L'EmmerdeurTendre Poulet

Saga Lino Ventura

La Gifle (1974)


1. LA GIFLE

classe 4

Résumé :

Jean Douléan est divorcé et vit avec sa fille Isabelle qui est étudiante en faculté de médecine. Jean fréquente une femme, Madeleine, qui le quitte. Le jour même, sa fille Isabelle lui annonce qu'elle souhaite partir habiter avec son petit ami : Marc Morillon, un étudiant qui est dans la classe de son père. Mais son père refuse, Isabelle et son père sont de plus en plus en conflit et le ton monte de plus en plus lorsqu'un soir après qu'Isabelle ai raté son examen, la discussion se finit par une gifle qu'elle reçoit de son père.

Le lendemain, elle décide de fuguer, elle rejoint sa mère en Angleterre. Son père fini par l'apprendre et va la rejoindre, entre temps Isabelle tombe amoureuse de Rémy le garçon qui l'a accompagné en Angleterre. Contre toute attente, alors qu'elle voulait tout quitter pour partir avec sa mère en Australie, Isabelle reste en France et part avec Rémy pour vivre avec lui en province.

unechance 7

Critique :

Un film de Claude Pinoteau (L'Homme en Colère, La Boum, La Septième Cible) qui est assez réussi, mais il faut aimer le genre mélodramatique et crise d'adolescence. Nous retrouvons cette fois-ci Lino Ventura dans le rôle d'un père de famille, qui doit élever seul une adolescente en la personne de la très jolie Isabelle Adjani (Tout Feu Tout Flamme, L'été Meurtrier, Subway) alors toute jeune. Annie Girardot avec laquelle Lino Ventura avait déjà tourné dans Maigret Tend un Piège finissant de clôturer le trio de vedettes du film.

On retrouve une pléiade d'acteurs qui exploseront plus tard et d'autres très connus dans des rôles plus ou moins petits. On commence avec Francis Perrin (On a Volé la Cuisse de Jupiter, Le Roi des Cons, Tête à Claques) dans le rôle du petit ami d'Isabelle la fille de Ventura dans le film. Jacques Spiesser (Stavisky, Tout ça... Pour ça !, La Truite) dans le rôle de Rémy, Nicole Courcel (L'étrangleur, La Créature, La Nuit des Généraux) que Ventura retrouvait après L'Aventure c'est l'Aventure, nous trouvons également Nathalie Baye (La Balance, J'ai épousé une Ombre, Absolument Fabuleux) dans le rôle de Christine la sœur de Rémy et copine de Adjani dans le film, Richard Berry (La Balance, Tais-Toi !, La Doublure) dans le rôle d'un jeune étudiant, Charles Gérard en voisin de Christine, Robert Dalban en concierge du lycée, André Dussolier en joueur de foot... 

ladoublure 3

Première chose, il faut vraiment aimer ce genre de film car sinon vous vous ennuierez, ensuite Adjani joue parfaitement bien les ados pénibles qui ne sait pas où elle en est ni ce qu'elle veut réellement, insouciante dans ses décisions sans se préoccuper des répercussions auprès des autres personnes. Annie Girardot est telle qu'on la connaît dans d'autres rôles comme dans La Zizanie par exemple, Ventura a cette force à l'écran malgré qu'il joue un homme assez renfermé qui ne dit pas grand-chose de ses problèmes et ne sait pas trop communiquer. Perrin commence à rentrer lui aussi dans le genre de personnage qu'on connaîtra après dans ses films.

Si vous arrivez à rentrer dans le film, vous ne verrez pas passer ses 1H45 sinon vous le trouverez un peu long, il y a d'ailleurs quelques passages un peu rebutant comme par exemple la séquence où Isabelle écrit son journal intime et que l'on entend Adjani en voix off, ou encore la séquence de la fiesta chez la sœur de Rémy par exemple, rien de bien méchant mais un peu 'trop trop' on va dire. La musique de Georges Delerue n'est pas exceptionnelle et ne prend pas le pas sur l'image comme c'est parfois le cas avec des bandes originales, mais elle n'est pas désagréable. 

Je conseille aux fans de Ventura de l'avoir dans leur vidéothèque, c'est un film important qui marchera plutôt bien en faisant un peu plus de 3.3 millions d'entrées en France et près de 400 milles entrées en Espagne. 

Anecdotes :

  • La gifle reçue par Isabelle Adjani et vue dans le film fut par accident réellement donnée par Lino Ventura. 

Séquences cultes :

À Paris, on va moins vite en voiture que sur ta pétrolette.

Vous en avez encore là.

Tu parles mal, tu travailles mal, tu danses mal, tu grandis mal.

Ne crie pas comme ça, moi j'ai plus l'habitude.

Il dit que t'y connais rien mais il t'en veut pas.

Retour à l'index