Les MorfalousHold Up

Saga Jean-Paul Belmondo

Joyeuses Pâques (1984)


1. JOYEUSES PÂQUES

classe 4

Résumé :

Stéphane Margelle, riche industriel du bâtiment, trompe allégrement sa femme sans que celle-ci s'en rende compte. Alors qu'elle part en visite chez sa mère, Stéphane fait la connaissance de Julie, et il la ramène chez lui. Mauvaise idée, car sa femme rentre à l'improviste. Stéphane fait alors passer Julie pour sa fille qui serait enceinte, et Sophie la femme de Stéphane se met en tête de la garder pour le weekend. Mais tout dégénère, et la mère de Julie arrive à l'improviste.

Stéphane s'enfonce de plus en plus dans le mensonge et part retrouver Rousseau qui a fait des avances à Julie, il se bat avec lui et se retrouve en prison. Heureusement, sa femme Sophie réussit à le faire sortir, et son cinéma recommence de plus belle.

ladoublure 2

Critique :

J'avais un meilleur souvenir de ce film, et en le revoyant, je me suis en fait vraiment ennuyé. Réalisé par Georges Lautner avec qui Belmondo avait déjà fait Flic ou Voyou, Le Professionnel et Le Guignolo, je dirai que Joyeuses Pâques est le moins bon des Belmondo réalisé par Lautner.

Tout d'abord on commence par l'interprétation de Belmondo lui-même, il en fait ici des tonnes, et c'est vite lassant finalement. On a l'impression d'avoir un monologue de Belmondo pendant 1H35 et c'est très long. On retrouve pour les rôles masculins, les copains de Belmondo à ses côtés : Michel Beaune, qui même si il a un petit rôle est très bon, ou encore Maurice Auzel dans un tout petit rôle de chauffeur de Taxi. Et complète la distribution pour d'autres petits rôles Gérard Hernandez par exemple en serveur de restaurant.

C'est surtout au niveau féminin que Belmondo est entouré, puisqu'il est un dragueur invétéré : on retrouve à nouveau Marie Laforêt pour notre plus grand plaisir, moi je l'adore et elle est toujours excellente dans ses rôles. Viennent ensuite Sophie Marceau qui avait déjà tourné les 2 Boum et commençait sa carrière, et Rosy Varte dans le rôle de la mère de Sophie Marceau. Nous avons aussi Marie Christine Descouard dans un petit rôle de la secrétaire de Belmondo et qui était déjà présente dans Le Professionnel

ladoublure 3

On a vraiment l'impression dans le film que toutes les actrices et acteurs autour de Belmondo ne sont là que pour lui servir la soupe, et qu'il fait un grand one man show pendant toute la durée du film. J'aime bien Belmondo, mais à ce niveau-là c'est un peu l'overdose, et il en devient très vite irritant. D'autant plus, qu'il surjoue comme jamais en tentant je pense d'accentuer ses effets comiques, et malheureusement à l'écran ça rend du plus mauvais effet.

Qui dit Belmondo, dit les ingrédients habituels de ses films, vous retrouverez donc des cascades : on refait celle du bateau et de l'hélicoptère, puis celle d'une course poursuite en voiture, il n'y a malheureusement aucun renouvellement, c'est du déjà-vu, presque du convenu. Vient ensuite la baston, là par contre celle de la fin du film est assez amusante, mais hélas, je trouve que ça ne suffit pas pour relever le niveau du film. Pas plus que toutes les jeunes filles nues, y compris Sophie Marceau, que l'on peut voir tout au long du film. À noter d'ailleurs que vous pourrez voir à nouveau Carlos Sotto Mayor qui était à cette époque encore la compagne de Belmondo, lorsqu'il est sur le bateau et qu'il fait la cascade avec l'hélicoptère qui vient le chercher. 

classe 4

Personnellement, je le répète, je me suis assez ennuyé pendant ce film. Et il y a des choses que je n'ai pas trop comprises comme au début du film les retours arrières sur image avec le bateau : c'est étrange. La musique de Philippe Sarde est une horreur de mon point vue, et est une faiblesse de plus dans le film.

Doté d'un budget impressionnant de 40 millions de francs pour l'époque, le film marchera plutôt bien en faisant un peu plus de 3.4 millions d'entrées en France, un peu plus de 871 milles entrées en Allemagne, et un peu plus de 198 milles entrées en Espagne. J'avoue que cela me laisse perplexe, lorsque l'on voit le rythme assez « cassé » et inconstant du film. Mais bon, personnellement, je vous dirai que vous pouvez passer ce film dans la filmographie de Bébel sans trop de souci, ce ne sera pas une grosse perte.

ladoublure 6

Anecdotes :

  • Rosy Varte qui interprète dans le film la mère de Julie, jouée par Sophie Marceau, rencontrera l'année suivante son plus gros succès jamais eu à la télévision : avec la série Maguy.

  • C'est pendant ce film que Belmondo atteint le sommet de la discorde avec René Chateau, notamment pour la présence des journalistes que Belmondo accepte sur le plateau de tournage, alors que Chateau était contre. Belmondo a de plus encore en grief l'affiche des Morfalous qui ne lui a pas du tout plu, et il ne désire plus de ce fait des affiches dessinées. Ainsi, ce sera la première affiche avec une photo des deux acteurs : Belmondo et Marceau et non plus un dessin. Enfin, Belmondo crée sa propre société de distribution : CERITO distribution et évince complètement René Chateau.

Séquences cultes :

Elle est à peine formée

C'est un petit con et c'est le fils d'un vieux con

Vous auriez pu éviter la cadette

Bonjour, bonjour

Un gros bisou fraternel

Retour à l'index