Saison 2Saison 4

K 2000

Saison 3


1-2. LE ROI DES ROBOTS
(KNIGHT OF THE DRONES)



Résumé :

Pénitencier de Santa-Clara, une radio se transforme en petit robot, et projette un gaz anesthésiant avant de faire échapper un criminel, et de s'auto-détruire. Le criminel est récupéré à l'extérieur par une voiture radio télécommandée. L'évadé se nomme C.J Jackson. Devon demande à Michael de le retrouver, en effet Jackson a tué l'agent qui était retenu pour le projet Knight 2000 avant Michael. Devon en fait une affaire personnelle. Au fil de son enquête, Michael remonte jusqu'à Margo Sheridan une espionne free-lance qui se vend au plus offrant et le docteur David Halston qui travaille avec Bonnie à l'université. KITT est détruit, mais Bonnie le perfectionne avant de se faire enlever par Halston qui veut voler le satellite Tri-S qu'il a créé pour avoir la gloire et faire payer la société qui l'exploite. Heureusement, Michael et KITT avec ses nouvelles capacités l'arrêteront.

Critique :

Comme les deux premières saisons, cette 3e saison commence par un double épisode. Et marque pas mal de nouveautés. Tout d'abord, c'est le grand retour de Patricia McPherson dans le personnage de Bonnie, l'actrice avait été éjectée de la saison 2 suite à des divergences avec la production, et celle-ci avait été remplacée par le personnage d'April Curtis, interprétée par Rebecca Holden. Comme le dit Michael au cours de ce double épisode à un moment donné : Bonnie nous a terriblement manqué et c'est un vrai plaisir que de la retrouver ! De même, KITT est détruit pour la seconde fois, et justement Bonnie en profite (et la production aussi !) pour le moderniser un peu au niveau du tableau de bord, et c'est ainsi qu'il nous présente son nouvel aspect graphique que, personnellement, je préfère à l'ancien : question de goûts sûrement. D'ailleurs à ce propos, si vous observez bien la première partie de l'épisode où KITT n'a pas encore été « reconstruit », il y a des scènes où vous pouvez déjà apercevoir le nouveau tableau de bord.

La saison 3 commence donc sur les chapeaux de roues, et il n'y a pas beaucoup de temps morts durant l'épisode, ce qui est très agréable, et c'est rondement mené, ce qui est vraiment pas mal du tout. De plus, cette fois-ci nous avons un invité vedette que j'apprécie vraiment beaucoup : Jared Martin (La Conquête de L'Ouest, Wonder-Woman, Le Voyage Extraordinaire) le célèbre Dusty Farlow de la série Dallas. Et pour la vedette féminine, c'est la jolie brune, Barbara Stock (Port Charles, Spenser, Le Trésor des Alizés) elle aussi très connue pour son double rôle de Liz Adams et Heather Wilson dans la série Dallas. Dans les seconds rôles, on peut citer Jim Brown (Chips, Hooker, Soul Food). Si l'épisode est speed, la réalisation ne s'est pas vraiment améliorée, d'autant que vers la fin du second épisode, lorsque Michael affronte le docteur Halston : on voit clairement que ce n'est pas Jared Martin mais un cascadeur. C'est pourtant Sydney Hayers qui était cette fois-ci une fois de plus à la réalisation. Un très bon épisode, donc, qui commence très bien cette 3e saison.

Retour à l'index


3. LES VOLEURS DE DIAMANTS
(THE ICE BANDITS)

Résumé :

Alors qu'il assiste à une vente de bijoux d'une défunte amie de Devon, dont les recettes iront à un organisme de charité, des voleurs arrivent et dérobent les bijoux. Michael les poursuit, mais ils arrivent à s'enfuir. Néanmoins, l'un des bandits veut tout garder et tente de tuer son complice, Michael en s'intéressant à une mannequin présente lors de la vente des bijoux se rapproche sans le savoir d'un des voleurs qui est son petit ami. Michael fera tout pour l'arrêter.

Critique :

Un nouvel épisode classique de la série, peut-on dire, disons qu'il est un standard dans la série tv : il répond à tous les critères de ce que l'on attend en regardant K2000. Bien que je trouve que les blagues fusent beaucoup et certaines ne sont vraiment pas des meilleures, comme celles que KITT dit à la fin de l'épisode en présence de son homologue, pour le nom, version mulet. Même si cela peut être amusant sur le moment qu'un âne porte le même nom que la voiture de Michael. Néanmoins, l'épisode se déroule de manière fluide et n'a pratiquement pas de temps morts. Bien évidemment, la réalisation laisse toujours à désirer, et n'est toujours pas peaufiner : ce qui est vraiment dommage, car cela ajouterait vraiment un plus à la série.

De même on reconnaîtra un ou deux lieux de tournages habituels des séries US, en l'occurrence ici, un fameux passage qui mène à des égouts et que l'on a pu voir dans la série Tonnerre Mécanique où Jesse Mach poursuivait déjà des voleurs à motos ! Si cela n'est pas de la redondance d'une série à une autre. Enfin, dans les vedettes de l'épisode nous avons Janet Julian (Arabesque, Falcon Crest, Columbo) qui interprète Jody Tompkins la petite amie et victime d'un des deux voleurs de bijoux, qui s'est servi d'elle pour faire le coup, il s'agit de Charley Winters, incarné par Bruce Fairbairn (La Loi de Los Angeles, Matlock, Alerte à Malibu). À noter d'ailleurs dans cet épisode, que Michael se fait avoir plusieurs fois par les bandits sans pouvoir réagir. De même, nous avons droit à des jolies cascades : entre celle avec les deux camions, et l'autre sur le pont qui se termine à l'eau, on est servis. Bon épisode donc qui se laisse regarder avec plaisir, dommage que Bonnie n'ait pas plus de temps de présence à l'écran.

Retour à l'index


4. TOUJOURS PLUS VITE
(KNIGHT OF THE FAST LANE)

Résumé :

Une vieille amie de Michael, du temps où il se nommait Long, se fait renverser par son petit ami lors d'une course de voitures en ville le soir. Celui-ci la laisse sur les lieux de l'accident et s'enfuit après avoir appelé une ambulance. Michael voit dans le journal l'article sur l'accident et décide de mener son enquête pour coincer les coupables. Mais il devra faire face à son passé, en la personne du père de Stacy qui était son mentor dans la police. Michael finira par réussir à coincer le coupable de l'accident de Stacy.

Critique :

Décidément, la saison 3 de la série commence avec des bons épisodes, et a décidé de mettre toutes les chances de son côté. C'est à nouveau un excellent épisode que nous avons là, et qui est rondement mené une fois de plus. Michael replonge à nouveau dans son passé de Michael Long, avec cette fois-ci le père d'une vieille amie qui était son mentor dans la police. Cela donne de très beaux moments de nostalgie pour Michael, et le reste de l'épisode étant de l'action pure pratiquement. Et nous avons en prime droit à des jolies voitures telles qu'une Ferrari et une Porshe.

En vedette, cette fois-ci nous retrouvons Alain Feinstein (Nip/Tuck, Arabesque, Falcon Crest) dans le rôle du méchant Mark Taylor qui abandonne sa petite amie, Stacy interprétée par Dani Douthette (Le Monde de Bobby, Supercopter, Rick Hunter) que l'on ne verra que quelques minutes au début et à la fin de l'épisode. Ensuite vient Lory Walsh (Simon et Simon, La Loi de Los Angeles, Mulligan's Stew) dans le rôle de Diane la meilleure amie de Stacy et qui va aider Michael dans son enquête et sera la victime de service dans l'épisode. L'humour est toujours aussi présent, mais cette fois-ci c'est assez bien amené, par exemple la blague avec Devon, lorsque Michael lui demande la coquette somme de 50 000$ pour faire la course avec Mark Taylor est tout à fait exquise ! Sinon, il y a un petit détail à noter, lorsque Michael va sur le stade pour voir Mark Taylor, on peut entendre la chanson de Ghostbusters sur laquelle s'entraînent les PomPom Girls. On ne s'ennuie pas durant l'épisode, et les défauts de la réalisation ne sont pas trop voyants pour cette fois-ci. Bref du bon, pourvu que ça continue comme cela.

Retour à l'index


5. BAL COSTUMÉ
(HALLOWEEN KNIGHT)

Résumé :

Bonnie vient d'emménager dans son nouvel appartement, c'est le soir et elle est malade. Alors qu'elle prend un médicament pour s'endormir, des gens dehors font la fête pour préparer Halloween, lorsque jetant un coup d'œil à sa fenêtre elle voit un gorille noir étrangler une jeune fille qu'elle avait croisé quelques minutes auparavant dans les couloirs de son immeuble. Michael vient à son aide, pensant d'abord qu'elle a imaginé cela, Michael se retrouve vite confronté à d'étranges phénomènes. Au fil de son enquête, Michael avec Bonnie découvre le cadavre de la jeune femme dont avait parlé Bonnie. Il ne lui reste plus qu'à mettre la main sur son meurtrier qui n'est pas celui que l'on pourrait croire.

Critique :

Un épisode que j'aime beaucoup, malgré ses défauts. Visiblement, un épisode spécial Halloween (puisqu'il fut diffusé le 28 octobre 1984 aux USA) qui joue à fond la carte du film Psychose ! Nous avons même le Norman Bates du pauvre qui se nomme Norman Baines, interprété par Kurt Paul (L'Agence Tous Risques, Star-Trek Next Generation, Supernatural) : chose amusante, quelques années plus tard après son rôle dans K2000 l'acteur sera cascadeur dans le film Psychose III, aura un rôle dans le film Bates Motel et jouera également dans Psychose IV ! Si cela ce n'est pas de la prédestination ! Dans les petites choses amusantes de l'épisode on peut noter la reprise de la chanson « Self Control » de RAF au début de celui-ci, la résidence secondaire de Grant, incarné par Jason Evers (L'Homme qui Tombe à Pic, Happy Days, Le Voyage Extraordinaire), n'est autre que le vrai décor de la maison du 1er film Psychose avec Anthony Perkins, et le meurtrier de la jeune femme qui n'est autre que Simon, joué par John Calvin (Matlock, Simon et Simon, Dallas), arrive à la fondation déguisé en un mix de Dark Vador avec un casque de Cylon de la série Galactica des années 80. Pour compléter la distribution, nous avons également Taaffe O'Connell (Dallas, Three's Company, Happy Days) qui joue le rôle de Denise Reynolds la fille de Grant.

Le gros défaut de cet épisode est sans aucun doutes les latences qu'il y a dans certains moments, et évidemment certaines scènes qui prêtent à sourire : Norman et ses citrouilles, ou encore Norman qui semble vouloir s'en prendre à Bonnie lorsqu'ils sont à la fondation, Michael et son stress dans l'entrepôt. Bref, ce n'est pas vraiment convainquant, et il y a des moments d'inactions et de latences incompréhensibles dans certaines scènes, par exemple lorsque KITT vient sauver Michael et Bonnie du gaz, il attend, il met du temps pour venir et utilise finalement le grappin plutôt que de défoncer la porte, bref c'est étrange. Néanmoins, un épisode qui se démarque des autres, le seul petit point énervant étant la musique de Psychose pendant tout l'épisode,  trop appuyée.

Retour à l'index


6. LE RETOUR DE K.A.R.R.
(K.I.T.T. VS. K.A.R.R.)

Résumé :

Un jeune couple qui se balade sur la plage à la recherche de trésors avec un détecteur de métaux, tombe sur K. A. R. R. qui contrairement à ce que l'on pensait n'est pas détruit. Ils le réactivent sans le savoir, et les ennuis recommencent. K. A. R. R. se refait une santé en attaquant la base mobile de la fondation, en entraînant John, le garçon qui l'a trouvé sur la plage dans ses méfaits. Michael doit tout faire pour libérer John et sa petite amie et détruire K. A. R. R. pour de bon.

Critique :

Rappelez-vous ce qu'a dit un célèbre scénariste américain : à partir du moment où dans les séries vous voyez des histoires de doubles, inquiétez-vous car cela signifie que les auteurs sont en manque d'inspiration et ils utilisent cette astuce pour tenter d'avoir plus de temps pour préparer les suivants. Ce qui voudrait dire, que dès le 6e épisode la série est déjà à la ramasse : espérons que non !

Force est de constater qu'on ne comprend pas très bien ce retour de K. A. R. R. ! Est-ce par nostalgie pour revoir l'ancien tableau de bord des ordinateurs Knight, ou bien d'essayer de conclure une quelconque saga qui ne semblait pas achevée ? On ne le sait pas, en tous cas, cet épisode n'est pas meilleur que celui de la première saison, hélas, il est même en deçà. De plus, le propmaker de la série devait avoir vu Supercopter et pensait que l'effet rendrait bien sur la voiture, car K. A. R. R. est peint en deux teinte avec un couche d'argenté pour le bas qui est du plus mauvais effet de mon point de vue. Ce n'est pas très esthétique, et ça lui fait un look très bizarre.

L'histoire n'est pas mieux, John incarné par Jeff Osterhage (Arabesque, Le Clan des Sackett, Matlock) le célèbre Vic Daniels de la série du même nom, trouve K. A. R. R. et se fait piéger par ce dernier pour le remettre en état et commettre des méfaits pour attirer KITT et Michael. À noter pour la petite anecdote amusante que Jeff Osterhage était retenu dans les derniers candidats à avoir auditionné dans la série pour interpréter Michael Knight ! Cela a dû faire bizarre à l'acteur de voir Hasselhoff à sa place du rôle titre qu'il aurait pu avoir. Mandy, la petite copine de John, est interprétée par Jennifer Holmes (Superminds, Arabesque, L'Incroyable Hulk) une vedette des séries tv US. Dans les autres détails, sachez qu'en version originale, c'est Paul Frees cette fois-ci qui incarne la voix de K. A. R. R. alors qu'en vf c'est toujours notre bon vieux Guy Chapelier pour KITT & K. A. R. R. La fin de l'épisode est plutôt pas mal, et laisse comme dans l'épisode de Supercopter avec le fantôme de Moffet le constructeur d'Airwolf, planer le doute : dans Airwolf, malgré la purge du système on voit une diode clignoter signifiant qu'il y a toujours quelque chose qui contrôle l'appareil, dans K2000 c'est pareil, au milieu des décombres fumants et brûlants, le cœur de K. A. R. R. clignote encore, va t-il se reconstruire lui-même ? Cela ne s'est jamais fait dans le reste de la série en tous cas.

Retour à l'index


7. LES BÂTARDS
(THE ROTTEN APPLES)

Résumé :

Rebecca Hammond une psychologue s'est installé dans une petite ville pour accueillir des enfants déshérités venus de New-York. Malheureusement, Big Ed Barton, le patron local ne l'entend pas de cette oreille et fait régulièrement des ennuis à Rebecca et lui vole son bétail. Michael vient à son secours sur l'ordre de Devon. En fait,Big Ed veut récupérer les terres de Rebecca pour exploiter un minerai très rare, Michael devra les prendre en flagrant délit de vol de bétail pour les stopper.

Critique :

Voilà un épisode qui ne restera pas dans les annales de la série ! Il est lent, mais lent, et avec beaucoup de longueurs de surcroît. Cette fois-ci Michael s'attaque à des voleurs de bétail menés par un certain Big Ed Barton, incarné par Denny Miller (Docteur Quinn Femme Médecin, Les Deux Font la Loi, Magnum), et qui en fait veut mettre Rebecca, jouée par Terri Treas (Alien Nation, Santa Barbara, Roseanne), à la porte de sa propriété pour pouvoir exploiter un minerai très rare. Il sait que s’il lui vole son bétail, elle ne pourra plus payer la banque, ni accueillir les enfants déshérités dont elle s'occupe. Alors entre le cliché des sales gosses de New-York, ou encore la partie de rodéo sur le taureau mécanique, la jeune serveuse qui se prend à rêver d'une autre destinée, le vieux cow-boy qui radote auprès de KITT...

Ce n'est clairement pas un épisode inspiré. Le fait qu'il y ait des voitures à pneus énormes ne compense pas la faiblesse du scénario, malgré tout de même quelques bonnes cascades (lorsque Michael passe de KITT à la camionnette de Rebecca lorsque celle-ci a eu les freins sabotés) et un ou deux petits moments sympathiques d'humour comme lorsque Michael déclenche la bagarre dans le bar pour pouvoir aller visiter le coffre-fort de Big Ed. Mais sans plus, ce n'est vraiment pas un épisode mémorable. Passons à autre chose.

Retour à l'index


8. L'ALLIGATOR
(KNIGHT IN DISGRACE)

Résumé :

Alors qu'il poursuit un trafiquant de drogue : nommé Willis, il l'arrête et lorsque la police arrive trouve de la drogue sur Michael. Devon doit suspendre Michael de la fondation, se retrouvant au chômage, Michael est recruté par LaSalle le patron de Willis. Il vole KITT et tue Devon, LaSalle lui confie alors un travail : voler une arme biologique. En fait, Michael et Devon ont monté une comédie à LaSalle pour le faire enfermer pendant très longtemps derrière les barreaux, mais Michael doit aider une jeune femme dont LaSalle retient la fille en otage. Grâce à KITT, il y parviendra

Critique :

Michael tombe en disgrâce et se retrouve viré de la fondation. Tout ceci à cause d'un homme : Boyd LaSalle, interprété par John Considine (Destination Inconnue, MacGyver, Arabesque). Alors évidemment, nous, on n’y croit pas une seule seconde : néanmoins, les bandits, eux, sont assez idiots pour le croire. En tous cas, Michael pousse la comédie assez loin, puisqu'il fait même mine de tuer Devon. KITT, bizarrement est censé rester à la fondation car appartenant à celle-ci : très étrange, car dans l'épisode pilote, Michael partait avec KITT en mentionnant le fait qu'il s'agissait de sa voiture. Enfin peu importe, Michael est recruté par LaSalle grâce à l'aide de sa charmante complice : Linda, jouée par la très jolie Katherine Moffat (Sliders Les Mondes Parallèles, Arabesque, Simon et Simon). Du moins le croit-on, en fait LaSalle retient la petite fille de Linda en otage pour l'obliger à lui obéir. Le challenge est donc double pour Michael, puisqu'il doit non seulement faire tomber LaSalle pour vol, mais aussi sauver Linda de ses griffes.

L'épisode est rythmé et plaisant à regarder, mais ne se démarque pas du lot, c'est ce que j'appelle un épisode 'classique' de la série, tout y est attendu. Simplement le minimum syndical dans la série. À noter que le titre français est vraiment raccord une fois de plus (humour !) avec le titre original, ça n'a rien à voir, mais visiblement la personne chargée de ce titre a juste vu la scène entre KITT et l'alligator et la nommé ainsi pensant que c'était un élément important, mais on aurait pu croire à autre chose : là, cette scène ne dure que 2 secondes grand maximum dans l'épisode.

Retour à l'index


9. DANSE MANIA
(DEAD OF KNIGHT)

Résumé :

Michael est à la poursuite de trafiquants de produits toxiques. Alors qu'il assiste à une vente et s'interpose pour l'en empêcher, l'un des bandits lui envoie un gaz qui tue une jeune femme de 20 ans. Michael très ému par cette mort, n'a plus qu'une idée en tête : remonter la filière complète. Au cours de son enquête Michael remonte jusqu'à un certain Paul Renard, mais une de ses amies est empoisonnée par Renard qui cultive des orchidées très venimeuses et à son tour Michael est empoisonné. Il n'a plus le choix, il doit survivre pour arrêter Renard et sauver son amie et lui-même.

Critique :

KITT se met à l'humour dans cet épisode, et ce n'est vraiment pas une sinécure ! Un épisode ordinaire, mais que j'affectionne assez car il démontre la volonté inflexible de Michael. En effet, dans cet épisode Michael continue à se frotter à des trafiquants de produits toxiques (thème qui reviendra assez souvent dans la série) et en prend pour son grade ainsi que son amie Cindy, jouée par Karen Kopins (Les Deux Font La Paire, Lady in Waiting, L'Agence Tous Risques) visage bien connu de la série Dallas où elle y interprétait Kay Lloyd. Les méchants ne sont pas en reste non plus pour la notoriété, en effet nous retrouvons Tony Young (Mannix, Le Virginien, L'Homme Qui tombe à Pic) pour le rôle de Paul Renard un habitué des séries US jusqu'aux années 90 mais qui est mort depuis le début des années 2000. Son homme de main, Sonny Martin incarné par Stanley Kamel (Monk, Hôpital Central, Murder One) ne vous sera pas inconnu non plus ! L'épisode montre donc la course effrénée de Michael à la poursuite de l'antidote d'un poison mortel issu d'une orchidée cultivée par Renard, et que lui seul possède.

La fin de l'épisode rappelle étrangement celle de l'épisode pilote, dont d'ailleurs elle réutilise le plan filmé dans celui-ci, c'est pour cela que la femme dans l'avion qui accompagne Renard est blonde, pour mieux passer et la confondre avec Tanya Walker qui est censée être dans le plan réutilisé. Il y a bien entendu comme d'habitude des séquences peu soignées dans le montage, par exemple lorsque Michael poursuit Sonny qui va s'échapper à moto, on voit Michael se rapprocher de Sonny et ainsi pouvoir l'arrêter mais on voit clairement que David Hasselhoff ralentit sciemment pour appeler KITT et continuer la suite de la séquence. Mais la mise en avant de la farouche volonté de Michael qui surmonte l'épreuve du poison me plaît beaucoup et je trouve qu'il amène quelque chose que les autres épisodes n'ont pas. Pour le reste, c'est du classique.

Retour à l'index


10. UNE NOUVELLE AMITIÉ
(LOST KNIGHT)

Résumé :

Alors qu'ils assistent à la démolition d'un vieil immeuble qui utilise un tout nouvel explosif surpuissant, Bonnie et Devon sont victimes de deux hommes qui volent le dit explosif et s'enfuient. Devon demande à Michael de les rattraper puisqu'il est dans la zone concernée. Mais alors qu'il les poursuit, l'un des bandits lui balance des explosifs, un poteau électrique tombe sur Michael et KITT qui se retrouve électrocuté. KITT a perdu la mémoire et est recueilli par un enfant. Michael doit retrouver KITT, et protéger l'enfant qui a vu les deux voleurs de l'explosif avant qu'ils ne l'attrapent. 

Critique :

Après Michael qui avait perdu la mémoire dans l'épisode 11 de la saison 2, il était logique que ce soit au tour de KITT. Cela fait un épisode de plus à ne pas se prendre la tête pour le scénario, et tout ce qu'il faut, c'est adapter la perte de mémoire à la personnalité, ici une voiture ordinateur. Donc c'est à cause d'une décharge électrique que KITT a des circuits de grillés, dont ses modules de mémoire. Par contre ce qui est agaçant, c'est que évidemment c'est un gamin qui trouve KITT et on est donc obligé de se le supporter jusqu'à la fin de l'épisode, je le répète et ce n'est que mon avis personnel : mais les enfants dans les séries ou films, c'est toujours pénible et ennuyeux ! Et celui-ci, ne déroge pas à la règle.

Doug de son prénom, interprété par Jason Bateman (Ozark, The Jake Effect, Macho Man) qui a désormais bien grandi à l'heure actuelle et est mondialement connu pour son rôle de Michael Bluth dans la série Arrested Development – Les Nouveaux Pauvres, c'est toujours amusant de voir comme cela, des jeunes acteurs en herbe dont on ne pensait peut-être pas qu'ils auraient une carrière après une apparition dans une série tv. Le reste est du classique, Michael poursuit des bandits qui eux aussi sont connus, ainsi celui qui joue Bobby n'est autre que Anthony James (V, Buck Rogers, Simon et Simon) était très célèbre pour incarner les méchants et on le reconnaissait immédiatement avec son physique atypique. C'était un habitué des séries US jusqu'au début des années 90, où il arrêta sa carrière à l'écran. Dans les autres vedettes nous avons aussi Duncan Gamble (Quincy, Dynastie, Matlock) qui joue le petit ami de la mère de Doug, qui elle aussi est assez connue, incarnée par Lenore Kasdorf (High Incident, Babylon 5, Arabesque) elle l'est surtout pour avoir incarné la mère de Rico dans le film Starship Troopers.

La remise en état de la mémoire de KITT se fera très rapidement, peut-être même un peu bâclée, mais bon KITT est une machine après tout. À noter l'évolution de l'informatique depuis les années 80, en effet Bonnie à un moment dit qu'elle a ajouté 5Mb de mémoire sur le nouveau module de KITT ce qui était énorme à ce moment-là et n'existait pas sur les ordinateurs vendus à l'époque, c'était la capacité d'un disque dur en 84. L'épisode est réalisé sans presque pas de temps morts, et est vraiment agréable à regarder. C'est à nouveau Sydney Hayers qui était à la réalisation.

Retour à l'index


11. LE CAMÉLÉON
(KNIGHT OF THE CHAMELEON)

Résumé :

Un trafiquant d'armes nommé John Gordon Baxter alias le caméléon, que Michael avait arrêté un an plus tôt doit passer devant la cour d'appel. Mais celui-ci s'échappe, et Michael le perd d'un cheveu. Ce bandit à la particularité de pouvoir prendre le visage de n'importe qui. Michael et KITT vont devoir mettre tout en œuvre pour stopper le caméléon avant qu'il ne termine sa carrière avec un dernier coup et surtout qu'il s'est mis en tête d'éliminer Michael.

Critique :

Un épisode vraiment pas extraordinaire et qui ne restera pas dans les annales de la série lui aussi ! Avec un montage assez mal réalisé : on voit toujours clairement l'homme à la perruque qui se fait passer pour David Hasslhoff pendant les cascades, mais pas seulement, ici nous avons carrément droit à une superbe erreur de montage : ainsi lorsque Michael est dans le camion de la fondation avec Devon et Bonnie à un moment ils parlent du jet-pack nommé 'L'Aigle Solitaire' qu'a volé John Gordon Baxter alias le caméléon, incarné par Dick Gautier (Nip/Tuck, Trapper John M. D., L'Île Fantastique) un acteur bien connu des séries des années 80 et qui s'est ensuite spécialisé dans le doublage de dessins-animés.

Or à l'écran à ce moment-là nous voyons des missiles que va voler le caméléon mais qui ne les a pas encore volé au lieu du jet-pack. Plus tard dans l'épisode lorsque le caméléon va aller voler les missiles, Michael revoit les missiles sur l'écran de KITT et fait celui qui ne les a jamais vu. Donc ce genre de laisser aller n'est vraiment pas top, et c'est surtout que c'est récurrent à la série pour ne pas élever les coûts : il faut aller vite, très vite. Dans les autres invités, nous avons Kimberly Foster (La Force du Destin, L'Agence Tous Risques, Code Quantum) assez connue pour son rôle de Michelle Steven dans la série Dallas et qui ici joue le rôle de la fille du caméléon.

Grosse surprise de voir également Donald Gibb (Les Feux de l'Amour, Les Dessous de Veronica, Notre Belle Famille) très connu pour son rôle de Ray Jackson le copain de Jean-Claude Vandamme dans le film Bloodsport. L'épisode a de plus quelques latences pénibles, et il n'y a vraiment rien d'exceptionnel : le fameux jet-pack est vu et re-revu dans les séries us de cette époque, il y avait pas exemple un épisode de Super Jaimie bien des années auparavant avec ce genre de gadget. La question à se poser, est : est-ce que c'est une firme qui faisait de la promo pour un truc dans le genre qu'ils voulaient sortir ou tout simplement le même scénariste qui n'avait pas beaucoup d'imagination. C'est à se le demander. Seule la scène de fin tire un peu son épingle du jeu, avec les lots gagné par KITT au concours, elle vous décrochera un petit sourire, sans plus.

Retour à l'index


12. MEURTRE SUR MESURE
(CUSTOM MADE KILLER)

Résumé :

Un homme en train de rouler la nuit est poussé dans un ravin par une autre voiture surpuissante. Une fois son forfait accompli, l'homme à la voiture puissante téléphone et dit qu'il viendra se faire payer, c'était un contrat. Devon fait la relation avec deux autres 'accidents' de la route, de gens qui travaillent dans le domaine du textile. Ce serait un certain Grebs qui veut s'imposer sur le marché, pour pouvoir blanchir son argent sale. Michael s'interpose entre Grebs et les sociétés qu'il veut acquérir et se met en travers de la route du tueur. Michael devra risquer sa vie pour faire tomber Grebs et son homme de main.

Critique :

Ce n'est pas un épisode exceptionnel, qui plus est le scénario ne s'y prête pas de toutes les manières. C'est en revoyant les différentes séries de ces années-là, que l'on se rend compte de la grande similitude des scénarios entre elles et le même schéma répétitif qui était appliqué aux séries d'actions US. Car sans aucun doute, on devait retrouver les mêmes scénaristes qui couraient d'une série à une autre (comme les acteurs !) pour grappiller un peu d'argent. Ainsi, celui des créateurs de mode, ou des personnes travaillant dans le textile qui sont rackettés par la mafia, des bandits, etc. cherchant à blanchir de l'argent sale était un scénario qui revenait dans pratiquement chaque série de l'époque. Bref, rien de nouveau nous attend dans cet épisode.

Pour les invités nous retrouvons James Luisi (Valerie, Côte Ouest, Matt Houston) un habitué des séries US très connu pour son rôle de Ben Clark dans la série Santa Barbara, et qui ici joue le grand méchant. Nous avons également KaI Wulff (X-Files : Au Frontière du Réel, Santa Barbara, L'Agence Tous Risques) là aussi bien connu des séries US, et qui est un acteur que j'aime beaucoup par sa façon particulière de jouer, on le reconnaît de suite, il a un style très personnel que j'adore. L'acteur s'est depuis reconverti dans le doublage voix de jeux vidéo. Enfin pour la vedette féminine, c'est Elaine Giftos (Hawaï Police d'état, L'Homme qui Valait 3 Milliards, Docteur Marcus Welby) là aussi une figure bien connue des séries américaines de l'époque. Sa carrière s'étant stoppée en 2001. À noter la présence également d'Alan Oppenheimer (HôtelWashington : Behind Closed Door, Gemini Man : Le Nouvel Homme Invisible) le fameux Docteur Rudy Wells de la série L'Homme Qui Valait 3 Milliards. Rien de bien enthousiasmant : pas de cascades exceptionnelles avec KITT, la voiture utilisée par le tueur de Grebs est assez banale, et même les scènes d'humour avec le photographe et le mannequin ne décroche pas forcément un sourire.

Retour à l'index


13. LE DÉMON NOIR
(KNIGHT BY A NOSE
)

Résumé :

Maxine Fleming, une excellente amie de Michael qui est aussi une cavalière émérite a une chute avec son cheval qui se blesse, les hommes avec elle : Tommy-Lee Burgess et le docteur Thorpe n'ont d'autre choix que de l'abattre. Michael arrive peu de jours après le drame, et souhaitant aider son amie, il décide de mener son enquête. Au fil de celle-ci, Michael découvre que Burgess est endetté, et que le cheval de Maxine est bien vivant. Burgess a des dettes de jeux auprès d'un truand nommé Cavanaugh et pour le rembourser, il veut vendre l'étalon de Maxine à un riche propriétaire arabe. Maxine se retrouve alors en danger elle aussi. Heureusement, Michael et KITT interviendront à temps.

Critique :

Un joli épisode qui raconte l'histoire d'un amour entre une cavalière, Maxine Fleming incarnée par la jolie Toni Hudson (Ralph Super-Héros, La Croisière s'Amuse, Hooker) qui a toujours une carrière à l'heure actuelle, et son cheval. Alors qu'elle l'entraîne, son associé Tommy-Lee Burgess, interprété par Patrick St. Esprit (S. W. A. T., Jeff & Some Aliens, Chosen) lui fait croire qu'il a un accident et qu'il faut l'abattre. Son complice, le docteur Thorpe joué par F. William Parker (Mentalist, Dr. House, Esprits Criminels) le drogue et fait semblant de le tuer. Heureusement, Michael viendra à son aide et découvrira qu'en fait Burgess a des dettes auprès d'un certain Cavanaugh, incarné par Don Gordon (Columbo, Les Enquêtes de Remington Steele, Simon et Simon) acteur que j'apprécie beaucoup, et qu'il a monté ce coup fourré pour pouvoir vendre le cheval de Maxine et rembourser ses dettes de jeu.

L'épisode n'est pas mémorable mais l'humour omniprésent sauve le tout. De même que le jeu de David Hasselhoff lorsqu'il apprend le décès du cheval, et les scènes d'action qui sont vraiment bonnes dans cet épisode : entre la grange en feu où Michael vient sauver Maxine et celle où il rattrape la camionnette qui emporte Maxine et son cheval à l'aéroport pour le vendre, c'est bien coordonné et c'est vraiment agréable à voir à l'écran. Dans les petits détails à retenir, KITT a désormais un distributeur de billets intégré dans son habitacle, et Michael lui parle avec sa montre alors qu'il est à quelques centimètres de lui ! Enfin, l'affection entre Maxine et son cheval, ajoute un petit plus assez sympathique. Bref, vous ne vous ennuierez pas en le regardant.

Retour à l'index


14. PAUVRE K.I.T.T.
(JUNK YARD DOG)

Résumé :

Michael veut mettre sous les verrous John Byrock, un pollueur sans scrupules et pour lequel malheureusement la fondation n'arrive pas à obtenir de preuves pour le faire arrêter. Alors qu'ils pensent avoir trouvé où Byrock cache ses dossiers, une nuit Michael s'introduit dans sa décharge pour les récupérer, mais alors qu'il met la main dessus, Michael entend les cris d'une jeune photographe rencontrée un peu plus tôt et qui a été repérée. Il demande à KITT d'intervenir, mais KITT est pris par une tractopelle et jeté dans une marre d'acide. KITT est complètement détruit, Bonnie réuni alors l'équipe de chercheurs originale qui a créé KITT pour le refaire à nouveau. Mais KITT connaît désormais un nouveau sentiment : la peur. Il ne s'en sortira que grâce à l'aide de Michael.

Critique :

KITT fait un 'nervous break down' pour le plus grand malheur de Michael, après avoir été jeté dans une fosse d'acide et complètement détruit. Alors j'aime beaucoup cet épisode, pour une raison que j'expliquerai un peu plus loin. KITT est anéanti, et Bonnie n'a d'autre choix que de faire appel à l'équipe d'origine de la conception de KITT que Wilton Knight avait réunie. Celle-ci est constituée du docteur Von Vorman, joué par Curt Lowens (Urgences, Babylon 5, V) qui donne beaucoup de prestance et de crédibilité à son personnage de mon point de vue, du docteur Briland et du docteur Yamata. Une fois reconstitué KITT n'est plus que l'ombre de lui-même au début, ce qui vaut une jolie prise de bec entre Bonnie et Michael, avant qu'il ne redevienne lui-même mais avec la peur au ventre, dès lors KITT est inutilisable. Le docteur Von Vorman pense alors qu'il doit être recyclé en véhicule d'aide pour les gens infirmes par exemple (on démontre d'ailleurs dans cet épisode l'utilité qu'aurait une voiture dans la vie réelle pour ce genre de personne !).

C'est là justement que l'épisode prend tout son essence, et que j'adore cette partie : contre vent et marée Michael refuse et veut remettre KITT sur les rails. On voit alors, pour la seule et unique fois de la série, quel personnage fabuleux est Michael Knight. Non content d'avoir une détermination inébranlable, on voit enfin toute l'amitié et l'affection qu'il a pour KITT en se livrant un court instant sur ce qu'il a vécu après s'être fait tirer dessus par Tanya Walker et en trouvant les mots justes pour 'réconforter' une machine qu'il considère comme son coéquipier. Et que seule sa volonté inébranlable et sa foi en son devoir ont réussi à le sortir du marasme. Il termine alors sa phrase par « on y va... mon ami ! », cette scène est tout simplement superbe et le jeu de David Hasselhoff, très crédible, la renforce grâce à une exactitude parfaite dans la façon de la jouer : je le dis, bravo ! Il n'y a pas souvent de moment comme celui-ci dans la série.

Il y a quelques loupés tout de même : comme la scène des flashbacks lorsqu'on est en train de remonter KITT, et que Michael se voit faire ses cascades passées avec KITT, c'est un peu 'too much'. Pour les invités, nous avons donc Ramon Bieri (Arabesque, Hôpital St. Elsewhere, Matt Houston) qui incarne le gros méchant John Byrock, et dans les invitées féminines, c'est Heather McNair (Des Jours et des Vies, Supercopter, L'équipée du Poney Express) très connue pour son rôle de Roxanne Caldwell dans la série Automan. À noter dans les petits détails de l'épisode, que lorsque l'équipe de la fondation ressort la carcasse de KITT de la marre d'acide, la carrosserie est rongée, les vitres disparues, etc. bref les parties où il y a la coque moléculaire indestructible sont restées intactes. Oui mais les pneus le sont aussi ! Un excellent épisode, probablement un des meilleurs de la série.

Retour à l'index


15. AUTO-DÉFENSE
(BUY OUT)

Résumé :

Michael reçoit l'ordre de Devon d'enquêter sur un accident survenu pendant un test de voiture blindée. En effet, la société ArmorBuilt fabrique des carrosseries blindées, et un grave accident lors d'un test a tué un membre de leur équipe et risque de mettre la coopérative en faillite suite à la perte de la commande. Au fil de son enquête, Michael découvre que c'est Hanson le dirigeant de la coopérative qui sabote les véhicules : il a détourné l'argent de la compagnie en mettant des matériaux bas de gamme et il cherche à s'enfuir avec sa maîtresse Lilah Graham, il a donc monté cette faillite pour pouvoir sortir l'argent détourné du pays. Michael et KITT l'arrêteront avant qu'il ne parte à l'étranger.

Critique :

Un épisode divertissant mais sans plus, disons qu'il n'y a pas de temps mort et que l'on ne s'ennuie pas, mais sorti de cela, nous avons à faire une fois encore à une histoire classique : un dirigeant d'une société qui fabrique des carrosseries blindées a détourné de l'argent en vendant des voitures avec des matériaux bas de gamme à la place du vrai blindage, en facturant au prix fort ses clients. C'est Clu Gulager (Walker Texas Ranger, Arabesque, Nord et Sud II) qui incarne le grand méchant Eugene Hanson, patron de ArmorBuilt et qui a mis en faillite la société pour détourner l'argent.

 Pour les actrices, nous avons Robin Dearden (Hooker, Fantasy Hospital, Arabesque) qui fait son retour dans la série puisqu'elle incarnait la journaliste Liberty Cox dans la saison 1 – épisode 15. Cette fois-ci elle joue le rôle de la personne, Mélanie, qui a monté la coopérative pour sauver sa société et le personnel. Nous retrouvons Susanne Reed (Alerte à Malibu, Code R, Sloane Agent Spécial) qui interprète la méchante de service et la maîtresse de Hanson et qui le force à commettre ses actes répréhensibles pour l'argent. Si le petit fil rouge avec le fait qu'un membre du personnel de Mélanie veut acheter KITT et que ce dernier veut savoir quelle valeur il possède, n'est pas très amusant, le final par contre, avec Lilah est excellent.

KITT, qui désirait connaître sa valeur en a pour argent (et son grade) et se retrouve vexé. La réaction de KITT dans la situation donnée est juste un pur délice et conclut de façon excellente cet épisode. Dans les détails qui tuent : Michael écoute une cassette audio au début de l'épisode, ça ne nous rajeunit pas. Bizarre qu'il n'y avait pas encore de lecteur CD, celui-ci fut lancé en 1982 pourtant.

Retour à l'index


16. L'ÉDUCATION DE BILLY
(KNIGHTLINES)

Résumé :

Un ouvrier, la nuit : il récupère un objet sur un immeuble en construction et alors qu'il repart, il est surpris par quelque chose et tombe. Il se tue. Devons demande alors d'enquêter, car la société qui l'employait a fabriqué des composants de KITT. Michael découvre en fait que Steven Barnes contre-maître et ami de l'homme tué, pose des systèmes d'écoute pour récupérer des secrets pour le compte d'un truand : Solstis. Ce dernier ne laisse jamais de preuves et arrive toujours à s'enfuir. Michael, fera tout pour coincer Barnes et Solstis.

Critique :

On continue dans les épisodes moyens. Cette fois-ci KITT évolue dans le milieu de la construction. Un homme est tué et est accusé de vol, Devon qui est engagé par la société pour qui l'immeuble en construction est destiné, et demande à Michael d'enquêter. Très vite il s'aperçoit que c'est une affaire d'espionnage et met tout en œuvre pour coincer les truands. Nous avons donc Hank Garrett (Max Headroom, Santa Barbara, Côte Ouest) qui joue le rôle de Steven Barnes le contre-maître mouillé jusqu'au cou, et qui est en cheville avec le truand Solstis, incarné par Frank Annese (Le Rebelle, Booker, Street Justice), recherché à l'international mais qui arrive toujours à échapper à la justice.

Pour la vedette féminine, c'est Taylor Miller (La Force du Destin, The Chicago Code, La Croisière S'Amuse) qui incarne la jeune veuve du défunt. Comme toujours le nom en français de l'épisode fait référence à un détail insignifiant de l'épisode (comme l'autre épisode précédent avec l'Alligator !), un certain Billy, qui est un enfant joué par Andre Gower (Valerie, Mr. President, Le Magicien) et qui n'apparaît que dans quelques scènes et qui est un fil rouge avec KITT parce qu'il sèche l'école. Il est à noter que c'est le second épisode de suite, que KITT se retrouve dans la panade, cette fois-ci il est dans une flaque de boue dans laquelle il est embourbé. Pour le reste, on fait dans la valeur sûre : TurboBoost, et les micro-ondes. Devon n'est encore une fois présent que par écran interposé et on ne le voit pas de l'épisode. Bref, on attend un peu mieux de la série.

Retour à l'index


17. LE 19E TROU
(THE NINETEENTH HOLE)

Résumé :

Michael sur la demande express de Devon va dans la ville de Marberry pour aider la fille d'une de ses vieilles amies. En effet, Jamie a été victime d'une tentative de meurtre, juste parce qu'elle organise une course de voitures. En fait, cela est dû à une réunion de la mafia de Détroit, celle-ci a mis tous ses ennemis morts sous un terrain de la ville qui sera offert à l'automobiles club si la course est un succès. Ne voulant pas qu'on trouve les cadavres, la mafia fait tout ce qu'elle peut pour empêcher qu'on le découvre. Jamie qui pense avoir un scoop est capturée, Michael va devoir mettre tout ce qu'il peut pour la sauver.

Critique :

K2000 est une série qui roule, sans mauvais jeu de mots, la série est bien rodée, et même si les épisodes ne sont pas tous excellents, il faut admettre qu'elle a atteint un rythme de croisière et qu'elle propose un bon divertissement. Cette fois-ci, une fois de plus, Michael a affaire à la mafia et cette fois-ci c'est celle de Détroit. Tout commence avec la tentative de meurtre sur Jamie, incarnée par Wendy Schaal (American Dad !, Six Feet Under, Arabesque) une figure bien connue des séries US. Puis par la rencontre de Michael et de Joey Rome, joué par Cliff Carnell (Simon et Simon, Supercopter, 200$ + Les Frais) dont ce fut la dernière apparition à la télévision, un des mafieux et avec qui ça ne se passe pas très bien.

Michael découvre alors la vérité, le terrain qui sera remis pour l'organisation des courses automobiles, est en fait un cimetière des ennemis de Joey et de son patron M. C, joué par Albert Paulsen (Le Magicien, Les Deux Font la Paire, Manimal) qui arrêtera lui aussi sa carrière peu de temps après cet épisode de K2000. Ils doivent donc faire tout ce qu'ils peuvent pour empêcher que la course se déroule normalement. Jamie sera mise en danger mais Michael et KITT seront toujours là pour arriver à temps : schéma somme toute répétitif, mais qui fonctionne.

À noter que KITT a un nouveau système de protection électronique qui lui permet désormais d'encaisser les chocs électriques, sans perte de mémoire. Pour le mode silencieux, on a un avant-goût dès les années 80 de ce que sera un véhicule électrique ! C'est vraiment intéressant de voir qu'à travers cette voiture factice, en fait l'évolution logique de l'automobile et qui se rapproche désormais de plus en plus de KITT. Les propmakers sans le vouloir ont bien anticipé la voiture du futur. D'autant que les recherches sur l'intelligence artificielle pourrait également aller dans ce sens : créer des machines qui seraient bienveillantes sur les gens comme KITT avec Michael. Bon épisode donc, mais rien de grandiose, la routine quoi. Divertissant, rien de plus.

Retour à l'index


18. LE CRISTAL NOIR
(KNIGHT AND KNERD)

Résumé :

Alors qu'il rejoint le docteur Thomas Raymond, Michael a juste le temps d'arriver en pleine attaque de ce dernier, et de le voir mourir. En fait, les hommes qui l'ont attaqué étaient venus récupérer un diamant noir qui est utilisé pour servir d'énergie pour un laser surpuissant capable de transpercer toute matière. C'est une ancienne assistante de Raymond qui a fait le coup, avec un homme d'affaires véreux : Gifford, qui tient un club de karaté. La fille de Raymond est à son tour enlevé avec un nouveau membre de la fondation : Elliott. Michael aura fort à faire pour les délivrer et mettre les truands sous les verrous

Critique :

Pas spécialement extraordinaire, mais la partie avec Elliott, interprété par Arye Gross (Castle, Fringe, The Riches), est assez amusante et intéressante. Même si c'est un 'nerd'. On retrouve en invités pour cet épisode : Steve Sandor (L'Homme qui Tombe à Pic, The Yellow Rose, Drôles de Dames) qui interprète le rôle du méchant Mac Gifford, qui dans cet épisode est doublé par Francis Lax et dont la voix de ce dernier ne colle pas du tout à l'acteur américain (avis personnel). Pour les invitées féminines nous avons la très jolie Victoria Bass (La 5e Dimension, MacGyver, Rick Hunter) qui fait la méchante docteur Vanessa Sutton, et avec la brune vient la jolie blonde Tawny Moyer (Une Nounou d'Enfer, Le Juge et le Pilote, Rick Hunter) dans le rôle d'Allie Raymond la fille du docteur Raymond.

Il est à noter une chose intéressante, la forme du rayon laser diffère des autres précédentes de la série ou des autres séries tout court, et est un effet spécial que l'on retrouvera ensuite dans des séries de Sentaï (Bioman, etc.) il serait intéressant de savoir qui des américains ou des japonais ont utilisés en premier cet effet. En tous cas, celui-ci réussi à détruire un pneu de KITT, qui pourtant avaient résisté à l'acide. Bon après le côté art martiaux contre les asiatiques est toujours aussi mal joué dans les séries US : en fait les acteurs américains essayent tant bien que mal de faire des arts martiaux mais ce n’est pas évident. Bien évidemment, un américain débutant est toujours bien meilleur qu'un asiatique ceinture noire ! C'est bien connu, tout comme un héros américain avec juste un flingue, blastera des bandits qui ont des mitraillettes et tout le toutim ! Enfin, sorti de ces considérations sur les séries US, cet épisode sera un bon divertissement et vous décrochera quelques sourires.

Retour à l'index


19. ESPRIT DE FAMILLE
(TEN WHEEL TROUBLE)

Résumé :

Un groupe de transporteurs indépendants menés par Joe Flynn est en passe de se faire racheter par une grosse société dirigée par un certain Shatner. Ce dernier a une taupe dans le groupe de Flynn, et grâce à lui a fait en sorte que Flynn soit accusé du meurtre d'un chauffeur qui venait de quitter le groupe des indépendants pour travailler pour Shatner. Michael n'a d'autre choix que de prouver l'innocence de Joe, et d'aider la famille Flynn à livrer la marchandise pour respecter leur contrat et ainsi sauver le groupe des indépendants en mettant la taupe et Shatner hors service.

Critique :

Probablement en manque d'inspiration, les scénaristes repartent avec une histoire qu'on rencontrait dans les 2 premières saisons : à savoir le transport de marchandises (fruits & légumes) par des indépendants qui sont menacés par une grosse société de transport qui ne recule devant rien pour parvenir à ses fins. Donc rien de bien neuf dans cet épisode qui sent un peu le réchauffé. On retrouve donc tous les trucs éculés : Devon horrifié de prêter de l'argent et le camion de la fondation pour aider les indépendants, la taupe dans le groupe qu'il faut arrêter.

De plus, maintenant Michael prend les jeunes filles au berceau en embrassant une adolescente de 15 ans (en réalité, l'actrice avait 22 ans à cette époque !), en la personne de Sally Flynn incarnée par Renee Props (Santa Barbara, As The World Turns, New-York Police Judiciaire) la petite sœur de Joe qui lui est interprété par Christopher McDonald (Ballers, BoardWalk Empire, New-York Section Criminelle). Dans les autres invités vedettes, nous avons James Cromwell (First Murder, Betrayal, 24H Chrono) bien connu pour son rôle de Zefram Cochran dans le film de Star-Trek : Premier Contact, nous avons aussi Ji-Tu Cumbuka (Les Experts, Côte Ouest, Matlock) figure noire bien connue des séries US et enfin il y a également Robert Hogan (New-York Unité Spéciale, New-York Police Judiciaire, New-York Section Criminelle) pour incarner le méchant Shatner.

Vous ne retrouverez donc que du convenu dans cet épisode, show rodé mais qui commence à s'essouffler un peu. Seule la scène où KITT montre sa dévotion et son amitié à Michael vis à vis de Sally est un peu au-dessus du reste. Le turbo-boost ne suffit plus à faire passer la pilule. On a sans aucun doute ici, l'un des épisodes les moins bons de la série une fois encore.

Retour à l'index


20. LA RETRAITE DE MISS MISSILE
(KNIGHT IN RETREAT)

Résumé :

Bonnie demande à Michael d'enquêter sur l'accident très étrange d'un ami à elle. Très vite, Michael découvre qu'il y a une certaine Bianca Morgan derrière tout ceci, elle ferait chanter des scientifiques en leur soutirant des secrets technologiques pour les vendre à prix forts ensuite. Michael doit la stopper avant qu'elle ne vole un missile dernier cri dont elle possède déjà le système de guidage fourni par l'ami de Bonnie.

Critique :

Encore un épisode moyen, mais qui a une particularité : on fait dans le rétro des acteurs de vieilles séries ! Ainsi, nous retrouvons en invités vedettes : Don Galloway (MacGyver, Arabesque, Dallas) très connu pour son rôle du détective Sergent Ed. Brown dans la série L'Homme de Fer avec Raymond Burr. L'autre personnalité étant David Hedison (Les Feux de l'Amour, Arabesque, Dynastie II : Les Colby) très connu pour son rôle du Capitaine Lee B. Crane dans la série des années 60 : Voyage au Fond des Mers. Par contre, ce qui est moins intéressant, c'est que nous retrouvons à nouveau Ann Turkel (Terreur, Robocop série tv, Flics à Hollywood) dans le rôle d'une méchante qui souhaite soutirer et vendre des secrets technologiques pour devenir riche.

C'est ce qui commence à coincer dans la série, on retrouve les mêmes acteurs, pour le même genre d'intrigue, les scénaristes ne faisant même plus l'effort d'ajouter une touche d'originalité, ils appliquent depuis quelques épisodes le schéma, répétitif, de la série qui commence à dégringoler doucement mais sûrement, car les vieux trucs ne prennent plus. Et ce n'est pas le fil rouge avec le lionceau qui va malheureusement changer quelque chose. Bref, il serait temps que la série reparte sur de bonnes bases et sorte un peu de ce marasme qui commence à s'installer. Un épisode vraiment moyen, que les filles en maillot de bain n'arrivent pas à sauver.

Retour à l'index


21. BELLE MAIS PAS BÊTE
(KNIGHT STRIKE)

Résumé :

Des individus s'introduisent dans un dépôt de la police qui contient des armes confisquées, et les volent. Michael est alors chargé d'enquêter, il n'a que le nom d'un certain O'Mally comme piste. Michael part enquêter à une compétition d'armuriers, et avec l'aide de Sheila une hôtesse qui fait le spectacle pour les ventes d'armes du salon, recherche les armes volées. Michael retrouve les voleurs et découvre qu'ils vont voler un dépôt de métaux précieux, lui et KITT doivent arriver à temps pour les stopper.

Critique :

Un nouvel épisode qui cette fois-ci s'en sort pas mal, il faut dire que les grands moyens sont sortis : action, cascades, effets spéciaux pour les fusils laser, etc. On a pas le temps de souffler et c'est tant mieux car l'histoire n'est pas très originale, ceci dit dans une série d'action, il ne faut pas s'attendre à des merveilles. Michael a affaire cette fois-ci à des voleurs d'armes et des voleurs tout court. Il fait la connaissance de Sheila, interprété par Judy Landers (L'Homme à la Rolls, Tribunal de Nuit, La Croisière s'Amuse) actrice très connue des séries US qui jouait souvent des rôles d'écervelée et qui était déjà apparue dans la saison 1 – épisode 13. Rôles à contre-emploi, car l'actrice est très cultivée dans la vraie vie.

Pour la vedette masculine ce n'est autre que Richard Herd (Les Experts Miami, NYPD Blue, Star-Trek Voyager) très connu pour son rôle du commander John dans la série V, qui joue ici le rôle du méchant Jastrow en compagnie de sa fille Tyler, interprétée par Kathrine Baumann (Simon et Simon, L'Homme qui Tombe à Pic, Trapper John M. D.) dont ce sera la dernière apparition à la télévision, c'est en effet avec cet épisode que l'actrice a arrêtée définitivement sa carrière d'actrice, pour ouvrir une bijouterie à Beverly Hills qui l'a rendu encore plus célèbre que ses rôles dans les séries. En effet, les clients de sa bijouterie sont des gens très célèbres comme par exemple Dionne Warwick.

Pour le reste de l'épisode, le petit fil rouge avec le capitaine Tom O'Mally, joué par Biff Yeager (Legion, Gimore Girls, Arabesque) que l'on ne verra jamais à part quelques secondes à la fin de l'épisode en compagnie de Sheila est assez amusant, et la question de Michael restera sans réponse, hélas : qu'a-t-il fait de ces 3 jours où il était absent. Un épisode divertissant, et rondement mené.

Retour à l'index


22. QUEL CIRQUE !
(CIRCUS KNIGHTS)

Résumé :

Alors que Devon fait assister Bonnie et Michael à une représentation dans un cirque qui est géré par les enfants d'un vieil ami mort, le trapéziste qui est le fils du défunt ami de Devon se tue pendant la séquence. Michael se fait alors passer pour l'Homme Turbo et commence à enquêter dans le cirque pour savoir qui veut le racheter à tout prix. Il trouve alors rapidement la société ITZ celle-ci veut le terrain pour construire un complexe de stockage. Michael va devoir les stopper.

Critique :

On termine la saison 3 sur un épisode somme toute très moyen, et le bilan de cette 3e saison est assez mitigé comme les deux précédentes : il y a rarement du très bon, il y a du bon et vraiment beaucoup beaucoup de moyen, ce qui est dommage car la série a un vrai potentiel !

Dans ce dernier épisode de la saison 3, Michael doit se faire accepter dans un cirque pour le sauver car une société, ITZ, veut le racheter à tout prix. Ceci est l'œuvre de Jeff Barnes, interprété par James T. Callahan (Médium, Urgences, Charles s'en Charge) qui était déjà apparu dans une saison précédente de la série. Son complice Bombo le Clown est joué par Chuck McCann (Boston Justice, Invasion, Cagney et Lacey) un acteur très connu dans les seconds rôles des séries US, mais pas seulement : il est aussi très prolifique dans le doublage de dessins-animés (Les Super Nanas, G. I. Joe, La Bande à Picsou, Les 4 Fantastiques, Iron-Man...). Pour la partie féminine c'est la magnifique Michelle Nicastro (Xena La Guerrière, Santa Barbara, Supercopter) elle aussi une figure très reconnaissable des séries US. Malheureusement, l'actrice est morte à 50 ans en 2010, stoppant d'un coup sa carrière.

La fin de l'épisode met le paquet avec le lance-flamme contre KITT, et c'est vraiment impressionnant à l'image. Néanmoins, là aussi, ce n'est pas la première fois que Michael vient en aide à un cirque, et on ne trouve vraiment pas grand-chose de neuf. De même, ici, la réalisation peu soignée comme a son habitude, vous permettra de voir vers la fin de l'épisode, les mains sur le volant de KITT, du conducteur caché lorsque la voiture est censée se conduire toute seule : vous ne pensiez tout de même pas qu'il y avait une vraie Pontiac télécommandée ! Dommage, ça casse un peu le mythe de KITT. Une saison 3 qui se termine sur un épisode en demi-teinte.

Retour à l'index

Toucher le fond… (Broken - Part 1)