cependant, par ses excès même, il me semble desservir quelque peu l'impact d'une histoire apparaissant plus comme une fantasmagorie à la Lewis Caroll que comme un authentique récit d'épouvante.

Les acteurs (y compris Peter Jeffrey) ont plus de mal à développer leur jeu dans un contexte aussi écrasant et on peut lui préférer l'anormalité plus sournoise et finalement déstabilisatrice de Ne vous retournez pas. Sa splendeur justifie sa présence dans ce classement, mais j'aurais interverti sa position avec celle de sa première version.

L'APPARTEMENT D'EMMA PEEL

Saison 4

Estuaire44 : Élégant, accueillant, contemporain et très féminin... Tandis que l’œil gardien demeure l’un des grands symboles de la série, on discerne dans ce décor toute la finesse du talent de Harry Pottle, le dessinateur de l’ensemble des décors de cette saison. En refusant comme de coutume tout effet trop appuyé, il développe un fort bel écrin pour la nouvelle héroïne de la série, parfait reflet de sa personnalité.

De plus, avec astuce, il autorise beaucoup de liberté pour les personnages, comme l’illustre le fameux échange d’escrime de Voyage sans retour. Une façon très originale d’organiser la visite d’un appartement ! Une place dans le tiercé de tête aurait été méritée, si celui-ci ne s’imposait pas aussi indubitablement.

LA MAISON AUTOMATISÉE

L'héritage diabolique (saison 4)

Estuaire44 : Ou quand le décor devient le personnage principal d’un épisode, au cours d’un haletant et intense duel, tant physique que psychologique, avec Mrs Peel. L’idée du piège clos autour d’un plateau amovible apparaît superbe comme allégorie de la folie de son créateur mais aussi de celle du progrès technologique déshumanisé, dont la critique constitue l’une des tendances profondes de la série.

La maison du Pr Keller reste bien l’un des décors les plus remarquables des Avengers, et ce n’est certes pas par hasard qu’elle se voit aussi souvent associée aux représentations de la série (livres, documentaires…). Elle distille une Science-Fiction ambitieuse et subtile, comme trop peu de séries ont pu nous en offrir, tandis que, par son aspect décalé, elle établit une passerelle jouissive vers un autre chef-d’œuvre audiovisuel, La Quatrième Dimension (tout comme le fera la base aérienne étrangement déserte de L’heure perdue, pour les décors extérieurs). Mon premier choix personnel.

LES QG DE MÈRE-GRAND

Saison 6

Estuaire44 : Mère-Grand reste le pari le plus audacieux de la saison 6 (car rompant le superbe détachement du duo Steed/Mrs Peel) mais aussi le plus abouti. La figure hors normes du personnage et de son interprète y sont évidemment pour beaucoup, mais il s'épanouit également grâce aux multiples et étonnants décors de ses entretiens avec les Avengers. C'est bien leur étrangeté et leur variété qui achève de rendre Mother inoubliable, lors de moments toujours attendus et remémorés par le public. L'une des rares conséquences positives de l'américanisation de la série !

Étrange succession d’échelles, donjon médiéval, piscine en plein air, Mini déambulant dans le brouillard londonien, bus à impériale… C’est à un vrai festival de l’imagination et de l’humour que nous entraîne ce supérieur hiérarchique à nul autre pareil. Une seconde place très justifiée !

L'APPARTEMENT DE STEED

Saison 5 et Saison 6

Estuaire44 : Le décor central de la série, incontournable. Tous ses éléments, bien révélateurs de la personnalité de Steed et irrésistiblement anglais, se verront utilisés avec bonheur au fil des épisodes, que cela soit pour des confrontations toniques ou pour ces échanges irrésistibles entre Avengers apportant tellement à la série. Le soin procuré à sa conception comme à son ornementation résume à lui seul l’importance accordée à cet aspect par une série particulièrement si novatrice dans le domaine du design des décors.

Cette première place s’impose comme une évidence, car il s’agit d’un point de convergence pour les différents amateurs des Avengers : ceux-ci débattent sans fin de leur saison, épisode ou collaboratrice préférée, mais se rallient tous autour de Steed, lui-même indissociable de cet appartement.

Ainsi s’achève un classement témoignant du goût très sûr de nos internautes, même si la profusion de décors superbes, caractérisant au plus haut point la série dès la période Cathy Gale, fera qu’il paraîtra toujours en manquer plusieurs. Qu’importe, la sélection retenue rend bien compte des divers aspects de la série et constitue un panorama particulièrement attractif !

 

Retour au Top/Flop