La Bonne AnnéeLa Gifle

Saga Lino Ventura

L'Emmerdeur (1973)


1. L'EMMERDEUR

classe 4

Résumé :

Au petit matin, un attentat raté sur la personne de Louis Randoni en faisant exploser sa voiture, fait venir M. Milan en France. Il règle son compte au poseur de bombe qui a raté son coup, et va ensuite à Montpellier pour terminer son contrat avec Randoni. En même temps, arrive François Pignon, qui se trouve dans le même hôtel que Milan et dans la chambre voisine. Pignon est un dépressif qui vient d'être largué par sa femme et qui veut se suicider en se pendant. Mais il se rate et provoque une fuite d'eau, le garçon de l'hôtel veut appeler la police, ce qui n'arrange pas les affaires de M. Milan, ce dernier promet alors de veiller sur Pignon.

Lentement mais sûrement, Pignon empiète petit à petit sur le contrat de Milan, les ennuis se succèdent, mais Milan arrive à retourner à l'hôtel juste avant l'heure de l'arrivée de Randoni. Hélas, Pignon découvre le fusil à lunette de Milan et fait tout échouer. Ils tentent de s'échapper, mais finissent en prison. Pignon a un nouvel ami : Milan.

unechance 7

Critique :

Film exceptionnel, réalisé par Edouard Molinaro (L'Homme Pressé, Hibernatus, Pour 100 briques t'as plus Rien...), entièrement en couleur mais d'après le scénario de Francis Veber tiré de sa pièce : Le Contrat. Lino Ventura une nouvelle fois vedette, fais cette fois-ci équipe avec Jacques Brel (Mon Oncle Benjamin, Le Bar de la Fourche, Le Far-West).

Autour d'eux nous retrouvons en seconds rôles : Jean-Pierre Darras (Attention les Yeux !, Signé Furax, Pour la Peau d'un Flic) qui incarne le nouvel homme de la femme de Pignon : le docteur Fuchs. Nous retrouvons également Nino Castelnuovo (Rocco et ses Frères, Les Parapluies de Cherbourg, La Récompense) en garçon d'étage, et Jean Franval (Le Cercle Rouge, L'Insolent, Le Viager) l'homme du bar qui interpelle Ventura pour le blocage de son camion. Pour la vedette féminine, c'est Caroline Cellier (Le Vol d'Icare, Poulet au Vinaigre, L'Année des Méduses) qui incarne la femme de François Pignon. 

ladoublure 3

Ce film est vraiment une petite merveille et une pépite ! Cela tient surtout à la prestation des deux vedettes principales, Jacques Brel est tout simplement ahurissant et très touchant en con dépressif qui ne sait faire qu'apporter des emmerdes à tous ceux qu'il côtoie ! Il faut voir ses attitudes, elles sont plus vraies que nature : tout simplement impressionnant ! Ventura dans le rôle du tueur froid et renfermé, et de surcroît pas très patient est lui aussi exceptionnel ! Darras n'est pas en reste et tout le cast est en fait en très grande forme dans ce film, ce qui fait qu'on a pas le temps de s'ennuyer.

Les emmerdes de Pignons se succèdent les unes après les autres, à la limite, seul le début du film pourrait paraître un peu long mais cela ne nuit pas du tout à celui-ci. Il y a d'excellentes scènes qui vous décrocheront à coup sûr des fous rires ou d'autres où vous vous reconnaîtrez dedans : par exemple celle de l'accouchement dans la voiture avec la femme qui n'arrête pas de hurler ! Il faut voir l'attitude de Ventura, personnellement, j'aurai exactement la même réaction. D'autres sont vraiment bien vu, le coup de la voiture où Pignon se trompe et prend une autre voiture pour la sienne, tout bonnement excellent. Et ce n'est qu'une suite d'enchaînements de circonstances comme celle-ci pendant tout le film, comme par exemple aussi lorsque Ventura tombe sur le coureur de rallyes qui le ramène à tout berzingue vers la ville : on en redemande. 

D'une durée de 1H20, vous ne les verrez pas passer, et tout est simplement bien fait dans ce film : il y a même des scènes en extérieur, c'est bien filmé, propre, bref rien à redire. La musique signée de Brel et de François Rauber (Tintin et le Temple du Soleil, Franz, Le Far-West) est en parfaite adéquation avec les situations à l'écran, et le thème de Pignon est un petit délice. Il me semble, si je ne dis pas d'âneries, que c'est le premier film avec le célèbre personnage de Francis Veber : François Pignon et que l'on retrouvera plus tard dans par exemple La Chèvre, Les Compères...

Le film marchera très bien avec un peu plus de 3.3 millions d'entrées en France, un peu plus de 1.7 millions d'entrées en Allemagne et un peu plus de 550 000 entrées en Espagne. Carton plein et mérité pour ce film qui est vraiment mais alors vraiment indispensable dans la filmographie de Ventura, mais pas que pour l'acteur, Brel est tout simplement LA vedette de ce film et pourtant Ventura est au top ! Succès mérité, vous pouvez le regarder et le re-regarder : vous ne vous ennuierez jamais. Le film est disponible en Blu Ray et en DVD.

Anecdotes :

  • On peut voir Edouard Molinaro lui-même dans le film, il est le patron du bistrot qui demande à Lino Ventura si ce n'est pas sa voiture qui gêne le camionneur pour partir.

  • Francis Veber qui n'a pas digéré que ce ne soit pas lui qui réalise le film et qui ne correspondait pas à sa vision, sera toujours très critique envers celui-ci et fera un remake en 2008 avec Richard Berry et Patrick Timsit dans les rôles titres, le film sera un échec (seulement un peu plus de 240 000 entrées) alors que la pièce de théâtre était un succès phénoménal.

Séquences cultes :

Je finis mon café et j'y vais.

Je glisse !

D'ailleurs, c'est pas ma voiture.

Tiens, j'ai plus d'essence.

Les femmes accouchent n'importe où !

Il semble qu'il y ait un malentendu.

Je fais des rallyes.

Qu'est-ce que je vous ai fait ?

Retour à l'index