Elektra

Saga Marvel au Cinéma

Daredevil

1. Présentation Daredevil

2. Daredevil (Daredevil) - 2003

 

 


1. PRÉSENTATION DAREDEVIL

daredevil 1

Daredevil, L'Homme Sans peur :

« The Man Without Fear », ou en Français : « L'Homme Sans Peur », voilà comment est sous-titré le comics original de Daredevil. Le premier numéro sort en 1964, crée par Stan Lee et Bill Everett qui seront aidés par les biens connus Jack Kirby et Steve Ditko. En France, Daredevil sera surtout édité dans la revue « STRANGE » des éditions LUG dès 1970. Au début, la tenue de Daredevil est jaune et rouge et ressemble beaucoup à une tenue d'acrobate de cirque. Il n'affiche qu'un seul D sur sa poitrine. Normal, le terme de « Daredevil » est souvent donné aux acrobates de cirque, cela peut se traduire par « casse-cou » ou « tenter le diable ».

daredevil 1 1

Ce premier costume ne durera que 6 numéros, puis deviendra tout rouge, ce qui lui vaudra par la suite le surnom de « Diable Rouge » parmi les autres (DD, Tête à Cornes, etc.). Daredevil n'est autre que Matthew Murdock à la ville, un avocat respecté associé avec Franklin Nelson. Sa mère est morte lorsqu'il avait 6 ans, et c'est son père qui l'a élevé. Ce dernier, boxeur de profession, ne voulait pas que son fils soit comme lui et l'a poussé à faire de hautes études pour qu'il devienne avocat ou médecin. Mais alors qu'il n'est encore qu'un jeune homme, en voulant sauver un vieillard qui va se faire écraser, Matt est rendu aveugle par des déchets radioactifs qui s'échappent du camion qui a failli écraser le vieillard.

Mais outre le fait de le rendre aveugle, cela décuple ses autres sens à un niveau surhumain, et dote Matt d'un sens radar : il voit en fait une image mentale des gens et de son environnement comme un radar ou le sens des chauves-souris. Au départ, Matt, a beaucoup de mal à maîtriser ses pouvoirs et c'est Stick, grand maître ninja, qui va l'aider tout comme plus tard, il aidera Elektra. Stick le formera également aux arts martiaux.

De même à un moment dans la BD, Daredevil dans une mauvaise passe perdra son sens radar, et c'est à nouveau Stick qui lui fera retrouver. En fait, il montrera à Daredevil comment combattre ses propres démons (la mort de son père, etc.) et ainsi retrouver son pouvoir. Daredevil a de nombreux ennemis, le plus connu est le Tireur, « Bullseye » en version originale, mais pas seulement, il y aussi Le Caïd (qui est aussi un ennemi de Spiderman), Le Maraudeur Masqué, Le Gladiateur, L'Homme Pourpre, Le Hibou, Le Pitre, Mister Hyde, etc.

Il a également beaucoup d'amis parmi les super-héros, celui avec lequel il a le plus d'affinité est Spiderman (il connaît d'ailleurs sa double identité tout comme Peter Parker connaît l'identité de Daredevil) : il est très ami avec et combattront régulièrement ensemble. Mais aussi Iron-Fist, Nick Fury du Shield, et aidera aussi les Vengeurs. Dans la vie privée, il aura comme petite amie pendant un long moment La Veuve Noire alias Natasha Romanov, mais également Elektra et Karen Page. Bien qu'il se batte souvent à mains nues, Daredevil possède son lasso-canne crée par lui et qui lui permet comme Spidey avec sa toile, d'évoluer entre les grattes ciel, et de se battre également avec.

.

Elle se transforme en canne pour aveugle lorsqu'il est Matt Murdock. Si ses sens hyper développés sont un avantage certain, c'est également une faiblesse, en effet, Daredevil est très sensible aux sons et aux odeurs et ses ennemis s'en serviront régulièrement. Son meilleur ami est son associé Franklin Nelson, ce dernier découvrira très tardivement qu'il est Daredevil et aidera Matthew a protéger son identité. Dans une partie du comics, d'ailleurs, Matthew était censé être mort et c'était son frère jumeau Mike qui le remplaçait et était Daredevil.

De même, Daredevil connaîtra une sombre période dans sa vie où il tombera vraiment très bas face au Caïd, c'est pendant cette période, que Elektra sera tuée par le Tireur, et viendra mourir juste devant la porte de Matthew Murdock. Ne réalisant pas la perte de celle qu'il aimait, Daredevil ira jusqu'à aller ouvrir la tombe pour vérifier qu'Elektra était bien morte. Elle sera beaucoup plus tard ressuscitée par « La Main » une organisation criminelle ninja ennemie de Daredevil et de Stick. Ses confrontations avec le tireur seront souvent terribles, et Daredevil en sortira souvent difficilement vainqueur. À ce jour, Daredevil paraît toujours, le comics ayant dépassé plus de 500 numéros.

Daredevil en dessin-animé :

Là encore, Daredevil n'a pas à proprement parler son dessin animé. Il est apparu dans le dessin animé de Spiderman des années 80 : « Spiderman and His Amazing Friends ». Il réapparaîtra dans le dessin animé de Spiderman en 1999. Marvel voulait ainsi produire son propre DA à Daredevil dont la sortie coïnciderait avec celle du film, mais malheureusement, le projet ne pu jamais aboutir.

Daredevil à l'écran, c'est dans Hulk :

C'est dans un des téléfilms tirés de la série « L'Incroyable Hulk » avec Bill Bixby, que Daredevil fait sa première apparition à l'écran en 1989 sous les traits de l'acteur Rex Smith (« Tonnerre Mécanique »). Ici, il n'aura pas son costume rouge, mais un costume tout noir tiré d'on ne sait où d'ailleurs, car il ne me semble pas que dans la BD il porte ce costume ! Si la prestation de Rex Smith n'est pas mémorable, mis à part le costume, on retrouvait les principaux attributs du héros : ses sens hyper développés et son lasso canne. Néanmoins, cette prestation de l'Homme Sans Peur aux côtés de Hulk ne restera pas dans les annales.

batman 1 1 8

Daredevil au cinéma, adaptation ratée :

En 2003, sort l'adaptation cinématographique de Daredevil, avec dans le rôle-titre : Ben Affleck. Réalisé par Mark Steven Johnson, le film qui n'est vraiment pas très bon, sera un échec cuisant. Il reprend pourtant les origines du héros assez fidèlement ainsi que son environnement et le costume, mais le Tireur et le reste des ennemis de Daredevil sont ridicules dans ce film. Plus tard, un spin-off avec le personnage d'Elektra sera adapté à l'écran, mais malheureusement, celle-ci n'aura pas plus de chance que Daredevil, et le film sera là aussi un échec commercial. Mettant fin à toute adaptation sur grand écran de tête à cornes.

daredevil 1 9

Il faudra alors attendre 12 ans, pour revoir Le Diable rouge sur écran et cette fois-ci ce sera sous forme de série télévisée réalisée par Netflix. Créée par Drew Goddard, elle est diffusée depuis le mois d'avril 2015. Composée de 13 épisodes de 1 heure chacun, la saison vient de se finir, et la saison 2 commencera en 2016. En fait Netflix en partenariat avec Marvel produira 4 séries sur des personnages de la Marvel, pour au final les réunir dans une autre mini-série : Les Défenseurs. Daredevil est la première série à être produite, avec Charlie Cox dans le rôle-titre. Et obtient un excellent succès auprès du public.

daredevil 1 10

Retour à l'index


1. DAREDEVIL
(DAREDEVIL)

Résumé:

Matthew Murdock est un avocat renommé qui aide les gens dans le besoin et ceux que l'on oublie dans le quartier de Hell's Kitchen. Mais il a aussi un secret, étant petit, il a eu accident qui l'a rendu aveugle et développé ses autres sens à l'extrême et a acquis également un « sens radar » qui lui permet de voir aussi bien que les gens normaux. La nuit, il devient Daredevil, un justicier qui arrête les criminels. Et depuis peu, il doit faire face à Wilson Fisk connu sous le nom du Caïd et qui est en train de prendre possession de la ville de New-York.

superman 1 1 1

Ce dernier engage le Tireur, qui tue le père d'Elektra, la nouvelle conquête de Matt Murdock et dont elle rend Daredevil responsable du forfait commis. Mais le Tireur tue Elektra, Daredevil la venge et le duel avec le Caïd peut avoir lieu. Daredevil arrive à le vaincre pour venger son père, la ville a un nouveau gardien : Daredevil, l'homme sans Peur.

Critique: 

Alors, ce film est mauvais ! Pourtant il commence bien, mais en fait ça part en vrille à partir du moment où Elektra fait son apparition, de même que le Caïd, et à partir de là, on sombre dans le guignolesque et c'est dommage car il y a tout de même des bonnes choses dans ce film. Tout d'abord, il est parmi les premiers films des héros de la Marvel lorsque la vague a commencée à déferler, en effet après le premier X-Men, il y eut Daredevil, la même année le 1er Spiderman de Sam Raimi ou encore le 1er Hulk de Ang Lee.

On avait les moyens techniques de les faire, il fallait du super-héros à l'écran. Daredevil est un film de Mark Steven Johson (« Ghost Rider », « C'était à Rome », « Face à Face »), qui fera un autre film mauvais de super-héros : Le Motard Fantôme (autre héros de la Marvel). Matt Murdock avocat aveugle le jour, devient la nuit un justicier masqué de New-York : Daredevil, l'homme sans Peur, c'est le titre de la BD. Personnellement, tout comme pour les X-Men, même si Daredevil est très populaire auprès d'un large public je ne suis jamais arrivé en lisant ses aventures dans la revue « Strange » à l'époque éditée par les éditions LUG à le considérer comme un super-héros principal, et je l'ai toujours placé comme un personnage secondaire. Je m'explique : pour moi, il y avait dans ces revues « Strange », « Special Strange », « Titans », etc. des héros qui étaient du « lourd » : comme Iron-Man, Spiderman, Les 4 Fantastiques... si vous préférez des personnages de premiers plans qui étaient sûr d'assurer à eux seuls les ventes de la revue.

Puis, toujours pour moi, venaient avec les « seconds couteaux » comme on le dit souvent, en la personne de Daredevil, X-Men, Iron-Fist, etc. Ceci étant dit, c'est pourquoi je n'attendais pas grand-chose d'un film sur ce héros. Ensuite, le film pose tout de suite un problème : Daredevil comme tous les autres, au fil des années du comics a vu sa trame évoluer avec plusieurs histoires, sombres et moins sombres, une pléthore d'ennemis et c'était très difficile de résumer une fois de plus tout cela dans un seul film. Le scénariste a choisi visiblement une partie emblématique du comics : la mort d'Elektra. Dans la BD, ce fut une période très sombre pour le héros, qui tomba assez bas avant de se relever. Si on peut approuver que le tireur est un ennemi récurrent de Daredevil, personnellement j'aurai peut-être plutôt vu Le Chasseur, Le Maraudeur Masqué, ou encore le Gladiateur. De même si le Caïd fut un terrible ennemi de Daredevil, il le fut encore plus pour Spiderman ! Enfin, pour la compagne de Matt Murdock, il faut savoir que Daredevil fut pendant un long moment dans la bande-dessinée en couple avec la Veuve Noire (celle que vous retrouvez dans les films des « Avengers » et « Captain America »).

Je trouve qu'elle aurait fait un personnage plus emblématique qu'Elektra à ce moment précis. Mais ceci étant dit, nous sommes donc sur l'arc de scénario avec Elektra. Premier problème, dans la BD, Elektra est asiatique et brune, et nous nous retrouvons à l'écran avec Jennifer Garner (« Pearl Harbor », « Arrête-moi Si Tu Peux », « 30 ans Sinon Rien ») qui  en plus, et ça se voit cruellement à l'écran, ne maîtrise pas les arts martiaux ! On est loin, très loin du personnage de la BD.

Même le costume de l'héroïne dans les couleurs rouge avec un bandeau sur la tête (style Ninja) n'est pas respecté. Ici, elle a une tenue en cuir noir. Il sera néanmoins réactualisé dans le film Spin-Off du personnage d'Elektra qui fit suite à Daredevil. Pour incarner le rôle du personnage principal, à savoir Matt Murdock et donc de ce fait Daredevil, nous avons Ben Affleck (« Armageddon », « Pearl Harbor », « Argo »). Si sa prestation n'est pas catastrophique et qu'il est assez près du personnage la BD, il n'est clairement pas bon dans ce rôle-là. On ne sent pas l'acteur investi par son personnage et c'est très problématique, car ça se ressent réellement à l'écran.

Dommage, car le costume est plutôt réussi, et je m'attendais à pire ! Ceci dit, depuis la première mise à l'écran du héros dans la série « L'Incroyable Hulk » avec Bill Bixby, on a fait du chemin. C'est Jon Favreau (« Deep Impact », « The Big Empty », « Iron-Man ») qui incarne l'ami de Matt Murdock et associé : Franklin Nelson. Un mot sur Favreau, la prestation peut prêter à critique, néanmoins ce n'est pas un grand rôle.

Non, ce qu'il est important de noter, c'est, que c'est ce 'Monsieur' qui portera plus tard à l'écran : Iron-Man, un autre héros beaucoup plus mythique de la Marvel au cinéma. Et qui malheureusement donnera un résultat à peu près similaire que pour Daredevil ! Mais j'en reparlerai le moment venu avec l'autre franchise. Non, le point noir, sans mauvais jeu de mots, du film est le Caïd : dans la BD, c'est un homme grassouillet et Blanc ! Là, on se retrouve avec Michael Clarke Duncan (« Armageddon », « La Ligne Verte », « Mon Voisin le Tueur ») et dont je soupçonne qu'il était ami avec Ben Affleck et voilà pourquoi il se retrouverait dans ce rôle. À noter que l'acteur est mort en 2012 d'un arrêt cardiaque.

De même, il ne me semble pas que dans la BD, le caïd soit l'auteur de la mort du père de Daredevil. En tous cas, cela dénature totalement le personnage de la BD de mon avis personnel. Enfin, on arrive au plus gros ratage du film : le Tireur, incarné par Colin Farrell (« Phone Game », « La Recrue », « Minority Report »). Et là on est dans le guignolesque du début à la fin ! Pourtant d'après mes souvenirs du personnage de la BD, le tireur est un homme calculateur, froid, et impitoyable. Ce qui fait que si on a le personnage principal en tant que Daredevil, qui peut tenir la route, les autres autour sont caricaturaux et sans épaisseur, le tout sur fond de chansons 'In' dont on se serait bien passer ! À un moment donné, on se croirait dans un « Fast and Furious » ou autre film pour ado tellement c'est exagéré.

batman 1 1 8

Il n'y a qu'à voir le combat entre Elektra et Matt Murdock en plein jour et devant tout le monde : franchement, un aveugle se bat et fait des cascades et autres cabrioles qu'un homme, déjà de condition normale aurait du mal à faire et cela n'étonne personne ! De plus, comme tous les films de Super-Héros, l'identité de Daredevil est découverte sans aucun problème. Et ça, ça m'agace : j'en reparlerai, mais dans la BD les héros font des pieds et des mains pour garder leur identité secrète, et là à l'écran c'est l'inverse ! Enfin passons. Bref, entre la piètre prestation de Colin Farrell en Tireur, une Elektra pas vraiment au top, tout ceci nous donne un film vraiment bancale. Le dernier détail tuant pour Daredevil, étant ses séances dans son 'caisson' pour se couper du bruit. Dans la BD, il domine ses sens hyper développés et c'est tout.

superman 1 1 9

Dans les bons points, on peut tout de même signaler la représentation du « sens radar » du héros, c'est pas trop mal fait. Le respect de l'histoire personnelle du héros, même si ce n'est pas du liquide venant d'un fût qui lui brûle les yeux dans la BD, mais d'un isotope radioactif qui était transporté par un véhicule médical, si mes souvenirs sont bons. Que dire de plus ? Le film traîne en longueur sur ses 1H45, qu’on n’arrive vraiment pas à y adhérer, et que c'est vraiment faiblard. D'un budget de 78 millions de dollars, le film sera tout de même un succès financier avec des recettes d'un montant de près de 180 millions de dollars.

Les effets spéciaux du film sont assez réussi, bien que comme nous étions au début des doublures numériques comme pour le 1er Spiderman, on a quelques scènes où l'on voit que le personnage est encore raide et que ce n'est pas très naturel. Pour la bande-son, elle est signée de Graeme Revell (« The Crow » le 1er film avec Brandon Lee) : je suis vraiment très déçu, car pratiquement inexistante du début à la fin du film. Bref, vous l'aurez compris, Daredevil ne vous laissera pas un souvenir impérissable et apparaît comme un film raté à juste titre. Et ce n'est malheureusement pas le caméo de Stan Lee, ou celui de Frank Miller qui relèveront le niveau.

superman 1 1 10

On pouvait faire mieux, bien mieux, sans sombrer dans le grotesque comme le fait ce film, avec le combat de fin contre le Caïd et que l'on préfère oublier, ou avec le personnage du Tireur qui est quand même très mauvais. La 20th Century Fox qui n'a pu refaire un autre film de Daredevil avant 2012, a perdu les droits du personnage qui sont retournés à Marvel et Disney. Marvel ne jugeant pas Daredevil assez rentable pour faire un reboot à gros budget, préfère créer une série tv en partenariat avec Netflix et qui en est déjà à sa seconde saison. C'est Charlie Cox dans le rôle-titre, qui incarne le justicier aveugle. Plus proche de la BD, cette série semble combler les attentes des fans. D'autres séries sont prévues pour au final faire le groupe des « Défenseurs ». Un spin-off du film de Daredevil fut fait à la suite : Elektra avec Jennifer Garner reprenant son rôle, malheureusement, celui-ci ne connut pas plus de succès. Le film de Daredevil est disponible en DVD et BluRay, une version longue d'une durée supérieure à celle de l'originale est dispo (2H08) au lieu de 1H45.

superman 1 1 11

Retour à l'index