Maigret tend un piègeUn témoin dans la ville

Saga Lino Ventura

Le Gorille vous salue bien (1958)


1. LE GORILLE VOUS SALUE BIEN

classe 4

Résumé :

Géo Paquet surnommé « Le Gorille » est de retour en France, mais ses amis tombent morts les uns après les autres autour de lui. L'information remonte jusqu'aux services secrets français, qui sont sur les dents. En effet, tous les plans de la fusée top secrète BK-7, sont photographiés au fur et à mesure de son élaboration et les services secrets n'arrivent pas à savoir où ils vont.

Le Gorille est un agent des services secrets sous couverture qui se fait passer pour un truand, un trafiquant de devises, et qui grâce à Paca, un ami et ancien collègue qui lui révèle le chef de l'organisation qui volent les plans du BK-7, et permet ainsi au Gorille de remonter jusqu'à un certain William Veslot. Mais ce dernier a des doutes sur l'identité de Paquet et le capture et le torture pour le faire parler. Mais le Gorille est sauvé de justesse et réussi grâce à un homme de Veslot à remonter toute la filière et à la faire liquider. Le Gorille a une fois de plus réussi sa mission.

unechance 7

Critique :

Vu il y a de nombreuses années également ce film, mais il ne faut pas s'y tromper, c'est un classique à voir absolument au même titre que Les Tontons Flingueurs par exemple. Réalisé par Bernard Borderie (Merveilleuse Angélique, Le Caïd, Rocambole) avec l'aide de Jacques Rouffio, la mise en scène est très efficace pour l'époque, et l'action démarre au quart de tour rapidement.

Coproduction franco-italienne comme beaucoup d'autres à cette époque, le film est entièrement en Noir & Blanc, celui-ci aussi, l'ambiance est tout simplement extraordinaire du début à la fin du film, qui est je le répète vraiment très rythmé. Premier vrai premier rôle pour Lino Ventura dans le rôle de Géo Paquet dit Le Gorille, l'acteur est tout simplement impressionnant et commence déjà à démontrer la mesure de son interprétation que l'on lui connaîtra plus tard dans les films qui suivront. Il a un charisme et une présence indéniables à l'écran. 

ladoublure 3

Il est entouré par les grandes vedettes françaises de l'époque, à savoir : Charles Vanel (Cadavres Exquis, Rififi à Tokyo, Symphonie pour un Massacre) dans le rôle de son supérieur, Pierre Dux (Z, Trois Hommes à Abattre, Plein Sud) qui incarne le haut dignitaire de l'ONU trompant dans l'espionnage, René Lefèvre (Le Corps de Mon Ennemi, La Garçonne, Liberté Surveillé) en rôle de l'inspecteur de la DST, mais aussi Jean-Roger Caussimon qui jouait le célèbre Lord MacRashley dans Fantômas Contre Scotland Yard, Henri Crémieux dans le rôle de Pallos, Robert Manuel, Robert Berri... et nous avons même Jean-Pierre Mocky tout jeune qui interprète le voyou Cébu qui veut cramer le visage du Gorille. Dans les rôles féminins, nous trouvons Bella Darvi (L'égyptien, Rafles sur la Ville, Le Pain des Jules) et la très jolie Marie Sabouret (Les Trois Mousquetaires, La Belle Otero, Trois Jours à Vivre) dans le rôle de la femme du Gorille.

Au départ le film laisse planer le doute sur le rôle de Ventura : voyou qui vient de sortir de 2 ans de prison à Melun, et qui est un trafiquant de devises. Il faut un peu de temps pour mettre l'histoire en place, mais heureusement, ça castagne assez rapidement dès les premières minutes du film. Au fil des minutes, on comprend alors que Ventura est un agent secret, le meilleur dans sa profession, et qu'il tente de démanteler un réseau d'espionnage qui vole les plans d'une nouvelle fusée au fur et à mesure que celle-ci est construite. 

classe 4

Avec l'aide de son supérieur ils attisent alors les espions avec des secrets atomiques, et ceux-ci se méfiant veulent éliminer le Gorille. Mais celui-ci ayant du répondant, retourne la situation et réussi au final à faire liquider toute la filière et ainsi en même temps se sortir du pétrin. Les parties de baston sont tout simplement succulentes, même si on voit parfois que Ventura manie des mannequins, mais il y a également quelques scènes difficiles comme lorsque Ventura se fait passer à tabac. On ne s'ennuie pas pendant les 1H40 du film, et il n'y a pratiquement pas de temps mort !

La musique de Jean Leccia (Délit de Fuite, La Nuit des Traqués, Les Saintes Chéries) est assez agréable dans l'ensemble, très jazzy, et rythmant bien les scènes à l'écran.

Le film marchera plutôt pas mal et réalisera le score d'un peu plus de 2.8 millions d'entrées. Premier vrai succès en solitaire pour Lino Ventura, sa carrière était désormais lancée, avec le succès que l'on lui connaît. Le film est disponible en DVD, et se révèle indispensable pour tous les fans de Lino Ventura, ne serait-ce que pour la réplique de fin où il dit le titre du film : « Le Gorille Vous Salue Bien ! ». C'est à voir absolument.

ladoublure 6

Anecdotes :

  • Le Gorille est en fait une trilogie en film, mais Lino Ventura qui ne voulait pas se laisser enfermer dans un rôle stéréotypé, cédera sa place pour les deux films suivants à Roger Hanin.

  • L'auteur des romans du Gorille, Dominique Ponchardier qui écrivait sous le pseudonyme d'Antoine Dominique, est l'inventeur du mot « Barbouze » et qui en était un lui-même.

Séquences cultes :

Arrête-toi, bon Dieu !

200 livres, hiver comme été.

Je vous préviens, je suis lourd à transporter.

Nous, on pêche à la grenade.

Gueule pas comme ça, ça va s'entendre.

Le Gorille vous salue bien

Retour à l'index