Présentation

Saga X-Men au Cinéma

X-Men : Le Commencement et X-Men : Days of Future Past


1. X-Men : Le Commencement (X-Men: First Class) - 2011

2. X-Men: Days of Future Past (X-Men: Days of Future Past) - 2014

 

                                                                                             

 


1. X-MEN : LE COMMENCEMENT
(X-MEN: FIRST CLASS)

Résumé:

Deux enfants aux destins différents pendant la 2e Guerre mondiale : Erik Lensherr qui deviendra Magnéto et qui se trouve dans un camp de concentration en Pologne, et Charles Xavier en Angleterre qui deviendra le professeur X et qui veut aider les mutants. Deux buts étrangers : car Erik veut se venger du tueur de sa mère, le Docteur Schmidt maintenant qu'il est adulte en 1962.

superman 1 1 1

La CIA enquête, elle, sur le club des damnés. Notamment l'agent Moira Mac Taggert. En demandant l'aide de Charles Xavier pour son investigation, Moira va réunir les deux enfants aux destins différents : le Professeur X et Magnéto. En effet, le chef du club des damnés, Sebastian Shaw, n'est autre que le Docteur Schmidt.

Charles et Magnéto recrutent des mutants pour constituer une équipe pour contrer Shaw. Ce dernier veut déclencher une guerre atomique entre les USA et l'URSS pour que les mutants prennent le pouvoir. Il se rend à Cuba, mais est rejoint par Magnéto, Xavier et leur équipe, un combat commence.

Avec l'aide de Xavier, Magnéto tue Shaw mais les humains se retournent contre les mutants. Magnéto se retourne alors contre les humains, Charles Xavier tente de le stopper : leur amitié est brisée, désormais ils seront ennemis.

Critique: 

C'est un très bon film ! Par contre, disons-le immédiatement, comme les autres opus de la franchise X-Men, il est parsemé d'incohérences non seulement avec la BD, mais également avec les autres films des X-Men. Une raison à cela : ce film, était censé être un reboot de la franchise. Au final, il est également le long-métrage des origines  de Magnéto.

Alors pour une fois pas de Wolverine, du moins juste pour une scène (nous y reviendrons plus tard) et c'est une énorme bouffée d'oxygène! Le scénario est tout de même de Bryan Singer, et de plus, il est également le producteur de celui-ci. Néanmoins, c'est Matthew Vaughn (« Kick-Ass », « Stardust, le mystère de l'étoile ») qui est à la réalisation. Il n'aura pas fallu longtemps pour que la fox veuille rebooter sa licence des X-Men, en fait, dès la sortie de « X-Men, L'Affrontement final » une annonce fut faite sur un film dérivé de la franchise qui se concentrerait sur la jeunesse des X-Men.

C'est malheureusement le gros défaut des productions des super-héros en ce moment : il n'y a qu'à voir pour Spiderman ou Superman, on n'en finit pas, et c'est de plus en plus court en délais de temps. Ceci dit, malgré les incohérences présentes, le film s'en sort très bien.

Pour cela, c'est le ménage au grand complet qui est fait, et ce ne sont que des nouveaux acteurs pour cette équipe des X-Men : Charles Xavier est interprété par le beau James McAvoy (« La Plus Belle Victoire », « La Conspiration », « Reviens-Moi »). Je n'ai pas souvenir que l'on montre Xavier dans sa jeunesse dans la BD, peut-être dans une édition récente. Si au départ, on peut considérer qu'il joue le beau gosse, très vite McAvoy impose une assurance et une décontraction dans son rôle qui forcent le respect.

batman 1 1 8

Et rend de ce fait, le professeur Xavier jeune tout à fait dans la lignée de ce qu'il a pu devenir dans les autres films des X-Men. Le rôle de Magnéto/Erik Lensherr est tenu par Michael Fassbender (« Inglourious Basterds », « Prometheus », « 300 »). Autant je trouvais Ian McKellen un peu âgé, autant je trouve que Fassbender apporte une énergie et une conviction au personnage qu'il incarne d'une rare énergie. Cela se ressent tout au long du film à l'écran, et c'est tout simplement extraordinaire ! La scène dans le bar en Suisse, ou lorsqu'il va dans la demeure pour faire parler Emma Frost sont épiques !

superman 1 1 9

Les effets spéciaux renforcent son jeu d'acteur tout simplement éblouissant. Fassbender apporte énormément au film, et fait avec Mc Avoy le duo gagnant de ce X-Men. Kevin Bacon (« Hollow Man », « L'Expérience Interdite », « Apollo 13 ») campe lui : Sebastian Shaw, le créateur du club des Damnés. Alors, on est assez loin du personnage de la BD, mais là encore : entrer dans l'histoire avec le Phénix Noir et tout le reste serait très long et très compliqué. Habitué à jouer des rôles de méchants, on sent que Bacon s'amuse dans son rôle de Shaw et ça donne un résultat plutôt convainquant à l'écran. Je n'ai jamais trop apprécié cet acteur, mais il s'en sort assez bien ici. Notamment au début du film, lorsqu'il incarne le docteur nazi. January Jones (« La Prison de Verre », « Dirty Dancing 2 », « Sans Identité ») interprète, elle, Emma Frost – La Reine Blanche du club des Damnés.

superman 1 1 10

Autant dans la BD, le personnage a une présence et un rôle assez important, autant ici dans le film, ça se résume à soit belle et tais-toi pratiquement ! CF la scène où Shaw lui demande d'aller remplir son verre de glaçons, avec le ton utilisé. C'est dommage. Et ce n'est pas son apparence de cristal qui améliore sa présence. Pour Mystique, c'est désormais Jennifer Lawrence (« Hunger Games », « Le Complexe du Castor », « Loin de la Terre Brûlée ») qui est Mystique.

superman 1 1 11

Alors je vais faire peut-être un raccourci pas très gentil, et balourd, mais honnêtement avec le maquillage : difficile de voir une différence avec Rebecca Romijn. Sauf qu'ici, elle n'est pas encore alliée avec Magnéto et est la meilleure amie d'enfance de Charles Xavier. Dans la BD ce n'est pas du tout le cas, Mystique fait partie de la confrérie des Mauvais Mutants, et tue Moira Mac Taggert un ancien amour de Charles dans la BD et alliée des X-Men.

superman 1 1 12

Elle est surtout la mère de Kurt Wagner alias Diablo dans la BD. L'actrice étant ici sous son apparence normale une grande partie du film. Cela dit, elle n'a pas un rôle très important dans celui-ci : tout comme les autres mutants qui constituent la première équipe des X-Men avec le Hurleur, incarné par Caleb Landry Jones (« Breaking Bad », « Le Dernier Exorcisme »), Havok joué par Lucas Till (« Hannah Montanna, le film », « Kung Fu Nanny », « Stoker ») qui est également le frère de Cyclope dans la BD.

superman 1 1 13

Et je pense qu'il s'agit d'une incohérence, car Cyclope il me semble, est entré chez les X-Men bien avant son frère et non l'inverse comme ici dans le film. Vient pour finir le Fauve incarné par Nicholas Hoult (« Pour Un Garçon », « Le Choc des Titans », « Jack Le Chasseur de Géants ») qui nous offre une excellente prestation. Je ne vais pas là aussi m'étendre sur l'incohérence de l'équipe, mais plusieurs périodes de la BD sont en fait réunies. Le plus curieux étant le passage où Charles Xavier et Magnéto rencontrent Wolverine dans le bar : c'est totalement illogique. Ils ne l'ont jamais rencontré avant ! Heureusement, ça ne dure que quelques secondes, et on aura pas à se coltiner une fois de plus Wolverine dans le film !

superman 1 1 14

Dans les autres incohérences, il faut mettre celle-ci en évidence : l'amitié entre Magnéto et Charles est brisée dans ce film alors qu'ils sont encore jeunes, or dans le 3e film de la franchise des X-Men (« L'Affrontement Final ») on voit au début de celui-ci Charles Xavier et Magnéto vieux qui se rendent chez Jean Grey ! De plus Xavier marche encore dans la fameuse scène, alors qu'à la fin de celui-ci, il est déjà dans un fauteuil roulant. Nous en reparlerons dans « Days of Future Past » qui tente de recoller les 'morceaux' !

superman 1 1 15

La dernière incohérence étant que Hank a déjà fabriqué un prototype du Cérébro, alors que toujours dans les films de la franchise des X-Men, Magnéto dit qu'il a participé à sa conception. Je pense que comme toujours dans les films américains, quel que soit le réalisateur ou le scénariste : ils se tiennent à des schémas et il faut inclure absolument tous les éléments de ces schémas : ici, le fauteuil de Xavier, le Cérébro, Wolverine, etc. Enfin un petit mot pour Rose Byrne (« Star-Wars II, L'Attaque des Clones », « Troie », « 28 Semaines Plus Tard ») qui incarne Moira Mac Taggert.

superman 1 1 16

Avec une jolie entrée en scène dans le film, néanmoins elle n'est pas du tout en rapport avec le personnage de la BD où dans celle-ci, elle est une brillante chercheuse. De même ce n'était pas la même actrice qui l'incarnait dans le 3e film des X-Men. Néanmoins, même en étant puriste, on se laisse prendre au jeu et on retrouve pratiquement tous les éléments de la BD : le manoir qui fait école de Xavier, l'avion supersonique « Blackbird », et le reste.

superman 1 1 17

Et ici les costumes sont un peu plus fidèles à ceux de la bande-dessinée ! Notamment dans les dernières scènes, le costume de Magnéto qui est celui qui est le plus proche de la version BD avec son casque un peu mieux fait et ses habits rouges.

superman 1 1 18

À noter que le film utilise des faits réels pour baser son histoire avec Shaw : en effet, c'est la période de la fameuse crise des missiles de Cuba entre les américains et l'Union Soviétique où les deux superpuissances ont failli déclencher une 3e guerre mondiale avec l'atome. C'est ici utilisé avec Shaw qui monte en fait les deux grands pays l'un contre l'autre pour servir sa cause et détruire le monde. Pour ainsi asseoir la domination des mutants.

superman 1 1 19

Chaque action de Shaw étant appuyée par une intervention du Président Kennedy de l'époque à la télévision. Bref, on ne s'ennuie pas pendant les 2H15 pratiquement, à part un ou deux passages un peu longs mais le reste se déroule très bien. On a quelques grands moments d'émotion : le point fort étant celui où Xavier demande à Magnéto de bouger une antenne parabolique au loin, et qu'il l'aide en entrant dans sa tête et trouve un souvenir de la mère de Magnéto : un grand moment du film.

superman 1 1 20

Outre cela, c'est pareil dans les effets spéciaux, et là, la franchise franchit encore un plus grand pas que dans les précédents : la scène avec le sous-marin est tout simplement hallucinante ! On en prend plein les mirettes, mais avec X-Men on est habitués et comme toujours, je trouve les SFX très travaillés sur tout le long du film et aucune séquence ne m'a parue bâclée, et je n'ai rien vu de choquant pour l'œil.

superman 1 1 21

Et Henry Jackman (« Monstres contre Aliens », « Henri 4 », « Le Chat Potté ») nous livre une musique qui colle parfaitement au rythme du film et aux moments qui vont avec. Elle est en parfaite adéquation et c'est très bon.

xmen 2 1 22

Bref, c'est bien fait, ça bouge, ça se castagne, on a de l'émotif, on en apprend un peu plus sur les X-Men, des nouveaux personnages propres à l'univers font leur apparition à l'écran et le tout est servi par une belle brochette d'acteurs : que demander de plus ? Le public a aimé le film, pour un budget colossal de 160 millions de dollars, il rapportera en recettes près de 354 millions de dollars, et sera assez apprécié des fans.

xmen 2 1 23

Il fallait évidemment s'y attendre, une suite ne sait, elle, pas fait attendre ! Le film est bon, je vous le conseille, vous ne serez pas déçu. Le film est disponible en DVD ou Bluray.

xmen 2 1 24

Retour à l'index


2. X-MEN: DAYS OF FUTURE PAST
(X-MEN: DAYS OF FUTURE PAST)

Résumé:

Le monde dans le futur, tous les mutants ont été tués, ou sont des esclaves des humains. Ceux qui résistent sont traqués par les terribles robots Sentinelles, des machines qui s'adaptent à tout. Les X-Men du futur ont alors une idée : grâce aux pouvoirs de Kitty Pryde, ils renvoient Wolverine dans le passé en 1973, pour empêcher Mystique de tuer Trask, et qui est l'événement qui a déclenché la mise en œuvre du programme Sentinelles.

Wolverine doit retrouver Xavier jeune ainsi que Magnéto pour arrêter Mystique. Il y arrive, et ceux-ci retrouvent Mystique mais cette dernière leur échappe et va à la maison blanche pour en finir avec Bolivar Trask, pendant ce temps Magnéto qui s'est séparé de l'équipe de Wolverine et Xavier, investit les Sentinelles de Trask. Le danger est très grand car Trask et son équipe ont le sang de Mystique et peuvent produire les Sentinelles du futur.

Pendant ce temps dans le futur, justement, les Sentinelles ont trouvé les X-Men. Ils n'ont plus beaucoup de temps. Dans le passé, Magnéto à l'aide des Sentinelles de Trask attaque la maison blanche et menace de tuer le président et ses conseillers, mais grâce à l'intervention de Mystique, elle l'en empêche et sauve le président et les mutants du futur, celui des Sentinelles n'a jamais existé.

Critique :

C'est le meilleur volet de la franchise des X-Men ! Pourtant, il ne respecte pas du tout la bande-dessinée dont il est issu, mais alors, il est incroyable ! Déjà première chose, nous retrouvons ici les deux équipes : celle de « X-Men, Le Commencement » et celle des X-Men classiques. La trame reprend un épisode de la BD qui fut publiée dans les années 80 en France.

Dans la BD, Kitty Pryde alias Étincelle qui peut traverser les murs et les sols, s'écroule inconsciente lors d'un entraînement (si ma mémoire est bonne) et se réveille avec la personnalité de Kitty Pryde adulte qui vient du futur en 2035. Dans celui-ci, les mutants ont perdu la guerre contre les robots Sentinelles. Et il ne reste que quelques survivants dont une partie des X-Men qui meurent pendant que Kitty est dans le passé : notamment Wolverine qui se fait carbonisé par une Sentinelle, je me rappelle de l'image assez forte de la BD, où il ne reste au sol que le squelette en adamantium de Wolverine.

Elle vient les avertir et les aider à empêcher Mystique de la confrérie des mauvais mutants de tuer le sénateur Robert Kelly (celui des premiers X-Men en film). Car le danger est énorme, non seulement les Sentinelles ont tué les mutants, mais même les super-héros humains qui avaient acquis leurs pouvoirs 'artificiellement' et non pas en tant que mutant.

Ainsi un cimetière avec les noms de Spiderman, Iron-Man, et d'autres jonchent le sol. Les Sentinelles ont d'ailleurs élu leur QG au sommet du Baxter Building, le gratte-ciel des 4 Fantastiques, eux aussi exterminés par les robots. Seuls Franklin Richard, le fils de la Femme Invisible et M. Fantastique est encore en vie, mais plus pour très longtemps. Dans le passé, Kitty réussira sa mission et sauvera le monde. Disons-le de suite, pour moi il s'agit sans aucun doute d'une des meilleures aventures des X-Men (avec la saga des Broods) !

stcine 12 7

Malheureusement, dans le film de Bryan Singer, qui pourtant a inclus le personnage de Kitty depuis « L'Affrontement Final », c'est une fois de plus Wolverine qui est en vedette et retourne dans le passé. Alors j'enfonce une autre porte ouverte : les robots Sentinelles ne sont pas très réussis ! Honnêtement, j'aurai aimé voir à l'écran le modèle bourrin de la BD ! Cela aurait été un tel impact sur les fans, que ça l'aurait fait.

batman 1 2 8

Néanmoins, si les modèles des Sentinelles du futur dans le film peuvent passer et l'idée est intéressante d'avoir des robots qui s'adaptent aux pouvoirs des mutants, les modèles des années 70 sont grotesques et vraiment ratés. D'ailleurs dans la BD, c'est le nombre des robots qui est considérable qui leur permet de vaincre sur les mutants et non le fait qu'ils s'adaptent à leurs pouvoirs, dans la BD, ils n'ont pas cette faculté.

superman 1 2 9

Mais revenons au film, c'est donc Wolverine qui est de retour en 1973 et qui doit retrouver Mystique pour l'empêcher de tuer Bolivar Trask le concepteur des Sentinelles. Déjà, l'histoire change. Néanmoins, la grande force du film de Singer est de retrouver l'équipe de « X-Men, Le Commencement » et ça c'est juste jubilatoire. Mais pas seulement, il a introduit d'autres personnage dont un : Peter Maximoff qui est juste énorme. Je ferai là aussi un éclaircissement sur ce personnage, car les histoires de droits empiètent les uns sur les autres entre la Marvel et la 20th Century Fox.

superman 1 2 10

Ainsi, le Vif-Argent de « Avengers, L'ère d'Ultron » qui est avec sa sœur Wanda Maximoff, est le même personnage que nous avons ici dans le film des X-Men. Dans la BD, il n'y a qu'un seul Pietro Maximoff qui est frère jumeau avec sa sœur Wanda qui est la Sorcière Rouge, et dont leur père n'est autre que Magnéto ! Mais, je pense que tout ceci était trop complexe à intégrer : que ce soit chez Marvel ou dans les X-Men. Une simple allusion dans les X-Men est faite, lorsque Peter dit qu'il y avait un ami à sa mère qui savait faire bouger les objets métalliques.

superman 1 2 11

Néanmoins, Singer a réussi son coup avec lui, et la scène lors de l'évasion de Magnéto, quand ils sont dans la cuisine est un moment fort du film et est simplement énorme ! Je ne vous dis rien, il faut la voir ! Je ne vais pas redétailler le casting : McAvoy et Fassbender sont toujours aussi excellents (Fassbender fait ici un Magnéto avec le casque, encore modifié, plus vrai que nature ! Identique à la BD pratiquement !), Hugh Jackman fait le Wolverine qu'on connaît, mais reste suffisamment en retrait pour ne pas être étouffant comme dans les autres films de la franchise et Nicholas Hoult en Fauve ça le fait toujours autant.

superman 1 2 12

D'ailleurs, le film essaye de réparer les incohérences des films précédents au passage : ainsi, Le Fauve, a inventé un antidote qui le fait redevenir humain temporairement. Ceci pour expliquer que l'on peut l'apercevoir en humain à la tv dans un des précédents X-Men.

superman 1 2 13

De même, de cet antidote, Le Fauve a fait une déclinaison pour Charles Xavier qui lui permet de marcher mais en contrepartie n'a plus son pouvoir psychique. Ce sera néanmoins réparé à la fin du film. Jennifer Lawrence est excellente en Mystique, comme Wolverine, elle maîtrise désormais son personnage !

superman 1 2 14

On retrouve un ou deux personnages du film « X-Men, Le Commencement » comme par exemple Havock. Pour les X-Men classiques, presque tous sont là : Tornade, Iceberg, etc. et d'autres font un cameo à la fin.

superman 1 2 15

Omar Sy incarne Bishop, je ne m'attarderai pas sur sa prestation, c'est un personnage secondaire comme d'autres et il n'y a pas grand chose à détailler. On retrouve, comme je l'avais déjà expliqué, le schéma des autres X-Men, avec un Stryker plus jeune, le fauteuil de Xavier, le Blackbird, etc.

superman 1 2 16

Les effets spéciaux sont toujours aussi excellents, que ce soit les effets de vif-argent, la démesure encore avec Magnéto, ou les Sentinelles du futur, tout est soigné. On en a une surabondance dans ce film, mais c'est toujours très bien fait. Peut-être à part comme je l'ai dit les Sentinelles des années 70, il y a une scène où on dirait un peu de la 3D de vieux PC, mais ce n'est pas flagrant et ça ne dure que quelques secondes. Le reste avec les mutants du futur sont tout simplement extraordinaires.

xmen 2 2 17

Le film est sombre, empli d'émotion, du début à la fin. Dans les autres moments forts de celui-ci, on peut ajouter la scène de la réunion des 2 Charles Xavier, ou encore les scènes où le jeune professeur Xavier communique avec Mystique et notamment la scène de fin devant le président.

xmen 2 2 18

Ou enfin, la dernière scène entre Wolverine revenu dans le futur, et Charles Xavier. Personnellement, je trouve que Singer est doué pour ce genre de choses, pour faire passer les émotions et faire des films assez humains. C'est un sans faute. J'ai beau chercher, je ne trouve pas.

xmen 2 2 19

Et malgré tout, on ne voit pas passer les 2H10 du film et on aimerait même que l'histoire dure un peu plus longtemps, que le film soit un peu plus long. Celui-ci alterne les scènes entre le passé (qui représente la plus large partie du film), et les combats des mutants contre les Sentinelles dans le futur, comme le faisait la BD, c'est un excellent point supplémentaire.

xmen 2 2 20

Il est à noter également, qu'une séquence se déroule à Paris. La musique de John Ottman est simplement une perle à chaque instant qu'elle marque dans cet opus. Et sa partie mélancolique est juste magnifique.

xmen 2 2 21

C'est un excellent film, bourré d'action également, et dont on ne regrette pas de l'avoir vu. Doté d'un budget de 200 millions de dollars, le film a cartonné dans le monde entier et a rapporté presque 750 millions de dollars, le meilleur score de la franchise : normal je dirai, car je le répète, c'est le meilleur volet de la franchise X-Men.

xmen 2 2 22

De tels films de super-héros, j'en redemande, il ne suit certes pas encore la BD, mais quel pied ! La scène post générique introduit un nouveau personnage qui devrait être le nouvel ennemi des X-Men dans le prochain film « X-Men Apocalypse » (les connaisseurs de la BD sauront immédiatement de qui il s'agit) prévu pour 2016.

xmen 2 2 23

Si c'est Singer qui est aux manettes, et qu'il est aussi bon que celui-ci, moi je signe. En attendant, regardez « X-Men Days of Futur Past », c'est un film réussi ! Il est bien évidemment disponible en DVD et BluRay comme les autres volets de la franchise.

xmen 2 2 24

À noter, qu'il a été édité en version longue, celui-ci rajoute à la fin un caméo avec d'anciens membres des X-Men (notamment Malicia qui à l'origine ne devait pas apparaître dans le film !) comme par exemple Cyclope et Jean Grey ou encore le Fauve avec l'acteur des anciens volets des X-Men. Alors quitte à choisir, prenez la version longue du film !

xmen 2 2 25

Retour à l'index