PrésentationSaison 2

Arabesque

Saison 2



1. MEURTRE AU PARADIS
(WIDOW, WEEP FOR ME)



Résumé :

Jessica vient dans un endroit paradisiaque suite à l'appel à l'aide qu'une de ses meilleures amies a fait avant de se faire assassiner soi-disant par un voleur. Jessica commence son enquête avec le chef inspecteur Claude Rensselaer et fait la connaissance d'un étrange personnage : Michael Hagarty. Celui-ci est un agent secret britannique et à eux deux vont découvrir qui est le meurtrier de l'ami de Jessica.

Critique :

Nous débutons cette saison 2 avec un excellent épisode. Nous sommes d'abord décontenancés par le fait que Jessica arrive sous une fausse identité dans l'île paradisiaque où son amie Antoinette Farnsworth, jouée par Reggie Savard, a été tuée. Très vite nous comprenons pourquoi, et Jessica commence son enquête avec l'aide du chef inspecteur Claude Rensselaer, interprété par Raymond St. Jacques (Flacon Crest, L'Homme qui Tombe à Pic, Rick Hunter) qui était déjà apparu dans l'épisode pilote d'Arabesque. Au fil de son enquête Jessica va faire la connaissance et rencontrer pour la premier fois Michael Hagarty, incarné par Len Cariou (New-York Police Judiciaire, Star-Trek : Voyager, Au-Delà du Réel L'Aventure Continue), qui deviendra un personnage récurrent de la série et aidera Jessica à de nombreuses reprises dans ses enquêtes ou parfois la mettra dans la panade.

Il faut dire que le duo à l'écran fonctionne parfaitement bien, et on a envie de les revoir ensemble. Notons dans les guests de cet épisode : Mel Ferrer (L'Âge de Cristal, Columbo, Falcon Crest) très connu des séries US et qui joue ici le directeur de l'hôtel où Jessica est descendue, nous avons également la sublime Anne Lockhart (Chicago Fire, New-York Section Criminelle, New-York Police Judiciaire) elle aussi très très connue des séries américaines et qui joue ici la fille de la défunte. Pas évident de trouver qui est le meurtrier, car plusieurs suspects sont possibles, et on peut même soupçonner le chef inspecteur Rensselaer car dans ce genre de série les flics aussi sont des tueurs comme on a pu le voir dans la première saison. Et nous n'en sommes pas loin puisqu'il s'agit du détective privé de l'hôtel : Sheldon Greenberg, joué par Howard Hesseman (Boston Justice, 70s Show, Sois Prof et Tais-Toi).

Malheureusement il se fera coincer en bonne et due forme ! L'épisode est assez chargé en émotion à cause du secret de l'amie de Jessica envers la fille qu'on lui avait enlevée. Le reste de l'épisode s'écoule de façon fluide et il n'y a pratiquement pas de temps mort. Une saison 2 qui commence réellement sous les meilleurs auspices, espérons que cela va continuer.

Retour à l'index


2. PEUT-ÊTRE QUE JOSHUA PEABODY EST MORT ICI
(JOSHUA PEABODY DIED HERE… POSSIBLY)

Résumé :

Un hôtel est en train de se construire à Cabot Cove, malgré l'opposition de la majorité de ses habitants. Mais alors qu'ils font les travaux, les ouvriers de construction tombent sur un squelette, le shérif Amos pense qu'il s'agit du cadavre de Joshua Peabody un héros mythique de Cabot Cove. L'arrêt des travaux fait venir l'initiateur du projet de l'hôtel : Henderson Wheatley qui est retrouvé mort quelques jours après son arrivée à l'endroit du squelette. Jessica et Amos commencent leur enquête. Et le FBI s'en mêle en la personne de l'agent Fred Keller. Jessica finira par trouver l'assassin.

Critique :

Second épisode réellement pas extraordinaire. Il traîne en longueur, et c'est parfois difficile d'aller jusqu'au bout. Heureusement, la fin vaut la peine d'être regardée, mais que de situations laborieuses avant d'y arriver, malgré le nombre de guests présents dans l'épisode. On peut citer : Chuck Connors (Le Cavalier Solitaire, La Malédiction du Loup-Garou, The Yellow Rose) très connu des séries américaines et qui interprète ici le rôle de l'agent du FBI Fred Keller. Ce dernier est venu à Cabot Cove pour arrêter David Marsh, incarné par Michael Sarrazin (Les Enquêtes de Nero Wolfe, Un Privé sous les Tropiques, La Plantation), David Marsh serait en réalité David Martin un fauteur de troubles d'il y a longtemps et qui aurait posé une bombe dans un tribunal qui aurait fait des morts. Nous retrouvons William Windon qui cette fois-ci a bien son rôle du personnage du docteur Seth Hazlitt, dans la version française ils se vouvoient avec Jessica mais peut-être n'est-ce pas le cas dans la version originale.

Nous avons également Tom Bosley pour le shérif Amos, enfin, nous avons Ken Swofford (Alerte à Malibu, Dallas, Simon et Simon) très connu des séries US, lorsque vous verrez son visage, vous le reconnaîtrez immédiatement ! Il joue le rôle de l'ouvrier Leo Kowalski que Jessica soupçonne un moment d'être l'auteur du meurtre de Henderson Wheatley, incarné par John Ericson (L'Agence Tous Risques, Chips, Sur La Piste du Crime), le promoteur véreux qui veut construire l'hôtel à Cabot Cove et qui doit de l'argent à tout le monde. Il est aidé par son avocat Arthur Grisworld, joué par David Sheiner (L'Homme qui Tombe à Pic, Vegas, L'Homme qui Valait 3 Milliards) qui s'enfuira à peine le meurtre commis. Et Wheatley pouvait aussi compter sur Harry Pierce, interprété par John Astin (La Cour de Récré, Brisco County, Tribunal de Nuit) le fameux Gomez de la série La Famille Addams de 1964 et qui était déjà apparu dans la saison 1 d'Arabesque.

Enfin, nous avons la sublime Meg Foster (Code Quantum, A Place Called Hollywood, Deux Flics à Miami) dans le rôle de la journaliste Del Scott et dont Jessica trouvera le terrible secret. Personnellement, j'adore cette actrice. Elle a un charme de malade. Comme je l'ai dit plus haut, l'épisode traîne vraiment par moment et c'est difficile de le regarder, mais la fin est juste délicieuse avec l'échange entre l'agent Fred Keller et le docteur Hazlitt. On se dit qu'on a bien fait de tenir jusqu'à la fin de l'épisode.

Retour à l'index


3. MEURTRE EN MATINÉE
(MURDER IN THE AFTERNOON)

Résumé :

Sur le lieu de tournage d'un soap-opéra, un acteur : Martin Grattop, dont le personnage doit mourir, refuse. Il menace la productrice, Joyce Holleran, d'appeler son avocat tandis que le réalisateur cède de ne pas le faire mourir. D'autres acteurs sont mécontents de ses choix, ce qui lui fait des ennemis potentiels. Une nièce de Jessica, Nita Cochran, fait partie du show et se demande si son rôle sera reconduit. Le soir même, Joyce est tuée et c'est la nièce de Jessica qui est accusée du meurtre. Jessica s'incruste donc dans l'enquête du lieutenant Antonelli pour démêler cette affaire.

Critique :

Une fois encore nous avons droit à un épisode qui traîne pas mal en longueur, mais dont la fin vaut le détour là encore. Et une fois encore nous avons une pléiade de guests présentes dans celui-ci. Nous commençons avec Nicholas Hammond (L'Âge de Cristal, Au-Delà du Miroir, Les Chroniques Martiennes) qui fut le Spiderman de la série tv de 1977, ensuite nous avons également Paul Burke (Columbo, Dynastie, La Croisière s'Amuse) très connu pour son rôle de C. C. Capwell dans la série Santa Barbara, nous avons aussi William Atherton (Life, Desperate Housewives, New-York Police Judiciaire) lui aussi très connu des séries américaines.  Continuons avec Robert Lipton (JAG, Walker Texas Ranger, Tonnerre Mécanique) lui aussi connu des séries us, nous avons ensuite Terry Kiser (Johnny Dynamo, L'Homme qui Tombe à Pic, Capitaine Furillo) qui interprète ici le rôle de Gordon LaMonica le réalisateur du soap-opéra.

C'est Lloyd Nolan (Los Angeles Années 30, Le Magicien, Julia) qui joue le rôle du vengeur masqué censé avoir tué la productrice Joyce Holleran, interprétée par Jessica Walter (90210 Beverly Hills – Nouvelle Génération, On ne Vit qu'une Fois, La Croisière s'Amuse). C'est donc la nièce de Jessica qui est soupçonnée, Nita jouée par Alice Krige (The Syndicate, MI-5, Scarlet and Black) très connue pour être la reine des Borgs dans la série StarTrek Next Generation, et pour laquelle Jessica va devoir mener son enquête et s'incruster aux côtés du lieutenant Antonelli, joué par Robert Walden (Brothers, Les Rues de San Francisco, Columbo) très connu pour son rôle de Joe Rossi dans la série Lou Grant. Pour les guests féminines nous avons la très jolie Tricia O'Neil (JAG, Matlock, Simon et Simon) très connue des séries us et qui était dans l'épisode pilote d'Arabesque. Il y a également Mackenzie Phillips (Au Fil des Jours, Esprits Criminels, Aux Frontières de L'étrange) dans le rôle de Carol Needom la secrétaire de Joyce Holleran.

Malheureusement toutes ces guests ne relève pas le niveau de l'épisode, c'est mou, il n'y a pas beaucoup de rythme et on a tôt fait de s'ennuyer rapidement. La seule chose intéressante une fois encore, c'est que l'on voit un peu les coulisses de tournage d'une série avec les studios, etc. Et ça, c'est vraiment intéressant. Cette fois-ci c'est Jessica qui prend les choses en main et ne laisse pas le choix au lieutenant Antonelli quant à sa participation à l'enquête. La fin est juste un délice lorsque le coupable est démasqué et que le lieutenant dit à Jessica qu'ils ont perdu la preuve qui peut l'inculper, Jessica lui suggère alors d'avoir rapidement des aveux. Épisode qui se laisse regarder, mais sans plus.

Retour à l'index


4. L'ÉCOLE DU SCANDALE
(SCHOOL FOR SCANDAL)

Résumé :

Jessica est invitée par des amis d'une université qui va lui remettre un prix. Le soir, elle participe à une soirée du docteur Jocelyn Laird. Mais celle-ci a une visite impromptue de sa fille Daphne, qui fait un scandale avec son petit ami. Le lendemain matin, Jessica en faisant son footing découvre le cadavre de Nick Fulton, le petit ami de Daphne. Le chef de police E. Griffin qui est un débutant en matière de meurtre demande l'aide de Jessica et qu'elle l'accompagne dans son enquête pour trouver le meurtrier. Leurs investigations commencent. Et un coup de fil anonyme désigne Daphne comme la meurtrière. La mère de Daphne se désigne elle aussi comme coupable, Jessica va éclaircir cette histoire.

Critique :

Un épisode pas exceptionnel, même si une fois encore j'adore la situation où pour ce meurtre dans cet épisode, à cause d'un policier novice, c'est lui qui va venir vers Jessica pour lui demander son aide et qu'elle l'épaule dans son enquête. Ainsi, Jessica, en compagnie du chef E. Griffin, joué par Jack Kehoe (La 5e Dimension, Section Contre-Enquête, Les Deux Font la Paire) qui n'a pas eu une grande carrière télévisuelle et qui malheureusement est mort début 2020, va devoir démêler le vrai du faux dans toute cette histoire. À commencer par le docteur Jocelyn Laird, jouée par Polly Bergen (Desperate Housewives, Commander in Chief, La Croisière s'Amuse), et de sa fille Daphne Clover, interprétée par Mary Kate McGeehan (Hôtel, Falcon Crest, Simon et Simon). Jessica découvre pour commencer que les soi-disant romans écrits par Daphne sont l'œuvre de sa mère qui utilise sa fille comme pseudonyme.

En effet, ses écrits universitaires ne lui rapportent rien et pour ne pas ternir sa réputation en écrivant des romans érotiques, elle a demandé à sa fille de les présenter et de faire éditer ses ouvrages sous son nom de Daphne Clover. Plusieurs personnes par intérêt envers Jocelyn Laird pouvaient avoir un mobile de meurtre comme par exemple : Ron Mercer, incarné par James Sutorius (Charmed, Sliders Les Mondes Parallèles, La Loi de Los Angeles) très connu des séries américaines, ou pourquoi pas sa femme Trish Mercer, incarnée par Darleen Carr (Simon et Simon, Magnum, Bret Maverick), qui pensait que son mari avait une liaison avec Jocelyn. Mais ce sera quelqu'un d'autre. À noter que dans les autres guests nous avons John Vernon (Supercopter, Le Rebelle, K2000) et June Lockhart (Hôpital Central, Beverly Hills, Notre Belle Famille) très très connue pour son rôle de Maureen Robinson dans la série Perdus dans L'Espace de 1965 avec Guy Williams en vedette.

June Lockhart est également la maman d'Anne Lockhart très connue des séries US. Ici dans cet épisode elle forme le couple d'amis de Jessica qui l'ont invité pour lui décerner un prix. Mais la véritable vedette de cet épisode n'est autre que le grand Roddy McDowall (Les Envahisseurs, Matlock, Le Voyage Extraordinaire) immense acteur connu pour son rôle de Cornelius dans le film La Planète des Singes de 1968 ou encore pour son rôle de Peter Vincent dans le film Vampire Vous avez dit Vampire ? Et qui, ici, joue le rôle du meurtrier par amour envers Jocelyn Laird. Même si son rôle est court, il est au top comme d'habitude. Rien que pour sa présence je mets 3 bottes à cet épisode, mais celui-ci ne compte pas parmi les meilleurs.

Retour à l'index


5. LE SOSIE DE L'ASSASSIN
(SING A SONG OF MURDER)

Résumé :

Emma MacGill une cousine de Jessica qui lui ressemble trait pour trait est soi-disant morte dans un accident de voiture. Ernest Fielding le notaire d'Emma appelle Jessica car le testament de sa cousine exige sa présence à la cérémonie funèbre. Lorsque Jessica arrive à Londres, elle a la surprise de constater que sa cousine est vivante. En fait, Emma a simulé sa mort pour que ceux qui cherchent à la tuer s'en prennent à Jessica à cause de ses parts dans le théâtre qu'elle possède. Avec l'aide de l'inspecteur Roger Crimmins Jessica va mener son enquête pour dénicher le coupable.

Critique :

On continue avec un épisode moyen, et cette fois-ci Angela Lansbury interprète deux rôles en même temps dans cette histoire. Son rôle habituel de Jessica Fletcher et celui d'une cousine Emma MacGill qui est son parfait sosie. Et, j'avoue, que cela fait vraiment très bizarre de voir Angela Lansbury dans un autre rôle que celui de Jessica. Par contre, l'épisode n'est vraiment pas top, et là encore on s'ennuie assez rapidement malgré, une fois de plus une série de guests de haute volée. En premier nous pouvons citer notre célèbre John Steed de la série Chapeau Melon et Bottes de Cuir alias Patrick Macnee et qui ici interprète le petit ami de la cousine de Jessica : Oliver Trumbull. Est-il encore nécessaire de présenter cet immense acteur ? Ensuite, nous avons la surprise de trouver également Sarah Douglas (Stargate SG-1, Les Enquêtes de Remington Steele, Falcon Crest) la très célèbre Ursa dans le film Superman II et qui est une grande actrice de doublage de dessins animés.

Néanmoins, la série faisant la part belle aux acteurs anglais, il n'est pas surprenant de la trouver ici. Pour les autres seconds rôles nous trouvons Barrie Ingham (Inspecteur Frost, Des Jours et des Vies, Pour L'Amour du Risque) qui incarne l'inspecteur Roger Crimmins de Scotland Yard et qui va aider Jessica dans son enquête pour trouver qui veut tuer sa cousine. Kristoffer Tabori (Matlock, Cluedo, London Embassy) qui interprète le notaire et amie de la cousine de Jessica et que l'on avait déjà vu dans un épisode de la saison 1 d'Arabesque. Et enfin Olivia Hussey (Lonesome Dove, Minus et Cortex, Psychose IV) qui incarne la fille d'Oliver Trumbull : Kitty. À noter pour la petite anecdote qu'Angela Lansbury au début de l'épisode sous le rôle d'Emma interprète une chanson 'GoodBye Little Yellow Bird' c'est en fait une chanson qu'elle avait déjà chantée avec son personnage dans le film de 1945 : Le Portrait de Dorian Gray. En tous cas l'épisode se laisse regarder, mais vous n'en garderez pas un souvenir impérissable.

Retour à l'index


6. HALLUCINATIONS
(REFLECTIONS OF THE MIND)

Résumé :

Jessica vient au chevet de sa grande amie Francesca Lodge qui semble avoir des problèmes psychiatriques. Quelqu'un s'évertue à faire croire à Francesca que son défunt mari est toujours vivant. Jessica mène alors son enquête et découvre des choses troublantes. Elle va mettre au point un stratagème pour découvrir qui est à l'origine de ce complot contre son amie.

Critique :

Je mets 3 bottes à cet épisode, uniquement car l'ambiance lugubre lui donne un cachet particulier qui le fait se dénoter des autres ! Sans cela, l'intrigue est cousue de fil blanc et surtout maintes fois utilisée dans les séries tv. Il n'y a pas beaucoup de temps mort et il y a toujours quelque chose qui se passe à l'écran, même si parfois c'est assez mal amené comme lorsque Scott Lodge, interprété par l'excellent Ben Murphy (JAG, Les Douze Salopards, Berrenger's) le célèbre Sam Casey de la série Le Nouvel Homme Invisible, évite de justesse d'écraser un auto-stoppeur sur la route. Mais c'est bien qu'il y ait toujours de l'action à l'écran. D'ailleurs c'est quand même une chose qui est bien faite dans cet épisode, c'est que l'on peut penser que Scott est celui qui tourmenterait sa femme pour pouvoir aller avec sa maîtresse Brooke Devon, incarnée par Janet DeMay (The New Adam-12, Les Enquêtes de Remington Steele, Nos Plus Belles Années), tout en ramassant au passage la fortune dont il hériterait.

Mais ce n'est pas lui. Ou alors est-ce le docteur Victor March, incarné par Steven Keats (La Force du Destin, Matlock, New-York Police Judiciaire), qui suit l'amie de Jessica : Francesca incarnée par Ann Blyth (La Grande Caravane, L'Homme à la Rolls, La 4e Dimension), plusieurs suspects sont possibles. Dans les autres seconds rôles nous trouvons Stacey Nelkin (Generations, The Last Convertible, The Chisholms) qui incarne la fille de Francesca et Martin Milner (Diagnostic : Meurtre, MacGyver, L'Île Fantastique) dans le rôle du Shérif Bodine qui va aider Jessica à éclaircir l'énigme de la personne qui tourmente son amie Francesca.

Retour à l'index


7. LA DAME DU LAC
(A LADY IN THE LAKE)

Résumé :

Harry dépose Jessica dans un hôtel près de Cabot Cove pour qu'elle puisse y rester une semaine seule, tranquille, pour écrire son prochain roman. Le lendemain matin, alors qu'elle se promène avec un résident de l'hôtel, elle semble assister à un meurtre en direct. Le shérif Amos arrive, mais ne retrouve pas le corps. Jessica et Amos commencent leur enquête. Peu après le corps de la femme d'Howard Crane est retrouvé. Jessica va devoir débrouiller cette affaire.

Critique :

Un très bon épisode, avec une énigme assez alambiquée pour le meurtre qui est commis dedans. Cet épisode se situant pas loin de Cabot Cove, nous retrouvons donc les protagonistes habituels de la série : Amos Tupper toujours joué par Tom Bosley, Harry Pierce toujours incarné par John Astin et qui est celui qui amène Jessica à l'hôtel où il y a le meurtre qui a lieu. Et enfin, le docteur Seth Hazlitt toujours incarné par William Windom. Pour les autres seconds rôles de cet épisode nous trouvons Laurence Luckinbill (New-York Police Judiciaire, Barnaby Jones, Los Angeles Années 30) dans le rôle d'Howard Crane et qui se retrouve accusé d'avoir tué sa femme : Carolyn, incarnée par Susan Blanchard (Young Maverick, La Croisière s'Amuse, Mr. T and Tina). Nous trouvons également Charles Frank (La Force du Destin, La Voix du Silence, Falcon Crest) dans le rôle de Kyle Jordan, le mari trompé et jaloux prêt à tuer Jack Turney, joué par Charles Taylor (K2000, Code of Vengeance, Des Jours et des Vies).

Ce dernier flirtait avec Betty Jordan, donc, interprétée par Lauren Tewes (Le Fugitif série 2000, La Croisière s'Amuse, Hôtel), nous avons également Lee Meriwether (Project : Phoenix, La Force du Destin, Les Nouveaux Monstres sont Arrivés) très connue pour son rôle du docteur Ann MacGregor dans la série Au Cœur du Temps. Nous avons également Lee Purcell (Un Tandem de Choc, Flics à Hollywood, Insight) qui joue le rôle de Joanna Benson. Jessica va réussir à démêler tout ce charabia et trouver enfin le coupable en la personne de Burton Hollis, joué par William Christopher (Des Jours et des Vies, M. A. S. H., Stalag 13), personnage assez insignifiant et que l’on n’aurait pas soupçonné un seul instant, heureusement il y aura toujours le petit détail qui le perdra. La fin de l'épisode avec la chute du tableau est assez cocasse. Très bon épisode, en grande partie dû à son énigme très corsée concernant le meurtrier.

Retour à l'index


8. COURSE ÉPIQUE
(DEAD HEAT)

Résumé :

Jessica rend visite à une de ses nièces, Tracy, qui est jockey. Elle découvre les champs de courses. Une course va commencer et c'est Carlos, le mari de Vicky une amie de Tracy qui va monter un cheval qui n'a aucune chance de gagner. Mais Carlos est malade et le gérant des chevaux, Jack Bowen, demande à Tracy de monter le cheval. Elle le fait et gagne la course, entre temps Bowen est retrouvé mort dans un box. Les ennuis commencent pour Tracy, Jessica va alors prêter main forte au lieutenant Ted Misko pour découvrir qui est l'assassin de Bowen. La pègre s'en mêle et la nièce de Jessica est accusée. Jessica n'a d'autre choix que de découvrir qui est le meurtrier.

Critique :

Un excellent épisode en grande partie dû à l'humour et au fait que le lieutenant de police Ted Misko, interprété par tenez-vous bien : Roy Thinnes (New-York Unité Spéciale, X-Files : Aux Frontières du Réel, On ne Vit qu'une Fois) le très célèbre David Vincent de la série mythique Les Envahisseurs, prenne avec dédain l'aide de Jessica. En effet, dès le premier contact, Misko en apprenant que Jessica est auteure de romans policiers la traite avec sarcasmes et nonchalance.  Mais Jessica va une fois de plus devoir s'immiscer dans l'enquête car sa nièce Tracy, jouée par Linda Grovenor (Supercopter, Magnum, Valentine), est accusée au départ d'être dans la combine d'avoir truquée la course puis Misko l'arrête pour le meurtre de Bowen, incarné par Lonny Chapman (L'Homme qui Tombe à Pic, L'Agence Tous Risques, Quincy). Alors qu'on aurait pu penser qu'il avait été tué par Vince Shackman, interprété par Norman Fell (The Boys, La 5e Dimension, Three's Company).

Évidemment Carlos Gallegos le jockey, incarné par Bert Rosario (Chicago Hope La Vie à Tout Prix, Les Enquêtes de Remington Steele, L'Homme qui Tombe à Pic) très connu des série us, qui devait monter le cheval et qui est tombé malade juste avant le départ de la course est suspect lui aussi. De même que Mike Gann, joué par Clu Gulager qui est déjà apparu dans la série auparavant, le vétérinaire qui a trafiqué la course, de même que Pat Phillips, joué par Ramon Bieri (Profiler, Urgences, Matt Houston). Que de choix dans les suspects mais ce ne sera pas l'un d'eux, non à la surprise de tous, ce sera la femme de Gallegos, Vicky, jouée par Priscilla Barnes (Les Routes du Paradis, Le Juge de la Nuit, La Croisière s'Amuse), qui au final est l'assassin. Bien joué, encore un personnage dont on ne se doutait pas que ça finirait comme cela. Les échanges entre Jessica et le lieutenant Misko sont un délice tout au long de l'épisode, par contre on peut être étonné du nombre de nièces que possède Jessica ! À noter d'ailleurs à ce propos, que Linda Grovenor qui incarne la nièce de Jessica tenait un de ses derniers rôles dans cet épisode d'Arabesque, en effet elle reviendra dans un autre épisode de la série un peu plus tard et sa carrière s'arrête là en 1990. Un très bon épisode, et qui se regarde avec un vrai plaisir. La fin est assez amusante.

Retour à l'index


9.  JESSICA DERRIÈRE LES BARREAUX
(JESSICA BEHIND BARS)

Résumé :

Jessica remplace une professeure malade pour donner un cours dans un pénitencier pour femmes. Alors qu'elle commence son cours, une détenue, Mary Stamm, sort et va voir une amie malade à l'infirmerie. Peu de temps après l'alarme se déclenche et on trouve la médecin du pénitencier, le docteur Irene Matthews morte dans son bureau. Les gardiens arrêtent Mary, mais une émeute éclate dans le pénitencier et Jessica se retrouve vite prisonnière. L'une des détenues lui demande alors de mener l'enquête pour trouver qui est le vrai coupable et éviter ainsi un drame. Un autre meurtre est commis, une course contre la montre commence pour Jessica.

Critique :

Très bon épisode qui vaut par le jeu de ses actrices et l'ambiance dans lequel il se déroule. La révolte de détenus est un thème récurrent dans les séries US, disons que c'est un bon thème pour faire un épisode plus ou moins réussi. Là, il l'est d'autant plus que c'est dans un pénitencier pour femmes que l'action se déroule. En plus, ça ne coûte pas cher à la production car tout le tournage se déroule en studio : bref, que du bénef. Alors dans cet épisode, nous retrouvons des guests stars que nous connaissons déjà et qui sont déjà apparus dans des épisodes précédents de la série comme par exemple Susan Oliver qui cette fois ici joue le rôle d'une détenue qui a le bon sens de demander à Jessica de trouver le coupable avant qu'il n'y ai un drame dans la prison. Nous avons également Linda Kelsey qui, elle, aussi est déjà apparue dans la saison 1 d'Arabesque et qui joue ici le rôle de Mary qui va se retrouver accusée du meurtre de la médecin de la prison : le docteur Irene Matthews, jouée par Janet MacLachlan (Murder One, Generations, Cagney et Lacey).

Dans les autres protagonistes nous avons la sublime Adrienne Barbeau (Hôpital Central, Le Drew Carey Show, Lîle Fantastique) dans le rôle de Kathryn qui prend la tête de la rébellion pour pouvoir s'échapper et couvrir ses manigances dans la prison. Nous avons aussi Mary Woronov (L'Âge de Cristal, Madame Columbo, Babylon 5) qui joue le rôle de la gardienne Brady. Nous avons Vera Miles (La Grande Caravane, Des Agents Très Spéciaux, Le Virginien) la très célèbre victime de Norman Bates dans le film Psychose.  Vous l'aurez compris, staff entièrement féminin il n'y a pas un seul homme durant tout l'épisode. C'est rondement mené, et Jessica se débrouille assez bien pour démêler toute cette histoire. Pratiquement pas de temps mort, peut-être une ou deux exagérations dans certaines scènes mais cela ne nuit pas au déroulement de l'épisode. Et outre l'arrêt du meurtrier, on saura surtout ce qui se passe au sein des murs de ce pénitencier. La fin est très émouvante, lorsque Jessica dit qu'elle va se battre de toutes ses forces pour que Mary ait sa liberté sur parole, et que la directrice lui répond qu'elle va faire de même.

Retour à l'index


10. L'ASSASSIN ÉTAIT AU COURANT
(STICKS AND STONES)

Résumé :

Alors qu'elle est en train de prendre son bain, Berverly Gareth entend sa radio qui se coupe. En fait, quelqu'un s'est introduit chez elle et a coupé le fusible de la prise de sa radio. Alors qu'elle va vérifier pour la remettre en état, le mystérieux inconnu remet le courant et Beverly meurt électrocutée. C'est aussi le moment où Amos prend sa retraite, remplacé par Harry Pierce. Peu après, les habitants de Cabot Cove commencent à recevoir des lettres anonymes les dénonçant pour tout et n'importe quoi. Un second meurtre est commis, Jessica mène l'enquête avec Amos.

Critique :

Encore des meurtres à Cabot Cove, finalement il ne fait peut-être pas si bon y vive que ça dans le fief de Jessica Fletcher. En tous cas, cette intrigue marque encore un excellent épisode et surtout marque un coup de tonnerre et un petit tournant dans la série. En effet, pour commencer, le shérif Amos Tupper toujours incarné par Tom Bosley prend sa retraite et c'est l'agent immobilier Harry Pierce, toujours joué par John Astin, qui le remplace. Mais alors qu'il prend à peine son poste un meurtre est déjà commis juste avant la retraite d'Amos. Beverly Gareth, jouée par Kristy Syverson, est retrouvée électrocutée dans sa baignoire. Elle a été tuée par un inconnu, peu de temps après des lettres anonymes sont envoyées dans tout Cabot Cove, dénonçant les habitants pour tout et pour rien.

Puis un second meurtre est commis, cette fois-ci c'est Elvira Tree, interprétée par Marsha Hunt (Police Story, L'Homme de Fer, Au-Delà du Réel), qui est la victime. Jessica se décide alors à mener l'enquête en compagnie de l'ex-shérif Amos. Visiblement, les meurtres sont liés à un projet de construction de maisons individuelles sur un terrain que possédait Beverly et dont elle avait illégalement rendu constructible. Et alors que nous aurions pu penser qu'il s'agissait de quelqu'un d'extérieur à Cabot Cove, c'est en fait Harry Pierce le meurtrier. Véritable coup de tonnerre car cela élimine ce personnage qui était présent dans la série depuis plusieurs épisodes. C'est très surprenant. Dans les seconds rôles pour cet épisode, nous avons Christopher Stone (Les Nouvelles Aventures de Lassie, Simon et Simon, Super Jaimie) très très connu des séries us, nous avons également Parker Stevenson (Greenhouse Academy, Alerte à Malibu, Falcon Crest) qui joue Michael un écrivain de guides touristiques et dont nous aurions pu croire qu'il serait l'assassin.

Car c'est un gentil personnage et ça aurait fait aussi un bon coup de théâtre qu'il soit le meurtrier et ainsi prendre à contre-pied son personnage, mais ce n'est pas le cas et c'est tant mieux. William Windom est bien sûr toujours là pour jouer le rôle du docteur Seth Hazlitt. Un excellent épisode donc, qui marque une petite rupture dans le petit monde de Jessica Fletcher, on croit jusqu'au dernier moment et on veut le croire que Jessica se trompe sur Harry, mais malheureusement ce n'est pas le cas. Une petite page se tourne. Et il faut saluer cette audace dans cet épisode que d'éliminer un personnage auquel on s'était un peu habitué dans la série.

Retour à l'index


11. LE MEURTRIER CREUSE SA TOMBE
(MURDER DIGS DEEP)

Résumé :

Un vol est commis la nuit dans un musée amérindien. Peu de temps après, Jessica rejoint son ami le docteur Seth Hazlitt sur un terrain de fouilles archéologiques. Mais alors qu'ils dînent, le soir, un étrange personnage fantomatique fait son apparition. Tout le monde pense qu'il s'agit de Raymond la Corneille l'indien qui souhaite chasser les envahisseurs de leurs anciennes terres. Mais peu après le personnage réapparaît et voulant l'effrayer Cynthia Armstrong lui tire dessus. On retrouve Raymond mort. Mais mort d'une chute, Jessica trouve cette mort étrange. Elle mène l'enquête avec le docteur Hazlitt.

Critique :

C'est vraiment pas génial, un épisode bien en deçà des autres. Déjà le thème prête à sourire : des fouilles archéologiques et une histoire en rapport avec un cimetière indien. Un thème mainte fois utilisé là aussi dans les séries américaines. Et qui comme à chaque fois est traité de façon grotesque. De plus, dans cet épisode, tous les indices nous sont donnés sur un plateau pour découvrir l'arnaque mise place et qui est le meurtrier de la victime. C'est Randolph Mantooth (On ne Vit qu'Une Fois, L'Homme qui Tombe à Pic, Opération Charme) qui incarne Raymond la Corneille et qui sera tué. Nous retrouvons dans les autres rôles Connie Stevens (Touche pas à Mes Filles, La Croisière s'Amuse, Scrupules) qui interprète Cynthia Armstrong, qui veut escroquer son mari pour pouvoir le quitter définitivement. Elle a donc acheté un terrain vide en secret, et en prenant des amateurs faire croire à son mari cupide que c'est un terrain archéologique très intéressant car rempli d'or.

Mais ce sont des objets volés dans un musée de son mari que les amateurs en fouilles trouvent en fait. Gideon Armstrong, qui est joué par Robert Vaughn (L'Agence Tous Risques, Coronation Street, New-York Unité Spéciale) le très célèbre Napoleon Solo de la série Des Agents Très Spéciaux, est le mari escroqué. Malheureusement, nous n'y croyons pas du tout à ces fouilles, la caverne où Jessica trouve les objets fait carton-pâte et très bidon, et le reste du terrain ressemble plus à un terrain de pique-nique qu'autre chose. L'épisode traîne en longueur et on s'ennuie. Et la scène avec le fantôme est assez ridicule. Bref, nous n'en garderons pas un souvenir mémorable, mieux vaut passer à autre chose.

Retour à l'index


12. MEURTRE UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS
(MURDER BY APPOINTMENT ONLY)

Résumé :

Jessica vient rendre visite à son neveu Grady qui travaille cette fois-ci pour la société Lila Lee Amberson qui fabrique des cosmétiques et qui fait un salon pour promouvoir ses produits. Enfin, Grady espère être embauché par la société Lila Lee grâce à son ami Todd Amberson qui est le fils du patron Norman Amberson. Mais Todd est en conflit avec son père car ce dernier sort avec une femme plus jeune que lui, ce qui ne plaît pas à Todd. Jessica connaît la nouvelle petite amie de Norman Amberson, il s'agît d'Elizabeth Gordon une de ses anciennes élèves. Norman invite à dîner Jessica le soir même, étant en retard Norman et Jessica se rendent chez Elizabeth et la trouve morte. Jessica mène l'enquête aux côtés du lieutenant Varick pour trouver l'assassin.

Critique :

Un autre épisode moyen, malgré le fait que le meurtre de cet épisode soit assez dramatique. Nous retrouvons à nouveau Michael Horton qui interprète toujours le rôle de Grady, le neveu préféré de Jessica mais qui a ici vraiment un tout petit rôle et n'est pas très présent à l'écran. Néanmoins, on peut tout de même se rendre compte que Grady galère pour trouver du travail et payer ses factures. Ce qui contraste avec le train de vie assez aisé de Jessica. Cette fois-ci il essaye de se faire embaucher dans une société de cosmétiques grâce à un ami : Todd Amberson, joué par Leigh McCloskey (Les Feux de L'Amour, Hôpital Central, Santa Barbara) très connu pour son rôle de Mitch Cooper dans la série Dallas. Et dans cet épisode d'Arabesque, sur le moment j'ai cru qu'il s'agissait de Michael Douglas tellement il en a des faux airs !

Todd est le fils de Norman Amberson le patron de la société Lila Lee Amberson, et qui est interprété par le non moins célèbre Robert Culp (Columbo, Tout le Monde Aime Raymond, Ralph Super Héros) révélé dans son rôle de Kelly Robinson dans la série Les Espions aux côtés de Bill Cosby. Et qui ici endosse à nouveau le rôle du meurtrier comme dans Columbo par exemple. Pour les autres seconds rôles nous trouvons Ann Dusenberry (La Loi est la Loi, Huit ça Suffit, Simon et Simon) dans le rôle d'Elizabeth Gordon, l'ancienne élève de Jessica qui est devenue une prostituée de luxe et qui se fera tuée par l'homme qu'elle aimait et qu'elle allait épouser : Norman Amberson. Nous avons également Herb Edelman (L'Homme à la Rolls, Côte Ouest, Matt Houston) qui incarne le lieutenant Varick et qui mènera l'enquête aux côtés de Jessica. Une fois encore, le policier est assez effacé et c'est surtout l'enquête de Jessica. Même si la fin est assez émotive, l'épisode n'est vraiment pas génial et réellement les interventions de Grady ne servent à rien en fait. Si il n'était pas là, ça ne changerait pas grand-chose. La série peut vraiment mieux faire.

Retour à l'index


13. ERREUR JUDICIAIRE - MACHIAVÉLISME
(TRIAL BY ERROR)

Résumé :

Un jeune couple a un accident de voiture. La jeune femme gravement touchée est hospitalisée et va certainement restée paralysée. Ne supportant pas cette idée, le mari Mark Lee Reynolds va noyer son chagrin dans un bar. Là, il est accosté par une jolie inconnue : Becky Anderson. Quelque temps plus tard, Mark Lee Reynolds se retrouve au tribunal jugé pour le meurtre du mari de Becky et Jessica fait partie du jury. En examinant les éléments de l'enquête, elle doit déterminer avec les autres jurés si Mark Lee Reynolds est coupable de meurtre ou si c'est de la légitime défense.

Critique :

Un très bon huis clos et qui pour une fois change des autres épisodes. Et qui nous montre une chose à laquelle nous n'aurions pas forcément pensé en regardant la série : c'est que certes au fil de ses enquêtes Jessica coince toujours des criminels mais ensuite ? Quid du jugement, est-ce que certains avec un bon avocat s'en tire ou non. C'est ce que cet épisode nous montre un petit peu. Au départ nous avons droit à ce qu'il semble être un banal accident de la circulation, le conducteur Mark Lee Raynolds, interprété par Tony Bill (Claire de Lune, Sam Cade, Washington : Behind Closed Doors), a soi-disant évité un petit garçon à vélo et en déviant est allé percuter un poteau. Stéphanie sa femme, incarnée par Diane Lander (Les Enquêtes de Remington Steele, Quincy, Shérif Fais Moi Peur!), gravement blessée est immédiatement conduite à l'hôpital d'où elle ne reviendra pas vivante.

En attendant, simplement blessé au bras son mari se rend dans un bar pour y noyer son chagrin. Il fait la rencontre de Becky Anderson, jouée par la très jolie Doran Clark (Matlock, Nightingales, Code Quantum), jolie mariée en instance de divorce avec son mari violent : Cliff Anderson interprété par Michael Swan (Santa Barbara, Amour Gloire et Beauté, The Bay). Elle le ramène chez elle, et un habitué du bar qui connaît Cliff le prévient et lorsque ce dernier se rend chez sa femme, Mark Lee Reynolds le tue en légitime défense. Voilà pourquoi il se retrouve sur le banc des accusés. Malheureusement pour lui, Jessica est le premier juré qui doit rendre le verdict, et elle va mettre à mal ce petit scénario qui n'était qu'une comédie joué par les deux complices pour que Mark Lee Reynolds puisse retourner à l'hôpital tuer sa femme. Celle-ci était riche et Mark était amoureux de Becky, il voulait l'argent et Becky. C'est intéressant la façon dont sont présentés les différents témoignages que l'on voit au fur et à mesure décortiqués par Jessica, les autres jurés n'étant là que pour aller dans son sens ou lui opposer des arguments contradictoires le temps de faire durer l'épisode.

Mais ce qu'il y a de bien c'est que l'on ne s'ennuie pas un seul instant et la fin est réellement un vrai retournement de situation surprise ! Dans les seconds rôles de l'épisode nous retrouvons : David Ackroyd (A Peaceable Kingdom, Les Routes du Paradis, Wildfire) très connu des séries US et un acteur que j'aime beaucoup avec un vrai charisme. Il joue ici le procureur Tom Casselli chargé de faire tomber Reynolds. Nous avons également Allan Miller qui était déjà apparu dans un épisode précédent d'Arabesque, et nous avons également Brock Peters (StarTrek : Deep Space Nine, JAG, Gunsmoke) très connu des séries et des films américains, qui joue ici le rôle du juré Thornton Bentley. Un excellent épisode donc, à l'ambiance vraiment différent des autres quoique rappelons un peu celui où Jessica se retrouvait prisonnière d'un pénitencier de femmes, mais l'épisode arrive tout de même à avoir une véritable identité propre. On en veut d'autres comme celui-ci.

Retour à l'index


14. SÉVICES NON COMPRIS
(KEEP THE HOME FRIES BURNING)

Résumé :

Le docteur Seth Hazlitt emmène Jessica dans un nouveau restaurant qui s'est ouvert près de Cabot Cove : Le Joshua Peabody. Mais alors qu'ils viennent de finir leur petit déjeuner, et qu'ils vont s'en aller, une série de personnes ont des malaises et tombent malades. C'est visiblement un empoisonnement. Et on a cherché à tuer quelqu'un. Jessica mène l'enquête avec Amos pour savoir qui était visé et qui est le responsable de la mort d'une innocente.

Critique :

Le meurtrier ou plutôt la meurtrière sera prise les mains dans le pot de confiture. Si l'on peut s'exprimer ainsi. Épisode pas exceptionnel qui se laisse regarder mais traîne légèrement en longueur par moment. Le docteur Seth Hazlitt toujours incarné par William Windom emmène Jessica dans un nouveau restaurant qui vient d'ouvrir à Cabot Cove. Là, ils y retrouvent Amos, toujours interprété par Tom Bosley, et ils y prennent un petit déjeuner. D'autres personnes arrivent dont deux femmes de Portland : Wilhelmina Fraser, jouée par Sharon Acker (Des jours et Des Vies, Les Feux de l'Amour, Simon et Simon), et son amie Cornelia, incarnée par Donna Pescow (Flash, La Guerre des Stevens, Loin de ce Monde), qui sera la victime d'un empoisonnement. Il est vrai que l'intrigue est pas mal car plusieurs personnes ont un mobile de vouloir tuer une autre personne qu'elle connaisse, et on ne sait pas trop qui était visé et qui peut avoir fait le coup.

Nous avons par exemple Bo Dixon, joué par William Lucking (Sons of Anarchy, JAG, Le Rebelle), qui a des griefs contre Floyd Nelson, interprété par Alan Young (Hôpital Central, Coming of Age, La Croisière S'Amuse) qui est surtout un grand doubleur de dessins-animés, car Dixon n'a pas avalé que Floyd lui vole sa clientèle. Nous avons également Ebeneezer McEnery, joué par Orson Bean (Desperate Housewives, 7 à la Maison, Docteur Quinn Femme Médecin), qui en voulait à Mercer Hawthorne, incarné par Norman Alden (Cagney et Lacey, JAG, Matt Houston), car Hawthorne prétendait avoir la preuve que McEnery avait reçu des pots de vins. Enfin nous avons Harrison Fraser III, joué par John McCook (Amour Gloire et Beauté, Les Feux de L'Amour, Le Chevalier Lumière), qui connaissait les deux femmes de Portland : l'une étant sa femme et l'autre sa maîtresse, et il était présent sur les lieux. Si ce n'est pas évidemment Alan Dupree, interprété par Henry Polic II (Webster, Cagney et Lacey, Huit ça Suffit), le cuisinier du restaurant qui voulait casser son contrat.

À noter qu'en guest star c'est Anne Francis (Columbo, Le Drew Carey Show, L'Homme à la Rolls) très connue pour son rôle de Altaira Morbius dans le film Planète Interdite et qui joue ici Margo Perry une représentante de l'autorité sanitaire. On découvre pour commencer que c'est dans un pot de confiture de fraises que le poison a été mis, et ensuite il faut trouver qui l'a mis et pourquoi. Et c'est juste une histoire de jalousie de Wilhelmina Fraser qui voulait récupérer son mari en tuant son amie Cornelia et dont elle savait qu'elle était la maîtresse de celui-ci. Nous avons droit encore à la blague de Seth Hazlitt envers Amos comme quoi Peabody est un personnage fictif et inventé de toute pièce. Un épisode pas vraiment génial, nous attendons mieux.

Retour à l'index


15. COCKTAIL EXPLOSIF
(POWDER KEG)

Résumé :

Ames Caulfiled, un ami de Jessica l'a invité dans sa propriété pour qu'elle se repose un peu après une conférence d'écrivains. Mais sur le chemin, la voiture de Ames tombe en panne et ils sont obligés de s'arrêter dans la petite ville de Hooksville. En allant à l'hôtel, Ames revoit une vieille connaissance, Cassie, qui lui présente son fils musicien. Le soir Ames va au bar de la ville pour voir le fils de Cassie, Matthew, chanter. Mais une bagarre éclate entre lui et un voyou de la ville : Ed Bonner. Dans la nuit, le corps de Ed Bonner est retrouvé, et c'est Matthew qu'on accuse. Jessica va alors mener son enquête. Elle doit trouver le vrai meurtrier avant que Matthew ne se fasse lyncher par la ville.

Critique :

Un épisode pépère mais excellent dans son intrigue. Bien que l'on puisse deviner avant la fin de l'épisode qui est le meurtrier si l'on est observateur, on aurait pu croire à un autre coupable que celui qui est révélé à la fin de l'épisode. De plus, le motif du meurtre reste assez nébuleux, lui aussi, jusqu'à la fin de l'épisode. Enfin, nous avons une ou deux guests stars assez sympathiques comme Stuart Whitman (Superboy, Côte Ouest, Hemingway) le célèbre marshall Jim Crown de la série tv Cimarron et qui malheureusement est mort récemment en 2020.  Il était déjà apparu dans un épisode précédent d'Arabesque. Il interprète ici M. Bonner, le père de la victime : Ed Bonner, incarné par Jeff Osterhage et qui était lui aussi déjà apparu dans un épisode précédent de la série. Nous avons également W. K. Stratton (JAG, Tequila et Bonetti, Code Quantum) très célèbre pour son rôle du lieutenant Larry Casey dans la série Les Têtes Brûlées avec Robert Conrad.

Il joue ici le rôle d'un adjoint du shérif. Nous avons aussi Larry Wilcox (La Croisière S'Amuse, Hôtel, Les Rues de San Francisco) le très célèbre officier Jon Baker de la série Chips ! Il joue le rôle d'un voyou, Andy Crane, qui est un ami de la victime. Dans les autres seconds rôles nous avons Dorian Harewood (Esprits Criminels, Terminator : Les Chroniques de Sarah Connor, La Petite Maison dans la Prairie) et qui est un très grand doubleur de dessins animés notamment pour la Marvel et enfin Craig Stevens (La Croisière S'Amuse, L'Île Fantastique, Hôtel) célèbre pour son rôle de Walter Carlson dans la série de L'Homme Invisible avec David McCallum. Pour la partie féminine, nous trouvons Cindy Fisher (Hooker, La Famille des Collines, Espion Modèle) qui reviendra dans un autre épisode d'Arabesque et qui stoppera sa carrière après ça. Elle joue le rôle de Linda Bonner la sœur du mort. Nous avons enfin, Mariclare Costello (Santa Barbara, Lou Grant, Sara) qui interprète le rôle de la mère de Matthew Burns, incarné par Brian Lane Green (La Force du Destin, Les Routes du Paradis, Matlock).

Le meurtrier aurait pu être Andy Crane qui aurait été jaloux de son ami, ou l'autre ami d'Ed Bonner : Billy Willetts, joué par Jackie Earle Haley (The Tick, Human Target, Breaking Away), mais au final contre tout attente ce sera Frank Kelso, interprété par Pat Corley (Murphy Brown, Simon et Simon, Cagney et Lacey), et pour une tout autre histoire à laquelle nous aurions pu penser. En effet, Kelso ne faisait pas un trafic quelconque, mais avait tué sa femme par accident, et Ed Bonner qui était l'amant de la femme de Kelso avait assisté à la scène et le faisait chanter. Kelso l'a tué pour en être débarrassé. À l'intrigue tortueuse s'ajoute le climat de l'épisode, celui d'une petite ville américaine avec ses ragots, ses préjugés, le racisme, etc. Bref excellent épisode qui nous mène bien en bateau jusqu'à la fin, même si il se déroule de manière tranquille et sans trop d'action. Mais au moins, il n'y a pas d'ennui. À noter un petit détail amusant, le doublage français corrige une erreur de la version originale : en effet, lorsque Jessica arrive avec son ami dans l'hôtel de Cassie, celle-ci leur dit qu'elle a deux chambres séparées mais qui communiquent entre elles dans la version originale, or c'est en fait des chambres qui sont l'une en face de l'autre comme précisé dans la version française.

Retour à l'index


16. DON DU CIEL
(MURDER IN THE ELECTRIC CATHEDRAL)

Résumé :

Jessica rend visite à une vieille amie : Carrie McKittrick. C'est alors qu'elle assiste à une scène de dispute : son fils et petits-fils sont venus la voir pour protester contre le fait que Carrie a tout léguer par son testament au révérend John Fargo. L'amie de Jessica a une attaque cardiaque et se retrouve à l'hôpital où elle meurt peu après. Avant sa mort elle demande à Jessica de veiller à ce que l'on ne change pas son testament. Jessica mène alors l'enquête avec le procureur Fred Whittaker pour savoir qui a tué son amie qui a été empoisonnée au cyanure.

Critique :

Le seigneur n'a certainement pas trop guidé la réalisation pour cet épisode qui n'est vraiment pas une réussite. Si l'énigme du meurtre de Carrie McKittrick, jouée par Mildred Natwick (Magnum, The Snoop Sisters, Le Juge et le Pilote), l'amie de Jessica est assez tortueuse, une fois encore c'est un épisode assez pépère mais cette fois-ci on s'ennuie ferme assez rapidement. L'épisode est mou tout comme les personnages, au hasard celui du procureur Fred Whittaker, interprété par Dick Van Patten (7 à la Maison, WIOU, La Croisière S'Amuse) célèbre pour son rôle de Tom Bradford dans la série non moins célèbre Huit ça Suffit. Un procureur peureux car pris entre deux puissants clans, celui de l'église du révérend Willie John Fargo, joué par Steve Forrest (Nom de Code : TKR, Les Dessous d'Hollywood, Gunsmoke) très connu pour ses rôles du lieutenant Dan Harrelson dans la série Section 4 et pour celui de Wes Parmalee dans la série Dallas.

L'autre clan étant la famille de la défunte :  son fils adoptif Harvey, joué par Richard Herd (Les Experts Miami, NYPD Blues, StarTrek Voyager) très connu pour son rôle de John dans la série V de 1984, ainsi que le petit fils de la défunte Sam, incarné par Art Hindle (Dot., Bienvenue à Paradise Falls, Tom Stone) très connu des séries et téléfilms américains. Bref, le procureur ne sachant où donner de la tête et ne voulant pas se mettre à dos ceux qui peuvent détruire sa carrière. Notons aussi la présence de Jack Bannon (Santa Barbara, Rick Hunter, Trauma Center) qui jouait Art Donovan dans la série Lou Grant, ainsi que celle de Frank Bonner (Un Toit pour Dix, Le Chevalier Lumière, Les Deux Font la Paire) dans le rôle du frère de Willie Fargo : Earl. En enfin pour le côté féminin nous avons Jeannie Wilson (Santa Barbara, Simon et Simon, La Croisière S'Amuse) très connue pour son rôle de Rachel Adams dans la série Tonnerre Mécanique, et pour terminer nous avons également Judy Geeson (Dingue de Toi, Breakaway, Poldark) qui est notre meurtrière pour cet épisode.

Comme dit plus haut, l'intrigue est bien tordue et il est vraiment très difficile de savoir qui a tué l'ami de Jessica car là encore nous avons plusieurs coupables possibles et tous crédibles. Et de plus on nous dirige sur une fausse piste avec l'infirmière. Mais l'épisode aurait vraiment gagné a être un peu plus rythmé. La fin est pleine de bons sentiments et assez émotionnelle. Dommage que le rythme soit si lent.

Retour à l'index


17. MEURTRE AUX ENCHÈRES
(ONE GOOD BID DESERVES A MURDER)

Résumé :

Richard Bennett un ami de Jessica fait une escale dans un aéroport et a demandé à Jessica de venir le rencontrer. Il lui demande d'aller à une vente aux enchères pour récupérer un journal qui va y être mis en vente. Et lui fait la requête que dès que Jessica l'a acheté de le détruire. Mais alors que la vente commence, une armoire est mise en vente et en ouvrant les portes, le cadavre de Richard Bennett en tombe. Et tous les soupçons se portent sur Jessica. Au poste de police, Jessica retrouve Harry McGraw. Jessica retrouve le journal que voulait Benett dans un jeu d'échecs qu'elle a acheté, alors qu'elle le rapporte au directeur des enchères, William Readford, elle trouve son cadavre. Jessica est encore soupçonnée. Elle et Harry vont mener leur enquête pour trouver le vrai meurtrier.

Critique :

Jessica refait équipe avec Harry McGraw qui était apparu dans la saison 1 et qui est toujours interprété par Jerry Orbach. Et donc cela signifie une chose : si Harry est de retour, alors l'humour aussi l'est et ça fait un bien fou. Les passages avec Harry sont vraiment délicieux comme par exemple celui où il frappe Robert Rhine, incarné par Cotter Smith (MindHunter, Revolution, Night Stalker – Le Guetteur) très connu pour son rôle de Richard Davies le père de Tru dans la série Tru Calling : Compte à Rebours, donc en frappant Rhine Harry se fait une fracture. À noter en guest star, la présence d'Edward Mulhare (Les Rues de San Francisco, Madame et son Fantôme, Daniel Boone) le célèbre Devon Miles de la série K2000. Il joue le rôle, ici, de Richard Bennett un acteur célèbre qui a connu une actrice et dont le journal intime qui est explosif pour certaines personnalités va être mise en vente aux enchères.

Il est amusant d'ailleurs de voir au début de l'épisode que tous les soupçons se portent sur Jessica, car elle avait un mobile pour le meurtre de son ami : un chèque signé par lui à son nom d'un million de dollars pour acheter le fameux journal. Mais très vite, le lieutenant Casey joué par Ray Girardin (New-York Police Judiciaire, La Loi de Los Angeles, Les Enquêtes de Remington Steele) et qui est mort en 2019, Casey, donc, la sort de sa liste de ses suspects. Alors que nous pouvions penser que Jessica allait mener l'enquête à ses côtés pour trouver le vrai meurtrier, c'est aux côtés d'Harry et de ses filouteries que Jessica va tenter de trouver le vrai coupable. Nous retrouvons également en invitée vedette la très jolie Nancy Lee Grahn qui était déjà apparue dans un épisode précédent de la série. C'est Robert Gray (L'Incroyable Hulk, Shérif Fais-moi Peur !, Madame Columbo) qui joue le rôle d'Albert Cromwell le meurtrier de cet épisode, l'acteur n'a pas eu une grande carrière et est mort en 2013.

Enfin Hurd Hatfield (K2000, Les Mystères de L'Ouest, Climax !) incarne William Readford le maître de la vente aux enchères. L'intrigue brouille encore assez bien les cartes pour le tueur : entre le sénateur qui via son homme de main cherche à récupérer le journal, où la psy bien barrée, on a que l'embarras du choix. Pire encore, lorsque le meurtrier avoue avoir tué l'ami de Jessica et Readford il leur fait comprendre qu'il a également tué Evangeline, l'actrice à qui appartenait le journal intime et dont tout le monde pensait qu'il s'agissait d'un suicide. Excellent épisode donc, grâce à l'humour du personnage d'Harry, le duo avec Jessica fonctionne toujours aussi bien. Vivement le prochain épisode où ils seront à nouveau réunis.

Retour à l'index


18. CADAVRES EN VRAC
(IF A BODY MEET A BODY)

Résumé :

Alors que Jessica et Seth Hazlitt assistent à l'enterrement d'un habitant de Cabot Cove : Henry Vernon, une jeune femme entre dans l'église, Phyllis Walters, et crie devant l'assemblée qu'Henry n'est pas mort de mort naturelle, mais que c'est sa femme qui l'a tué. Mais alors qu'Amos va la calmer, en se débattant ils font tomber le cercueil, et découvre à l'intérieur : un inconnu. Amos demande à Jessica de ne pas l'aider sur cette enquête, mais ce qu'ignorent Amos et Jessica c'est qu'Henri Vernon est toujours vivant. Pourtant quelques jours plus tard, Phyllis découvre le cadavre d'Henry. À côté de cela, un vol d'argent de l'investissement de plusieurs habitants de Cabot Cove a été commis et dont c'était la société d'Henry qui le gérait. Jessica va devoir aider Amos à trouver le meurtrier et le voleur.

Critique :

Encore un très bon épisode, avec cette fois-ci une intrigue rondement alambiquée au possible, mais qui apporte en même temps beaucoup d'humour. Ce qui fait qu'à un moment, on ne comprend plus grand-chose et on se demande bien qui est le meurtrier et le voleur. De plus cet épisode est bourré de guests, alors commençons immédiatement la liste : pour commencer nous avons Monte Markham (Fringe, Dallas, Melrose Place) très connu pour son rôle de Barney Hiller alias L'Homme de 7 millions de dollars dans la série L'Homme qui Valait 3 Milliards. Monte Markham reviendra plusieurs fois dans Arabesque. Vient ensuite Rex smith (JAG, Les Dessous de Palm Beach, The Sentinel) le célèbre Jesse Mach de la série Tonnerre Mécanique.

Nous continuons avec Joe Maross (Dallas, Code Red, Cannon) très connu des séries américaines et qui joue ici le rôle d'Henry Vernon celui qui veut escroquer l'assurance et qui vole l'argent des citoyens de Cabot Cove et qui de surcroît trompait sa femme, Connie incarnée par Carrie Snodgress (Urgences, X-Files : Aux Frontières du Réel, À la Maison Blanche). À noter que l'actrice est morte en 2004 et que ce fut également le dernier rôle pour Joe Maross dans Arabesque l'acteur étant mort, lui, en 2009. Enfin nous avons également Robert Sterling (Simon et Simon, La 4e Dimension, Masquerade) et dont ce fut là aussi son dernier rôle de Ben Shipley dans Arabesque, l'acteur est mort en 2006, et pour finir nous avons aussi Robert Donner (Legend, Falcon Crest, L'Homme qui Tombe à Pic) qui incarne Silas le croque-mort de Cabot Cove, vous reconnaîtrez immédiatement son visage. Pour la partie féminine nous avons aussi la très jolie Audrey Landers (On ne Vit qu'une Fois, La Croisière S'Amuse, L'île Fantastique) très très connue pour son rôle d'Afton Cooper dans la série Dallas.

C'est toujours William Windom qui incarne le docteur Seth Hazlitt. L'épisode se passe d'une traite et au fil des minutes où il s'écoule, on se demande qui est l'assassin et qui est le voleur, la scène la plus drôle étant lorsqu'à son tour le cadavre de l'inconnu disparaît lui aussi. Amos est alors totalement dépassé, et Jessica viendra à son aide bon gré mal gré pour pouvoir dépatouiller toute cette affaire. Humour et réflexion, les deux ingrédients principaux de la série. Vraiment excellent.

Retour à l'index


19. MORT LE DIMANCHE
(CHRISTOPHER BUNDY DIED ON SUNDAY)

Résumé :

Jessica accompagnée de son neveu Grady se rend chez Christopher Bundy car il vient de racheter une revue sérieuse qui était en contrat avec Jessica et Bundy souhaite publier un roman de Jessica dans une revue pour hommes. Alors que Bundy lui propose de rester passer la nuit pour discuter du contrat avec ses conseillers le lendemain, au cours du dîner le soir même Chester Harrison arrive furieux. Lui aussi passe la nuit chez Bundy, et le lendemain matin, on tue Bundy. Chester Harrison est arrêté pour le meurtre. Jessica va devoir mener l'enquête pour savoir qui est le vrai meurtrier.

Critique :

Un épisode assez moyen, il en faut quelques-uns sur la saison, tous ne peuvent pas être au top. Cette fois-ci Jessica doit élucider le meurtre d'un homme d'affaires qui a racheté un magazine avec qui Jessica était en contrat. Christopher Bundy, interprété par Bert Convy (La Croisière S'Amuse, L'Île Fantastique, Matt Helm) qui est mort quelques temps après son rôle dans Arabesque, Bundy a publié un roman de Jessica dans une revue pour hommes. Jessica vient donc le voir pour casser le dit contrat. Lui demandant de rester chez lui pour une nuit, le lendemain matin Bundy est assassiné. Chester Harrison, joué par Robert Stack (Falcon Crest, Section Contre-Enquête, Les Règles du Jeu) le fameux Eliot Ness de la série Les Incorruptibles de 1959, s'enfuie de la maison de Bundy avant que tout le monde ne réalise ce qui se passe. Étant le coupable idéal, Jessica va alors mener son enquête auprès des gens présents dans la maison, et elle n'a que l'embarras du choix pour le coupable.

Par exemple, Everett Charles Jensen, incarné par Robert Hooks (The Hoop Life, L'As de la Crime, Seinfeld), qui en fait d'être un majordome se révélera être un agent de la brigade financière. D'ailleurs à ce propos, la scène où Jessica coince Jensen en train de prendre les photos des dossiers de feu Bundy est juste hallucinante. Pour un flic expérimenté, on ne peut pas dire qu'il soit très discret ni tellement sur ses gardes. Ensuite, Jessica aura le choix entre Vanessa d'Argento, jouée par la très belle Michelle Nicastro (Santa Barbara, Madame est Servie, Simon et Simon) qui n'a pas eu une grande carrière télévisuelle mais dont on reconnaît immédiatement le visage, l'actrice est morte à l'age de 50 ans en 2010.  Ensuite nous avons aussi Rachel D'Argento, incarnée par Carol Lawrence qui était déjà apparue dans un épisode précédent de la série, il y a également Antonio D'Argento, joué par Bobby Di Cicco (L'Agence Tous Risques, Equalizer, Double Revenge).

À Jessica de trouver le bon, dans cet épisode, le lieutenant Greco, joué par Robert Costanzo (Tonnerre Mécanique, NYPD Blues, Sacrée Famille) très connu des séries US, ne veut absolument pas entendre parler de Jessica pour l'aider dans son enquête, et elle devra faire très vite avant que Bert Yardley, interprété par Alex Rocco (Magic City, Division D'élite, Walker Texas Ranger), ne fasse justice lui-même. Grady est toujours incarné par Michael Horton, qui cette fois s'amourache d'une modèle photo : Millicent Moore, jouée par Katherine Moffat (Sliders Les Mondes Parallèles, Côte Ouest, Starman) actrice spécialisée dans le doublage de dessins animés. Un épisode bien plan plan et qui se regard avec un certain ennuie, le coup de la cassette enregistrée pour tromper la caméra de surveillance est mainte et mainte fois vu et revu. Rien de surprenant et rien de bien spectaculaire. Épisode à oublier très rapidement.

Retour à l'index


20. MORT SUR LE COURT
(MENACE, ANYONE?)

Résumé :

Jessica est la marraine d'un tournoi de tennis. Elle y retrouve son amie Carol McDermott. Le soir venu à une petite fête en l'honneur du tournoi, une dispute éclate entre Carol et une joueuse du tournoi : Cissy Barnes. Alors que le fiancé de Carol, Brian, va chercher le contrat de Cissy à propos du litige en empruntant la voiture de Carol, celle-ci explose. Des choses troublantes se passe à propos de la sœur de Carol, Jessica mène son enquête. Alors qu'elle rentre le soir, elle trouve Carol en pleurs avec le lieutenant Travis assassiné. Carol est-elle une schizophrène ? En tous cas sa sœur est bien vivante. Jessica avec le sergent Berger va devoir démêler toute cette intrigue.

Critique :

On retrouve ici un excellent épisode. Avec une fois encore une intrigue bien tordue et bien alambiquée, et le scénario joue très finement sur le vrai meurtrier, et jusqu'à la dernière minute on ne sait pas qui il peut-être, sauf si vous avez fait une observation assez particulière vers le milieu de l'épisode, qui pourra alors vous aiguiller, mais personnellement : je l'avoue, je pensais à un autre coupable que celui présenté à la fin. L'histoire est que Jessica est invitée d'honneur à un tournoi de tennis de charité. Là, elle retrouve une amie : Carol McDermott qui est interprétée par Linda Hamilton herself (La Belle et la Bête, Capitaine Furillo, The Line) la célèbre Sarah Connor de la saga Terminator, d'ailleurs son rôle dans Arabesque est après le premier Terminator mais avant la série La Belle et la Bête et Terminator II.

Cette amie donc de Jessica est fiancée avec Brian East, incarné par Bryan Cranston (How I Met Your Mother, The Handlers, Malcolm) un grand acteur de doublage de dessin animés, et celui-ci est tué alors qu'il empruntait la voiture de Carol pour aller récupérer des contrats. Peu de temps après, c'est au tour du lieutenant de police sur l'affaire, le lieutenant Travis, interprété par David Spielberg (Alerte à Malibu, Supercopter, Urgences), d'être assassiné dans l'appartement de Carol. Jessica trouvant Carol en pleurs près du corps. Vient alors l'histoire troublante sur sa sœur qui serait morte, mais qui en fait ne l'est pas : Barbara, jouée par Karlene Crockett (Dallas, Sacrée Famille, Quincy), et tout de suite le scénario fait penser que Carol est schizophrène et qu'elle se prend pour sa sœur qu'elle croit morte et tue en son nom en se déguisant. Mais le scénario est plus subtil et vous amène à penser que c'est en fait Barbara, la sœur bien vivante de Carol qui pourrait être la schizo de service et qui tue pour se venger de sa sœur qui ne s'est jamais occupée d'elle.

Et bien, non, ce n'est pas ça ! Le coupable est bien amené et on ne le voit pas venir, si on a pas fait la fameuse observation dans l'épisode. Dans les autres seconds rôles nous avons Dennis Cole (L'Île Fantastique, La Croisière S'Amuse, Brigade Criminelle) qui joue le rôle de Mitch Mercer, Van Johnson qui était déjà apparu dans un épisode précédent d'Arabesque, nous avons aussi Betsy Russell (L'Agence Tous Risques, Matthew Star, 1St & Ten) très connue pour son rôle de Jill dans la saga des films SAW et enfin nous avons également Kelli Maroney (On Ne Vit qu'une Fois, Simon et Simon, Le Caméléon) qui incarne, elle, Cissy Barnes. Très bon épisode qui vous mène bien en bateau pour le tueur, et puis Linda Hamilton quoi !

Retour à l'index


21. MEURTRE MASQUE
(THE PERFECT FOIL)

Résumé :

Une partie poker se déroule un soir, l'un des joueurs perd gros et accuse un autre d'être un tricheur. Le joueur qui a perdu est en fait Calhoun 'Cal' Fletcher un cousin de Jessica, et il a perdu face à Johnny Blaze. Sur le coup de fil d'une amie qui n'a plus de nouvelles de Calhoun, Jessica part à la Nouvelle Orléans pour voir si tout va bien pour son cousin. Jessica tombe en plein festival masqué. Dans la soirée, Johnny Blaze est assassiné, peu de temps après Calhoun Fletcher est accusé du meurtre. Jessica va devoir mener son enquête pour innocenter son cousin aux côtés du lieutenant Cavette.

Critique :

Bon épisode, sans plus, bien que l'intrigue soit encore une fois bien emberlificotée et que l'on a du mal à trouver qui est le meurtrier de Johnny Blaze, interprété par George DiCenzo (New-York Police Judiciaire, Equal Justice, Equalizer) et qui était déjà apparue dans un épisode précédent de la série Arabesque. Il est d'ailleurs amusant de constater qu'il a le même nom qu'un super-héros de la Marvel : le Ghost Rider. Personnellement mon opinion était faite et c'était pour moi le lieutenant Cavette, joué par Cesare Danova (Falcon Crest, Matt Houston, Drôles de Dames) très connu des séries US malgré le fait qu'il n'ait pas une grande carrière, l'acteur est mort en 1992. Il était surtout cantonné aux petits rôles. Mais bon, ce n'est pas le lieutenant l'assassin et une kyrielle de coupables s'offrent à nous. Déjà nous avons le cousin de Jessica, Calhoun Fletcher joué par Peter Bonerz (New-York Café, Comment Se Débarrasser de son Patron, McMilan & Wife) acteur qui s'est surtout spécialisé dans la réalisation, mais que nous pouvons vite écarter, sinon Jessica ne le défendrait pas.

Nous avons ensuite le sénateur Brad Gardner, incarné par Granville Van Dusen (Les Feux de L'Amour, Amy, Port Charles) lui aussi, visage, très familier des séries américaines. Puis, il y a également Mitch Payne, interprété par David Hedison (Les Feux de L'Amour, Dynastie II : Les Colby, La Croisière S'Amuse) le très connu capitaine Crane de la série Voyage aux Fonds des Mers. Vient ensuite Gilbert Gaston, incarné par Robert Foster (Heroes, Karen Sisco, Police Story), et pour les femmes nous avons Rosaline Gardner, jouée par Barbara Babcock (L'Âge de Cristal, Pasadena, Docteur Quinn Femme Médecin) ou bien Kitty Manette, incarnée par Lisa Langlois (Our Wold Today, L Word, Sydney Fox L'Aventurière). Bref, vous le voyez, les coupables ne manque pas. L'épisode a une ambiance assez étrange : il est censé se passer à la Nouvelle Orléans pendant le festival et donc il y a des gens costumés de partout, c'est ce qui fait que nous ne connaissons pas le meurtrier d'autant que plusieurs personnes entrent voir Johnny Blaze avant sa mort. Le lieutenant Cavette fait un coupable idéal avec son fils tué par Blaze, mais vraiment l'ambiance n'est pas top dans cet épisode. Et ça traîne un peu en longueur. Dommage.

Retour à l'index


22. JEUNE CADRE DYNAMITE
(IF THE FRAME FITS)

Résumé :

Jessica rentre d'une soirée avec son ami Lloyd Marcus qui l'a ramenée chez lui pour lui faire lire un manuscrit. Sans le savoir, en allant chercher son exemplaire dans la bibliothèque, Jessica manque in extremis de surprendre un voleur. Ce dernier vole un tableau de grande valeur à Lloyd. Le lendemain soir, Jessica et Lloyd en rentrant d'une soirée, trouvent la fille de Llyod, Julia, assassinée chez elle. Son mari, Donald est suspecté. Jessica va alors mener l'enquête en compagnie du chef de police Cooper.

Critique :

Nous terminons donc cette deuxième saison sur un épisode moyen également, heureusement de façon générale cette seconde saison était tout de même assez élevée au niveau qualitatif. Cette fois-ci Jessica va devoir résoudre une affaire de vol, doublée d'un meurtre. Et pour une fois, il s'avérera que le coupable présumé est le bon. Lloyd Marcus, incarné par Norman Lloyd (StarTrek Next Generation, Un Flic dans la Mafia, La Cinquième Dimension) très connu des séries américaines et qui s'est tourné vers la production de séries tv, Lloyd donc rentre un soir avec Jessica et il trouve l'une de ses filles, Julia qui est interprétée par Anne Schedeen (Paper Dolls, Three's Company, Simon et Simon) très connue pour son rôle de Kate Tanner dans la série ALF, assassinée. Comme il y a des vols de tableaux, immédiatement on pense que c'est le voleur de tableaux, le tueur. Mais ce dernier qui est Binky Holborn, incarné par John de Lancie (Mentalist, Torchwood, Breaking Bad) très célèbre pour son rôle de Q dans la série StarTrek Next Generation, n'est qu'un voleur et pas un tueur.

Jessica doit alors aider le chef de police Cooper, joué par Cliff Gorman (New-York Police Judiciaire, Trapper John M. D., Le Retour de L'Homme de Fer), à trouver qui est le coupable. Pour Lloyd, ce n'est autre que Donald Granger joué par Christopher Allport (Dynastie, Les Feux de L'Amour, Commander in Chief), qui est le meurtrier pour toucher l'argent de l'assurance vie. Mais ce n'est pas aussi simple, Jessica a aussi comme coupable potentiel : Sabrina Marcus, inteprétée par Andra Millian (Nos Plus Belles Années, The Paper Chase, Jessie), la sœur de la défunte qui lui avait volé son petit ami Donald ou encore Ellen Davis, jouée par Deborah Adair (Des Jours et des Vies, Les Feux de L'Amour, Hôtel) célèbre pour son rôle de Tracy Kendall dans la série Dynastie. L'épisode se laisse regarder, mais vraiment ne sera pas mémorable. Néanmoins c'est un bilan très positif pour cette saison 2 et nous pouvons sans attendre partir à la découverte de la 3e saison des aventures de J. B. Fletcher.

Retour à l'index