Arabesque - Saison 2Saison 4

Arabesque

Saison 3



1. MEURTRE SOUS LE CHAPITEAU 1/2
(DEATH STALKS THE BIG TOP (PART. 1/2))



Résumé :

Jessica vient assister au mariage d'une de ses nièces : Carol Bannister. Mais celle-ci reçoit un petit lutin d'argent, qui lui fait croire que son oncle, Neil Fletcher, le frère du mari de Jessica est encore vivant, alors que tout le monde le croit mort. Jessica part dans la ville d'où fut envoyé le paquet et remonte jusqu'à un cirque. Mais alors qu'elle revient le lendemain pour mener son enquête, l'équipe du cirque trouve le cadavre de Hank Sutter. Jessica retrouve Neil qui est accusé du meurtre et jeté en prison par le maire Powers. Jessica doit alors mener son enquête pour prouver l'innocence de Neil, malgré ses aveux à la police.

Critique :

Nous commençons assez fort pour cette troisième saison, Jessica qui se rend au mariage de sa nièce Carol Bannister, jouée par Courteney Cox (Superminds, Cougar Town, Sacrée Famille) la très célèbre Monica Geller de la série Friends ou encore très connue pour son rôle de Gale Weathers dans la saga Scream, découvre celle-ci bouleversée lorsqu'elle reçoit un lutin en argent. Carol pense que ça vient de son oncle Neil Fletcher, interprété par Jackie Cooper (Columbo, Hennesey, The People's Choice) le très célèbre Perry White du film Superman de 1978, Carol pense qu'il est encore vivant. Jessica décide de partir d'où a été expédié le paquet pour mener son enquête, elle remonte jusqu'à un cirque et découvre que Neil est vivant. Il voulait quitter sa femme cupide et son idiote de fille qu'il ne supportait plus.

Mais alors qu'elle arrive au cirque, le lendemain matin on retrouve le cadavre de Hank Sutter, incarné par Charles Napier (Walker Texas Ranger, Le Rebelle, Dallas) très connu des séries américaines où il incarne souvent le rôle du méchant : ça ne change pas ici, car il joue le rôle d'un personnage que tout le monde détestait dans le cirque. Il est également un grand acteur du doublage de dessins animés. Mais, le maire Powers, interprété par Ronny Cox (Spencer, CBS Afternoon PlayHouse, Hôpital St. ElseWhere) très connu pour son rôle de Cohaagen dans le film Total Recall de 1990, arrête Neil qui fait des aveux à la police et leur dit où trouver l'arme du crime. Dans les autres guests de l'épisode nous trouvons Alex Cord (Surfers Detectives, La Loi est la Loi, L'Île Fantastique) le célébrissime Archangel de la série Supercopter, nous avons aussi Martin Balsam (Oceano, La Mafia 2, Space) qui a incarné le docteur Rudy Wells dans l'épisode pilote de la série L'Homme Qui Valait 3 Milliards.

Dans les autres seconds rôles, nous trouvons : la magnifique Pamela Susan Shoop (Buck Rogers, K2000, Magnum), ainsi que la très jolie Lee Purcell et qui était déjà apparue dans un épisode précédent de la série Arabesque, nous avons aussi Florence Henderson (Le Monde de Dave, The Bradys, La Croisière S'Amuse), ainsi que Gregg Henry dans le rôle du shérif Childs qui était déjà apparu dans un épisode précédent d'Arabesque lui aussi, nous avons aussi la très belle Barbara Stock (Port Charles, Dallas, Spenser) très connue des séries US, enfin nous terminerons avec Mark Shera qui était lui aussi déjà apparu dans un épisode précédent de la série, et le dernier : Greg Evigan (Hôpital Central, Masquerade, Enquêtes à Palm Springs) très connu pour son rôle de Joey Harris dans la série Mes Deux Papas. Un casting impressionnant donc, pour un épisode qui tient bien la route et prend le temps de mettre l'intrigue en place.

En effet, après que la relation soit mise entre Jessica et le cirque, en l'occurrence : Neil, nous voyons ce qui se passe du côté du cirque et nous comprenons pourquoi Sutter est assassiné. Et les potentiels coupables sont nombreux. Cette première partie passe assez rapidement, et les retrouvailles avec Neil sont pleines d'émotions. On sait maintenant un peu à quoi ressemblait le mari de Jessica, Frank, car celle-ci dit à un moment en voyant le tableau avec le visage de Neil, qu'il ressemblait beaucoup à Frank. Après la raison pour laquelle Neil fait le mort est à mon sens un peu plus discutable, mais bon. Sinon nous sommes ici dans le schéma où le maire Powers ne veut absolument pas entendre parler de Jessica pour l'aider sur l'enquête, le shérif Childs serait lui un peu plus ouvert. Jessica va avoir du mal à trouver le meurtrier, voyons ce que la deuxième partie de l'épisode nous réserve, en espérant que ce soit comme la première et que nous ne voyons pas le temps passer en la regardant.

Retour à l'index


2. MEURTRE SOUS LE CHAPITEAU 2/2
(DEATH STALKS THE BIG TOP (PART. 2/2))

Résumé :

Neil a avoué avoir tué Hank Sutter, mais Jessica n'y croit pas. Elle pense qu'il cherche à protéger quelqu'un qu'il aime. Elle décide alors de continuer son enquête au cirque pour trouver le vrai meurtrier. Peu après, c'est au tour de Harry Kingman, le concurrent d'Edgar Carmody qui est retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel. Avec l'aide du Shérif Childs, Jessica poursuit son enquête. On tente de tuer Jessica et la femme d'Harry Kingman en faisant croire à un accident avec un incendie. Jessica trouve enfin qui est le meurtrier.

Critique :

Excellent, alors ça, la réalisation a réussi le tour de force de faire aussi bien, si ce n'est mieux que la première partie. En fait, à peine vous commencez à regarder l'épisode, que sans vous en apercevoir vous arrivez à la fin de celui-ci sans avoir vu les minutes défiler, tellement qu'il n'y a pas de temps morts et tellement que l'épisode coule comme une rivière sans le moindre obstacle : c'est fluide, on est pris par l'histoire et on veut découvrir le dénouement. Même si on comprend assez rapidement qui est l'organisateur des accidents du cirque et qui se trouve être en même temps le meurtrier. La prestation d'Alex Cord est d'ailleurs assez impressionnante à la fin de l'épisode. Nous avons quelques moments délicieux, comme lorsque le shérif Childs envoie promener le maire Powers et reprend enfin l'enquête en main avec l'aide de Jessica. À noter une chose, l'actrice Laraine Day qui interprète Constance Fletcher la femme de Neil, jouait ici son dernier rôle à la télévision, elle a stoppé sa carrière juste après cela.

Elle avait commencé en 1937 et mourra en novembre 2007 à l'âge de 87 ans. Elle n'eut jamais de grands rôles. Dans l'autre chose à noter dans cet épisode, c'est que l'assassin n'hésites pas à s'en prendre à Jessica après qu'il se soit rendu compte d'une erreur qu'il a faite en sa présence, et en présence de Maylene Sutter. De ce fait en se débarrassant de Jessica et de Maylene en faisant croire à un accident, c'est tout bénef pour lui. Heureusement, Neil arrive au bon moment pour les sauver toutes les deux. Excellent épisode donc, on n’est pas loin des 4 bottes, il manque un petit peu plus d'action qui aurait fait un épisode parfait. Mais c'est déjà très bien, et nous n'espérons qu'une chose, c'est que le reste de la saison 3 sera du même acabit. La fin est assez touchante avec les retrouvailles de Neil et de sa petite fille.

Retour à l'index


3. MISSION NON-ACCOMPLIE
(UNFINISHED BUSINESS)

Résumé :

Le lieutenant de police Barney Kale prend sa retraire, mais alors que ses collègues lui offrent son cadeau de départ, Kale clame haut et fort qu'il va désormais consacrer son temps libre à une affaire de meurtre qu'il n'a pas résolue dans sa carrière, celui du procurer Lowel Dickson. Kale retourne au village de vacances où a eu lieu le meurtre et contacte tous les anciens suspects avant de partir. Seth Hazlitt en faisait partie. Jessica et Amos se rendent alors au village et à peine arrivés trouve un cadavre. Peu après on tire sur le lieutenant Kale, Jessica va alors mener l'enquête pour démêler toute cette affaire et trouver qui est le meurtrier.

Critique :

L'arroseur arrosé, pourrait-on dire pour cet épisode qui n'est vraiment pas génial. De plus, on devine rapidement qui est le coupable. L'histoire est la suivante : le lieutenant Kale, interprété par Pat Hingle (War and Remembrance, Hail To The Chief, Trapper John M. D.) très célèbre pour son rôle du commissaire Gordon dans les films de Batman de Tim Burton, prend sa retraite mais avant de partir déclare haut et fort qu'il va consacrer tout son temps libre à élucider un meurtre qu'il n'avait pas réussi à résoudre : celui de son ami, le procureur Lowel Dickson. Il se rend donc dans un village vacances près de Cabot Cove là où a eu lieu le meurtre et appelle tous les anciens suspects pour que ceux-ci le rejoignent. Seth Hazlitt, toujours incarné par William Windom, fait partie de la liste des suspects.

Mais un autre meurtre est commis lorsque Jessica et Amos arrivent au village à la recherche de Seth, ils trouvent le cadavre de Gary Roberts, joué par Erich Anderson (Harry Bosch, Major Crimes, Close To Home), qui venait juste d'arriver avec sa femme Maggie, jouée par Erin Moran (Diagnostic : Meurtre, La Croisière S'Amuse, Sur La Piste du Crime) la très célèbre Joannie Cunnigham de la série Happy Days. D'ailleurs petit détail amusant, Erin Moran retrouve son 'papa' dans cet épisode en la personne de Tom Bosley qui joue toujours le rôle du shérif Amos Tupper et qui interprétait Howard Cunnigham le père de Joannie dans Happy Days ! Il faut d'ailleurs savoir, hélas, que l'actrice n'a jamais réussi à percer après Happy Days et a eu suite à ça beaucoup de problèmes de dépression, auxquels se sont ajoutés le fait qu'elle fut ruinée. L'actrice a été retrouvée morte chez elle en 2017 à l'âge de 56 ans. Tom Bosley avait été un mentor pour elle dans sa carrière d'actrice.

Pour les autres rôles, nous retrouvons Lloyd Bochner (Hôtel, L'Île Fantastique, Vegas) très connu des séries US et surtout pour son rôle de Cecil Colby dans la série Dynastie, qui joue ici le rôle du docteur Mayhew, nous avons également J. D. Cannon dans le rôle du shérif McCoy et qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série, enfin nous avons aussi Hayley Mills (Vie Sauvage, La Croisière S'Amuse, Bonjour Miss Bliss) qui incarne Cynthia Tate, et enfin Don Defore (Adèle, Mannix, Matt Houston) dans le rôle Jake Sanford. L'épisode traîne en longueur et devient vite ennuyeux, de plus l'intrigue est vraiment étrange, pourquoi l'auteur du meurtre que personne n'a coincé des années auparavant revient-il en disant qu'il va trouver le meurtrier, alors évidemment il y a l'histoire du chantage, mais tout de même : vu les relations qu'il a dans la police, il aurait pu le faire taire d'une autre façon. Bref, le raisonnement est très étrange et m'échappe personnellement. Il y a de plus des temps de latence dont on ignore pourquoi en fait dans l'épisode, ce qui fait que tout ceci, le rend vraiment moyen. Dommage.

Retour à l'index


4. ROSE BLANCHE POUR UN TUEUR
(ONE WHITE ROSE FOR DEATH)

Résumé :

Jessica est invitée à une soirée exceptionnelle où se produit la grande violoniste Greta Mueller d'Allemagne de L'Est. Elle retrouve Michael Hagarty qui est en mission, il est chargé de faire passer Franz Mueller le frère de Greta à l'Ouest. Ils s'enfuient en empruntant la voiture de Jessica qui se retrouve embringuer dans cette histoire. Ils se réfugient à l'ambassade anglais. En fait, Franz travaille pour les britanniques depuis quelques années, et Michael devait le récupérer avant qu'il soit dénoncé. Mais dans l'ambassade, Jack Kendall ami de Michael est retrouvé assassiné. Jessica va devoir mener l'enquête avec Michael pour découvrir qui est le meurtrier.

Critique :

Trois bottes, non pas parce que l'épisode est particulièrement réussi, mais parce qu'il possède une jolie fin assez émouvante d'une part, et d'autre part parce que l'assassin est vraiment une surprise. Et enfin, parce qu'il y a une chose assez particulière concernant cet épisode, j'y reviendrai un peu plus loin. Jessica retrouve donc pour la seconde fois Michael Hagarty, toujours interprété par Len Cariou et qui une fois de plus met Jessica dans des embrouilles. En effet, Michael s’enfuit avec deux personnes de l'Allemagne de l'Est : Greta Mueller, incarnée par la très jolie Maria Mayenzet (Foverer, Santa Barbara, Commando Viêt-nam), une violoniste de renommée internationale et son frère Franz, joué par John Glover (The Good Wife, New-York Section Criminelle, Le Damné) très connu pour son rôle de Lionel Luthor dans la série Smallville. En fait, Franz est un agent qui travaille pour les anglais depuis quelques années, et Michael pense qu'il a été découvert.

Pour cela, ils s'enfuient donc de la soirée, et se réfugient à l'ambassade britannique. Où ils sont accueillis par l'ambassadeur Henry Claymore, incarné par Tony Bonner (Les Voisins, Summer Bay, Cop Shop), ainsi que par sa femme Margo Claymore, jouée par la sublime Jenny Agutter (Call The Midwife, Monday Monday, And The Beat Goes On) très connue pour son rôle de Jessica 6 dans le film de L'Âge de Cristal de 1976 et c'est là que cet épisode crée une petite surprise, car il y a un troisième occupant de l'ambassade : le docteur Lynch qui est interprété par Michael Anderson Jr. (Street Legal, Romance Théâtre, Les Chroniques Martiennes) qui lui aussi jouait dans le film de L'Âge de Cristal de 1976 et incarnait le rôle de Doc. C'est décidément le temps des retrouvailles dans Arabesque depuis deux épisodes. Nous avons aussi Warwick Sims (Hôpital Central, L'Homme qui Tombe à Pic, Against The Wind) qui joue le rôle de la victime Jack Kendall et ami de Michael, et enfin nous avons le grand Bernard Fox (The Jefferson, K2000, Passions) le célébrissime Docteur Bombay de la série Ma Sorcière Bien-Aimée !

L'acteur est mort en 2016. N'oublions pas également Eric Braeden (Wonder Woman, Supercopter, La Conquête de L'Ouest) le très célèbre Victor Newman de la série Les Feux de l'Amour et qui ici joue un agent de la police Est allemande. L'histoire du meurtre sur fond d'espionnage n'est pas nouvelle, et n'est pas des meilleures, mais pour le coup de théâtre du coupable disons que ça passe bien. Par contre l'épisode manque de rythme, et ça c'est assez dommage. Mais la fin très émouvante rattrape ce détail. J'aime beaucoup lorsque Jessica demande à Michael d'aider Greta, et que celui-ci lui répond qu'ils y travaillent déjà. Bon épisode donc, avec cette singularité d'avoir deux acteurs du film de L'Âge de Cristal de nouveau réunis à l'écran.

Retour à l'index


5. MEURTRE SANS PUBLICITÉ
(CORNED BEEF & CARNAGE)

Résumé :

Jessica rend une visite à sa nièce Victoria et son mari Howard. Victoria travaille désormais dans une agence de publicité. Son patron, Larry Kinkaid, qui doit décrocher un gros contrat, demande à Victoria de coucher avec le client pour décrocher le fameux contrat. Victoria refuse et démissionne après une discussion houleuse. Le soir venu, Victoria repasse au bureau pour parler à Kinkaid, mais elle le trouve mort. Et c'est elle qu'on accuse du meurtre. Jessica va devoir mener son enquête pour la disculper malgré les réticences du lieutenant Spoletti.

Critique :

Jessica retrouve sa nièce Victoria, toujours interprétée par Genie Francis, et désormais également son mari Howard, lui aussi toujours incarné par Jeff Conaway. Rappelez-vous ils étaient apparu dans le troisième épisode de la saison 1 intitulé 'Qui se Ressemble, s'Assemble', Howard se produisait dans un club de travestis et il avait été accusé d'un meurtre. Cette fois-ci, dans cet épisode on inverse les rôles et c'est ici Victoria qui est accusée du meurtre de son patron : Larry Kinkaid, joué par Richard Kline (NYPD Blues, Marié Deux Enfants, Amour Gloire et Beauté). Jessica doit alors convaincre le lieutenant Spoletti, interprété par James Sloyan (Les Feux de l'Amour, La Vie à Cinq, Docteur Quinn Femme Médecin), de lui laisser mener l'enquête pour disculper sa nièce que tout accuse. À noter que James Sloyan reviendra plusieurs fois dans la série tout d'abord avec un autre personnage : C. W. Butterfield, puis sous le personnage récurrent de Robert Butler.

Spoletti accepte avec réticence et laisse 24h à Jessica pour trouver le coupable. Qui de Aubrey Thornton, joué par David Ogden Stiers (Stargate : Atlantis, Dead Zone, Les Anges du Bonheur), ou de Leland Biddle, incarné par Peter Haskell (The Law And Harry McGraw, Dynastie II : Les Colby, Ryan's Hope) très connu des séries américaines, ou encore de la superbe Christine Clifford, incarnée par Susan Anton (Alerte à Malibu, New-York Unité Spéciale, Stop Susan Williams) a tué Kinkaid. Peut-être que le gardien de la sécurité Jim Ingram, joué par Warren Berlinger qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série, ne dit pas toute la vérité, ou alors peut-être que cela pourrait être aussi Myron Kinkaid, interprété par Bill Macy (Nothing in Common, La Loi de Los Angeles, Hanging In), le frère de la victime qui hérite de l'agence de publicité pourrait l'avoir tué.

Ou alors le client de Kinkaid : Grover Barth, incarné par Ken Swofford qui était déjà apparu dans un épisode précédent sous le rôle de Leo Kowalski, et qui avait des vues sur Victoria en l'incluant dans le contrat qu'il allait signer avec Kinkaid . Jessica découvrira d'ailleurs qu'il est en faillite, et finira par trouver le vrai coupable sous le regard bienveillant au final du lieutenant Spoletti. La scène de l'interrogatoire de Leland Biddle avec Jessica et le lieutenant Spoletti est juste une merveille, rien que cette scène, elle vaut l'épisode. De plus, on ne s'ennuie pas, donc c'est du tout bon.

Retour à l'index


6. L'OR DES MORTS
(DEAD MAN'S GOLD)

Résumé :

Jessica, alors qu'elle fait ses emplettes avec le docteur Seth Hazlitt à Cabot Cove, tombe sur une vieille connaissance : David Everett. Ce dernier est associé avec son propre neveu et 3 autres jeunes personnes pour trouver un trésor qui permettrait à David de se sortir de ses ennuis financiers. Mais, alors que Coby Russell et sa petite amie Alexandra Bell se disputent le soir chez Jessica, en la ramenant à l'hôtel, Coby laisse Alexandra seule sur la route après une nouvelle dispute. Le lendemain matin, Amos vient annoncer à David, qu'Alexandra a été retrouvée morte sur la route menant à Cabot Cove.

Critique :

Jessica retrouve un vieil ami d'enfance, qui est incarné par Leslie Nielsen qu'on ne présente plus, le célèbre Lieutenant Frank Drebin de la saga des Y a T-il Un Flic ? Et qui apparaît pour la seconde fois dans la série, la première fois étant dans la saison 1 dans l'épisode 14 où il jouait un capitaine de bateau de croisière. Grâce à lui, nous apprenons plusieurs choses sur Jessica déjà son nom de jeune fille : MacGill, mais nous le savions grâce à l'épisode 14 de la saison 1 déjà, puisque son frère portait ce nom, mais si nous savions que Jessica avait un frère, lors d'une discussion sur le bateau avec David, on apprend qu'elle a également des sœurs. Que nous n'avons pas encore vues dans la série. David Everett est donc un escroc et a mis une nouvelle combine en place, en prétendant avoir trouvé un trésor, ce qui lui permettrait de résorber ses dettes auprès de ses créanciers.

Malheureusement, un drame se passe on tente de tuer l'un des membres de son équipe de plongeurs : Bill Ainsley, joué par John Laughlin (NCIS Enquêtes Spéciales, Retour sur la Côte Ouest, The White Shadow), et juste après c'est au tour d'une autre plongeuse d'être tuée : Alexandra Bell, interprétée par Julia Montgomery (Le Monde Merveilleux de Disney, Magnum, On Ne Vit Qu'une Fois). Son petit ami, Coby Russell, joué par J. Eddie Peck (Kyle XY, La Force du Destin, Les Feux de l'Amour) très connus pour ses rôles dans les séries Dynastie et Dallas, Coby a donc laissé Alexandra seule sur la route après une autre dispute et le lendemain elle est retrouvée tuée. Alors que Jessica envisage un moment que ce soit David, à cause de sa sortie nocturne au même moment que le meurtre, mais très vite elle trouve qui est le coupable. Et cela en la personne de Susan Ainsley, jouée par Wendy Kilbourne (Jack Killian L'Homme au Micro, Nord et Sud, Riptide), qui l'a tué non pas pour avoir plus d'argent avec la part du trésor, mais parce qu'elle était jalouse d'elle et qu'Alexandra n'arrêtait pas de se moquer d'elle.

C'est un joli épisode et on sent vraiment une grande affection de la part de Jessica envers David, et on sent qu'elle serait prête à tout lui passer. On peut imaginer d'ailleurs pendant un moment que Jessica fut amoureuse de lui. Elle l'avoue même à demi-mots dans l'épisode et on la sent vraiment sous le charme de David. Très bon épisode, en espérant que la série continue sur cette lancée.

Retour à l'index


7. MEURTRE À LA UNE
(DEADLINE FOR MURDER)

Résumé :

Haskell Drake journaliste et ami de Jessica vient au journal de Lamar Benett pour protester contre une interview de Jessica que le journal a remaniée. Mais alors qu'il se dispute avec Benett, Drake a une attaque cardiaque. Jessica vient lui rendre visite à l'hôpital, puis va voir Lamar Benett qui l'invite à une soirée pour pouvoir discuter avec elle. Une autre dispute éclate pendant la soirée entre Benett et son rédacteur en chef Walter Revere, et Benett s'écroule mort. C'est un meurtre, et Jessica est soupçonnée par la jolie lieutenant Caruso. Entre le fait d'être suspecté et Drake qui demande à Jessica de l'aider d'écrire l'article du siècle sur Benett, elle va devoir mener l'enquête et élucider le meurtre de Benett.

Critique :

Une nouvelle enquête pour Jessica pour se disculper et pour aider son vieil ami : Haskell Drake, joué par Harry Guardino qui est déjà apparu dans la série sous le personnage du lieutenant Novack. Ici, il joue le rôle d'un grand reporter qui est méprisé par un directeur de journal : Lamar Benett, incarné par Peter Mark Richman (Hôtel, K2000, Dynastie) très connu pour son rôle de C. C. Capwell dans la série Santa Barbara. Benett a une dispute avec Drake et ce dernier fait une crise cardiaque qui l'envoie à l'hôpital, Jessica vient le voir. Un peu plus tard, elle va voir Benett pour discuter avec lui, celui-ci lui donne rendez-vous à une soirée pour discuter avec elle. Mais au cours de celle-ci, Benett meurt et c'est un meurtre. Qui l'a tué ? Peut-être Walter Revere, incarné par Tim O'Connor (Wonder Woman, K2000, Matt Houston) le très célèbre docteur Huer de la série Buck Rogers.

Ou bien alors un des enfants de Revere : son fils Perry Revere, joué par Ken Olin (Brothers & Sisters, Nos Plus Belles Années, Falcon Crest) ou alors peut-être la fille de Revere : Eleanor Revere, interprétée par Katherine Cannon (Beverly Hills, MatlockFather Murphy). Ou cela pourrait être également Kay Garrett, incarnée par Sydney Walsh (Les Feux de L'Amour, Nash Bridges, Melrose Place), la petite amie de Perry Revere et dont le vrai père est Lamar Benett. Dans les autres rôles nous avons William Smith (Wildside, L'Agence Tous Risques, L'Âge de Cristal) qui joue le rôle de l'homme de main de Benett : Clyde Thorson, nous trouvons également Eugene Roche (Magnum, Webster, Lenny) très connu des séries US et qui joue le rôle de Billy Simms l'ami de Lamar Benett. Nous avons également Glynn Turman (Mr. Mercedes, The Red Line, Murder) qui interprète Stan Lassiter.

L'épisode traîne un peu en longueur et je trouve que le personnage de Haskell Drake fait vraiment cliché, du surcroît l'acteur Harry Guardino en fait des tonnes : notamment les scènes à l'hôpital où il a son cigare dans la bouche et où l'on y croit pas du tout ! On voit un type gesticuler juste pour dire à la caméra, regardez-moi je suis ici. Mais ça ne fonctionne pas, le personnage est insipide à souhait, dommage. Par contre on peut tout de même avouer qu'on s'attendait à quelqu'un d'autre pour l'auteur du meurtre, mais ce n'est pas ce qui sauve l'épisode. Ni même la très séduisante Gretchen Corbett (OtherWorld, Magnum, Deux Cent Dollars Plus Les Frais) très connue des séries US et qui joue ici le rôle de la lieutenant Caruso, pour une fois que nous avons une policière ça fait du bien, à noter aussi la présence de la magnifique Mary Wickliffe (Les Feux de L'Amour, Melrose Place, Côte Ouest) qui est habituée à jouer les rôles d'infirmière dans les séries US, comme dans cet épisode, mais qui a une présence indéniable.

Retour à l'index


8. À CHACUN SA MÉTHODE
(MAGNUM ON ICE)

Résumé :

Alors en vacances à Hawaï pour aider une vieille amie qui a faillie se faire tuer. Jessica se retrouve à enquêter pour également disculper le détective qui était sur l'affaire de son amie Pamela Bates : Thomas Magnum. Ce dernier a poursuivi et tiré sur un homme qui est mort : Paul Mayfield. Jessica qui est une amie de Higgins, décide alors de mener l'enquête pour disculper Magnum. D'autant qu'un autre meurtre est commis sur la personne d'Arthur Houston.

Critique :

Un épisode particulier, puisque la première partie de celui-ci a commencé dans la série Magnum : Saison 7, épisode 8 intitulé 'Magnum à la Une' ('Novel Connection' en version originale). Et que sur le DVD de la version française, pour cet épisode vous avez droit au générique de Magnum. Nous retrouvons donc Tom Selleck dans son célèbre rôle du détective privé Thomas Magnum, cette deuxième partie laisse place à Jessica pour l'action pourrait-on dire, puisque Magnum passe la majeure partie du temps de l'épisode en prison. Bien évidemment, qui dit Magnum dit Jonathan Higgins toujours interprété lui aussi par John Hillerman. Il prêtera main forte à Jessica pour démêler toute cette affaire. Dans les autres rôles nous trouvons Andrew Prine qui était déjà apparu dans un épisode précédent d'Arabesque, nous avons également Stephanie Faracy (Murder, Devious Maids, Desperate Housewives) qui incarne Amy Salyer, nous avons bien évidemment Kwan Hi Lim qui joue toujours son rôle du lieutenant Tanaka, nous trouvons John McMartin (New-York Police Judiciaire, Chroniques de San Francisco, La Belle et la Bête) et enfin nous avons aussi Dorothy Loudon (It's A Business, La Force du Destin, Dorothy) qui pour l'anecdote avait remplacée Angela Lansbury dans une pièce de Broadway : Sweeney Todd.

En guest star nous retrouvons Jared Martin que nous ne présentons plus, et Jessica Walter qui était déjà apparue dans la série. La fin est particulièrement amusante lorsque Magnum dit à Jessica que si elle ne prend pas de licence de détective privé, il n'achètera pas de machine à écrire. Le reste de l'épisode passe sans problème, il y a un résumé du premier épisode, mais c'est dommage que Universal n'ai pas mis la première partie dans le coffret d'Arabesque, à moins qu'il ne soit dans un DVD ultérieur avec les téléfilms : à vérifier. Mais cela m'étonnerait, lorsque l'on voit que pour les épisodes cross-over de L'Homme Qui Valait Trois Milliards et de Super Jaimie édités eux aussi par Universal, qu'il faut acheter les deux coffrets pour avoir les histoires complètes. Dans les anecdotes de tournage de ce cross-over surtout pour la première partie, mentionnons le fait que Larry Manetti qui joue Rick, avait détesté travailler avec Angela Lansbury, car il racontait que celle-ci l'avait prise de haut, et qu'elle se considérait, de son point de vue, au-dessus de lui en ce qui concerne la notoriété et qu'elle le lui avait fait sentir. Et qu'elle ne lui adressait pratiquement pas la parole.

Une fois encore dans cet épisode, nous avons plusieurs suspects possibles, même si le capitaine de police Frank Browning, incarné par Ramon Bieri qui était déjà apparu dans Arabesque, en veut particulièrement à Magnum. Un joli cross over donc, et rien que d'entendre le générique de Magnum, au début de l'épisode, ça met du baume au cœur !

Retour à l'index


9.  LE JOURNALISTE A JETÉ L'ANCRE
(OBITUARY FOR A DEAD ANCHOR)

Résumé :

Paula Roman une présentatrice tv vient voir Jessica à Cabot Cove pour lui demander de participer à une émission qui ferait son portrait. Jessica accepte, mais au lieu de Paula, c'est Kevin Keats le présentateur d'une émission d'investigations qui débarque. Le lendemain matin, Keats par en bateau et sous les yeux d'Amos, le bateau explose. Une pléthore de journalistes débarquent à Cabot Cove, le maire demande à Jessica de résoudre l'affaire pour qu'ils repartent. Elle commence son enquête avec Amos et découvre que Keats est vivant, c'est Douglas Helman producteur de l'émission qui est mort dans l'explosion. Jessica va devoir trouver le meurtrier.

Critique :

Un épisode vraiment pas terrible, la série nous ayant déjà habitué à mieux. Cette fois-ci, Jessica reçoit une équipe de télévision après qu'elle ait accepté qu'on fasse son portrait à Cabot Cove. Démarchée par Paula Roman, incarnée par Kathleen Lloyd (Diagnostic : Meurtre, Equal Justice, Magnum), c'est en fait Kevin Keats, interprété par Chad Everett (Undercovers, Manhattan AZ, Les McKenna), qui arrive avec son équipe de télévision à Cabot Cove. Ce dernier est surtout spécialisée avec une émission dans l'investigation pour confondre ses invités dans des affaires pas très nettes. Avant de partir à Cabot Cove, il se dispute avec le producteur de son émission Douglas Helman, joué par Robert Pine (Charmed, NCIS Enquêtes Spéciales, Finding Carter) le célèbre Sergent Getraer de la série Chips et surtout qui est le père de l'acteur Chris Pine le nouveau capitaine Kirk des films de StarTrek de JJ Abrams.

Arrivé à Cabot Cove, Keats part en bateau et celui-ci explose, mais à la place de Keats c'est Douglas Helman dont on repêche le cadavre. En fait Keats et Helman avaient mis au point un stratagème pour permettre à Keats d'aller voir un informateur pour sa dernière émission qui portait sur un trafiquant de drogue amateur d'art. Il était prévu qu'il fasse croire qu'il partait en bateau, alors que cela aurait été Helman et Keats aurait pu rendre visite à son informateur pas loin de Cabot Cove. Qui est le coupable ? La femme de Keats : Judith, interprétée par Abby Dalton (Hôtel, Falcon Crest, Hennesey), ou alors Richard Abott, incarné par Robert Lipton qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série. Mais ce sera quelqu'un d'autre, quelqu'un que personne n'aurait soupçonné une fois de plus : Nick Brody joué par Mark Stevens (The Law and Harry McGraw, Big Town, Les Deux Font la Paire) un acteur très célèbre dans les années 50 avec la série Martin Kane Private Eye et dont il interprétait le rôle principal, l'acteur est mort en 1994.

En effet, Nick Brody était dépassé et usé et la production allait se séparer de lui, ainsi en tuant l'un des producteurs de l'émission de Keats, il pensait qu'on le garderait car c'était celui qui avait le plus d'expérience dans une émission de tv. Ce qui est surprenant, c'est la froideur avec laquelle Brody raconte cela, comme si cela avait été une chose normale, et demande d'une façon tout à fait machinale à Jessica de lui laisser réécrire son script pendant qu'elle appelle le shérif. Nous retrouvons évidemment Tom Bosley dans le rôle d'Amos et cette fois-ci nous avons le docteur Wylie Graham toujours joué par Robert Hogan. Seth Azlitt étant parti dans sa famille. Et nous découvrons le deuxième prénom de Jessica et à quoi correspond le 'B' : il s'agit de Béatrice. Épisode moyen donc, vous vous ennuierez en le regardant.

Retour à l'index


10. COMÉDIE DE L'ASSASSIN
(STAGE STRUCK)

Résumé :

Jessica vient rendre visite à un couple d'ami acteurs de théâtre : Julian Lord et sa femme Maggie Tarrow. Ils répètent une nouvelle pièce, mais Maggie n'est pas tranquille et a peur de quelque chose. Alors que c'est sa doublure, Barbara Bennington, qui monte sur scène pour assurer son rôle le premier soir de la représentation, celle-ci meurt au cours de l'entracte. Le chef de police Merton P. Drock chargé de l'enquête demande alors l'aide de Jessica pour résoudre ce meurtre.

Critique :

Bon épisode, Jessica va devoir mener l'enquête pratiquement seule, car le chef de police Merton P. Brock, interprété par John Schuck qui était déjà apparu dans un épisode précédent d'Arabesque, est plus préoccupé par sa carrière d'acteur et le rôle à tenir que par sa carrière de policier. De plus étant un néophyte total, il demande purement et simplement à Jessica d'élucider le meurtre de Barbara Bennington, incarnée par Ann Turkel (K2000, Tonnerre Mécanique, L'Île Fantastique), et la tentative de meurtre sur son amie Maggie Tarrow, interprétée par Eleanor Parker (La Croisière s'Amuse, Des Agents Très Spéciaux, L'Île Fantastique) très grande actrice connue pour son rôle dans le film La Mélodie du Bonheur et qui est morte en 2013. Jessica va devoir trouver la raison pour laquelle Barbara fut tuée, et c'est à cause d'un secret de son amie Maggie.

Celle-ci 30 ans auparavant a eu un enfant avec Julian Lord, joué par Edward Mulhare qui est déjà apparu dans un épisode précédent de la série lui aussi, et va découvrir que l'affaire est liée à cela. La fin, avec le dénouement est juste terrible pour Jessica et son amie Maggie. À noter que dans cet épisode, nous découvrons comment Jessica a fait la connaissance de son mari Frank : elle était décoratrice de théâtre et lui accessoiriste ou quelque chose dans le même style, et c'est ainsi qu'ils se sont rencontrés. L'épisode est fluide et passe sans qu'on s'en aperçoive, il y a quelques bonnes scènes comme celle de Julian et d'Alexander Preston, interprété par Dan O'Herlihy lui aussi déjà vu dans un épisode précédent de la série, et qu'ils se confient mutuellement que le chef de police imitait Hercule Poirot de façon lamentable. L'épisode tente de faire porter les soupçons sur Larry Matthews, incarné par Shea Farrell (Le Retour des Incorruptibles, The Law and Harry McGraw, Ally McBeal) très connu pour son rôle de Mark Danning dans la série Hôtel, et les autres soupçons sont pointés sur Pru Mattson, incarnée par Christopher Norris (Tapper John M. D., La Croisière s'Amuse, Santa Barbara), mais nous n'y croyons pas un seul instant et à vrai dire on ne sait pas bien sur qui on peut porter nos soupçons au fil de l'épisode.

Bref, on passe un bon moment avec celui-ci. Petit détail amusant : c'est John Astin qui a réalisé l'épisode, rappelons que celui-ci interprétait le rôle de l'agent immobilier Harry Pierce dans le show et qui a été arrêté pour meurtre dans l'épisode 10 de la saison 2. Peut-être que c'était pour passer derrière la caméra que l'acteur a voulu quitter son rôle qui commencer à devenir récurrent dans la série.

Retour à l'index


11. LA NUIT DU CAVALIER SANS TÊTE
(NIGHT OF THE HEADLESS HORSEMAN)

Résumé :

Dorian Beecher raccompagne sa petite amie à la porte de sa maison, en repartant il voit un cavalier sans tête avec une citrouille à la main qu'il lui balance. Dorian pense qu'il s’agit d'une plaisanterie de Nate Findley. Le lendemain matin, Jessica arrive et Dorian lui explique qu'il a dit à sa petite amie, Sarah, que Jessica était sa mère à cause du père de Sarah. Le soir, Dorian se dispute avec Findley au bar, et plus tard Dorian revoit le cavalier sans tête. Le Lendemain, on trouve le corps de Nate Findley décapité. Dorian est accusé du meurtre. Jessica va devoir mener l'enquête pour faire sortir Dorian de prison.

Critique :

Et revoilà le cavalier sans tête ou si vous préférez la légende de Sleepy Hollow. Alors oubliez immédiatement le film de Tim Burton avec Johnny Deep, nous sommes à des années lumières de ça. Ici, c'est un grand ami de Jessica, nommé Dorian Beecher et qui est joué par Thom Bray (Harry, La Croisière s'Amuse, Au Fil des Jours) surtout connu en France pour son rôle de Murray Bozinsky dans la série Riptide, et qui fait passer Jessica pour sa mère. Ceci pour pouvoir courtiser Sarah Dupont, incarnée par Karlene Crockett qui était déjà apparue dans un épisode précédent d'Arabesque. En effet, le père de Sarah : Edwin Dupont, interprété par Fritz Weaver (New-York Police Judiciaire, La Force du Destin, Les Chroniques Martiennes), est très pointilleux sur la condition sociale des petits amis de sa fille Sarah. Dorian est sans arrêt chahuter par un rival : Nate Findley, incarné par Barry Williams (The Bradys, Les Routes du Paradis, S Club 7 à Hollywood), qui sera la victime dans cet épisode et à qui on coupera la tête.

Nate Findley étant une personne détestable, plusieurs suspects sont possibles : le dentiste Penn Walker, joué par Charles Siebert (Xena La Guerrière, Trapper John M. D., La Croisière s'Amuse) ou bien encore Dorn Van Stotter, interprété par Guy Stockwell (Columbo, L'Homme qui Tombe à Pic, Insight), nous avons aussi Charlotte Newcastle, jouée par Hope Lange (Knight & Daye, La Plantation, Hôtel), et qui aurait une bonne raison de le tuer. Jessica finira par trouver qui est l'assassin en menant son enquête toute seule, car une fois encore, le shérif qui est sur l'affaire, n'est vraiment pas une lumière et pour le shérif Sam Rankin, interprété par Doug McClure (L'Homme à la Rolls, L'Homme qui Tombe à Pic, L'Île Fantastique) très connu pour son rôle de Kyle X. Applegate dans la série Loin de ce Monde, tout est déjà claire : c'est Dorian le meurtrier.

L'épisode n'est pas très réussi, entre la pseudo ambiance d'horreur avec la légende du cavalier sans tête, qui ne prend vraiment pas car c'est très mal mis en scène, et ce n'est pas parce que l'on met une petite musique lugubre que cela fait tout. Ou le fait que le personnage de Thom Bray : Dorian est vraiment insipide. Il est totalement transparent, et nous retrouvons l'histoire du type amoureux d'une femme qui ne l'aime pas, et celle qui l'aime, à savoir, la serveuse Bobbie, jouée par Judy Landers (La Croisière s'Amuse, La Loi de Los Angeles, Madame's Place), est totalement invisible pour Dorian.  Bref, aucune originalité nulle part. À noter pour la petite anecdote que cet épisode marquait la réunion de Doug McClure et Guy Stockwell qui avait joué avant dans deux films ensemble. Bref, un épisode qui ne restera pas gravé dans les mémoires, peut-être avait-il été diffusé pour Halloween. Juste une dernière chose, Jessica est resplendissante dans cet épisode, visiblement Angela Lansbury devait être bien reposée ou revenait de vacances, car son visage est lumineux et elle paraît en pleine forme. Cela fait très plaisir de voir notre J. B. Fletcher ainsi. Dommage que l'épisode ne soit pas meilleur.

Retour à l'index


12. LE CADAVRE VOYAGE EN PREMIÈRE
(THE CORPSE FLEW FIRST CLASS)

Résumé :

Jessica part en avion pour prendre des vacances en Angleterre. Jessica voyage avec des personnalités comme par exemple l'actrice Sonny Greer. Pendant le vol, on découvre son garde du corps mort, mais en plus on lui a aussi volé un collier de pierres précieuses qui vaut une véritable fortune. Jessica va devoir mener l'enquête avec l'inspecteur Errol Pogson de Scotland Yard. Ils trouvent le coupable, mais Jessica trouve que quelque chose cloche. Elle découvrira la supercherie et résoudra l'énigme.

Critique :

Encore une énigme bien alambiquée, et qui plus est tortueuse car elle se décompose en deux parties bien distinctes : le vol et le meurtre. Jessica part en avion en vacances en Angleterre. À bord, elle voyage avec des personnalités comme la vedette de cinéma Sonny Greer, interprétée par Kate Mulgrew (Warehouse 13, Mercy, HeartBeat) la célèbre capitaine Janeway de la série StarTrek Voyager. Celle-ci se fait voler un collier de perles précieuses d'une très grande valeur, et on assassine en même temps son garde du corps. Heureusement, Jessica a fait la connaissance avant de monter dans l'avion de l'inspecteur Errol Pogson, joué par David Hemmings (L'Agence Tous Risques, Magnum, Le Père Dowling) le très célèbre Docteur Charles Henry Moffett de la série Supercopter. Celui-ci va donc mener l'enquête avec Jessica pour trouver qui est le voleur et qui n'est autre que Otto Hardwick, interprété par Robert Walker Jr. (StarTrek TOS, Dallas, L'Homme qui Tombe à Pic) très connu et qui est malheureusement mort en 2019 à l'âge de 79 ans.

Ce dernier s'accuse également du meurtre et l'inspecteur Pogson part donc avec lui pour l'emmener à Scotland Yard. Heureusement, Jessica comprendra rapidement qu'en fait Pogson et Hardwick sont complices pour le vol du collier. Néanmoins, ils ne sont pas les assassins du garde du corps de Sonny Greer. Jessica réussira tout de même à trouver le coupable. Nous vous en laissons la surprise. On s'ennuie vite, et les pseudos rebondissements avec le faux collier, l'assassin qui ne l'est pas, le policier qui est véreux, etc. même si ça fait beaucoup d'événements à l'écran, c'est en réalité bien ennuyeux. Seule la fin est un peu amusante, lorsque Gunnar Goble, joué par Pat Harrington Jr. qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série et qui a tanné Jessica pendant tout le vol pour qu'elle lise le script de son film, lorsqu'elle lui dit qu'il est mauvais. Gunnar répond à la question de la douane si il a quelque chose à déclarer, il répond : « oui, un futur bide ! ». Bref, l'épisode aurait pu être un mieux, malgré une énigme assez compliquée à trouver.

Retour à l'index


13. L'HOMME À LA VOIX RAUQUE
(CROSSED UP)

Résumé :

Jessica est malade et alitée tandis qu'un ouragan se déchaîne sur Cabot Cove. Grady s'occupe d'elle. Un soir, alors qu'elle veut passer un coup de téléphone, des interférences ont lieu sur sa ligne et Jessica entend deux hommes qui parle d'un contrat pour assassiner quelqu'un. Seth Hazlitt et Grady sont dubitatifs lorsque Jessica leur raconte ça. Le lendemain soir, Jayde Rogers est assassiné dans sa demeure. En aidant Amos dans son enquête, ce dernier trouve le tueur présumé : mais il est mort, lui aussi. Jessica pense alors savoir qui est l'auteur des meurtres, mais le vrai tueur vient s'en prendre à elle. Heureusement, grâce à un beeper de Seth, la police arrive à temps pour le coincer.

Critique :

Bon épisode qui une fois de plus nous met bien dans la mauvaise direction en ce qui concerne le tueur. Par contre, l'histoire du téléphone qui interfère avec un autre et le fait que Jessica entende une conversation à longue distance est un peu tiré par les cheveux. Cela aurait été avec des Talkie Walkie à la limite, mais le téléphone fixe, c'est bizarre. Enfin bref, clouée au lit à cause de sa sciatique, et aidée par Grady, toujours incarné par Michael Horton, ce dernier est dubitatif quant à l'histoire que Jessica raconte, pareil pour le docteur Seth Hazlitt, toujours interprété par William Windon. Elle fait alors appel au shérif Amos, toujours joué par Tom Bosley, pour qu'il enquête sur un meurtre qui aura lieu le soir même. Mais malheureusement, Amos lui aussi sceptique n'arrive pas à empêcher le meurtre de Jayde Rogers qui serait mort en surprenant un cambrioleur. Jessica dit alors à Amos que c'est l'un des fils qui a commandité le crime, mais lequel ?

Est-ce Gordon, incarné par Tony Dow (Still The Beaver, Never Too Young, Mr. Novak), ou bien alors Adam, joué par James Carroll Jordan qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série, ou alors est-ce Morgan, interprété par Sandy McPeak (La Loi de Los Angeles, Brigade de Choc à Las Vegas, Simon et Simon). Heureusement, Grady sera aidé par la jolie nièce du défunt : Leslie Cameron, incarnée par Stephanie Dunnam (Papa Bricole, Dynastie, L'Amour en Héritage), qui grâce au journal de son oncle qu'elle a caché va grandement aider Jessica. Cette dernière reconnaît l'homme à la voix rauque qui était le commanditaire : il s'agît de Gordon, à cause de sa femme Dody, jouée par Colleen Camp (Tom, Roseanne, Dr House), qui possède un chat et comme son mari est allergique cela lui modifie la voix. L'intrigue est telle que personnellement, j'ai pensé dès le début que c'était Leslie la coupable et qu'elle utilisait Grady pour détourner les soupçons, mais ce n'est pas le cas.

Tout s'embrouille, lorsqu'on retrouve le tueur, Abel Gorcey incarné par Henry Brandon (Max La Menace, Le Virginien, Au-Delà du Réel) mort lui aussi. Jessica comprend alors un peu tard qui est le commanditaire mais celui-ci se présente chez elle pour la tuer, heureusement grâce à un beeper de Seth, la police arrivera rapidement pour l'arrêter. Et Jessica jouera les entremetteuses avec Grady et Leslie. À noter que cet épisode est un petit clin d'œil au film Raccrochez C'est Une Erreur (Sorry Wrong Number en version originale) avec en vedettes Barbara Stanwyck et Burt Lancaster de 1948 où une femme malade cloîtrée chez elle et qui tente de téléphoner à son mari entend une conversation où quelqu'un doit être tué le soir même. Au fil de son enquête et du recoupement des informations, elle se rend compte qu'en fait c'est elle qu'on cherche à assassiner. N'hésitez pas à regarder ce film, si vous le pouvez. Bon épisode donc, mais parce que l'intrigue est encore bien ficelée comme souvent dans Arabesque.

Retour à l'index


14. MEURTRE EN LA MINEUR
(MURDER IN A MINOR KEY)

Résumé :

Jessica est bien au chaud chez elle, et nous raconte l'histoire d'un roman qu'elle doit corriger : Meurtre en La Mineur. Celui-ci raconte l'histoire de Michael Prentice, musicien, celui-ci accuse son professeur de musique Tyler Stoneham d'avoir plagié une de ses compositions. Mais Stoneham le rembarre et le soir venu Michael vient au collège pour récupérer secrètement ses compositions. Tandis qu'il observe une manifestation dehors, il entend des éclats de voix et alors qu'il va fouiller dans les tiroirs de Stoneham, Michael se fait prendre par l'agent de sécurité avec le cadavre de Stoneham juste à côté de lui. Ses amis décident de mener l'enquête pour le disculper. Chad en enquêtant découvre que Stoneham utilisait des mélodies volées sous le pseudo d'Adam Guilbert, et découvre le meurtrier.

Critique :

Un épisode spécial, après que Jessica fut immobilisée dans son lit pendant toute la durée de l'épisode précédent, cette fois-ci elle apparaît juste pour nous raconter une histoire d'un roman qu'elle doit corriger. Soit Angela Lansbury avait pris ses vacances, où alors, l'actrice avait peut-être d'autres choses à tourner. Aussi, cette fois-ci ce ne sera pas notre J. B. Fletcher nationale qui sera l'héroïne de cet épisode, mais 3 jeunes gens (dans le vent ?) : Michael Prentice, joué par Paul Clemens (Quincy, Jessie, Washington Police) acteur qui n'a pas eu une grande carrière télévisuelle, nous avons ensuite Chad Singer, interprété par Shaun Cassidy (Breaking Away, Matlock, Hôpital Central) qui s'est reconverti dans la production par la suite sur des séries comme New Amsterdam ou encore Blue Blood ou bien La Famille Carver. Enfin la dernière du trio est la petite amie de Chad : Jenny Coopersmith jouée par Dinah Manoff (Les Craquantes, State of Grace, La Maison en Folie).

Elle et Chad vont devoir mener l'enquête sur le meurtre du professeur Stoneham, incarné par George Grizzard et qui était déjà apparu dans un précédent épisode d'Arabesque. Celui-ci volait des mélodies à ses étudiants mais également des paroles de sa compositrice : Reagan Miller, jouée par Jennifer Holmes (Superminds, L'Homme qui Tombe à Pic, Newhart), qu'il revendait ensuite à un producteur de spectacles : Max Hellinger interprété par Herb Edelman et qui était déjà apparu dans deux épisodes de la série et notamment l'épisode pilote. Mais Stoneham n'exploitait pas seulement ceux-ci, il volait aussi le travail de son assistant : le professeur Harry Papasian, joué par René Auberjonois (Mme Columbo, Wonder Woman, Drôles de Dames) très connu pour son rôle d'Odo dans la série StarTrek Deep Space Nine, mais qui est également un grand acteur de doublage de dessins animés comme Ben Ten, Les Schtroumpfs, Les Snorky, Johnny Quest, etc.

Quelques suspects potentiels donc, d'autant que nous avons aussi la femme de Stoneham : Christine, incarnée par la sublime Karen Grassle (Hôtel, La Croisière s'Amuse, Gunsmoke) très célèbre pour son rôle de Caroline Ingalls dans la série La Petite Maison dans la Prairie, qui pensait que son mari la trompait car il s'absentait souvent. Grâce à un petit détail, Chad va trouver qui est le meurtrier en reconstituant la scène, et l'histoire se termine assez bien. Si l'histoire est pas mal, et l'intrigue assez bonne, c'est un peu dépourvu d'intérêt de ne pas voir Jessica Fletcher mener l'enquête, il faut savoir que le show réutilisera ce système plusieurs fois dans la série et surtout dans les saisons suivantes, totalisant ainsi 14 épisodes en tout et pour tout qui racontent une histoire d'un livre. On n’est pas encore arrivés.

Retour à l'index


15. PARLONS VRAI
(THE BOTTOM LINE IS MURDER)

Résumé :

Kenneth Chambers est le présentateur vedette d'une émission qui démonte des produits de consommation de la vie courante. Jessica rend visite à ses amis Jayne Honig et son mari Steve qui est le producteur de l'émission de Kenneth Chambers. Alors qu'ils dînent ensemble le soir même, Steve les abandonne pour retourner travailler aux studios. Peu après on trouve Kenneth Chambers mort, Steve est accusé du meurtre. Jessica va devoir mener l'enquête aux côtés du lieutenant Lou Flannigan pour trouver le vrai coupable.

Critique :

Et un nouveau meurtre qui se passe dans le monde du show business et de la télévision. Mais le spectacle doit continuer comme toujours. Jessica vient rendre visite à une vieille amie : Jayne Honig, incarnée par Judith Chapman (Les Dessous de Palm Beach, Les Feux de L'Amour, Des Jours et des Vies) très connue des séries américaines, celle-ci est mariée avec Steve, interprété par Robert F. Lyons (Matt Houston, Roswell, Esprits Criminels) lui aussi un second rôle très connu des séries US, en voyant son visage vous le reconnaîtrez immédiatement. Steve est le producteur de l'émission du très célèbre Kenneth Chambers, joué par Rod McCary (Shell Game, L'Île Fantastique, Pour L'Amour du Risque), un présentateur qui démonte des produits de consommation en direct à la tv, et qui fait chanter ses victimes pour qu'elles lui versent des pots de vins si elles ne veulent pas se faire détruire en direct devant des millions de téléspectateurs.

Alors qu'ils dînent ensemble le soir même, Steve quitte la table et retourne travailler aux studios, peu après on découvre le cadavre de Chambers et c'est Steve qu'on accuse. Son ami Robert Warren, incarné par Morgan Stevens qui est déjà apparu plusieurs fois dans la série, lui trouve un avocat pour le défendre. C'est le lieutenant Lou Flannigan, interprété par Barry Corbin (Washingtoon, Boone, Dallas) lui aussi très connu des séries américaines, qui mène l'enquête. Malheureusement c'est un policier incompétent et c'est Jessica qui se retrouve à mener l'enquête. Elle a plusieurs suspects possible comme Lynette Bryant, incarnée par la superbe Adrienne Barbeau et qui était déjà apparue dans un autre épisode de la série, nous avons ensuite Clare Henley, incarnée par Pat Klous (La Croisière s'Amuse, L'Île Fantastique, Embarquement Immédiat) et qui marque la dernière apparition à l'écran de l'actrice qui a arrêté sa carrière après ce dernier rôle, et enfin il y a aussi l'accessoiriste Ryan Monroe, joué par Brian Matthews (Santa Barbara, La Croisière s'Amuse, Des Jours et des Vies).

Seulement le problème, c'est que rapidement dans cet épisode on devine qui a tué Chambers, et oui, peut-être pas pour la raison à laquelle on pourrait le croire, mais c'est une évidence de qui est le tueur. Notons tout de même en guest le célèbre George Takei le très connu capitaine Sulu de la saga StarTrek TOS ! Et qui joue ici le rôle de l'agent d'entretien Bert Tanaka qui collectionne les ordures des gens célèbres. C'est d'ailleurs grâce à son aide qu'elle va coincer le tueur, et nous ne sommes pas surpris une seconde en découvrant son visage. Dommage, épisode pas génial, vraiment dommage. Il est à noter que cet épisode a été réalisé par le fils d'Angela Lansbury : Anthony Pullen Shaw, et à part des épisodes de la série où joue sa mère, il n'aura pas une grande carrière de réalisateur, ni d'acteur.

Retour à l'index


16. MEURTRE AVANT LE COMBAT
(DEATH TAKES A DIVE)

Résumé :

Jessica rend visite à son ami le détective Harry McGraw. Ce dernier est dans une nouvelle combine, un ancien truand mort qu'il connaissait et lui devait de l'argent lui a laissé son boxeur dont il était le manager pour le rembourser. Harry demande à Jessica de lui avancer de l'argent pour faire un combat qui lui permettrait de rembourser Benny Falcon avec qui il a des ennuis. Peu après, Jessica reçoit un coup de téléphone : on lui apprend qu'elle est la manager du boxeur de McGraw et que ce dernier est en prison pour le meurtre de Wade Talmadge. Jessica va devoir mener l'enquête pour disculper Harry.

Critique :

Épisode avec une durée exceptionnellement longue de presque 1H10, et pour cause, nous retrouvons à nouveau le pire détective privé : Harry McGraw, toujours incarné par Jerry Orbach. Or, cet épisode est l'épisode pilote via la série Arabesque qui va lancer le spin-off de celle-ci : The Law and Harry McGraw en cette année 1987. Qui malheureusement n'aura pas le succès escompté et s'arrêtera au bout d'une saison et de seulement 16 épisodes, bien évidemment nous reverrons après la fin de sa série Harry McGraw à nouveau dans Arabesque. Jerry Orbach continuera ensuite sa carrière à la tv dans diverses séries jusqu'à sa mort en 2004. Nous retrouvons donc un autre personnage connu dans la série et qui côtoie McGraw sans le vouloir : le lieutenant Casey, toujours interprété par Ray Girardin. L'acteur reviendra d'ailleurs dans un autre épisode de la série mais sous un autre personnage. Dommage qu'il n'ait pas conservé son rôle de lieutenant Casey jusqu'au bout.

Là aussi Ray Girardin a continué sa carrière et est mort à l'âge de 84 ans en 2019. Il faut noter dans cet épisode la kyrielle de guests présentes : notamment Ernest Borgnine (Oceano, La Croisière s'Amuse, Future Cop) le célébrissime Dominic Santini dans la série Supercopter. L'acteur est mort en 2012 à l'âge de 95 ans. Il interprète ici le rôle de Cosmo Panzini le directeur de la salle de boxe. Notons aussi Adam West (L'Île Fantastique, Pour L'Amour du Risque, The Clinic) là aussi le très très connu Batman de la série de 1966 et qui s'est ensuite spécialisé dans le doublage de dessins animés. L'acteur est mort en 2017 à l'âge de 88 ans. Il joue dans cet épisode le rôle de Wade Talmadge la victime. Nous avons aussi LeVar Burton (Christy, Trapper John M. D., Perception) lui aussi très célèbre pour son rôle de Geordi La Forge dans la saga StarTrek Next Generation. Et qui joue ici le rôle d'un reporter Dave Robinson qui cherche à faire un article incendiaire sur Talmadge pour venger son père que Talmadge a complètement détruit, il pourrait être un bon suspect.

Mais il a un alibi fourni par sa petite amie : Pam Collins, jouée par Lynne Moody (Hôpital Central, Côte Ouest, Hooker). Un autre suspect serait possible, il s'agit de Dennis McConnell, incarné par Bradford Dillman qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série et qui reviendra dans de nombreux autres. En effet, McConnell aurait pu monter le coup avec la femme qui est amoureuse de lui : Lois Ames, incarnée par Caren Kaye (La Croisière s'Amuse, Hôtel, Simon et Simon), et que McConnell avait mis dans lit d'Harry. Mais ce n'est pas McConnell non plus. Dans les autres seconds rôles nous trouvons John Amos (Rick Hunter, Future Cop, Washington Police) qui incarne Doc Penrose qui entraîne le boxeur que Harry a donné à Jessica : Blaster Boyle, joué par Harold Sylvester (Les Experts Miami, Mariés Deux Enfants, Campus Show) et enfin nous avons Michael McGrady (Beyond, Ray Donovan, Southland).

Ce qui est étrange, c'est que cet épisode pilote laisse vraiment Harry en retrait, et c'est Jessica qui est sur le devant de la scène. Il est certes à l'origine de la combine foireuse qui comme à son habitude va mettre Jessica dans la panade, mais sinon à part le début où il raconte sa mésaventure, on ne le voit pas beaucoup. De plus l'épisode n'est pas particulièrement bon, et sa durée plus longue qu'à l'accoutumée le rend ennuyeux et longuet. Je n'arrive pas à comprendre qu'on ai pu lancer une série avec celui-ci. Mais bon, le sort à de toute façon depuis longtemps scellé le destin de la série avec McGraw. Sans aucun doute, un épisode qui aurait pu être mieux, avec McGraw il y avait de quoi faire et plus intéressant de mon point de vue, dommage que cela n'ait pas été mieux exploité.

Retour à l'index


17. LA COULEUR DE LA MORT
(SIMON SAYS, COLOR ME DEAD)

Résumé :

Jessica est amie avec Simon Thane, un peintre de Cabot Cove de renommée internationale. Alors qu'elle dîne chez lui un soir, tout se passe à merveille. Mais le lendemain matin, Simon est retrouvé mort poignardé dans son atelier. On accuse alors Irene Rutledge leur cuisinière, qui est rentrée dans l'heure où a été commis le crime avec sa robe tâchée du sang de Simon. Amos l'arrête mais Jessica croit en son innocence, elle va donc mener l'enquête avec Amos pour la disculper.

Critique :

Bon, ce n’est pas terrible encore comme épisode qui à nouveau se déroule à Cabot Cove, c'est pire qu'une ville mal famée avec tous ces meurtres qu'il y a. Cette fois-ci nous faisons la connaissance d'une autre célébrité de Cabot Cove : Simon Thane, interprété par Foster Brooks (Mork & Mindy, Switch, Adam-12), libraire et peintre de renommée internationale et dont les peintures valent une fortune. Il est également un ami de Jessica, et c'est donc avec une grande tristesse qu'elle apprend son meurtre le lendemain matin d'un dîner chez eux la veille au soir. Amos toujours incarné par Tom Bosley, doit alors mener l'enquête. Très vite, la suspecte est la servante qui vient faire la cuisine chez les Thane : Irene Rutledge, interprétée par Tess Harper (Breaking Bad, Crash, Demain à la Une), car celle-ci est rentrée chez elle à peu près à l'heure du meurtre et elle avait sa robe tâchée du sang de Simon Thane.

De plus, elle avait des dessins d'elle de Simon et on trouve un tableau représentant une jeune femme qui posait nue pour Simon. Amos pense qu'il s’agit de Irene, mais Jessica n'y croit pas et mène l'enquête, elle découvre d'abord qu'elle n'est pas Irene Rutledge mais une amie d'elle et que son fils Tommy, incarné par Chris Hebert (OtherWorld, Supercopter, Sacrée Famille), est en fait celui d'Irene Rutledge qu'elle a adopté illégalement pour l'élever, Irene étant morte. Jessica et Amos commencent alors à soupçonner une autre personne : Cash Logan qui a été en prison pour meurtre et a en sa possession un tableau de Simon Thane, il est joué par Steve Inwood (Le Voyageur, Spenser, Matlock), mais celui-ci est en fait le père de Tommy. Dans les autres suspects possibles viennent alors la femme de Simon, elle-même, incarnée par Diane Baker (Unscripted, Dr House, L'Île Fantastique), mais ce n'est pas elle, elle était réellement amoureuse de son mari.

Viennent ensuite Felix Casslaw, interprété par Leonard Frey (Claire de Lune, Mr. Sunshine, Mr. Smith) le propriétaire de la galerie où Simon vend ses toiles et dont Felix ne se cache pas pour signer les toiles de Simon pour qu'elles prennent plus de valeur. Enfin nous avons le couple des Selby avec George, joué par Dick Sargent (Down To Eath, Drôles de Dames, Le Riche et le Pauvre) le célébrissime deuxième Jean-Pierre de la série Ma Sorcière Bien-Aimée, et nous avons aussi sa femme Carol, incarnée par Ann Dusenberry (Life With Lucy, Les Enquêtes de Remington Steele, L'As de la Crime), qui se révélera être le modèle de Simon pour ses nues. Jessica trouvera qui est le meurtrier malgré le fait qu'encore une fois les pistes soient bien brouillées. L'épisode traîne un peu et on s'ennuie vite, nous voyons Seth Hazlitt toujours joué par William Windom qu'un bref moment, et nous découvrons malgré tout Amos sous un autre jour. Il y a aussi un joli instant d'émotion lorsque Jessica vient dans l'atelier après la mort de Simon et qu'elle dit à voix haute qu'il faut réussir à se séparer des souvenirs qui font mal des êtres disparus, on sent alors à ce moment qu'elle pense à Frank, son mari décédé. Et sinon, la fin est aussi assez amusante, mais malheureusement ça ne relève pas du tout l'épisode.

Retour à l'index


18. À MOURIR DE RIRE
(NO LAUGHING MURDER)

Résumé :

Un duo de comiques à succès se déchire et se sépare, au bout de plusieurs années ils ne peuvent plus ni se supporter ni se même s'adresser la parole. Jessica est amie avec l'un d'eux : Murray Gruen. Elle participe à un dîner où leur entourage a fait en sorte de les réunir pour la soirée. D'autant que leurs enfants respectifs sont amoureux l'un de l'autre. Mais la soirée se passe mal, notamment à cause d'histoires d'argent dont Murray et son ancien acolyte Mack Howard s'accusent mutuellement de vol. Peu après, Murray reçoit un coup de couteau dans le dos et est blessé. Jessica va devoir mener l'enquête car le sergent de police Wylie Ledbetter qui arrive est un jeune et parfait néophyte en matière de crime. Car le lendemain matin, Jessica découvre le corps de Phil Rinker pendu dans le cellier. Ce serait un suicide, mais Jessica trouve que quelque chose ne va pas. Elle va découvrir qui est le meurtrier.

Critique :

Un autre épisode pas génial, cela vient du fait pour commencer de son intrigue cousue de fil blanc, et ensuite des protagonistes qui sont dans cette histoire. Pour faire court, Jessica est l'amie de Murray Gruen, incarné par Buddy Hackett (Action, L'Homme qui Tombe à Pic, McMillan & Wife), qui formait un duo de comiques avec son partenaire : Mack Howard, joué par Steve Lawrence (Le Juge et le Pilote, Night Gallery, Police Stroy) surtout connu comme chanteur et qui avait interprété le générique de Ma Sorcière Bien-Aimée en version originale. Il est d'ailleurs à noter que les deux comédiens sont réellement des comiques renommés aux USA et qu'ils étaient régulièrement invités dans les plus grands shows. Buddy Hackett est mort en 2003 à l'âge de 78 ans. Mais revenons à notre histoire, le duo de comiques s'est donc embrouillé au fil des années puis s'est finalement séparé.

Les deux hommes ne pouvant plus se souffrir. Lors d'un dîner qui les réunis avec tous leurs amis : Phil Rinker, joué par Arte Johnson (La Croisière s'Amuse, Glitter, Tribunal de Nuit) lui aussi un comique renommé et grand doubleur de dessins animés l'acteur est mort en 2019 à l'âge de 90 ans. Il y a aussi Farley Pressman, interprété par George Furth (Docteur Quinn Femme Médecin, La Petite Maison dans la Prairie, Bonanza), la femme de Mack Howard, Trudy jouée par Pat Crowley (Dynastie, Amour Gloire et Beauté, Port Charles), la petite amie de Murray, Norma incarnée par Sheree North (Matlock, Les Craquantes, Seinfeld), et enfin les enfants des deux comiques, la fille de Murray, Corrie jouée par Beth Windsor (Un Suspect Trop Séduisant, Flash, Capitol) et son petit ami le fils de Mack Howard, Kip incarné par : George Clooney, himself (Les Sœurs Reed, Enquête Privée, Roseanne) ! M. Nespresso ou M. Urgences à votre convenance a commencé et continue dans les séries tv à l'heure actuelle, il joue déjà aussi mal que d'habitude d'un avis très personnel. Il suffit de se rappeler du film Batman et Robin avec lui en vedette.

En fait, l'histoire tient à une embrouille pour de l'argent et dès le dîner à table, en fait, on comprend immédiatement l'intrigue et ce qui va se passer après. On sait immédiatement également que Murray a simulé son attaque ça se sent à 300km. Jessica va devoir une fois de plus mener l'enquête car le policier qui vient sur place est un tout jeune sergent, Wylie Ledbetter interprété avec sincérité par David Knell (Invisible Man 2001, AFL, Mr. Sunshine), qui ne connaît rien au meurtre ni grand-chose au métier de policier d'ailleurs ! Néanmoins plein de bonne volonté ce dernier fera tout pour aider Jessica à trouver le coupable. Jessica découvrira d'abord qu'il y a escroquerie à propos de royalties sur des ventes de cassettes vidéo et que l'escroc est aussi le meurtrier. Comme je l'ai dit, là aussi, lors du dîner on comprend qui et pourquoi. Dommage. C'est un épisode qui une fois encore ne resteras pas dans les annales. On attend mieux de la série.

Retour à l'index


19. RÉGLEMENTS DE COMPTES
(NO ACCOUNTING FOR MURDER)

Résumé :

Grady travaille comme comptable dans une nouvelle société de courtage et d'investissement. Jessica lui rend visite. Après qu'ils aient dîné ensemble, et que Grady retourne à sa société pour y finir un travail, il trouve un de ses patrons : Ralph Whitman, mort. Grady se retrouve être le principal suspect, et également suspect dans une affaire d'escroquerie de sa société. Jessica va alors devoir mener l'enquête aux côtés du lieutenant Hanratty pour savoir qui a tué Whitman et qui est l'escroc qui est sans doute la même personne.

Critique :

Bon épisode qui prévaut par son ambiance un peu particulière et surtout la composition des acteurs jouant dedans, et notamment la prestation de Barney Martin (Seinfeld, Daddy Dearest, Sydney) qui incarne le lieutenant Timothy Hanratty et qui immédiatement sympathise avec Jessica et tombe sous son charme. Et grâce au fait que Timothy soit un policier humain, sensible, à l'écoute et pas du tout obtus : cela va considérablement aider Jessica à résoudre le meurtre de Ralph Whitman, interprété par Michael Tolan (New-York Police Judiciaire, Kojak, Cannon) l'acteur est mort en 2011 à l'âge de 85 ans mais reviendra dans Arabesque sous un autre personnage. Ici, il joue le rôle d'un des deux patrons de Grady, toujours incarné par Michael Horton, l'autre étant le froid Paul Carlisle, joué par James Noble (First Impressions, Benson, The Doctors) qui a ici une interprétation de son personnage juste exceptionnelle.

On le dévoile de suite : c'est lui le tueur, mais cette fois-ci, Jessica a affaire à un meurtrier très intelligent qui immédiatement se rend compte de l'erreur qu'il a commise et qui le confond. Il ne lui reste plus alors qu'à éliminer Jessica, heureusement et c'est un autre fil rouge de cet épisode, le fantôme des lieux, incarné par Paul Comi (Alerte à Malibu, Les Feux de l'Amour, Côte Ouest) viendra la sauver in-extremis. Notons d'ailleurs une excellente qualité du doublage français avec la voix et les intonations de Carlisle sont juste rendues à la perfection, et on sent le tueur froid qui en voulait réellement à son partenaire en escroquerie de le faire chanter. Tout ceci nous ramène au fait que Grady choisi vraiment mal ses employeurs, vu qu'à chaque fois il a des histoires avec. Dans les autres seconds rôles on citera Ron Masak qui est déjà apparu dans un épisode précédent de la série et dont ce sera la dernière apparition sous un personnage ordinaire avant de devenir le rôle récurrent du shérif Metzger dans les prochaines saisons d'Arabesque.

Nous avons ensuite Geoffrey Lewis (L'Agence Tous Risques, Falcon Crest, X-Files : Aux Frontières du Réel) très connu des séries américaines pour jouer souvent les rôles de méchants, ici il interprète un inspecteur du fisc, Lester Grimshaw, qui pense que Grady est un escroc comme ses patrons. Il y a d'ailleurs une scène savoureuse lorsque Grimshaw interroge Grady sur l'opération Neptune et que c'est Jessica qui répond à sa place et que Grimshaw lui rétorque qu'il n'interroge peut-être pas le bon Fletcher. Excellent. Nous avons aussi Patty McCormack (Hôpital Central, Greek, Les Soprano) dans le rôle de Lana Whitman la femme du défunt et qui fait elle aussi un chantage à Carlisle pour avoir de l'argent. Vient ensuite Kate Vernon (The Morning Show, Condor, Heroes) qui joue la secrétaire Connie Norton. Et enfin Tom McFadden (Côte Ouest, Dallas, Rick Hunter) dans le rôle de l'agent de sécurité Harry Caldwell.

À noter que l'un des deux créateurs de la série : Richard Levinson est mort quelques jours avant la diffusion de cet épisode d'une attaque cardiaque. Il était mentionné dans les crédits pour une participation à l'épisode lors de la première diffusion mais que celle-ci fut retirée aux diffusions suivantes. C'est le monde du show business. Ambiance particulière donc, car la ville de New-York est particulièrement mise en avant avec des jolis plans de la ville, et l'épisode commence avec la chanson New-York New-York de Frank Sinatra en version instrumentale. L'épisode passe rapidement et on ne s'ennuie à aucun moment, c'est fluide, ça coule, c'est juste parfait.

Retour à l'index


20. LES VOIX D'OUTRE-TOMBE
(THE CEMETERY VOTE)

Résumé :

Harry Stevens enfonce les portes d'une fourrière avec sa camionnette pour aller examiner la voiture de son fils qui s'est tué parait-il dans un accident. Mais Harry pense qu'on l’a assassiné. Très vite il est violemment maîtrisé par le shérif adjoint Wayne Beeler. Heureusement, le shérif Orville Yates arrive à temps pour calmer son adjoint. Jessica vient rendre visite à Linda Stevens qui est la veuve de Jimmy, le fils de Harry. C'est au tour d'Harry de se faire tuer. Jessica doit mener l'enquête face à des policiers corrompus pour trouver le meurtrier du père et du fils.

Critique :

Un épisode moyen, car l'on devine en plein milieu de l'épisode qui est l'assassin si l'on est observateur. En effet, celui-ci commet une erreur fatale, et qui sera d'ailleurs cette erreur qui fera que Jessica le confondra. Sur fond d'histoire de meurtres d'amis à elle, entre autres chose Harry Stevens, incarné par John McLiam (Les Routes du Paradis, Falcon Crest, Dynastie), qui pensait avoir trouvé une preuve dissimuler par son fils Jimmy qui a été lui aussi assassiné. Elle fait équipe avec David Caroll, interprété par Bruce Davison (Rick Hunter, Harry et les Henderson, Seinfeld) très connu pour son rôle du sénateur Kelly dans les films X-Men de Bryan Singer. Malheureusement, lui aussi est corrompu comme le shérif Yates, joué par Ed Lauter (Equalizer, Compte à Rebours, Walker Texas Ranger) très connu des séries US lui aussi, tout comme l'adjoint du shérif Yates l'est aussi : Wayne Beeler, incarné par Jeff Yagher (Six Feets Under, StarTrek Voyager, Live Shot) le célèbre Kyle Bates de la série V de 1984.

Difficile donc pour Jessica de pouvoir enquêter sereinement, d'autant que hélas pour elle le capitaine Ernest Lenko, interprété par Mitchell Ryan qui était déjà apparu dans un épisode précédent de la série, a les mains liées et ne peut rien faire sans prévenir le shérif Yates car ce n'est pas sa juridiction.  Dans les autres seconds rôles, notons la présence notable de Charlene Tilton (La Croisière s'Amuse, Laverne et Shirley, Hôtel) la célébrissime Lucy Ewing de la série Dallas. Nous avons dans les autres seconds rôles : Ellen Bry (Hôpital St. ElseWhere, La Croisière s'Amuse, Boston Justice), et Joseph Campanella qui était déjà apparu dans un autre épisode d'Arabesque et qui ici fait le rôle de George McDaniels un ami des Stevens. Le titre de l'épisode, pour l'anecdote fait référence à des affaires de trucages d'élections comme nous avons eu le cas également dans notre pays : des gens qui étaient morts et qui auraient votés pour le candidat au poste alors qu'ils sont au cimetière, six pieds sous terre.

La magie des politiciens véreux. L'épisode est, je trouve, construit bizarrement du début à la fin et on a du mal à percevoir la finalité de l'intrigue. Évidemment ensuite lorsque tout est dévoilé on comprend pour l'affaire de corruption des forces de polices locales, etc. mais bon c'est amené de façon étrange. De plus, il y a quelques longueurs qui sont gênantes et gâchent vraiment.

Retour à l'index


21. ERREUR JUDICIAIRE
(THE DAYS DWINDLE DOWN)

Résumé :

Jessica est à Hollywood. Après avoir mangé avec son agent, et qu'elle soit remontée dans sa chambre d'hôtel, une employée du restaurant vient la voir. Georgia Wilson, qui a entendu l'éditeur de Jessica lui parler de ses affaires résolues avec la police, lui demande de l'aide pour son mari qui a fait 30 ans de prison pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Jessica va alors mener l'enquête avec Rod Wilson le fils de Georgia et Sam son mari pour tenter de résoudre cette vieille affaire de meurtre.

Critique :

Il est bien cet épisode. Alors que l'on pourrait croire que l'on va s'ennuyer du fait que Jessica s'occupe d'une affaire de meurtre ou de suicide, on ne sait pas trop au début de l'épisode, vieille de 30 ans : on pourrait se dire que ça va être rasoir et surtout cousu de fil blanc, car comment pourrait-elle résoudre une énigme dont elle n'était pas une des protagonistes et dont elle ignore tout. Mais au final, les pièces du puzzle s'imbriquent parfaitement les unes dans les autres et l'intrigue est finement ficelée. Avec en prime une fin d'épisode chargée d'émotion, donc c'est vraiment très bien. Cette fois-ci Jessica aide donc Georgia Wilson incarnée par Martha Scott (Les Routes du Paradis, Hôtel, Dallas) très connue pour son rôle de la maman de Steve Austin dans les séries L'Homme qui Valait 3 Milliards et surtout Super Jaimie. Ce qui est assez inhabituel, ici, c'est la façon dont Jessica arrive sur cette affaire, en effet, Georgia vient la voir directement après qu'elle l'ai entendue parler avec son agent que Jessica résolvait des affaires criminelles.

Elle lui demande son aide pour son mari Sam Wilson, joué par Jeffrey Lynn (Côte Ouest, Suspense, My son Jeep), qui a passé 30 ans de sa vie en prison pour un meurtre qu'il n'a pas commis et qui se laisse mourir car il n'arrive pas à résoudre son affaire. Sam explique à Jessica que son patron avait projeté de se suicider, mais lui avait demandé son aide pour faire croire à un cambriolage qui aurait mal tourné et qu'il se serait fait tuer par le voleur, pour ainsi que sa femme et son fils reçoivent la prime d'assurance qu'il venait d'augmenter à 250 milles dollars. Lorsque Sam est arrivé dans la maison de Malcolm Jarvis, son patron, celui-ci était déjà mort. Sam a pris les 10 000 dollars offerts par M. Jarvis pour son aide et a brûlé la lettre où il lui demandait de maquiller son suicide en meurtre. Malheureusement, c'est Sam qui s'est retrouvé accusé, et malgré ses efforts et ceux de son fils Rod, interprété par Art Hindle qui était déjà apparu dans un précédent épisode de la série, ils ne sont tombés que sur des impasses.

Jessica reprend donc tout depuis le début et commence avec le fils du mort : Sydney Jarvis, incarné par Richard Beymer (Twin Peaks : The Return, StarTrek : Deep Space Nine, Paper Dolls), qui cache des choses. Vient ensuite l'ancienne secrétaire de Jarvis : Thelma Vantay, jouée par June Havoc (Au-Delà du Réel, Les Incorruptibles, Willy) qui est morte en 2010 à l'âge de 97 ans et dont ce sera les derniers rôles dans Arabesque. Elle aussi avait des choses à cacher, puis nous avons Dorothy Hearn Davis, interprétée par Susan Strasberg (Bizarre Bizarre, 200$ Plus les Frais, Toma). Ce qui au final vaudra qu'on tire sur Jessica pour lui faire peur. Grâce au lieutenant de police de l'époque de l'enquête sur la mort de Jarvis, le lieutenant Richard Webb, incarné par Harry Morgan (Blacke's Magic, La Croisière s'Amuse, M. A. S. H.), elle saura que c'est la même arme qui a tué Jarvis qui a servie à tirer sur elle.

Ce qui va lui permettre de démêler toute cette affaire, et le suicide de Jarvis, sera en fin de compte plus complexe qu'il n'en avait l'air. Belle intrigue donc, mention spéciale pour Richard Beymer qui est vraiment excellent dans cet épisode. Et grâce à Jessica les Wilson ont une jolie fin, pleine d'émotion comme je l'ai déjà dit plus haut. On se laisse prendre par l'intrigue et on ne voit pas le temps passer, c'est du tout bon. À noter pour l'anecdote que les morceaux de films en noir et blanc utilisés pour les souvenirs du suicide de Malcolm Jarvis proviennent du film Strange Bargain qui raconte cette histoire et dont les acteurs : Martha Scott, Jeffrey Lynn, et Harry Morgan reprennent dans l'épisode d'Arabesque les rôles des personnages qu'ils avaient dans le film. Ils reprennent leurs rôles respectifs. Cet épisode d'Arabesque est en fait une suite directe de ce film, que je vous conseille donc de visionner avant l'épisode d'Arabesque. Hélas le film n'est pas disponible en français.

Retour à l'index


22. MEURTRE EN SEIZE PISTES
(MURDER, SHE SPOKE)

Résumé :

Jessica est en studio d'enregistrement pour adapter l'un de ses romans en livre audio. Dans un autre studio, un groupe est en train d'enregistrer leur dernier tube. Lorsqu'arrive le patron du studio : Randy Witworth. Le leader du groupe, Stoney Carmichael, vient le voir et lui parle d'une affaire de copies pirates de leurs chansons qui se vend sous le manteau. C'est alors que se produit une coupure de courant, et Randy Witworth est poignardé. Il meurt peu de temps après. Jessica va alors devoir mener l'enquête malgré l'entêtement du lieutenant Faraday, pour disculper son ami Greg Dalton.

Critique :

Dernier épisode de cette saison 3, et qui comme la saison 2 se termine sur un épisode qui n'est vraiment pas ce qui se fait de mieux dans la série. Néanmoins cette saison 3 comporte tout de même un peu plus de bons épisodes que de mauvais, et on le sait, il est rare qu'une série tv soit égale en qualité du début à la fin. Cette fois-ci Jessica enregistre ses œuvres dans un studio d'enregistrement pour en faire des livres audio pour les aveugles, que publie Greg Dalton, interprété par William Atherton qui est déjà apparu dans un épisode précédent de la série. Dans un autre studio d'enregistrement se trouve un groupe qui enregistre son dernier tube, et dont le leader du groupe : Stoney Carmichael, joué par Charlie Daniels (La Loi du Fugitif, The Lone Star Kid, Trunkfest) qui est un véritable chanteur célèbre de country aux états unis, se dispute avec le directeur du studio qui vient juste d'arriver, à savoir Randy Witworth incarné par Patrick Wayne (La Croisière s'Amuse, L'Île Fantastique, Shirley), à propos de cassettes audio pirates de ses chansons qui se vendent sous le manteau.

Witworth fait alors une remontrance à son ingénieur du son Al Parker, incarné par Fredric Lehne (JAG, Lost – Les Disparus, American Horror Story), qu'il soupçonne d'avoir sorti les masters des chansons et d'être à l'origine des cassettes pirates. Mais Randy se dispute également avec Earl Tuchman, joué par Michael Cole (Chips, La Nouvelle Équipe, La Croisière s'Amuse), qui fait la séance d'enregistrement de Jessica et que Randy accuse également d'être le pirate. À son bureau, Randy reçoit la visite inattendue de sa femme, Margaret interprétée par Constance Towers (Hôpital Central, Sunset Beach, Capitol), puis juste après son départ, il y a une coupure de courant et Randy est poignardé. Il meurt peu de temps après. Arrive alors le lieutenant Faraday, joué par G. W. Bailey (Major Crimes, The Closer : L. A. : Enquêtes Prioritaires, M. A. S. H.) le très célèbre lieutenant Harris dans la saga des films Police Academy avec Steve Guttenberg en vedette.

Pour ce dernier tout est claire : Greg Dalton est l'assassin car étant aveugle il pouvait se déplacer sans problème dans le noir. Jessica tente désespérément de lui faire entendre raison, mais étant légèrement misogyne, il n'écoute pas les arguments d'une femme. Jessica doit alors mener l'enquête pour disculper Greg, sa femme Nancy incarnée par Wendy Phillips (Big Love, Promised Land, Homefront) étant très inquiète, car le couteau utilisé pour le crime vient de chez eux. Jessica se demande pendant un moment si ce n'est pas Carl Anglin, joué par Michael Callan (Superboy, L'Île Fantastique, Blind Ambition), qui a des vues sur la nièce de Carmichael, Sally Ann jouée par Jonna Lee (Supercopter, Le Juge et le Pilote, Otherworld). Car Carl est arrivé juste au moment de la coupure de courant dans les studios. Au final, Jessica trouvera qui est le véritable meurtrier, et le lieutenant Faraday lui présentera ses excuses.

L'épisode est hélas lent en rythme ce qui fait que l'on s'ennuie et que nous voyons le temps passer. L'intrigue n'étant pas non plus exceptionnelle. Le coup du casque infrarouge, on se croirait dans Tonnerre Mécanique. À noter un petit détail amusant dans l'épisode, lorsque Jessica trouve la solution de l'énigme, au même moment la femme de Greg change une ampoule qui s'éclaire derrière elle comme pour dire qu'elle a eu une idée lumineuse. Malgré tout l'audience d'Arabesque était toujours au top, et c'est donc sans difficulté qu'une saison 4 allait suivre. Donc sans plus attendre, nous devrions aller retrouver Jessica pour la 4e année consécutive.

Retour à l'index