La Boum (1980)Prends ta rolls et va pointer (1981)

Comédies françaises Années 80

Psy (1981) par Alexis06


PSY (1981)

Résumé :

Marc a des problèmes de couple avec son amie actuelle : Colette. De plus, il essaye de monter une affaire de psychothérapie de groupe, mais qui n'a pas beaucoup de clients. Un jour, il reçoit la visite de son ex, Marlène, qui lui demande de l'aide. Elle est avec Bob pour lequel elle avait quitté Marc, et son petit ami actuel, Jo, avec qui elle a braqué une banque, doit débarquer également. Empoisonnants au possible, tout ce beau monde fini par partir en cavale, Marc se rend alors compte d'une chose évidente : il est amoureux de Colette. Et réciproquement.

Critique :

Film du début des années 80, celui-ci dégage pourtant une énorme ambiance soixante huitard, avec la liberté sexuelle (entres autres choses, etc.). Réalisé par Philippe De Broca (L'Homme de Rio, Le Magnifique, Tendre Poulet) un spécialiste de la comédie française. Malheureusement, ici, ça ne prend pas et on s'ennuie rapidement.

On retrouve cette fois-ci aux côtés de Patrick Dewaere : Michel Creton (Les Bronzés, Les Morfalous, Tenue de Soirée) dans le rôle de Bob son ami d'enfance qui lui pique à chaque fois qu'il le rencontre tout ce que possède Marc, Jean-François Stévenin (Le Pont du Nord, Sale Destin, Mona et Moi) le complice de Bob en cavale suite à leur braquage raté, et Jean-Pierre Darroussin (L'Eau Froide, Combien Tu M'aimes ?, Cause Toujours !) qui débutait sa carrière dans le cinéma et joue un client de Marc. 

Pour les vedettes féminines, c'est la très jolie Anny Duperey (Un éléphant ça trompe énormément, Le Grand Pardon, Germinal) qui incarne Colette la petite amie de Marc. Nous avons également la belle Jennifer qui incarne Marlène, l'empêcheuse de tourner en rond. Et Catherine Frot (Chouchou, Odette Toulemonde, Le Vilain) qui elle aussi débutait sa carrière de comédienne dans le rôle d'une autre cliente de Marc.

Le film essaye de traiter avec humour les stages de développement personnel, mais malheureusement, ça ne fonctionne pas du tout ! Les situations supposées comiques ne le sont pas et ne décrochent pas de fou rire. Même si on a droit à beaucoup d'extérieurs, et parfois une ou deux jolies scènes à l'écran, le film s'embourbe et traîne rapidement en longueur : on a qu'une hâte qu'il se finisse rapidement. 

De plus, il fait vraiment très daté par le mobilier et les appareils de l'époque. Malheureusement, il faut s'accrocher pendant 1H35 pour ne pas s'endormir, et on ne peut pas dire que Patrick Dewaere soit à son avantage dans ce film, il surjoue pratiquement du début à la fin de celui-ci. Malgré le fait que le duo Duperey/Dewaere fonctionne bien à l'écran, on en a rapidement marre, tant est que le film ne divertit pas, mais agace plus qu'autre chose avec ses situations ennuyeuses au possible (voir par exemple la scène dans le lac le soir des deux 'clients' de Marc). Et elles sont, hélas, nombreuses !

La musique de Mort Shuman (À nous les petites anglaises, Sex O'Clock USA, L'Hôtel de la Plage) très douce ne relève vraiment pas ce qu'il y a à l'écran et ne restera pas gravée dans la mémoire collective avec sa saveur de 'Flowers Power'. Le film ne marchera pas bien avec à peine plus de 640 milles entrés en France. Personnellement, je ne vous conseillerai pas de l'avoir absolument dans votre vidéothèque de Dewaere. 

Anecdotes :

  • Le film est tiré d'une bande-dessinée de Gérard Lauzier qui n'est autre que le scénariste du dit film. 

Séquences cultes :

Retour à l'index