Présentation

Saga Star Trek au Cinéma

3 - Reboot

 

 

 

 


1. STAR TREK 
(STAR TREK)

2233, l'USS Kelvin parcourt l'espace avec à son bord George Samuel Kirk lorsqu'il est témoin d'un étrange phénomène spatial : une sorte de trou noir de l'espace duquel en sort un terrifiant vaisseau spatial.

Très vite, l'USS Kelvin est attaqué et mis hors service, il reçoit alors un appel du vaisseau inconnu qui demande au capitaine du Kelvin de venir rencontrer leur commandant : sinon ils seront détruits. Le capitaine Robeau se rend donc sur le vaisseau inconnu et ordonne à Kirk, désormais le capitaine du Kelvin, de faire évacuer ce dernier. Robeau sur le vaisseau inconnu est interrogé par le second du capitaine Néro : connaît-il un certain vaisseau, ou encore l'ambassadeur Spock ? Et à la demande de la date stellaire, le capitaine Néro devient furieux par la réponse de Robeau et le tue. Le Kelvin entre alors dans une attaque contre le vaisseau, et Kirk ordonne l'évacuation du Kelvin y compris sa femme qui est enceinte. Kirk décide d'envoyer le Kelvin s'écraser sur le vaisseau inconnu, mais l'auto-pilotage tombe en panne, il doit donc rester à bord pour faire la manœuvre manuellement. Tandis que le Kelvin part s'écraser sur le vaisseau, la femme de Kirk a son enfant, elle met au monde un petit garçon : James Tiberius Kirk.

Plus tard, l'enfant grandit sans son père et il est très indiscipliné, tandis que sur Vulcain Spock grandit avec sa partie « humaine » à gérer. Les deux individus ont grandis de manière très différente. Kirk est devenu bagarreur et incontrôlable, tandis que Spock se laisse dominer par certaines émotions humaines et décide de quitter Vulcain pour intégrer Starfleet. Kirk alors qu'il déclenche une bagarre dans un bar sur Terre, est sauvé de justesse par le Capitaine Christopher Pike qui lui dit qu'il doit s'enrôler à Starfleet. Kirk décide d'y aller, c'est parti pour 4 années de formation. Kirk fait la connaissance de Uhura et de McCoy.

En 2255, Kirk à l'issue de sa formation réussi le test ultime du Kobayashi Maru réputé impossible et conçu par Spock. Kirk avoue avoir triché en truquant les ordinateurs, il est suspendu tandis qu'une alerte concernant une attaque de la planète Vulcain arrive pendant l'audition de Kirk et Spock. Starfleet doit envoyer ses cadets dans la mission, mais Kirk est consigné sur Terre. C'est son ami McCoy qui usant d'un stratagème médical parvient à le faire embarquer sur le nouveau vaisseau USS Enterprise NCC – 1701 et que Kirk admirait lorsqu'il était en construction dans les docks sur terre. Sur l'Enterprise, Kirk détecte un piège entre l'information d'un nuage noir et des communications romuliennes que Uhura avait entendu. Pendant ce temps l'immense vaisseau inconnu qui avait attaqué le Kelvin des années auparavant, commence à détruire la planète Vulcain avec la mère de Spock qui se trouve sur celle-ci. Le capitaine Christopher Pike fini par écouter les arguments de Kirk et met l'Enterprise en alerte rouge, tandis qu'il arrive sur Vulcain, c'est un véritable spectacle cauchemardesque auquel il assiste : pratiquement tous les vaisseaux de la fédération sont détruits. Alors que le capitaine Néro du vaisseau Narada va attaquer l'Enterprise, il reconnaît le vaisseau et demande au capitaine Pike de venir à bord pour des négociations sinon son vaisseau sera détruit comme les autres bâtiments de Starfleet.

Pike part sur le Narada en larguant au passage Kirk, Sulu et un autre homme pour qu'ils détruisent la foreuse qui est en train de creuser la planète Vulcain. Après un dur combat, Sulu et Kirk arrivent à détruire la foreuse, mais trop tard : Néro envoie de la matière rouge au centre de la planète qui se consume en quelques minutes. Spock se téléporte sur Vulcain où il assiste à la mort de sa mère sous ses yeux avant de revenir sur l'Enterprise, Vulcain est détruit. Néro s'en va et se dirige alors vers la Terre, Kirk suggère à Spock de le suivre, mais celui-ci veut rejoindre la flotte de vaisseaux de Starfleet. Kirk et Spock s'affrontent, et Spock en tant que capitaine du vaisseau, fait expulser Kirk sur une planète gelée : Delta Vega, où se trouve un avant-poste de Starfleet. Après bien des péripéties avec des monstres de la planète, Kirk tombe sur... Spock. Un Spock vieux.

Celui-ci lui explique ce qui s'est passé avec Néro grâce au toucher mental : dans le futur, en 2387 une étoile est devenue une super Nova qui allait détruire Romulus. Spock fit la promesse de la sauver, et utilisa un vaisseau avec de la matière rouge capable de créer des trous noirs, Romulus fut détruite, mais Spock lança la matière rouge dans la super nova. C'est en revenant, que Spock tombait sur Néro, celui-ci prit dans le trou noir avec Spock fut le premier à arriver dans le passé et à attaquer le Kelvin. Néro attendit alors 25 ans pour capturer Spock et son vaisseau, il garda Spock en vie et l'exila sur Delta Vega, pour que celui-ci assiste à la fin de Vulcain, car il tient Spock comme responsable de la destruction de Romulus. Kirk et Spock se rendent à l'avant-poste de Starfleet où ils rencontrent l'ingénieur Montgomery Scott. Spock lui donne la solution pour une téléportation sur un Vaisseau spatial volant en vitesse lumière. Kirk et Scott sont de retour sur l'Enterprise, Kirk pousse le jeune Spock dans ses derniers retranchements pour qu'il explose émotionnellement et ça marche. Après un dur combat, Spock démissionne de son commandement, et c'est Kirk qui devient le capitaine de l'Enterprise. Il ordonne la poursuite de Néro, celui-ci est arrivé sur Terre, et commence à la perforer comme Vulcain, l'Enterprise arrive peu après et se cache derrière une lune qui le rend invisible au Narada.

Kirk et Spock se téléportent à bord du Narada, Kirk délivre le capitaine Christopher Pike tandis que Spock s'empare du vaisseau du vieux Spock, il détruit la foreuse et s'enfuit loin de la Terre pour que Néro le suive. Grâce à l'intervention de l'Enterprise, le jeune Spock fait entrer son vaisseau en collision avec le Narada, la matière rouge s'échappe en entraînant le Narada dans un immense trou noir, qui risque d'emmener également l'Enterprise, mais heureusement Scotty arrive à sortir le vaisseau de là.

De retour sur Terre, Kirk est félicité et prends le relais du capitaine Christopher Pike pour le commandement du vaisseau Enterprise, Spock nommé officier en second demande d'être à bord de celui-ci, Kirk répond que ce sera un honneur pour lui, l'Enterprise part pour sa première mission.

Cela va être difficile pour moi. Tout d'abord, j'ai un gros problème avec les reboots de franchise, qui en général n'apportent pas grand-chose à l'univers déjà existant qu'ils tentent de relancer, et puis ensuite c'est souvent moins bon que l'original. Star-Trek ne fait pas exception à la règle. Certes le film n'est pas mauvais, loin de là, mais personnellement je n'accroche pas et plusieurs choses me dérangent dans ce reboot. Tout d'abord on sent l'envie de rajeunir la franchise, ce qui n'est pas forcément une bonne chose, des acteurs avec une certaine expérience est toujours appréciable. Je trouve que Chris Pine (qui n'est autre que le fils de Robert Pine : le Sergent Getraer dans la série tv « Chips ») a une tête à claques en tant que James Kirk, mais ce n'est qu'un avis très personnel. 

Zachary Quinto reste pour moi le méchant « Sylar » de la série tv « Heroes » : alors en Spock, je n'en parlerai pas. Aucun de la nouvelle équipe a pour moi le charisme de l'ancienne, seul Karl Urban tire son épingle du jeu en Leonard McCoy mais peut-être justement parce qu'il est un peu plus âgé que les autres acteurs. Ensuite l'intrigue est étrange, mais pas irrationnelle, en effet, les voyages dans le temps et les histoires allant avec sont devenues communes dans Star-Trek et ne choquent pas plus que cela. D'ailleurs, les événements relatés par le vieux Spock à Kirk se situent 8 ans après le film « Nemesis ».

Mais bon, je la trouve un peu fouillis cette histoire, peut-être est-ce sans doute à cause du fait qu'il fallait raconter l'enfance de Spock et celle de Kirk. Ensuite, je trouve le nouvel Enterprise décevant également : certes les effets spéciaux ont évolués pour l'effet de la vitesse, mais alors le design : il est moins séduisant que le refeat du premier film de 1979 par exemple, et pas aussi impressionnant, donc là aussi déçu. Et ensuite, ce sont les intérieurs des vaisseaux que je ne comprends pas : on dirait des hangars avec des tuyaux, des citernes, etc. ça ne ressemble pas beaucoup à un vaisseau du futur. 

Enfin bref, il ne suffit pas de rajouter des effets pour faire un bon film. Les effets comiques sont assez mal dosés, seul l'extra-terrestre avec Scotty décroche un petit sourire. Et de plus je finirai en disant que soit on fait un reboot total ou rien : or, faire intervenir le vieux spock de l'ancien univers de Star-Trek est à mon avis une erreur grossière. Enfin, même la musique de Michael Giacchino n'a rien d'inoubliable. Sinon quelques détails amusants : c'est Chris Hemsworth qui incarne le père de James Kirk sur le Kelvin, pas encore une vedette au moment de Star-Trek, j'aurai aimé qu'il interprète, lui, le capitaine Kirk, malheureusement pour nous, il devait 2 ans plus tard enfiler le costume de Thor.

Autre point : les costumes, ils reprennent un design des tous premiers épisodes de la série classic à savoir : un tee-shirt noir en dessous de la tunique sans col, ce qui laisse apparent le noir et la couleur de la tunique. C'était un des premiers systèmes des costumes de la série classic, avant que celle-ci ne fasse la tunique avec le col noir cousu dessus. Bref pas un mauvais film, mais qui comme d'autre, je trouve, n'apporte réellement pas grand-chose à l'univers de Star-Trek. L'histoire des univers parallèles est séduisante pour pouvoir refaire la chronologie de Star-Trek, mais à ce moment-là, nous n'aurions pas dû avoir le vieux Spock dedans.

Retour à l'index


2. STAR TREK INTO DARKNESS
(STAR TREK INTO DARKNESS)

2259, sur Nibiru planète de classe M, Kirk et Mc Coy sont poursuivis par les habitants de la planète pour les éloigner d'un volcan que Spock doit éteindre. Ils ont juste le temps de rejoindre l'Enterprise qui est immergé dans l'océan de la planète, de s'envoler et récupérer Spock au passage avant que son dispositif ne le gèle. Le volcan est éteint. Plus tard, à Londres sur Terre, un couple va voir leur petite fille mourante à l'hôpital. Alors que le père est seul à l'extérieur, un homme étrange vient le voir en lui disant qu'il peut la sauver.

Plus tard, Kirk est destitué du commandement de l'Enterprise au profit de Pike à cause de son intervention sur Nibiru, pendant ce temps le père de la petite fille malade qui est un homme travaillant à Starfleet, va à son poste de travail et le fait littéralement exploser causant des dizaines de morts. C'était un centre d'archives de Starfleet. L'amiral Marcus convoque une réunion extraordinaire des officiers supérieurs des vaisseaux de Starfleet où il indique que c'est un certain John Harrison qui est responsable des attentats en se livrant à une guerre contre Starfleet. Kirk soupçonne que ceci est un piège, et alors qu'il expose sa théorie à l'amiral Marcus, la salle de conférence est attaquée par Harrison.

Bon nombre d'officiers sont tués durant l'attaque dont Christopher Pike. Harrison s'est enfui sur Kronos grâce à un téléporteur, chez les Klingons, là où Starfleet ne peut pas aller. Kirk demande l'autorisation à Marcus de traquer Harrison avec l'Enterprise, Marcus accepte, et lui révèle que Londres n'était pas un centre d'archives mais un centre de recherches de nouvelles technologies, et lui donne des nouvelles torpilles longue portée pour éviter de violer la zone neutre. L'Enterprise part donc pour Kronos, et contre les ordres de l'Amiral Marcus, Kirk décide finalement de monter un commando pour capturer Harrison et le ramener sur Terre en vie, pour qu'il soit jugé. Entre temps, Spock découvre que la fille de l'amiral Marcus est à bord de l'Enterprise.

Mais à peine sont-ils sur Kronos, que Kirk et son équipe sont attaqués par des Klingons, alors que la situation tourne mal, Harrison intervient et sauve Uhura. Harrison se débarrasse des Klingons, et contre toute attente se rend à Kirk. Une fois à bord de l'Enterprise, Harrison semble au courant de beaucoup de choses, il donne des coordonnées à Kirk et lui suggère d'ouvrir une des nouvelles torpilles données par l'amiral Marcus. Ils y découvrent une personne congelée, pendant ce temps, Scotty se rend aux coordonnées de Harrison près de Jupiter. Il y découvre une sorte de spatio-dock, dans lequel il s'introduit. Sur l'Enterprise Kirk demande des explications à Harrison. Celui-ci révèle qu'il se nomme Khan, et qu'il a 300 ans, qu'il est un homme génétiquement modifié, et que l'amiral Marcus a découvert son vaisseau avec ses compagnons. Marcus l'a ranimé, et s'est servi de Khan pour militariser Starfleet, pour pouvoir faire sa guerre contre les Klingons. Mais à ce moment-là, un vaisseau arrive : c'est Marcus, il demande à Kirk de lui remettre Khan.

Kirk n'obéit pas à Marcus, et s'enfuit en mettant le cap sur la Terre. Mais Marcus rattrape l'Enterprise et l'endommage gravement, il récupère sa fille et alors qu'il va détruire l'Enterprise, Scotty sabote le vaisseau, ce qui permet à Kirk de monter une expédition avec Khan pour rejoindre Scotty sur le vaisseau de l'amiral Marcus. Ceci fait, ils parviennent sur la passerelle et Khan se déchaîne.

Il tue l'amiral Marcus et exige de Spock de lui rendre les torpilles avec ses amis dedans, Spock obéi, et Khan renvoi Kirk, la fille de Marcus et Scotty sur l'Enterprise avant de commencer à le détruire, mais les torpilles ont été piégées et explosent en détruisant le vaisseau de Marcus, mais l'Enterprise est mal en point et se retrouve à cause de l'explosion happé par le champs de gravitation de la Terre, il va s'écraser si il n'arrive pas à avoir la puissance nécessaire pour redémarrer. Kirk se sacrifie pour sauver l'Enterprise, mais Khan est encore en vie et fait s'écraser le vaisseau de l'amiral Marcus sur Terre près du QG de Starfleet.

Spock fou de rage par la mort de Kirk, se lance à sa poursuite. Un terrible combat s'engage, McCoy contact Spock : grâce au sang de Khan, il peut sauver Kirk. Uhura vient à l'aide de Spock qui gagne sur Khan. Kirk est sauvé, et Khan recongelé. L'Enterprise peut enfin faire sa première mission de 5 ans sous le commandement du capitaine James Kirk.

Je vais sûrement être en désaccord avec beaucoup de personnes, mais voilà, pour moi ce second film est dans la même veine du premier : sans aucune envergure. L'histoire reprend déjà une histoire de l'équipage de Classic : celle de Khan. Je n'appréciai pas le personnage avec le cast original, ce n'est donc pas avec la nouvelle version que je vais accrocher. Donc, même si elle diffère de l'histoire de Classic, on se retrouve avec du réchauffé. Non seulement pour le scénario, mais également à la réalisation : à croire que J. J Abrams a pris des cours avec Michael Bay ! 

J'ai l'impression de voir le premier film avec quelques décors qui changent, mais on retrouve pas mal de similitudes : le vaisseau impressionnant qui apparaît de nulle part, la virée dans l'espace de Kirk et Khan pour passer à l'autre vaisseau qui rappelle furieusement la scène de saut sur la foreuse du 1er film, etc. Et ce n'est pas la petite scène audimateuse avec Carole Marcus qui relève le niveau. D'ailleurs on amène ici l'histoire dela romance entre James Kirk et elle, et qui donnera normalement ensuite son fils à James Kirk : David. Même la scène entre Kirk mourant et Spock n'est pas très émouvante. Pourtant Benedict Cumberbatch campe un Khan assez crédible et impressionnant, et Peter Weller est pas mal du tout dans le rôle du dément amiral Marcus. 

Néanmoins, les mêmes défauts du premier film se retrouvent encore ici, visiblement les vaisseaux de Starfleet sont des successions de hangars vides, de cuves avec des tuyaux jetant de la vapeur avec des écrans d'ordinateurs au milieu de tout ça pour faire high-tech : c'est bizarre. La fin est particulièrement brouillonne avec la course poursuite de Khan et Spock : comme d'habitude dans les films d'action, les plans se succèdent rapidement sans qu'on ai le temps de voir quelque chose, bref, ce n'est pas brillant. J'avais d'ailleurs l'impression à un moment de me trouver devant un épisode de la série tv « Docteur Who » où les protagonistes courent pour un oui ou pour un non, faisant mine que ceci est une scène « d'action ». 

Et enfin, maintenant le vieux M. Spock est devenu comme Batman, dès qu'on a un problème, on l'appelle pour en savoir plus sur son futur. ^^ J'avais déjà fait le reproche de sa présence dans le 1er volet, et là je trouve cette scène vraiment inutile et de trop ! Malheureusement avec la mort de Leonard Nimoy, cette ficelle ne pourra pas être réutilisée dans le film à venir ! On fera peut-être revenir le vieux Kirk d'entre les morts, qui sait, William Shatner étant toujours bien vivant, lui. Et après le film « Generations » un livre était sorti où Kirk revenait en Borg, alors qui sait ? Pour conclure, vous passerez un bon moment, mais personnellement j'ai été déçu par les deux nouveaux volets censés relancer la franchise Star-Trek. On retrouve encore Michael Giacchino une fois de plus à la musique avec la même critique que pour le premier film.

stcine 12 7

On pouvait espérer mieux pour une telle franchise comme Star-Trek, néanmoins, de mon avis personnel, il aurait été plus judicieux de la laisser reposer encore quelques années avant de la reprendre et raconter une partie de la chronologie jamais exploitée : le tout premier voyage du vaisseau Enterprise NCC – 1701 sous le commandement du capitaine Robert April ! On aurait eu un nouveau capitaine avec un nouvel équipage et tout le loisir de créer et de mener une histoire originale ! Quoiqu'il en soit, d'un avis très personnel, avec ces 2 films de J. J Abrams je n'y trouve pas mon compte en tant que fan de Star-Trek.

Retour à l'index