Arabesque - Saison 3Saison 5

Arabesque

Saison 4



1. UNE MORT À LA MODE
(A FASHIONABLE WAY TO DIE)



Résumé :

Jessica est en France ! À Paris ! Elle en profite pour rendre visite à une amie créatrice de mode : Eva Taylor. Ce que Jessica ignore, c'est que son amie a des ennuis financiers et que son partenaire financier Maxim Soury, la menace de lui intenter un procès pour le remboursement de ses dettes envers lui, sauf si elle signe un contrat lui abandonnant 50% des recettes de sa prochaine collection. Le soir venu, Jessica assiste au défilé de la collection d'Eva dans un grand hôtel Parisien, mais alors qu'Eva avoue a Jessica le chantage de Maxim elles vont dans sa chambre pour lui parler et le découvre mort, assassiné. Eva est accusée du meurtre, Jessica va mener l'enquête avec l'inspecteur Panassié pour résoudre ce crime.

Critique :

À nouvelle saison, enfin un nouveau générique ! Et cette saison 4 démarre fort, puisque Jessica Fletcher est censée être en France, à Paris. Alors nous allons de suite calmer les ardeurs, si vous regardez bien l'épisode, il est peu probable qu'Angela Lansbury n'ai mis un seul pied à Paris pendant le tournage de cet épisode. Déjà, je pense, pour des raisons de coûts de production et surtout de temps de tournage, ensuite il vous suffit de regarder toutes les scènes en extérieur dans Paris lorsque l'on voit Jessica arriver aux lieux où elle doit aller (le restaurant sous la tour Eiffel, etc.) : et vous constaterez que c'est une doublure ayant à peu près la même morphologie qu'on a filmé de loin et presque tout le temps de dos. Ce qui est totalement inhabituel dans les productions américaines où la vedette est pratiquement toujours filmée en gros plan et de face. D'ailleurs, si vous regardez bien toutes les scènes en studio vous pourrez constater le changement drastique du cadrage.

Quant à la scène de Jessica avec l'inspecteur Panassié, interprété par Fritz Weaver (New-York Police Judiciaire, La Force du Destin, Holocauste) qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série, qui est censé se dérouler à l'extérieur dans une rue parisienne si vous la regardez attentivement vous verrez qu'elle aussi est tournée en studio. D'ailleurs on a mis un tas de drapeaux bleus blancs rouges pour montrer que nous sommes en France, or vous savez que dans notre pays, les drapeaux ne sont mis en pavoisement que certains jours de l'année et que sur les bâtiments officiels telles que les mairies. Et non sur des bâtisses et maisons de particuliers. Il est donc quasiment sûr et certain qu'Angela Lansbury n'était pas en France pour cet épisode. Cela étant dit, l'intrigue est pas mal mais pas non plus exceptionnelle. Jessica vient voir son amie Eva Taylor, jouée par Barbara Rush (7 à la Maison, La Force du Destin, Peyton Place) très célèbre pour son rôle de Eudora Weldon dans la série Flamingo Road.

Celle-ci est donc créatrice de mode à Paris, et va lancer sa nouvelle collection. Elle a besoin d'une rallonge auprès de son partenaire financier : Maxim Soury, incarné par Lee Bergere (Nord et Sud, Falcon Crest, Perry Mason) très connu pour son rôle de Joseph Anders dans la série Dynastie. Car elle veut engager un mannequin de renommée internationale : Lu Watters, incarnée par Randi Brooks (The Last Precinct, Wizards and Warriors, Simon et Simon). Mais Maxim fait du chantage à Eva, qui lui doit déjà 10 000 dollars, Maxim lui demande de le rembourser immédiatement ou alors de lui concéder 50% des bénéfices sur les recettes de sa prochaine collection. Mais le soir venu pendant le défilé de la collection d'Eva, on retrouve Maxim mort. Qui est l'assassin ? La femme de Maxim, jouée par Taina Elg (The Doctors, On ne Vit qu'une Fois, Opération Vol), ou alors sa maîtresse : Valerie Bechet, incarnée par Juliet Prowse (La Croisière s'Amuse, L'Homme à la Rolls, Devlin Connection) et pour qui ce sera la dernière apparition à la télévision, l'actrice mourra en 1996 à l'âge de 59 ans.

Ou peut-être est-ce la fille de Valerie : Kim, interprétée par Danielle Brisebois (Des Jours et des Vies, Côte Ouest, All in The Family). Pour le savoir, Jessica va mener l'enquête aux côtés de l'inspecteur Panassié qui est un vantard chauvin, et qui pense éblouir Jessica pour laquelle il a craqué. Lu Watters avouera son crime, mais ce ne sera pas elle qui a tué Maxim. Heureusement Jessica innocentera son amie Eva et le vrai meurtrier sera coincé. L'épisode est un peu long, même si ça fait plaisir pour nous français de voir des décors familiers : pour ceux qui habitent Paris vous reconnaîtrez immédiatement les lieux dans lesquels les extérieurs ont été tournés, mais mis à part cela le rythme de l'épisode est vraiment très lent. Néanmoins, les scènes avec Panassié décrochent quelques rires et la fin est tout simplement exquise ! Bon épisode, mais sans plus.

Retour à l'index


2. LE TEMPS DES VOLEURS
(WHEN THIEVES FALL OUT)

Résumé :

Andrew Derbin, un prisonnier libéré sur parole revient à Cabot Cove après avoir fait 20 ans de prison. Il a loué la maison d'une amie de Jessica, et Jessica l'a trouvé très gentil en lui donnant les clés de celle-ci. Peu après, un couple d'amis de Jessica Bill Hampton et sa femme Alison sont victimes d'une étrange plaisanterie qui remue un passé pas très net. Tout ceci parle d'un accident et d'un vol de 100 000$ en bons du trésor. Tout s'empire lorsque l'on découvre le cadavre de Bill Hampton, évidemment les soupçons se portent sur Andrew Derbin. Jessica doit alors enquêter avec Amos pour démêler toute cette affaire.

Critique :

Un bien mal acquis ne profite jamais. Telle pourrait être la devise mise en avant par cet épisode ! Je lui mets 3 bottes pour une seule et unique raison : la prestation extraordinaire de l'acteur John Glover qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série. Et qui joue ici de façon magistrale l'innocent qui fut condamné à la prison à la place d'un autre. Tout dans son attitude donne une authenticité, je trouve, qui personnellement m'a vraiment interpellée. L'autre chose que nous découvrons dans cet épisode est une Jessica bien partiale dès que l'on s'attaque à ses amis. Jusqu'au bout, Jessica sera plus clémente avec Bill Hampton, incarné par Dack Rambo qui lui aussi était déjà apparu dans un épisode précédent d'Arabesque, qu'avec Andrew Derbin qui est pourtant innocent. Évidemment la mort de Bill, est une catastrophe d'autant que sa femme Alison, incarnée par Shelley Smith (Simon et Simon, La Croisière s'Amuse, L'île Fantastique) dont ce fut les derniers rôles à la tv dans Arabesque, est une amie de Jessica qu'elle apprécie particulièrement.

Néanmoins, devant les preuves de Derbin, Jessica doit se rendre à l'évidence : Bill était coupable du meurtre dont on a accusé Derbin et du vol des 100 000$ en bons du trésor que possédait la victime de ce vieux meurtre de plus de 20 ans. Jessica sait donc que Bill était présent, mais elle doit trouver qui était le chauffeur de la voiture qui était avec Bill : est-ce Perry Sillman, interprété par John Bennett Perry (Falcon Crest, Rick Hunter, Paper Dolls), ou bien encore Kevin Cauldwell, joué par Kenneth McMillan (Our Family Honor, Rhoda, Kojak) ou alors est-ce Arnie Wakeman, incarné par Michael Lembeck (Murphy Brown, Un Toit pour Trois, Dingue de Toi), qui tente de faire une arnaque à l'assurance pour se renflouer. Et Jessica ne pourra pas compter sur Alisson ni sur la femme de Perry Sillman, Tara, incarnée par Caitlin O'Heaney (Jake Cutter, Prince Charmant, La Loi de Los Angeles).

En effet, toutes deux préfèrent mentir à une amie que d'avouer une vérité qui dérange. Jessica finira par trouver le meurtrier de Bill Hampton dont les soupçons se portaient bien évidemment sur Andrew Derbin et surtout le meurtrier de la victime dont Andrew Derbin a été accusé injustement. À ce propos, si l'auteur des deux meurtres explique la raison du premier d'il y a 20 ans, il n'explique pas pourquoi il a tué Bill qu'il appréciait pourtant particulièrement. Évidemment nous devinons que c'est la peur de tout perdre et d'être accusé : mais tout de même, pour quelqu'un qui appréciait Bill c'est un peu fort. D'autant plus qu'il a maquillé son second meurtre pour qu'on accuse à nouveau Andrew Derbin. La fin est vraiment bien, avec la vérité à nue que dit Andrew à Jessica : effectivement il n'était pas coupable et il est revenu à Cabot Cove juste pour avoir la justice.

Bien que ce soit cher payé pour Jessica avec la mort de Bill, les auteurs du vol et l'auteur du meurtre ne peut s'en prendre qu'à lui-même. Nous avons bien évidemment encore Tom Bosley dans le rôle du shérif Amos, mais Seth Hazlitt n'est pas là. Très bon épisode qui dès le départ nous amène une sympathie particulière pour le personnage d'Andrew Derbin.

Retour à l'index


3. TÉMOIN DE LA DÉFENSE
(WITNESS FOR THE DEFENSE)

Résumé :

Jessica est cette fois-ci au Canada. Elle a été convoquée par l'avocat Oliver Quayle pour témoigner au procès de son ami James Harlan accusé du meurtre de sa femme qui est morte dans un accident. Mais Quayle est un avocat borné et égocentrique qui ne veut pas entendre les arguments de Jessica lorsqu'elle lui dit qu'elle pense qu'il n'utilise pas la bonne défense pour James. Jessica va devoir bon gré mal gré démêler toute cette affaire.

Critique :

Un épisode très particulier avec une guest star de renom : Patrick McGoohan le mondialement connu N°6 de la série Le Prisonnier. Ici, dans cet épisode il joue le rôle d'un avocat égocentrique et satisfait de lui-même et de son savoir-faire : Oliver Quayle. Malheureusement, Jessica aperçoit que de plus en plus il prend la mauvaise direction pour défendre James Harlan, interprété par Christopher Allport qui est déjà apparu dans un épisode précédent de la série. Celui-ci est accusé d'avoir tué sa femme Patricia, jouée par Marilyn Hassett qui elle aussi est déjà apparue précédemment dans Arabesque. Si au départ tout le monde pense que c'est un accident, très vite des choses clochent, et Jessica contre l'avis de Quayle mène alors son enquête pour trouver qui est le meurtrier. Peut-être est-ce l'ex-jardinier : Clay McCloud, incarné par Richard Cox (Amoureusement Vôtre, Ghostwriter, Alpha House), ou alors est-ce que ça pourrait être Monica Blane, jouée par Dianne Kay (Glitter, Reggie, Starsky et Hutch) très célèbre pour son rôle de Nancy Bradford dans la série Huit ça Suffit.

Monica qui était l'amie de Patricia, mais qui ne l'a pourtant pas empêchée de coucher avec James avant la mort de Patricia. Mais cela va de mal en pis, puisque Monica n'apporte pas du tout d'alibi à James, elle l'enfonce même plutôt comme il faut. Jessica s'aperçoit vite que c'est la mère de James, Judith interprétée par Claire Trevor (Les Incorruptibles, L'Homme qui n'a pas d'étoile, Alfred Hitchcock Présente), qui dirige sa vie, ce qui fait poser des questions à Jessica. Heureusement, Jessica est en bon terme avec le procureur de l'accusation : Annette Pirage, incarnée par Juliet Mills (La Croisière s'Amuse, L'Île Fantastique, Passions), et celle-ci va l'aider à coincer le vrai meurtrier. Alors l'intrigue est vraiment bien pensée, car j'ai été surpris par le coupable ! Personnellement j'avais pensé que c'était Monica Blane qui avait été tuée dans l'incendie, le corps étant méconnaissable, et comme il n'y a pas ce fameux bijou je me suis dit que Patricia la femme de James n'avait pu s'en séparer pour en tirer un peu d'argent.

De plus, l'épisode joue là-dessus, ça se sent, car jusqu'au milieu de celui-ci à peu près, Monica Blane est totalement introuvable ! Donc. Mais c'est une fois que nous la voyons vivante que nous comprenons un peu moins, alors après on se dit : c'est Monica qui a tué son amie pour récupérer James et son argent. Bref, nous sommes bien menés en bateau encore une fois. Le rythme est fluide, et les séquences entre Jessica et Oliver Quayle sont juste mythiques. Heureusement, Jessica peut là aussi compter sur l'assistant de Quayle, Barnaby Friar interprété par Simon Jones (New-York Unité Spéciale, Shrinks, The Price), pour l'aider dans son enquête et à faire passer ses idées auprès de Quayle. À noter, que dans cet épisode, ce n'est visiblement pas Jacques Thébault qui double Patrick McGoohan dans la version française mais un autre doubleur. Et c'est vraiment perturbant, tant on a l'habitude d'entendre McGoohan doublé par Thébault. Le doublage n'est pas mauvais, mais c'est tout de même moins bien qu'avec Jacques Thébault. Excellent épisode donc, la fin est dantesque.

Retour à l'index


4. QUINZE ANS APRÈS
(OLD HABITS DIE HARD)

Résumé :

Sarah Martino et son petit ami Mike Phelps se disputent devant un couvent : Sarah a pris la décision de devenir bonne sœur, et Mike ne le supporte pas. Peu après Jessica rend visite à son amie la révérende mère Claire. Jessica rencontre Ray Carter, un détective privé qui recherche une jeune fille qui se serait réfugiée au couvent 15 ans plus tôt. Son père est mourant et voudrait lui léguer sa fortune. Le soir venu on retrouve sœur Emily morte, ce serait un suicide. La révérende mère Claire n'y croit pas, et Jessica commence son enquête. À l'aide de son amie Claire, elle va tendre un piège à l'assassin pour le coincer.

Critique :

Jessica entre au couvent ! Rassurez-vous c'est de façon temporaire et simplement pour ne pas déroger à ses vieilles habitudes d'y résoudre encore un nouveau meurtre. Ce qui mettra en émoi le révérend Patrick Shea, incarné par Robert Prosky (Capitaine Furillo, Les Dessous de Veronica, The Practice : Bobby Donnell & Associés) acteur très connu des séries américaines qui est hélas mort en 2008 à l'âge de 77 ans. Mais c'est pour aider son amie la révérende mère Claire, jouée par Jane Powell (Quoi de Neuf Docteur ? La Croisière s'Amuse, L'Île Fantastique), qui ne croit pas que sœur Emily, incarnée par Evelyn Keyes (7 Ans de Réflexion, Les Indomptés, Histoires Fantastiques), se soit suicidée. Jessica va alors enquêter pour savoir qui a tué Emily, elle questionne Ray Carter, interprété par Clu Gulager qui était déjà apparu dans la série et dont c'était la dernière apparition dans cet épisode, celui-ci révèle des choses intéressantes à Jessica.

Jessica va donc interroger Mike Phelps, incarné par Mark Keyloun (Cagney et Lacey, Spenser, Hooker), le petit ami de Sarah, jouée par Sherri Stoner (V, Les Feux de L'Amour, La Petite Maison dans la Prairie) actrice qui est surtout devenue une scénariste pour les séries de Disney, et qui ne supporte pas que celle-ci soit entrée au couvent. Il y aussi le docteur Marshall, joué par Scott Paulin (Hôpital St. ElseWhere, Capitaine Furillo, Vendredi 13 série tv), qui a un comportement bien étrange, tout comme une certaine Nancy Bates, interprétée par Cindy Fisher (Magnum, La Famille des Collines, Des Jours et des Vies) actrice qui n'a pas eu une grande carrière télévisuelle et dont c'était la dernière apparition à la tv dans cet épisode. Nancy avait été en conflit avec sœur Emily, et voulait lui parler : ou peut-être se venger. Il y a aussi le couple : Mirian Simpson, jouée par Eileen Brennan (7 à la Maison, Urgences, Petite Fleur), et son mari le maire Albert Simpson, incarné par Ed Nelson qui était déjà apparu dans un épisode précédent d'Arabesque.

Jessica va devoir démêler une affaire trouble et surtout tendre un piège au meurtrier pour pouvoir le coincer. On a une petite frayeur lorsque dans la crypte souterraine Nancy s'en prend à Jessica, mais on est vite rassurés qu'elle ne veuille pas lui faire de mal. L'épisode est bizarre, car lance plusieurs pistes intéressantes et à un moment ça part un peu dans tous les sens, et alors qu'on pourrait s'attendre à un dénouement assez bien ficelé, avec l'histoire de la fille qui s'est réfugiée au couvent 15 ans plus tôt, et bien en fait le soufflet retombe comme un ballon de baudruche qui se dégonfle et nous sommes terriblement déçus. Après, honnêtement, l'histoire qui se passe dans un couvent n'est vraiment pas intéressante du tout, en fait c'est le décor et le contexte qui n'est pas du tout intéressant : l'église et les religieuses. Sinon, il me semble que c'est anachronique le fait qu'il y ait des passages souterrains dans le couvent par rapport à sa date de construction. Mais je n'en suis pas certain. L'épisode a en plus des latences, bref, on l'oubliera vite.

Retour à l'index


5. BATAILLE POUR LA PRÉSIDENCE
(THE WAY TO DUSTY DEATH)

Résumé :

Duncan Barnett est le président d'une papeterie de Cabot Cove, qu'il envisage de fermer ou de vendre ses parts. Ayant convoqué l'assemblée des actionnaires, dont fait partie Jessica, tous se posent la question de ce que Duncan va décider. Le soir venu Barnett annonce qu'il ne quittera jamais la société tant qu'il sera vivant, ce qui fait grincer des dents chez beaucoup. Virginia McCormack soumet alors l'idée à son mari Morgan de tuer Barnett. Le lendemain matin on retrouve Barnett mort dans son bain électrocuté par sa tv. Jessica va enquêter pour savoir si c'est un meurtre et qui l'a commis.

Critique :

Un épisode qui n'est pas si génial, mais qui au moins se démarque un peu des autres, pour une raison sur laquelle je reviendrai un peu plus loin. Jessica fait partie d'un conseil d'administration d'une société qui gère une papeterie de Cabot Cove, et dont le président est Duncan Barnett, interprété par Cornel Wilde (Night Gallery, L'Île Fantastique, La Croisière s'Amuse) acteur très connu aux états unis notamment pour son rôle dans le film Sous Le Plus Grand Chapiteau du Monde. Il est à noter que ce sera le dernier rôle de l'acteur qui est mort peu de temps après en 1989 à l'âge de 77 ans. Barnett a donc convoqué toute l'assemblée : Morgan McCormack, incarné par Richard Beymer qui est déjà apparu dans un épisode précédent de la série (épisode 21 de la saison 3), et sa femme Virginia, jouée par Joanna Pettet (Côte Ouest, Hôtel, La Croisière s'Amuse), ensuite nous avons Tom Dutton, interprété par Lawrence Pressman qui lui aussi est déjà apparu dans Arabesque, et sa femme Kate, jouée par Nancy Dussault (Dingue de Toi, Matlock, La Croisière s'Amuse) et qui est très connue en France pour son rôle de Muriel Rush dans la série Chacun Chez Soi.

Viennent ensuite Jessica qui est amie avec la femme de Barnett, Lydia jouée par Joanna Barnes (Trapper John M. D., Barney Miller, Matt Helm), et Barnett a aussi invité un concurrent en affaires : Spruce Osborn, incarné par Sandy McPeak qui est déjà apparu dans la série et qui est venu avec sa petite amie plus jeune que lui : Serena, jouée par Jenilee Harrison (La Croisière s'Amuse, L'Île Fantastique, Mike Hammer) qui est très célèbre pour son rôle de Jamie Ewing dans la série Dallas. Tout ce beau monde invité par Barnett n'a qu'une idée en tête : le voir partir pour pouvoir prendre sa place. C'est alors que Virginia McCormack soumet l'idée à son mari de le tuer et met son œuvre son idée, mais ce ne sont pas leur stratagème qui va tuer Barnett. Et c'est là, que l'épisode est intéressant car Jessica devine cette tentative d'assassinat et grâce à Virginia qui voulait tuer Barnett, elle va découvrir qui est le vrai meurtrier ! Bien joué sur ce coup-là.

Pour le reste, l'épisode est long à regarder, et on s'ennuie assez rapidement. Notons dans les derniers rôles, la présence de Ray Walston (Simon et Simon, Santa Barbara, Ricky ou La Belle Vie) très connu pour son rôle de l'oncle Martin aux côtés de Bill Bixby dans la série Mon Martien Favori, et qui joue ici Q. L. Frubson un des actionnaires. L'acteur est mort en 2001 à l'âge de 86 ans. Nous avons aussi Richard Jaekel (Spenser, Alerte à Malibu, At Ease) dans le rôle du docteur Leon Chatsworth, ça fait bizarre de voir que comme nous ne sommes pas à Cabot Cove, que c'est un autre docteur que Seth Hazlitt avec qui Jessica s'entend bien. Et pour finir nous avons également la très jolie Andrea Marcovicci (Baskets, Trapper John M. D., Capitaine Furillo) qui joue Anne Hataway et nous avons Hank Brandt (Generations, Santa Barbara, K2000) très connu des séries américaines et spécialement pour son rôle de Morgan Hess dans la série Dynastie. L'acteur est mort en 2004 à l'âge de 70 ans. Il interprète ici le policier de service : le lieutenant Grayson. Épisode classique, même si l'identité du tueur reste une petite surprise, malheureusement on s'ennuie beaucoup trop vite comme je l'ai déjà dit plus haut.

Retour à l'index


6. UN DON HÉRÉDITAIRE
(IT RUNS IN THE FAMILY)

Résumé :

Emma MacGill la cousine anglaise de Jessica est en train de boire un verre avec ses amis dans un pub, lorsqu'un avocat arrive. Celui-ci lui porte une invitation pour une visite à faire à un ancien amoureux de Emma : le lord Geoffrey Constable. Celui-ci est très malade, mais va beaucoup mieux depuis qu'Emma est arrivée chez lui. Mais alors qu'ils pique-niquent, Geoffrey succombe à ce qu'il semble être une crise cardiaque. C'est en fait un meurtre, et l'inspecteur Frost va mener l'enquête pour savoir qui est le meurtrier avec la collaboration d'Emma.

Critique :

Pour cet épisode, nous sommes à Londres et ce n'est pas Jessica que nous retrouvons comme héroïne mais sa cousine Emma MacGill. Celle-ci était déjà apparue dans saison 2, épisode 5, et est bien entendu interprétée par Angela Lansbury. Personnellement, je déteste le personnage, malgré le fait que dans ce nouvel épisode ils l'ont fait un peu moins vulgaire que l'épisode précédent où elle était apparue. Et aussi un peu moins sotte. Bref, cet épisode aurait pu être un naufrage total, car l'intrigue n'est pas non plus des plus faramineuse, heureusement il est sauvé par un personnage qui remplace Jessica ici : l'inspecteur Frost, incarné par Anthony Newley (The Upper Hand, Simon et Simon, Fame) et qui est surtout un immense compositeur de chansons et notamment pour les dessins animés tels que Les Simpsons, Tom et Jerry, et d'autres émissions de variétés comme X-Factor, Saturday Night Live... Immédiatement le charisme de l'acteur fait son effet, et on sent de suite que ce n'est pas à un policier idiot auquel nous avons affaire comme c'est le cas de façon récurrente dans la série.

C'est donc bel et bien lui qui écarte rapidement Emma des suspects et sent que c'est plutôt du côté de la famille qu'il faut se tourner. Emma va donc mener son enquête auprès d'eux : la sœur de Geoffrey, incarnée par Rosemary Murphy (Frasier, A Woman Named Jackie, Quincy), puis les neveux, nièces, etc. Geoffrey est interprété par Richard Johnson (Anglo Saxon Attitudes, The Camomile Lawn, Meurtres en Sommeil), et il doit composer avec une famille de snobs comme Pauline, jouée par Carolyn Seymour (Code Quantum, StarTrek The Next Generation, Matlock) actrice anglaise très connue des séries et qui est également une grande doubleuse dans le jeu vidéo depuis plusieurs années maintenant comme sur le titre de Gears of War par exemple. Arthur le frère de Geoffrey, interprété par John Standing (Patrick Melrose, The Choir, Rick Hunter), est un peu moins snob, mais son fils ne vaut pas mieux que sa mère : Derek, joué par John David Bland (Un Privé sous les Tropics, Mike Hammer, Côte Ouest), est un enfant pourri gâté et oisif de surcroît.

Ensuite, il y a aussi Johnny Constable, incarné par Mark Lindsay Chapman (Falcon Crest, Dallas, Des Jours et des Vies), ainsi que sa petite amie Gwen, interprétée par Jane Leeves (Mes Deux Papas, Murphy Brown, Madame est Servie), et nous avons enfin l'avocat de la famille et ami de Geoffrey : Humphrey Defoe, joué par Christopher Hewett (Mr. Belvedere, L'île Fantastique, Pour l'Amour du Risque). Une autre chose que l'on peut mettre au crédit de cet épisode, c'est l'enchevêtrement de l'énigme pour trouver le meurtrier, à un moment nous sommes tellement embrouillés que c'est très difficile de savoir qui est le coupable. Ceci ajouté avec le personnage de l'inspecteur Frost relève sans conteste le niveau de l'épisode. Jessica n'est mentionnée qu'une ou deux fois dans l'épisode, mais pas plus et on ne la voit pas de tout l'épisode, ce qui est une première dans la série.

Mais la façon d'Angela Lansbury de jouer sa cousine n'est pas très loin du personnage de Jessica, mise à part quelques expressions très familières, on a l'impression d'avoir Jessica avec une coloration rousse. À noter dans les petits détails, que la mère d'Angela Lansbury se nommait dans la vie réelle : Moyna MacGill. Ce sera également le seul unique épisode où Jessica n'apparaît pas en chair et en os, même si l'on peut voir sa photo sur le livre que tient à un moment sa cousine lorsqu'elle écoute Pauline dans l'escalier.

Retour à l'index


7. BEVERLY, PHYLLIS, EVE ET LES AUTRES
(IF IT'S THURSDAY, IT MUST BE BEVERLY)

Résumé :

Jonathan Martin, policier de nuit, n'est pas heureux avec sa femme qui est tout le temps démoralisée et qui boit. Un soir, alors que Jessica dîne avec Seth Hazlitt et qu'Amos lui rapporte un livre, une personne appelle car elle n'arrive pas à joindre Martin, et elle a entendu un coup de feu venant de chez eux. Jessica, Seth, et Amos se rendent chez Martin et trouvent sa femme morte. Les commères de Cabot Cove commencent à discuter, et Jonathan Martin est considéré comme suspect. Jessica et Amos enquêtes et découvrent que Martin avait plein de maîtresses. Jessica et Amos vont trouver le meurtrier.

Critique :

Cet épisode aurait pu sans problème avoir 3 bottes tellement il est rempli d'humour au fil des découvertes de Jessica et d'Amos (toujours incarné par Tom Bosley) sur le compte de Jonathan Martin, interprété par Rick Lenz (Les Nouvelles Aventures de Beans Baxter, Simon et Simon, Dynastie) très connu pour son rôle du docteur Michael Marchetti dans la série Super Jaimie. D'ailleurs à ce propos, le titre original est plus significatif que le titre français (même si il fait référence à un film de 1969), en effet, car il indique directement une des conquêtes de Jonathan Martin et le jour auquel correspond cette conquête, Jonathan ayant une maîtresse pour chaque jour de la semaine. Ainsi Beverly Hills, incarnée par Dody Goodman (Arnold et Willy, La Croisière s'Amuse, Hôpital St. Elsewhere) notez le jeu de mots avec la ville des états unis pour son nom, qui est la secrétaire de Seth Hazlitt fait partie des maîtresses de Jonathan, il y aussi Loretta interprétée par Ruth Roman (Côte Ouest, Sergent Anderson, Le Sixième Sens) dont ce fut l'un des derniers rôles dans la série Arabesque : en effet, elle reviendra dans deux autres épisodes de la série dans son rôle de Loretta et terminera ainsi sa carrière dans la série.

L'actrice est morte en 1999 à l'âge de 76 ans. Mais Jonathan a d'autres conquêtes comme par exemple la jeune et jolie Coreen (La Cinquième Dimension, Au Fil des Jours, Sam Suffit) dont là aussi Arabesque marquera la fin de sa carrière d'actrice, ensuite il y a également Phyllis Grant, jouée par Gloria DeHaven (Ryan's Hope, La Croisière s'Amuse, L'île Fantastique), puis Eve Simpson, interprétée par Julie Adams (Les Experts Manhattan, Code Red, Quincy), et enfin Ideal Molloy, jouée par Kathryn Grayson (Baretta, Tout le Monde Chante, Le Baiser de Minuit) et qui sera aussi le dernier rôle de l'actrice : celle-ci étant morte en 2010 à l'âge de 88 ans. Jonathan Martin est donc forcément le premier suspect lorsque l'on découvre sa femme Audrey, incarnée par Antoinette Bower (Le Ranch de L'Espoir, Les Oiseaux se cachent pour Mourir, Sur la piste du Crime), morte avec sa deuxième arme de service dans la main de celle-ci.

Amos soupçonne qu'il l'a tué pour pouvoir voir une autre femme comme il le voulait, en l'occurrence d'autres femmes. Ensuite les soupçons se portent sur Loretta qui était très possessive avec Jonathan, mais ce ne sera pas elle non plus. Et le meurtrier n'est pas surprenant lorsque vous faites bien attention à un certain détail dans l'épisode. Sinon, nous retrouvons donc toujours William Windom dans le rôle de Seth Hazlitt et nous avons aussi Ray Girardin qui joue ici George Tibbits alors qu'il était apparu sous le rôle du lieutenant Casey dans deux épisodes précédents de la série. L'épisode est bourré d'humour du début à la fin, entre la jalousie d'Amos envers les conquêtes de Jonathan, Jessica qui succombe presque au charme de Jonathan, et Seth Hazlitt qui découvre que sa secrétaire a une liaison avec Martin, sans compter les scènes où Amos et Seth sont penauds lorsqu'ils doivent demander les renseignements sur les relations de Jonathan et ses conquêtes et mettent ainsi Jessica en première ligne : c'est juste excellent.

Malheureusement, l'épisode est plombé par un rythme lent, et des bavardages inutiles. C'est dommage. Et ça fait très bizarre de revoir Jessica à Cabot Cove, et qu'il y ait encore un meurtre. Décidément, c'est une ville vraiment mal famée au final. Bref, un épisode bourré d'humour, mais qui ne parvient pas à se hisser au niveau d'un bon épisode.

Retour à l'index


8. VOL D'UNE INTRIGUE
(STEAL ME A STORY)

Résumé :

Jessica est à une séance de dédicaces de son dernier livre, lorsqu'une jeune femme Gayle Yamada vient la voir à propos d'un vol d'une intrigue du dernier livre de Jessica par son producteur Avery Stone pour un show tv. Jessica lui propose alors d'écrire une autre intrigue originale qu'elle pourra utiliser librement et que son producteur pourrait préférer. Celui-ci refuse, surtout que Avery Stone est en conflit avec son supérieur : Sid Sharkey. Ce dernier se fait tuer par une bombe que l'on a déposé sur son bureau sous forme d'un cadeau. Jessica va mener l'enquête avec le lieutenant Bradshaw.

Critique :

Encore un épisode qui ne vole pas très haut scénaristiquement, d'ailleurs l'intrigue est tellement décousue que je n'ai même pas compris, personnellement, quel était le mobile du meurtrier pour le crime qu'il a commis. Jessica se voit donc, une nouvelle fois, en relation avec le monde de la télévision. En effet, une dialoguiste, Gayle Yamada, interprétée par Kim Miyori (JAG, Babylon 5, Hooker), vient voir Jessica pour l'avertir que son patron : Avery Stone, incarné par Bradford Dillman qui était déjà apparu dans la série, le réalisateur de la série 'Danger Doctor' lui a volé les idées de son dernier roman pour les mettre dans un épisode de la série qu'il réalise. Jessica va alors voir la responsable de la chaîne : Kate Hollander, incarnée par Gail Strickland (First Monday, Melrose Place, Docteur Quinn Femme Médecin). Celle-ci promet à Jessica qu'elle va parler au producteur du show : Sid Sharkey, interprété par Ken Swofford qui était déjà apparu dans la série et qui reviendra dans un rôle récurrent du lieutenant Catalano dans des saisons ultérieures d'Arabesque.

Elle promet à Jessica qu'elle le fera avec force, et que Sharkey ne lui posera plus de problèmes. Jessica le soir venu tente d'aller voir Sharkey, qui est absent. Elle tombe alors sur sa secrétaire Freida Schmidt, jouée par Fionnula Flanagan (New-York Unité Spéciale, Redwater, Lost Les Disparus), celle-ci laisse un mot à Sharkey et raccompagne Jessica. Peu avant de revenir à son bureau, Sharkey croise Avery Stone, et peu après dans son bureau il trouve un cadeau qu'il ouvre et qui explose en le tuant. Un témoin a alors entendu des bruits de pas d'une femme avant l'explosion, c'est donc naturellement que le lieutenant Bradshaw, interprété par Yaphet Kotto (Homicide, For Love and Honnor, Daniel Boone) le célèbre Parker du film Alien de 1979, soupçonne toutes les femmes ayant été dans le bureau de Sharkey et donc Jessica.

Jessica va alors mener son enquête entre l'acteur du show Gary Patterson, incarné par Doug McClure qui était déjà apparu dans la série, et sa collègue Brenda Blake, jouée par Lenore Kasdorf déjà apparue dans Arabesque elle aussi, la petite amie de Gary, Diane Crane interprétée par Gail Youngs (Rick Hunter, L'Homme à L'Orchidée, Cop Rock) ou encore l'accessoiriste Bert Puzo, joué par Vincent Baggetta déjà apparu dans un épisode précédent de la série, Jessica devra mener son enquête pour trouver qui est l'assassin. Et elle sera même une fois de plus obligée de mettre au point un stratagème pour faire tomber le coupable. La seule chose intéressante de cet épisode c'est que l'on voit les différents postes dans un show tv américain et les différents niveaux de hiérarchie qu'il doit y avoir, en sachant que chaque poste est dédié à sa tâche et ne marche pas sur les plates-bandes d'un autre. Le producteur ne dira pas ce que le réalisateur doit faire, même si les coups tordus et les exceptions sont légion visiblement dans ce milieu. À part cela, vous aurez tôt fait de vous faire suer devant.

Retour à l'index


9.  LE JARDIN D'EDEN
(TROUBLE IN EDEN)

Résumé :

Mary Rose Welch une amie de Jessica lui demande son aide pour enquêter sur la mort de sa sœur. Mais alors qu'elles sortent du restaurant, une voiture tente d'écraser Mary Rose. Jessica propose à son ami de partir à sa place dans la ville d'Eden pour enquêter sur la mort de sa sœur et qui a tenté de la tuer. Elle part donc avec l'avocat de Mary Rose : Lewis et va mener son enquête pour démêler toute cette sombre histoire. Elle découvre que Charlotte, la sœur de Mary Rose, tenait en fait un hôtel de passes, et Jessica va trouver un allié inattendu en la personne du shérif Landry.

Critique :

Ce n'est pas un épisode grandiose mais il se laisse regarder et on ne s'ennuie pas, c'est l'essentiel. Cette fois-ci Jessica devient la propriétaire d'un hôtel de passes, pour aider une vieille amie : Mary Rose Welch, incarnée par Joan Caulfield (L'Homme à la Rolls, Sally, My Favorite Husband) dont ce sera la dernière apparition à la télévision de l'actrice qui est morte en 1991 à l'âge de 69 ans. En effet, la sœur de Mary Rose est morte dans des circonstances mystérieuses, et peu après leur sortie du restaurant, on tente de tuer Mary Rose en faisant croire à un accident de voiture. Blessée, Jessica propose à Mary Rose de prendre sa place et de se rendre à Eden pour enquêter et démêler l'affaire en compagnie de l'avocat de Mary Rose : Lewis Framm, interprété par Tom Fitzsimmons (New-York Police Judiciaire, Drôle de Vie, Les Têtes Brûlées). Là, elle fait la connaissance de Lila Benson, jouée par Tricia O'Neil qui est déjà apparu dans la série, et découvre l'établissement que tenait Charlotte la sœur de Mary Rose.

C'est alors que lors de son enquête elle découvre que plusieurs personnes sont mêlés à cette histoire : le révérend Willard Manchester, incarné par Thom Christopher (Simon et Simon, Buck Rogers, On Ne Vit qu'une Fois), le docteur Lynch, joué par MacDonald Carey (Des Jours et des Vies, L'Île Fantastique, McMillan & Wife), ainsi que C. J. Dobbs, incarné par Stuart Whitman qui est déjà apparu dans Arabesque, et nous avons aussi Glen Roy Sitwell, joué par Mills Watson un acteur très connu des séries US et qui joue souvent le rôle de méchant. Tout ce petit monde a des secrets que la sœur de Mary Rose connaissait et qui lui permettait de les faire chanter. Le shérif Howard Landry, interprété par Roy Thinnes que nous retrouvons pour la seconde fois dans la série en tant de représentant de l'ordre, dans un épisode précédent il était un lieutenant de police, est-il lui aussi dans le coup ?

Et bien à notre grande surprise, alors que tout laisse à penser qu'il puisse être corrompu : il n'en est rien, c'est un flic honnête et Jessica trouve en lui une aide inattendue pour l'aider dans son enquête. Et ça, quand le policier est honnête, c'est très très bien. J'aime beaucoup ça. Et Roy Thinnes fait une très belle prestation. Plusieurs suspects sont possibles et nous sommes pas mal déroutés, mais malheureusement quelque chose fait dans l'épisode que nous n'arrivons pas à accrocher à l'intrigue. Dommage. Épisode classique de la série comme j'aime à dire : ni mauvais, ni bon, il se laisse regarder c'est tout. Rien de plus.

Retour à l'index


10. SUR LE SENTIER DE LA GUERRE
(INDIAN GIVER)

Résumé :

Alors que tous sont en train de fêter l'anniversaire de Cabot Cove, un homme déguisé en indien arrive sur un cheval et envoi un javelot sur le pupitre du maire. Sur la lance, se trouve un document : c'est une photocopie d'une concession d'un terrain. Celle-ci englobe tout Cabot Cove, et le maire charge alors Jessica, Amos et Seth Hazlitt d'enquêter sur cette histoire. Peu après l'indien se montre sous sa véritable identité : George Longbow qui visiblement a un document authentique. Tout Cabot Cove tremble à l'idée de perdre leurs biens, l'affaire se corse lorsque l'on trouve le cadavre d'Addison Langley avec une lance plantée dans la poitrine. Jessica et Amos vont mener l'enquête pour savoir qui est le meurtrier.

Critique :

Encore un épisode qui ne restera pas dans les mémoires, mais qui parle en sous-jacent d'un sujet grave : les violences conjugales. Alors qu'ils fêtent l'anniversaire de Cabot Cove, un indien à cheval débarque et plante une lance dans le pupitre où le maire Sam Booth, toujours joué par Richard Paul, va faire son discours. Plus tard, l'indien se présente sous sa véritable identité : George Longbow, interprété par Bernard White (Santa Barbara, Côte Ouest, Vic Daniels Flic à Los Angeles). Ce dernier possède une concession de terrain qui englobe Cabot Cove et demande donc aux habitants de lui payer un loyer. Cela enflamme toute la ville qui a peur de perdre ses biens, sans compter les investisseurs immobiliers comme Harris Atwater, incarné par Jack Colvin (Washingtoon, L'Homme Qui Valait 3 Milliards, Switch) le célèbre Jack McGee dans la série L'Incroyable Hulk, ou encore le banquier Norman Edmonds, interprété par Charles Siebert (Xena La Guerrière, Matlock, Trapper John M. D.) qui ont peur de se retrouver ruinés si le document de Longbow est vrai.

C'est pour cela qu'on charge le professeur Harold Crenshaw, joué par Theodore Bikel (JAG, Columbo, Falcon Crest), de trouver des preuves que Longbow ne peut pas être un descendant des indiens qui possèdent le terrain de Cabot Cove. Tout s'accélère lorsque l'on retrouve le cadavre d'un habitant de Cabot Cove particulièrement remonté contre Longbow : Addison Langley, incarné par Lonny Chapman déjà apparu dans la série, alcoolique qui bat sa femme Helen, jouée par Jennifer Salt (Sacrée Famille, Soap, La Croisière s'Amuse), et qui a acheté une parcelle où un centre commercial va se construire. Si Longbow est le propriétaire de Cabot Cove, Addison est donc ruiné. Les habitants qui pensent que c'est Longbow qui a tué Langley se lancent à sa recherche et c'est le frère d'Helen Langley, Tom Carpenter incarné par Gary Lockwood et qui lui aussi est déjà apparu dans Arabesque, qui trouve Longbow. Jessica mène alors l'enquête aux côtés d'Amos, toujours interprété par Tom Bosley et avec l'aide de Seth Hazlitt pour savoir qui est le meurtrier de Langley.

Ce qu'elle découvrira avec tristesse. Une fois encore nous sommes dans un épisode ni mauvais, ni excellent mais qui se laisse voir, et ne serait-ce que pour le sujet traité, il mérite d'être regardé. La fin est particulièrement émouvante et on a de l'empathie pour le meurtrier.

Retour à l'index


11. UNE ENQUÊTE HORS DE PRIX
(DOOM WITH A VIEW)

Résumé :

Jessica rend une nouvelle visite à son neveu Grady. Mais alors qu'elle pensait être hébergée chez lui, son immeuble est en pleine désinfection de cafards. Ils sont donc logés dans un hôtel de luxe offert par un ami de Grady : Garrett Harper. Il vient d'épouser la propriétaire de cette chaîne d'hôtels de luxe : Cornelia Montaigne. Garrett met Sandra Clemons une ancienne amie de Grady et qui semble être la maîtresse de Garrett dans ses bras. Plus tard alors que Grady va revoir Sandra, il la trouve morte dans sa chambre, et voit son ami Garrett s'enfuir de celle-ci. Grady est accusé et Jessica va devoir mener l'enquête avec l'inspecteur Matheney pour trouver l'assassin.

Critique :

Grady (toujours incarné par Michael Horton), le neveu préféré de Jessica, se retrouve une nouvelle fois dans les embrouilles. En effet, alors qu'elle lui fait une visite, l'appartement de celui-ci est en pleine désinfection de cafards et ils vont donc séjourner à l'hôtel. Et plus particulièrement dans un hôtel de luxe, grâce à un vieil ami de Grady : Garrett Harper, interprété par John Callahan (Des Jours et des Vies, La Force du Destin, Santa Barbara), qui vient d'épouser Cornelia Montaigne, incarnée par Janet Leigh (Columbo, La Croisière s'Amuse, Bizarre Bizarre) la célèbre victime de Norman Bates dans le film Psychose d'Alfred Hitchcock, qui possède cette chaîne d'hôtels de luxe. Garrett a également invité Sandra Clemons, jouée par Jennifer Holmes qui était déjà apparue dans un épisode de la saison 3 d'Arabesque. Sandra fait du charme à Grady, mais elle est en fait poussée par Garrett pour jouer ce rôle.

Le soir venu, ils dînent tous ensemble, en compagnie de la mère de Garrett, Nettie incarnée par Charlotte Rae (Urgences, La Croisière s'Amuse, McMillan & Wife) très très connue pour son rôle d'Edna Garrett dans les séries Arnold et Willy et Drôle de Vie. Plus tard, Grady qui souhaite aller retrouver Sandra, la découvre morte dans sa chambre et voit son ami Garrett partir de la chambre. Alors que le détective privé de l'hôtel Fritz Rice, joué par Macon McCalman (Mes Deux Papas, Rick Hunter, K2000), privilégie la thèse de suicide, Jessica soumet à l'inspecteur Matheney, interprété par Monte Markham qui était déjà apparu dans la série, des indices qui révèlent qu'il s'agît d'un meurtre. Mais très vite, cela se retourne contre Jessica car pour Matheney, les choses sont claires : Grady est le coupable idéal. Jessica n'a d'autre choix que de mener l'enquête à ses côtés pour trouver qui est le vrai meurtrier.

Et découvre, qu'en fait Garrett était toujours marié à Sandra et que son nouveau mariage avec la riche Cornelia n'était donc pas valable et que Sandra le faisait chanter pour ne rien révéler. Grady découvre également que Garrett est un faux jeton qui essaye de lui mettre le meurtre de Sandra sur le dos. Demandant alors l'aide de Mark Havlin, joué par Robert Desiderio que l'on a déjà vu précédemment dans la série, le gérant de l'hôtel : Jessica va découvrir qui est le tueur de Sandra. Si une fois encore, le tueur n'est pas celui que l'on pourrait croire, là encore il suffit de bien observer pour savoir rapidement qui est l'assassin. Grady tombe de haut en découvrant la vraie nature de son ami, à ce propos pour l'anecdote on met enfin un visage sur Garry alias Garrett qui est cité plusieurs fois dans la série par Grady. Un épisode moyen donc, dont on ne gardera pas un grand souvenir. La fin est un peu amusante.

Retour à l'index


12. LE BOUILLON DE ONZE HEURES
(WHO THREW THE BARBITALS IN MRS. FLETCHER'S CHOWDER?)

Résumé :

La sœur d'Amos Tupper, Winnie Banner, débarque sans prévenir à Cabot Cove. Elle explique à son frère qu'elle s'est enfuie de chez elle. Peu de temps après, le mari de Winnie, Elmo débarque chez Amos avec toute sa belle-famille. Winnie en rentrant chez Amos en compagnie de Seth Hazlitt se dispute avec son mari et le menace de divorcer. Elle s'enfuit à nouveau et va se réfugier chez Seth Hazlitt. Sans s'apercevoir qu'un homme la suit depuis son arrivée à Cabot Cove. Alors que Jessica invite tout le monde à dîner chez elle un soir, Elmo se dispute avec l'homme qui suivait Winnie, puis pendant le dîner les invités s'endorment et Elmo trouve la mort. Il a été empoisonné. Jessica va mener l'enquête pour savoir qui l'a tué.

Critique :

La soupe de Jessica est mortelle ! Et nous découvrons une autre chose dans cet épisode : la charmante sœur d'Amos : Winnie, incarnée par Anne Meara (Un Gars du Queens, Sex and The City, Rhoda) qui est morte en 2015 à l'âge de 85 ans, et toute la belle famille (infecte) d'Amos via le mari de Winnie : Elmo, interprété par Guy Stockwell que l'on a déjà vu dans un épisode précédent de la série. Ainsi nous faisons la connaissance avec Harold, joué par Henry Gibson (Sabrina L'Apprentie Sorcière, Boston Justice, Wonder Woman), ainsi qu'avec Kenny Oakes incarné par Goeffrey Lewis qui lui aussi est déjà apparu dans Arabesque, et de Flo Oakes, interprétée par Barbara Rhoades (On Ne Vit Qu'une Fois, Dallas, Père et Impair). Elmo qui est un homme très jaloux, fait suivre sa femme par un détective privé : Ed Bellamy, joué par Donnelly Rhodes (Street Legal, Cap Danger, Battle Star Galactica 2009). Winnie s'est enfuie, et se réfugie chez Amos, toujours incarné par Tom Bosley, et débarque peu après sa belle-famille. Jessica invite tout le monde à dîner, mais au cours de celui-ci la belle famille d'Amos ainsi que lui-même font un malaise et Elmo meurt.

Il a été empoisonné. Dans un premier temps Jessica, et Seth Hazlitt toujours joué par William Windom, envisage que ce soit Winnie, mais au fil de son enquête Jessica découvre qu'Elmo était un drogué. Cela la met sur la piste de l'assassin qu'elle va découvrir grâce à un détail qui va lui revenir en mémoire. Si l'épisode est moyen, il y a quand même un ou deux bons passages comme ceux avec la nouvelle charmante assistante d'Amos : Marigold Feeney, incarnée par Colleen Camp que l'on a déjà vue dans un épisode précédent, et qui ici joue le rôle d'une fêlée de l'action et du respect de l'ordre de manière comme si elle était dans l'armée et prompte à sortir son flingue. Il est aussi amusant de voir la réaction de Seth Hazlitt lorsque Winnie vient se réfugier chez lui pour y passer la nuit. Le reste du temps on s'ennuie assez, notamment lors des scènes de dispute familiale où ça devient rapidement pénible. On notera le contraste entre Amos et sa sœur que ce soit sur le plan physique et mental, et c'est incompréhensible que Winnie soit marié avec Elmo. Et lorsque l'on voit la belle famille d'Amos, c'est difficile à croire. Enfin, encore un épisode qui ne nous laissera pas un énorme souvenir.

Retour à l'index


13. LA NUIT DE LA COMÈTE
(HARBINGER OF DEATH)

Résumé :

Leonard Palmer, un astronome recherche une comète, il a le soutien de Fay Hewitt. Mais il entre en conflit avec son directeur Russell Armstrong qui veut accepter les fonds de militaires pour que l'institut développe des projets pour eux. Leonard est le mari de Carrie la nièce de Jessica que cette dernière vient voir pour leur anniversaire de mariage. Un peu plus tard au cours de la réception pour les militaires, Leonard se dispute fortement avec Russell. Plus tard on retrouve Drake Eaton mort, et la nièce de Jessica est impliquée dans le meurtre. Jessica va mener l'enquête aux côtés du sergent Kettler pour trouver le meurtrier.

Critique :

Un épisode bien ennuyeux, et qui traîne en longueur. Jessica vient rendre visite à sa nièce préférée : Carrie, interprétée par Kate McNeil (Mes Plus Belles Années, Enquête Privée, WIOU), qui est mariée à Leonard Palmer, incarné par Dean Jones (La Croisière s'Amuse, Herbie The Love Bug, The Chicago Teddy Bears), un astronome. C'est le premier épisode où apparaît cette nouvelle nièce de Jessica, décidément elle a une très grande famille. Mais Leonard et Carrie ont des problèmes dans leur couple, et pour couronner le tout, Russell Armstrong, incarné par Jeffrey Tambor (Max Headroom, The Larry Sanders Show, New-York Unité Spéciale), le directeur de l'observatoire où travaille Leonard lui apprend que désormais ils veulent développer des projets avec l'armée américaine pour avoir des fonds. Russell organise donc une soirée où des grandes pontes de l'armée sont invitées. Parmi ceux-ci se trouve Drake Eaton, joué par Steven Ford (Les Feux de l'Amour, Columbo, The Sentinel), l'assistant de Madeline DeHaven, jouée par Marcia Rodd qui était déjà apparue dans un épisode précédent de la série.

Leonard se dispute avec Russell et quitte la soirée avec Jessica et son assistante : Fay Hewitt, incarnée par Karen Grassle qui elle aussi était déjà apparue dans un épisode d'Arabesque. Leonard va rester toute la nuit près de son télescope car cela fait des années qu'il cherche une comète. Le lendemain, on retrouve Drake Eaton mort assassiné d'un coup de pistolet dans une maison à 50km de l'observatoire. Mais cette maison était habitée par Carrie, la nièce de Jessica, et c'est Russell qui la lui prêtait. Et Carrie a appelé Drake Eaton pour qu'il vienne la voir car ils étaient amants avant qu'elle ne fasse la connaissance de Leonard. Mais en venant la voir, Drake était ivre et a voulu violer Carrie, elle l'a repoussée en menaçant Drake d'un pistolet puis s'est enfuit. Le télescope de Leonard s'est pointé sur la maison et il est venu pour parler à Drake, avec qui Leonard s'est battu.

Malheureusement pour eux, le sergent Kettler, joué par George DiCenzo qui lui aussi est déjà apparu dans un épisode de la série, pense qu'il s'agit de la nièce de Jessica qui a tué Drake. Jessica va alors mener l'enquête, et découvre que c'est Fay Hewitt qui a reprogrammé le télescope pour qu'il se braque sur la maison car elle est amoureuse de Leonard, mais elle n'est pas la tueuse. Jessica découvrira qui a tué Drake. Comme dit au début, l'épisode est ennuyeux et notamment avec les scènes de ménages familiales qui sont vraiment une plaie dans cet épisode. L'intrigue n'est vraiment pas travaillée, même si on peut penser à un moment que Fay Hewitt est la meurtrière. Le seul petit moment amusant est lorsque le sergent Kettler propose un deal à Jessica à propos de la publication d'un roman contant ses aventures et qu'à la fin il se rétracte car un producteur de télé lui propose de les adapter en film. On voit néanmoins Jessica sauter sur l'occasion pour être proche de l'enquête et avoir tous les éléments sur celle-ci pour pouvoir démasquer le meurtrier. Épisode moyen donc, rien de bien transcendant.

Retour à l'index


14. LA MALÉDICTION DE DANAAU
(CURSE OF THE DAANAU)

Résumé :

Un explorateur trouve une pierre précieuse dans une grotte en compagnie de son guide. Et en retirant la pierre du socle en forme de serpent où elle se trouve, celui-ci meurt peu après mystérieusement. Plus tard, Richard Hazlitt, le frère du docteur Seth Hazlitt offre cette pierre à sa charmante jeune femme. Seth rend visite à son frère à qui il ne parle plus depuis 30 ans, mais c'est en fait sa femme qui l'a invité pour qu'ils se réconcilient. Le soir venu au cours d'une réception, on tente de tuer Alice, la femme de Richard. Peu après c'est Richard que l'on retrouve mort. Jessica va alors mener l'enquête avec le lieutenant Ames pour trouver qui est le meurtrier.

Critique :

Vraiment pas génial, cet épisode continue dans les moins bons de la série. Nous découvrons dans celui-ci que Seth Hazlitt (toujours interprété par William Windom) a un frère : Richard, incarné par Richard Bradford (Cagney et Lacey, Pour l'Amour du Risque, Jack Killian L'Homme au Micro), qui vient juste de se marier avec une charmante femme plus jeune que lui. Seth ne parle plus à son frère depuis plus de 30 ans, et il est donc surpris d'avoir reçu une invitation à une soirée pour présenter sa femme de la part de Richard. Mais en arrivant, il apprend en fait que c'est Alice, jouée par Jane Windsor (Des Jours et des Vies, La Loi de Los Angeles, 21 Jump Street) actrice anglais qui a eu une très courte carrière à l'écran, la femme de Richard qui lui a envoyé l'invitation. Cette dernière souhaite que Seth et Richard se réconcilient, mais au cours de la soirée, on tente d'assassiner Alice et peu de temps après on retrouve Richard mort dans son bureau, alors qu'il venait de se réconcilier avec Seth. Vikram Singh, interprété par Kabir Bedi (Dynastie, L'Homme au Katana, Rick Hunter) acteur très connu pour avoir incarné Sandokan dans la série du même nom, émet alors l'idée que c'est la malédiction d'un bijou que Richard a offert à sa femme qui a frappée.

Mais Jessica étant plus terre à terre, elle examine toutes les pistes et pourquoi pas celle des enfants de Richard : Carolyn, incarnée par Jane Badler (Falcon Crest, The HighWay Man, Mission Impossible 20 ans Après) très connue pour son rôle de Diana dans la série V de 1984, ou bien peut-être son frère Mark, interprété par Douglas Barr (La Croisière s'Amuse, Hôtel, Waikiki Ouest) très célèbre pour ses rôles d'Howie Munson dans la série L'Homme qui Tombe à Pic ou celui d'Alex Jagger dans la série Le Magicien. Les deux enfants avaient de bons mobiles, dont un en particulier : l'argent. Jessica doit mener l'enquête avec le lieutenant Steven Ames, joué par Larry Linville qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série, et qui pense que Jessica fait partie du FBI ou d'un quelconque service secret des états-unis. Ce sera d'ailleurs le fil rouge comique de l'épisode. À noter aussi dans les autres seconds rôles : Clive Revill qui était lui aussi déjà apparu avant dans la série Arabesque. Une fois encore, Jessica trouvera la clé du mystère. Mais au prix d'un laborieux épisode.

Retour à l'index


15. DRAME EN TROIS ACTES
(MOURNING AMONG THE WISTERIAS)

Résumé :

Jessica fait un séjour chez son ami Eugene McClenden qui vient de finir d'écrire sa dernière pièce. En fait, celui-ci est mourant et demande à Jessica de se marier avec lui pour qu'elle veille sur la production de sa pièce pour qu'elle soit réalisée comme il le souhaite. Le soir venu, Jonathan Keeler, un ami d'Eugene venu l'après-midi est tué et on trouve Eugene l'arme à la main devant le corps. L'inspecteur Thorn va alors mener son enquête avec l'appui de Jessica.

Critique :

Nous enchaînons les épisodes moyens, celui-ci n'est pas encore mémorable une fois de plus. Jessica est en visite chez son vieil ami Eugene McClenden, incarné par Barry Nelson (Dallas, Angoisses, Suspicion), qui est en train d'écrire une nouvelle pièce. Il fait une demande de mariage à Jessica, car il se croit mourant et ne veut pas que sa pièce tombe entre les mains de son producteur : Arnold Goldman, joué par Frank Gorshin (Amour Gloire et Beauté, The Edge of Night, Buck Rogers) le célèbre Joker  de la série de Batman de 1966, ni qu'elle tombe entre les mains de son ami Jonathan Keeler, interprété par Elliott Reid (Seinfeld, Drôle de Vie, Miss Winslow and Son). De plus, Eugene n'a pas confiance non plus en son neveu, Todd, incarné par Matt McCoy (La Caravane de L'étrange, Silicon Valley, Jack Ryan), qu'il pense manipulé par sa charmante femme, Crystal, jouée par la sublime Linda Purl qui était déjà apparue dans un épisode précédent de la série, mais c'est toujours un vrai plaisir de voir cette très belle actrice.

Eugene sait que son producteur et son ami lui volent de l'argent sur les recettes de ses pièces, et il va faire une mise au point avec eux. Mais le soir venu, on entend des coups de feu et en arrivant sur le lieu, on trouve Eugene arme à la main avec le corps de son ami Jonathan juste à côté dans son lit. Arrive alors l'inspecteur Walker Thorn, incarné par l'excellentissime René Auberjonois qui était déjà apparu dans la série précédemment et qui est mort en décembre 2019 à l'âge de 79 ans. Celui-ci paraît au premier abord désagréable, hautain, et rancunier envers Eugene car ses parents possédaient la villa que Eugene a racheté. Mais en fait, Jessica va vite découvrir qu'il est un policier intègre, très ouvert d'esprit et de surcroît pas bête du tout. Ce qui est une vraie bouffée d'oxygène dans cet épisode, car c'est un peu lassant à force que les policiers soient tous des idiots pour laisser le beau rôle à Jessica. Jessica va donc enquêter à ses côtés, et va devoir percer les manigances de l'entourage d'Eugene que ce soit pour Grace Banfield, jouée par Penny Fuller (La Croisière s'Amuse, Trapper John M. D., Dingue de Toi), ou encore Deirdre French, incarnée par Lois Nettleton déjà apparue elle aussi dans un épisode précédent d'Arabesque.

Tous ne sont pas très nets avec Eugene, et Jessica va devoir cogiter pour trouver le coupable. Elle découvrira qu'on empoisonne Eugene à petit feu avec de l'arsenic et qu'en fait Eugene n'est pas du tout mourant. Ce qui est bien dans cet épisode, c'est que même si René Auberjonois laisse tout de même la part belle à Jessica, il n'interprète pas un flic obtus ou idiot qui s'entête dans une idée fixe. Il est ouvert d'esprit, très intelligent et sait entendre les arguments. Ce qui change des policiers de la majorité des autres épisodes et ça fait du bien. Pour le reste, c'est classique, rien de bien intéressant à part Linda Purl évidemment. J'aime beaucoup cette actrice, malheureusement ça ne relève pas l'épisode.

Retour à l'index


16. JEUX D'ESPIONS
(MURDER THROUGH THE LOOKING GLASS)

Résumé :

La nuit, une voiture arrive sur un pont désert, et deux hommes en sortent. L'un d'eux sort une arme et tue l'autre. Plus tard, Jessica sort d'une convention des librairies où elle était l'invitée d'honneur. Alors qu'elle marche dans la rue avec l'organisateur, le tueur de l'homme du pont fait une crise cardiaque et a un accident juste à côté de Jessica qui récolte les dernières paroles du tueur. Jessica vient ensuite voir le sergent Cooper qui ne se préoccupe pas plus que cela de l'affaire. Le tué est Charles Cosgrove, que sa femme prétend être toujours vivant. En fait, Jessica se retrouve au cœur d'une histoire d'espionnage et va devoir trouver qui est l'espion traître et le tueur en même temps, elle sera aidée de Francis un autre agent fédéral et du sergent Cooper.

Critique :

Épisode qui pour une fois varie un peu de la routine des autres. Jessica qui est à une convention de librairies et dont elle est l'invité d'honneur, assiste en sortant de celle-ci à un accident de voiture. Étant à proximité, elle recueille les dernières paroles du conducteur, qui est un également un tueur, incarné par Tom Reese (Simon et Simon, K2000, La Main Rouge), qui vient d'assassiner un chef de groupe d'agents secrets qui sont chargés de protéger une personnalité. Peu de secondes après la mort du conducteur, Jessica est rejointe par un prêtre, Francis, joué par Cliff De Young (Matlock, Colorado, Robocop série tv). Ce dernier est en fait lui aussi un agent secret, chargé d'enquêter sur le groupe de l'homme qui a été tué et qui aurait une taupe en son sein. Jessica, aidé du sergent Cooper, interprété par Laurence Luckinbill qui est déjà apparu dans la série, en charge de cette affaire de meurtre, fait donc la connaissance de : Ellen Cosgrove, incarnée par Karen Valentine (Room 222, Karen, La Croisière s'Amuse) , la femme du défunt tué et dont elle était amoureuse.

Mais également de Jackson, joué par Robert Reed qui a déjà fait une apparition dans la série auparavant, qui est devenu le chef du groupe du fait de la mort de l'ancien responsable, elle fait également la connaissance de Van Buran, incarné par Mark Shera qu'on a déjà vu lui aussi dans Arabesque, et de Pierce, joué par Dan Shor (Cagney et Lacey, StarTrek Next Generation, La Belle et la Bête). Jessica découvre en fait que ce groupe d'agents fédéraux, sont dans une planque pour assurer la sécurité d'un chef d'état étranger : Delgado, interprété par Victor Mohica (Capitaine Furillo, Le Juge et le Pilote, L'Incroyable Hulk), qui est protégé par son garde du corps Sanchez, incarné par Gregory Sierra qui est déjà apparu dans un épisode précédent. Tout se corse, lorsque Delgado à son tour est assassiné sous la surveillance de Pierce. Jessica avec l'aide de Patrick et du sergent Cooper va devoir résoudre l'affaire et découvrira le meurtrier en reliant les deux meurtres et en trouvant ainsi le mobile.

Nous apprenons dans cet épisode que le gouvernement américain a un dossier sur Jessica suite à l'affaire des danseurs russes, par contre à aucun moment il n'est fait mention de Michael Hagarty ami et espion, lui aussi, de Jessica. L'épisode est assez rythmé, on ne s'ennuie pas et la relation Patrick/Jessica est amusante, surtout lorsqu'elle refuse de l'aider et qu'elle se fait appeler par le premier secrétaire. Et lorsqu'elle utilise le tube de rouge à lèvres qui est un émetteur, on voit que Jessica n'est pas James Bond. Bon épisode donc, qui nous change un peu de l'atmosphère habituelle des autres épisodes.

Retour à l'index


17. L'ÉLIXIR DE COURTE VIE
(A VERY GOOD YEAR FOR MURDER)

Résumé :

Jessica est en visite chez son ami Salvatore Gambini, qui va fêter ses 75 ans. Le lendemain sur la demande de Salvatore, Tony, un de ses petits-fils descend à la cave pour aller chercher du vin, mais il a un accident. Jessica remarque que la marche qui a cassée, était sciée. Le soir la fête d'anniversaire a lieu, et le lendemain on retrouve le cadavre de Ben Skyler, le nouveau petit ami d'une des petites filles de Salvatore. Et qui en fait était un assassin professionnel. Il a été empoisonné, et Jessica va devoir mener l'enquête avec le chef de police Kyle pour trouver qui est le meurtrier.

Critique :

Cette fois-ci nous retrouvons Jessica dans une histoire de vins. En effet alors qu'elle rend visite à son ami Salvatore Gambini, interprété par Eli Wallach (Les Routes du Paradis, Christopher Columbus, Our Family Honor) très connu pour son rôle du bandit Calvera dans le film Les 7 Mercenaires ou celui de Tuco dans le film Le Bon La Brute et Le Truand, Jessica fait également la connaissance du nouveau petit ami de la petite fille de Salvatore : Michele, jouée par Kristian Alfonso (Des Jours et des Vies, Melrose Place, Falcon Crest). Un certain Ben Skyler, incarné par Grant Goodeve qui était déjà apparu auparavant dans la série. Mais celui-ci est en fait un tueur à gages venu tuer Salvatore. Jessica le découvre lorsque c'est un des petits fils de Salvatore, Tony, interprété par Billy Zane (Guilt, The Deep End, Samantha Qui ?), qui descend à la cave sur l'ordre de Salvatore qui a un accident très bizarre. Une marche a cédé sous son poids, mais en fait, elle l’avait sciée.

Jessica avec l'aide du chef de police Thaddius Kyle, joué par Arlen Dean Snyder (Dynastie, Trauma Center, Dallas) bien connu des séries US, Jessica, donc, doit déterminer si ça ne serait pas le fils de Salvatore, Marco, interprété par John Saxon déjà apparu lui aussi dans la série, ou bien un autre de ses petits-fils : Paul, joué par Thomas Byrd (Frasier, Alien Nation, Boone). Néanmoins, rapidement Ben Skyler est retrouvé mort dans la cave, on se demande qui a pu l'embaucher et qui il était venu tuer. Mais très vite les soupçons se portent sur un conglomérat qui veut acheter le vignoble de Salvatore, et au fil de son enquête Jessica va découvrir que c'est Salvatore qu'on voulait assassiner. Elle découvrira qui est l'assassin de Skyler à sa grande tristesse. Déjà, les histoires avec les vins ce n’est pas terrible, mais en plus cet épisode rappelle fortement un épisode de Columbo, ou plutôt un mix de deux épisodes : La Femme Oubliée et Quand Le Vin est Tiré. Bref, ce n'est pas très original. Le rythme est lent et nous voyons les minutes passer. À noter que le titre original fait référence au thème de l'épisode : le vin, puisque celui-ci est nommé comme ceci Une Bonne Année pour le Meurtre, en référence à certaines bonnes années pour le vin.

Retour à l'index


18. TRAHISON SOUS VERRE
(BENEDICT ARNOLD SLIPPED HERE)

Résumé :

Alors que Jessica et Seth Hazlitt rendent visite à une amie qui vit seule : Tilly, ceux-ci la retrouvent morte dans son lit. Et Jessica se retrouve nommée exécutrice du testament de Tilly. Or les héritiers commencent à se disputer les biens et à vouloir en tirer le maximum. Peu après on retrouve le cadavre de Benny Tibbles, un des héritiers, dans la maison de Tilly. Jessica et Amos vont devoir mener l'enquête pour trouver qui est l'assassin.

Critique :

Jessica se retrouve cette fois-ci l'exécutrice testamentaire de la pauvre Tilly, une amie qui vivait seule et qui est morte dans son sommeil. Plusieurs personnes héritent de ses biens : sa nièce Liza Adams, incarnée par Lois Foraker qui était déjà apparue dans un épisode précédent de la série, il y a également Benny Tibbles, joué par Dick O'Neil (Falcon Crest, Le Père Dowling, Cagney et Lacey), qui contacte son frère Wilton, joué par David Clennon (Barney Miller, Nos Plus Belles Années, Presque Parfaite), un antiquaire à qui il souhaite vendre tous les objets dont il hérite pour tirer un maximum d'argent et qui lui permettrait de mésestimer son héritage pour payer moins de taxes. Dans le même temps, Eve Simpson, toujours jouée par Julie Adams, trouve un acheteur pour la maison en la personne d'Alastair Andrews, incarné par Brian Bedford (Equalizer, Coronet Blue, Scarlett), un passionné d'histoire et qui est un sympathisant de Benedict Arnold un général américain qui a trahi son pays pour les anglais durant la guerre d'indépendance.

Mais très vite on retrouve le cadavre de Benny dans la maison de Tilly. Jessica et Amos mènent alors l'enquête. Benny avait un fils, Kevin, joué par Shea Farrell qui est déjà apparu dans la série, et la secrétaire de Wilton, Lauren, incarnée par la très jolie Katherine Moffat et qui est elle aussi déjà apparue dans un épisode précédent de la série, qui s'intéresse fortement à Kevin justement. Il y a également Emily Goshen, interprétée par Barbara Cason (Trapper John M. D., Carter Country, Mary Hartman Mary Hartman), qui aidait Tilly et qui est cleptomane à ses heures perdues. Jessica pourra, évidemment, compter sur l'aide de Seth Hazlitt toujours joué par William Windom. Le fil rouge de cet épisode étant un canevas qui est censé permettre trouver un trésor et dont le titre français, contrairement à celui en version originale, fait référence. À noter que c'est le dernier épisode où nous voyons le shérif Amos Tupper toujours incarné par Tom Bosley, l'acteur quittera peu après la série car il venait de décrocher le rôle du père Dowling dans la série du même nom.

L'acteur est mort en 2010 à l'âge de 83 ans. Il sera remplacé par le shérif Metzger dès la saison 5. Jessica découvrira qui est le meurtrier, mais nous on se sera bien ennuyé pendant ce temps-là. Visiblement les scénaristes étaient en manque d'inspiration.

Retour à l'index


19. L'ARME DU CRIME AU MENU
(JUST ANOTHER FISH STORY)

Résumé :

Jessica rend visite à Grady qui va se marier avec sa petite amie Donna. Il lui a fait investir une somme d'argent dans un restaurant new-yorkais qui a l'air de marcher du tonnerre. Mais dont Chaz Crewe un des autres actionnaires qui gère le restaurant les volent en vendant de la marchandise du restaurant pour son compte. Un matin, Jessica reçoit un appel, on a trouvé Chaz mort assassiné et congelé. Jessica va devoir mener l'enquête avec le lieutenant Rupp pour sauver le mariage de Grady et trouver qui est le meurtrier de Chaz.

Critique :

Jessica retrouve à nouveau Grady son neveu préféré, toujours incarné par Michael Horton. Non seulement Grady a fait investir Jessica dans un restaurant à New-York, mais en plus il va se marier avec sa petite amie du moment : Donna Mayberry, interprétée par Debbie Zipp (L'Homme Qui Tombe à Pic, La Loi de Los Angeles, Malcolm). Jessica fait partie des nombreux investisseurs du restaurant dont Chaz Crewe, joué par Dick Gautier qui était déjà apparu dans la série, qui gère aussi le restaurant. Mais celui-ci est un voleur, il fait payer de la marchandise haut de gamme par ses autres actionnaires qu'il revend ensuite au marché noir pour son compte personnel. Sa petite combine fonctionne bien, jusqu'au moment où on le retrouve mort dans la chambre froide du restaurant. Cela pouvant entraver le mariage de Grady, Jessica va alors mener l'enquête aux côtés du lieutenant Rupp, incarné par Norman Fell qui lui aussi est déjà apparu dans Arabesque.

Jessica a plusieurs suspects possibles : Mimi Harcourt, joué par Brenda Vaccaro (Dear Detective, Sara, La Croisière s'Amuse) qui est aussi spécialisée dans le doublage de dessins animés, une critique mondaine qui ne veut pas qu'on sache qu'elle a elle aussi investi dans le restaurant. Il y a également Alice Brooke, interprétée par Valerie Landsburg (Mes Plus Belles Années, Dream On, Père et Impair) très célèbre pour son rôle de Doris Schwartz dans la série Fame, ainsi que son frère Doug Brooke, incarné par James Carroll Jordan déjà apparu dans la série auparavant. Il y aussi Harry Finlay le barman, joué par Jack Carter et qui été déjà apparu dans un épisode précédent de la série. Enfin, il pourrait bien y avoir Valentino Reggiore, joué par Sonny Bono (Enquêtes à Palm Springs, La Croisière s'Amuse, L'Île Fantastique), l'ancien patron de Chaz et à qui ce dernier vendait sa marchandise qu'il volait au nouveau restaurant.

En fait, ce sera plus simple que cela, et le dénouement nous laisse réellement perplexe. Et notamment des conséquences de la justice, mais bon, admettons. L'épisode n'a pas beaucoup de rythme et est axé sur l'histoire de Grady et de sa nouvelle petite amie et future femme, ce qui n'est pas très intéressant. À noter pour la petite anecdote, que dans la vie réelle l'actrice Debbie Zip et l'acteur Michael Horton (donc Grady et Donna) sont réellement mari et femme et ont eu deux enfants, ils sont toujours ensemble à l'heure actuelle. Le lieutenant Rupp est un bon bougre, et ne se fera pas prier pour que Jessica l'aide dans son enquête. Un épisode moyen, donc, qui encore une fois ne se détache pas du lot.

Retour à l'index


20. RODÉO DE FEU
(SHOWDOWN IN SASKATCHEWAN)

Résumé :

Jessica va retrouver sa nièce Jill Morton à un rodéo sur ordre de la mère de Jill qui est inquiète pour sa fille. Jill est tombée amoureuse d'un garçon : Marty, qui est un féru de rodéo. Lors d'une soirée dans un bar, arrive Doc Schaeffer qui défie Boone Talbot ainsi que Marty : celui qui reste le plus longtemps sur son taureau empoche 500$. Mais le défi tourne mal et des gens sont blessés dont Marty. Le soir venu, le feu prend dans l'hôpital temporaire de Doc et celui-ci meurt. L'inspecteur McCabe de la police montée canadienne enquête et le petit ami de Jill est soupçonné avec Boone, Jessica va alors lui prêter main forte pour trouver le vrai meurtrier.

Critique :

Jessica va cette fois-ci assister à un concours de Rodéo. En fait, elle reçoit un appel de sa belle-sœur qui demande à Jessica d'aller parler à sa nièce Jill, interprétée par la charmante Kristy McNichols (Family, Starsky et Hutch, La Maison en Folie), qui vient de rencontrer son dernier petit ami Marty Reed, joué par Patrick Houser (Outlaws, Le Voyageur, Matthew Star), qui est un féru de rodéo. La mère de Jill est très inquiète pour elle, et elle demande à Jessica d'aller la voir pour s'assurer que tout va bien. Sur place, Jessica fait la connaissance d'un charmant couple : Boone Talbot, joué par Larry Wilcox qui est déjà apparu dans la série auparavant, et de sa femme Carla, incarnée par Cassie Yates déjà apparue elle aussi dans Arabesque. Mais Jessica fait également la connaissance de Doc Schaeffer, interprété par Joe Dorsey qu'on avait lui aussi déjà aperçu dans un épisode précédent de la série, docteur qui boit et qui un vrai fauteur de troubles lorsqu'il est saoul.

Elle rencontre aussi : Luke Purdue, incarné par Paul Le Mat (La Cinquième Dimension, Le Voyageur, Lonesome Dove), l'entraîneur de Marty et également Wally Bryce, joué par Terry Kiser que l'on avait déjà vu dans Arabesque. Ce dernier est devenu clown à la suite d’une chute du taureau de doc Schaeffer qui lui a brisée la jambe et que doc a été incapable de soigner. Justement alors qu'ils sont en train de faire une petite soirée au seul bar disponible, doc vient défier Boone Talbot en faisant des avances à sa femme, puis après le provoque avec Marty en leur proposant 500$ à celui qui restera le plus longtemps sur son taureau. Mais le défi tourne mal et il y a un blessé : Luke Purdue. Le soir venu, un incendie se déclare dans l'hôpital temporaire de doc et ce dernier meurt asphyxié, Boone n'ayant juste le temps de sauver Luke de l'incendie. La femme de doc : Consuela, jouée par Rosanna DeSoto (Melrose Place, Barney Miller, Amour Gloire et Beauté), n'a pas l'air plus triste que cela.

C'est l'inspecteur McCabe de la police montée canadienne, interprété par Lance Legault (Magnum, La Malédiction du Loup-Garou, Dallas) le très célèbre colonel Decker de la série L'Agence Tous Risques, qui est chargé de l'enquête. Immédiatement, il s'entend bien avec Jessica dont il a lu tous les romans et pour qui il a le plus grand respect. Il va donc l'associer à son enquête pour trouver qui est le meurtrier de doc. Et c'est ce qu'il y a de bien dans cet épisode, c'est que c'est comme dans l'épisode 15 de cette saison : Lance Legault interprète un policier calme, posé, intelligent et non un idiot de service qui sert de faire-valoir à Jessica. Il est d'ailleurs dommage dans la série que la plupart des fins se terminent sur un personnage ayant attrait à l'histoire avec Jessica et non le policier de service qu'elle a aidé, ça ferait du bien de temps en temps de savoir quel estime ils ont eu l'un pour l'autre pendant l'enquête. D'ailleurs ça se termine mal pour sa nièce qui découvre que son nouveau petit ami est marié et a un enfant !

Mais bon, pendant un moment l'épisode dirige les soupçons sur un des personnages et l'on peut vraiment croire que c'est lui, mais très vite on comprend qui est le coupable. À noter des cuts étranges dans cet épisode qui font que le montage n'est pas optimal. Un épisode qui une fois de plus ne restera pas gravé dans les mémoires.

Retour à l'index


21. MEURTRE EN DIFFÉRÉ
(DEADPAN)

Résumé :

Jessica est venue rendre visite à Walter Knapf à New-York pour superviser l'adaptation d'un de ses romans en pièce de théâtre. Le soir de la répétition devant les critiques, deux renommés s'affrontent sur leur avis de la pièce. Elliot Easterbrook de la télévision, et Danny O'Mara d'un grand quotidien papier. O'Mara faisant une critique totalement opposée à Easterbrook concernant la pièce de Walter et en insultant Easterbrook par la même occasion, ce dernier dit qu'il va le faire taire définitivement. Peu après la police arrête Easterbrook l'arme à la main à côté du cadavre de O'Mara. La police l'arrête, mais Jessica va mener l'enquête avec le lieutenant Jarvis pour trouver qui est le vrai meurtier.

Critique :

Un épisode assez bon, car une fois encore et ce n'est pas souvent dans la série, le premier accusé est le vrai meurtrier qui a tenté de camoufler son meurtre en un coup monté contre lui, pour faire croire qu'il est innocent. Ici, c'est donc Dean Stockwell (Battlestar Galactica 2009, JAG, Street Gear) le célèbre Al Calavicci de la série Code Quantum, qui s'y colle dans le rôle d'Elliot Easterbrook un critique de théâtre à la télévision hautain et égocentrique qui ne supporte plus son concurrent : Danny O'Mara, joué par John DiSanti (Homefront, Rick Hunter, Côte Ouest). En fait, les raisons sont plus profondes que cela, et nous les découvrirons à la dernière minute de l'épisode. Jessica est une fois de plus à New-York, pour superviser l'adaptation d'un de ses romans en pièce de théâtre par un de ses anciens élèves : Walter Knapf, interprété par Miles Chapin (Aline et Cathy, Larry Flint, The Photographer).

Malheureusement pour elle, la pièce est remaniée par Shayna Grant, jouée par Carole Cook (Cagney et Lacey, Dynastie, Kojak) très connue des séries US, ainsi que par Jason Richards, incarné par Lloyd Bochner qui est déjà apparu dans la série, et qui sont les deux producteurs de la pièce de Walter. Shayna a donc invité les deux plus grandes critiques à la première répétition privée : Danny O'Mara critique d'un grand quotidien new-yorkais avec son assistante Denise Quilan, incarnée par Christopher Norris qui était déjà apparue elle aussi dans Arabesque, et Elliot Easterbrook critique à la télévision. Easterbrook fait une critique acerbe de la pièce, mais alors qu'il revient à la soirée donnée par Shayna après la représentation, il lit la critique de O'Mara dans le journal qui, elle, flatte la pièce et insulte par la même occasion Easterbrook. Fou de rage, il dit qu'il faut faire taire O'Mara pour de bon, et peu après on le retrouve l'arme à la main près du cadavre d'O'Mara.

Jessica au départ croit qu'il s'agit d'un coup monté, mais finira par trouver que c'est bien Easterbrook le meurtrier. Jessica fait équipe cette fois-ci avec le lieutenant Jarvis, joué par Eugene Roche qui était lui aussi déjà apparu dans un épisode précédent.  L'épisode repose sur la prestation de Dean Stockwell qui est vraiment extraordinaire. On déteste vraiment le personnage qu'il incarne, et on a qu'une envie : qu'il soit réellement coupable. L'épisode se déroule de manière assez fluide, sans trop de temps morts, et on ne s'ennuie pas. On serait tenté de croire que le meurtrier est l'un des producteurs de la pièce de Walter et à qui la critique d'O'Mara profitait le plus, mais ce n'est pas le cas. Bien joué. Néanmoins la ficelle n'est pas trop utilisée dans la série, car sinon ça deviendrait trop simple à deviner.

Retour à l'index


22. PASSIONS POLITIQUES
(THE BODY POLITIC)

Résumé :

Jessica rend visite à son amie Kathleen Lane qui est en pleine campagne électorale. Kathleen embarque Jessica dans son staff de campagne, car son rédacteur de discours est parti promptement, et elle demande à Jessica de le remplacer. Alors que le journal télévisé un soir montre des photos de Kathleen avec son directeur de campagne Bud Johnson, peu après on le retrouve mort. Il serait tombé de son balcon, mais la police soupçonne Kathleen. Jessica va alors prendre l'enquête en main aux côtés du lieutenant Gowans et se battre pour innocenter son amie.

Critique :

Nous terminons cette saison à nouveau avec un épisode moyen, à croire que les scénaristes se reposent lorsqu'ils arrivent à la fin d'une saison de la série. Cette fois-ci Jessica fait de la politique pour venir en aide à une vieille amie : Kathleen Lane, interprétée par Shirley Jones (Shirley, The Slap Maxwell Story, Des Jours et des Vies), qui est en pleine campagne électorale. Elle embarque Jessica dans son staff au moment où son rédacteur de discours politiques la quitte pour un autre candidat. Kathleen est en bataille contre le candidat Arthur Drelinger, incarné par Robert Fuller (L'Homme qui Tombe à Pic, La Croisière s'Amuse, La Grande Caravane), et son redoutable directeur de campagne : C. W. Butterfield, incarné par James Sloyan qui était déjà apparu dans la série sous le rôle du lieutenant Spoletti. Kathleen est sous le feu nourrit d'attaques personnelles et le fait qu'on veuille faire croire qu'elle a une liaison avec son directeur de campagne : Bud Johnson, incarné par Peter Fox (Côte Ouest, Delta House, La Famille des Collines).

Alors qu'un nouveau scandale éclate avec des photos de Kathleen dans les bras de Bud, on retrouve peu après Bud mort qui se serait tué en tombant de son balcon. Mais le lieutenant Gowans, joué par Harrison Page (Mr. Gun, Allô Nelly Bobo, Capitaine Furillo), en enquêtant découvre qu'il est tombé de la chambre de Kathleen et commence à la soupçonner. Jessica qui veut absolument défendre son amie va alors mener son enquête qui va la mener au meurtrier pour le plus grand malheur de Kathleen. Qui renoncera définitivement à la politique malgré l'appui apparent de son mari Jackson, interprété par Eddie Albert (Falcon Crest, La Croisière s'Amuse, Columbo) le très célèbre Frank MacBride la série Switch avec en vedette Robert Wagner. Deux choses me chagrinent dans cet épisode : tout d'abord la fin en eau de boudin, en effet l'épisode se termine au moment où Kathleen annonce qu'elle se retire définitivement de la vie politique, sans voir ce qui se va passer après, alors que nous avons appris qui était le meurtrier et celui qui voulait détruire sa carrière et qui la touche de très près, ça, ça m'embête. Car ça nous laisse sur quelque chose de pas fini, et d'incomplet. On reste sur notre faim. C'est vrai, peut-être qu'après Kathleen s'en prend à Jessica et qu'elle ne lui adressera plus la parole pour avoir confondu le meurtrier dont elle est si proche.

La seconde, c'est à cause de la version française. En effet, la voix du personnage mystérieux qui donne les informations à Edmund Hall, joué par George Grizzard qui était déjà apparu dans la série et dont c'est ici la dernière apparition, en version française est tellement reconnaissable que l'on sait immédiatement qui est le coupable et qui torpille Kathleen ! Et ça c'est catastrophique, n'ayant pas regardé l'épisode en version originale je ne sais pas si dans celle-ci il y a le même problème. Comme quoi parfois, un doublage avec des belles voix immédiatement identifiables est parfois néfaste pour un épisode d'une série. Pour le reste on s'ennuie rapidement, et il n'y a vraiment pas grand-chose à dire. Mais la série cartonnait toujours aux états-unis avec des records d'audiences stratosphériques, et il n'y avait donc aucune question ni aucun doute pour embrayer sur une saison 5 de notre chère J. B. Fletcher !

Retour à l'index