PrésentationSaison 2

Les Têtes brûlées

Saison 1


 1. PILOTE
(FLYING MISFITS)



Résumé :

Peu de temps après l'attaque des japonais sur Pearl Harbor, le commandant Greg 'Papy' Boyington qui fait partie des tigres volants sous le commandement du général Chennault est cloué dans son lit en chine, à cause de son avion qui était défectueux. Boyington est en clash avec Chennault car ce dernier lui doit 3000$ comme le stipule son contrat, devant la réaction de Chennault, Greg décide de voler un avion et de partir vers Calcutta pour repasser à son grade de commandant. Il est affecté à Espritos Marcos en tant que sous-lieutenant sous les ordres du colonel Lard qui dés le départ le prend en grippe. Heureusement pour Boyington, le supérieur de Lard, le général Moore est de son côté mais ne pourra pas le faire redevenir pilote : Greg est trop vieux.

Alors qu'il est dans un bureau à paperasses, Boyington a alors une idée grâce au lieutenant Larry Casey qui est chargé de statuer sur le passage en cour martiale des voyous du Pacifique Sud : il va voler son escadrille. Il jette son dévolu sur la VMF-214, basée à Vella La Cava. Grâce à un stratagème de la malaria, ils ont les avions, les têtes brûlées doivent alors abattre un maximum d'avions japonais en 15 jours, ce qu'ils font et deviennent alors des héros. Boyington conserve son unité, le temps que Lard l'inculpe.

Critique :

L'épisode pilote est plus long que les autres épisodes de la série : normal, mais en fait c'est un véritable film auquel nous avons droit : 2H. En effet, celui-ci prend le temps de poser le contexte de la 2e Guerre Mondiale et surtout le personnage de Greg Boyington. Grâce à celui-ci, nous verrons d'ailleurs quelques célébrités militaires comme par exemple le général Chennault, interprété par George Gaynes (Police Academy, Punky Brewster, Sliders), ou encore l'Amiral Nimitz, joué par Byron Morrow (Super Jaimie, L'Île Fantastique, Dallas), Boyington nous emmenant dans ses tribulations. Néanmoins, cet épisode pilote est très rythmé du début à la fin, et il n’y a pratiquement pas de temps mort.

On pose de suite les bases : Boyington est un soûlard, bagarreur, qui ne respecte pas l'autorité lorsque celle-ci ne lui plaît pas, mais... c'est aussi un pilote exceptionnel avec le sens du devoir contrairement à ce qu'il peut laisser croire au début de l'épisode avec Chennault. Il est d'ailleurs à noter que l'un des hommes qui l'aide pour aller assister au mariage de son ami n'est autre que Lance Legault, le colonel Decker de l'Agence Tous Risques, ici il a encore son ancien pseudonyme : W. L. Legault. Les séquences aériennes ne sont pas trop mauvaises, et l'option d'avoir choisi de montrer les acteurs en gros plan sur une carlingue factice avec fond d'écran bleu, qui est ensuite incrusté permet un peu plus de liberté et on croirait vraiment que les acteurs sont aux commandes des avions (c'est le même système qui était utilisé dans la série à peu près à la même époque : Galactica). Les autres séquences de vols, étant soit les vrais pilotes avec les avions qui étaient prêtés pour la série tv, ou alors des images d'archives de la guerre pour les combats.

tetesbrulees 1 1 4

Ces dernières sont vraiment de mauvaise qualité d'image, mais rajoutent néanmoins encore un peu de réalisme et de crédibilité à la série. Au même titre que les informations en Noir&Blanc au début de l'épisode et qui seront une constante dans la série également. Même si parfois on peut voir un ou deux petits défauts à l'écran : par exemple lorsque Greg a volé son avion des Tigres volants et qu'il se retrouve pris en chasse par deux zéros japonais, on aperçoit lors d'une vue sur l'un des avions japonais, une trace d'avion à réaction dans le ciel en arrière-plan, tout comme lors d'un gros plan sur le vrai pilote de l'avion zéro qui commence à tirer à un autre moment, on peut voir qu'il n'a pas du tout la tête d'un japonais. La série met en avant l'attitude des pilotes, et on comprend en fait rapidement qu'ils ont une vie tellement courte, que ceux-ci vivent au jour le jour et sont pour la plupart des « vrais » mecs.

tetesbrulees 1 1 5

Je veux dire par là, il faut voir par exemple l'attitude de Boyington sur la plage après son combat avec Gutterman, interprété par James Withmore Jr., lorsqu'il dit : « cette guerre va enfin être drôle ». C'est cette insouciance, et le fait de ne pas penser à l'avenir que les pilotes prennent dès qu'ils le peuvent du bon temps en buvant (sûrement pour oublier qu'ils peuvent y rester à leur prochaine mission), en se bagarrant et en sortant avec des filles. D'ailleurs, la phrase de fin de l'épisode qui est dite par Boyington est terrible : « Montrez-moi un héros, et je vous démonterai que c'est un malheureux ! ». N'ayant pas de grandes connaissances de la seconde guerre mondiale, je ne pourrai pas dire si elle est techniquement proche de la réalité, un expert avait mis surtout en avant le fait que les conversations radios entre les pilotes étaient peu crédibles, car sur la plupart des appareils dans la réalité, celle-ci ne fonctionnait tout simplement pas ! En tous cas, les avions corsaires dans leur robe bleue sont juste magnifiques !

Le design de ces appareils est superbe, et ils apportent énormément à la série. Il n'y a qu'à voir lorsque l'escadron est en formation : ça a vraiment de la gueule ! Tout comme la petite touche d'émotion avec le chien de Boyington : Barback, bien que Boyington donne l'impression de le laisser vivre sa vie, il ne se séparerai pour rien au monde de son chien, il le fait tout de même venir par avion spécial au risque de se faire dégrader. Barback sera une mascotte récurrente de la série, et aura un rôle plus ou moins important selon les épisodes. L'équipe originale formée ici par Boyington changera au fil des épisodes également, certains acteurs n'étant plus là, mais les principaux sont là pour incarner : TJ Wiley, French, Bragg, Larry Casey, Anderson...

tetesbrulees 1 1 7

 

Il est à noter que Doyle changera plus tard et que c'est Larry Manetti, bien connu pour son rôle de Rick dans la série Magnum, qui reprendra le rôle. La distribution étant bouclée par Dana Elcar en colonel Lard qui veut la peau de Boyington, et Simon Oaklan (Mission Impossible, Les Incorruptibles, Les Mystères de L'Ouest) dans le rôle du général Moore qui fait ce qu'il peut pour protéger son meilleur pilote. À ce propos, les scènes d'altercations entre Boyington et Lard sont réellement bien rendues à l'écran, et on a réellement le sentiment que les deux acteurs ne peuvent pas se supporter ! La scène où Lard menace Boyington avec son pistolet est impressionnante. On voit dans ce pilote également toutes les combines qu'utilisera Greg au fil des épisodes : changement de grade, détournement de marchandises, etc. Certains plans en extérieur sont vraiment très beaux avec la mer en arrière plan, cela est dû au tournage de la série dans la Californie du Sud. Bref, cet excellent épisode pilote posait les jalons d'une série qui allait devenir mythique, Les Têtes Brûlées étaient lancées, et bien lancées !

tetesbrulees 1 1 8

Retour à l'index


2. UN AVION POUR DEUX
(BEST THREE OUT OF FIVE)

Résumé :

Le major Boyington a des ennuis : il manque de munitions et de carburant, et découvre que c'est le colonel Lard qui est à l'origine de tout ceci. Ce dernier veut toujours mettre Boyington sous les verrous ainsi que ses pilotes. Boyington pour contrer Lard se met alors en permission, Lard en profite pour renvoyer le major Buell sur Vella La Cava qui était le commandant d'origine de la VMF-214. Suite à une partie poker Greg Boyington doit voler avec Buell, il décide de mettre un terme une bonne fois pour toute à cette situation avec un combat de boxe, mais Buell reçoit la nouvelle selon laquelle son jeune frère a été descendu. Boyington met alors en place une expédition pour récupérer le frère de Buell. Il récupère le frère de Buell qui en remerciement pour Boyington repart de Vella la Cava.

Critique :

Cet épisode est la suite directe du pilote, ce qui fait qu'on retrouve le major Buell toujours incarné par Richard Doughty (Barnaby Jones) et ses pilotes qui veulent reprendre leur escadrille. Lard faisant tout son possible pour éjecter Boyington. Ce dernier alors cloué au sol, part en permission pour pouvoir garder son escadrille et se distraire avec une jolie infirmière incarnée par Robin Riker (Supercopter, MASH, Bones). Mais Buell étant revenu à Vella La Cava, Boyington doit intervenir pour en finir une bonne fois pour toute. Mais Buell apprend que son frère a été descendu et est porté disparu, Boyington monte alors une expédition pour récupérer le frère de Buell et ça marche. Buell restitue alors la VMF-214 à Boyington.

Ce n'est clairement pas un bon épisode de la série tv, celui-ci traîne en longueur malgré le fait qu'il ait adopté le format standard de la série : 45mn. Il y a peu de combats aériens, et c'est surtout les histoires avec Buell qui sont mises en avant : comme la partie de poker que je trouve personnellement interminable, le match de boxe ou encore l'expédition de sauvetage du frère de Buell.

Bref vraiment rien de passionnant, nous avons droit tout de même à la vue d'un nouvel appareil : un hydravion, mais pour le reste ce n'est vraiment pas exceptionnel. Le sauvetage du frère de Buell n'est pas du tout crédible, et les images des soldats japonais qui tirent sont très mal utilisées et insérées, on croirait qu'ils tirent dans la forêt sur rien. Et ô miracle : il n'y a que deux prisonniers dans le camp sur l'île mais le frère de Buell est dedans ! Tout est bien qui finit bien, mais l'épisode ne restera pas mémorable. À noter, le fameux générique de début est désormais présent à partir de cet épisode.

Retour à l'index


3. LA PETITE GUERRE
(SMALL WAR)

Résumé :

Au cours d'une mission, Papy Boyington est touché par TJ qui croyait tirer sur un japonais, Boyington est obligé de sauter en parachute, il atterri sur une île occupée par les japonais. Là, il est assommé et récupéré par le lieutenant Matthew Hooper, un cuisinier d'un bateau anglais. Mais très vite, Boyington se rend compte que Hooper est un lâche qui veut rester planqué jusqu'à la fin de la guerre. Boyington trouve un vieil appareil japonais qu'il répare, pendant ce temps la VMF-214 démoralisée sans Boyington ne fait plus ses missions. Le général Moore lui-même est obligé d'intervenir. Les têtes brûlées se ressaisissent et reprennent leurs missions, Greg pendant ce temps arrive à s'échapper grâce à l'aide de Hooper et de l'avion zéro qu'il a réparé, mais TJ qui voit le zéro descend à nouveau Greg Boyington qui finit par être secouru avec Hooper.

Critique :

Bon petit épisode, certes celui-ci aussi manque un peu d'action, mais il ne se passe pratiquement pas un instant sans qu'il se passe quelque chose : pas de temps de mort, c'est vraiment agréable. Greg est abattu par TJ, et en atterrissant sur une île occupée par des japonais, Greg est récupéré par le lieutenant Hooper, interprété par René Auberjonois (Star-Trek Deep Space Nine, Drôles de Dames, Boston Justice), et qui est un lâche qui veut rester planquer jusqu'à la fin de la guerre sur l'île. Mais devant les insultes et l'attitude de Greg, il prend alors son courage à deux mains, et vient secourir Greg en difficulté. Pendant ce temps la VMF-214 est démoralisée et ne fait plus ses missions, le général Moore intervient et ceux-ci reprennent l'air. Greg grâce à l'intervention de Hooper a pu réparer l'avion et s'enfuit avec lui après l'avoir délivré.

.

Alors les passages sur l'île sont un peu tirés par les cheveux, ne serait-ce que le décollage de l'avion réparé par Greg, où lorsque les japonais les cherchent. Il faut noter l'arrivée de Larry Manetti dans la 214 dans le rôle du Lieutenant Robert Boyle et que l'on connaît surtout pour son rôle du meilleur ami de Magnum dans la série du même nom. René Auberjonois est époustouflant dans le rôle du cuisinier anglais et lâche, il faut voir le moment où après avoir combattu contre Greg, il s'effondre au sol une fois Greg parti. On constate aussi, que la VMF-214 est portée à bout de bras par Greg Boyington et que dès qu'il n'est plus là, qu'on le croit mort, ils se laissent aller. Le colonel Lard pour une fois n'est pas heureux de la disparition de Boyington. La séquence où les japonais regarde un western est assez amusante, et évidemment lorsque TJ à la fin, descend à nouveau l'avion de Greg ! Bon épisode, sans plus, mais qui vous fera passer le temps.

Retour à l'index


4. LE RÉPROUVÉ
(HIGH JINX)

  

Résumé :

Les Japonais ont mis au point une nouvelle classe de leur avions zéro, avec un meilleur blindage qui résiste mieux aux munitions des corsaires américains. C'est alors que Greg entend parler de Douglas Rafferty, le fils de l'amiral Rafferty, qui est en réaffectation. Greg s'arrange pour que Rafferty arrive dans la 214. Mais Jim Gutterman connaît Rafferty et avertit Greg qu'il traîne une réputation de porte poisse, et qu'il ne veut pas qu'il vole dans l'unité. À peine arrivé, les premiers incidents se produisent, et la suspicion s'installe dans l'unité. Mais lors d'une sortie, un pilote est tué, Rafferty se sacrifie alors pour en finir avec sa vie.

Critique :

Excellent épisode très mélancolique. Un nouveau pilote débarque à la WMF-214 : Doug Rafferty, fils d'amiral. C'est Papy Boyington qui a fait le nécessaire pour l'avoir dans son unité, parce que cela pourrait lui être utile. Mais Jim Gutterman le connaît et vient dire à Greg que Rafferty est un porte malheur. Et les accidents qui arrivent à l'unité n'arrangent alors pas les choses. Pour corser le tout, les japonais ont des nouveaux zéros blindés qui résistent mieux aux munitions des corsaires. Greg réussi alors à obtenir des nouvelles cartouches qui pourraient abattre ces zéros modifiés. Mais lors d'une sortie, un des pilotes est tué, et Rafferty se sacrifie alors, n'en pouvant plus d'être le bouc émissaire de tous les malheurs.

C'est Donald Petrie (L'Incroyable Hulk, Pour l'Amour du Risque, Falcon Crest) plus connu en tant que réalisateur qu'en tant qu'acteur. Il a notamment réalisé des épisodes de la série The Equalizer avec Edward Woodward, ou encore La Loi de Los Angeles, etc. qui interprète Doug Rafferty. Une superbe composition pour un homme torturé par le fait qu'on le rende responsable des malheurs qui arrivent dès qu'il intègre une unité de vol. Il est à noter que le mécanicien dans cet épisode n'est pas connu de la série, et est visiblement ami avec Jim Gutterman. Il s'agit de Squim joué par Phil Simms (M. A. S. H., Capitaine Furillo, Clair de Lune) et qui n'apparaîtra que dans cet épisode. Et enfin Richard Rasof (Happy Days, Embarquement Immédiat) incarne Stubbins, le pilote qui sera descendu.

Même si on retrouve dans l'épisode les petites magouilles de Greg pour se procurer les nouvelles munitions et de l'huile moteur, notamment avec la scène sur la plage où Greg se fait passer pour un général, l'épisode est quand même assez noir. L'attitude de Jim Gutterman qui est détestable au début de l'épisode, devient peu à peu exemplaire, et la scène de fin est terrible lorsqu'on le voit pleurer sur la plage. Une fois de plus Greg essaye de faire garder son sang froid à ses pilotes, ce qui n'est pas facile. Pour les scènes de combats, rien de particulier, c'est dans la même veine que les autres épisodes précédents. Sans doute un des épisodes les plus aboutis de la série et un des meilleurs sans conteste par son thème dramatique.

Retour à l'index


5. LE PRISONNIER
(PRISONERS OF WAR)

Résumé :

Alors qu'ils sont dans une période de calme, la WMF-214 se fait attaquer par des japonais, mais Greg réussi à descendre un des zéros qui mitraillent la base. Ils récupèrent alors le pilote, et se demandent ce qu'il transportait avec son appareil. Mais alors que sa détention dure, les hommes de Greg commencent à apprendre à connaître Araki, grâce au fait qu'il est champion de ping-pong et leur fait gagner beaucoup d'argent. Greg pendant ce temps réussi à découvrir ce que contenait l'avion d'Araki et fait remonter l'info au général Moore, ce qui leur permet de savoir ce que va faire la flotte japonaise. Mais Araki parvient à s'enfuir, il sabote les appareils et s'échappe avec un corsaire, heureusement Greg se lance à sa poursuite, et arrive à le descendre.

Critique :

L'épisode n'est pas extraordinaire, mais il a l'avantage de bien montrer la différence d'esprit entre les japonais et les américains pendant cette guerre. Alors qu'ils sont dans une période calme en termes de batailles, le camp de Vella la Cava est attaqué par des zéros, Greg Boyington réussi à descendre l'un d'eux. Et ils capturent le pilote qui voulait se faire sauter, mais dont la grenade n'a pas fonctionné. Il est fait prisonnier. Mais alors que sa détention dure, les têtes brûlées apprennent à connaître Araki, leur prisonnier, et à l'apprécier. Notamment grâce au fait qu'il est champion de ping-pong et leur fait gagner beaucoup d'argent. Mais il est japonais, et n'a qu'un seul but avertir ses supérieurs, d'autant que Greg a réussi à trouver ce que cachait Araki dans son appareil et à faire remonter l'info au général Moore.

Les américains vont prendre au piège la flotte japonaise, mais Araki s'enfuit, sabote les avions de la 214 et s'enfuit avec un, heureusement, Greg se lance à sa poursuite et réussi à le descendre. C'est Clyde Kusatsu qui incarne Araki (Un Flic dans la Mafia, Star-Trek Next Generation, JAG) et qui était le très célèbre lieutenant de police Gordon Matsumoto dans la série Magnum. À noter un détail étrange dans la version française de cet épisode, au début de celui-ci, Greg appelle son chien 'mascotte' au lieu de Barback dans les autres. Sinon, nous avons le colonel Lard qui pour une fois fait un compliment sur Boyington, il faut voir la tête du général Moore.

Dans les autres détails, on voit l'image dans cet épisode de la main qui sonne l'alarme au bombardement et que l'on voit dans le générique. Et enfin, si vous regardez bien le corsaire piloté par Araki, vous verrez la capsule qui va lâcher la fumée pour faire croire qu'il est touché sous son aile gauche. Pas vraiment trépident comme épisode, mais comme je l'ai dit au départ : on voit nettement le gouffre qu'il y a entre la mentalité japonaise et la mentalité américaine dans cette guerre.

Retour à l'index


6. PORTÉ DISPARU
(PRESUMED DEAD)

Résumé :

Dans un sous-marin japonais, près de Vella La Cava, le capitaine Dobson est remis à la mer par ceux-ci, après qu'ils aient caché son sac sur la plage. Peu après, il est récupéré par la marine américaine grâce à Gutterman et Anderson alors qu'ils sont en mission de reconnaissance dans le secteur. Dobson est ensuite amené à Vella La Cava, mais l'unité de Greg ignore qu'il a en fait été conditionné par les japonais pour faire un attentat contre des hauts gradés de l'armée américaine. Greg s'aperçoit alors que Dobson est parti sur Espritos Marcos, et y va lui aussi avec les têtes brûlées. Greg comprend la statégie des japonais, et arrive à temps pour sauver le général Moore et les autres gradés. Dobson repart à l'hôpital psychiatrique.

Critique :

C'est encore un épisode avec un événement tragique. Charles Dobson un as de l'aviation qui servait sur le USS Lexington, a été abattu lors d'une mission et porté disparu. Mais il a en fait été capturé par les japonais qui l'ont conditionné pour qu'il réalise un attentat contre les hauts gradés de l'armée américaine. Repêché en mer et ramené à Vella La Cava, le docteur le trouve bizarre et ne peut pas le laisser repartir. Mais Dobson se débarrasse du médecin et s'enfuit à Espritos Marcos. Greg, qui grâce à Gutterman et Anderson, a des photos d'une île ou les japonais sont arrivés avec des bombardiers ayant des réservoirs géants qui leur permettent d'atteindre Espritos Marcos, part lui aussi avec les têtes brûlées à Espritos. Là, Greg découvre la stratégie des japonais : les bombardiers japonais en venant sur Espritos Marcos déclenchent le signal d'alerte de bombardements aériens et de ce fait, on met les gradés à l'abri, Dobson a bourré de plastique ces abris, Greg avec ses hommes a juste le temps de prévenir le général Moore et les autres gradés avant que les bombes de Charles Dobson n'explosent. Dobson retourne une fois de plus à l'asile psychiatrique.

C'est Kent McCord (Seaquest Police des Mers, Galactica 1980, Le Rebelle) qui joue le rôle du capitaine Dobson qui est encore un homme torturé par le traitement qu'il a subi par les japonais. James Hong (L'Agence Tous Risques, Hooker, Dynastie) incarne le perfide colonel Ikuda qui a programmé Dobson. Ce n'est pas le meilleur épisode, mais il est assez rythmé pendant toute sa durée, et le thème traité est encore une fois très dramatique. On voit que pendant cette guerre aucun des deux camps ne reculait devant rien pour gagner la guerre. Peu de combats contre les zéros cette fois-ci, mais on voit que les corsaires font aussi des missions de reconnaissance photos. L'action étant axée sur le personnage de Charles Dobson. Mention spéciale pour l'acteur Jeff David (Buck Rogers, L'Homme qui Valait 3 Milliards, Godzilla la série tv) qui incarne le docteur Corgney et qui a une réelle présence à l'écran.

Retour à l'index


7. DRÔLE DE CIRQUE
(THE MEATBALL CIRCUS)

Résumé :

Convoqué par le général Moore avec d'autres chefs d'escadrilles pour effectuer une mission suicide pour couler un porte-avions japonais, Greg Boyington trouve une autre solution avec la WMF-214 : ils vont piloter des avions japonais pour tromper l'ennemi et ainsi pouvoir torpiller le porte avions. Mais ils doivent pour cela vivre pendant 3 jours sur une base navale et la cohabitation avec la marine ne se passe pas très bien. Après plusieurs incidents, la mission est finalement avancée d'une journée, et Greg décolle avec son unité à bord des avions japonais. Ils remplissent leur mission avec succès, en ayant donné une petite leçon à la marine.

Critique :

Ce n'est pas un épisode extraordinaire, et même assez ennuyeux. Cette fois-ci, les têtes brûlées doivent remplir une mission suicide pour torpiller un porte-avions japonais qui empêche les forces alliées de conquérir une île et dont les soldats se battent au sol. Greg a alors une autre idée pour remplir la mission, prendre des avions japonais que les américains ont récupérés, et d'aller torpiller le porte-avions japonais avec ceux-ci. Le général Moore fini par accepter, mais les têtes brûlées vont devoir cohabiter pendant 3 jours avec la marine. Les incidents surviennent, et des soldats de la marine attrapent French et Gutterman et leur donne une petite leçon.

Entre temps le général Moore apprend qu'ils doivent avancer l'attaque sinon la conquête de l'île sera un échec. Greg propose alors à Gutterman de régler leurs comptes juste avant leur départ le lendemain matin. Ce qu'ils font et s'en vont en vitesse à bord des avions japonais. Les têtes brûlées réussissent leur mission et ont donné une leçon à la marine. C'est Bill Fletcher (Les Petits Génies, Shérif, Fais Moi Peur !, Drôle de Dames) qui interprète le commandant Pritchett et qui mène la vie dure aux têtes brûlées accompagné de son second, le lieutenant commandant Hightower incarné par Stewart Moss (Matlock, Pour l'Amour du Risque, Magnum). En fait pratiquement tout l'épisode est basé sur cette rivalité entre les corps de l'armée américaine et je trouve que cela s'essouffle vite, on se cantonne à des histoires de bagarres pour des broutilles.

Néanmoins, le début de l'épisode est un peu plus intéressant, car il montre qu'elle homme intelligent est le général Moore, il écoute ce que propose Boyington et si cela est valable fait en sorte qu'il réussisse à faire à son idée. Il n'est pas un homme obtus comme les autres gradés. L'amiral Grayson, incarné par Robert Clarke (Dynastie, Hôtel, Matt Houston) est un peu de cette trempe là également puisqu'il suit le général Moore. Cela fait bizarre de voir l'équipe de Greg piloter des avions zéros au lieu des corsaires, mais je suppose qu'on peut voir de surcroît dans cet épisode, toute la flotte utilisée pour la série. Par contre le montage des vols des zéros qui atterrissent sur le Lexington et qui larguent leurs torpilles sur le porte-avions japonais est vraiment assez mal faite je trouve. Bref, un épisode un peu en-deçà des précédents.

Retour à l'index


8. STRATAGÈME
(UP FOR GRABS)

Résumé :

14 Novembre 1943, TJ et Casey sont à la pêche pendant que les autres membres de l'unité dorment tranquillement. Lorsque tout à coup le camp est envahi par les japonais. Très vite la 214 est mise au courant par un haut gradé, le major Kato, que le général McArthur doit faire une visite d'inspection sur Vella La Cava : Greg comprend alors, tout doit paraître normal pour la visite de McArthur, et ils seront tous fusillés après. Heureusement Casey réussi à décoller avec un corsaire, et TJ récupère des grenades qui lui permettent avec l'aide de Brag de créer une diversion. De plus l'avion de McArthur contient en fait des soldats américains armés, car malgré que Casey ait été descendu, il a eu le temps de prévenir McArthur. Les japonais sont vite maîtrisés.

Critique :

Encore un épisode moyen. Alors qu'ils sont en train de se reposer, et que TJ et Casey vont à la pêche, les japonais débarquent sur le camp de Vella La Cava et font prisonniers tout le monde. Très vite, ils sont mis au courant : le général McArthur doit venir faire une tournée d'inspection de la 214, et les japonais veulent le capturer. Greg comprend très vite qu'après la capture de McArthur, ils seront tous fusillés. Malgré ce que leur dit le major Kato qui veut que tout paraisse normal jusqu'à la venue de McArthur. Mais heureusement, Casey réussi à s'emparer d'un corsaire et à s'envoler, mais est abattu par des zéros japonais avant qu'il ne puisse prévenir quelqu'un. TJ trouve des grenades, et le moment venu il fait une diversion, de plus l'avion de McArthur contient en fait des GI américains armés, les japonais sont très vite maîtrisés.

Le commandant des GI explique que Casey a été repêché, et a pu prévenir les autorités qui ont décidé de venir donner un coup de main à la 214. Alors, ce n'est autre que George Takei le très célèbre Hikaru Sulu de la série Star-Trek Classic qui interprète le rôle du major Kato. Bien évidemment, il joue le rôle d'un gentil japonais, et non celui comme son comparse le colonel Samuchi, incarné lui par Yuki Shimoda (M.A.S.H., Chips, Mme Columbo), qui lui n'hésite pas à maltraiter les têtes brûlées et même à les fusiller. Dans cet épisode, on peut voir que Barback n'aime pas les japonais. Après j'avoue que je trouve l'épisode moyen, car c'est parfois un peu gros comme ficelles et c'est un peu du n'importe quoi : voir la scène de fin où lorsque l'avion atterri, et que les têtes brûlées font leur diversion, on ne comprend pas trop ce qui se passe, mais tout se termine bien pour eux. C'est l'essentiel.

Retour à l'index


9. CANDIDAT AU SUICIDE
(ANYONE FOR SUICIDE?)

Résumé :

Alors que Greg sort de l'hôpital à cause de la malaria, le général Moore vient le voir pour une mission très dangereuse, au même moment, le docteur de Vella La Cava s'entretient avec les têtes brûlées : Greg ne doit plus voler, il est trop vieux, trop surmené et boit trop. Moore décrit la mission aux têtes brûlées et demande des volontaires, Greg lui ayant assuré qu'ils la feraient, mais le moment venu, aucun de l'unité ne se porte volontaire. Greg met alors au point un stratagème pour réussir à avoir des volontaires, Brag, Gutterman, French et TJ accompagnent alors Greg. Mais alors qu'ils atterrissent à leur premier point de contact, l'avion de Gutterman a une bombe qui est prête à se décrocher, mais alors que Greg aide pour la rattacher, il tombe dans une nouvelle crise de malaria ce qui risque de compromettre la mission. Mais Greg veut aller au bout de la mission et ne recule devant rien pour y arriver. Finalement, ils réussissent la mission et Greg parvient à se poser sur le porte-avions qui devait les accueillir.

Critique :

C'est un épisode classique de la série on va dire. Greg sort de l'hôpital alors qu'il vient d'avoir une crise de malaria, le général Moore arrive à ce moment-là et lui parle d'une mission périlleuse. Greg se porte volontaire et déclare au général qu'il n'y aura pas de problème pour trouver les 4 autres hommes, les têtes brûlées seront avec lui. Mais au même moment, le médecin de l'île parle à l'unité en leur disant que Greg est trop vieux pour voler, et que s’il continue comme ça, il y restera. Après que le général Moore ai décrit la mission, aucun de la 214 ne se porte volontaire, au grand dam de Greg. Ce dernier monte alors un stratagème pour avoir ses 4 hommes et ça marche : Gutterman, Brag, French et TJ l'accompagnent. Mais alors qu'ils se posent à leur premier rendez-vous, Greg retombe dans une crise de malaria qui risque d'annuler la mission. Greg ne renonce pas et parvient finalement à aller au bout de celle-ci et à atterrir sur le porte-avions chargé de les accueillir.

Tout d'abord le rendu du bateau qu'ils doivent détruire est très mal rendu à l'écran, on croirait lorsqu'on le voit au début un vieux rafiot de pêche, et ensuite lorsqu'on le voit sur les images d'archives de la guerre, il n'a plus du tout la même gueule. Ceci dit, on voit aussi que malgré tout en étant malade, Greg arrive tout de même à piloter son appareil avec les bombes de 500 livres, et à apponter alors que TJ se crashe. On voit également ce qui fait la différence de Greg par rapport aux autres hommes, sa volonté exceptionnelle qui lui permet de venir à bout de la maladie et à faire la mission. Moment amusant dans l'épisode lorsque Brag et TJ tombent sur les forces japonaises, Brag balance une grenade et se sauve rapidement. Une fois encore, c'est un peu du n'importe quoi lorsque les japonais tirent sur les corsaires, mais ils arrivent à décoller sans encombre et à temps. À noter que les images d'archives utilisées dans cet épisode sont vraiment de mauvaise qualité.

Retour à l'index


10. LE COMMANDO
(NEW GEORGIA ON MY MIND)

 

 

Résumé :

Le colonel Hutton de l'infanterie débarque à Vella La Cava pour une opération de grande envergure : envahir l'île de la Nouvelle Géorgie qui est aux mains des japonais. Peu de temps après, les troupes de Hutton arrivent sur Vella La Cava et commencent à créer des tensions avec les têtes brûlées. Néanmoins, après une partie de rugby assez musclée, les hommes commencent à s'apprécier entre eux. Hutton demande à Boyington d'intensifier ses raids sur l'île, et Anderson est descendu. Heureusement, il est recueilli par un observateur qui le sauve des japonais, grâce à ses informations, Greg comprend pourquoi il n'arrivait pas à détruire la batterie en place des japonais. Greg rejoint Hutton et depuis le sol, guide l'attaque des têtes brûlées sur l'artillerie japonaise et un tunnel qui leur permettait de remplacer à volonté leur matériel. L'opération est un succès.

Critique :

Très bon épisode, cela est en grande partie dû à la présence de James Luisi (Côte Ouest, Deux Cents Dollars Plus les Frais, Santa Barbara) qui incarne l'irascible colonel Hutton. Celui-ci débarque avec un premier peloton sur Vella La Cava ce qui crée immédiatement des incidents avec les têtes brûlées, mais après une partie de rugby bien musclée, les hommes des différents corps de l'armée commencent à s'apprécier. Au contraire de Hutton qui demande toujours plus à Boyington. Ce dernier intensifie les raids sur l'île de la Nouvelle Géorgie que Hutton doit reprendre aux japonais, mais lors d'un raid, Anderson se fait descendre. Alors que les têtes brûlées le croient mort, il est récupéré au sol par un observateur. Greg ordonne alors une révision des avions, et Hutton ne voulant rien savoir part envahir l'île. Mais il est vite sous le feu intensif de l'ennemi. Alors que le colonel Lard arrive pour arrêter Greg, ils reçoivent un appel d'Anderson qui leur apprend que les japonais ont creusé un tunnel, ce qui leur permet de renouveler sans cesse leur artillerie.

Greg rejoint Hutton et depuis le sol, guide l'attaque des têtes brûlées qui est un succès, Hutton réussi sa mission. Mais comme le dit Boyington à la fin de l'épisode, cet épisode de la guerre n'était qu'une première partie, et beaucoup de morts allait être encore nécessaire avant la fin de la guerre : mais on ne retient que la victoire des alliés. L'épisode est assez rythmé du début à la fin, et la confrontation avec Hutton est vraiment bien amenée. Dans les critiques, seule la partie où Greg rejoint Hutton pourrait ne pas être très crédible, il est censé être sous un feu nourri de l'ennemi, et il a le temps de poser son appareil tranquillement et se permet même le luxe de sortir des radios. On voit les corsaires effectuer des missions de bombardements dans cet épisode, comme quoi il confirme son rôle d'avion multitâches. Et la partie de rugby vaut le détour. À noter, que l'épisode a été réalisé par Jeannot Szwarc qui n'est autre que le réalisateur de Les Dents de la Mer 2 ou encore SuperGirl.

Retour à l'index


11. OPÉRATION RADAR
(THE CAT'S WHISKERS)

  

Résumé :

L'armée américaine dans le pacifique sud est stoppée, et les têtes brûlées sont au chômage technique forcé. Greg décide d'attaquer Tuatoma une île qui a l'air d'intéresser les alliés, mais à peine arrivent-ils dessus, que les japonais arrivent en grand nombre. Greg va à la recherche d'informations et découvre le fin mot de l'histoire : il y a sur cette île un radar si performant qu'il détecte les appareils alliés à une très grande distance et permet de bloquer leur attaque avant qu'ils n'approchent de l'île : les alliés sont stoppés. Greg se met alors en tête de le détruire, et met au point une stratégie pour y parvenir. Ceci avant que le colonel Lard ne l'envoie en court martial. La mission est un succès et le colonel Lard est décoré. Greg et ses hommes évitent une nouvelle fois la cour martiale.

Critique :

On continue dans les épisodes moyens/classiques de la série tv, entendez par là, qu'ils ne se détachent pas du lot. Une fois de plus, le colonel Lard veut traduire les têtes brûlées devant la cour martiale, et il se peut que cette fois-ci, il y parvienne, car les hommes de Greg sont au chômage technique forcé. En effet, Tuatoma une île japonaise où se trouve un radar si performant qu'il détecte les avions alliés à une grande distance, bloque l'offensive de l'armée américaine. Tandis que celle-ci réfléchi à réviser sa stratégie, Greg se met en tête de détruire le radar. Il met alors au point une stratégie avant que Lard ne l'arrête et part avec 3 hommes pour Tuatoma.

La mission est un succès, et Greg évite une nouvelle fois que les têtes brûlées soient emprisonnés. Alors, il y a tout de même de la réutilisation d'images, pour les japonais qui vont aller attaquer l'hydravion et qui se trouvent au sol, d'un épisode précédent, si vous observez bien, vous verrez la même scène avec la jeep, ça gâche un peu le plaisir. Tout comme d'ailleurs il y a quelque chose d'assez étrange : seul le corsaire de Greg possède beaucoup de drapeaux japonais en rapport avec ses victoires, si vous regardez bien l'avion de Casey et des autres, on y aperçoit qu'un seul ou deux drapeaux japonais : alors qu'ils sont censés en avoir beaucoup plus à leur actif (au moins 5 ou 6 minimum). Ensuite l'épisode est surtout concentré sur les magouilles de Boyington pour réussir à contourner Lard, et on peut voir à quel point Greg apprécie le général Moore.

Retour à l'index


12. TRIANGLE INFERNAL
(LOVE AND WAR)

Résumé :

Les têtes brûlées sont épuisées ! Les japonais lancent une grande offensive de bombardement dans le pacifique sud, et les corsaires doivent effectuer sans discontinuer des missions d'interception des bombardiers. Heureusement, les hommes de Greg reçoivent une permission de 3 jours qu'ils vont passer sur Espritos Marcos. Là, Jerry retrouve une vieille connaissance en la personne de la jolie Annie. Alors que Jerry s'amourache d'elle, Annie a des vues sur Larry et ce dernier passe la nuit avec elle. Les relations entre Jerry et Larry Casey se dégradent jusqu'au point où les deux hommes en arrivent à se battre. Et Casey demande son transfert dans une autre unité, à Espritos Marcos il voit Annie dans les bras d'un autre homme. Les têtes brûlées qui n'arrivent pas à s'en sortir sans Larry, décident de le ramener, tout rentre dans l'ordre

Critique :

Un épisode pas extraordinaire, et qui explore les relations humaines pendant la guerre, ça change des épisodes axés sur les combats contre les japonais. Les têtes brûlées sont au bord de l'épuisement, car les japonais ont lancé une grande offensive de bombardement dans le pacifique. Ils font sans cesse des roulements pour contrer les vagues de bombardiers ennemis qui viennent sur eux. Heureusement, les têtes brûlées reçoivent une permission de 3 jours, qu'ils vont passer sur Espritos Marcos, là, Jerry Brag, retrouve une vieille connaissance avec la jolie Annie. Mais Annie a des vues sur Larry Casey et fait le nécessaire pour passer la nuit avec lui. Ce qui rend furieux Brag, les relations entre les deux hommes se détériorent nettement jusqu'au point où ils en arrivent à se battre. Casey demande alors sa mutation dans une autre unité. Greg s'explique avec Jerry, tandis que Larry tombe sur Annie en train de draguer un autre homme. Les têtes brûlées qui ne s'en sortent pas après le départ de Larry, décident de le ramener dans l'unité. Tout rentre dans l'ordre.

C'est la magnifique Leslie Charleson (Hôpital Central, Deux Cents Dollars Plus Les Frais, Cannon) qui joue le rôle de Annie Schaeffer, la fille facile qui utilise tous les moyens pour parvenir à ses fins. On voit ici comment Larry Casey est en fait la tête de turc des autres têtes brûlées et tous les tours pendables qu'ils lui jouent, sans compter qu'ils font en sorte qu'il s'occupe de tout ce qui fait que les têtes brûlées se retrouvent paumées dès qu'il s'en va. On voit également toute l'estime que lui porte Greg : comme il le rappelle très justement, Larry fut la première tête brûlée et c'est avec lui qu'il a formé toute l'équipe. On voit également que le colonel Lard ne perd pas une seule occasion de vouloir enfoncer la 214, et va jusqu'à demander à Larry de planter un couteau dans le dos de ses compagnons en témoignant contre eux. Pas beaucoup de de combats aériens dans cet épisode, on voit surtout des bombardiers japonais. La petite histoire que Greg raconte à Jerry à propos des femmes vaut le détour. À noter qu'en version française, depuis quelques épisodes, c'est la voix qui double Robert Conrad qui dit l'intro du début de l'épisode.

Retour à l'index


13. HOLLYWOOD S'EN VA EN GUERRE
(THE WAR BIZ WARRIOR)

Résumé :

Une grande vedette du cinéma : Rod Towers débarque dans l'unité de la 214 au grand dam de Greg Boyington. Towers promu Lieutenant-colonel, prend la tête de l'escadrille et de plus, Greg est sous les ordres du colonel Lard également qui est à Vella La Cava le temps que Towers s'y trouve. Mais rapidement, les têtes brûlées s'aperçoivent que Towers est du flan, et que le haut commandement, lui donne des missions où il ne risque rien. Les têtes brûlées commencent à en avoir assez, et même Jerry Brag qui est un admirateur de Towers lui dit ses quatre vérités et qu'il est une mauviette. Mais Towers lui aussi en a assez d'être considéré comme un fantoche, et demande à Greg de lui attribuer une vraie mission pour voir ce qu'il a dans le ventre. Greg l'emmène sur Kamagashi, une mission très difficile, et Rod s'en tire assez bien. Il est devenu un homme.

Critique :

Excellent épisode et cela en grande partie grâce à la prestation de James Darren (Star-Trek Deep Space Nine, Melrose Place, Hooker) le célèbre Tony de la série tv Au Cœur du Temps. Alors qu'ils ont une mission difficile à faire, les têtes brûlées voient débarquer une grande vedette de cinéma : Rod Towers. Non seulement l'escadrille sera sous ses ordres car Towers a été promu Lieutenant-colonel, mais en plus Greg devra faire en sorte qu'il ne risque rien lors des sorties avec l'unité. Mieux encore, il aura même le colonel Lard avec lui à Vella La Cava. Towers arrive, et Jerry Brag est un grand fan de lui, mais très vite, les têtes brûlées se rendent compte que Towers est un vantard et un froussard. Il s'octroie des victoires bidons sur des zéros descendus par Greg et les autres, et trouve des excuses ridicules pour échapper aux batailles. Les têtes brûlées commencent à en avoir assez au bout de quelques semaines, et même Brag vient dire ses 4 vérités à Towers en déclenchant une bagarre. Towers qui n'en peut plus lui non plus de passer pour un minable, demande à Greg une vraie mission.

Greg l'envoie alors sur Kamagashi : Towers rempli son contrat, il est devenu un vrai homme apprécié par les têtes brûlées. La force de cet épisode et surtout de James Darren, est de réussir à faire passer Robert Conrad et les autres pour des vrais pilotes alors que lui n'est censé être qu'un acteur : et c'est un véritable tour de force ! Ils sont tous acteurs, mais on croit vraiment de Towers n'est qu'un acteur et les autres des vrais pilotes. James Darren joue à la perfection le minable qui se pavane au sol et fait dans son pantalon en l'air, et toujours avec son sourire de star : époustouflant ! L'épisode marque aussi l'arrivée de Nancy Conrad (Deux Cents Dollars Plus les Frais, Sloane Agent Spécial, Barnaby Jones) la fille de Robert Conrad et qui a eu avec les têtes brûlées le plus long rôle à l'écran dans une série tv de sa courte carrière d'actrice. Pour la reconnaître c'est facile, elle incarne Nancy Gilmore la jolie blonde que Gutterman essaye de serrer d'un peu trop près au début de l'épisode, et elle est celle qui va sous la tente de Rod Towers pour tenter de le réconforter. Excellent épisode donc, avec une superbe prestation de James Darren qu'il faut encore saluer.

Retour à l'index


14. OBJECTIF RABAUL [1/2]
(THE DEADLIEST ENEMY OF ALL [1/2])

Résumé :

Rabaul est le nouvel objectif des forces alliées. Véritable place fortifiée des japonais, elle a déjà décimée une escadrille de pilotes, et c'est à la 214 de prendre le relais. Au même moment, sur Vella La Cava, de nouvelles infirmières arrivent. Mais alors qu'ils effectuent un raid sur Rabaul, French est touché, Greg réussi à le ramener, mais il se brûle gravement les mains en l'extirpant du cockpit de son avion en feu. Jim Gutterman se retrouve au commandement des têtes brûlées, et Greg tombe amoureux d'une nouvelle infirmière : Caroline. Mais alors que les têtes brûlées reviennent d'un nouveau raid sur Rabaul, un pilote est tué, il s'agit de Patterson un vieil ami de Greg. Ce dernier rend Jim Gutterman responsable de sa mort.

Critique :

Je mets 3 bottes à cet épisode pour une seule et unique raison : la présence de Linda Scruggs (Les Petits Génies, Simon et Simon, Starsky et Hutch) dans le rôle de l'infirmière Caroline Holden dans l'épisode. Une magnifique brune, qui de mon avis très personnel a stoppé sa carrière à l'écran bien trop rapidement, et que l’on n’a pas assez vu dans les séries américaines. À ses côtés, on peut également noter la présence de Anne Francis (Planète Interdite, Le Drew Carey Show, Arabesque) dans le rôle de son supérieur. Cette fois-ci, les têtes brûlées sont confrontées à Rabaul, véritable place forte des japonais et nouvel objectif des alliés. Rabaul a déjà décimé une escadrille, et est sur le point de descendre celle de Greg également.

Pendant ce temps, des nouvelles infirmières arrivent. Alors qu'ils font un raid sur Rabaul, French est touché et c'est Greg qui le ramène et qui se brûle gravement aux mains en l'extirpant de son corsaire en feu. Immobilisé au sol, Greg confie le commandement à Jim Gutterman. Mais alors qu'il succombe au charme de Caroline Holden une nouvelle infirmière, Greg alors sur la plage avec elle, voit son vieil ami Patterson s'écraser dans l'eau. Greg rend alors Jim responsable de sa mort. C'est Jason Corbett (K-9000, Tonnerre Mécanique, Timide et Sans Complexe) qui incarne le rôle de Patterson, le vieil ami de Greg qui se fait descendre, il était déjà présent dans l'épisode 11 de la série, mais n'était pas crédité.

Dans les petits détails : dans la version française, il y a une faute au début de l'épisode dans la traduction du titre de l'île de la 214, en effet il est écrit en français : « île de Bella La Cava » au lieu de « Vella La Cava », on voit également nettement sous le corsaire de Patterson la bombe de fumigène pour la fumée de l'appareil qui est censé être touché. Sinon, on voit que Greg n'aime pas les mauviettes, en effet il renvoie sans le moindre remord le mécanicien qui n'a pas voulu prendre le risque de sortir French de l'appareil. L'épisode est somme toute classique, mettant l'accent sur le fait que Jim se sent mal à l'aise en tant que commandant de l'escadrille et bien sûr la romance entre Greg et Caroline. Enfin, au début de l'épisode, on voit Nancy Conrad qui s'en va avec les autres infirmières remplacées, pourtant elle reviendra dans le dernier épisode de la saison 1 et également dans la saison 2 dans le même rôle.

Retour à l'index


15. OBJECTIF RABAUL [2/2]
(THE DEADLIEST ENEMY OF ALL [2/2])

ncis 1 15 1

Résumé :

Rabaul continue à causer des ravages dans l'unité de Greg : deux autres avions sont descendus. Jim commence à avoir de plus en plus peur et annule même une mission sur Rabaul pour soi-disant une panne moteur. Les tensions entre lui et Greg s'intensifient, et Jim lui révèle que Caroline est mariée. Greg va la retrouver à Espritos Marcos où elle apprend à Greg que son mari est vivant. Greg reprend les vols et l'objectif de Rabaul est maintenu, d'autant que Vella La Cava est bombardée. Dans le même temps Caroline apprend que son mari est sain et sauf, et rapatrié aux USA. Elle repart, laissant Greg seul qui ne parviendra pas à l'oublier.

Critique :

Fin de la saga Rabaul avec cette seconde partie. Alors que Greg est toujours immobilisé au sol, les raids sur Rabaul continuent et font des ravages dans l'unité de Greg : deux autres avions sont détruits. Jim Gutterman a de plus en plus peur et refuse les missions sous des excuses bidons comme une panne de moteur. Le conflit entre lui et Greg monte encore d'un cran. Jim révèle alors à Greg que Caroline est mariée, et Greg part la rejoindre à Espritos Marcos où elle est partie. Elle apprend à Greg que son mari serait vivant, et qu'elle attend la confirmation. Greg reprend alors les vols, et Rabaul est maintenu comme objectif, d'autant que Vella La Cava est bombardée. Peu après, Caroline apprend par Greg que son mari est sain et sauf, et qu'il va être bientôt rapatrié aux USA. Elle repart, laissant Greg qui ne réussi pas à l'oublier. Cette deuxième partie est bien plus poignante que la première : les adieux déchirants entre Caroline et Greg, le dilemme insupportable pour Caroline entre son mari et son nouvel amour pour Greg.

Cet épisode est très déchirant. De même, à la fin de celui-ci Greg raconte que Rabaul sera une défaite pour les alliés, malgré le nombre élevé de raids et de bombardement, Rabaul n'est jamais tombé : et les alliés n'ont eu d'autre choix que de le contourner. À noter que le vrai Greg 'Papy' Boyington fait une apparition dans cet épisode : il joue le rôle du général Harrison Kenlay qui félicite son propre personnage pour ses actions, sous les traits évidemment de Robert Conrad. Nancy Conrad est de retour à la fin de l'épisode, et met une belle gifle à Jim Gutterman. De même, Greg se voit obligé de demander une faveur au colonel Lard, qui n'en perd pas une miette. Linda Scruggs créditée cette fois-ci avec 'Bogart' en plus à la fin de son nom est toujours aussi magnifique. En résumé, un épisode rempli d'émotion, et qui démontre assez bien les relations amoureuses compliquées pendant la guerre.

Retour à l'index


16. LE COUTEAU DANS LA PLAIE
(DEVIL IN THE SLOT)

Résumé :

La WMF-214 doit faire face à un nouvel ennemi redoutable chez les japonais : le capitaine Tomyo Harachi qui inflige de lourdes pertes à l'unité de Greg Boyington. Harachi descend Jim Gutterman, et à côté de cela, en rentrant, Greg a la désagréable surprise de voir revenir le sergent Micklin, chef mécanicien qui met de nouvelles règles drastiques en place pour l'unité de Greg sous peine qu'il ne répare plus les avions. Or Greg est coincé, car s’il n'a pas 15 appareils en état de marche, il ne constitue plus une escadrille. Jim Gutterman commence à avoir la trouille, et à son tour Boyle est descendu par Harachi. Pour couronner le tout, le colonel Lard vient faire son inspection pour savoir si il y a bien 15 appareils en état de marche. Les têtes brûlées se mettent au boulot avec Micklin, et TJ réussi à descendre Harachi, finalement Jim Gutterman arrive à surmonter sa dépression et reprend le combat.

Critique :

C'est encore une fois de plus un épisode classique, qui n'est pas extraordinaire. Néanmoins, il apporte tout de même quelques nouveautés par rapport aux autres. Tout d'abord, Bob Conrad a réussi à faire venir son grand copain Red West (Rick Hunter, Simon et Simon, L'Agence Tous Risques) sur la série : ceux-ci se sont connus sur Les Mystères de L'Ouest, et Red West est un grand ami de Bob Conrad avec lequel ce dernier travaille dès qu'il le peut. Il joue ici le rôle de l'irascible sergent Andy Micklin, nouveau chef mécanicien, qui mène la vie dure aux têtes brûlées.

Outre cela, on apprend également que la WMF-214 doit avoir en permanence 15 avions en état de décoller, sinon ils ne sont plus considérés comme une escadrille et la 214 serait démantelée et les hommes éparpillés à droite, à gauche du front. Non seulement Greg doit aussi affronter un nouvel adversaire redoutable chez les japonais : Tomyo Harachi, incarné par Byron Chung (M.A.S.H., Lost – Les Disparus, Rick Hunter) qui fait des ravages dans son équipe, mais de surcroît le colonel Lard vient en inspection pour voir si il y a bien 15 avions qui décollent. En fait, la série commence à mettre en place des éléments récurrents que nous retrouverons dans les épisodes suivants et dans la saison 2. Ainsi, les altercations avec Micklin reprendront de plus belle, et les affrontements avec Harachi également. Nous voyons également dans cet épisode, toute l'amitié que Greg Boyington porte à Jim Gutterman, et que TJ a une chance de débutant en descendant Harachi.

Retour à l'index


17. CINQ POUR UN AS
(FIVE THE HARD WAY)

Résumé :

Alors que tout va bien pour les têtes brûlées, Don French est sur le point de devenir un as dès qu'il aura abattu son 5e avion japonais. Mais alors qu'ils rentrent de mission, les têtes brûlées ont la surprise de voir débarquer des journalistes. C'est le père de Don qui est directeur de presse qui les a envoyés. Pire encore, Don apprend que son père va venir et commence à faire des imprudences pour avoir son 5e zéro avant que son père n'arrive. À côté de cela, Don se rend compte que Carter est un névrosé. Lors d'une nouvelle sortie, Don fait de nouveau des imprudences et Carter est descendu, heureusement il est repêché vivant. Don qui va de plus en plus mal, décide, sur les conseils de Greg de mettre au point la situation avec son père et lui demande de partir. Après le départ de son père, Don obtient finalement sa 5e victoire.

Critique :

Rivalité entre père et fils. Il y a pas mal de séries qui ont abordé ce thème, les têtes brûlées n'y font pas exception. Le seul élément différent des autres, c'est qu'ici c'est pendant la guerre. Don va avoir sa 5e victoire et de ce fait devenir un nouvel as de l'aviation américaine. Mais a sa grande surprise des reporters envoyés par son père veulent faire un reportage sur lui, l'un d'eux apprend même à French que son père va venir à Vella La Cava. Don commence alors à commettre des imprudences pour avoir la 5e victoire avant que son père n'arrive et qu'ainsi il reparte rapidement. Très vite, arrivé à Vella La Cava, les choses s'enveniment entre Don et son père.

Dans le même temps, Don se rend compte que Carter son second est un névrosé. Commettant de plus en plus d'imprudences, Carter se fait descendre, et Don se bat même avec Greg. Ce dernier lui conseille alors de mettre les choses au point avec son père, et après son départ : French obtient finalement sa 5e victoire. C'est Kenneth Mars (Malcolm, Le Caméléon, Simon et Simon) qui était également une grande star du doublage de dessins animés aux Etats-Unis qui incarne le père de Don. L'épisode porte sur le conflit père/fils, et nous montre un Don assez réfléchi finalement, qui parle calmement et qui est très posé. Peut-être une manière de mieux nous faire connaître le personnage.

On y perçoit également le début de la démence de Carter son second, interprété par Frederick Herrick (Deux Cents Dollars Plus les Frais, L'Homme qui Tombe à Pic, La Conquête de l'Ouest), qui reviendra dans l'épisode suivant et qui montrera alors sa totale instabilité mentale. La fin de l'épisode est assez réussie : en effet, c'est sous l'apparence d'un reportage tv en Noir & Blanc comme celui des débuts des épisodes, qui montre que Don a obtenu sa 5e victoire.

Retour à l'index


18. DERNIÈRE MISSION À SENGAI
(THE LAST MISSION OVER SENGAI)

Résumé :

L'équipe des têtes brûlées rentre d'une mission. Rien ne va plus entre l'équipe et Carter, en effet un accident s'est produit et un appareil des têtes brûlées a mitraillé un groupe de marines avec des prisonniers au sol. Il y a des morts. Carter en fait s'était détaché du groupe et a cru apercevoir un groupe d'ennemis au sol, il a alors demandé de l'aide par radio, car on lui avait tiré dessus, Greg est alors allé au secours de Carter, mais très vite Greg a crié que ceux au sol étaient des américains. Mais Carter n'a rien voulu savoir et a refait un autre passage. Carter au contraire, prétend que c'est Greg qui menait l'attaque, on demande alors à Greg Boyington de démissionner. Mais contre toute attente, Greg accepte la cour martiale. Le procès débute, Greg est représenté par le colonel Ellis et au fil du procès, la vérité apparaît. Carter est un malade mental, et Greg est innocenté.

Critique :

Magnifique épisode, et qui est sans doute un des meilleurs de la série. Il fait suite à l'épisode précédent, et nous continuons avec le cas de l'officier Carter qui commençait à montrer des signes d'instabilité mentale. Cette fois-ci, sa folie est démontrée. Les têtes brûlées rentrent d'une mission et Jim Gutterman veut en découdre avec Carter. Un incident s'est produit, alors qu'ils étaient en mission de renfort pour une attaque au sol, Carter était isolé du groupe et appelle Greg à la radio pour qu'il lui vienne en aide : Carter a vu des ennemis au sol et ils lui ont tiré dessus, Greg vient à son secours, mais alors qu'il tire sur les hommes au sol, très vite Greg se rend compte que ce sont des soldats américains. Mais Carter ne l'écoute pas et refait un passage, Greg est obligé d'aller le chercher pour qu'il abandonne son attaque.

Carter veut faire porter le chapeau à Greg, on lui propose de démissionner, mais Greg accepte de passer en cour martiale. Il est représenté par le colonel Ellis, et alors que le procès commence, l'instabilité de Carter apparaît au grand jour, et avec l'aide de Micklin, Greg est innocenté : c'est bien Carter qui a lancé l'attaque sur les troupes alliées au sol. Tout est excellent du début à la fin de l'épisode, et le colonel Ellis interprété par Mills Watson (Simon et Simon, L'Homme qui Tombe à Pic, L'Agence Tous Risques) est exceptionnel ! Mais pas seulement, la prestation de Frederick Herrick dans le rôle du lieutenant Carter est phénoménale ! Entre le moment où il commence à perdre la boule, et la fin du procès où il est complètement malade, c'est une très bonne performance de l'acteur.

Pour une fois Lard se montre sous un jour meilleur jour que les autres épisodes depuis le début de la série, et Greg est innocenté grâce à Micklin qui a retiré les balles qu'ont tiré les soldats US sur l'avion de Carter. Bref, je le redis, tout simplement un excellent épisode. À noter dans les détails : il n'y a pas d'informations en Noir & Blanc comme dans les autres épisodes au début de celui-ci. Et dans la version française, il y a encore des erreurs, par exemple, le titre de l'épisode est noté ainsi : « Dernière Mission au Sénégal », et on a droit une fois de plus à « Bella La Cava ».

Retour à l'index


19. LE MASSACRE DE FORT APACHE
(TROUBLE AT FORT APACHE)

Résumé :

Un nouveau type de bombardier B-17 ultra blindé est mis en service et c'est le général Right lui-même qui va le tester. Il veut le faire sans aucune escorte, mais le général Moore lui conseille le contraire, et ordonne à Greg de couvrir Right à chaque sortie qu'il fera avec ses nouveaux B-17. Très vite des tensions s'installent entre Right et Greg, tandis que leurs hommes apprennent à s'apprécier. Malgré les tentatives de Right d'essayer de clouer Greg au sol, Boyington réussi toujours à rejoindre les B-17. Jusqu'au moment où Right réussi à clouer Greg au sol, ce dernier l'accompagne alors dans une forteresse volante. Mais alors qu'ils sont en plein ciel, des zéros attaquent, et font des ravages : Right est tué, heureusement il a appelé entre temps les têtes brûlées qui arrivent à temps pour sauver le reste des bombardiers, plus de la moitié ont été descendus.

Angel 2 19 2

Critique :

Encore un magnifique épisode ! Cette fois-ci, le général Right concepteur d'un nouveau type de Bombardier B-17 surblindé, veut le tester là où la VMF-214 opère. Le général Moore conseille à Right de sortir avec une couverture aérienne, et charge Greg d'accompagner Right à chaque sortie quoiqu'il arrive. Mais Right ne veut pas en entendre parler et fais tout ce qu'il peut pour que Greg reste cloué au sol, sans succès. Les tensions montent entre Greg et Right, et finissent par se battre ensemble : Greg est vainqueur. Mais Right pense toujours qu'il a raison et qu'il n'a pas besoin de couverture aérienne et fini par réussir à faire rester les têtes brûlées au sol, Greg accompagne Right dans sa forteresse volante. Mais alors qu'ils sont en vol vers leur objectif, des zéros attaquent, Right fait son bombardement et appelle les têtes brûlées en renfort, mais au retour les zéros font un carnage et Right est tué. Plus de la moitié des bombardiers sont détruits, et heureusement les têtes brûlées arrivent pour sauver ceux qui restent.

Excellente interprétation de Joel Fabiani (Arabesque, Dynastie, Dallas) en général dont l'abnégation pour prouver sa théorie et qu'on le prenne au sérieux à Washington est totale : il va jusqu'à mourir pour prouver son idée. Greg est d'ailleurs tellement dégoûté à la fin de l'épisode qu'il dit simplement ce que tout le monde pense. Il est à noter que Micklin fait une toute petite apparition dans l'épisode, et que maintenant Greg le « tutoie ». On voit également la fidélité de Greg envers le général Moore qui est à toute épreuve, et pour une fois le colonel Lard est vraiment sincère avec Greg, et visiblement ce dernier apprécie cela. Malgré leur blindage, les bombardiers sont des cibles trop faciles, et malheureusement, au prix de sa vie, Right s'aperçoit que Moore et Greg avaient raison ! À noter, Greg prend encore l'identité du général Bull Taylor pour sortir ses hommes de prison.

Retour à l'index


20. LES ORPHELINS
(POOR LITTLE LAMBS)

Résumé :

Greg Boyington, Boyle et Anderson ont raté l'avion régulier qui devait les ramener de Espritos Marcos à Vella La Cava, ils ont alors volé un avion de général. Alors que le colonel Lard furieux appelle Larry Casey, avec Jim Gutterman, ils se doutent qu'il y a un problème car l'avion n'est pas encore arrivé à Vella La Cava. Mais alors qu'ils aperçoivent une île, ils se font descendre par les japonais. Et à terre, ils trouvent refuge dans un couvent qui fait office d'orphelinat. Là ils font la connaissance de sœur Dominique, et du père Philippe. Ces derniers leur apprennent où ils se trouvent : sur l'île Mokali dans les Tobonos. Or Greg leur apprend que leur île et toute les autres autour vont être bombardées par l'armée américaine et qu'il faut les évacuer. Greg réussi finalement à persuader la sœur Dominique, et ils doivent rejoindre un sous-marin le soir même. Mais le père Philippe est capturé par les japonais qui étaient sur l'île et qui subvenaient aux besoins de l'orphelinat. Heureusement, avec l'aide de sœur Dominique, Greg et ses hommes arrivent à le délivrer et quittent l'île juste au moment où le bombardement commence.

Critique :

Un épisode moyen, sans plus, on ne peut pas dire qu'il soit exceptionnel. Greg, Boyle et Anderson ont raté le vol régulier qui va de Espritos Marcos à Vella La Cava et ont volé l'avion d'un général. Mais Boyle qui est aux commandes de l'appareil, a été dévié de sa route à cause d'un compas défectueux, et il a loupé Vella La Cava, alors qu'ils aperçoivent une île, ils se font canarder par les japonais qui descendent leur avion. Au sol, Greg découvre une petite église avec la sœur Dominique qui le cache le temps que les japonais le cherchent mais elle lui demande ensuite de partir. Greg lui demande où il se trouve, elle lui répond sur l'île Mokali dans les Tobonos. Greg lui apprend alors que cet endroit va être bombardé par l'armée américaine et que rien ne restera debout après leur passage. Mais la sœur ne le croit pas et lui demande de partir, pendant ce temps, Boyle et Anderson se retrouvent et tombent sur le père Philippe. Celui-ci les amène à l'église où ils retrouvent Greg. Ce dernier essaye de convaincre le père Philippe qu'il faut partir de l'île et qu'il fasse entendre raison à sœur Dominique.

Le père Philippe aide Greg et ses hommes à récupérer une radio dans leur avion, mais se fait capturer par les japonais occupant l'île. Greg réussi à convaincre sœur Dominique de partir, et avec son aide réussi à libérer le père Philippe, ils quittent l'île juste au moment où le bombardement commence. C'est Sorrell Booke (Columbo, La Croisière S'Amuse, Les Héritiers) qui incarne le père Philippe et qui est très connu pour son rôle de Boss Hogg dans la série tv Shérif, Fais moi Peur ! Et Lilyan Chauvin (Cafe Amercain, Falcon Crest, Friends) dans le rôle de sœur Dominique. Et enfin Soon-Tek Oh (SuperCopter, L'Âge de Cristal, Drôles de Dames) qui lui, interprète le colonel Tokura. Il ne se passe grand-chose, et c'est surtout la confrontation entre Greg et la sœur Dominique qui est l'axe principal de l'épisode. Pas de combats aériens, et on voit les autres têtes brûlées qu'un court instant, vient ensuite le bombardement de l'île et le sauvetage du père Philippe : vraiment rien d'exceptionnel. Et l'épisode traîne même un peu en longueur. Seul détail amusant, le fait que la sœur Dominique n'arrive pas à retenir le nom de Greg.

Retour à l'index


21. CES DAMES S'EN VONT-EN GUERRE
(W*A*S*P*S)

Résumé :

Un avion en feu se pose sur Vella La Cava, à bord se trouve une escadrille de pilotes féminins qui sont sous le commandement du major Watkins. Boyle et Brag disent à Hutch de mettre beaucoup de temps pour réparer leur avion, et Greg pense déjà à leur prendre le papier toilette, mais les filles volent les carburateurs des corsaires et ont convaincu Hutch de réparer plus vite. Elles repartent en temps et en heure. Un peu plus tard, les têtes brûlées vont être chargé d'escorter les bombardiers non armés qui sont amenés sur leurs bases opérationnelles. De plus, ils hébergeront les pilotes qui ne sont autres que les femmes du major Watkins. TJ s'amourache d'une des pilotes. Mais alors qu'elles sont en vol, des zéros attaquent, et Shirley la petite amie de TJ a son appareil de touché. Mais les têtes brûlées règlent le compte des zéros, et finalement les pilotes féminins finissent par sympathiser avec les têtes brûlées.

Critique :

C'est un bon épisode, et qui montre l'aide des femmes dans l'effort de guerre. Ici, ce sont des femmes pilotes qui amènent les bombardiers non armés sur leurs bases opérationnelles. Alors qu'ils sont au sol, un avion avec des problèmes de moteur se pose sur Vella La Cava, à son bord des femmes pilotes sous le commandement de la jolie Major Watkins. Boyle et Brag demandent à Hutch qu'il fasse le nécessaire pour que l'avion reste immobilisé au moins deux jours. Greg, lui, a dans l'idée de voler du papier toilette aux femmes. Mais le soir même, le major Watkins vient réveiller Greg et lui amène les carburateurs des corsaires, elles ont possédé les têtes brûlées, et repartent dans le temps imparti. Plus tard, deux des femmes pilotes ramènent des carburateurs tous neufs aux têtes brûlées mais ceux-ci font la tête. TJ tombe amoureux de Shirley, une des jolies pilotes. Greg apprend aux têtes brûlées que ceux-ci vont servir de couverture aux femmes pilotes qui vont amener les bombardiers non armés sur leurs lieux d'opérations, et qu'elles vont loger sur Vella La Cava.

Les femmes commencent à fraterniser avec les têtes brûlées, mais le major Watkins ne veut pas que cela se produise. Après quelques incidents, et alors qu'ils sont en vol, des zéros attaquent les bombardiers. Celui de Shirley, la petite amie de TJ est touchée, heureusement les têtes brûlées éliminent les zéros et TJ aide Shirley à ramener son avion au sol. Les pilotes féminins fraternisent finalement avec les têtes brûlées et même le major Watkins est d'accord. C'est Andi Garrett qui incarne Deborah Watkins qui est à la tête de l'escadrille de pilotes féminins, celle-ci retrouvait Robert Conrad après 9 ans puisqu'elle était dans Les Mystères de L'Ouest de façon régulière. Son rôle du major Watkins fut le dernier de sa carrière, et on ne la vit plus sur les écrans ensuite. Laurie Prange (Rick Hunter, Les Routes du Paradis, L'Incroyable Hulk) interprète Shirley le pilote dont TJ tombe amoureux.

L'épisode porte sur l'apport des femmes dans l'effort de guerre américain et qui fut très important. Il souligne aussi à travers les propos de Greg lorsque les pilotes féminins commencent à côtoyer les têtes brûlées la courte durée de vie des pilotes pendant cette guerre. À noter que les combats aériens sont filmés de façon différente et qu'il n'y a pratiquement pas de d'images d'archives. L'épisode est bien rythmé, et il y a même un joli petit moment d'émotion entre TJ et Shirley. Sinon dans les bizarreries de la version française, le papier toilette est nommé « papier ouahouah ! » : n'importe quoi ! Bref, bon épisode, il ne lui manque pas grand-chose pour avoir la note maximale.

Retour à l'index


22.  HUTCH
(LAST ONE FOR HUTCH)

Résumé :

La WMF-214 subit des bombardements intensifs de la part des japonais. Lors d'un bombardement plus terrible que les autres, Hutch est tué. Non seulement cela, mais il y a un autre coup dur, la WMF-214 est séparée et les membres de l'escadrille sont éparpillés un peu partout. Greg fait des pieds et des mains pour tenter de recoller son escadrille. Et de localiser la base ennemie qui fait reculer l'armée américaine et qui a détruit Vella La Cava. Greg, grâce à l'aide d'un de ses élèves pilotes, localise la fameuse base, et reforme les têtes brûlées pour aller la détruire. Avec l'aide de Micklin, il arme les corsaires avec des bombes, et va détruire la base, la mission est un succès. Vella La Cava est réactivée, et Greg récupère ses hommes, seul Hutch n'est plus là.

Critique :

Cet épisode marque un énorme tournant dans la série, et on peut dire qu'elle nous prend par surprise car personne ne s'attendait à la mort de Hutch, interprété depuis le début de la série par Joey Aresco (Santa Barbara, Chips, Roc). On ne le voit que très peu d'ailleurs dans cet épisode, et c'est surtout son image à la fin avec le signe de croix sur la voix off de Greg. Mais il y a tout de même une bonne surprise dans l'épisode pour contrebalancer toutes les mauvaises nouvelles qui arrivent dans celui-ci, car oui, en plus de la mort de Hutch, l'escadrille de Greg est démantelée et éparpillée à droite à gauche.

Greg se retrouve alors instructeur auprès des jeunes pilotes fraîchement sortis de l'académie, et l'un d'eux se distingue particulièrement des autres, le lieutenant Hopkins, joué par Philip Charles MacKenzie (Notre Belle Famille, Les Enquêtes de Remington Steele, Making The Grade), celui-ci sauve même la peau de Greg. Heureusement, Greg, a une idée pour trouver la base ennemie japonaise, et grâce à ses manigances, réussi à reconstituer l'équipe des têtes brûlées, et avec l'aide de Micklin à faire monter des bombes sur les corsaires pour aller détruire la base ennemie, la mission est un succès, Vella La Cava est reconstituée, et les têtes brûlées reviennent chez eux, mais sans Hutch.

 À noter que c'est de nouveau la voix française qui double Robert Conrad qui prononce l'intro du début de l'épisode. Bref, magnifique épisode teinté d'une grande tristesse par la disparition de Hutch, mais également bourré d'humour grâce aux situations cocasses que nous trouvons grâces aux différents placements des têtes brûlées.

Retour à l'index


23.  LE DUEL
(THE FASTEST GUN)

ncis 1 23 1

Résumé :

Alors qu'ils rentrent de mission, Greg a son appareil qui commence à donner des signes de faiblesse, il ordonne aux têtes brûlées de rentrer sans lui, car ils ne sont pas loin de Vella La Cava, et qu'il pourra se débrouiller seul. Mais alors que son avion vole de plus en plus mal, Greg essaye d'envoyer un message radio à Vella La Cava et tombe sur Harachi. Heureusement, ce dernier, laisse partir Greg car son avion n'est pas en état. Arrivé au sol, Greg doit aussi faire face au capitaine Matson qui vient faire un profil psychologique des têtes brûlées car ils ont le plus haut taux de victoires du pacifique sud. Harachi revient provoquer Greg en duel qui accepte, et les deux combattants s'affrontent. Ils se descendent mutuellement, et se retrouvent sur une île ou il partage du chocolat et du saké. Ils se font part de leur respect mutuel. Puis ils sont récupérés par leur armée respective : Greg est décoré.

ncis 1 23 2

Critique :

C'est un épisode pas trop mauvais qui termine cette première saison de la série. Il montre surtout le respect entre Harachi et Boyington. Alors que Greg a des soucis de moteur avec son avion en rentrant d'une mission, il dit à son escadrille de le laisser et qu'il pourra rentrer seul. Mais un peu plus tard, son avion a de plus en plus de mal à voler. Greg tente alors de contacter Vella La Cava par radio, mais tombe sur Harachi qui est de retour. Il laisse partir Greg car son avion est mal au point. Arrivé au sol, Greg voit que le capitaine Matson est ici et qu'il doit faire un profil psychologique sur les têtes brûlées qui ont le plus haut score de victoires du pacifique sud. Greg se bat avec Micklin pour qu'il répare mieux son appareil, tandis que Harachi vient narguer Boyington jusque sur Vella La Cava. Greg le provoque alors en duel, et le lendemain les deux ennemis s'affrontent, ils se descendent mutuellement. Ils se font part de leur respect mutuel, et sont récupérés par leur armée respective, Greg est décoré pour le score de la WMF-214.

Le vrai Greg 'Papy' Boyington fait encore une brève apparition à la fin de l'épisode : il est le général Harrison Kenlay qui décore Robert Conrad. On retrouve Byron Chung en capitaine japonais Tomyo Harachi, la bête noire des têtes brûlées. Paul Lichtman (Les Nouvelles Aventures de Robin des Bois, Barney Miller, Rhoda) interprète le capitaine Floyd Matson. L'accent est surtout mis sur les tensions qui existent entre Micklin et Greg, et le respect qu'il y a entre Harachi et Greg, et ça marche. La scène où Greg revient avec Micklin en avion est tout juste jubilatoire. Et les paroles d'Harachi lorsqu'il retrouve Greg sur l'île sont tout simplement terribles. Bref, un bon épisode qui termine une bonne 1ère saison de la série.

Retour à l'index

 

LE RÉPROUVÉ (HIGH JINX)