Présentation

Saga Superman au Cinéma

Supergirl

1. Supergirl (Supergirl) - 1984

 

 

 


1. SUPERGIRL
(SUPERGIRL)

Résumé:

Kara, la cousine de Kal-El qui n'est autre que Superman sur la Terre, vit en harmonie à Argos City : une cité Kryptonienne qui fut téléportée dans le cosmos intérieur avant la destruction de la planète Krypton. Kara est en émerveillement devant Zaltar, un artiste qui rêve d'aller sur la Terre.

superman 1 1 1

Il a emprunté une des sources d'énergie d'Argos City : l'Omegaédron. Mais par la faute de Kara, celle-ci échappe à Argos City et arrive sur la Terre. Kara qui se sent responsable part à son tour sur la Terre et devient Supergirl. L'Omégaédron est entre les mains d'une sorcière débutante : Selena. Supergirl prend alors l'identité de Linda Lee, une étudiante cousine de Clark Kent, et fait la connaissance de Lucy Lane la sœur de Loïs et de Jimmy Olsen.

Selena veut dominer le monde avec l'Omégaédron et s'en prend à Ethan un garçon qui tombe amoureux de Supergirl. Selena prend le contrôle de la ville et envoie Supergirl dans la zone fantôme où elle retrouve Zaltar, qui l'aide à s'en échapper. Supergirl revient affronter Selena et fini par la vaincre et récupérer l'Omégaédron. Elle retourne sur Argos City pour la sauver en rapportant sa source d'énergie.

Critique: 

C'est après l'immense succès des Superman I & II, que les frères Salkind (Alexander et Ilya), les producteurs du film et détenteurs des droits de la licence, étendent leur franchise à la célèbre cousine de Superman : Supergirl.

Malheureusement, là aussi, pour ce film tout ne se passe pas comme il le faudrait. Tout d'abord, Superman III sort entre temps et fait le mauvais score que l'on connaît et qui fait que Christopher Reeve renonce à reprendre le rôle du Super-Héros de Krypton pour un prochain film.

Cela a un impact immédiat sur Supergirl, en effet, les producteurs veulent intégrer Christopher Reeve en tant que Superman pour qu'il accueille sa cousine lorsque celle-ci arrive sur Terre. Malheureusement, l'acteur refusera l'offre, et la seule présence de l'acteur dans le film sera en une magnifique photo placardée sur la porte de la chambre de la sœur de Loïs Lane. Un moment assez émouvant d'ailleurs lorsque Kara la touche du bout des doigts.

Je n'ose imaginer ce que cela aurait donné comme scène si Reeve avait été présent : entre son charisme et le charme de Helen Slater, je pense que cela aurait fait une excellente séquence !Mais l'autre impact sur le film, est que tout comme Superman III, Supergirl fera un mauvais score au Box-Office, d'un budget de 35 millions de dollars, il ne rapportera rien, et sera même en déficit de 20 millions de dollars.

En effet, il ne fera que 15 millions de dollars de recettes dans le monde. Le film de Jeannot Szwarc (« Les Dents de la Mer 2 ») n'a pas séduit le public et n'a pas réussi à relancer la licence. Peu de temps après Superman III et Supergirl, les Salkind perdront les droits de la licence du plus connu des super-héros de la DC et c'est Cannon qui les récupérera en donnant on le sait, ensuite, le calamiteux Superman IV.

batman 1 1 8

Tout projet d'une suite à Supergirl sera donc abandonné. Alors ce film est-il mauvais à ce point ? Comme Superman III, peut-on dire qu'il est raté ? Je serai nuancé ! En fait, le problème de Supergirl est qu'il est arrivé trop tardivement par rapport à Superman I & II. En effet, Helen Slater (« Y a-t-il quelqu'un pour Tuer ma Femme », « Le Secret de Mon Succès » et les séries tv « Smallville », « Grey's Anatomy », « New-York Unité Spéciale », etc.) campe une Kara et une Supergirl qui tient assez la route : très crédule, et très naïve.

superman 1 1 9

Sur le plan physique, Slater est très jolie et fait assez petite poupée. Le peu que je me souvienne des aventures de Supergirl, c'est que c'était assez niais il me semble, et que ce n'était pas très profond. Les aventures de Supergirl étant plus légères, le film est plus léger que ceux de Superman, quoique... Ensuite, elle a quand même Faye Dunaway en face d'elle dans le rôle de la méchante, on peut dire ce qu'on veut mais quand même c'est Faye Dunaway.

superman 1 1 10

Et cette dernière assure grave ! Peter O'Toole (« Lawrence d'Arabie ») détonne un peu dans ce film, disons qu'on se demande ce qu'il vient faire dans ce genre de rôle, peut-être voulait-il essayer un nouveau genre. Toujours est-il qu'il n'est pas inoubliable en Zaltar !

superman 1 1 11

Les autres protagonistes étant les « seconds couteaux » comme on dit habituellement, Maureen Teefy dans le rôle de la sœur de Loïs Lane, je dois avouer qu'à part ce film, je ne me souviens pas l'avoir vu autre part, et Marc McClure assurant une fois de plus son rôle de Jimmy Olsen toujours sans grande importance.

superman 1 1 12

Dommage, car Christopher Reeve n'étant pas là, on aurait pu mettre plus en avant le personnage de Jimmy, malheureusement, on a axé le tout sur Supergirl. Le rôle du beau gosse revenant enfin à Hart Bochner (qui jouait le rôle de Harry Ellis le cadre sup énervant qui draguait la femme de John McLane dans le premier « Die Hard » avec Bruce Willis).

superman 1 1 13

Ce dernier est le fils de Lloyd Bochner, grand acteur de séries tv : on se rappelle surtout de lui pour son rôle de Cecil Colby dans  la série « Dynastie ». Son fils doit certainement sa carrière à l'aide de son père. L'histoire est donc que Kara perd par mégarde une source d'énergie de Argos City une ville de Krypton sauvée avant la destruction de la planète, l'Omégaédron arrive sur la Terre et c'est une sorcière apprentie qui le trouve. Elle tombe sous le charme d'un homme qui, lui, tombe amoureux de Supergirl, lorsqu'elle est en civile et brune : Linda Lee. Selena déclenche alors une guerre contre Supergirl pour avoir le beau mâle, et accessoirement pour dominer le monde.

superman 1 1 14

Bref, le scénario n'est pas une pépite mais on est dans Supergirl. Il y a donc le problème du scénario qui n'est pas très accrocheur, vient ensuite les effets spéciaux et c'est là que le bât blesse ! Ils ne sont pas mauvais, au contraire même ! Lorsque l'on voit la première séance de vol de Supergirl juste après son arrivée sur Terre et ses acrobaties aériennes, c'est du bon, l'équipe maîtrise les effets des câbles (ça, c'est acquis depuis le 1er Superman!), ensuite les incrustations sur le bluescreen (ou greenscreen au choix) ne sont pas exceptionnelles, mais ne sont pas ratées non plus. Tout comme l'effet de la thermovision.

superman 1 1 15

Non, la seule chose : c'est que l'on ne voit rien de nouveau ou de neuf ! C'est du déjà vu avec les 3 films de Superman et nous ne sommes plus impressionnés ! Même si certains combats de Supergirl sont assez durs pour l'époque : par exemple avec la créature invisible, ou à la fin lorsqu'elle affronte Selena et sa forme monstrueuse : il faut la voir se faire distordre, et très malmené par elle. Malheureusement, on ne relève pas le niveau du film.

superman 1 1 16

Sur une durée de 2H on pouvait je pense faire un peu plus osé. Le costume est respecté, du moins c'est celui dont je me souviens dans le comics, et elle possède tous les pouvoirs de Superman (super ouïe, super souffle, vision rayons X, thermovision, etc.). La musique est entre les mains de Jerry Goldsmith (compositeur sur « Star-Trek, Le Film », « La Planète des Singes », « L'Âge de Cristal », « Gremlins », etc.) et pour une fois, ce n'est vraiment pas extraordinaire.

superman 1 1 17

Bref, je pense que voilà le problème de ce film finalement : il se laisse regarder assez facilement, c'est un bon petit divertissement mais c'est tout, rien de plus ! Pourtant, Helen Slater ne démérite pas ! Comme je l'ai dit plus haut, que ce soit dans son rôle d'écolière extraterrestre un peu « à l'Ouest » ou encore en une Supergirl tantôt émue, et crédule, et tantôt combattante et déterminée : Slater assure correctement sa prestation, on ne peut pas la critiquer pour cela.

superman 1 1 18

Elle est d'ailleurs très courageuse, car les scénaristes lui ont prévu des tortures immondes : entre le bain de boue gélatineux de la zone fantôme, ou encore sa déformation entre les mains du monstre, c'est vraiment une Supergirl ! Slater, on le voit apprivoise son rôle tout au long du film (que ce soit avec sa posture de vol, ses attitudes, etc.), et c'est malheureusement à la fin lorsqu'elle ramène l'Omégaédron que l'on peut la voir avec un visage et un regard déterminé qui prouve qu'elle maîtrise son personnage.

superman 1 1 19

Donc, ce n'est pas un film médiocre, ni mauvais, mais ce n'est pas un film extraordinaire. Et je le répète : c'est trop de réchauffé par rapport aux films précédents des Superman : par exemple, même l'effet pour envoyer Supergirl dans la zone fantôme est le même que celui du premier film de Superman avec le général Zod et ses deux comparses !

superman 1 1 20

Il n'y a donc aucune surprise. Je pense que les fans attendaient autre chose et plus, c'est peut-être ce qu'ils auront avec la nouvelle série de Supergirl qui vient de commencer aux USA et qui permettra avec la technologie actuelle de faire beaucoup mieux. À noter, que Jeannot Szwarc et Helen Slater, se sont retrouvés ensuite dans la série de « Smallville ».

superman 1 1 21

Helen Slater jouait la mère Kryptonienne de Clark Kent, et Jeannot Szwarc a quant à lui réalisé plusieurs épisodes de la série. Bref après 2H00, on reste sur notre faim, et il est vraiment dommage que le cameo avec Christopher Reeve ne se soit pas fait, car cela aurait au moins fait une chose qui serait resté à ce film.

superman 2 1 22

C'est l'autre gros reproche que l'on peut faire à « Supergirl », finalement, c'est qu'il est vite oublié. Le film est disponible qu'en DVD, pas en BluRay actuellement, faites attention car il y a eu une nouvelle édition qui ne possède pas le doublage français original.

superman 2 1 23

De plus le DVD a été sorti dans une multitude d'éditions, à vous de savoir choisir la bonne. De plus, il y aurait une version longue qui aurait été éditée en DVD Zone 1 à une certaine époque. J'avoue ne pas être assez au fait des péripéties de ce film pour savoir exactement ce qu'il en retourne. 

superman 2 1 24

Néanmoins, on peut juste en déduire une chose : c'est que même dans l'édition de son support vidéo, Supergirl ne fait pas les choses simplement !

superman 2 1 25

Pour finir, je terminerai simplement sur une petite incohérence du film, en effet, Kara lorsqu'elle arrive sur Terre dit qu'elle est la cousine de Superman. Puis, plus tard, lorsqu'elle va à l'université pour s'inscrire, elle dit au recteur qu'elle est la cousine de Clark Kent. Oui, mais, comment le sait-elle que Superman est Clark Kent ? Si dans la BD, elle le sait sans aucun doute (j'avoue ne pas m'en souvenir!), dans les films : il n'en est rien ! Dans le premier et second Superman, Superman est le seul survivant de sa planète, hormis le général Zod et ses 2 comparses ! Et Superman ignorait totalement qu'ils avaient survécu. Donc comment dans Supergirl, Superman est-il rentré en contact avec Argos City ? D'autant que Jimmy Olsen est surpris que Linda soit la cousine de Clark à un moment du film : c'est donc bien que Kara n'a jamais rencontré Kal-El (Superman). Ceci dit, ce n'est pas non plus essentiel, mais c'est toujours embêtant.

superman 2 1 26

Retour à l'index