Un témoin dans la villeLes Tontons Flingueurs

Saga Lino Ventura

Un taxi pour Tobrouk (1961)


1. UN TAXI POUR TOBROUK

classe 4

Résumé :

Nous sommes en 1941, et c'est Noël pour le capitaine Von Stegel, le brigadier Théo Dumas, François Gensac, Samuel Goldmann, et Jean Ramirez. Des personnalités bien différentes les unes des autres, 10 mois plus tard, à Tobrouk la Lybie est occupée par les troupes de Rommel. Tous les protagonistes qui fêtaient Noël se retrouvent en mission dans la zone occupée, c'est en fait un commando français qui vient de réaliser une attaque sur une position ennemie en faisant sauter un dépôt d'essence Allemand.

Ils doivent maintenant rejoindre leurs lignes à Tobrouk, mais un avion allemand passe et détruit leur véhicule. Alors qu'ils continuent à pied, ils tombent sur une patrouille allemande en train de se reposer, ils l’éliminent, mais un soldat caché est encore vivant. Ils récupèrent son véhicule et ses vivres et partent avec lui. Après moult péripéties, les hommes sympathisent plus ou moins avec l'officier Allemand, mais alors qu'ils vont arriver à leur destination, un convoi allié voit le véhicule arrêté et l'officier allemand et le bombarde. Tous meurent, seul le brigadier Théo Dumas en sort vivant.

unechance 7

Critique :

Film considéré comme culte qui reçut le Grand Prix du Cinéma Français de 1961. Réalisé par Denys de la Patellière (Les Grandes Familles, Les Yeux de L'Amour, Du Rififi à Paname) il est aidé pour l'adaptation du roman de René Havard par ce dernier ainsi que de Michel Audiard. Un Taxi pour Tobrouk raconte les mésaventures d'un commando de l'armée française pendant la seconde guerre mondiale qui doit repartir vers ses lignes à Tobrouk, sans le commandant de la mission qui est mort, et qui rencontre sur son passage un officier Allemand avec lequel les français vont sympathiser au fur et à mesure de leur pérégrination.

La particularité du film est de présenter au début de celui-ci, un à un les protagonistes qui sont dans des lieux différents pour fêter Noël en 1941 et qui ne semblent rien à voir avec les uns et les autres, et qui finalement par le hasard des circonstances : se rencontrent tous. Ainsi, Lino Ventura incarne le brigadier Théo Dumas, Hardy Krüger (Le Solitaire, La Tente Rouge, Le Tigre de Papier), lui, le capitaine Ludwig von Stegel et qui est l'officier Allemand fait prisonnier par les français. Maurice Biraud (Flic Story, Le Concierge, Mélodie en Sous-Sol) interprète François Gensac, Charles Aznavour (La Métamorphose des Cloportes, Les Petits Matins, Tirez sur le Pianiste) le juif Samuel Goldmann et German Cobos (Une Dame aux Camélias, Les Parias de la Gloire, La Loi du Désir) qui est doublé par la voix de Marcel Bozzufi dans le film joue Jean Ramirez. 

ladoublure 3

C'est un huis clos car à partir du moment où le commando français s'empare du véhicule des Allemands, ils ne rencontrent plus personne. Même si le film traîne parfois en longueur, il y a par exemple une ou deux scènes de conduite un peu longues, il y a tout de même d'excellents passages comme lors de la discussion entre Ventura et ses comparses lorsqu'il est à l'avant de la jeep sur la nostalgie de Paris : tout simplement excellent, on retrouve la patte féroce d'Audiard aux dialogues et ça fait mouche.

Les comédiens sont tous tout simplement extraordinaires, on a rarement une brochette d'acteurs comme ça dans des films, et on est ici dans la catégorie professionnelle : point barre. 

 

classe 4

Le décor varie peu, puisque tout au long du film on se paie le désert, c'est d'ailleurs parfois un peu lassant, seul lorsqu'ils doivent traverser le champ de mines que cela amène un peu de variété. Le film montre l'absurdité de situations qui peuvent se produire pendant la guerre.

C'est un excellent film, mais pas exempt de défauts, et bien que la prestation des acteurs est remarquable, c'est pour cela que je ne lui mets pas la note maximale, mais il n'y a vraiment rien de bien méchant. Les fans de Ventura se doivent d'avoir ce film dans leur collection, ne serait-ce que pour le voir avec ses airs embêtés lorsqu'il doit demander quelque chose à l'officier allemand. La musique de Georges Garvarentz et de Charles Aznavour est je trouve réduite au minimum tout au long du film avec juste quelques passages du chant que l'on entend par moment dans le film.

Un Taxi Pour Tobrouk marchera très bien avec un peu plus de 4.9 millions d'entrées. Il est à voir.

ladoublure 6

Anecdotes :

  • Le film n'a pas pu être tourné en Afrique, car les assurances ont refusées, il fut alors tourné en Espagne.

  • La production ne put disposer de véhicules militaires pour le tournage du film, et ceux-ci furent fabriqués à partir de camions de légumes et pour les chars, ce fut à partir de tracteurs qui étaient maquillés.

Séquences cultes :

Je me suis peut être un peu écarté de la route.

Vous allez pas nous déballer toute votre carte postale, non ?

Si les Grecs...

Quand on est cintré comme toi, on porte un écriteau

Deux intellectuels assis vont moins loin qu'une brute qui marche.

Nous avons le complexe de la liberté.

Retour à l'index