Saison 1Saison 3

Supercopter

Saison 2



1. L'ÉVASION
(SWEET BRITCHES)



Résumé :

Un motard tente d'échapper à une voiture du shérif. Cette dernière est bientôt rejointe par un hélicoptère de la police de la route, piloté par Caitlin O'Shannesy. Mais le shérif ne veut rien savoir et garde son prisonnier. Celui-ci est un ami de Stringfellow Hawke. Stringfellow se rend dans le comté où son ami fut arrêté avec Dominic et Airwolf. Il fait la connaissance de Caitlin et se rend compte que son ami a été tué, et qu'il va subir le même sort. Devenant le gibier d'une chasse privé, grâce à Airwolf Hawke stoppe le shérif et sa bande.

Critique :

La saison 2 démarre, avec l'arrivée du personnage de Caitlin, incarnée par Jean Bruce Scott (K2000, Magnum, Matlock) et qui sera un peu plus tard le 2e co-pilote d'Airwolf. Mais pour l'instant ce n'est pas encore d'actualité, on a typiquement le genre d'épisode ici qui est tout à fait ubuesque pour le prétexte de sortir Airwolf. Un ami de Hawke est tué par un shérif malveillant, joué par Lance LeGault (Le Rebelle, MacGyver, Dallas) le célèbre colonel Decker de la série L'Agence Tous Risques. Ils s’y rendent donc avec Airwolf pour le retrouver, logique. Bref, on utilise un lance-flamme pour tuer une fourmi.

Enfin, nous retrouvons également James Whitmore Jr. (Code Quantum, Rick Hunter, Simon et Simon) le très connu capitaine Jim Gutterman des Têtes Brûlées, ainsi que Jeff MacKay un autre membre des Têtes Brûlées : le lieutenant French. Caitlin n'est pas idiote et retrouvera évidemment Hawke. Jean Bruce Scott est vraiment très mignonne, et le personnage de Caitlin a l'air sympa. Pour les détails techniques de l'épisode, on peut apercevoir déjà les problèmes de montage entre les deux hélicoptères pour Airwolf, un plan : les armes sont rentrées, le plan d'après les armes sont sorties et l'autre plan d'après à nouveau rentrées.

De même, on voit clairement lors de certaines scènes de vols, que ce n'est pas Jan Michael Vincent aux commandes, et qu'il y a deux personnes dans le cockpit. Bref, un épisode assez moyen, on attend mieux de la série. À noter, l'excellente petite musique lorsque Stringfellow est chassé dans la réserve, au synthé, et composée par Sylvester Levay.

Retour à l'index


2. LUMIÈRES DANS LE DÉSERT
(FIRESTORM)

Résumé :

Un ami de Dominic Santini, Eddie, qui est un ivrogne, habite une cabane dans le désert et voit des choses étranges la nuit venue. Un soir, Dominic assiste avec Eddie à un phénomène étrange et ils se font enlever. Peu après, c'est au tour de Hawke de se faire prendre alors qu'il enquête. Ils découvrent que c'est un ancien militaire, Sandover, qui a construit une base et se prépare à lancer un missile nucléaire sur la Russie. Hawke, s'échappe avec Dominic et Eddie. Dominic blessé, Stringfellow doit prendre Eddie comme co-pilote d'Airwolf pour stopper le lancement du missile.

Critique :

On continue dans les épisodes moyens de la série. En effet, cette fois-ci c'est en venant en aide à un ami de Dominic, Eddie : incarné par Eugene Roche (7 à la Maison, Le Monde Dave, Arabesque) qui était déjà venu dans la série, puisqu'il interprétait le sénateur William Dietz, dans l'épisode pilote et à qui Archangel présentait Airwolf. Que Dominic et Stringfellow découvrent qu'un ancien général de l'armée, Sandover joué par Joseph Campanella (Amour Gloire et Beauté, The Practice, Côte Ouest), va lancer un missile nucléaire sur la Russie pour déclencher une nouvelle guerre pour protéger les États-Unis contre ses éventuels ennemis.

Hawke reconnaît le général à travers des flash-backs lorsqu'il était au Vietnam, qui soit dit en passant ne font pas très crédibles, et se rappelle que c'était un fou. D'ailleurs, dans les choses assez étranges on peut avancer aussi le fait que Hawke qui se trouve sous l'effet d'un sérum de vérité, ne divulgue rien à propos d'Airwolf. De plus, on ne comprend pas trop l'obsession de Sandover de lui poser une question sur 'Orage de Feu'. Enfin bref, on peut constater en tous cas qu'Airwolf résiste également à la chaleur du feu nucléaire et est visiblement aussi blindé contre les radiations !

Dans les erreurs de tournage, on peut voir à un peu plus de 37mn de l'épisode l'équipe de tournage en train de filmer la scène avec les voitures qui se font tirer dessus par Airwolf, on les voit bien en bas à droite de l'écran. On peut voir également encore l'image d'Airwolf en gros plan avec les deux pilotes aux commandes de l'hélicoptère. De même on constatera pas mal de réutilisation d'images de la saison 1 pour ces épisodes de la saison 2.

Sinon, nous avons droit encore à une superbe musique au synthé de Levay, lorsque Hawke enquête dans le désert pour retrouver Eddie et Dominic. La fin de l'épisode est assez poignante lorsque Dominic dit à son ami que personne ne peut vivre sa vie pour lui et qu'il faut s'en occuper soi-même, on a alors un joli thème mélancolique qui se met en marche et l'épisode se termine. Bref, on aurait pu faire un peu mieux. Une saison 2, qui démarre doucement.

Retour à l'index


3. LE SPECTRE DE CHARLES HENRI MOFFETT
(MOFFET'S GHOST)

Résumé :

Stringfellow et Dominic emmènent le docteur Burton, un savant qui milite pour la paix, à un rendez-vous avec des scientifiques russes. Cette rencontre est officieuse, et Stringfellow et Dominic doivent récupérer le docteur Burton avant qu'un sous-marin russe ne viennent reprendre leurs hommes, sous peine qu'il se retrouve en prison pour la vie. Mais alors qu'ils reviennent, Marella et Archangel voient d'étranges choses apparaître sur leur radar. Ils en font part à Hawke, qui se rend compte peu après que les ordinateurs d'Airwolf ont un problème. Moffett a ingérer dans Airwolf un programme qui devait recevoir un code de sa part, pour se protéger si il n'était plus aux commandes de celui-ci. Stringfellow et Dominic font alors appel à Karen Hansen, une informaticienne officieuse de la FIRME. Elle doit réussir à éliminer le programme parasite pour que Stringfellow et Dominic puissent récupérer le docteur Burton. Après plusieurs essais, Hawke devra purger les ordinateurs d'Airwolf avec le froid.

Critique :

Excellent épisode, malgré le fait qu'il y ait de la redondance avec Moffett. Et on ne se prive pas pour utiliser des 'stock shoots' de l'épisode pilote : ça fait toujours des économies. Néanmoins, le sujet est dans la parfaite droite ligne de la série : il fallait bien se douter que Moffett, toujours incarné par David Hemmings (Equilibrium, Meurtres en Sommeil, Gangs of New-York), avait protégé ses arrières pour ne pas perdre le contrôle d'Airwolf.

Il se rappelle donc aux bons souvenirs de Hawke et de Santini via un programme caché qui se déclenche au bout d'un temps donné, s’il n'a pas reçu un code connu de Moffett seul. Dès lors, toute l'électronique d'Airwolf est piégée. Pour l'expert en informatique, Hawke fait appel à Karen Hansen, jouée par la très jolie Robin Riker (Hôpital Central, DeVanity, Amour Gloire et Beauté), et qui est sans le qui le sache, en fait un expert de la FIRME à la solde d'Archangel. Heureusement, elle se placera du côté de Hawke. Ils doivent réparer les ordinateurs d'Airwolf pour récupérer le docteur Burton, incarné par Donald Hotton (Code Quantum, La Loi de Los Angeles, Star Trek : Deep Space Nine).

L'épisode traite de plusieurs sujets intéressants : déjà le fait qu'un scientifique reconnu de façon internationale, qui se livre à des échanges d'informations avec les russes via des rencontres secrètes pour empêcher que le monde ne sombre dans le chaos avec une course effrénée à l'armement. On peut penser que cela existe vraiment, qu'il y a des hommes de bonne volonté qui risquent leur vie pour sauver la planète, car eux, ont eu l'intelligence de comprendre qu'en fait nous sommes tous sur le même bateau, et qu'il n'y aura pas de canots de sauvetage. De plus, pour une fois, les russes ne passent pas forcément pour les méchants de service.

Ensuite, c'est le sujet de Moffett par rapport à Airwolf, la fin avec la petite diode qui s'allume encore très faiblement fait penser, que Airwolf n'est pas que piégé informatiquement, mais qu'il est peut-être réellement hanté par l'esprit vengeur de Moffet. Bref, tout ceci donne une ambiance très particulière à cet épisode, et nous avons en bonus des superbes séquences de vols au-dessus de décors neigeux de toute beauté. Bon, seul quelques petits détails coincent un peu : le Cessna qu'Airwolf poursuit est d'abord peint en bleu, puis lorsqu'il tire dessus, il est passé en rouge.

Nous avons toujours les scènes de mauvais raccords avec Airwolf et un coup ses armes sorties, et le plan d'après les armes rentrées, et ainsi de suite. Et la manière pour éliminer le programme de Moffett avec le grand froid en dépressurisant à la hauteur suborbitale : ce n’est quand même pas très réaliste. Mais tout ceci n'entache pas la qualité de l'épisode. On en veut d'autres comme celui-ci. À noter un petit détail amusant, Moffett ne s'écrivait qu'avec un seul 't' à la fin dans l'épisode pilote, là, il y en a deux.

Retour à l'index


4. LE ROI DE LA PÈGRE
(THE TRUTH ABOUT HOLLY)

Résumé :

Hawke et Dominic viennent libérer la nièce de Dominic, qui était prisonnière de Ed Aarons, un truand notoire qui habite au Mexique. Sur ces entrefaites, arrive Caitlin O'Shannessy qui a retrouvé Stringfellow et le questionne à propos d'Airwolf. Des choses étranges commencent à se produire : sabotage sur le tournage d'un film où Dominic et Hawke travaillent, hélicoptère qui prend feu, etc. Hawke et Santini finissent par rencontrer Aarons qui leur révèle la vérité sur Holly : c'est une malade psychotique, et qu'elle est à l'origine des sabotages. Holly prend Caitlin en otage dans une zone militaire, Hawke et Dominic doivent intervenir avec Airwolf pour les sauver.

Critique :

Un épisode qui n'est réellement pas exceptionnel, mais qui est sauvé par le retour de la jolie Caitlin, interprétée par Jean Bruce Scott (Des Jours et des Vies, Port Charles, Magnum). Elle a encore sa coupe qui lui va parfaitement, et qui la rend très jolie : ce ne sera plus trop le cas par la suite !

À la fin de l'épisode, d'ailleurs, nous avons l'image du trio qu'ils vont former avec Hawke et Dominic et qui seront les pilotes d'Airwolf. Cette fois-ci, Airwolf est sorti pour une raison encore assez futile : la nièce de Dominic, Holly jouée par Barbara Howard (Demain à la Une, Falcon Crest, Veronica Clare), est une malade mentale et ne supporte pas que Hawke préfère Caitlin à elle. Elle met donc tout en œuvre pour la tuer. Airwolf n'étant qu'un prétexte pour sortir Caitlin de l'ornière, prisonnière d'Holly.

Petit détail amusant d'ailleurs, Santini est engagé pour réaliser les cascades sur un film, or c'est Hawke et Caitlin qui jouent les acteurs également ! Hawke est censé n'être qu'un pilote, tout comme Caitlin. Bref, un épisode pas extraordinaire, qui se classe parmi les épisodes moyens de la série.

Retour à l'index


5. LA CHASSE À L'HOMME
(THE HUNTED)

Résumé :

Alors qu'ils reviennent d'une mission, en étant à Santini Air, Hawke et Dominic reçoivent la visite de Melle Gregory. Elle est au service de Carter Anderson, un riche industriel. Il veut s'assurer les services de Hawke et Santini, pour avoir la protection d'Airwolf. Hawke accepte, mais à ses conditions. Sans savoir que le nouveau petit ami de Caitlin est en fait le tueur qui chercher à avoir Carter Anderson, et qui grâce à Caitlin a toutes les informations du plan de Hawke. Il attaque Caitlin avec un corsaire, tandis que Hawke et Dominic sont à la peine à cause de problèmes moteurs d'Airwolf. Heureusement, Hawke sauvera la situation

Critique :

Encore un épisode très moyen. Qui de plus, est agaçant car on utilise un prétexte fallacieux pour mettre en face d'Airwolf un appareil qui est, normalement, incapable de lui tenir tête ! En effet, un avion corsaire à hélice qui vole à 400km/h grand maximum, même en étant équipé d’un lance-missile, ne fait pas le poids face à Airwolf, qui est un jet qui vole à plus de Mach 1 et avec 14 systèmes d'armes différentes et avec des systèmes défensifs. Aussi, on invente donc l'excuse qu'Airwolf a des problèmes moteurs, ce qui lui permet d'être en difficultés face au corsaire.

Dans cet épisode, il n'y a pas la présence d'Archangel, même si on évoque son nom avec Carter Anderson, incarné par Joseph Chapman (Notre Belle Famille, Cagney et Lacey, Les Routes du Paradis), qui le connaît visiblement et grâce à lui sait que Hawke possède Airwolf. On retrouve également la jolie Maggie Cooper (Falcon Crest, Mike Hammer, Manimal) dans le rôle de Rosalind Gregory le bras droit de Carter Anderson et dont Hawke ne supporte pas les manières.

Caitlin porte une coiffure la majeure partie de l'épisode qui ne lui va pas du tout, et se fait trahir par son nouveau petit copain Robert, incarné par Gregg Henry (Scandal, Supergirl, Following), et qui est le pilote du corsaire qui veut la descendre avec Anderson. Caitlin ne sait toujours pas pour Airwolf, ça viendra dans quelques épisodes même si elle soupçonne beaucoup de choses. Pour la partie technique, nous retrouvons les défauts récurrents de la série : mauvais raccord entre le Bell 222 avec les armes et celui sans, et bien évidemment un ou deux plans, où l'on voit clairement deux pilotes à bord d'Airwolf. Bref, peut mieux faire!

Retour à l'index


6. ARRESTATION
(SINS OF THE PAST)

Résumé :

Dominic vient d'apprendre que sa fille est morte d'une overdose. À la grande surprise de Hawke et Caitlin qui découvrent que Dominic avait un enfant, et qu'il a été marié pendant plusieurs années. Il retourne sur l'île où il est né pour y enterrer sa fille, et récupérer un médaillon auprès de son ex-femme qui le déteste, avant de partir en mission avec Hawke à bord d'Airwolf. À peine rentre-t-il à Santini Air, qu'il est arrêté pour le meurtre de son ex-femme. Hawke repart alors sur l'île et découvre, en menant son enquête que c'est Jason Darius un riche bandit qui s'est servi sur la caisse du casino qu'il vient d'ouvrir et qui l'a tuée. Lylah Santini le faisait chanter. Hawke intervient alors avec Airwolf et fait éclater la vérité.

Critique :

On continue dans les épisodes les moins bons de la série. Cette fois-ci, Airwolf part en guerre contre un casino géré par un gangster sur une île paradisiaque ! Dans les motifs les plus futiles pour sortir un hélicoptère qui, rappelons-le, est recherché par toutes les forces armées, c'est quand même un peu gros. Mais cet épisode cumule en plus pas mal d'incohérences : comme le fait qu'Airwolf peut, visiblement, se poser n'importe où comme un hélico normal sans qu'on se préoccupe de la machine qu'il est, ni de son plan de vol ou encore s’il a les autorisations ! C'est juste énorme. On découvre que Dominic avait une femme, Lylah jouée par Diane McBain (Dallas, K2000, Drôles de Dames), et une fille. Rien que ça !

Accusé de son meurtre, Hawke doit mener l'enquête sur l'île où Dominic est né, et se frotter au parrain local : Jason Darius, incarné par Brett Halsey (Kung Fu La Légende Continue, Le Prince du Désert, Shérif Fais-Moi Peur !). On y découvre aussi un ami de Dominic, Aaron interprété par Jason Bernard (Cagney et Lacey, Côte Ouest, Drôle de Vie) le très célèbre Caleb Taylor de la série V. D'ailleurs la séquence avec le vieux film de voisins est assez bizarre. Rien de bien particulier pour la partie technique de l'épisode, toujours les mêmes défauts, et on continue dans les thèmes électroniques pour les musiques de fond des épisodes.

On est tout de même un peu déçus par le peu de pouvoir que semble avoir Archangel vis à vis de Dominic pour le sortir du pétrin. Caitlin a retrouvé une coiffure qui la rend très jolie à nouveau, il suffit de voir la séquence où elle vient parler à Dominic dans la prison. Vous l'aurez compris, on est vraiment dans un épisode très moyen de la série.

Retour à l'index


7. OPÉRATION SUICIDE
(FALLEN ANGEL)

Résumé :

Alors qu'ils tournent des cascades aériennes pour le tournage d'un film, Hawke et Dominic se retrouvent blessés en effectuant l'une d'elle dans une grange. Mais alors qu'ils sont immobilisés au lit à l'hôpital, ils reçoivent la visite de Marella, qui leur apprend que Michael est prisonnier en Allemagne de l'Est tandis qu'il avait tenté de récupérer un agent et la liste des meilleurs agents du KGB. Enfreignant les règles de la Firme, elle demande l'aide officieuse de Hawke et Santini et d'Airwolf. Dominic et Hawke n'ont d'autre choix que de former Caitlin aux systèmes d'Airwolf pour la prendre comme co-pilote. Ils partent pour l'Allemagne de l'Est où ils se rendent compte que les allemands, aidés des russes, ont mis au point un sérum capable de dominer la volonté humaine, et qu'Archangel est sous son emprise. Heureusement, Hawke découvre le stratagème et sauve la situation. En retournant chercher le sérum, Archangel découvre qu'il a été trahi par son ancien amour : Maria.

Critique :

Un excellent épisode que j'aime beaucoup. Et qui doit sa réussite à l'humour qu'il y a tout au long de l'épisode avec Caitlin et le fait qu'Airwolf n'existe pas ! Michael Archangel part en Allemagne de l'Est pour récupérer la liste des meilleurs agents du KGB auprès d'un ancien amour : Maria Von Förster, jouée par Camilla Sparv (La Croisière s'Amuse, Simon et Simon, Timide et Sans Complexe). Mais c'est un piège et il retrouve là-bas, deux vieux ennemis : le docteur Karl Krüger, joué par John Ericson (L'Île Fantastique, Chips, Le Monde Merveilleux de Disney) et Vladimir Kinskov, interprété par Barrie Ingham (Arabesque, Des Jours et des Vies, Docteur Who). Ceux-ci l'on capturé pour lui injecter un sérum qui le fera obéir à leurs ordres pour tuer le comité dirigeant de la FIRME.

Hawke découvrira le piège à temps, et Michael découvrira que Maria l'a trahi. Non seulement cet épisode est bourré d'humour tout au long de celui-ci, avec tout de même un ou deux passages dramatiques (notamment avec Maria), mais en plus la réalisation est assez soignée. Il y a peu d'erreurs de plans entre Airwolf avec les armes sorties ou non, et certains plans sont de toute beauté : lorsque par exemple, Hawke et son équipe reviennent une seconde fois au château en Allemagne, pour récupérer le sérum, et que Dominic vient récupérer Hawke et Archangel. Le plan caméra sous Airwolf où l'on voit l'avant qui est plat comme une biscotte est tout simplement terrible !

Ensuite, cet épisode contient sans aucun doute (avec l'épisode pilote) l'un des plus beaux thèmes musicaux de la série, toujours signé de Levay ! Il faut bien l'écouter, il se met en marche lorsque Maria ouvre la porte secrète derrière la bibliothèque, jusqu'au moment où Airwolf arrive dans la cour du château et tire sur les défenses de celui-ci. C'est un thème assez électronique, mais très travaillé : une pure merveille. La pyrotechnique suit cette fois-ci très bien les différents tirs de missiles et de mitrailleuses d'Airwolf, il y a très peu de ratés ! Un épisode comme on les aime et qu'on aimerait avoir plus souvent.

À noter, qu'il y a une faute dans le nom de l'adresse de Maria, la ville est marquée Magdenburg au lieu de Magdeburg. Petite détail amusant, la place au 37 Freitrasse où Hawke retrouve Maria pour aller au château où Archangel est prisonnier, est la même où Loki dans le film Avengers de 2012 fait son show. Enfin, le titre de l'épisode en version original est intitulé 'Fallen Angel' en rapport à Archangel et que l'on pourrait traduire par : L'Ange Déchu. Il prend alors tout son sens. C'est Deborah Pratt, l'actrice qui joue Marella qui a écrit le scénario de cet épisode.

Retour à l'index


8. HX1
(HX 1)

Résumé :

Un prototype d'hélicoptère militaire surpuissant est volé par un groupe de mercenaires : le HX1. Archangel demande à Hawke et Santini d'enquêter pour retrouver l'appareil. Hawke, devant la technique utilisée pour voler le HX1 pense que c'est son frère Saint-John qui était aux commandes de l'hélicoptère. Commence alors une enquête parmi de vieilles connaissances qui sont aussi des mercenaires pour trouver des informations. À la fin de ses investigations, Hawke découvre que ce n'est pas Saint-John qui a volé le HX1, mais Mace Taggart, le meilleur ami de Saint-John et qui était supposé être mort. Une confrontation entre Airwolf et le HX1 est inévitable et juste avant le combat, Mace Taggart proclame à Hawke qu'il sait ce qu'est devenu Saint-John, mais Hawke est contraint de l'éliminer.

Critique :

Bon épisode, qui une fois de plus nous ramène dans le passé et fait ressurgir le frère disparu de Hawke : Saint-John. Qui est toujours interprété pour le moment par l'acteur Christopher Connelly (L'île Fantastique, Les Chroniques Martiennes, Police Story). Hawke doit replonger dans le milieu des mercenaires qui étaient autrefois ses compagnons d'armes pour la plupart durant la guerre du Vietnam. On peut noter également la présence de Michael Halsey (Matlock, Santa Barbara, Matt Houston) qui joue ici le rôle de Dunkirk, le sergent recruteur, et qui était déjà apparu dans la saison 1 de Supercopter mais en incarnant un autre personnage : Peter MacGregor Moore qui piégeait Hawke pour essayer de voler Airwolf, bref il est toujours en rapport avec des mauvais coups pour ses personnages ! Enfin, nous faisons la connaissance de Mace Taggart, joué par Sam Melville (Les Deux Font la Paire, Dallas, Gunsmoke).

Taggart était le meilleur ami de Saint-John, a disparu en même temps que lui, et Hawke espère que Taggart va lui dire si Saint-John est toujours vivant ou pas. Malheureusement, Taggart ne lui dira rien, et Hawke est contraint de le tuer avant de le faire avouer. Il ne sait donc pas ce qu'il est advenu de son frère. Épisode donc assez intéressant, puisque l'on découvre une partie du passé de Hawke, et nous faisons connaissance de ses anciens compagnons d'armes. Reconvertis depuis dans des trafics pas très jolis, Mace avouant par exemple qu'il s'est fait passer pour mort, pour pouvoir écouler de la drogue et ainsi devenir riche. Dans cet épisode, le HX1, l'hélicoptère volé est soi-disant aussi performant qu'Airwolf.

Une fois encore, c'est bizarre de voir un hélicoptère sans turboréacteurs aller aussi vite qu'Airwolf, surtout que l'on voit Mace presser un bouton comme pour actionner des turbos et ainsi aller plus vite. En fait, ça fait quoi ? Cela accélère la rotation du rotor ? Bref, curieux. Le modèle d'hélicoptère utilisé pour le HX1 est un Sikorsky S-76, pas très beau esthétiquement, mais au moins un peu plus crédible en ce qui concerne son armement, notamment pour les missiles. À noter qu'on mentionne également dans cet épisode le colonel Vidor, que Hawke a affronté dans la saison 1. Pour la réalisation, ça peut aller, pas trop de défauts de ce côté-là.

Retour à l'index


9.  VOL 093
(FLIGHT #093 IS MISSING)

Résumé :

Caitlin prend l'avion pour aller assister au mariage de sa sœur. Mais un homme déguisé en mécano de l'entretien, monte avant le décollage et dépose une balise dans l'appareil. Puis 4 hommes à bord de l'avion prennent le contrôle de celui-ci. Ils forcent l'avion à amerrir. L'avion coule et se retrouve rapidement immergé sous l'eau. Les pirates de l'air demandent une rançon de 50 millions de dollars. Alors qu'un ouragan se déchaîne et empêche les recherches de continuer, Stringfellow et Dominic y vont avec Airwolf, avant que les terroristes ne fassent couler l'avion et ne tuent les passagers pour de bon.

Critique :

Airwolf intervient cette fois-ci dans un détournement d'avion avec des pirates de l'air. L'épisode n'est pas très folichon, et dans la réalisation, on se croirait dans Airport 80 : Concorde ! En effet, entre l'avion qui coule et reste intacte, une roquette qui ne fait pratiquement aucun dégât à Airwolf, Hawke qui tend le bras en plein vol et tire au pistolet au travers du hublot : c'est un peu du grand n'importe quoi. D'ailleurs, juste après qu'Airwolf soit touché par la roquette, il est censé ne plus avoir qu'un moteur et ne plus pouvoir utiliser les turbos, or juste après, on le voit stopper lesdits turbos.

Par contre, ce qui est amusant, c'est de voir Dominic tripatouiller dans les panneaux de contrôles pour pouvoir débloquer les armes. Mais là aussi, à cause des soucis de montage, alors que Dominic essaye de faire sortir les armes, nous avons un plan où nous voyons Airwolf toutes armes dehors : dommage. En vedette dans l'épisode nous trouvons, William Kirby Allen (Huit ça Suffit, Buck Rogers, La Conquête de L'Ouest) le très connu Chuck Betterfield de la série Au Fil des Jours, même si vous n'avez pas vu la série, son visage vous dira quelque chose. Il fait partie de ces acteurs qui n'ont pas eu la carrière qu'ils méritaient. On trouve également John Calvin (Dallas, Simon et Simon, Matlock) qui fait le terroriste blond, là aussi très connu pour interpréter les méchants dans les séries américaines. Nous avons aussi Ina Balin (Magnum, Quincy, Mannix) dans le rôle de Ingrid la secrétaire du patron de la compagnie aérienne, une très jolie brune, malheureusement l'actrice est morte en 1990.

Pour la petite histoire (pas très réjouissante) il faut savoir qu'un vol portant le même numéro que dans cet épisode d'Airwolf : 093, sera le numéro de l'un des avions détournés lors des attentats du 11 septembre 2001, soit 17 ans plus tard que la série. Et tout comme dans l'épisode d'Airwolf, il y avait 4 pirates de l'air à bord de l'appareil. Néanmoins, les pirates en 2001, n'ont pas atteint leur objectif comme ceux de cet épisode-là, d'ailleurs. Bref, ce n'est pas un excellent épisode, à noter beaucoup de vues sombres lorsque l'appareil coule, et beaucoup de brouillard. Ce qui rendent la lisibilité de l'épisode assez difficile, avec juste quelques vues bien claires vers la fin de celui-ci. On commence tout doucement, à évoquer les sentiments entre Hawke et Caitlin. Bref, peut mieux faire tout de même.

Retour à l'index


10. LE HÉROS
(ONCE A HERO)

Résumé :

Archangel fait venir Hawke à un rendez-vous où un homme lui remet des photographies d'un camp de prisonniers au Laos. Hawke est sûr et certain, que sur l'une d'entre elles, c'est son frère Saint-John qui s'y trouve. Hawke monte alors un petit commando avec deux amis du Vietnam. Mais alors qu'ils sont dans le camp de l'ennemi, Wallace leur avoue que c'est lui qui les a vendus aux viets lorsqu'ils étaient prisonniers pendant la guerre et qu'il est venu avec eux pour se racheter. Mais alors qu'ils repartent après avoir libéré les prisonniers, ils se font stopper par une mitrailleuse, Wallace se sacrifie pour les sauver. En trouvant les prisonniers, Hawke se rend compte que Saint-John n'est pas là.

Critique :

Encore un épisode moyen. On repart à nouveau avec Saint-John, qui est, rappelons-le, le fil rouge de la série : tant que Saint-John n'est pas libre, Hawke garde Airwolf. Il est donc normal que de temps en temps dans un épisode, on revienne sur lui pour montrer que la FIRME continue ses recherches, et s'active pour pouvoir récupérer Airwolf. C'est toujours Christopher Connelly à la vue de la photo qui incarne Saint-John dans cet épisode. Et ça, c'est plutôt pas mal.

Par contre, pour le reste c'est encore du grand n'importe quoi, là cette fois-ci, l'épisode pourrait être un épisode de la série L'Agence Tous Risques, qu'on ne verrait pas la différence, tellement il est peu crédible ! Déjà le commando formé par Hawke, même si ce sont des amis, et que quelqu'un comme Kearns, incarné par Rod McCary (Sparks, Beverly Hills, Hôtel), pourrait bien accepter, c'est beaucoup plus difficile pour quelqu'un comme Wallace, joué par Thomas Callaway (Falcon Crest, Washingtoon, V), qui est bientôt sénateur, aller se compromettre dans une telle mission qui pourrait le détruire politiquement auprès de ses concurrents, c'est juste pas crédible.

Ensuite, même s’ils sont épaulés d'Airwolf, c'est difficilement concevable qu'ils vont réussir à prendre un camp comme si de rien n'était. Pire encore, la scène avec la bande de malfrats par lesquels ils se font coincer est juste ahurissante. Hawke porte même des baskets pour effectuer sa mission : on aura tout vu. Nous avons aussi la charmante Cathie Shirriff (Wonder Woman, Magnum, Shaping Up) dans le rôle Charmaine Beaucaire et qui est le guide la petite équipe de Hawke. Et nous avons même une petite apparition de Soon-Tek Oh au début de l'épisode, bien connu des séries américaines.

Néanmoins, il y a quelques scènes mélancoliques où Jan Michael Vincent est vraiment crédible lorsqu'il recherche son frère, d'ailleurs la scène après qu'il ait libéré les prisonniers du camion est juste terrible, Hawke s'adresse à son frère par le haut-parleur d'Airwolf pour lui dire qu'il ne renoncera jamais. Par contre il fallait bien des avions russes pour finir l'épisode, et mettre le fameux thème de la série. Tout comme l'épisode ne pouvait pas se finir de façon triste, donc on rajoute la petite blague de Dominic à la fin de celui-ci. Bref, ce n’est vraiment pas extra, et on attend mieux de la série, qui a prouvé qu'elle pouvait le faire

Retour à l'index


11. LA VILLA DANS LE DÉSERT
(RANDOM TARGET)

Résumé :

Tandis que Caitlin fait des essais de pilotage d'Airwolf avec Dominic, loin d'eux, dans le désert, une vieille femme qui cherche des pierres voit un ballet d'hélicoptères au loin. Elle décide d'aller voir ce qui se passe, mais à peine arrive-t-elle sur le lieu où se trouvent les hélicoptères qu'elle se fait tirer dessus, puis les hélicoptères la poursuive et la tue. Ce qu'elle ignorait c'est que c'était un parrain de la drogue recherché qui venait se cacher. Plus tard, Dominic et Hawke font un travail de prises de vues aériennes de relevé de terrain pour un ami : Sam. Alors qu'ils filment le désert, Hawke et Dominic, avec l'hélicoptère de Sam filment également le village où Kenneth Langhom le parrain s'est caché. Il ordonne à ses sbires de détruire le film. Sam est tué et son entrepôt est fouillé, un laboratoire de photographies est brûlé tout comme l'entrpôt de Dominic, alors qu'ils aident le sergent Anne Brannen dans son enquête, Hawke découvre qu'elle est à la solde de Langhom et qu'ils veulent le film que Hawke et Dominic ont enregistré pour Sam : mais elle meurt en sauvant Hawke. Hawke avec Airwolf et Dominic décide de la venger et de coincer Langhom.

Critique :

Cette fois-ci, Hawke, Dominic et Airwolf s'attaquent à la maffia et un parrain de celle-ci : Kenneth Langhom, interprété par Len Birman (L'Âge de Cristal, Dallas, Generations). Cet épisode ne vaut que par la prestation de la superbe Anne Lockhart (Chicago Fire, New-York Section Criminelle, New-York Police Judiciaire) très connue pour son rôle du lieutenant Sheba dans la série Galactica de 1978. Elle joue parfaitement le flic froid et indifférent et également la tristesse qu'elle ressent à la fin avant de mourir dans les bras de Hawke.

Anne Lockhart reviendra dans la série sous un autre personnage dans la saison 3 d'Airwolf. Et l'épisode, ici, est assez bien fait, car même si on s'en doute un petit peu, on ne voit pas venir le fait qu'elle est de connivence avec Langhom. Ce qui, hélas, coûtera encore la vie d'un ami de Hawke, Sam Kowal incarné par James Ingersoll (A la Maison Blanche, Amour Gloire et Beauté, Matlock). Décidément, il ne fait pas bon côtoyer Hawke : il fait toujours le vide autour de lui sans le vouloir. La réalisation de l'épisode laisse encore un peu à désirer, on ne parlera plus des faux raccords avec Airwolf toutes armes sorties puis le plan d'après les armes rentrées, non là c'est encore mieux : nous avons la scène où lorsque Dominic et Caitlin viennent aider Hawke et Brannen qui sont poursuivis par les hommes de main de Langhom, Airwolf arrive de face aux voitures, et lorsque Dominic tire son missile, celui-ci arrive sur le côté gauche de celle-ci, faut m'expliquer le truc ! On a la même chose un peu plus loin dans l'épisode, lorsque Hawke affronte les hélicoptères, les missiles ont des directions et inclinaisons assez bizarres par rapport à la position d'Airwolf et comment ils sont tirés.

Dans les autres petits détails de ce genre, lorsque Hawke et Brannen sont dans la voiture, poursuivis : Hawke à un plan où il n'a plus ses lunettes de soleil, et le plan d'après les a de nouveau sur son nez. Mais ce ne sont que des petits détails, justement. On voit Caitlin qui commence à prendre des cours de pilotage d'Airwolf, comme Dominic son personnage évolue donc avec la machine. Il y a quelques scènes impressionnantes comme celle de l'incendie du labo de développement de films, qui est très esthétique et très bien rendue à l'écran. Pour les musiques, ce n'est pas génial cette fois-ci, et le pseudo thème du film Le Parrain pendant la réunion de Langhom et ses associés fait un peu cliché à mon goût ! Bon épisode donc, qui doit beaucoup à la présence d'Anne Lockhart !

Retour à l'index


12. CONTAMINATION
(CONDEMNED)

Résumé :

Stringfellow Hawke et Caitlin sont envoyés par Archangel sur une île située loin du monde, où tous les scientifiques qui travaillaient-là ont été tués par un agent bactériologique. Hawke et Caitlin doivent impérativement trouver l'antidote, afin que les USA aient une défense contre celui-ci. Seulement, un sous-marin russe appareille non loin de l'île, et des soldats russes débarquent. Tous contaminés par la bactérie, Hawke et les russes vont devoir travailler ensemble pour trouver l'antidote, ce qu'ils font. Mais alors qu'ils pensaient être sauvés, un chercheur rescapé leur apprend que c'est l'antidote qui les a tous tués car il est hallucinogène. Zlrukov, le commandant des russes déclenche le tir d'un missile nucléaire, Hawke et Caitlin vont devoir intervenir pour le détruire avec Airwolf.

Critique :

Fantastique épisode ! Voilà ce que l'on attend de la série Airwolf. 4 bottes, tellement il est fabuleux. Certes, l'histoire est une légère resucée de l'épisode 4 de la saison 1 ('Récupération') qui varie légèrement, au lieu que ce soit un scientifique/agent double russe qui vole le virus pour le remettre aux américains, ici c'est un partage forcé qu'ils doivent faire, car russes et américains sont tous les deux contaminés, et si ce virus se répandait dans le monde, ce serait une catastrophe mondiale.

Si le scénario n'est pas très original, c'est surtout au niveau de la réalisation et surtout de l'ambiance qu'il se démarque clairement des autres épisodes de la série. On se croirait un peu dans un jeu de Resident Evil avant l'heure (14 ans avant le premier opus des jeux vidéo de la saga) sans les zombies ! La séquence de début sur l'île lorsque Hawke et Caitlin longent les cadavres dans leur combinaisons protectrices : c'est simplement flippant. Le climat est vraiment glauque à souhait, et l'histoire réellement sombre. Le tout servi par un excellent thème musical. La fin est juste terrible, Hawke fait sauter l'installation qui a créé le virus, malheureusement cela ne ramènera aucune des victimes.

Nous retrouvons dans cet épisode Martin E. Brooks (Rick Hunter, Dallas, McMillan & Wife) le très célèbre docteur Rudy Wells des séries L'Homme qui Valait 3 Milliards et Super Jaimie, il a ici un rôle très marquant, celui du professeur Jennings Rudolph qui enregistre le message qui sauvera nos amis, mais qui se suicide à la fin de l'enregistrement. C'est Jan Triska (L'immortelle, Larry Flint, Rick Hunter) qui joue le commandant Zlrukov, un personnage assez intelligent, pour une fois qu'un personnage russe n'est pas mauvais ou idiot dans Airwolf ! Et c'est Karla Chadimovà (MacGyver, Les Deux font la Paire, Salto Mortale) qui joue le lieutenant Elena Loupani qui par contre, elle, a un rôle de personnage russe somme toute basique. Pour la petite anecdote : Jan Triska et Karla Chadimovà étaient mari et femme dans la vraie vie au moment du tournage de l'épisode. L'autre personnage marquant est sans conteste celui du docteur Morton, incarné par Hank Garett (Santa Barbara, Max Headroom, Vic Daniels Flic à Los Angeles). Il rencontre Hawke et Caitlin alors qu'il est complètement fou, et c'est à cause de lui qu'ils sont contaminés. Et de ce fait qu'ils doivent collaborer avec les russes pour trouver l'antidote.

D'ailleurs, une autre subtilité du scénario prend le téléspectateur à revers : en effet, alors que l'on pensait que c'était la bactérie qui avait tué tous les scientifiques présents sur l'île, il s'agît en fait de l'antidote qu'ils ont inventé et qui est un puissant hallucinogène. Vraiment, tout est excellent dans cet épisode, du début à la fin et il n'y a pratiquement pas de faux raccords, juste une image lorsque Airwolf décolle, on voit qu'il y a encore deux pilotes dans l'appareil. L'autre petit défaut, est vers la fin de l'épisode, lorsque Airwolf se pose sur la plage, il s'agit de la réutilisation de la séquence de l'épisode 3 de cette saison 2 : 'Le Spectre de Charles Henri Moffett'. Lorsqu'ils déposent le docteur sur la plage. Les autres petits détails sont peut-être les russes qui connaissent les Marx Brothers, et qui cherchent le lapin en criant Harpo : ça fait étrange ! Mis à part cela, c'est du tout bon, et l'on espère d'autres épisodes comme celui-ci. Vraiment l'un dans le haut du panier de la série : excellentissime ! On en redemande !

Retour à l'index


13. ACTES DE VIOLENCE
(THE AMERICAN DREAM)

Résumé :

Des amis vietnamiens de Hawke sont victimes de racket de la part d'un seigneur guerrier : le colonel Tranh Van Zung. Qui utilise la force contre ceux qui lui résistent. Minh, l'ami de Hawke, subi à son tour des attaques. Tranh Van Zung utilise un symbole d'une araignée noire, issue d'un conte de fée pour dominer ses compatriotes. À leur tour, Dominic et Hawke sont pris pour cibles. Après le meurtre du jeune Sama, les fermiers décident de se rebeller contre Tranh Van Zung, mais ce dernier veut les empêcher une bonne fois pour toute de le contrer, Hawke et Dominic avec l'aide d'Airwolf portent alors secours à son ami Minh et les fermiers.

Critique :

De mieux en mieux, cette fois-ci Airwolf protège des paysans vietnamiens, qui doivent récolter leurs cultures pour pouvoir en vivre. Malheureusement, ils sont dominés par un ancien seigneur de guerre le colonel Tranh Van Zung, interprété par James Shigeta (Beverly Hills, Le Rebelle, Simon et Simon). Celui-ci utilise une vieille légende avec une araignée noire pour asseoir sa domination. Hawke va devoir y mettre bon ordre ! Qui est le plus fort ? Une araignée ou un loup ? Y a toujours un épisode avec des légumes dans les séries américaines, et elles l'ont toutes eu à un moment donné.

Je ne sais pas ce qu'avait les scénaristes des années 80 avec les fruits et les légumes, mais il en fallait systématiquement un dans les séries. Néanmoins, c'est un très joli épisode, notamment grâce à l'histoire avec l'ami de Hawke : Minh, incarné par Soon-Tek Oh (L'Âge de Cristal, Les Anges du Bonheur, Magnum) acteur asiatique bien connu des séries américaines, et de sa très jolie fiancée Mae, jouée par Marilyn Tokuda (Grey's Anatomy, Commando Viêt-Nam, Magnum). Avec le drame qui arrive au jeune Sama, joué par Nel Datu Anderson.

Le thème musical de Levay qui leur est dédié est d'ailleurs une petite merveille de synthé. Pour le reste c'est du classique, et on se demande clairement ce qu'Airwolf vient faire là-dedans et se battre contre des avions à hélices ! Alors bien évidemment, ils ne font pas le poids contre Airwolf et les combats cette fois-ci ne durent que quelques minutes, ce qui permet de plus se concentrer sur l'histoire, ce qui n'est peut-être pas plus mal.

Nous avons aussi une nouveauté concernant Airwolf, et qui va devenir récurrent dans la série : Hawke presse le bouton des turbos, puis le relâche pour les éteindre et laisser passer l'appareil qui est derrière lui. On se demande juste comment c'est possible et puis après coup on se dit : Hawke maintient donc tout le temps le bouton pressé pour garder les turbos allumés ? En fait, on réalise ici qu'ils ne sont qu'une sorte d'accélérateur comme l'indice d'octane avec les voitures. Enfin, c'est quand même assez étrange. Bref, un épisode assez plaisant non pas par l'action qui est dedans, mais par l'histoire qui est racontée, l'amitié : ça marche toujours !

Retour à l'index


14. À LA RECHERCHE DE LOKI
(INN AT THE END OF THE ROAD)

Résumé :

Dans un bureau privé, au dernier étage d'un immeuble est présenté Loki, le dernier jouet de la FIRME à des investisseurs de Wallstreet. Mais un commando débarque et le vole. Mais l'un d'eux est blessé pendant leur fuite. Michael Archangel demande à Stringfellow Hawke et Dominic Santini de le retrouver avec Airwolf. Les bandits arrivent dans un petit village et prenne la communauté en otage. Le docteur du groupe possède un hélicoptère avec lequel les bandits s'échappent, ils veulent tuer un lord anglais car ce sont des tueurs à gage. Stringfellow n'étant plus en état de piloter Airwolf, c'est le docteur qui prend les commandes et stoppe Loki avant qu'il ne tue le lord.

Critique :

Un épisode très moyen. Cette fois-ci, un idiot de la FIRME (dixit Michael Archangel) montre un prototype de boîtier avec une intelligence artificielle : Loki, capable de s'adapter sur n'importe quel appareil et d'en tirer le meilleur. Il est volé par des tueurs qui ont un contrat à exécuter pour pouvoir ensuite revendre Loki à la Libye. L'un d'eux est blessé. Mais s'arrêtant en marche il tombe sur un petit village où un médecin de campagne, Jason Gifford joué par Nicholas Campbell (Street Legal, Paire d'As, Le Voyageur) vedette très connue des séries US, est pris en otage par eux. Heureusement, il réussira à s'échapper, à sauver ses amis et à détruire les terroristes.

Alors comment dire, c'est vraiment cousu de fil blanc, une fois encore on prétexte des problèmes mécaniques à Airwolf pour pouvoir le faire affronter un pauvre hélicoptère qui ne tiendrait pas 5mn en face de lui en temps normal, même avec le boîtier Loki à bord. Enfin, on atteint des sommets avec la façon dont Hawke se blesse à l'épaule et lorsqu'il s'évanouit pendant qu'il pilote Airwolf, heureusement, Doc qui est également pilote réussi à prendre les commandes sans le moindre problème et à détruire les méchants. On apprend d'ailleurs une nouvelle chose à propos d'Airwolf dans cet épisode, il a une sécurité qui visiblement bloque le rotor avec les turbos, ce qui fait que si les turbos sont utilisés les rotors seraient broyés à cause de la sécurité.

Néanmoins, la réalisation laissant encore un peu à désirer dans cet épisode, on voit un plan où les turbos sont utilisés : ah, là, là. Au-delà de ça, le reste de l'épisode n'est vraiment pas énergique, c'est mou et on s'ennuie rapidement. C'est pourtant Ray Austin le réalisateur, il nous avait habitué à des choses plus énergiques, dommage. Même le fond musical ne casse pas des briques.

Retour à l'index


15. UN HÉRITAGE CONVOITÉ
(SANTINI'S MILLIONS)

Résumé :

Alors que Dominic à bord d'Airwolf est en chemin pour livrer un cœur à un hôpital, non loin de là, un jet privé avec à son bord Carl Barron un milliardaire très connu a des problèmes et s'écrase au sol. Barron est vivant et Santini vient lui porter secours. Après une discussion avec Dominic, Carl Barron meurt dans un accident dans son labo, et laisse une partie de son héritage à Dominic. Mais James Graydon le bras droit de Barron veut récupérer les parts de la société de Dominic et met tout en œuvre pour réussir. Accident, sabotage, finalement Barron est vivant, et Graydon veut l'éliminer avec sa petite fille qui possède le reste de la compagnie. Dominic et Hawke interviennent avec Airwolf pour les sauver.

Critique :

Airwolf, filmé sur un fond enneigé, ça le fait ! Un bon épisode, mais qui une fois de plus ne l'est pas par l'action qu'il propose, mais surtout par l'histoire qui est racontée. Airwolf joue les ambulances pour la greffe d'un cœur (c'était prémonitoire pour ce que le Bell 222 utilisé dans la série allait devenir !) et sur son chemin, Dominic rencontre un milliardaire, Carl Barron joué par John Ireland (Cassie & Co., Quincy, Matt et Jenny), qui lui lègue des millions en se faisant passer pour mort. Dominic fait alors la connaissance de James Graydon, interprété par Jared Martin (Hôtel, La Croisière S'Amuse, Wonder Woman) le très connu Dusty Farlow de la série Dallas. Ce dernier veut contester le testament pour garder le contrôle de la compagnie et fait tout ce qui lui est possible de faire pour cela. Cela fait très étrange de voir Jared Martin jouer un pourri dans une série, en général, il a toujours des rôles de gentils.

C'est assez inhabituel, et l'acteur s'en tire plutôt bien, on y croit. Dominic fait la connaissance également de la petite fille de Barron, Margo Brewter incarnée par Lory Walsh (Simon et Simon, La Loi de Los Angeles, K2000). Finalement, Carl Barron est vivant et Dominic et Hawke doivent intervenir avec Airwolf pour le sauver. Alors même si cette fois-ci il combat 3 hélicoptères Hughes, ça ne dure pas plus de 5mn, tellement Airwolf les surclasse. Chose amusante, d'ailleurs, car pour la petite anecdote : le Hughes est l'hélicoptère qui commercialement coulera le Bell 222 en étant son concurrent direct sur le type de marché que Bell visait avec leur appareil. Ironique non ? Une fois encore Hawke se fait avoir et n'en réchappe que grâce à Caitlin, qui a l'intelligence de laisser partir tous les hommes de Graydon avant d'aller leur porter secours.

Bref, un bon épisode, la seule scène peu 'too much' serait celle avec la jeune actrice qui fait des avances à Dominic, suite à ses millions gagnés, mais rien de bien méchant. Bon, si, tout de même : le fait que Jared Martin attende pour éliminer Barron et sa fille, alors qu'il a un hélicoptère surarmé, c'est vraiment télécommandé pour l'arrivée d'Airwolf. Ah, et une nouveauté là aussi : Michael Archangel a des comptes à rendre devant une commission du gouvernement américain.

Retour à l'index


16. MISSION PRÉSIDENTIELLE
(PRISONER OF YESTERDAY)

Résumé :

Au Suriana, en Amérique du sud, un groupe fait échapper Marios Guzman l'ancien président du pays qui vit désormais sous une dictature encore plus violente que celle de Guzman. Un peu plus tard, alors qu'il pêche avec Jason 'Doc' Gifford, Hawke et Doc sont attaqués par deux hommes de Guzman qui enlèvent Doc pour l'emmener soigner Guzman. Grâce à Archangel, Hawke peut se rendre au Suriana, et décide de ramener Doc. Mais ce dernier refuse, et Hawke se retrouve prisonnier des Guzman, père et fille. Heureusement, Hawke parvient à s'enfuir, mais Tomas un proche conseiller de Guzman veut relancer une insurrection en faisant exploser des endroits stratégiques, dont un est la résidence privée de l'ambassadeur américain où se trouve Caitlin également. Heureusement, Hawke le stoppera à temps.

Critique :

Alors je pense qu'il s'agit d'un des plus mauvais épisodes de la série. Nous retrouvons Nicholas Campbell pour la seconde fois dans son rôle de 'Doc' (on l'avait déjà vu deux épisodes avant dans 'À la recherche de Loki') qui est visiblement devenu ami avec Hawke et sont en train de pêcher. Doc se fait enlever par les hommes de Marios Guzman, interprété par Michael Constantine (New York – Police Judiciaire, Arabesque, Simon et Simon) très connu des séries US, qui est un ancien président/dictateur. Celui-ci est très malade, et sa fille, Teresa Guzman jouée par Julie Carmen (L'Antre de la Folie, Dream On, Falcon Crest), veut le faire soigner. Les hommes du père de Teresa ont donc enlevé Doc pour cela. Nous en apprenons, certes, un peu plus sur le personnage de 'Doc', mais ce n'est vraiment pas génial.

Déjà, la réalisation est médiocre : on n'y croit pas un instant qu'ils sont dans un pays d'Amérique du sud, ensuite Hawke combat des avions du régime en place, mais ne fait que les distancer sans les abattre, et faut voir de quelle manière il s'échappe, là aussi c'est juste fait à l'arrache. Le coup du ballon pour les communications, c'est juste 'priceless'. L'épisode manque vraiment de rythme, et on a même l'impression que les acteurs eux même ne sont pas dans leur rôle. Pour la musique, rien de nouveau on retrouve un thème bien connu de la série et apprécié. La série peut vraiment mieux faire, malheureusement ça ne semble pas être le cas pour le moment.

Retour à l'index


17. LA VENGEANCE
(NATURAL BORN)

Résumé :

Alors qu'ils rentrent d'une mission, Stringfellow et Dominic évitent de justesse un hélicoptère piloté par un adolescent qui fait des tours pour une fête de charité. De retour au sol, Kevin l'adolescent se fait disputer par son oncle qui l'envoie chercher des pièces à la poste. Durant ce laps de temps, des hommes viennent et demande à Chester s’il est d'accord pour passer de la drogue, celui-ci refuse, ils le tuent. Kevin les poursuit, mais se fait descendre et doit se poser, en menant son enquête, il arrive chez Dominic. Alors qu'Airwolf a besoin d'une réparation, Kevin tombe dessus et explique la situation à Hawke. Après des péripéties, Hawke et Dominic arrêteront les meurtriers de l'oncle de Kevin.

Critique :

On continue dans des épisodes très très moyens. Cette fois-ci, c'est un adolescent, Kevin joué par Lance Sloane (Mortal Kombat, Aim High, H+) qui est surtout devenu producteur à défaut d'acteur. Ce dernier qui voit son oncle mourir sous ses yeux est obnubilé pour retrouver les meurtriers de celui-ci. Bien évidemment il arrive chez Santini, et il tombe sur Airwolf qui a besoin d'une réparation (qu'il a déjà vu avant lors d'un vol de démonstration pour son oncle) et il se fait donc attraper par Dominic, Caitlin et Hawke.

Ces derniers veulent aider Kevin, mais celui-ci se la joue solo. Bien évidemment, il ne fait pas le poids face à Jack O'Donnell interprété par Seth Foster (Cagney et Lacey, Columbo, La Voix du Silence), et il se fait capturer avec Caitlin qui n'écoute pas plus les conseils de Hawke et Dominic. Heureusement, ils réussiront à retourner la situation. Il y a des choses étranges dans cet épisode, on voit enfin qu'Airwolf a un système de sécurité pour ceux qui voudraient le voler, normal que cela évolue, mais alors ce qui est bizarre, c'est que Dominic et Hawke se préoccupe des radars pour aller au hangar de Dominic, mais pas pour en repartir. À ce propos, je pensais qu'on allait avoir une jolie séquence et voir Airwolf sortir du hangar en roulant, puis en décoller, et bien même pas ! Dommage, occasion manquée.

On constate aussi que le technicien qui monte le lance-missile sur l'hélicoptère de O'Donnell en fixe un qui ressemble fortement à celui d'Airwolf et celui-ci dit d'ailleurs à O'Donnell que cela va révolutionner bientôt le monde des hélicoptères. Il possède huit tirs. Mais il sera détruit par Airwolf. L'épisode est dédié à Reid Rondell cascadeur mort durant le tournage de l'épisode, ce ne sera malheureusement pas le seul durant la série tv. Rondell était le double de Jan Michael Vincent, et avait joué les doublures également pour Tom Cruise. Il est mort dans un crash d'hélicoptère, seul passager : il n'a pas survécu, seul le pilote s'en est sorti. Rondell avait 22 ans au moment de sa mort. Archangel n'est toujours pas présent physiquement, on ne le voit que sur un écran dans cet épisode.

Retour à l'index


18. UNE ÉTOILE DOIT BRILLER
(OUT OF THE SKY)

Résumé :

Dominic, Caitlin et Hawke sont en contrat pour filmer un concert d'une super star de la chanson : Roxy Marvel. Celle-ci est de plus en plus en conflit avec son manager, ce dernier qui est son ex-mari, a des grosses dettes de jeux, et vole régulièrement de l'argent sur les recettes des albums de Roxy. Alors qu'elle part en weekend avec Hawke, Caitlin et Dominic dans le chalet de Stringfellow, Nick son manager, acculé par ses dettes de jeux la remplace par une doublure. En rentrant du weekend avec Hawke, Roxy est kidnappée par son manager, mais Hawke arrive à la retrouver. Nick le manager veut tuer la doublure en faisant croire que c'est Roxy pour faire exploser les recettes sur les anciens albums.

Critique :

Épisode très bizarre. Clairement, il n'est pas à classer parmi les bons et pour cause : désormais on sort Airwolf, qui je le rappelle est un appareil top secret, un prototype militaire et arme de destruction massive qui est très très convoitée pour venir en aide à une chanteuse de country ! On nage quand même un peu dans le délire. Mais bon, donc Hawke, Caitlin et Dominc filment le concert de Roxy Marvel, interprétée par Misty Rowe (La Croisière s'Amuse, MacGyver, L'Île Fantastique), et se retrouvent mêlés aux embrouilles de celle-ci qu'elle a avec son manager Nick DeSoto, joué par Mayf Nutter (Côte Ouest, La Famille des Collines, Arabesque), et accessoirement qui est également son ex-mari.

En fait, ce dernier est endetté car il joue et il a l'idée de faire disparaître Roxy en plein concert pour faire exploser les ventes de ses anciennes chansons et toucher une assurance pour régler le solde qu'il a envers ses débiteurs. Mais grâce à Hawke, ça ne se passera pas comme ça. Alors par où commencer ? Déjà la voix française de Roxy et de sa doublure (Misty Rowe assurant les deux rôles !) est une catastrophe : je n'ai pas réussi à retrouver le nom de la doubleuse française, mais c'est cette voix que j'entends parfois sur des personnages féminins de séries et de films US et qui donne immédiatement un air totalement cruche au personnage doublé. C'est juste calamiteux.

Donc, même si le personnage de Roxy semble plus intelligent en version originale, là immédiatement en entendant la voix française, on a l'impression d'avoir une demeurée qui s'exprime : très dommage. Pour continuer dans le doublage vf pas terrible, on a aussi la scène dans la roulotte de Nick DeSoto où l'en entend en fond un vendeur de confiserie qui est juste la voix vf de Dominic (Henry Djanik) en version un peu plus pincée. Ensuite, c'est la partie recherche de Roxy avec Airwolf qui est assez bizarre, alors déjà, les scanners d'Airwolf ont un nouveau mode : matriciel, auparavant on avait normal, thermique et infrarouge, là on en a un en plus, ceci dit, on peut faire des upgrades de l'équipement d'Airwolf pour qu'il reste toujours aussi performant par rapport à la concurrence au fil du temps qui passe, donc ça, on peut se l'expliquer. Mais je ne comprends pas pourquoi on s'attarde sur le fait qu'Airwolf détecte des animaux, un vieil avion abandonné, et qu'enfin il trouve la voiture ensevelie.

Et alors l'autre chose qui me laisse perplexe, c'est le nombre de tirs de roquettes que font les ennemis de Hawke par rapport aux lance-roquettes qu'ils ont : très basique et qui pourtant arrivent à tirer beaucoup plus de coups plus rapidement qu'Airwolf lui-même. Et là on est clairement dans le surréalisme, c'est que non seulement Airwolf est utilisé pour retrouver une chanteuse, mais en plus, il est utilisé en pleine ville ! Pour une arme secrète militaire, c'est sûr que ça c'est discret. Par contre la réalisation est pas mal faite, même s’il y a un ou deux petits détails qui pêchent : genre, Caitlin ne zoome pas lorsqu'elle filme sans le vouloir le kidnapping de Roxy, mais après, comme par magie, lorsqu'elle revisionne le film avec Hawke et Dominic il y a un gros plan de fait sur Roxy et l'homme qui l'enlève près de la voiture.

Sinon, l'épisode montre un Stringfellow Hawke plus humain et plus ouvert, on sait qu'il est fan de musique, qu'il va à des concerts, etc. Et qu'il n'est pas en permanence obnubilé par son frère Saint-John. Cela fait quand même plaisir. Bref, un épisode qui n'est pas exceptionnel mais qui se détache des autres, par une réalisation assez bizarre, et déroutante par rapport aux autres épisodes. La fin d'ailleurs où Roxy fait au revoir à Airwolf qui survole la scène de concert, ça le fait pas mal !

Retour à l'index


19. MACHINATION
(DAMBREAKERS)

Résumé :

3 Terroristes à bord d'un avion à hélices, largue une bombe qui fait exploser un barrage hydro-électrique. Un an plus tard, Hawke escorte une journaliste qui doit faire un reportage sur une communauté chrétienne qui a décidée de se retirer de tout progrès technologique. Mais au bout de quelques heures, Hawke remarque des choses étranges, et une enfant de la communauté avertit Hawke. En enquêtant il tombe sur un bombardier B-25 bourré de bombes. Mais Hawke et Kelly Dayton la journaliste sont capturés. Les terroristes qui ont détruit le barrage un an plus tôt ont pris en otage la communauté religieuse, ils veulent détruire le nouveau barrage hydro-électrique de SouthWestern. Heureusement, Hawke réussi à faire prévenir Caitlin et Dominic. Avec Airwolf ils empêcheront les terroristes de détruire le barrage.

Critique :

Encore un épisode bien singulier, visiblement les scénaristes étaient en manque d'inspiration et cherchaient toute sorte d'idées pour tenter de varier les situations avec la série. Cette fois-ci, Hawke emmène une journaliste : Kelly Dayton, incarnée par la très jolie Heather McNair (Espion Modèle, Des Jours et des Vies, L'Équipée du Poney Express) la célèbre Roxanne Caldwell de la série Automan, dans une communauté religieuse un peu comme les mormons.

Mais en fait ce sont des terroristes qui les ont pris en otage et c'est le père Jebediah, incarné par Marjoe Gortner (Falcon Crest, L'Île Fantastique, Laugh-In), qui les reçoit et qui est en fait Johann Rector qui a fait sauter un barrage hydro-électrique un an avant avec sa jolie complice et compagne : Hana, jouée par Devon Ericson (Barnaby Jones, Chips, Square One TV). Donc cette fois-ci, Airwolf va se battre contre un B25 qui ne fera pas long feu à la vue de son ancienneté. À noter une chose amusante, la séquence d'ouverture où le barrage cède une fois la bombes larguée par les terroristes est comme dans K2000, la séquence du barrage dans le film Superman de 1978, c'est une réutilisation des images.

Pareil, d'ailleurs, le barrage survolé par Hawke et Kelly est le même barrage que celui dans le film de Superman de 1978 à nouveau. Rien ne se perd. Également à la fin de l'épisode, on voit une nouveauté qui deviendra de plus en plus commun dans les épisodes suivants de la série : Hawke qui abaisse sa visière et utilise la visée électronique pour atteindre sa cible. Pour la réalisation là encore, ça va, pas de gros défauts visibles, par contre la scène où l'on voit le frère Ahab, incarné par Gregory Walcott (Simon et Simon, Dynastie, Dallas), le père de la jeune Sara Longwood, jouée par Cindi Eyman (Les Maîtres de L'Univers, Stingray, Braker), en train de prier pour la parole divine et qu'on montre Airwolf en incrustation, comme-ci il était un instrument de dieu, c'est un peu 'too much' ! Mais bon, c'est l'Amérique ! Deux choses à retenir, le B25 est peint en noir et blanc façon Airwolf, et à un moment la visée électronique de la bombe est le cadran d'Airwolf réutilisé !

Retour à l'index


20. ESPOIRS DÉÇUS
(SEVERANCE PAY)

Résumé :

Larry Mason et son collègue et ami Joe Klein, qui travaillent pour le service de renseignements de la FIRME, vont être à la retraite. Larry qui connaît Hawke vient le prévenir que les Russes savent qu'Airwolf n'a pas été détruit, et qu'il y a sûrement une taupe à la FIRME. Mais alors qu'ils vont encaisser leur prime de retraite, il y a un problème et Joe Klein qui s'énerve meurt d'une crise cardiaque. Larry commence alors des opérations de représailles envers la FIRME, néanmoins des incidents plus graves et étranges surviennent au même moment : on tente de tuer Hawke, des noms d'agents secrets sont révélés ce qui cause leur mort... En menant son enquête, Hawke découvre que la taupe est Barne, le nouveau chef de la sécurité de la FIRME. Il tente de faire tuer Larry qui revient aux USA avec Archangel et Marella, Hawke et Dominic vont devoir intervenir avec Airwolf pour les sauver.

Critique :

Un bon épisode, qui une fois de plus se démarque des autres de la série. Même si une fois encore, je trouve qu'on sort Airwolf pour vraiment pas grand-chose, d'autant plus qu'il est question dans cet épisode du fait que les Russes savent qu'il n'a pas été détruit par Kadhafi en Libye. Ceci, grâce à Larry Mason, interprété par Arte Johnson (Arabesque, La Croisière s'Amuse, Glitter), un opérateur du service de renseignements de la FIRME. Ce dernier découvre que les Russes ont accès aux dernières informations concernant Airwolf, et que de ce fait il ne peut y avoir qu'une seule solution, il y a une taupe à la FIRME.

On découvrira qu'il s'agit d'Arthur Barnes, joué par Martin Milner (Arabesque, Robocop, MacGyver) bien connu des séries américaines, le nouveau chef de la sécurité de la FIRME (bravo à la DRH !). Rien de bien spécial à dire concernant cet épisode, il ne vaut sa qualité qu'en grande partie grâce à la prestation de Arte Johnson qui est juste fabuleux. On retrouve enfin Marella et Archangel dans cet épisode, mais Caitlin est absente. On voit néanmoins que même si la FIRME est une entité semi-gouvernementale, elle a elle aussi des problèmes de bureaucratie. Plusieurs infos sont données dans l'épisode, ainsi on apprend que la FIRME a fusionnée avec l'O.S.I. (le service d'Oscar Goldman ?), et à la fin Dominic dit à Larry qu'Airwolf vole à Mach 2 et monte à 90 000 pieds. Il atteindra néanmoins les 100 000 pieds dans un épisode prochain.

En ce qui concerne la musique, c'est désormais Udi Harpaz qui compose les thèmes, il n'y a plus que quelques morceaux de Levay qui soient encore utilisés. C'est Sidney Hayers le réalisateur de cet épisode et qui est bien connu des fans de la série Chapeau Melon et Bottes de Cuir sur laquelle il a pas mal officié. De même, les scènes de vols entre Marella et l'avion qui veut la descendre est une réutilisation d'images d'un épisode de Magnum. Bref, épisode pas mal, assez rythmé.

Retour à l'index


21. LE MONT CATHERINE
(ERUPTION)

Résumé :

Dominic et Hawke sont en mission d'observation d'un volcan sur le point de se réveiller. Non loin de là, à New Gideon, Amelia Davenport vient faire son discours annuel devant les mineurs qui exploitent sa mine, sans qu'elle sache les problèmes que les employés de la mine rencontrent. John Cove le responsable de la mine Davenport, avec l'aide du shérif Crammins fait régner la terreur chez les mineurs : racket, sévices, vols... Mais alors que Mme Davenport repart, le volcan explose et Hawke et Dominic se retrouve pris dans la tourmente. Ils doivent se poser et se retrouvent pris dans les histoires de New Gideon. Dominic et Hawke doivent intervenir avec Airwolf avant qu'il y ait des morts et pour prouver la culpabilité de Cove.

Critique :

On continue dans les épisodes, qui vraiment, de mon point de vue sont superficiels par rapport à la série. Cette fois-ci Airwolf est pris dans l'éruption d'un volcan, et se retrouve cloué au sol à proximité d'une petite ville, où un responsable d'une mine de cuivre : John Cove, joué par Mills Watson (Arabesque, L'Agence Tous Risques, Simon et Simon) bien connu pour incarner des rôles de méchants dans les séries US, tient d'une main de fer les employés qui y travaillent. Ceci avec l'aide du shérif de la ville, Crammins interprété par Taylor Lacher (Dynastie, Manimal, Shérif Fais Moi Peur).

Heureusement, l'éruption vient tout bouleverser, et Hawke et Dominic se retrouvent pris dans les histoires de la mine. Cove ayant à sa disposition 3 hélicoptères de combat, Airwolf ne sera pas de trop pour les stopper. On retrouve en vedettes féminine dans cet épisode Angela Cartwright (L'Âge de Cristal, La Croisière s'Amuse, Room 222) la très célèbre Penny Robinson de la série Perdus dans l'Espace.

Nous avons également Laraine Day (Arabesque, L'île Fantastique, Le Sixième Sens) qui joue Mme Davenport. Pour le reste, c'est du classique, même les combats aériens contre les hélicoptères de Cove ne sont pas réussis, c'est du vu et revu dans la série, le concept commence un peu à s'essouffler. À noter que les images de l'éruption volcanique, sont des images de l'éruption du mont Saint Helens en 1980 et qui fut l'une des plus importantes éruptions d'un volcan enregistrée aux USA.

Retour à l'index


22. SOIF D'AVENTURES
(SHORT WALK TO FREEDOM)

Résumé :

Caitlin et Hawke emmènent un groupe d'adolescents en Amérique du Sud pour explorer des ruines Mayas. Hawke repart et laisse Caitlin avec les adolescents, lorsque ces derniers se font capturer par des bandits. Ils sont dirigés par le colonel Arturo Alzar. Hawke et Dominic partent avec Airwolf pour les ramener, mais alors qu'ils vont les récupérer un tir de roquette endommage Airwolf. Hawke est obligé de rester prisonnier d'Alzar pour permettre à Caitlin et aux enfants de s'échapper. Airwolf est hors service et les adolescents doivent le tirer jusqu'au point de réparation. Hawke s'échappe, et Airwolf est réparé, Marella vient avec un jet récupérer les adolescents, mais Alzar est couvert par les russes qui envoient leurs avions. Hawke doit sauver Marella et détruire les avions russes.

Critique :

On termine cette saison 2, très très mitigée par un épisode assez banal, cette fois-ci Airwolf est touché et se retrouve cloué au sol en Amérique du Sud. Évidemment, le colonel Alzar, incarné par John Aniston (Des Jours et des Vies, JourneyMan, Search For Tomorrow), est comme d'habitude souvent dans la série : aidé par les soviétiques et leur aviation. D'ailleurs celui-ci, est une copie un peu ratée du Che Guevara mais bon, passons. Il y a par contre pas mal d'invraisemblances dans cet épisode, alors déjà le fait que les adolescents tirent Airwolf et le fasse rouler comme une voiture à l'arrêt, c'est un peu facile pour un appareil qui doit peser près de 2 tonnes. Mais là où cela devient un peu surréaliste, c'est lorsque Caitlin utilise le lance-missiles d'Airwolf au sol comme si de rien n'était, même si on le voit pivoter, il y a les roues du train d'atterrissage, on est qu'à quelques centimètres du sol, etc. ensuite, le missile téléguidé via Airwolf, c'est un peu facile.

Ensuite, la chose qui finit tout, c'est lorsqu'Airwolf est réparé et que Caitlin essaye de le démarrer, ça ne fonctionne pas. Il faut que ce soit Hawke le héros, qui revienne et qui le mette en marche pour qu'il décolle : Airwolf ne reconnaît que la voix (ou plutôt la main) de son maître. On se demande d'ailleurs si il s'agit du vrai Bell 222 qui est au sol, ou si il s'agit d'une maquette à l'échelle 1/1 : rappelons, que du Bell 222 original modifié pour la série, des copies furent faites pour les pièces et diverses maquettes furent tirées de ce Bell modifié pour la série. Quoiqu'il en soit, on retrouvera du classique pour les combats : du Sunburst, les turbos et les missiles qui s'occupent des avions russes.

À noter un petit détail amusant : lorsque Dominic insert le CD-Rom dans le lecteur d'Airwolf, regardez bien ce qu'il y a d'écrit sur les boutons qu'il presse, ça n'a rien à voir avec l'ordinateur ou des données informatiques ou même le lecteur de CD-Rom. Bref, après une bonne saison 1, la saison 2 s'est beaucoup perdue en tentant de rendre les histoires moins sombres, d'ailleurs on retrouve encore un Hawke bien sentimental à la fin de cet épisode, lorsqu'il dit qu'il ne voudrait pas vivre ses aventures sans Caitlin et Dominic. On attend mieux de la série, on espère que la saison 3 mettra les turbos pour relever cela.

Retour à l'index