Les Tontons FlingueursLes Barbouzes

Saga Lino Ventura

Cent mille dollars au soleil (1964)


1. CENT MILLE DOLLARS AU SOLEIL

classe 4

Résumé :

Dans une société de transport au Maroc, dirigée par Castagliano, un nouveau camion tout neuf est arrivé dans l'atelier. Les chauffeurs expérimentés que sont Marec et Mitch-Mitch aimeraient le conduire. Rocco, un autre chauffeur expérimenté leur apprend que le camion sera conduit par quelqu'un d'autre, en effet, Castagliano a engagé un nouveau : Steiner pour conduire le camion. Au petit matin, le camion part, mais quelques heures plus tard Steiner arrive à l'atelier. Castagliano apprend alors que c'est Rocco qui a volé le camion.

Castagliano lance alors Marec à ses trousses, en lui proposant une somme de 2 millions de francs. Marec tombe sur Steiner qui s'est fait virer, et s'associe avec lui. Commence alors la poursuite, et au bout d'un long chemin semé d'embûches, Steiner et Marec finissent par rattraper Rocco, mais celui-ci les attend avec un fusil. Rocco vole le camion de Marec et s'enfuit avec, mais ce dernier le rattrape, et après une bagarre, Rocco lui avoue que Pepa la femme avec qui il était s'est enfui avec le camion et l'a roulé. Ils redeviennent amis.

unechance 7

Critique :

C'est un très bon film. Réalisé par Henri Verneuil, avec évidemment des dialogues de Michel Audiard, le film partage la vedette entre Jean-Paul Belmondo et Lino Ventura. Autour d'eux deux, on retrouve Bernard Blier, dans le rôle d'un autre camionneur, Gert Fröbe (Belles d'Un Soir, Caroline Chérie, Le Coup du Parapluie) le célèbre Goldfinger dans James Bond avec Sean Connery en vedette, et qui joue ici le rôle du patron de la société de transport. Nous avons aussi Reginald Kernan dans le rôle de Steiner qui est en fait un mercenaire connu sous le nom de Peter Frocht.

Pour les rôles féminins, nous retrouvons Andréa Parisy (La Grande Vadrouille, Le Petit Baigneur, L'Ambitieuse) dans le rôle de Pepa qui se prétend folle de Rocco et fini par le rouler à la fin, et nous avons également Anne-Marie Coffinet (La Cavale, L'Animal, La Lune dans le Caniveau) dans un petit rôle de femme facile à un arrêt des camionneurs. 

ladoublure 3

Alors le film est un peu longuet, notamment lors des ennuis de Ventura avec son camion, par contre le fil rouge que ce soit systématiquement Bernard Blier qui vient le secourir en se moquant de lui est tout simplement jubilatoire. En fait, c'est peu Duel avant l'heure, sauf qu'ici les protagonistes se connaissent et savent pourquoi ils se poursuivent.

Même si on ne le sait pas pendant tout le film, on devine que le chargement que le camion transportait était des armes. Vient ensuite les scènes de baston, et là aussi c'est bien ficelé, la bataille finale entre Ventura et Belmondo vaut le détour ! Bref un très bon film, mais il lui manque quelque chose pour qu'il soit excellent. 

classe 4

Rien à redire sur le jeu des acteurs, c'est pro, ça tourne tout seul. Comme je l'ai dit, avec sa durée allongée de 2H10mn, le film n’est pas sans temps morts. La musique de Georges Delerue est bien dans le ton du film et ne dépareille pas, par rapport aux images.

Le film fera un assez bon succès avec ses plus de 3.4 millions d'entrée en salles. Le film existe en DVD et Blu Ray. Il n'est pas indispensable dans la filmographie de Ventura, mais juste pour voir le duo avec Belmondo, ça vaut le coup d'œil.

ladoublure 6

Anecdotes :

  • C'était la seconde rencontre entre Lino Ventura et Jean-Paul Belmondo, en effet, ils avaient déjà joué ensemble dans Classe Tous Risques (voir la Saga Jean-Paul Belmondo sur le site).

  • Le film fit partie de la sélection officielle au Festival de Cannes en 1964 pour la Palme d'Or, ce qui provoqua un tollé général.

Séquences cultes :

Avec un petit peu de bonne humeur, tout s'arrange

Je propose 20 pelletées à la minute

La Finlandaise

Fallait amener les spéléologues !

Lâchez-moi jeune homme !

Oublions l'incident et reprenons !

Retour à l'index