saison 1 saison 3

Absolutely Fabulous

Saison 2

1.L’Hôpital (Hospital)

2. La Veillée funèbre (Death)

3. Le Maroc (Morocco)

4. Une si belle amitié (New Best Friend)

5. La Pauvreté (Poor)

6. La Naissance (Birth)

 Première diffusion en Grande-Bretagne : à partir du 27 janvier 1994 sur BBC 1

Scénariste : Jennifer Saunders

Réalisateur : Bob Spiers

Producteur : Jon Plowman 



1. L’HÔPITAL
(HOSPITAL)

Absolutely 1 1


 

Premières diffusions :

BBC 1, le 27 janvier 1994

Canal +, le 29 octobre 1994

Avec Kathy Burke (Magda), Orla Brady (l'infirmière Mary), Llewella Gideon (l'infirmière), David Henry (Mr Simpson), Helen Lederer (Catriona), Naoko Mori (Sarah), Jennifer Piercey (Antonia), Harriet Thorpe (Fleur), et Helena Bonham-Carter, Mandy Rice-Davies, Richard E. Grant, Suzy Quatro, Germaine Greer, Sylvia Anderson (voix de Lady Penelope).

Résumé :

Après une folle nuit passée avec un député, Patsy fait la une des journaux à scandales. A la vue de sa photo et de l’âge qui lui est donné, elle essaie désespérément de paraître plus jeune pour répondre à une interview. Dans le même temps, Edina s’apprête à aller à l’hôpital pour se faire opérer d’un orteil du pied qu’elle s’est coincé dans une porte. Patsy décide alors de l’accompagner pour subir un lifting complet du visage.

Critique :

Avec « The Hospital », la saison 2 d’Ab Fab démarre sur les chapeaux de roues. L’épisode se révèle excellent de bout en bout, très bien rythmé, alternant les répliques assassines, les changements de décors et des grands numéros d’actrices.

Un coup de chapeau (melon) particulier d’ailleurs à Joanna Lumley. C’est elle la véritable star de l’épisode. De son arrivée en trombe dans la cuisine d’Edina jusqu’à la dernière scène, elle y est excellente, particulièrement drôle, avec tout un jeu de mimiques, de regards ou de soupirs irrésistibles, comme quand elle reçoit chez Edina la journaliste de Hello magazine en tailleur rose bonbon, avec un visage liftée au sparadrap !  

On rigole également beaucoup sur l’âge de Patsy. Au début de l’épisode, on apprend que la presse à scandale lui donne 47 ans (l’âge réel de l’actrice lors du tournage en 1993), ce qu’elle réfute catégoriquement en affirmant qu’elle a 39 ans. Puis à la fin de l’épisode, elle se retrouve affublée de 49 ans, à cause de son lifting râté !

Il est intéressant de voir comment Jennifer Saunders renverse les traditions familiales dans l’épisode. Quand Saffron envisage de quitter la maison et prendre une chambre en cité universitaire, Edina ne s’inquiète pas pour l’avenir de sa fille, comme pourrait le faire n’importe quelle bonne mère, mais pour elle-même ! « Qui va s’occuper de moi quand tu seras partie ? », lui lance-t-elle. 

« The Hospital » est également l’occasion de découvrir une Edina aux cheveux plus longs, une coiffure qu’elle gardera toute la saison. Contrairement à Joanna Lumley, Jennifer Saunders ne montre jamais ses vrais cheveux mais utilise des perruques. Mais une chose qui ne change pas, ce sont son goût pour des vêtements toujours plus excentriques de grandes marques, par opposition aux tailleurs chics de Patsy, mais de grandes marques également.

On apprend par ailleurs que la maison d’Edina est située en plein quartier chic de Holland Park et le personnage de Sarah, l’ami de Saffron, interprétée par Naoko Mori , reçoit pour la première fois le surnom de « Titicaca », donné par Edina. Un qualificatif qui sera ensuite rappelé à chacune de ses apparitions dans la série.

Anecdotes :

  • Cette deuxième saison inaugure un nouveau générique, plus harmonieux que le précédent, utilisant une police différente pour les lettres, qui imposera le logo le plus connu de la série. Il sera utilisé jusqu’à l’épisode « Leur dernier délire » (« The last Shout ») (1996).

  • Le succès de la première saison ayant été tel en Grande-Bretagne que la seconde sera diffusée sur la chaîne BBC1, qu’elle ne quittera plus ensuite.

  • Dans la galerie importante de guest-stars présents dans l'épisode, il faut signaler la présence de l'actrice Helena Bonham-Carter, connue pour les films Chambre avec vue de James Ivory, Maudite Aphrodite de Woody Allen ou La Planète des singes de Tim Burton.

  • Notons également l'apparition de Lady Penelope, la marionnette de la série Thunderbirds / Les sentinelles de l'air, dont Sylvia Anderson prête toujours la voix.

  • L’infirmière interprétée par Llewella Gideon, réapparaitra à plusieurs reprises dans la série.

  • Jon Plowman, le producteur de la série, joue une seconde fois dans la série. Il interprète ici un journaliste.

Retour à l'index


2. LA VEILLÉE FUNÈBRE
(DEATH)

Absolutely 1 2


Premières diffusions :

BBC 1, le 3 février 1994

Canal +, le 19 novembre 1994

Avec Llewella Gideon (l'infirmière), Gwen Humble (Sondra Lorrance), Ciaran McIntyre (le pasteur), Christopher Ryan (Marshall), Mark Tandy (Mark), Natasha Taylor (l'hôtesse de la galerie d'art).

Résumé :

Le père d’Edina vient de mourir. Malgré le désintérêt général et le manque d’émotion d’Edina, Saffron s’efforce d’organiser les funérailles de son grand-père. Edina finit par éprouver du chagrin quelques jours plus tard, à l’idée qu’elle-même mourra aussi un jour ! A la dernière minute, elle se décide à aller avec Patsy aux funérailles de son père…

Critique :

Jennifer Saunders nous livre ici un épisode à l’humour très noir. Le père d’Edina vient de mourir et toute la famille s’en fiche, Edina en tête, hormis la pauvre Saffron qui doit organiser les funérailles. Même Mrs Monsoon préfère répondre au QCM d’un magazine, pour une séquence mémorable, très drôle, où elle se demande pendant combien d’années, voire de décennies, a gouverné Margaret Thatcher en Grande-Bretagne. L’épisode nous montre une Edina particulièrement égocentrique, qui oublie même d’aller chercher son amie Patsy à l’hôpital et pleure sur son propre sort, car elle comprend qu’un jour elle mourra aussi. 

La fin de l’épisode, tournée en extérieur, franchit un nouveau seuil dans le politiquement incorrect, cher à la série. Cette fois Jennifer Saunders désacralise complètement le respect et le recueillement envers les morts, n’hésitant pas à mettre en scène Edina et Patsy, complètement ivres lors de la cérémonie religieuse pour Mr Monsoon, organisée au cimetière, au point de faire tomber les deux personnages dans les tombes ou sur les cercueils. Shocking pour la perfide Albion !

Anecdotes :

  • Marshall, le premier mari d’Edina, présente sa nouvelle copine, l’Américaine Sondra Lawrence (interprétée par Gwen Humble). Mais ce sera sa seule apparition dans la série. Dans les saisons suivantes, ce sera Bo (interprétée par Mo Gaffney), vue dans la saison 1, qui reprendra du service.

  • Seconde apparition de Llewella Gideon, dans le rôle de l’infirmière désinvolte, qui réapparaîtra plusieurs fois dans la série.

Retour à l'index


3. LE MAROC
(MOROCCO)

Absolutely 1 3


Premières diffusions :

BBC 1, le 10 février 1994,

Canal +, le 10 septembre 1994.

Avec Harroun Hanif (Yentob), Karim Skalli (Ali), John Wells (Humphrey).

Résumé :

Edina et Patsy décident de partir au Maroc, la première devant faire des photos de nouvelles lunettes à verre amovibles pour être publiées dans le magazine de Patsy. Saffron veut les accompagner pour étudier les populations locales dans le cadre de son module d’anthropologie. Mais Patsy s’y oppose, ne voulant pas l’avoir dans les pattes...

Critique :

Les épisodes tournés en extérieur réussissent particulièrement à Absolutely Fabulous. Après l‘excellent « Vacances en Provence » dans la première saison, l’épisode « Le Maroc » nous le prouve à nouveau, faisant figure lui-aussi d’un des meilleurs de la série. Décors variés et dialogues efficaces s’enchaînent parfaitement, pour notre plus grand plaisir. On le voit particulièrement ici, la deuxième saison bénéficie de davantage de moyens, les décors sont plus nombreux et des scènes tournées extérieur sont présentes dans pratiquement chaque épisode.

Pour commencer, pas de scènes dans l’avion pour éviter une redite de « Vacances en Provence », mais une séquence drôle dans le hall d’arrivée dans l’aéroport, où les bagages ont été perdus. Sous la chaleur marocaine, Patsy et Edina se retrouvent ensuite dans la luxueuse maison avec piscine de leur ami Humphrey, avant de goûter aux joies locales (shopping dans le souk, soirées arrosées et enfumées…). Au cours de cet épisode, citons quelques scènes drôles et très réussies : la visite du souk, les séquences au bord de la piscine ou encore la longue marche dans le désert, où les deux comparses, perdues, se retrouvent obligées de dormir dans une veille grange. On apprend plusieurs éléments de la vie de Patsy : elle n’a pas mangé de nourriture solide depuis 1973 (!) et on découvre avec stupéfaction qu’elle a changé de sexe lors d’un précédent séjour au Maroc dans les années 70, mais comme explique Edina à Saffron : « ca n’a duré qu’un temps, après c’est tombé ».  

Après « La veillée funèbre », où elle fait fi des traditions occidentales de respect pour les morts, Jennifer Saunders continue à aller plus loin encore dans le politiquement incorrect dans cette deuxième saison. Personne n’avait osé encore avant elle évoquer un sujet aussi difficile que le changement de sexe, dans une sitcom. Preuve pour elle, que l’on peut rire de tout à condition que cela soit fait de manière assez fine, ce qui est le cas ici. De la manière, il est suggéré à la toute fin que Saffron a eu une aventure avec Yentob.

Anecdotes :

  • « Le Maroc » est le seul épisode de la série dans lequel June Whitfield (Mrs Monsoon), n’apparaît pas.

Retour à l'index


4. UNE SI BELLE AMITIÉ
(NEW BEST FRIEND)

Absolutely 1 4


 

Premières diffusions :

BBC 1, le 24 février 1994,

Canal +, le 22 octobre 1994.

Avec Patrick Barlow (Max), Jo Brand (Carmen), Adrian Edmondson (Hamish), Helen Lederer (Catriona), Miranda Richardson (Bettina), Meera Syal (Suzy), Harriet Thorpe (Fleur), et Britt Ekland, Lulu, Zandra Rhodes.

Résumé :

Edina invite d’anciens amis, Bettina et Max, à passer quelques jours chez elle. Cela jette un froid entre elle et Patsy, jalouse de l’intérêt porté par Edina aux deux invités. Patsy, vexée, quitte la maison d’Edina. Mais cette dernière va rapidement déchanter. Ses anciens amis ont bien changé et sont loins de l’image idéalisée qu’elle en avait gardée.

Critique :

Si l’histoire de « Une si belle amitié » est originale (une dispute entre Edina et Patsy, suite à l’arrivée d’anciens amis d’Edina), l’épisode est au final décevant. Le début dans la cuisine, quand Edina veut se débarrasser de tout le monde pour laisser la place à Bettina et Max est assez réussi, tout comme la séquence du restaurant à la fin, où Patsy et Edina, qui déjeunent chacune de leurs côtés, s’évertuent chacune à montrer à l’autre qu’elles sont très heureuses avec d’autres amies. Mais le reste perd un peu en intensité, notamment dans les séquences au bureau de Patsy : les différents personnages partent dans des tirades pour initiés, difficilement compréhensibles pour les non Britanniques.

La prestation de Miranda Richardson, dans le rôle de Bettina, est également peu convaincante, peinant à nous arracher quelques rires, à force de trop de gesticulations et de mimiques trop appuyées. L’actrice, connue pour ses rôles dramatiques, est finalement moins à l’aise dans les comédies corrosives. N’est pas Joanna Lumley ou Jennifers Saunders qui veut !

Au final, l’épisode est quand-même plaisant à voir, mais n’est pas un des meilleurs de la série.

Anecdotes :

  • Adrian Edmondson (le mari de Jennifer Saunders) interprète pour la deuxième fois dans la série, le rôle d’Hamish, après l’épisode « Le Magazine » (saison 1)

  • L’épisode est l’occasion de voir la participation de trois guest-stars de marque : l’actrice britannique Miranda Richardson, dans le rôle de Bettina, Britt Ekland, James Bond girl dans L’homme au pistolet d’or en 1974 qui apparaît ici dans son propre rôle (coiffée exactement comme Patsy) et la chanteuse Lulu, connue entre autres pour avoir interprété la BO du même James Bond. Habituée de l’univers de Jennifer Saunders, pour avoir joué régulièrement dans la série French & Saunders, Lulu fera plusieurs autres apparitions dans Ab Fab. 

 

Retour à l'index


5. LA PAUVRETÉ
(POOR)

Absolutely 1 5


 

Premières diffusions :

BBC 1, le 3 mars 1994,

Canal +, le 26 novembre 1994.

Avec Miranda Forbes (la conductrice), Christopher Malcom (Justin), Helena McCarthy (la vieille femme), Hugh Ross (le juge), Mark Wing-Davey (Malcom).

Résumé :

Justin, le second mari d’Edina, a interrompu les versements de la pension, car Saffron va bientôt partir à la fac. Edina, en colère, refuse cette décision et essaie de trouver des solutions. Son comptable profite de cette occasion pour lui faire réduire ses dépenses. Edina va bel et bien devoir changer de train de vie. Au grand désespoir de Patsy.

Critique :

L’épisode commence avec quelques scènes assez drôles : Edina se contemple devant la glace avec un accoutrement complètement excentrique, puis Patsy déboule dans la cuisine et essaie d’allumer quatre cigarettes en même temps, car elle n’a pas pu fumer dans le taxi avant de venir. Cette séquence très réussie, reste parmi les plus mémorables de la série. Mais après ce bon début, l’épisode se perd un peu : la séquence du patch à nicotine que met Patsy sur l’épaule de Saffron, ce qui pousse ensuite Saffron à jouer plus tard un paquet de cigarette, est un peu crédible. Comme déjà dans l’épisode de la saison 1, « Le magazine », les scènes trop longues avec de longues tirades ne  réussissent pas trop à la série, qui perd en rythme. La scène dans le bureau, avec le comptable d’Edina fait hélas partie de celle-là. Même si ce que l’on apprend sur le train de vie d’Edina est assez drôle, on a hâte que Jennifer Saunders nous amène ailleurs. C’est heureusement  ce qui arrive quelques minutes après.

La seconde partie et la fin de l’épisode sont nettement plus réussies. Edina et Patsy prennent la voiture pour aller faire les courses au supermarché pour notre plus grand bonheur. Le manque d’expérience en matière de conduite et d’achats en supermarchés des deux comparses provoque des situations cocasses hilarantes (dans les rues de Londres, sur les passages piétons, pour se garer, dans les rayons avec les caddies, à la caisse…), le tout avec des mimiques bien senties de Joanna Lumley. Mais le clou de l’épisode est sans conteste à la fin avec l’arrestation en voiture : Edina et Patsy, ivres s’écroulent aux pieds d’un agent de police ! Ce qui les amènera dans une autre scène culte, pour la séquence post-générique, où les deux amies sont condamnées à des travaux d’intérêt général ! La fin de l’épisode rattrape donc largement le manque de rythme de l’épisode au début.

Retour à l'index


6. LA NAISSANCE
(BIRTH)

Absolutely 1 6


Premières diffusions : BBC 1, le 10 mars 1994,

Canal +, le 3 décembre 1994.

Avec Suzy Aitchison (l'infirmière 1970), Eleanor Bron (la mère de Patsy), Wolf Christian (le pompier), Philip Franks (le poète), Jane Galloway (l'infirmière 1950), Mary MacKenzie (la danseuse), Christopher Malcom (Justin), Mia Soteriou (la guitariste).

Résumé :

La cuisine d’Edina a pris feu, à cause d’une cigarette mal éteinte de Patsy. Obligées de vivre dans le salon désormais, Edina, Patsy et Saffron se retrouvent malencontreusement enfermées à clef dans cette pièce. Sans pouvoir communiquer avec l’extérieur, elles sont condamnées à rester ensemble avant que l’on vienne leur ouvrir. Elles finissent par se parler et se remémorent leur naissance respective.

Critique :

Avec « La naissance », Jennifer Saunders parvient une nouvelle fois à se renouveler et évite brillamment les redites. L’incendie de la cuisine est le prétexte à une situation des plus cocasses : Edina, Patsy et Saffron se retrouvent condamnées à rester plusieurs heures ensemble à se parler. Alors que les séquences un peu longues dans un même décor, ne réussissent d’habitude pas trop à la série, Jennifer Saunders arrive pourtant à nous faire rire de bout en bout, en variant les sujets conversations : d’abord les taquineries sur la vie sentimentale de Saffron, ponctuées par des vacheries de Patsy, puis les enfances de chacune. Cela donne d’ailleurs lieu à des séquences réussies de flash-back, où chacune évoque sa naissance, dans trois contextes très différents.

L’incendie dans la cuisine au début va donner lieu à un amusant cliffhanger avec la saison suivante : tout l’enjeu du début de la saison 3, sera de refaire la cuisine et de trouver la parfaite poignée de porte, ce qui amènera Patsy et Edina à New York !

Anecdotes :

  • A noter à la fin de cet épisode, un clin d’oeil à Chapeau melon et bottes de cuir : lors de la naissance de Saffron, qui a lieu à la fin des années 70, Patsy est coiffée exactement comme Purdey et porte une combinaison et des bottes de cuir. Et il est amusant de constater, qu’ainsi relookée, elle n’a pratiquement pas changée ! 

Retour à l'index

Images capturées par Adrien C..

Vive le régime ! (Fat)