Un taxi pour Tobrouk100 000 dollars au soleil

Saga Lino Ventura

Les Tontons flingueurs (1963)


1. LES TONTONS FLINGUEURS

classe 4

Résumé :

Fernand Naudin, monte à Paris. Il vient voir un vieil ami, truand, qui est mourant : Louis dit le mexicain. Ce dernier lui demande de s'occuper de ses « affaires » et de sa fille Patricia. Mais à peine Fernand reprend t-il les affaires, que les premiers incidents arrivent. Très vite, les frères Volfoni sont suspectés. Fernand doit alors jongler entre les tentatives de meurtres sur sa personne, et les frasques de la fille du mexicain.

Sa méthode musclée pour gérer les affaires de son ami défunt, commencent à faire son effet. Alors que les attentats contre Fernand continuent en étant signés des Volfoni, Fernand découvre que c'est Théo un autre des employés de Louis le mexicain qui réalise en fait ces attentats contre lui. Fernand fait alors ce qu'il faut pour éliminer Théo et sa bande tout en conduisant sa nièce à son mariage.

unechance 7

Critique :

Film culte s'il en est, Les Tontons Flingueurs l'est pour sa brochette d'acteurs incomparables pour commencer, mais surtout pour ses dialogues indémodables et inoubliables. Réalisé par Georges Lautner (Flic ou Voyou, Ils sont Fous ces Sorciers, Le Guignolo), Les Tontons Flingueurs c'est des phrases cultes comme : « Les cons, ça osent tout, c'est à ça qu'on les reconnaît !» ou encore « Patricia mon petit, je voudrai pas te paraître vieux jeu et encore moins grossier, l'homme de la pampa, parfois rude, reste toujours courtois, mais la vérité m'oblige à te le dire : ton Antoine commence à me les briser menu ! » et bien sûr « mais moi les dingues, je les soigne, je m'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, je lui montrer qui c'est Raoul, aux quatre coins de Paris qu'on va le retrouver, éparpillés par petits bouts façon puzzle, mois quand on m'en fait trop je correctionne plus, je dynamite, je disperse, je ventile ».

C'est bien évidemment également la séquence des pains que se prend Bernard Blier par Ventura avec la petite musique guillerette. Lautner a réalisé son film comme un polar noir, mais l'a tourné de façon humoristique. Les truands pendant tout le film sont sérieux, mais ne font que des conneries et sont en général à côté de la plaque. 

ladoublure 3

Les dialogues de Michel Audiard dont vous avez un aperçu avec les citations ci-dessus sont tout simplement extraordinaires et sont une grande force pour ce film. Le tout servi par des acteurs époustouflants : on retrouve Lino Ventura dans le rôle principal de Fernand Naudin. Ancien truand reconverti, Ventura nous sert encore une prestation sur mesure, d'homme musclé qui règle ses affaires par la force de ses poings.

Mais tout autour de lui on a du lourd et du très lourd du cinéma français de l'époque : Bernard Blier (Le Corps de Mon Ennemi, Jo, Le Grand Blond avec une Chaussure Noire) qui interprète Raoul Volfoni, un truand employé de Louis le mexicain qui ne veut plus payer ses loyers, et qui a une grande gueule sans vraiment beaucoup de courage. Il porte pour beaucoup le film sur ses épaules. C'est Jean Lefebvre (Le Gendarme de Saint-Tropez, La Valise, Le Maestro) qui joue le rôle du frère de Blier. Et on retrouve une pléiade d'excellents second rôles : Claude Rich, Francis Blanche, Robert Dalban, Mac Ronay, Philippe Castelli, et même Paul Meurisse en caméo vers la fin du film en référence à un personnage d'un autre film de Lautner. 

classe 4

Pour le rôle principal féminin, nous retrouvons Sabine Sinjen (Comme Il Vous Plaira, Le Pantalon, Les Nuées) qui interprète Patricia la fille du mexicain et nièce de Fernand Naudin. Que dire de plus sur Les Tontons Flingueurs ? Que c'est rythmé du début à la fin du film, il se passe toujours quelque chose, il n'y a pratiquement aucun temps mort, que la mise en scène est très efficace, notamment avec les gros plans des visages : que ce soit celui de Blier ou Ventura, et que vous ne vous ennuierez pas pendant celui-ci. La musique signée Michel Magne (Un Singe en Hiver, Les Grands Chemins, Fantômas se Déchaîne) est très discrète pendant tout le film.

Le film marchera plutôt bien, puisqu'il réalisera un peu plus de 3,3 millions d’entrées. Le film est disponible en DVD et Blu Ray. Film incontournable dans la filmographie de Ventura, et surtout incontournable tout court ! Il est vraiment à voir, vous ne le regretterez pas.

ladoublure 6

Anecdotes :

  • C'était le premier 'vrai' film de Lautner en tant que réalisateur, après Le Monocle Noir alors qu'il cherchait des acteurs pour qu'il puisse tourner son film, la première vedette à accepter et à l'aider pour monter son film, sera Bernard Blier, avec qui Lautner avait déjà travaillé dans d'autres films.

  • Lino Ventura était un grand fan de cuisine, et parlait sur le tournage, souvent avec Venantino Venantini, lui aussi italien, de gastronomie. Blier, fan de cuisine aussi écoutait leurs conversations et c'est ainsi que les trois hommes ont sympathisé.

Séquences cultes :

Mais il connaît pas Raoul !

Les cons, ça ose tout

Façon puzzle.

On se risque sur le bizarre ?

Touche pas au grisbi !

Jo le Trembleur

Il dort le gros con ?

Il commence à me les briser menu.

Retour à l'index