Saison 1Saison 3

Supercopter

Saison 3



1. JEU TRUQUÉ
(THE HORN OF PLENTY)



Résumé :

Hawke et Dominic reçoivent un contrat spécial d'un certain M. Gerald Van Dorian. Hawke doit emmener Angelica Bolotin avec des pierres précieuses de plus de 500 000 dollars, et rester à ses côtés quelques jours. Au grand dam de Caitlin. C'est en fait un piège, Dorian n'est autre que John Bradford Horn un puissant industriel diabolique qui veut s'accaparer Airwolf. Hawke est kidnappé et on lui fait un lavage de cerveau, qui le pousse à tuer Dominic et à livrer Airwolf à Horn. Heureusement, avec Archangel, Caitlin et Dominic ont mis un plan au point. Ils arrivent à délivrer Hawke de l'emprise de Horn, et sauver Airwolf, malheureusement Horn s'échappe.

Critique :

Nouveau générique pour cette saison 3, normal, avec le superbe thème de Levay rendu encore plus synthétique. Ce qui est là par contre, dommage. Jan Michael Vincent fait un peu plus vieux, et commence à accuser le coup de sa quarantaine : à 40 ans, on est plus aussi frais qu'à 20. C'est la première apparition de John Bradford Horn, incarné dans cet épisode par l'acteur Richard Lynch (Charmed, Six Pieds Sous Terre, Arabesque) et il est ici accompagné de sa fille Angelica, interprétée par Catherine Hickland (On ne Vit qu'une Fois, K2000, New York – Police Judiciaire) la petite amie à l'époque de David Hasslhoff et qui est apparue plusieurs fois dans la série K2000. Elle joue un rôle à contre-pied, et devient ici une méchante qui aide son père à kidnapper Hawke. Horn reviendra dans un autre épisode de la saison 3 mais sous les traits d'un acteur différent, hélas.

C'est toujours ennuyeux, je trouve, lorsqu'un personnage de série change de tête, ça ne fait pas la continuité et on a donc du mal à se plonger dans l'univers et crédibiliser l'histoire. On a donc pendant tout l'épisode presque tous les protagonistes avec des émotions à fleur de peau : Hawke montre ses émotions comme jamais, le moment le plus fort étant lorsqu'il pense avoir tué Dominic. Caitlin n'est pas en reste et nous livre une excellente prestation : on voit ses sentiments pour Hawke qui sont bien là, et elle lui avoue même son amour, lorsqu'elle pense qu'il a succombé au sérum pour le ramener. Chapeau à Jean Bruce Scott, on voit vraiment que cela la fait suer que Hawke soit avec Angelica, et que Caitlin est amoureuse de Hawke, pour ne rien gâcher Jean Bruce Scott est vraiment très jolie dans cet épisode.

On notera encore comme toujours les défauts récurrents à la série, ainsi lorsque Dominic et Caitlin sortent Airwolf de sa cachette, à la séquence de décollage en sortant de la cheminée : on voit Airwolf avec les armes sorties et lorsqu'il met les turbos, hop on a Airwolf avec les armes rentrées : c'est vraiment dommage. La séquence du lavage de cerveau de Hawke peut prêter à sourire. Et nous avons même une séquence avec le retour de Michael Archangel, qui lui aussi nous montre l'amitié qu'il a pour Hawke. Bref, un bon épisode grâce à la prestation de Jean Bruce Scott, par contre les musiques de fond ne sont vraiment pas terribles, Levay n'étant plus là pour assurer les thèmes musicaux. Cette saison 3 démarre tout de même pas mal.

Retour à l'index


2. LES FRÈRES ENNEMIS
(AIRWOLF II)

Résumé :

Alors que Hawke assiste à la remise d'une récompense pour son ami Roy, Archangel débarque en plein milieu de la cérémonie, et lui pose des questions sur son emploi du temps. Un train rempli d'armes militaires, missiles, munitions, etc. a été attaqué et volé. Tout le nécessaire pour une mission d'Airwolf. Le comité de la FIRME a exigé l'arrestation de Hawke. Michael fait le nécessaire pour retarder cela et laisser à Hawke le temps de prouver son innocence. Au même moment, Archangel est limogé par le comité de la FIRME ils ont un nouvel Airwolf crée par Harlan Jenkins, un assistant de Moffet sur le premier Airwolf. C'est Jenkins qui a attaqué le train et il défie Hawke dans un duel avec le nouvel Airwolf pour savoir qui est le meilleur pilote. Hawke n'a qu'une option : gagner pour sauver Caitlin qui a été kidnappée.

Critique :

Cet épisode nous permet de voir les deux hélicoptères Bell 222 utilisés dans la série, celui avec les armes sorties et celui sans les armes sorties qui est donc Airwolf 2, mais dont on a ôté pour l'épisode les faux turboréacteurs. Alors autant le dire tout de suite : le Bell 222 avec son nez de clown orange et sa parure noire/orange est très très laid esthétiquement. Une autre question se pose d'ailleurs, pendant tout l'épisode on le voit tirer des missiles, tirer à la mitrailleuse et même au laser, sans sortir un seul tube à canon ou une seule mitraillette. Ce n'est vraiment pas du tout crédible.

À noter d'ailleurs que les images utilisées lorsque Airwolf II détruit les installations de la FIRME sont une réutilisation de 'stockshoots' des saisons précédentes (et notamment de l'épisode 12 de la saison 2 : Contamination). On reparle de Moffet, et on connaît un nouvel assistant du projet : Harlan Jenkins, joué par Wings Hauser (Les Feux de L'Amour, Le Cartel, Beverly Hills). Qui se dit être le créateur d'Airwolf et meilleur pilote que Hawke. À noter qu'à la FIRME ce sont réellement des idiots, puisqu'ils refont la même erreur que le premier Airwolf : pour ne pas qu'il soit dupliqué et que ça tombe dans de mauvaises mains, les plans de l'appareil ont à nouveau été intégré dans l'ordinateur de l'hélicoptère et les autres plans détruits pour ne pas laisser de traces. Ce sont vraiment des imbéciles. Jenkins est censé livrer l'appareil à Alonzo Delomo, incarné par Cesare Danova (Mission Impossible 20 ans Après, Magnum, Matt Houston), ce dernier enlève Caitlin pour forcer Hawke à ne pas se battre contre Jenkins.

Malheureusement, le combat sera inévitable. Alors même le casque d'Airwolf II est rouge, d'ailleurs il me semble que dans la version originale, il est appelé Red Wolf, enfin ce n'est pas très beau non plus. À noter dans cet épisode, la présence de l'acteur tétraplégique : James Troesh que l'on a beaucoup vu dans la série tv Les Routes du Paradis et qui campe ici l'ami de Hawke qui reçoit une distinction. Cet acteur était également un écrivain reconnu, il est mort en 2011. Le combat entre les deux Airwolf est tout de même assez décevant au final, puique Hawke encaisse les attaques de Jenkins et évite ses missiles, et réplique qu'une seule fois en le détruisant immédiatement, on aurait pu au moins espérer que Jenkins à bord d'un Airwolf un peu plus perfectionné tienne un peu plus longtemps, cela aurait rendu le combat un peu plus équilibré. Dommage. À noter que l'actrice Deborah Pratt ayant quitté la série à la fin de la saison 2 avec son  mari Donald Belisario à l'époque, Archangel à une nouvelle assistante très sexy : Amanda, jouée par l'actrice Kandace Kuehl. Épisode moyen donc, on attendait mieux.

Retour à l'index


3. L'ÉCLAIREUR
(AND A CHILD SHALL LEAD)

Résumé :

 

Stringfellow, Caitlin et Dominic participent à un pique-nique de charité et Stringfellow retrouve un enfant qu'il aime beaucoup : Bobby. Pendant celui-ci, on enlève le père de Bobby, Robert Phelps, qui est un dessinateur aéronautique de grande valeur grâce à une aile révolutionnaire qu'il a crée. Malheureusement, il a une crise cardiaque, et les kidnappeurs se rabattent sur son fils Bobby. Ce dernier réussit à s'enfuir et à rejoindre Stringfellow. Avec Airwolf, ils arrêtent les bandits et retrouvent le père de Bobby.

Critique :

Bon épisode, grâce à la jolie histoire avec le jeune Bobby, interprété par Ricky Wittman que l'on a pu voir aussi dans la série Chips mais qui n'a pas eu une très grande carrière. Bobby est un attardé mental, mais a une mémoire photographique qui lui permet de tout reproduire et c'est un excellent dessinateur. Stringfellow est très attaché à lui, alors lorsque Robert Phelps, le père de Bobby joué par David Spielberg (À la Maison Blanche, Alerte à Malibu, Urgences), le père de Bobby et Bobby sont kidnappés, Stringfellow n'hésites pas à sortir Airwolf pour les retrouver. Alors là aussi, le prétexte est quand même discutable. Enfin bon, cela dit, l'épisode ne brille pas par son originalité et surtout du côté de la réalisation : le combat de fin est sans doute celui qui est le plus truffé de faux raccords dans la série ! Non seulement cela, mais on se retrouve aussi à nouveau avec un hélicoptère déjà utilisé dans la saison 2, pour l'épisode 8 de celle-ci : le HX-1 et qui est un Sikorsky S-76.

La production n'a pas même pas réalisé l'effort de le repeindre un minimum pour le faire paraître un peu différent. Mais pour cela, on en connaît la cause : si vous regardez de plus près le combat entre Hawke et cet hélicoptère, vous verrez que c'est là aussi une réutilisation de 'stockshoots' de l'épisode du HX-1, ainsi on gratte sur les coûts de production. Pas grand-chose de plus à dire, si ce n'est que Jan Michael Vincent paraît assez bien et en forme dans cet épisode. La musique est toujours aussi inexistante, et on regrette les thèmes de Levay des saisons 1 et 2, c'est dommage. Bon épisode donc, mais pas exceptionnel non plus et ce sera malheureusement le lot de cette saison 3.

Retour à l'index


4. LE REGARD DU MÉDIUM
(FORTUNE TELLER)

Résumé :

Archangel a donné rendez-vous à Stringfellow et Dominic en plein désert avec Airwolf pour lui assurer un transport hautement sécurisé. Mais lorsque Dominic et Hawke arrivent, ils ne trouvent qu'une jeep vide. Il a été enlevé par un certain Stoner qui veut un système de défense aéroporté très sophistiqué appelé 'la diseuse de bonne aventure'. Dominic fait alors appel à une de ses amies qui est médium : Megan Ravenson. Avec son aide, et les systèmes d'Airwolf, ils ont 36 heures pour retrouver Michael avant que l'équipe du zèbre, les tueurs de la FIRME, ne l'élimine. Où que les gens qui l'ont pris ne le tue. Et pour détruire la diseuse de bonne aventure.

Critique :

Un épisode encore pas exceptionnel mais qui une fois de plus s'en sort beaucoup plus que bien grâce à l'interprétation de l'actrice Katherine Cannon (Beverly Hills, Arabesque, Matlock) une habituée des séries de Belisario puisqu'on a pu la voir dans Magnum ou encore JAG... Elle est très crédible dans le personnage torturé qu'elle incarne, et les souffrances qui en découlent. On la sent en permanence à fleur de peau, et elle est très très jolie. Le passage où elle dit à Hawke qu'il devrait laisser ses fantômes le quitter est juste terrible. Pour le reste ce n'est vraiment pas terrible, déjà l'intrigue est éculée puisqu'elle rappelle furieusement celle de l'épisode de la saison 2 : Opération Suicide où Archangel était déjà capturé pour qu'on lui fasse un lavage de cerveau afin qu'il tue les membres du comité de la FIRME. Là, c'est la même chose, sauf que c'est pour avoir les secrets qu'il a dans la tête. Cette fois-ci, c'est Patrick Stoner, incarné par Michael Cavanaugh (Les Feux de l'Amour, Monk, 24 Heures Chrono), qui est à l'œuvre avec l'aide d'un chercheur russe qui est un traître (bien évidemment !).

Dominic fait donc appel à Megan et c'est là que le bât blesse : nous aurions tous la même réaction d'incrédulité que Hawke envers Megan pour le medium, mais en même temps on trouve qu'il se comporte vraiment très mal avec elle. Heureusement, ça finit par s'arranger. Le système de défense 'la diseuse de bonne aventure' est une fois encore ridicule, puis alors l'avion qui décolle à la verticale, bravo ça existe, mais il ne me semble pas que ce modèle le puisse. Enfin bref, de toute façon le système est visiblement une camelote puisqu'il se bousille en quelques manœuvres. Même si enfin, un avion parvient à éviter les missiles d'Airwolf, le combat est tout de même rapidement torché. Dommage. La fin par contre est une petite merveille, lorsque Megan demande à Hawke s’il ne veut pas l'emmener dans sa cabane et la présenter à Ted son chien, et que Hawke se demande comment elle connaît le nom de son chien et qu'on entend le rire complice de Dominic qui en dit long. D'ailleurs, à ce propos, ça fait bien longtemps que nous ne le voyons plus : Ted !

Retour à l'index


5. LA DERNIÈRE CHANCE
(CROSSOVER)

Résumé :

Au Mexique, une nuit, Stringfellow attend deux scientifiques experts en laser : Victor Janek et sa fille Inge. Il doit les amener dans un endroit protégé de la FIRME. Mais ils sont repérés par les gens qui les poursuivent et le père d'Inge est tué, Hawke et elle se font passer pour morts. Dominic et Caitlin n'y croient pas et partent avec Airwolf pour le rejoindre. Après les avoir récupérés, Inge veut réfléchir si elle va travailler pour les américains, Hawke la dépose chez un ami de son père. C'est en fait un agent du KGB qui est à l'origine de ses ennuis. Hawke n'a qu'une option, la récupérer avec Airwolf pour la sauver.

Critique :

Cette saison 3 démarre vraiment doucement, avec des épisodes réellement pas à niveau de ce que pourrait être la série. Cette fois-ci Hawke doit protéger les Janek, le père Victor, incarné par John Van Dreelen (La Noble Maison, Dynastie, Falcon Crest), qui sera malheureusement tué, et sa fille Inge, joué par la très jolie Isa Jank (Liebling Kreuzberg, Praxis Bülowbogen, Soko Brigade des Stups), une spécialiste de la miniaturisation des lasers. Je ne vais pas m'étendre sur l'épisode qui cumule tous les défauts d'un mauvais épisode et de ce qu'il ne faut pas faire. Le pire étant la scène de romance entre Stringfellow et Inge mise en image façon roman-photo : on se serait cru dans un épisode de K2000 ! Hawke a bel et bien oublié Gabrielle !

Néanmoins, Airwolf est sorti pour une raison assez valable on va dire et on a le plaisir de voir Dominic faire un beau combat avec lui, ça change que ce soit toujours Hawke qui soit le héros aux manette d'Airwolf. Mais il se rattrapera tout de même avec le sous-marin à la fin. On retrouve également Albert Paulsen (Le Magicien, Les Deux Font la Paire, Hawaï Police d'état) très connu des séries US où il incarnait souvent des agents russes ! L'acteur est mort en 2004. On voit encore les sentiments de Caitlin s'afficher vis à vis d'Inge et de Hawke (surtout) mais visiblement les scénaristes n'ont pas l'air de vouloir concrétiser la relation entre eux deux, puisque dans les épisodes suivants, chacun d'eux aura encore des histoires sentimentales de leur côté respectif. Dommage. La série peut mieux faire, mais pour le moment, elle stagne. Ah, Michael Archangel a une nouvelle assistante.

Retour à l'index


6. LE FIL D'ARIANE
(KINGDOM COME)

Résumé :

Dans une entreprise qui travaille pour le gouvernement, des individus arrivent en parachutes, s'introduisent dans la société, et volent une valise qui contenait 200 détonateurs thermonucléaires. L'affaire a été organisée de l'intérieur, et Sawyer le chef de la sécurité semble suspect. C'est lui l'organisateur du vol, Sawyer séduit Caitlin et la kidnappe. En échange de sa vie, Hawke doit l'emmener avec Airwolf rejoindre ses complices, il fixe également une autre bombe dans Airwolf en plus de celle sur Caitlin. Hawke et Dominic sont pieds et poings liés. Mais Dominic désactive la bombe et Hawke rattrape Sawyer.

Critique :

Après Hawke, c'est au tour de Caitlin d'avoir une amourette. Mais visiblement les scénaristes lui en veulent, à la pauvre car une fois de plus l'homme qui la séduit : Ken Sawyer, joué par Stephen Parr (Star-Trek Deep Space Nine, La Force du Destin, Embarquement Immédiat), se sert d'elle pour obtenir l'aide d'Airwolf. Pauvre Caitlin, elle n’a vraiment pas de bol, elle s'était déjà faite avoir dans la saison 2, dans l'épisode n°5 : Chasse à l'homme, où son nouveau petit ami était en fait le tueur engagé pour tuer la personnalité que devait protéger Hawke et Dominic.

D'ailleurs, cet épisode a l'air d'être une resucée de plusieurs épisodes de la saison 2, car nous trouvons également dans les actrices la très belle Devon Ericson (Rick Hunter, Magnum, Quincy) qui joue à peu de choses près exactement le même rôle qu'elle avait dans l'épisode 19 de la saison 2 intitulé Machination où elle faisait déjà le rôle de la petite amie du méchant. D'ailleurs, elle n'a pas dû être dépaysée car là aussi, ils utilisent encore un B25 pour s'échapper exactement comme dans l'épisode de la saison 2 où elle jouait.

 On voit l'originalité dont fait preuve les scénaristes ! D'ailleurs même les images du combat entre Airwolf et le B-25 sont des réutilisations de cet épisode de la saison 2. Tout comme on retrouve des stockshoots pour le ravitaillement en vol d'Airwolf. Économies, économies. Archangel a un plus grand rôle dans cet épisode, et il est sur le terrain, c'est toujours plaisant et ça varie un peu de voir Michael en plus de notre trio favori. Il est accompagné d'un expert de la section de déminage de la FIRME, qui ne fait pas grand-chose ma foi. À part regarder le cadran de la bombe de Caitlin et espérer un miracle, on pouvait s'attendre à un peu plus de sa part. C'est Dominic qui bloque le système de la bombe, Sawyer est éliminé rapidement, dommage, on aurait aimé qu'il souffre un peu pour ce qu'il avait fait à Caitlin. Et on a encore droit à une mise en scène de la love story de Caitlin avec Sawyer comme dans K2000, ce n'est vraiment pas du meilleur goût. Clairement encore un épisode moyen de la série. Dommage.

Retour à l'index


7. L'ENVOL DE L'AIGLE
(EAGLES)

Résumé :

Dans la société Stappleford, la nuit, une femme s'introduit dans le bureau du PDG et y vole un papier. Un peu plus tard, Stringfellow et Dominic participent à un meeting aérien, ils font la connaissance de Roan Carver une jolie pilote et qui est aussi la voleuse de l'autre nuit. En fait Roan a volé les bandes ordinateurs des résultats des tests de vol d'un nouvel avion que Stappleford s'apprête à vendre à l'US Air Force, et celui-ci présente des non conformités. Stappleford tente de tuer Roan en sabotant son avion, Hawke n'a d'autre choix que d'intervenir avec Airwolf pour la sauver et arrêter Stappleford.

Critique :

Bon épisode, mais qui s'en tire une fois de plus par la composition de l'actrice qui incarne Roan Carver : Nancy Everhard (Everwood, Le Caméléon, Le Rebelle). Elle joue une pilote prête à tout pour pouvoir voler et ainsi se sentir libre, même si elle doit y risquer sa vie. Pilote hors pair, elle a donc testé le nouvel appareil de son patron : Lou Stappleford, incarné par William Windon (ParentHood, La Croisière s'Amuse, Barney Miller) très connu pour son rôle du docteur Seth Hazlitt dans la série Arabesque. Et elle y a découvert des malfaçons. Elle veut donc que Stappleford arrête la vente à l'US Air Force et qu'il se dénonce. Mais Stappleford préfère la réduire au silence. Une fois de plus, nous avons droit à une amourette entre Hawke et Roan, ça devient un rituel dans les épisodes actuellement, et cela ponctuera d'ailleurs toute la saison 3. Il est à noter un défaut de montage, un peu plus voyant que les autres habituels : à un moment on voit le X-400, l'appareil défectueux de Stappelford arriver pour poursuivre Hawke et Roan, et on voit au loin Airwolf, or Dominic n'est même pas encore arrivé à ce moment-là !

De même, désormais les défenses d'Airwolf contre les missiles ne se résument qu'au SUNBURST ou au CHAFF (les leurres en fait) : terminé les ondes qui brouillaient celles du missile, probablement trop long à l'écran, on raccourci. Sinon, dans les petits détails, c'est la voix de Francis Lax, qui habituellement double Archangel qui fait la voix de l'annonceur pendant tout le meeting aérien. À noter pour continuer dans le doublage vf, que la voix française de Nancy Everhard est très jolie, c'est une voix que j'aime beaucoup dans les doublages, je n'ai malheureusement pas encore mis la main sur son nom, mais vous la reconnaîtrez tout de suite. Rien de bien exceptionnel, un épisode 'classique' dira-t-on de la série.

Retour à l'index


8. ANNIE OAKLEY
(ANNIE OAKLEY)

Résumé :

Un prototype de laser surpuissant mis au point par la FIRME est volé. Archangel vient voir Hawke et lui demande de le récupérer, un des voleurs a contacté la FIRME et est prêt à livrer le chef du gang en échange d'un million de dollar. Hawke doit pour cela passer une audition dans un spectacle de western, avec Caitlin et Dominic ils font la connaissance d'Annie Oakley, qui n'est autre que l'ex-femme du voleur du laser. Hawke doit alors aller chercher Airwolf pour pouvoir stopper Karl le mari d'Annie qui a caché le laser dans une gatlin pour lui faire passer la frontière.

Critique :

Il ne manquait que l'épisode avec le laser, toutes les séries des années 80 ont eu leur épisode avec, arme fantasmée et de SF par excellence dans ces années-là. Et puis ça fait toujours classe d'avoir un fusil ou un pistolet crachant un rayon lumineux qui détruit tout à l'écran. À ce propos, pour les plus observateurs lorsque Karl Stern, incarné par Art Hindle (Imposters, Dot., Tom Stone), teste le Mongoose : on voit clairement des stocks shoots réutilisés, et notamment un de l'épisode 15 de la saison 2 : Un Héritage Convoité, lorsque James Graydon bombarde la maison avec son hélicoptère, pire encore d'ailleurs, car à un moment dans le stock shoot utilisé pour simuler la puissance du Mongoose, si vous regardez bien, vous voyez les rotors d'un hélicoptère de l'épisode dans lequel la séquence a été prise : un peu dommage qu'il n'y ait pas un peu plus de soin apporté au montage par moment. On retrouve Tricia O'Neil (JAG, Matlock, Arabesque) pour le rôle d'Annie Oakley : figure bien connue des séries US en tant que second rôle, il me semble que c'est l'une des séries avec Airwolf, où elle est autant sur le devant de la scène, une très jolie actrice en tous cas.

Nous avons également Tia Carrere (Duck Dodgers, Lilo & Stitch La Série, US Marshals) la célèbre Sydney Fox L'Aventurière, ici dans un petit rôle car pas très connue encore à l'époque. Nous avons aussi Chris Hebert (OtherWorld, StarFighter, La Cinquième Dimension) adolescent bien connu aussi de la télévision américaine. Pour le reste, l'épisode est assez moyen, si l'incrustation du faisceau laser est bien faite, on peut trouver étrange la forme qu'il prend : lignes et segments cassés, très étrange, mais de couleur bleue évidemment. Airwolf se fera touché par ce dernier, et là aura des dégâts, ça change un peu. Mais bon, rien d'extraordinaire. Un dernier petit détail : lorsque Karl Stern vole le laser, sur la caisse c'est écrit « Moongoose » or plus tard dans l'épisode, lorsque l'assistante de Michael Archangel vient donner les plans à Hawke, c'est écrit « Mongoose » dessus. En tous cas essayez d'aller jusqu'au bout de l'épisode, pour avoir la magnifique blague en français avec la petite amie de Hawke.

Retour à l'index


9.  L'ÉCOLE DE LA JUNGLE
(JENNIE)

Résumé :

Hawke, Caitlin et Dominic sont en mission pour venir récupérer un scientifique de la FIRME en Amérique centrale : Jonas Keith. Ils sont aidés pour cela d'un révolutionnaire qui veut délivrer son pays : Gustavo. Hawke récupère Jonas Keith, mais Gustavo meurt. En repartant pour retourner au point de rendez-vous Caitlin et Dominic, Hawke et Keith tombent sur Jennie Burton et ses enfants handicapés dont elle a la charge. Keith a en fait créé des chars automatiques presque invincibles. Sans le savoir, une des cibles est le village où Hawke et Jennie se sont abrités. Hawke va devoir utiliser Airwolf pour les sauver.

Critique :

Malheureusement, les épisodes moyens s'enchaînent les uns après les autres. Cette fois-ci Hawke se retrouve en Amérique centrale pour venir en aide à Jonas Keith, interprété par Allan Miller (New York – Police Judiciaire, Arabesque, Santa Barbara) le très célèbre inspecteur Cramer de la série L'Homme à l'Orchidée, ce dernier a crée des chars tout automatiques presque invulnérables. Il est accompagné de Caitlin et Dominic, mais aussi du héros local, El Chato - Gustavo : joué par Richard Yniguez (Les Experts Miami, Babylon 5, Rick Hunter) visage très très connu des séries US. Sur son passage de retour il fait la connaissance de Jennie Burton, incarnée par Lenore Kasdorf (Babylon 5, Amour Gloire et Beauté, Arabesque). Qui est visiblement l'héroïne de l'épisode, puisque celui-ci porte son prénom. Nous trouvons aussi Michael Preston (L'Agence Tous Risques, Les Deux Font la Paire, La Loi est la Loi) lui aussi très connu des séries US et qui reviendra dans l'épisode pilote de la saison 4 d'Airwolf sous un autre personnage : le colonel Bojard. Ça reste un rôle de méchant de toute manière.

La musique n'est pas extraordinaire, et les mauvais raccords sont nombreux dans cet épisode, ainsi cette fois-ci Dominic appuie sur le bouton qui censé être celui qui tire les missiles pour utiliser les turbos ! Sans compter les autres plans avec Airwolf avec ou sans les armes sorties ou encore l'hélicoptère ennemi qui tire sur ses propres chars au sol : un vrai festival. Voir Dominic avec une veste de treillis, ça vaut quand même le détour, et Stringfellow enfile sa combinaison d'Airwolf à vitesse grand V pendant qu'il pilote apparemment, sinon je ne vois pas d'autre manière dont il aurait pu le faire : bref vous l'aurez compris ce n'est pas encore un très bon épisode, c'est dommage que la série piétine ainsi pour sa 3ème saison.

Retour à l'index


10. LA CLEF DU SOUVENIR
(THE DEADLY CIRCLE)

Résumé :

Les familles d'amis de la guerre du Vietnam de Hawke se font enlever les unes après les autres. Archangel demande à Hawke s’ils n'ont pas une chose en commun qui justifierait cela. Puis c'est au tour de Caitlin et de Dominic de se faire capturer eux aussi. Ce que Hawke ignore, c'est que Lia une amie est impliquée dans tout ceci. Il s'agit en fait d'une vengeance, suite à une mission que Hawke aurait faite sur un village vietnamien et qui a causé la mort de la famille de Lia et de ses complices. Mais Hawke n'y était pas, et Lia ne veut plus se venger, elle est retrouvée morte. Hawke prend alors Airwolf pour retrouver Caitlin, Dominic et les familles kidnappées, pendant ce temps le camp est vide et Dominic s'échappe avec les autres mais c'est un piège, que Dominic déjoue, Hawke arrive avec Airwolf pour stopper Tran qui est à l'origine de l'enlèvement et de la mort de Lia.

Critique :

Est-ce un retour aux sources ou du moins à la saison 1 que tentent de faire les scénaristes avec cet épisode ? Rien n'est moins sûr, toujours est-il qu'on retrouve à nouveau l'ambiance et certains éléments de celle-ci. On reparle du Vietnam et bien entendu avec de Saint-John : le frère de Stringfellow, à ce propos, Hawke a toujours à son poignet le memorial bracelet pour son frère. Nous revoyons aussi après une longue longue absence à l'écran enfin Ted, le chien de Stringfellow, ça nous manquait de ne plus le voir. L'histoire est donc qu'une amie de Hawke, Lia interprétée par la très jolie Kim Miyori (JAG, Babylon 5, Christine Cromwell) a eu son village détruit pendant la guerre et avec un de ses compatriote : Tran Van Hieu incarné par Robert Ito (Jackie Chan, Star-Trek : Voyager, Les Repentis) ils veulent se venger de la mort de leurs familles et faire subir aux familles de ceux qui ont participé à cette mission le même sort. Caitlin et Dominic se font donc enlever eux aussi, mais Hawke n'a pas participé à la mission. Lia qui commence à avoir des sentiments pour Hawke et après avoir su qu'il avait perdu son frère, ne veut plus faire de mal à des enfants. Elle mourra pour cela.

Heureusement, avec l'aide d'Airwolf, Hawke stoppera Tran et sa clique. L'épisode est assez surprenant, on peut par exemple voir Branscombe Richmond (Chicago Med, Roadies, Tremors) le célèbre Bobby Sixkiller de la série Le Rebelle dans un petit rôle dans cet épisode, nous trouvons également George Cheung (First Murder, Scoundrels, Jordan) très très connu également des séries US et majoritairement cantonné à des rôles de méchants, il ne déroge pas à la règle dans cet épisode. À noter une chose bien étrange : lorsque Hawke va chercher Airwolf, on voit quelques minutes après Archangel à ses côtés, qu'est-ce à dire ? Qu'Archangel connaît désormais lui aussi la cachette d'Airwolf ? Ou bien a-t-il été récupéré après par Hawke ? La question reste posée, mais ça changerait beaucoup de choses si Archangel connaissait la planque d'Airwolf.

Nous avons à nouveau le faux raccord où Hawke presse le bouton qui sert à tirer les missiles et qui dans cet épisode active les turbos ! Alors que quelques minutes plus tard, il est à nouveau utilisé pour tirer un missile cette fois-ci. D'ailleurs Archangel reste à l'avant d'Airwolf et n'aide même pas Hawke pour les armes. Mention spéciale pour la musique qui est très mélancolique et assez jolie, on retrouve enfin quelques éléments travaillés dans cet épisode, ça fait plaisir, et il est de plus assez sombre et violent : voir la scène où Dominic se fait rosser par ses gardiens après qu'il ait tenté de s'échapper, où la scène avec les enfants. Un bon épisode donc, qui tire son lot des autres. Et ça on adore!

Retour à l'index


11. LE CULTE DU PÈRE
(WHERE HAVE ALL THE CHILDREN GONE ?)

Résumé :

Stringfellow Hawke assiste à l'enterrement d'un ami : John Fargo, un héros de guerre. Il doit remettre à son frère, Billy, les honneurs posthumes qu'il a reçus. Hawke part donc à la recherche de Billy Fargo et atterrit à Beaudy, un petit village, où il semblerait qu'il n'y a que des enfants qui l'habite. Stringfellow en se rendant chez les Fargo semble reconnaître Wendy Fargo, la nièce de Billy qu'il recherche, mais celle-ci lui dit qu'elle se nomme Cotton. En poursuivant ses investigations, Hawke découvre qu'en fait Billy Fargo est une sorte de 'gourou' à Beaudy et qu'il va entraîner les enfants dans un projet de destruction massive pour faire un nouveau monde. Pour cela, il va utiliser le projet Slingshot grâce à sa complice Sabrina Cooke qui a conçu une partie du programme : ils prévoient d'envoyer 8 missiles nucléaires sur Washington. Hawke doit les stopper avec Airwolf.

Critique :

Le fameux épisode où Airwolf dépasse toutes ses capacités techniques : il atteint Mach 2 à pleine puissance, et monte jusqu'à 100 000 pieds (un peu plus de 30km en altitude, le tiers de la hauteur suborbitale). L'ordinateur de bord s'affole d'ailleurs avec une surchauffe de la coque à cause du frottement de l'air dû à la vitesse et bien sûr les rotors qui souffrent. Tout ceci à cause d'un illuminé : Billy Fargo, joué par Lewis Van Bergen (Diagnostic : Meurtre, Equalizer, Sable) l'acteur est mort en 2018. Ce dernier avec l'aide de la charmante Sabrina Cooke, interprétée par Deborah Wakeham (Le Père Dowling, Mr. Gun, Cap Danger) prend en otage une arme nommée Slingshot : un avion automatique qui lâche à très haute altitude, une bombe qui se scinde en 8 missiles nucléaires.

Fargo a pour cela endoctriné des enfants, à commencer par sa nièce : Wendy, jouée par Alicia Chambers (Peyton Place, Columbo, Les 7 Mercenaires série tv), pour l'aider dans son projet de folie. Malheureusement, Fargo se rend compte un peu trop tard qu'il s'est fait posséder par sa complice et au lieu de balancer les missiles sur la Russie, c'est sur Washington que ça tombe. Hawke n'a plus qu'à les stopper avec Airwolf. À noter la présence de l'acteur Jeb Stuart Adams dans cet épisode, dans un petit rôle d'un des enfants embrigadés par Fargo : qui est surtout connu pour son rôle du Lieutenant Jeb Pruitt dans la célèbre série tv Les Têtes Brûlées. Pour le reste, tout est pas mal fait du tout, il n'y a pas trop d'erreurs de montage, et le thème musical pendant la poursuite des missiles par Hawke vous restera dans la tête tant il est agréable à écouter : enfin on retrouve des bons thèmes musicaux, ce qui manquait là aussi depuis un petit moment à la série.

Par contre le passage au-dessus de Washington, on voit immédiatement qu'Airwolf n'y est pas, rappelons que la production n'a jamais pu obtenir les autorisations pour survoler les villes habitées, notamment à cause du fait que le Bell 222 était modifié et avec des armes sorties en permanence. Or, les lois sont strictes à ce niveau-là aux états-unis pour les vols d'appareils avec des armes. Mais bon, ce n'est qu'un court passage. Un autre épisode qui s'en sort bien en se détachant des autres de la série, un bon épisode. Nous avons même droit à la fameuse blague de Dominic à la fin de l'épisode !

Retour à l'index


12. LA ROUTE BLANCHE
(HALF-PINT)

Résumé :

Dans le triangle d'or, un trafic de drogue se fait, et l'acheteur tue son vendeur, il dit qu'il a un excellent ami pour passer cette énorme quantité de drogue : Stringfellow Hawke. Plus tard, Archangel contacte Hawke pour lui dire qu'il a eu des informations sur Saint-John. Ce dernier aurait un fils, Hawke se rapproche alors de la famille d'adoption de l'enfant, un certain Darren McBride, c'est la sœur de sa femme qui aurait eu l'enfant avec Saint-John et ce dernier serait mort d'après McBride. Le cercueil de Saint-John revient aux états-unis, mais celui-ci est rempli de drogue. Carson, celui qui a tué son fournisseur, voulait se servir de Stringfellow pour sortir le cercueil et récupérer la drogue. Stringfellow va utiliser Airwolf pour le stopper lui et McBride et pour savoir ce qu'il est advenu de son frère.

Critique :

Sans aucun doute un des plus mauvais épisodes de la série ! Comme dans toutes les séries américaines, là aussi, à un moment donné le héros doit forcément se voir collé un marmot. Celui-ci serait le fils de Saint-John, nommé Le Van Hawke il a une tête à claques et est joué par Roland Harrah III (Magnum, Les Deux Font la Paire, Portés Disparus 3) : à noter que dans la version originale, l'enfant se nomme en fait Le Van 'Half-Pint' Hawke d'où le nom de l'épisode en version originale. Chose triste, l'acteur est mort très jeune en 1995 à l'âge de 21 ans.

À ses côtés nous trouvons Doug McClure (Loin de ce Monde, L'Homme qui Tombe à Pic, Arabesque) acteur très très connu des séries américaines et qui interprète Darren McBride. Là aussi, l'acteur est mort également en 1995. Nous avons également Michael D. Roberts (Code Quantum, Double Trouble, K2000) le très connu Tyrone C. Earl de la série Manimal. Dans les points positifs de l'épisode, nous reparlons de Saint-John Hawke et nous en apprenons un petit plus sur lui, à noter que c'est toujours l'image de Christopher Connelly qui est utilisée pour incarner le frère de Stringfellow, on découvre dans cet épisode qu'il est capitaine. Par contre, ce qui me sidère dans l'épisode c'est que ce soit Michael Archangel qui croit plus que Hawke que Saint-John est toujours vivant !

Alors que dans les saisons précédentes contre vent et marées, Stringfellow ne démordait pas d'un iota que son frère est toujours vivant. Cela fait vraiment très très étrange de voir ce revirement d'idée de sa part, et de le voir faire enfin son deuil de son frère, on n’y croit pas, et on ne s'y attend pas. D'un autre côté, on peut ainsi juger de l'amitié qui unit désormais Hawke et Archangel : c'est vrai, Archangel pourrait abonder dans le sens de Hawke, et lui dire : 'très bien Hawke, Saint-John est mort, maintenant rendez-nous Airwolf', le contrat est rempli. Mais non, Archangel fait tout ce qu'il faut et doute de McBride et de ses preuves quant à la mort de Saint-John. Nous revoyons ce bon vieux Ted également, et la maison de Hawke au bord du lac, ça faisait un moment qu'on ne la voyait plus.

Pour le reste, c’est vraiment mauvais : que ce soit la complicité entre Hawke et Le Van, la sortie de Le Van le soir dans les rues seul, et sa partie de flipper, le combat contre Glen Carson, où Airwolf affronte un hélico simpliste avec un type qui tire au lance-roquettes depuis celui-ci et qui s'écrase contre une montagne : la belle affaire. La musique est pratiquement inexistante, il n'y a que deux thèmes dont un qui n'est réellement pas inspiré. Par contre la scène de fin, où Airwolf prend McBride et le soulève du sol avec les gros plans du Bell 222 face caméra : c'est impressionnant et réussi ! On aimerait en avoir plus comme celui-ci, et il faut noter la maîtrise du pilote vis à vis du Bell 222 ! Impressionnante ! Dommage que ces points positifs soient gâchés par un scénario indigent.

Retour à l'index


13. LE BRASIER
(WILDFIRE)

Résumé :

Alors qu'Airwolf est en réparation, Dominic, accompagné de Caitlin et de Hawke, rend visite à un vieil ami de guerre : Cecile Carnes. Celui-ci ne s'entend pas du tout avec son fils Cecile Jr. dont il pense que ce dernier le rend responsable de la mort de sa mère. Dominic en repartant avec Cecile Jr. Se rend compte qu'il trempe dans un trafic de drogue. Flowers le contre-maître de la raffinerie du père de Cécile Jr. le menace si il parle. Dominic demande alors l'aide de Hawke et d'Airwolf pour stopper Flowers et ses complices.

Critique :

On continue dans les épisodes mauvais, et les trafiquants de drogue pour les méchants ! Ne soyons pas surpris : là aussi, ce thème a été maintes fois abordé dans les séries US et vis à vis des héros de celles-ci qui luttent contre le crime et donc bien entendu ce fléau. Toutes les séries ont au moins à un moment dans leur existence, un ou plusieurs épisodes dédiés à la drogue. Cette fois-ci, c'est Lance Legault que l'on connaît tous pour être le colonel Decker dans la série L'Agence Tous Risques et qui revient dans Airwolf qui est le grand ennemi en la personne de Noble Flowers. Nous retrouvons également Ken Olandt (Esprits Criminels, Super Force, SuperCarrier) très connu pour son rôle de Dooley dans la série Riptide dans le rôle ici de Cecile Jr. et c'est Ken Curtis (Les Hommes Volants, Gunsmoke, Rawhide) qui incarne son père très autoritaire. Donc, Airwolf est utilisé cette fois-ci pour arrêter des trafiquants de drogue à nouveau, dans les autres choses qui fâchent, on nous sort maintenant un type d'on ne sait où, Frank, qui s'occupe de réparer Airwolf, et l'appareil est désormais laissé à l'air libre sans aucune protection dans une simple baraque.

Chose d'ailleurs incompréhensible, puisque dans l'épisode précédent on parlait justement de l'amitié entre Hawke et Archangel : ça devrait normalement être la FIRME qui s'occupe de ces réparations. L'hélicoptère affronté par Airwolf est un peu plus sophistiqué que l'épisode précédent, mais il ne fait pas le poids, bien évidemment. À noter que l'on voit très peu Airwolf dans cet épisode, à peine dans les dix dernières minutes. C'est surtout l'histoire vis à vis de l'ami de Dominic et de son fils qui est mise en avant, malheureusement, cela n'est pas très abouti. Et ça ne va pas s'améliorer avec les épisodes à venir. On comprend mieux pourquoi les audiences commençaient à chuter, et que la série s'est terminée avec cette saison 3. Dommage.

Retour à l'index


14. LE DUEL INACHEVÉ
(DISCOVERY)

Résumé :

Hawke et Dominic font une observation d'un ouragan, puis ramène Airwolf à sa cachette. Un peu plus tard, une limousine avec deux hommes et une femme arrivent dans le désert. L'un des deux hommes tue l'autre, mais la femme parvient à s'enfuir, en étant toutefois blessée. Apeurée, elle se réfugie sans le savoir dans la cachette d'Airwolf, tandis que les deux hommes doivent rebrousser chemin à cause de motards qui viennent vers eux. Archangel l'interroge sans succès, Grâce, ne sait rien, mais Hawke décide de la suivre. Sans le savoir, son patron qui s'est fait tuer était en cheville avec John Bradford Horn. Celui-ci est de retour et plus que jamais, il veut s'approprier Airwolf. Hawke, Dominic et Caitlin vont devoir jouer serrer pour garder Airwolf et arrêter Horn, malheureusement : Grâce y laissera la vie, sans que Horn soit inquiété.

Critique :

Un bon épisode, qui certes n'est pas exceptionnel, mais qui s'en sort tout de même mieux que les précédents, ce qui le met un peu au-dessus. Nous avons donc droit au retour de John Bradford Horn, mais cette fois-ci sous les traits de l'acteur : John Vernon (Les Deux Font la Paire, K2000, Arabesque) excellent acteur qui s'était ensuite spécialisé dans le doublage, de dessins animés exclusivement. Il fut ainsi la voix du général Ross dans la série animée de Hulk (1996) ou encore celle de Rupert Thorne dans l'excellente série animée de Batman de 1992. Rappelons que le personnage de John Bradford Horn est apparu au début de cette saison 3 sous l'apparence de l'acteur Richard Lynch, Horn avait fait un lavage de cerveau à Hawke pour avoir Airwolf. J'ai personnellement un peu de mal à m'imprégner dans le personnage lorsque ce sont différents acteurs qui l'incarne.

La fin de ce nouvel épisode avec Horn, laissait supposer qu'il allait peut-être devenir un grand méchant récurrent de la série, et si il y avait eu une saison 4 avec le staff original, nous l'aurions peut-être revu, en tous cas pour cette fois-ci on reste sur notre faim : Horn arrive à s'enfuir en laissant des morts derrière lui. Et en premier lieu l'innocente Grâce, incarnée par Anne Bloom (Parker Lewis Ne Perd Jamais, Not Necessarily The News, Magnum) qui n'eut pas une grande carrière. Dommage car c'est en grande partie grâce à sa prestation que l'épisode arrive à tirer son épingle du jeu : la pauvre fille un peu nunuche qui se retrouve malgré elle dans une histoire dont les enjeux la dépasse. Malheureusement, à cause de Horn, qui est sans scrupule, elle y laissera la vie.

Pour le reste pas grand chose à dire, si ce n'est que la cachette d'Airwolf est découverte, alors certes tous ceux qui sont allés dans la caverne sont morts, mais tout de même ça devient un peu chaud pour l'hélicoptère top secret ! Malgré les systèmes d'alertes. De plus le coin est visiblement régulièrement fréquenté, puisque l'on y voit également des motos cross. À noter qu'on voit que c'est une jolie maquette d'Airwolf que l'hélicoptère qui le transporte en l'air pour l'amener à Horn sur le port. On retrouve l'équipe du zèbre, et j'avoue que la scène de fusillade du port laisse perplexe, n'importe qui tire n'importe où, même Archangel et sa nouvelle secrétaire sont de la partie ! Bon épisode donc, qui change un peu des autres, il était temps.

Retour à l'index


15. L'ARGENT COMPTANT
(DAY OF JEOPARDY)

Résumé :

La nuit sur un Yacht, une femme va se baigner et disparaît sous l'eau. Elle a été prise par les hommes d'Archangel. Il s'agit de Tess Dixon, une ex-petite amie de Stringfellow Hawke. Hawke et Dominic doivent, avec Airwolf assurer sa sécurité pour l'emmener devant une commission d'enquête, pour laquelle elle a des informations très importantes à communiquer. Elle connaît le nom d'une bande de tueurs qui veulent éliminer des hautes personnalités à Washington. De plus, il y aurait une taupe dans les services d'Archangel. Après moult péripéties et le fait qu'Airwolf soit endommagé, vaille que vaille Hawke et Dominic parviennent à protéger Tess et à l'amener devant la commission d'enquête. La nouvelle secrétaire d'Archangel était la taupe, et un des membres de la commission l'était aussi.

Critique :

Encore un bon épisode, mais cette fois-ci grâce au retour d'Anne Lockhart pour la seconde fois dans la série, sa prestation élève l'épisode vers le haut c'est incontestable. Cela avait déjà été le cas dans sa première apparition dans la saison 2 de la série, dans l'épisode n°11 : La Villa dans le Désert, où elle jouait un flic corrompu. Là, elle incarne un amour de jeunesse de Stringfellow Hawke avec lequel elle a failli avoir un enfant. L'histoire de Tess est très jolie, et très tourmentée, on retrouve d'ailleurs pour son thème musical, une variante du thème de Gabrielle de l'épisode pilote. Ce qui est très bien. À ses côtés nous avons Clu Gulager (Arabesque, Nord et Sud II, L'Homme qui Tombe à Pic) qui incarne le mari de Tess : Cullen Dixon à l'origine du complot pour assassiner des personnalités politique pour prendre le contrôle du pays. Archangel a une nouvelle assistante qui n'est autre que la taupe qui renseigne le mari de Tess et qui était en dernier recours chargé de la tuer.

Heureusement, Hawke a déjoué le piège. Anne Lockhart est vraiment excellente dans son rôle, et Jan Michael Vincent ne démérite pas lui non plus, lorsqu'il apprend par exemple que Tess est enceinte, alors qu'elle a avorté de l'enfant qu'elle devait avoir avec lui. Mais il éprouve tellement d'amour pour elle, qu'il est prêt à passer au-dessus de tout pour qu'elle soit heureuse, c'est un vrai héros, comme on les aime. Rien de particulier dans cet épisode, mis à part le fait qu'Airwolf se fait gravement toucher, et que Hawke descend deux avions au lance-roquettes. À noter que le système d'autopilotage à distance montré dans cet épisode existe réellement à l'heure actuelle pour certains appareils, on fait même mieux pour des drones, puisqu'un simple Iphone suffit à le télécommander. Très bon épisode donc, qui par son ambiance et ses thèmes musicaux, nous ramène un peu dans la saison 1. On aimerait en avoir d'autres comme celui-ci.

Retour à l'index


16. LA MARÂTRE
(LITTLE WOLF)

Résumé :

Alors qu'il fait des essais d'un avion pour un ami, un homme vient perturber la séance de Hawke : Herb Waldron. Peu après, Hawke est invité par son ami Greg Stuart, pour qui il a essayé l'avion à une petite fête. Ils se rendent compte que Greg a divorcé d'avec sa femme, et que celle-ci est retenue prisonnière contre son gré pour que la mère de Greg puisse obtenir la garde de l'enfant qu'ils ont eu. Greg se tue dans un accident d'avion, Rainy son ex-femme confie alors en secret son bébé à Dominic et Hawke. Ils n'auront pas d'autre choix que d'utiliser Airwolf pour sortir Rainy de sa prison.

Critique :

L'épisode qui est totalement en roue libre, déjà la bande musicale ne colle pas du tout, mais alors pas du tout à l'action qui se déroule à l'écran. Ensuite, on va passer sur le fait qu'Airwolf est encore une fois sorti de sa cachette pour un prétexte vraiment futile : venir à la rescousse d'une mère et son bébé retenus par sa belle-mère, c'est vraiment désolant. Mais le pire est la stupidité des hommes qui travaillent pour Mme Stuart, incarnée par June Allyson (Superminds, Arabesque, La Croisière s'Amuse), et qui se mettent à la poursuite de Hawke, lorsque celui-ci leur échappe. Les types sont une dizaine et n'arrivent pas à coincer Hawke, qui plus est dans une surface restreinte, mais ces idiots demandent à un pilote d'hélicoptère utilisé pour l'épandage de larguer son produit, ce qui crée un immense brouillard qui les désavantagent plus qu'autre chose et donne un atout supplémentaire à Stringfellow de les distancer, et qui lui permet de mieux se cacher.

D'ailleurs pendant la fuite de Hawke, mettre une chanson guillerette est un peu étrange, m'est avis que la production voulait placer une de leur chanson dont ils étaient les producteurs. Il y aussi des latences inexpliquées qui font traîner l'épisode en longueur. Par contre mention spéciale pour Rainy, interprétée par Jona Lee (OtherWorld, Hooker, Arabesque), très très jolie actrice. Dominic devient donc une mère poule pendant tout l'épisode, et c'est donc Caitlin qui vient les secourir avec Airwolf. Il est à noter que pendant tout cet épisode, Caitlin a le même regard et la même attitude sous son casque que celle d'Harlan Jenkins dans l'épisode 2 de cette saison, intitulé : Les Frères Ennemis. C'est assez déconcertant. C'est Peter Brown (Amour Gloire et Beauté, Les Feux de L'Amour, Simon et Simon) très connu des séries US qui joue le méchant de cet épisode en la personne de Herb Waldron et qui en veut à Hawke. On notera également la présence de Dick Durock (Santa Barbara, L'Agence Tous Risques, L'Homme Qui Tombe à Pic) second rôle très très connu des séries américaines et qui était l'effrayante variante de Hulk dans la série tv des années 80, dans l'épisode en deux parties intitulé : Copie Conforme. Bref, pas un excellent épisode mais qui se laisse regarder malgré les failles de la partie technique et de la mise en scène.

Retour à l'index


17. LA CIBLE
(DESPERATE MONDAY)

Résumé :

Se rendant à une réunion d'anciens élèves de son université sur un bateau à quai, une amie très riche de Caitlin se fait kidnapper. Malheureusement, cela tourne mal et les kidnappeurs, dont l'un d'eux est le petit ami de Barbara, l'amie de Caitlin, prennent alors tout le bateau en otage. Caitlin se retrouve elle aussi otage. La situation devenant de plus en plus complexe, Dominic et Hawke n'ont pas d'autre choix que d'utiliser Airwolf pour sauver Caitlin et ses amies.

Critique :

Encore un drôle d'épisode. Visiblement la réalisation se cherchait sur ces épisodes, ce qui fait qu'ils ne sont pas vraiment bien finalisés. D'ailleurs dans cet épisode, on se demande bien pourquoi Airwolf est sorti, car il n'a vraiment pas une grande utilité. C'est pour ainsi dire, il me semble le premier épisode où Airwolf ne tire aucun coup de feu ni de missile. On voit Dominic sorti les culasses des missiles, mais il se contente de maintenir l'avion au sol en restant en vol suspendu devant lui. On note tout de même que Caitlin est une poissarde de première, quand ce ne sont pas ses petits copains qui sont des méchants, ce sont ses amis qui se retrouvent embrouillés dans des histoires incroyables. Cette fois-ci, c'est une de ses amies très riche, Barbara Scarelli, jouée par la très jolie Elyssa Davalos (Matlock, MacGyver, Les Deux Font la Paire), qui a son petit copain qui est un kidnappeur et qui en veut à l'argent de son père. Caitlin se retrouve otage malgré elle, avec deux autres amies dont Alicia Kincaid incarnée par Robin Dearden (Generations série tv, Matt Houston, L'Incroyable Hulk) très connue des séries US et que l'on a pu voir par exemple dans K2000. Les bandits ne sont au final pas si bandits que ça, et la fin est dramatique. À noter également la présence de Don Gordon (Les Enquêtes de Remington Steele, Les Rues de San Francisco, K2000) lui aussi très connu des séries américaines, ici dans le rôle du sergent Colvetti.

Nous retrouvons également l'équipe du zèbre, avec toujours Louie Elias (La Loi est la Loi, Simon et Simon, Drôles de Dames) dans le rôle du chef de l'équipe depuis maintenant 3 épisodes si je compte bien. Notons également que l'action se déroule à bord du paquebot le Queen Mary ! Pour l'anecdote, Bryan Cranston (Breaking Bad, Archer, Malcolm) qui joue le rôle de Robert le kidnappeur a fait la connaissance de la jolie Robin Dearden, une des amies de Caitlin, sur le tournage de cet épisode et ils se sont ensuite mariés ! La musique est un peu plus en adéquation, cette fois-ci, avec ce qui se passe à l'écran. Mais il n'y a rien de transcendant. Seule la fin est un peu triste et nous met un petit coup de rappel sur le souvenir de Saint-John Hawke par l'interposition de Robert et de son frère. L'épisode se termine bizarrement, mais bon, ça change un peu. Pas un épisode extraordinaire, mais qui là aussi se laisse voir.

Retour à l'index


18. LA DÉTERMINATION DE HAWKE
(HAWKE'S RUN)

Résumé :

Alors que Stringfellow est en visite chez son ami Jerry Karston dans son entreprise, des hommes débarquent et tuent tout le monde. Hawke est blessé au bras, mais parvient à s'enfuir grâce à une femme qui passait en voiture : Marilyn Kelsi. Hawke se demande si elle est impliquée dans le meurtre de son ami. Plus tard Archangel apprend à Hawke que son ami était un agent double et qu'il devait livrer des microfilms d'une nouvelle arme à la FIRME. Victor Resnik est le tueur qui veut récupérer les microfilms et prend Marilyn en otage. Hawke avec l'aide d'Archangel et d'Airwolf réussira à libérer Marilyn et à stopper Resnik.

Critique :

Un épisode encore qui ne brille pas par sa qualité, même si le scénario est un peu plus fouillé que d'habitude ! La version française du titre a comme d'habitude le chic pour changer le sens du titre original : ainsi, ici, la course poursuite de Hawke, devient en français la détermination de Hawke, c'est étrange. Sinon, cette fois-ci on rentre dans une histoire d'espionnage et d'agent double. À noter que Resnik est interprété par Ray Wise (Les Feux de l'Amour, Agent Carter, Mad Men) le très célèbre Leland Palmer, le père de Laura, dans la série Twin Peaks. Resnik pense que Hawke était le contact de son ami et veut l'éliminer pour retrouver les microfilms. C'est sans compter sur Marilyn, jouée par Wendy Schaal (Six Pieds sous Terre, Arabesque, L'île Fantastique) : qui ressemble vraiment beaucoup à Robin Dearden, que l'on a pu voir dans l'épisode précédent, c'est exactement le même type d'actrice physiquement et dans la manière de jouer ainsi que dans les attitudes.

C'est assez troublant, j'ai d'ailleurs pensé au tout début que c'était Robin Dearden qui revenait dans un second épisode à la suite. Archangel est assez présent dans cet épisode, car la FIRME est au cœur de l'affaire, et que ce sont des types de la FIRME qui ont participé au meurtre de l'ami de Hawke. Le personnage de Marilyn est assez amusant, et le fait qu'au début on ne sache pas trop si elle soit ou non impliquée dans l'affaire du meurtre de l'ami de Hawke était assez intéressant, mais très vite, on s'ennuie un peu. Bref, à nouveau pas un épisode extraordinaire, peut mieux faire.

Retour à l'index


19. L'ÉVASION DE SANTA PAULA
(BREAK IN AT SANTA PAULA)

Résumé :

La femme d'un ancien ami de Hawke mort depuis plus de 15 ans, vient demander de l'aide à Stringfellow pour sortir son fils d'une prison d'Amérique centrale à Santa Paula. Hawke décide d'utiliser Airwolf pour le sortir de là, mais la première évasion rate, et Hawke se retrouve prisonnier à son tour aux côtés de Terry qu'il était venu délivrer. Il doit alors mettre un nouveau plan à exécution, et grâce à Airwolf, il réussira à faire sortit tout le monde de Santa Paula.

Critique :

Cet épisode a un air de déjà vu ! On dirait un mix entre l'épisode 10 de la saison 2 (Le Héros), et l'épisode 22 (Soif d'Aventures) de cette même saison 2 : sauf qu'ici, au lieu de libérer Saint-John ou un groupe d'adolescents, c'est le fils du meilleur ami de Hawke, mort il y a plus de 15 ans. C'est donc la mère de Terry, qui est incarné par Tony O'Dell (OtherWorld, Dynastie, Simon et Simon), la charmante Eleanor, interprétée par la très jolie Jane Merrow (Accused, Pour L'Amour du Risque, L'Homme qui Valait 3 Milliards), qui demande l'aide de Hawke pour sortir son fils d'une prison d'Amérique centrale. Malheureusement, le plan d'évasion de Hawke et de son équipe est un peu foireux, et Terry veut emmener avec lui son compagnon de cellule : Gentry, joué par John Davis Chandler (Star Trek : Deep Space Nine, Le Rebelle, Simon et Simon). Hawke se retrouve donc en prison comme dans les deux épisodes de la saison 2 cités, et on retrouve à peu près le même schéma ensuite pour l'épisode : Dominic et Caitlin vont lui venir en aide et ils parviendront au final à s'évader.

Rien de particulier sur cet épisode, qui n'est donc pas fameux, on a toujours les petits faux raccords : cette fois-ci Airwolf sort de sa caverne et enclenche les turboréacteurs avec les armes sorties ! Lorsque Caitlin pilote, je vais me répéter, mais elle a vraiment les mêmes attitudes qu'Harlan Jenkins, c'est amusant. Un épisode pas exceptionnel, petite mention pour le personnage de Gentry, qui est un peu le fil rouge de cet épisode, dommage qu'il ne soit pas plus développé, et qu'on ne le revoit pas dans un autre comme pour Doc par exemple. À noter, Caitlin a des jolies jambes en bonne sœur et Dominic aurait pu jouer dans une série où il ferait un curé très crédible !

Retour à l'index


20. DOUBLE IDENTITÉ
(THE GIRL WHO FELL FROM THE SKY)

Résumé :

La nuit, alors qu'il pêche sur le lac près de sa maison, Stringfellow voit un hélicoptère arriver et qui balance quelque chose dans le lac. Hawke va voir : c'est une femme. Hawke l'emmène à l'hôpital, elle est en vie, mais amnésique. Alors qu'il mène son enquête, avec les hommes qui ont voulu la tuer à leurs trousses, Stringfellow avec l'aide d'Archangel découvre la véritable identité de la jeune femme. Il s'agit de Dawn Janine Harrison, secrétaire du sénateur Houston, elle a découvert qu'il marchandait avec un certain Rossiter pour qu'il soit élu à la maison blanche, tandis que Rossiter vend des armes récentes à des terroristes pour financer la campagne du sénateur. Hawke doit alors utiliser Airwolf pour stopper le sénateur Houston et Rossiter avec leur hélicoptère dernier cri : la A-16.

Critique :

Un bon épisode, qui se détache assez des autres et est bien rythmé. Hawke doit sauver une jeune femme tombée d'un hélicoptère en pleine nuit : Dawn Janine Harrison, jouée par Kristina Wayborn (Alerte à Malibu, Dallas, MacGyver). C'est d'ailleurs sa prestation qui apporte de la crédibilité à son personnage et élève l'épisode par rapport à d'autres. On retrouve aussi William Smith (L'Âge de Cristal, L'Homme qui Tombe à Pic, L'île Fantastique) dans le rôle du grand méchant Steele, l'acteur est très connu des séries US pour interpréter les rôles de pourris en général. Nous avons également Tom Simcox (Simon et Simon, Gunsmoke, La Conquête de L'Ouest) qui joue Rossiter, le boss de Steele.

À noter que dans la réalisation, il y a quelques bonnes surprises et tests : par exemple lors de la première fusillade entre Hawke et Steele, lorsque l'on voit comme si Hawke avait la caméra à l'épaule pendant qu'il tire, ça fait très dynamique. On a aussi le coup du pistolet avec le chargeur vide : pour une fois que le héros ne tire pas 300 balles avec juste un chargeur, enfin là ça fait un peu plus crédible, et c'est amusant de voir Hawke jeter son pistolet qui est vide. Par contre, à nouveau pour le combat de fin, faudra m'expliquer : Stringfellow court en tenue civile jusqu'à Airwolf, et hop une fois à bord à vitesse grand V, il est dans sa combinaison ! À noter aussi donc que Hawke reste à presser le bouton des turbos pour les laisser allumer comme on peut le voir ici pendant un long moment et que dès qu'il n'appuie plus dessus, ceux-ci s'arrêtent. Assez étrange, dommage, enfin, que le combat entre Airwolf et le A-16 soit aussi inégal, celui-ci balance je ne sais combien de missiles sur Airwolf qui les évite tous, et Hawke ne tire qu'une fois sur le A-16 pour le descendre. On aimerait que ce soit un peu plus équilibré.

Retour à l'index


21. SI J'AVAIS DES JAMBES
(TRACKS)

Résumé :

Stringfellow participe avec un club d'amis paraplégiques à une excursion dans la montagne. Mais alors qu'ils font l'ascension de celle-ci, ils tombent sur un vieil ermite qui protège la faune de la montagne et qui tue sans vergogne les envahisseurs, il a déjà tué deux chasseurs. Pris au piège, et ayant un de leur compagnon qui s'est fait tuer, Hawke à son tour est touché par une flèche du vieil homme. Caitlin et Dominic qui recherchent Hawke et ses amis, décident d'aller chercher Airwolf pour les retrouver plus rapidement et neutraliser le chasseur qui est aux trousses de Hawke et de ses amis.

Critique :

Un épisode bien étrange par rapport au contexte de la série. Je veux dire, le scénario est louable : de mettre en avant des handicapés qui veulent réussir à atteindre un but qu'ils se sont fixé dans l'effort pour montrer qu'ils sont capables de surmonter les autres obstacles de la vie courante, mais on s'attend à trouver ce genre d'épisode dans une série comme Les Routes du Paradis par exemple. Le prétexte de l'homme aux chats, interprété par Timothy Carey (Mike Hammer, Baretta, Columbo), qui prend pour cible Hawke et son groupe est plutôt cousu de fil blanc, et le pire c'est de sortir Airwolf juste pour cela : c'est comme utiliser une bombe atomique pour tuer une mouche.

D'autant que Dominic et Caitlin si ils avaient continué un peu plus longtemps les recherches avec leur hélicoptère classique, auraient bien fini par tomber sur Hawke et son groupe. Mais bon, passons. De plus, le tout est de savoir : les acteurs qui sont dans les fauteuils roulants sont-ils vraiment paralysés ou non ? J'en doute, car lorsque vous avez Maurice Kemp, le noir, incarné par Norman D. Wilson (Prisonniers Sans Chaînes, The Jefferson, L'Arme Fatale), qui tombe de son fauteuil il remue les jambes. Pareil pour d'autres, donc ça enlève encore un peu de crédibilité. Cette saison 3 enchaîne les mauvais épisodes, et malheureusement le dernier de celle-ci à venir, ne relèvera pas le niveau. C'est bien dommage, un des plus mauvais épisodes de la série en tous cas.

Retour à l'index


22. LES OISEAUX DU PARADIS
(BIRDS OF PARADISE)

Résumé :

Le Van Hawke vient voir Stringfellow car sa tante Minh a disparue depuis plus d'une semaine. Hawke commence à mener l'enquête, et il découvre qu'un certain Nick Kincaid et Isela Arragon sont impliqués dans cette histoire. Ils font dans le trafic de drogue, et la prostitution, et pour les faire tomber, Hawke montre à Kincaid : Airwolf, car Kincaid est fou dhélicoptères. Airwolf est un appât et ça marche. Minh a été tuée par Kincaid, et Hawke doit utiliser Airwolf pour l'arrêter.

Critique :

Cette saison 3 se termine sur un très mauvais épisode, hélas. Et ce n'est pas parce qu'il y a Money for Nothing de Dire Straits tout au long de l'épisode que ça va relever le niveau, d'ailleurs l'intro avec le chat pour lancer la chanson est assez bizarre. Cette fois-ci c'est Eric Braeden (Wonder Woman, Switch, La Conquête de L'Ouest) le très célèbre Victor Newman des séries Amour Gloire et Beauté et des Feux de L'Amour. Il a à ses côtés Barbara Luna (Sunset Beach, On ne Vit qu'une Fois, Buck Rogers) qui interprète Isela Arragon et qui forment à eux deux le couple de méchants de l'épisode.

Nous retrouvons également, hélas j'ai envie de dire, pour la seconde fois Roland Harrah III dans le rôle de Le Van. Ce personnage est vraiment inintéressant au possible et n'apporte réellement rien à la série. Je ne sais pas d'ailleurs ce qui est le pire : la scène où il est avec Hawke dans la boîte de nuit en espèce de petit caïd, ou bien que lors de la scène du combat entre Airwolf et l'hélicoptère de Kincaid, dans les stocks shoots réutilisés on voit à un moment que c'est Airwolf II avec le nez orange qui est attaqué, ou bien d'apprendre que la FIRME a un département style et fashion, ou encore la pitoyable version du générique utilisé pour le combat entre Airwolf et Kincaid !

Tout est mauvais dans cet épisode et c'est très dommage de conclure ainsi cette saison 3 : pire, cela conclut la série classique telle qu'on la connaît. En effet, les audiences ayant chuté à un tel point que la production se retrouvait à ce moment précis en fin de saison 3 avec une dette de 12 millions de dollars. Le show fut donc annulé. Il reviendra un an plus tard sur les antennes, mais profondément modifié, je vous expliquerai cela dans la critique du premier épisode de la saison 4. Dommage, donc, on ne reverra plus Archangel, Caitlin, Dominic ni Stringfellow. À noter donc que la saison se termine sur le fait que Hawke va s'occuper de Le Van et que si Saint-John n'est pas le père de l'enfant, Stringfellow l'adoptera. Voilà où on en reste à la fin de cette saison 3.

Retour à l'index