saison  saison

Drôles de dames (1976-1981)

Saison  5

 


1-2. AGENCE DE MANNEQUINS
(ANGEL IN HIDING)




Jody Mills, un mannequin, est retrouvée morte derrière un studio de photos, à la réputation louche. Mr.Mills fait appel à Kelly, Kris, et Bosley (Tiffany est partie) afin de retrouver l'assassin de sa fille. Pour leur enquête, Kelly commence par interroger la colocataire de Jody, une certaine Julie Rogers, elle aussi mannequin. Kris et Bosley, eux, se rendent sur les lieux du crime. Grâce à de nouveaux indices, Kelly et Kris en déduisent que la clef de l'énigme a lieu dans l'agence et se font donc passer pour des mannequins cherchant à intégrer l'agence de Mr.Woodman !

Et voilà la dernière saison de la série. La série hélas confirme qu'elle a dépassé son apogée après le départ de Sabrina/Kate Jackson. Shelley Hack n'a pas convaincu les producteurs et peut-être le public et malgré tous les efforts de sa remplaçante, la série est victime de l'usure du temps et la qualité générale des épisodes baisse fatalement. La saison 5 est cependant meilleure que sa réputation le laisse entendre. Inégale est un meilleur mot. Je la trouve même souvent excellente malgré quelques épisodes en effet vraiment très mauvais. Alors que Tiffany Welles est repartie vers l'est, l'agence Townsend accueille une nouvelle détective, Julie Rogers ! Elle n'apparaît toutefois pas immédiatement, les Anges n'étant que deux (trois avec Bosley) au début de l'histoire qui ainsi nous fait (brièvement) patienter.

Présentation de Julie Rogers : Julie est devenue mannequin après avoir été surprise en train de voler une robe lorsqu'elle était plus jeune. A noter que Julie a perdu sa mère deux ans avant de devenir mannequin et n'a jamais connu son père. Après avoir eu quelques embêtements avec la police, Julie décide de revenir dans le droit chemin grâce à un ami flic, Barry.
Il est possible que cette "reconversion" ait inspiré les créateurs de la série pour son remake, les trois nouvelles Anges de 2011 n'ayant pas un passé des plus sages...

Cette saison commence avec un épisode plutôt typique des séries policières "classiques" mais très ancré quand même des années 80 : mannequins, prostitution, drogue, etc...

Le scénario de Ivan Goff et Edward J. Lakso, avec ce fond classieux mais toujours captivant et "voyeur", est très bon malgré quelques longueurs, dûs en partie à l'entrée progressive de la nouvelle Ange. Du coup, l'intrigue perd un peu de sa substance pour se concentrer sur elle : on en apprend pas mal sur le passé de Julie, à l'origine de son côté "buté" comme dirait Kelly. C'est l'Ange la moins connue de la série, surtout en France où la saison 5 a été diffusée dans les années 90 soit dix ans après la fin de la série ! C'est pour ma part l'Ange que je préfère, son côté un peu "ripoux" et son tempéramment très batailleur la distinguent beaucoup des autres Anges : à noter ainsi qu'elle maîtrise très bien le combat à mains nues comme Kelly, ce sont bien dans le genre de dignes descendantes des Avengers girls ! Par ailleurs, Tanya Roberts faisait régulièrement ses scènes d'action elles-mêmes, ce que seule Jaclyn Smith faisait jusqu'alors.

Et cet épisode le démontre avec brio : il comporte beaucoup de scènes d'action, où le spectateur sera très impressionné par les prouesses de Julie, qui n'est pourtant qu'un mannequin, lorsqu'elle se bat dans cet épisode ! Elle est animée d'une énergie furieuse qui fait merveille, tranchant avec les autres styles des autres Anges. Si Tanya Roberts voulait nous marquer immédiatement, c'est réussi ! La scène où Kris se défend contre le tueur n'est pas mal non plus... La scène finale qui est aussi la meilleure de l'épisode, lorsque Julie monte sur le toit de la voiture de Jimmy Joy, le vendeur de drogue, est très angoissante et parfaitement bien réalisée. A noter que c'est sans doute la seule fois que Tanya Roberts est doublée. Tout l'épisode bénéficie de l'excellente réalisation de Dennis Donnelly qui exalte autant la splendide beauté des mannequins qu'il presse nerveusement le tempo de l'enquête.

La musique est à la hauteur de cet épisode, qui d'ailleurs démarre sur un thème ressemblant beaucoup à celui que l'on peut entendre dans l'épisode La Grande Interrogation (saison 7) de la série Chapeau Melon et Bottes de Cuir.

Les seconds rôles sont pas mal ; et pour cette entame de dernière saison, la production n'a sollicité rien de moins que Sir Christopher Lee dans le rôle de Dale Woodman ! Il est correct mais moins bon il faut dire que dans ses prestations dans The Avengers ! A noter que c'est le seul acteur à avoir participé à Drôles de Dames et à Chapeau Melon et Bottes de Cuir : il a joué dans les épisodes Interférences (saison 5) et Interrogatoires (saison 6). Il a aussi joué dans les séries Cosmos 1999, Sherlock Holmes, et dans de très (trop ?) nombreux films, le grand Dracula !
Jimmy Joy interprété par Don Stroud est convaincant. Stroud a joué dans les séries Hawaii 5-0 (2010), Arabesque, L'agence tous Risques, K2000, Chips, Hawaii Police d'état etc …

Bosley désire aller à Hawaii. Ça tombe bien, les Anges et lui iront à Hawaii durant 5 épisodes !

En bref un très bon épisode, bienvenue à Julie Rogers !

Retour à l'index?


3. LA FIN DU VOYAGE
(TO SEE AN ANGEL DIE)


Les Anges et Bosley arrivent à Hawaii. Kris décide d'aller acheter du champagne pour fêter leur arrivée sur l'île, mais elle est attaquée par un homme, Tom Grainger, et ses enfants, qui la kidnappent ! Une voyante, Eleonor Willard, trouve la voiture de Kris et se rend à l'agence afin d'aider Julie, Kelly, et Bosley à la retrouver !

5 avril 1980. Après un mano-à-mano final avec Wo Fat, leur plus terrible ennemi, l'équipe Hawaï 5-0 ferme boutique. 12 années durant, le détective Steve McGarrett et son équipe auront chassé avec succès le crime dans ces îles du pacifique. Du coup, les hawaïens sont inquiets : qui va les protéger désormais ? C'est alors qu'ils décidèrent huit mois après de faire appel à la seule équipe capable de rivaliser avec les flics de la police d'Etat : Les Charlie's Angels !!
Euh, bon, d'accord, ça ne s'est pas passé tout à fait comme ça... mais nos Anges vont bel et bien s'exporter à Hawaï le temps de quelques enquêtes. Avant de laisser la place dix-neuf années plus tard à l'alliance ultime du charme (siliconé) et de l'efficacité subtile (hum, hum) de la dernière équipe d'Alerte à Malibu !!! (Eh, ho, je plaisante !!)

Enfin bref, c'est clairement le meilleur épisode de la saison 5 et un des meilleurs épisodes de toute la série !

Et voilà, Julie fait définitivement partie de l'équipe ! Et elle ne pourra pas se plaindre de s'être ennuyée durant sa véritable première enquête en tant qu'Ange. C'est en effet un des épisodes les plus angoissants de la série (annoncée par le glaçant titre original), on partage la terreur de Kris tout au long de l'épisode. Cheryl Ladd nous offre sa meilleure interprétation dans la série (Avec A la Mémoire de Rosemary, saison 3).

Le scénario de l'inusable tandem Ivan Goff-Edward J. Lakso, partant du bon vieux thème d'un héros (héroïne ici) kidnappé par vengeance et recherché par ses amis, devient un véritable chef-d'œuvre. Bon, on peut soupirer que ce soit Kris, décidément la plus chanceuse des Anges, qui se fasse encore kidnapper ! Mais bon, j'aurais très mal vu Kelly ou Julie à sa place, qui n'ont pas cette "fragilité" que l'on retrouve chez Kris. Tom Graigner décide de kidnapper Kris, car il est persuadé que sa femme s'est suicidée à cause d'elle, quand Kris l'arrêta quand elle était encore dans la police de San Francisco.
La donnée "fantaisie" si importante pour justifier une idée aussi éculée est assurée par l'idée que les Anges travaillent avec une voyante, Eleonor Willard (Un des meilleurs seconds rôles de la saison 5 !). Bien trouvé, Jane Wyman est très convaincante dans se rôle, et nous met tout de suite à l'aise. Les Avengers traiteront de manière plus discutable l'atout d'une médium dans Steed et la voyante (saison 8 ) . L'épisode sait faire monter la tension très efficacement et le suspense prend tout le long.

Également pas mal de scènes d'action dans cet épisode, toutes sont excellentes, Kris nous montre l'étendue de ses talents, elle se bagarre très bien face à Charlene Grainger. La scène où Kris est attaqué en voiture, est superbe, la réalisation est parfaite ! Rien à redire ! En plus, la mise en scène du toujours performant Dennis Donnelly sublime le visage apeuré de Kris et donne une atmosphère très lourde, un épisode très inquiétant !
La musique que l'on peut entendre durant l'épisode est non seulement très intense mais aussi plus dissonante, moins harmonieuse, ce qui est un excellent choix ! (A noter que les musiques de la saison 5 sont beaucoup plus modernes que celle de saisons antérieures), d'ailleurs les scènes où Eleonor a des visions sont soutenues par des percussions sourdes et obsédantes, on peut entendre comme un cœur qui bat ! Très inquiétant...

Les seconds rôles (Il y en a très peu) confirment l'excellence de l'épisode comme Eleonor Willard. Bon il fait dire qu'en ce moment, la production ne lésine pas sur les stars en convoquant l'impériale Jane Wyman !! Cette très grande actrice a joué dans de nombreux films, où son charme mutin fit merveille à l'écran. Dans les années 60, elle se reconvertit dans les séries comme La Croisière S'amuse, Le sixième sens, Dr. Quinn Femme Médecin, etc… et surtout le soap Falcon Crest (plus de 200 épisodes) !
Tom Grainger joué par Cameron Mitchell ! Il a joué dans un autre épisode de la série : La Vengeance de ces Dames (saison 4). Il a également joué dans les séries Arabesque, K2000, Magnum, Mme Columbo, Hawaii Police d'état, Mission Impossible etc …
Et enfin Ted Grainger, joué par Gary Franck ! Il a participé aux séries Magnum, Les deux font la paire (Avec Kate Jackson), Arabesque, Hooker, Les Rues de San Francisco, etc…

En bref un épisode qu'il faut voir absolument !

Retour à l'index


4. SIRÈNE D'ALARME POUR TROIS SIRÈNES
(ANGELS OF THE DEEP)


Alors que Julie et son guide Bianca Blake faisaient de la plongée sous-marine, deux hommes les attaquent et font exploser leur bateau ! Une fois retrouvée par les garde-côtes, Julie, accompagnée de Kris et de Kelly décide de mener leur petite enquête ! Julie et Kelly commencent leurs investigations au Pacifique Tower, un hôtel, afin de retrouver Bianca, qui s'y est rendue après leur sauvetage. Mais à la sortie de l'hôtel, deux hommes attendent Julie et Kelly afin de les kidnapper !

Un des meilleurs épisodes de la saison 5 ! C'est pour moi le troisième meilleur épisode de cette saison. Il faut croire que le soleil d'Hawaï fait du bien à nos Anges !

Cet épisode joue beaucoup sur les scènes d'action, dès le départ avec Julie qui se fait attaquer par un homme alors qu'elle faisait de la plongée ! Pas grand-rapport avec le combat aquatique un peu bâclé de Mme Peel de Meurtres à épisodes (saison 5) des Avengers, car la bataille est somptueusement filmée avec une Tanya Roberts au top de sa forme !
Les scènes sous l'eau sont également efficaces. A la caméra, un débutant prometteur fait ses armes puisqu'il s'agit de Kim Manners ! Après avoir raté ses deux premières réalisations qui sont deux épisodes de la série (Souvenirs (saison 3) et L'Ange déchu (saison 4)), la troisième semble être la bonne, tellement Manners varie au maximum son jeu de caméras, avec une inventivité qui fait plaisir. Certes Manners n'est pas du tout dans son élément, à savoir l'épouvante, l'angoisse pure (qu'il portera à un sommet rarement égalé dans X-Files et Supernatural), mais il se débrouille très bien. Bonne nouvelle, il réalisera encore plusieurs épisodes de cette dernière saison !

La bagarre Julie/Kelly vs Chin Lu Sin/Blachie est excellente, très haletante ! Si je devais comparer la technique de combat de Julie à une Avengers Girl, je dirais Purdey, car elle est très technique, très chorégraphique. Julie maîtrise le combat comme une reine !

En ce qui concerne le scénario de Robert George et d'Ivan Goff, rien à redire, l'intrigue est certes très basique (la drogue) mais très bien élaboré, avec un bon sens du développement dramatique culminant dans les énergiques scènes d'action ! On sent toutefois que les scénaristes sont en manque d'imagination, vu que le sujet a été maintes fois exploité dans la série et que son déroulement, même efficace, semble piocher à droite à gauche d'autres épisodes de la série.
L'humour n'est pas oublié, durant la toute première scène de l'épisode avec l'incontournable Bosley, mais aussi avec Bianca Blake, ce qui lâche un peu la pression dès lors que l'épisode menace de devenir trop sérieux. La scène finale est très spectaculaire ! Un vrai bonheur de voir les Anges dans une telle forme !

En ce qui concerne les personnages secondaires, il sont tous excellents sauf Marvin joué par un Sonny Bono qui a l'air de se demander (et il est pas le seul) ce qu'il fait dans cet épisode ! Son personnage est d'ailleurs trop ridicule à mon goût !
Bianca Blake, interprétée par Patti D'Arbanville, est un des points forts de l'épisode. Cette actrice a joué dans les séries : Arabesque, New York 911, New York Police Judiciaire, etc…
Tony Kramer joué par Bradford Dillman. Il a joué dans les séries Arabesque, La Croisière S'amuse, Thriller, Les Rues de San Francisco, Mission Impossible etc …

Et enfin Le Lt. Torres joué avec une indéniable présence par Soon-Tek Oh qui aideras les filles durant les épisodes : Plage interdite, Un tueur à gages sur l'île, Et si l'on dansait ? Il a aussi joué dans les séries Hawaii Police d'état, Magnum, Arabesque, Les mystères de l'ouest, etc…

Retour à l'index


5. UN TUEUR À GAGES SUR L'ÎLE
(ISLAND ANGELS)


Julie a pour mission d'identifier un tueur à gages qui doit arriver sur l'île 72h avant l'homme qu'il doit tuer. Elle réussit à l'arrêter mais les Anges apprennent qu'il a un complice. Julie, Kelly, et Kris vont devoir tout tenter pour retrouver le second tueur. Pour ce faire, Julie et Bosley se font passer pour des reporters, tandis que Kris devient serveuse dans l'hôtel où le tueur se rend. Kelly fait, elle, équipe avec le Lt. Torres. Mais alors qu'elle rentrait dans sa chambre, Julie surprend un cambrioleur qui lui vole sa pellicule de photos !

On enchaîne les très bons épisodes en ce début de dernière saison, celui-ci (malgré un titre VF affligeant) est tout simplement excellent, une vraie merveille ! Certes, les enquêtes commencent de plus en plus à se ressembler et les infiltrations des Anges sont bien moins surprenantes mais cela était-il suffisant pour que les producteurs arrêtent la série ? Car l'efficacité est bel et bien au rendez-vous dans ce tonique épisode au suspense captivant. De plus Julie a pour la première fois le rôle principal, et elle se débrouille parfaitement bien, comme diraient les admiratifs Kris, Kelly, Bosley, et Charlie dans le tag final.

L'épisode démarre fort avec une introduction pleine de rebondissements et de suspense, lorsque Julie doit identifier le tueur avec l'aide Lt. Torres, une fois le tueur trouvé, l'action s'accélère avec frénésie jusqu'à son interpellation par Kelly et Kris, brillant prélude !
Beaucoup de scènes d'action, comme la bagarre entre Kelly et directeur du magasin Lin ! Très beau combat qui rivalise avec celui où Julie se fait attaquer par le cambrioleur dans sa chambre. La musique joue sur des effets d'attente très inquiétants. La traditionnelle scène finale est également réussie, avec le duel contre le second tueur ! On peut regretter que ce soit Kris qui mouille ici sa chemise dans un épisode centré sur Julie mais la bataille est rondement menée. Un épisode à ne pas manquer, rien que pour ses scènes d'action entre réalisme et chorégraphie travaillée. Il faut dire que le savoir-faire de Don Chaffey (The Avengers, Le Prisonnier...) est presque toujours gage de qualité, et l'épisode ne fait pas exception, sa mise en scène est toute en fluidité.

Le scénario de Robert George et d'Ivan Goff est allégrement mené et est plein de rebondissements. On en vient toujours à se poser la question, mais pourquoi ont-ils arrêté la série ? Le cocktail action-charme-humour-suspense... est au coeur de ce flamboyant épisode digne des premières saisons.
A noter que dans cet épisode Bosley se fait draguer par Toni Green, une des employées du club de rencontre Aloha, ainsi que par Lisa Gollo, une des clientes de l'hôtel. C'est quand même pas tous les jours que Bosley reçoit autant de propositions !

Les personnages secondaires sont à l'image de cet épisode à commencer par la ravissante Lisa Gallo jouée par Carol Lynley ! Cette actrice a joué dans les séries : Pour l'amour du risque, La croisière s'amuse, Hawaii Police d'état, Kojak, Thriller, Mannix, etc…
Le guest du jour s'appelle Lyle Waggoner dans le rôle de Jack Barrows ! Il est connu pour avoir joué le rôle de Steve Trevor dans la célèbre série Wonder Woman qui venait de s'arrêter. Il a aussi joué dans les séries : Arabesque, Happy Days, La croisière s'amuse, etc…
Et pour finir la superbe Toni Green jouée par Barbi Benton ! Elle a participé aux séries : La croisière s'amuse, Arabesque, Chips, etc…

Un must see !

Retour à l'index


6. PLAGE INTERDITE
(WAIKIKI ANGELS)


Alors qu'un couple en voyage de noces se rendait sur la plage, ils sont attaqués par deux buggys (voitures tout-terrain) dont les conducteurs kidnappent par la même occasion la fille du sénateur Knight ! Celui-ci fait appel à Charlie et ses Drôles de Dames afin de retrouver sa fille. Pour cette enquête, les Anges deviendront maîtres nageuses !

Un bon épisode mais moins bon que les autres se déroulant à Hawaii. Bonne idée de couverture : les Anges en maîtres nageuses ! Avec bien entendu tenues appropriées...
Cet épisode comporte quelques longueurs qui nous laissent parfois un peu sur notre faim. L'épisode meuble alors en rallongeant les dialogues ou par de superbes mais peu utiles vues de l'île.
Le scénario de B.W. Sandefur et d'Ivan Goff est bien organisé, mais les idées commencent vraiment à se faire rares, malgré un suspense jamais négligé. L'humour est de la partie, avec encore et toujours ce pauvre Bosley ; exemple : les Anges le pousseront d'ailleurs dans la piscine afin de le sauver durant le tag final... A noter que Bosley ne sait hélas pas nager !

L'épisode commence fort avec la furieuse introduction, pleine d'action, du couple attaqué par les puissants buggy fonçant à toute allure. La musique au tempo fulgurant qu'on y entend est excellente, très rageuse et opressante !
Pas mal de scènes d'action comme la scène où Kelly est attaquée sur la plage par les kidnappeurs, ou bien encore la scène de fin très spectaculaire avec Kris se donnant au maximum contre ses ennemis ! Par contre, il facile de voir que ce n'est pas Jaclyn Smith qui conduit le buggy dans la scène final ! Une des rares fois où Jaclyn est doublée.
La meilleure scène de l'épisode est sans doute celle où Julie et Kelly ont réussi à localiser, Marty, la fille du sénateur, et que Kelly la sauve de justesse de la mort ! A voir sa tête avant que les ombres des Drôles de Dames (excellente idée de metteur en scène) apparaissent. La réalisation de Dennis Donnelly, le réalisateur le plus prolifique de la série, se maintient au niveau, toutes les scènes-clés sont hautement valorisées.

Il y'a un petit clin d'œil à la série Hawaii Police d'état (Hawaii 5-O en VO) puisque l'acteur Zulu participe à cet épisode sous le nom de Kono ! Peut-être s'est-il engagé dans la police du département d'Oahu après être parti du 5-O ?

De très bons seconds rôles dans cet épisode, sauf un, Bo Thompson, joué par Dan Haggerty, pas du tout dans l'esprit de la série, il est plus ridicule qu'autre chose, et sa voix en VF ne fait rien pour arranger les choses. Il a joué dans beaucoup de films et dans peu de séries comme La croisière s'amuse.

Le meilleur second rôlee de l'épisode est le sénateur Knight joué par Richard Anderson ! (Non, pas Richard Dean Anderson !) Connu pour avoir joué le rôle d'Oscar Goldman dans les séries L'homme qui valait trois milliards, et Super Jaimie. Il a également participé aux séries : Arabesque, K2000, L'homme de Fer, Hawaii Police d'état, Les mystère de L'ouest, etc…

Pour info, "Waikiki" est le nom d'un quartier d'Honolulu, là où se déroule l'épisode.

Retour à l'index


7. ET SI L'ON DANSAIT...
(HULA ANGELS)


Steve Moss, le patron d'un night-club, a été kidnappé ; les kidnappeurs demandent à Mme Moss, sa femme, de payer 1 million de dollars de rançon. Si elle ne paye pas, chaque soir une fille du night-club sera kidnappée. Mme Moss fait appel à Kelly, Julie, et Kris afin qu'elle retrouve son mari. Pour cette enquête, Kris et Julie essayent de se faire engager dans le night-club de Steve. Mais les jours passent sans résultat... et plusieurs filles se font enlever !

Avouons-le, on abordait cet épisode avec appréhension, étant donné les différents désastres qui se sont produits quand Les Anges se tournaient vers le domaine de la danse et de la musique... Et là, finalement, agréable surprise ! C'est un très bon épisode, le meilleur sur le thème de la danse. Cependant dans cet épisode, exotisme oblige, ce sont des musiques et des danses typiquement hawaïennes qui nous sont proposées, comme le Hula.
Suivant la bonne vieille recette qui a fait le succès de la série, nous avons une intrigue très simple : une série de kidnappings mystérieux, qui est relevée par la fantaisie du thème des danses hawaïennes et par son rythme rondement bien mené ! Kris et Julie sont excellentes en danseuses de Hula, elles nous offrent un très beau spectacle. Un délice pour les yeux ! Evidemment, on peut dire que le Hula Kahiko étant un art extrêmement complexe, il est surprenant que les Anges parviennent à le danser correctement en si peu de temps. Mais bon, ça fait partie du charme de la série...

Le scénario de Robert George et d'Ivan Goff est une fois de plus une réussite, l'épisode joue surtout sur le suspense, les dialogues, et les spectacles de Hula, d'une grande beauté, magnifiquement filmées par le jeune mais si talentueux Kim Manners qui sait bien utiliser les grands plans d'ensemble très théâtraux. Le point faible : vraiment très peu d'action, ce qui est plutôt dommage car cette saison est bien plus moderne et les scènes d'action plus spectaculaires les unes que les autres nous manquent. Cependant la scène finale est excellente, et comporte une petite bagarre entre Kris et Stacy Panish, parfaitement bien réalisée ! La scène près de la piscine est également excellente, Kelly nous montre l'étendue de ses talents en se battant avec un des hommes que Stacy avait engagé pour prendre l'argent de Mme Moss. Une fois n'est pas coutume, Julie se fait complètement avoir par cet homme de main...

Les musiques de l'épisode sont très délectables, surtout celle que Steve est obligé de subir, lorsqu'il est fait prisonnier, ou bien, par contraste avec la bande-son "occidentale", les musiques de Hula très douces mais riches des rythmes populaires d'Hawaïi sont très agréables à l'écoute.
Également beaucoup d'humour dans cet épisode, comme dans le tag final avec ce pauvre Bosley, qui revêt une tenue de Hula et danse devant les Anges !! Difficile de rester sérieux dans une situation pareille !

En ce qui concerne les seconds rôles, nous avons le plaisir d'accueillir une des meilleurs méchantes de la série, la cruelle Stacy Panish interprêtée par Joanna Cassidy ! Elle a joué un rôle récurrent dans Six feet under, mais aussi dans Arabesque, La croisière s'amuse, Starsky et Hutch, Mission Impossible, etc...
Steve Moss joué par Gene Barry. Il a joué dans un autre épisode de la série : Le fantôme du Music-Hall (saison 2).

A noter que ce fut le dernier épisode tourné à Hawaii, les Anges repartant au prochain épisode pour Los Angeles.

Retour à l'index


8. ALAMBIC ET VIEILLES QUERELLES
(MOONSHININ ANGELS)


Bobby Dan Bartlett, le fils de Mr.Bartlett, est attaqué sur la route alors qu'il faisait sa livraison d'alcool. Pour Mr.Bartlett, il n'y a aucun doute, son ennemi juré Mr.Catlin est le responsable ! Charlie, craignant que les deux familles rivales se précipitent dans l'escalade de la violence, confie comme mission à Kelly, Kris, et Julie d'éviter que d'autres drames se produisent entre les deux familles. Pour mener à bien leur enquête, Kelly devient le chauffeur de Mr.Bartlett, Kris s'occupe des alambics de Mr.Catlin, tandis que Julie revêt la couverture de serveuse.

Le titre français est un clin d'oeil à la fameuse comédie Arsenic et vieilles dentelles (1944). Nous tenons ici un des épisodes les plus appréciés des fans. Et ils ont bien raison car cet épisode est tout à fait excellent. Le contraste entre l'exotisme ensoleillé d'Hawaïi avec la subite ambiance country de cet épisode est d'un effet assez rafraîchissant ! L'aspect campagnard, faussement calme, marche ici à plein, servant de cadre à des réglements de compte sans merci tout à fait captivants.

Le thème de l'épisode, le trafic d'alcool, ainsi que les querelles de famille, peut paraître très simple mais la façon dont B.W Sandefur et Ivan Goff ont écrit le scénario est tout à fait solide. Le manichéisme habituel caractérisant ici les séries policières est ici finement mis à mal avec deux familles loin d'être irréprochables toutes les deux. L'issue incertaine de ce duel, et la tension instaurée par les vieux ennemis contribuent à renforcer les atouts de l'épisode. De plus, les scènes d'action bénéficient d'un savoir-faire et d'une énergie contagieuse ; la réalisation de Kim Manners, définitivement bien plus sûr de lui, fait toujours merveille. La dernière saison met la barre plus haut comparée aux précédentes sur ce point-là : l'action occupe plus de place, comme la scène où Kelly doit faire sa livraison et qu'elle est attaquée par une voiture ; Kelly y confirme, comme déjà démontré dans « Il faut savoir tout Faire » (saison 4), qu'elle est un as du volant ! Les très beaux décors extérieurs, avec un amusant côté Western, sont superbes à regarder, tout comme Kris, vraiment très belle en chimiste ! A noter que la maison de Mr.Lacy est la même que celle de l'épisode « Qu'on est bien chez soi » (saison 4).

La musique de l'épisode, très country, est tout simplement magnifique, elle est bien plus belle que celles que l'on peut entendre dans les autres épisodes se déroulant dans ce milieu (Ces Dames au Far West, Les vacances des Drôles de Dames, Ces Dames prennent la route...) et dissipe instantanément toute mélancolie.

Et enfin les rôles secondaires, comme d'habitude, tous à la hauteur de l'épisode comme Mr.Bartlett interprété par Dennis Fimple. Il a joué dans les séries L'agence tous risques, La Cinquième dimension, Starsky et Hutch, etc…
Mr.Catlin joué par Dabbs Greer. Il a participé aux séries La petite maison dans la prairie, L'incroyable Hulk, Les Rues de San Francisco, L'Homme de Fer, Mannix, etc…

En bref, un des meilleurs épisodes de la saison 5 !

Retour à l'index


9. MARIAGE SURPRISE
(HE MARRIED AN ANGEL)


Julie, Kelly, et Kris sont engagés par Mlle Stone, afin de retrouver un escroc qui a volé tout l'héritage de ses parents à sa sœur. Pour cela, Kris essayera de devenir la complice de John Thornwood, l'escroc, tandis que Julie et Kelly essayeront de trouver qui est sa prochaine cible. Une fois la cible trouvée, Kelly tente de sympathiser avec elle pour gagner sa confiance pendant que Julie s'occupe d'interroger son père.

Cet épisode est le premier ratage de la saison 5, il est troisième de mon FLOP 5 de la saison. C'est en effet un des épisodes les plus ridicules de cette saison.

C'est Kris qui a une fois de plus le rôle principal... et elle n'est vraiment pas à la hauteur cette fois ! Elle commet l'erreur de ne pas casser son image glamour, "propre", ce qui fait qu'elle n'est vraiment pas convaincante en arnaqueuse retorse ! Une des plus mauvaises interprétations de Cheryl Ladd, particulièrement lisse et atone. On sent que les acteurs ne sont vraiment pas emballés par l'intrigue cousue de fil blanc. Malheureusement, Tanya Roberts ne vaut guère mieux dans cet épisode : Julie est ainsi très mauvaise lorsqu'elle ment à Joe Fenell, le père de Monica Regis, prochaine cible de John Thornwood. Finalement, seule Kelly, portée par une Jaclyn Smith plus inspirée que ses camarades, parvient à exister.

On ne sonnera pas les cloches pour le scénario d'Edward J. Lakso et Ivan Goff : l'absence de fantaisie, et la langueur de l'intrigue qui se traîne sans jamais devenir plus intense est à bailler d'ennui. Cependant, quelques points font que je ne mets pas la note minimale, comme la bagarre entre Julie et les gardes de Joe, réellement dynamique, ou le plan astucieux de Kris, ainsi que l'humour toujours grâce à Bosley qui ne manque pas une seule occasion de faire le zouave lorsqu'il joue le rôle du Révérend John Bosley, il est hilarant ! David Doyle est toujours à l'aise. Voilà ce qui vaut le coup car le reste de l'épisode est une véritable catastrophe. On se demande où les scénaristes sont allés chercher des idées aussi absurdes, toutes plus idiotes les unes que les autres. Fantaisie oui, grotesque non !

Du coup, même le génial Don Chaffey, engoncé dans une histoire immobile et stupide, ne peut donner libre cours à son talent. Certes, sa mise en scène est très correcte, parvenant à donner quelques étincelles deci-delà mais même un prodige de la caméra comme lui peut difficilement faire du bon travail avec un aussi mauvais script...

La série se voit assez bien trahie dans les grandes largeurs : aucune scène d'action à part la bagarre entre Julie et les hommes de Fenell ; le reste n'est que du bavardage pour ne rien dire. Il faut également à Kris plusieurs jours pour trouver un plan qui tient la route... Pas du tout dans l'esprit de la série qui fait injure à la crédibilité et à l'intelligence des Anges.

Les seconds rôles sont aussi mauvais que l'épisode comme Monica Régis jouée par Beege Barkette, vraiment très cruche... ! La faiblesse insigne de son personnage enfonce encore plus l'épisode. Elle a participé a très peu de séries et de films comme : Un Rabbin au Far West, Tueurs de Flics, Un Tueur dans New-York, etc…
John Thornwood interprété par David Hedison, un des plus mauvais méchants de la série ! Il a joué dans un autre épisodes de Drôles de Dames : Le Démon des courses (saison 3).

Résumé : Les Anges ne sont pas à la noce dans cet épisode ! 2 melons tout juste. Au suivant !

Retour à l'index


10. SABOTAGE
(TAXI ANGELS)


Depuis quelque temps, la compagnie de taxi Archer subit plusieurs attentats ! Mme Archer fait appel à Charlie et ses Anges afin de retrouver la personne qui les attaquent. Kelly devient donc chauffeur de taxi, Julie, la standardiste de la compagnie, et Kris, serveuse dans le café à côté de la compagnie. Mais alors qu'elle était avec un client, Kelly perd le contrôle de sa voiture qui a été sabotée !...

Très bon épisode, avec une intrigue tout à fait originale, inédite dans la série : les Anges enquêtent dans le domaine des taxis ! Cette nouvelle bonne idée compense le peu d'originalité du déguisement des Anges et d'un déroulement certes efficace mais un peu mécanique.

Un thème parfaitement bien choisi, qui fait place à un très bon scénario de Robert George et d'Ivan Goff. La qualité des épisodes jouant aux montagnes russes, il est plaisant de voir qu'ici les auteurs sont en forme. Exploitant très bien cette idée originale, l'enquête des Anges prend un tour très dynamique et rythmé. Cependant cet épisode comporte quelques temps morts, comme certains bavardages inutiles entre Julie, Kelly, et Mme Archer, ou les délires du Sergent agaçants à la longue.

Cet épisode comporte toutefois pas mal de scènes d'action comme la toujours épique scène finale, Julie et Kelly sont superbes de pugnacité. Ou bien encore la très émouvante scène où Julie et Kelly courent après le Sergent, au tragique destin, se résolvant de manière surprenante par le retournement sur le rôle qu'il jouait dans l'affaire. Effondrée par cette révélation, la solide Kelly est elle-même au bord des larmes...

La scène d'introduction est très angoissante, amorçant un suspense qui restera - à quelques remplissages dispensables - fortement imprégné dans le récit. La scène clé est lorsque l'on peut voir la dynamite sur le moteur du taxi, et Mr.Archer s'en approcher, la musique change soudain de ton, devenant très stressante... A voir absolument

A noter une très bonne réalisation de la part de John Peyser, surtout durant la scène où Kelly perd le contrôle de son véhicule. Sa mise en scène nerveuse fait merveille durant l'épisode en entier, mais surtout dans cette scène rapide, où les plans insistants sur le pied de Kelly appuyant sans succès sur la pédale de freins, cela rajoute encore plus de suspense...

De très bons seconds rôles pour cet épisode comme Mme Archer interprétée par Sally Kirkland ! Elle a joué dans un autre épisode de la série : La Cage aux dames (saison 4), un vrai bonheur de la revoir ! Elle a aussi joué dans les séries : Arabesque, Starsky et Hutch, Kojak, Hawaii Police d'état, Des jours et des vies, etc…

Jake Barnett est joué par Norman Alden, un des meilleurs méchants de cette dernière saison ! Il a participé à deux autres épisodes de Charlie's Angels : Sammy Davis en voit de drôles (saison 2) et Dans la danse (saison 4).

Retour à l'index


11. LE TUEUR AU TÉLÉPHONE
(ANGELS ON THE LINE)


Dans le Hot Line Club, une boîte pour célibataires, se trouve sur chaque table un téléphone. Alors que deux femmes s'y trouvaient, l'une d'entre elles reçoit par un coup de fil des menaces de mort ! Elle est retrouvée assassinée peu de temps après à la sortie du club ! Les Anges sont chargées de l'enquête et elles se rendent au club. Il ne faut que peu de temps pour que Kelly reçoive à son tour un appel inquiétant : elle est la prochaine cible du tueur !

Cet épisode est bâti sur un sujet intéressant, celui des rencontres sentimentales organisées. Des intrigues sur ce milieu toujours fascinant ne datent pas d'hier, le prodigieux Coeur à Coeur de Chapeau melon et bottes de cuir n'en est qu'un exemple, se déroulant dans une agence matrimoniale. L'explosion d'Internet dans les années 90 vit la floraison des sites derencontre, aujourd'hui très communément utilisés, et dont le succès ne s'est jamais démenti. L'excellent Meurtres sur Internet des X-Files est également construit sur ce sujet. Drôles de Dames, comme Les Avengers et X-Files, s'inscrit dans son temps, en choisissant le moyen terme entre les agences et les sites internet (ces derniers encore inexistants dans les années 80) : les clubs de célibataires, qui faisaient fureur à l'époque.

Et tout comme les épisodes précités, c'est épisode est à classer parmi les plus éclatantes réussites de la série. C'est un des meilleurs épisodes de la saison 5. Je le classerais quatrième meilleur épisode de cette saison.

L'intrigue très originale, un tueur qui appelle ses victimes au téléphone, est vraiment très angoissante, le suspense tient tout au long de l'épisode, on ne se doute pas une seule seconde de la véritable identité du tueur, qui fait l'objet d'un brillant twist final…

Cet épisode très noir fait beaucoup penser à un épisode de la série Mission Casse cou : Le Tueur (saison 3). Quelques ressemblances également avec l'épisode de DDD Les Meurtres (saison 2). Tout au long de ce sombre scénario, aux gros pics de tension soigneusement dosés par Goff et Lakso, une véritable peur psychologique s'installe, bien au-delà du niveau habituel de la série. Cet aspect menaçant a une redoutable plus-value : la fantastique mise en scène de Kim Manners qui trouve ici les germes de ce qui deviendra son thème de prédilection : la terreur, voire l'épouvante. Certes, pas de visions d'horreur ici à la Supernatural, mais une très lourde atmosphère bien rendue, vraiment réussie, et pleine de promesses...

Cette fois-ci, c'est Kelly qui tient le rôle principal. Jaclyn Smith est tout simplement magnifique durant cet épisode, elle arrive à nous faire partager toutes ses émotions : la peur, l'angoisse, etc … C'est également la première fois que Kelly perd vraiment son sang-froid et qu'elle est sur le point de craquer ! A voir la scène où elle reçoit un appel du tueur dans son appartement...

Cet épisode comporte également beaucoup de scènes d'action comme la superbe bagarre entre le tueur, une bagarre magnifiquement bien réalisé, et également très bien chorégraphiée, la musique est divine.

La scène où Kelly est poursuivie par le tueur en voiture, à la sortie du Hot Line Club est également excellente, dans la lignée de ses poursuites pleines d'adrénaline qui tiennent en haleine !

Julie et Kris sont très peu présentes, mais ce n'est vraiment pas gênant, Kelly arrive à nous les faire oublier pendant tout l'épisode en jouant son rôle à la perfection ! C'est réellement une superbe interprétation de la part de la belle Jaclyn, qui hérite ici d'un magnifique terrain pour exprimer son talent d'actrice.

Les acteurs secondaires sont également à la hauteur, comme Paul Factor interprété par Bruce Watson. Il a joué dans les séries Mission Impossible, Mannix, Star Trek, Bonanza etc … Un personnage très bien mis en valeur !

Harry Starke joué par Paul Cavonis. Il a joué dans trois autres épisodes des Drôles de Dames : Ces Dames de la Nuit (saison 2), Copies Conformes (saison 3) et Ah, ces chères études (saison 4).

Tout simplement immanquable !

Retour à l'index


12. EN AVANT LE MUSIC-HALL
(CHORUS LINE ANGELS)


Plusieurs artistes d'un groupe de Music-hall ont disparu. Mme Traina, productrice du spectacle, fait appel à Kris, Julie, et Kelly, afin de retrouver le kidnappeur. Kris devient donc journaliste, tandis que Julie s'improvise manager de Kelly, qui elle, s'engage comme danseuse ! Mais plus tard, une autre fille disparaît...

On peut rendre hommage aux Drôles de Dames d'avoir popularisé le thème de l'épisode comportant des scènes dansées (et chantées), à tel point que d'autres séries, de manière bien plus assumée et bien plus travaillée, s'empareront également de cette idée. Souvent avec une réussite éclatante (Buffy contre les vampires, Scrubs, Sanctuary...). Hélas pour nos Anges, elles ont un blocage avec les épisodes de danse, qui sont systématiquement ridicules ! Aucun travail, musiques horribles, chorégraphies grotesques, les épisodes de ce genre comptent parmi les pires navets de la série. En plus des danses, les épisodes sont à chaque fois des désastres scénaristiques intégraux ! L'exception étant Et si l'on dansait, mais qui était sauvé par l'exotisme d'Hawaïi.

On croyait avoir tout subi avec le désastreux Fantôme du music-hall (saison 2)... mais c'est sans compter sur Edward J. Lakso qui réussit le redoutable exploit à aller encore plus loin dans l'indigence totale. Car cet épisode est clairement le pire de toute la série ! C'est une véritable daube... Comment les producteurs ont pu accepter de laisser tourner un épisode pareil ? Il faut croire que dans chaque saison, il est obligatoire d'avoir un épisode sur le music-hall ! En tous cas, celui-ci est le pire de tous, on est obligé de subir plein de danses répétées et horriblement mauvaises, ainsi que des chansons vraiment horribles, et encore, c'est peu dire...

Cet épisode a la particularité d'être le seul à avoir été réalisé par un acteur principal de la série (une habitude souvent prise dans les séries télés). En l'occurrence, David Doyle, notre cher Bosley... et ce n'est vraiment pas une réussite ! Il aurait mieux fait de rester dans son rôle d'acteur, le métier de réalisateur n'est vraiment pas fait pour lui ! Tirant trop sur la corde des gros plans, ne sachant où placer ses caméras, il ne sait vraiment pas où aller. Ce n'est sans doute pas un hasard s'il n'a jamais retenté l'expérience.

L'intrigue est certainement la plus crétine de la série. Et à cinq épisodes du dernier épisode, ce gros trou d'air ne nous rassure pas ! On comprend mieux pourquoi la série s'est arrêtée. Avec des épisodes comme celui-ci, c'est sûr que la série était condamnée ! Pire, aucune scène d'action présente dans cet épisode : juste de la danse, du chant, encore de la danse, du chant, et rebelote (!). Le sommet est quand on se farcit le lamentable spectacle final deux fois, simplement pour compléter les trous et pour que l'épisode dure bien 45 minutes.

Ni Cheryl, ni David, ni Jaclyn, ni Tanya ne sont en forme, quelle tristesse ! Les seconds rôles sont catastrophiques à commencer par le méchant, plus ridicule tu meurs (!), Darian Mason interprété par Michael Callan. Il a joué dans un autre épisode des Drôles de Dames : Las Vegas (saison 1). Il à également joué dans les séries Arabesque, K2000, Super Jaimie, Le Juge et le Pilote, etc …

Jessica jouée par Lee Travis. Elle a joué dans plusieurs autres épisodes de la série : Les hôtesses de l'air (saison 2), Meurtre à Las Vegas (saison 3), Ces Dames s'amusent (saison 4).

Clairement le zéro absolu de la série : à éviter d'urgence !

Retour à l'index


13. L'OMBRE D'UN HÉROS
(STUNTWOMEN ANGELS)


Un homme déguisé en Robin des Bois sème la panique dans un studio de cinéma. Le patron des studios, Mr.Tobias, fait appel à Kris, Kelly, et Julie afin de retrouver ce fou. Pour cette nouvelle enquête, les Anges se font engager comme cascadeuses. Mais plusieurs autres incidents se produisent...

Un épisode assez prometteur au départ mais qui sombre vite dans l'ennui. Le thème de l'épisode a déjà été utilisé dans le meilleur épisode de la série et de la saison 1, La Star : le Septième Art, en l'occurrence. Et plus particulièrement l'univers des cascadeurs, ces hommes et femmes athlétiques assurant des scènes physiques souvent très risquées, pour assurer le spectacle. Cette répétition, par ailleurs au service d'un épisode bien moins réussi, est un autre éloquent témoignage de l'essoufflement de la série. Par ailleurs, est-ce le hasard ? A la fin de cette même année 1981, Glen A. Larson lancerait sa série L'homme qui tombe à pic dont le héros est... un cascadeur ! De plus, interprêté par Lee Majors, mari d'une certaine Farrah Fawcett !! Décidément, la cohérence est parfaite !

Cette fois-ci, les Anges deviendront cascadeuses après avoir passé un entraînement chez Big Teddy, un ami de Charlie. D'ailleurs cette scène est la meilleure de l'épisode, truffée d'humour, avec des Anges se payant gentiment la tête à Bosley, et le taquinant continuellement tout au long de l'épisode. Ce "running gag" est d'ailleurs un des rares atouts de cet épisode. Malgré ça en effet, cet épisode ne contient pas tous les éléments de la série pour constituer un bon épisode, trop grand classicisme, étude du milieu peu développée... on se lasse très vite. Pourtant nous avons le plaisir de très belles cascades de la part de Kelly, Julie, et Kris (Cheryl Ladd met enfin la main à la pâte, il faut dire que doubler les Anges dans un épisode sur les doublures aurait été un fâcheux contresens !). Une très bonne réalisation énergise l'ensemble. Mais le reste est très creux, le scénario se traîne en longueur, exploite mal son idée, et le tout sent le réchauffé. Bref, les auteurs ont vraiment du mal à nous captiver en ce moment.

A noter toutefois de très beaux costumes. Notamment quand Kris, Julie, et Kelly se déguisent en Robin des Bois (Peut-être un clin d'œil à Mrs.Peel dans l'épisode L'économe et le sens de l'histoire [saison 4] de la série Chapeau Melon et bottes de cuir). Les décors sont par contre décevants, pas assez réalistes, un autre point négatif pour cet épisode...

De plus, nous avons pas une seule scène d'action, ce qui n'est pas du tout dans la logique de la série (surtout dans un tel épisode), les Anges devraient être capables de défendre dans n'importe quelle situation... et là, rien !

Nos trois chères actrices sont correctes. Quant aux acteurs secondaires, ils sont bons, mais sans être excellents, on a vu mieux... Le principal rôle secondaire, Jeff Stanowitch, est interprété par Denny Miller. Il a joué dans deux autres épisodes de Charlie's Angels : Le cirque de la peur (saison 2), et Les vacances des Drôles de Dames (saison 3). Il a aussi joué dans les séries K2000, V, Dallas, Arabesque, Les Rues de San Francisco, etc…

Retour à l'index


14. HYPNOSE MORTELLE
(HYPNOSE MORTELLE)


Mr.Tustin engage l'hypnotiseur Mr.Reardon afin qu'il tue les quatre PDG de la Western Techtronique. Mr.Briggs, un des quatre PDG, sentant que sa vie est menacée, fait appel à Charlie et ses Drôles de Dames afin d'appréhender le tueur. Kelly et Kris deviennent cadres consultantes dans la Western Techtronique, tandis que Julie essaye de se faire engager chez Reardon et Co. Mais Reardon découvre son double jeu, il la programme donc pour assassiner Briggs !...

Le dernier chef-d'oeuvre de la série est considéré comme le meilleur de la saison 5 pour un grand nombre de fans. A sa vision, on les comprend sans peine ; personnellement, c'est pour moi le deuxième meilleur épisode de cette dernière saison. Il tombe à point nommé après deux épisodes catastrophiques ! La qualité de cet épisode est digne des premières saisons. D'ailleurs cet épisode ressemble beaucoup à un épisode de la saison 1 : Kelly entend des voix.

Le thème de l'hypnose est très bien exploité, de plus Julie a le rôle principal et nous offre sa meilleure interprétation de la série, elle est parfaite !

L'épisode démarre sur les chapeaux de roue avec une introduction très angoissante, Reardon prouvant à Tustin que ces méthodes sont excellentes, en poussant l'innocente Francine Miller à se tuer ! Le scénario de B.W. Sandefur et d'Ivan Goff n'est curieusement pas dans l'ADN de la série : pas de fantaisie, et encore moins d'humour. Ce choix est justifié pour amener une sombre sensation permanente de malaise, et une tension lourde qui monte peu à peu... Les airs hallucinés, la quasi déshumanisation qui gagne Julie est brillamment retranscrite par Tanya Roberts. Hypnose mortelle (quel titre bien lourd !) suit son cours avec un suspense au cordeau.

Les scènes d'hypnose sont magnifiquement bien réalisées, en particulier celle où Julie tape à la machine avec des flashes bleu, c'est sinistre à souhait ! Toutes ces scènes sont puissamment imaginatives (La Manners' touch !). La musique est terrifiante, fait bien son office.

Et avec grand-plaisir nous retrouvons enfin de superbes scènes d'action comme la bagarre Julie vs Steven Briggs, où l'éléctrique combat fatricide entre Julie et Kris !! Avec toutefois une incohérence : que Kris réussisse à battre Julie au combat est un peu difficile à avaler ! La baston finale est une des plus enflammées de la série, c'est aussi le meilleur combat de Julie lorsqu'elle se bat contre Reardon.

Malgré la qualité des scènes d'action, il faut noter des doublures très visibles, en particulier celle de Cheryl Ladd lors du combat entre Kris et Julie. Et également la doublure de Brett Halsey (Steven Briggs). Heureusement, Tanya Roberts n'est pas doublée, comme d'habitude !

D'excellents seconds rôles, avec en première place le meilleur méchant de cette dernière saison : Mr.Reardon interprété avec une folie démoniaque par Eric Breaden ! Il a joué dans les séries : Arabesque, Une nounou d'enfer, Chips, Wonder Woman, Mission Impossible, Hawaii police d'état, Kojak, etc...

Steve Briggs joué par Brett Halsey. Il a joué dans les séries K2000, Pour L'amour du risque, Super Jaimie, Columbo, etc...

Encore un coup de maître !

Retour à l'index


15. LES RISQUES DU MÉTIER
(ANGEL ON A ROLL)


Douze banques ont été dévalisées ! L'un des présidents des douze banques fait appel à Julie, Kris, et Kelly. Après l'interrogatoire des banquiers, un indice conduit les Anges sur la piste de Ted Markham, l'homme qui a installé les distributeurs d'argent dans les douze banques. Kris est chargée de séduire Ted pour qu'il dilapide son argent, de manière à ce que les banques puissent récupérer leur bien...

On l'aura compris, cette dernière saison n'arrive plus à innover, à nous surprendre. Cet épisode illustre cette "fin de règne" et sent vraiment le réchauffé. Il ressemble énormément à l'épisode Mais qui a disparu ? (saison 4), lui non plus pas très réussi d'ailleurs (beaucoup plus convaincant que celui-là quand même !). Reprenant les mêmes défauts que l'original, tout en étant quasi dépourvu de ses qualités, Les risques du métier, dont on soulignera l'adéquation du titre, n'arrive jamais à nous intéresser.

En fait, la fantaisie, la légereté, est un des plus importants atouts de la série. Or, dans la saison 5, on ne retrouve plus ce côté un peu décalé qui fait le charme de la série. Ainsi, Drôles de Dames se mue en une pâle copie de série policière besogneuse et inégale. Certes, l'absence de fantaisie est justifiée quand les histoires sont sombres et angoissantes, mais dans des épisodes pas trop stressants, ou très classiques, c'est une erreur car dénaturant la série. Et cet épisode en est une triste démonstration.

Par rapport à la saison 4, Cheryl Ladd a moins souvent le rôle principal, ce qui donne une plus grande égalité aux Dames. Le problème est que quand elle a le premier rôle dans cette saison, elle tombe toujours sur des épisodes vraiment médiocres ! (excepté La Fin du Voyage).

Le scénario d'Ivan Goff et d'Edward J. Lakso est calamiteux, partant d'une idée complètement idiote. il y'a beaucoup trop de passages à vide, rien ne se passe, pas d'humour, pas d'action, le néant ! De plus, Cheryl Ladd est vraiment très mauvaise, pas du tout convaincante, caricaturant grossièrement son jeu. Comment Ted ne remarque-t-il pas qu'elle est détective ? (Les maladresses de Kris, ici très falote, crèvent les yeux !). On sent la fin de la série... Enfin, c'est le dernier gros ratage des Anges, les deux derniers épisodes seront bons mais sans être excellents. La mise en scène de Dennis Donnelly, le réalisateur le plus prolifique de la série (13 réalisations) est très paresseuse, dommage qu'il quitte la série avec ce fiasco. Même la scène finale est ratée, Julie, Kelly et Kris sortent leurs revolvers et on a juste droit à un « Freeze » décevant, mais qui après tout est normal étant donné la qualité de l'épisode !

La grande partie de l'intrigue se déroule à Las Vegas où Kris essaye de faire dilapider l'argent de Ted dans des jeux (ce qui rappelle un peu le navrant Le grand jeu (saison 1)) ou dans des vêtements pour Kris... en fait rien de passionnant, pas de vrai méchant. Un ratage total !

Les seconds rôles sont également très mauvais, Ted Markham n'a rien à défendre, Mark Pinter, son interprète, ne peut donc rien faire d'intéressant ! Il a joué dans les séries Pour l'amour du risque, NCIS L.A, La croisière s'amuse, Cold Case, etc…

Boris joué par Joseph Sirola, est également médiocre ! Il a participé aux séries Wonder Woman, Pour l'amour du risque, Hawaii Police d'état, Mission Impossible, Max la Menace, Les Incorruptibles, etc…

Même le tag final est vraiment crétin. Cet épisode est un vrai flop, bien placé dans le classement des pires épisodes de la série !

Retour à l'index


16. MR.GALAXY
(MR.GALAXY)


Ron Gates, un des participants du concours de Mr.Galaxy (bodybuilding), manque de se faire tuer dans son gymnase. Ron et son manager Artie font appel à l'agence Townsend afin de retrouver celui qui en veut à Ron. Kelly se fait passer pour une journaliste, tandis que Julie enquête auprès de Mr.Norman Powers, le manager de Chuck Wilde, un concurrent de Ron. Mais alors qu'ils étaient en voiture, Ron et Kris sont attaqués par une autre voiture qu cherche à les éliminer...

Un très bon épisode : Une bonne intrigue, un thème nouveau dans la série : le concours de Mr. Galaxy, une réalisation saine et tonique, une interprétation solide... Alors que la série est à son crépuscule, elle nous offre une dernière enquête policière très ludique (le dernier épisode étant à part).

Cet épisode bénéficie d'un scénario particulièrement efficace de la part de Mickey Rich et Larry Mitchell. Cette arrivée de sang neuf tardive mais nécessaire donne une dernière bouffée de fraîcheur à cette dernière saison qui commençait à se traîner dans un ronron paresseux. Le duo d'écrivains respecte classiquement, sans trop d'audace, mais agréablement, tous les codes de la série : de l'humour à la frayeur, du suspense en veux-tu en voilà, etc. L'enquête qu'ils imaginent est un petit divertissement allègre qu'on aurait tort de bouder. D'ailleurs, le thème de bodybuilding est bien trouvé : lorsque l'on a trois jolies filles à l'écran, mettre de beaux colosses musclés, suintant le "mâle" dans toute leur splendeur est une évidence ! Une complémentarité un peu facile, mais les auteurs eux-mêmes semblent s'en amuser tout au long de leur récit bien construit. Cette distanciation, cette petite ironie, est délicieuse.

L'épisode commence parfaitement bien avec un homme entrain de trafiquer les machines de sport de Ron, la réalisation est parfaite, digne des premières saisons, avec ces plans très lourds de sens de la main du tueur... Don Chaffey, à l'inverse de Dennis Donnelly, réussit sa sortie avec une dernière mise en scène enlevée et rafraîchissante.

Cet épisode comporte également pas mal de scènes d'action, conduites avec la vivacité habituelle de Chaffey et des actrices, comme celle où Ron et Kris se font attaquer par la voiture de Danny Barr, ou bien encore la bagarre finale entre Kris et l'un des hommes de Mr.Barr, une bagarre magnifiquement bien réalisée !

Également pas mal d'humour dans cet épisode, encore une fois avec Bosley qui même à l'approche de la fin, reste toujours aussi irrésistible ! Comme quand il avoue à Chuck qu'il aimerait devenir Mr.Galaxy !! (Sans vouloir être méchant, David Doyle n'a quand même pas la carrure d'un bodybuilder genre Schwarzenegger...). D'ailleurs, dans le tag final, les sportifs envoient une machine de sport à Bosley, qui fera une démonstration devant les Anges ! Un grand moment de pure rigolade !

Cet épisode est le dernier à avoir une intrigue policière puisque le dernier épisode sera constitué essentiellement de flashes-back dû à l'argument du grand final... Et on peut bien dire que les Anges résolvent leur dernière véritable enquête de manière fort honorable.

A noter que Kris se fait appeler Wonder Woman par Mr.Barr ! Un surnom pas anodin, car cela faisait à peine deux ans que Lynda Carter avait remisé son costume de superhéroïne au vestiaire. Encore très présente dans la mémoire collective, ce clin d'oeil n'est donc pas fortuit ! Quel magnifique surnom pour une aussi jolie fille, bien que Kris Munroe est loin du personnage de Wonder Woman (excepté leurs beautés naturelles).

De très bons seconds rôles dans cet épisode comme Ron Gates interprété par Roger Callard. Il a joué dans les séries Les Experts, Wonder Woman, Rick Hunter, Walker Texas Ranger, etc…

Artie Weaver joué par Richard Bakalayn, est brillant de ruse et de malice ! Il a joué dans deux autres épisodes des Drôles de Dames : Le démon des courses (saison 3), et La vengeance de ces Dames (saison 4).

Un petit air de fantaisie souffle sur cet épisode, comme un dernier salut avant un final mélancolique...

Retour à l'index


17. ENTRE LA VIE ET LA MORT
(LET OUR ANGEL LIVE)


Kelly a pour mission d'arrêter un homme qui aurait volé son patron. Avec Bosley, Kelly se rend chez le suspect en question. Mais il se trouve que cet homme est armé ; et lorsqu'elle arrive, il tire froidement sur elle ! Elle est conduite à l'hôpital. Julie, Kris, et Bosley sont à son chevet et trompent leur angoisse en se remémorant certains moments qu'ils ont passé ensemble...

Et voilà le dernier épisode de cette série culte ! Comme je le disais dans la fiche de l'épisode « Problème de cœur » cet épisode est sans doute le plus triste de la série.

Achever une série est toujours un crève-coeur en même temps qu'une épreuve très difficile : comment satisfaire les fans, comment donner un final à la hauteur de la série ? L'ultime épisode de la série s'achève hélas sur une solution de facilité peu digne de la série : un simple clip-show ! On aurait pu préférer une dernière enquête particulièrement intense, ou même en plusieurs parties. Heureusement, la série compense ce choix douteux par une très forte charge émotionnelle : de la terrible et spectaculaire introduction, jusqu'aux ultimes secondes d'une douloureuse nostalgie, ce grand finale est parcouru par une émotion omniprésente. La fin est quasiment dépourvue de la lumière légère qui faisait le sel de la série. Toute l'histoire tourne autour de Kelly Garrett, et ce n'est que justice pour l'unique Ange qui est restée dans les cinq saisons de la série. C'est l'Ange central, celle qui fut un solide point de repère au fur et à mesure que ses partenaires changeaient. La voir au premier plan pour le chant du cygne de la série est donc un très bon choix. Un finale réussi mais à contrecourant de ce que nous avons pu voir jusque-là.

La scène d'introduction où Kelly et Bosley se rendent chez Danworth est très angoissante : rien de particulier si ce n'est une musique qui fait froid dans le dos : on sent qu'il va se passer quelque chose. Et la surprise tombe comme un couperet : Kelly se fait tirer dessus en pleine tête et s'écroule en criant : absolument horrible, pour nous le téléspectateur ! C'est une des scènes les plus violentes de la série !! Bosley n'a jamais été aussi stupéfié.

Une des rares fois où l'on peut voir les Anges pleurer. Même l'épisode Gare à la Dame (saison 1), où Kelly était également victime d'une balle (perdue cette fois) par Skip, je jeune garçon dont elle s'occupait, n'avait pas autant d'émotion !

Laissez notre Ange vivre ! La supplication désespérée du titre original (bien supérieur au titre VF) est au coeur de l'épisode. Le scénario est - c'est exceptionnel - écrit par Edward J. Lakso, qui n'est pourtant ni créateur, ni produteur principal de la série ! Mais Lakso s'en sort avec les honneurs, tant la sourde angoisse déclenchée par le coup de théâtre du début hante l'épisode, même si les flashbacks désamorcent un peu la tension. Il faut dire que la réalisation du dernier épisode a été confiée à ce cher Kim Manners ! Le scénario ne lui permet pas d'exprimer son talent (à cause du clip-show) mais il fait très bien son job et quitte la série sur une bonne note, filmant avec force les visages défaits des Anges...

La suite sera constituée de quelques flash-back comme dans l'épisode Souvenirs (saison 3). Il y a des extraits des épisodes : Meurtre à L'hôpital, Neige Sanglante, La Vengeance de ces Dames, Il Faut savoir tout faire, et L'agence de Mannequins.

A noter que Kris parle de l'épisode Meurtre à L'hôpital (saison 1) comme si elle l'avait vécu... or Kris n'était toujours pas là, il s'agissait de Jill !

Je précise également que Charlie se trouvera très près des Anges dans cet épisode : lorsque Julie, Kris, et Bosley sauront enfin qui de la mort ou de la vie a triomphé, il portera une blouse verte et un masque. On pourra également le voir (toujours avec son masque) derrière la vitre durant les toutes dernières images de l'épisode qui se termineront sur la musique principale de la série, comme un dernier clin d'oeil.

Evidemment, faire venir Jill, Sabrina, et Tiffany pour ce dernier épisode aurait été génial. Et on peut regretter leur absence. Beaucoup de fans désiraient voir enfin Charlie, mais je pense que cela aurait tout gâché ! Il vaut mieux que Charlie reste le millionnaire invisible ! La plus célèbre Arlésienne de l'histoire de la télévision préserve son mystère. Un grand merci au grand John Forsythe d'avoir accepté de préter sa voix à cet invisible personnage.

Après cet épisode, traumatisée par cet événement, l'agence Townsend ferme ses portes. Elle ne les rouvrira que 20 ans plus tard pour accueillir trois nouvelles anges le temps de deux aventures piqûantes portées sur grand écran : Natalie Cook, Dylan Sanders, et Alex Munday.
Puis, en 2011, trois nouvelles superbes détectives du nom d'Abby Sampson, Kate Prince, et Eve French, se mettront aux ordres de Charlie. Leurs aventures prirent fin très prématurément (huit épisodes). Il semble qu'à cette heure-là, le concept Charlie's Angels soit définitivement enterré. On se permettra de le regretter...

Très peu de seconds rôles dans ce dernier épisode mais Joe Danworth interprété par un Gary Wood glacial et violent marque assurément ! Il a joué dans plusieurs autres épisodes de la série : Un week-end mouvementé (saison 1), Au service de ces Dames (saison 2), et L'ange déchu (saison 4).

Le Dr.Jackson est joué par George Ball. Il a joué dans un autre épisode de la série : Mariage Surprise (saison 5).

Et voilà, c'est la fin de cette superbe série qui restera dans la mémoire de ses fans très longtemps. En choisissant de belles jeunes femmes comme héroïnes de série policière, Drôles de Dames a engagé un pari surprenant qui marcha pleinement. L'alliance du charme et de l'efficacité, du glamour et de l'action, imaginée par Ivan Goff et Ben Roberts enchanta les spectateurs cinq années durant. Même si elle a un peu vieilli, la série garde toujours une fraîcheur et une fantaisie intactes. Elle ouvre aussi une fenêtre sur cet époque et son esthétisme disco, qu'est la fin des 70's.

A last Good bye for the six beautiful Angels, Jill Munroe, Kelly Garrett, Sabrina Duncan, Kris Munroe, Tiffany Welles, and Julie Rogers ! Sans oublier le fidèle John Bosley, qui fut toujours loyalement à leurs côtés...

Mais ce n'est qu'un au revoir : rendez-vous pour Charlie's Angels the movie !

Retour à l'index

Crédits photo : Sony Pictures Entertainment.

Images capturées par Alexandre.