Saison 7Présentation

Ma sorcière bien-aimée

Saison 8

1. Comment ne pas se faire décapiter par Henri VIII – 1re partie (How not to lose your head to king Henry VIII – Part 1)

2. Comment ne pas se faire décapiter par Henri VIII – 2e partie (How not to lose your head to king Henry VIII – Part 2)

3. Le Monstre du Loch Ness (Samantha & the Loch Ness monster)

4. La Tour de Pise (Samantha's Not-So-Leaning Tower of Pisa)

5. Les Baldoni (Bewitched, Bothered, & Baldoni)

6. Paris à la manière des sorcières (Paris, Witches' Style)

7. Le Spectre (The Ghost Who Made a Spectre of Himself)

8. Être ou ne pas être (TV or not TV)

9. Un tourment pour Maurice et Samantha (A Plague on Maurice & Samantha)

10. Hansel et Gretel (Hansel & Gretel in Samanthaland)

11. Un sorcier publicitaire (The Warlock in the Gray Flannel Suit)

12. Un anniversaire ensorcelé (The Eight-Year Witch)

13. Les Paris (Three Men & a Witch on a Horse)

14. Adam sera-t-il sorcier ? (Adam, Warlock or Washout?)

15. La Gardienne magique (Samantha's Magic Sitter)


1. COMMENT NE PAS SE FAIRE DÉCAPITER PAR HENRI VIII – 1RE PARTIE
(HOW NOT TO LOSE YOUR HEAD TO KING HENRY VIII – PART 1)



Résumé :

Jean-Pierre et Samantha sont à Londres, pendant que Endora garde les enfants. Mais alors qu'ils visitent la tour de Londres, un personnage d'un tableau fait des signes à Samantha. C'est un sorcier qui a trompé sa femme sorcière, et cette dernière lui a jeté un sort pour qu'il reste emprisonné pendant 10 siècles dans le tableau. Samantha arrive à le libérer, mais Malvina la sorcière qui a emprisonné son mari arrive et prend Samantha par surprise. Elle lui jette un sort et l'envoi à l'époque d'Henri VIII. Jean-Pierre téléphone alors à Endora, et celle-ci le renvoi lui aussi dans le passé. Mais sa tâche sera compliquée, car Samantha a perdu ses pouvoirs et sa mémoire, de plus Henri VIII veut en faire sa femme.

Critique :

On reprend un script de la saison précédente (l'épisode 8 de la saison 7) à nouveau, et cette fois-ci au lieu du vieux Salem et que Samantha soit jugée pour sorcellerie, elle est renvoyée chez Henri VIII, incarné par Ronald Long un habitué de la série. On commence doucement cette 8e saison : Jean-Pierre et Samantha sont à Londres, et lors d'une visite, Samantha tombe sur un sorcier emprisonné dans un tableau, elle libère le sorcier, mais sa femme qui l'a emprisonné lui tombe dessus.

Malvina, interprétée par Arlene Martel (Columbo, Mannix, Côte Ouest) qui n'était autre que le très célèbre T'Pring la femme de Spock dans la série Star-Trek Classic, dans l'épisode intitulé : Amok Time, envoi Samantha dans le passé au temps de Henri VIII. Mais elle n'a plus ni ses pouvoirs, ni sa mémoire. Jean-Pierre appelle alors Endora à l'aide qui l'envoi à son tour dans le passé pour la sauver.

Mais Henri VIII veut prendre Samantha pour femme. L'épisode est vraiment mais alors vraiment moyen, même le fait qu'Elizabeth Montgomery interprète la chanson de l'épisode ne le relève pas. Il traîne en longueur et c'est vraiment mou. Dans les détails à noter, Endora relit à nouveau la revue Harpies, et pour ce premier épisode de la saison 8, nous avons eu droit à une petite intro d'Elizabeth Montgomery. Il y a aussi un petit « Eye Catch » vers la fin de l'épisode.

La version française de cet épisode est tout simplement une horreur. Bref, on attend impatiemment que cette saga en deux parties se finisse et rapidement. Difficile de savoir si les acteurs sont réellement à Londres, on a des vues extérieures, pas beaucoup, et le début ne veut pas dire grand-chose. Et enfin, une voix-off annonce un suspens à la fin de l'épisode pour savoir si tout se finira bien dans le prochain.

Retour à l'index


2. COMMENT NE PAS SE FAIRE DÉCAPITER PAR HENRI VIII – 2E PARTIE
(HOW NOT TO LOSE YOUR HEAD TO KING HENRY VIII – PART 2)

Résumé :

Samantha est maintenant une demoiselle d'honneur d'Henri VIII, pendant que Jean-Pierre arrive enfin à son château. Mais alors qu'il arrive à approcher Samantha, elle ne se souvient pas du tout de lui, et Jean-Pierre se retrouve vite au cachot. Il appelle Endora à l'aide, qui essaye de plaider sa cause auprès de Samantha, mais ça ne fonctionne pas. Endora s'arrange alors pour organiser un combat de lutte entre Henri VIII et Jean-Pierre, alors qu'il est en difficulté, Jean-Pierre demande un dernier baiser à Samantha qui lui donne. Elle retrouve la mémoire, et ils repartent dans le présent avec Endora.

Critique :

La fin de la saga avec Henri VIII, enfin. Et c'est plutôt laborieux. Dans ce second épisode, Jean-Pierre arrive enfin au château de Henri VIII, tandis que Samantha est déjà sa demoiselle d'honneur. Jan-Pierre tente de l'approcher, mais il se retrouve vite en prison. Heureusement, grâce à l'aide d'Endora, il réussit à en sortir et à revoir Samantha, mais même avec l'aide d'Endora, il n'arrive pas à l'embrasser. Endora organise alors un combat de lutte entre Jean-Pierre et Henri VIII, et alors que Jean-Pierre est en difficulté, il demande un dernier baiser à Samantha, qu'elle lui donne. Elle retrouve enfin la mémoire, et ils repartent dans le présent.

On a de nouveau la présentation en début d'épisode par Elizabeth Montgomery, et le petit « Eye Catch » vers la fin de l'épisode. Le combat entre Jean-Pierre et Henri VIII est vraiment mauvais, seul le passage où ils se courent après est un peu amusant, et celui où Jean-Pierre dit à Endora qu'il ne peut pas avoir confiance en elle. Petit détail amusant, lorsque Jean-Pierre est emprisonné, Endora lui dit qu'elle ne peut pas utiliser ses pouvoirs magiques, car elle n'est pas encore née en 1642.

Bref, je n'ai jamais apprécié les épisodes qui se passent dans le passé pour cette série, et cet épisode le confirme. On est vraiment dans l'épisode moyen, certes légèrement au-dessus de la première partie, mais ce n'est vraiment pas brillant.

Retour à l'index


3. LE MONSTRE DU LOCH NESS
(SAMANTHA & THE LOCH NESS MONSTER)

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre sont en Ecosse au Loch Ness, mais alors qu'ils vont déjeuner avec un ami de Jean-Pierre, Robert, ceux-ci aperçoivent le fameux monstre du Loch Ness. Jean-Pierre et son ami s'évanouissent, mais bizarrement Samantha connaît le monstre, il s'appelle Bruno. En fait, c'est un sorcier qui est amoureux de Serena, et que cette dernière a transformé en monstre. Samantha réussi à faire en sorte que Serena délivre Bruno, mais celui-ci transforme Serena en sirène. Heureusement Samantha le rappelle et réussi à arranger les choses entre Serena et Bruno.

Critique :

Dans mon souvenir, ce n'était pas un épisode fabuleux, et en le revoyant, il confirme mon impression. Samantha et Jean-Pierre sont en Ecosse, au Loch Ness avec un ami de Jean-Pierre : Robert, joué par Don Knight (Kojak, Le Voyage Extraordinaire, Arabesque) le célèbre père de Jonathan Chase dans la série tv Manimal. Ils aperçoivent le monstre qui n'est autre que Bruno, incarné par Steve Franken un habitué de la série, un sorcier qui a été transformé en monstre par Serena. Robert répand la nouvelle qu'il a vu le monstre et un chasseur de monstres pour la récompense, le Baron qui est joué par Bernie Kopell un autre habitué de la série dans le rôle du fameux apothicaire obsédé, arrive pour le capturer.

Samantha réussit à décider Serena à rechanger Bruno en humain, mais ce dernier la transforme en sirène. Heureusement, Samantha fait revenir Bruno et arrange les choses entre eux. Tout d'abord, visiblement la petite intro de Elizabeth Montgomery avant chaque épisode est devenue récurrente, ainsi que le petit « Eye Catch » de fin. Sinon pour l'épisode à proprement parler, c'est vraiment un des plus ennuyeux de la série tv, même si l'effet de Serena au fond du lac est amusant, ça traîne vraiment en longueur pendant tout l'épisode.

À ce propos, regardez bien lorsque Samantha et Serena sont sur la barque, vous verrez alors que ce n'est pas Elizabeth Montgomery qui joue Samantha : l'actrice essaie au mieux de se tenir de profil pour ne pas qu'on le voit, mais on arrive tout de même à distinguer que ce n'est pas Elizabeth Montgomery. La décor de la grotte de Bruno est par contre assez réussi : très chatoyant, et coloré. Mais bon, que ce soit le monstre ou Serena en sirène, cet épisode ne décrochera vraiment pas de rire. Même Bernie Kopell en officier allemand, n'est pas amusant : un comble.

Retour à l'index


4. LA TOUR DE PISE
(SAMANTHA'S NOT-SO-LEANING TOWER OF PISA)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha sont en Italie, à Pise, lorsqu'ils reçoivent un message de Esmeralda qui est encore déprimée et veut à nouveau les quitter. Mais la communication coupe et Esmeralda par une fausse manœuvre, rejoint Jean-Pierre et Samantha en Italie. Malheureusement, un gros client doit arriver avec Alfred. Esmeralda qui est responsable du fait que la tour de pise soit penchée, a dans l'idée de la remettre droite, ce qu'elle fait et n'arrive pas à la remettre penchée. Samantha repart alors avec elle dans le passé pour retrouver comment Esmeralda a fait. Et la tour redevient penchée.

Critique :

Encore un épisode très très faible, c'est vraiment laborieux. Samantha et Jean-Pierre sont à Pise, et reçoivent un message de Esmeralda, celle-ci est encore déprimée et veut les quitter. Mais la communication est coupée, et Esmeralda qui veut la rétablir rejoint en fait Jean-Pierre et Samantha en Italie. C'est alors qu'Alfred arrive avec un gros client, le comte Bracini joué par John Rico (Ménage à Trois, La Diva et le Professeur, Marseille Contrat), ce dernier courtise Esmeralda.

Revigorée, elle veut réparer l'erreur qu'elle a faite avec la tour de pise, lorsqu'elle fréquentait Bonano le constructeur, incarné par Robert Casper (Lou Grant, Bizarre Bizarre, Simon et Simon), et remet la tour droite. C'est une catastrophe, et Esmeralda n'arrive pas à la refaire repencher. Samantha décide de partir avec elle dans le passé, et grâce à cela, Esmeralda fait repencher la tour. Tout s'arrange.

Alors petit détail à remarquer, depuis le début de cette saison 8, nous n'avons plus le traditionnel baiser entre Jean-Pierre et Samantha qui en général concluait l'épisode. L'épisode est là encore vraiment très ennuyeux et ne décroche pas de rire. De plus, je ne sais pas ce qui se passe depuis le début de la saison 8, mais il y a une latence innée qui fait que ça traîne vraiment en longueur comme si on voulait rallonger une intrigue qui est vraiment trop faible. Bref, on continue dans les épisodes très moyens de la série. Et même les tenues courtes de Elizabeth Montgomery ne relèvent pas le niveau.

Retour à l'index


5. LES BALDONI
(BEWITCHED, BOTHERED, & BALDONI)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha sont à Rome, ils visitent un musée. C'est alors que Endora fait son apparition, Jean-Pierre doit partir mais en partant, il regarde avec attention une jeune femme qui passe. Endora veut une nouvelle fois prouver que Jean-Pierre n'est pas digne de confiance, et elle transforme la statue de Venus en humaine. Jean-Pierre la rencontre et la ramène à la villa où ils logent en oubliant son rendez-vous avec Alfred et un client. Samantha soupçonne que sa mère est derrière tout ceci, elle retourne alors au musée et fait prendre vie à la statut d'Adonis. Elle le ramène avec elle, et Venus est follement heureuse de le retrouver. Tout fini par s'arranger.

Critique :

Nous sommes vraiment dans des épisodes moyens, cette fois-ci, Endora fait prendre vie à la statue de Venus, incarnée par Francine York (Mannix, Les Rues de San Francisco, Matlock), pour séduire Jean-Pierre qu'elle estime toujours indigne de confiance. Jean-Pierre la rencontre et oublie son rendez-vous avec Alfred et un client : M. Baldoni, interprété par Lou Krugman (Cher Oncle Bill, L'Homme de Fer, Section 4) et ramène Venus à la maison. Tous sont sous son charme, et Samantha n'a pas d'autre moyen que de retourner au musée, pour donner vie à Adonis, joué par Michael Byron Taylor (Happy Days) avant que le client n'ai des ennuis avec sa femme Mme Baldoni, jouée par Penny Santon (Matt Houston, Les Enquêtes de Remington Steele, Cagney & Lacey). Heureusement, tout finira par s'arranger.

Alors tout d'abord, la salle du début lorsque le guide, qui est d'ailleurs incarné par Al Molinaro : le célèbre Al de Happy Days, fait la présentation de la statue de Venus est celle de la tour de Londres, dans les premiers épisodes de la saison 8 où il y avait le fameux tableau où Samantha se fait piéger par Malvina. On ne se foule même plus pour les décors.

Ce qui est incompréhensible c'est réellement cette latence dans les épisodes, qui fait comme si les acteurs à l'écran était vraiment fatigués d'incarner leur rôle, c'est vraiment l'impression que ça donne et c'est très très étrange. On retrouve le truc des éclairs avec un message de la part d'Endora : et vraiment pas de réplique amusante. Bref, on ne rit vraiment pas devant cet épisode. C'est du déjà-vu.

Retour à l'index


6. PARIS À LA MANIÈRE DES SORCIÈRES
(PARIS, WITCHES' STYLE)

Résumé :

Alors qu'ils sont en train de visiter Paris, Endora qui garde les enfants, reçoit la visite de son mari Maurice. Elle a juste le temps de venir voir Samantha, suivie par Maurice qui est furieux contre Jean-Pierre car ils ne sont pas venus avec Samantha le voir à Londres. Endora fabrique alors un robot de Jean-Pierre, mais le vrai Jean-Pierre revient à l'hôtel. Une dispute éclate entre lui et Maurice qui l'envoi sur la tour Eiffel, puis après qu'Endora ai changé Jean-Pierre en statue pour le protéger, Maurice la détruit. Samantha lui ordonne de le ramener à sa condition d'avant, après un peu de difficultés, Maurice y parvient et tout s'arrange.

Critique :

C'est encore un épisode moyen, qui de plus est une reprise d'un script d'une ancienne saison avec Dick York, lorsque Maurice avait désintégré Jean-Pierre. Ici, c'est à peu près la même chose : Jean-Pierre et Samantha sont à Paris pour une grosse affaire avec un client : M. Sagan, joué par Maurice Marsac (L'Homme Qui Valait 3 Milliards, Super Jaimie, Dossiers Brûlants).

C'est alors que Maurice débarque chez Jean-Pierre et Samantha aux états-unis. Endora a juste le temps de prévenir Samantha, que Maurice débarque à Paris, furieux qu'elle ne soit pas venu lui rendre visite à Londres. Endora crée alors un double de Jean-Pierre pour tromper Maurice, mais le vrai Jean-Pierre revient au même moment. Endora a juste le temps de le changer en statue pour le cacher à Maurice, mais celui-ci le trouve et détruit la statue. Samantha lui ordonne de le réparer, mais Maurice n'a plus de pouvoirs.

batmanan 1 6 3

Heureusement il finit par les retrouver et fait revenir Jean-Pierre à la vie. Tout s'arrange. Alors dans les choses positives, visiblement les vues de Paris ont l'air actuelle à l'année de la saison c'est à dire 1971, l'autre petite surprise étant évidemment l'exemplaire du journal « Le Figaro » présenté à la caméra vers la fin de l'épisode avec Jean-Pierre sur la tour Eiffel : un petit délice. À noter qu'il était à 50 centimes à l'époque, et les belles fautes : « Un Marchant Americain Escaled La Tour Eiffel ». Alors ça c'est du français !

Sinon, l'épisode est vraiment moyen, il traîne en longueur, et d'autant plus cette fois-ci qu'on a l'impression qu'avec Maurice, le père de Samantha, que les minutes comptent doubles. Même ses tirades de théâtre ne font pas rire. Bref, on continue dans les épisodes réellement sans envergure, ce qui plombe la série, dommage. Petit détail : il y a une incohérence dans l'âge d'Endora, en effet, dans cet épisode elle dit qu'elle a assisté à l'inauguration du Louvre il y a 900 ans, or dans les épisodes avec Henri VIII, elle donne un autre âge (plus jeune). Pour les effets, c'est du classique de la série. Seule, peut-être, la menace d'Endora envers Maurice pour le motiver à reconstituer Jean-Pierre vous décrochera un petit sourire.

Retour à l'index


7. LE SPECTRE
(THE GHOST WHO MADE A SPECTRE OF HIMSELF)

Résumé :

Alors que Jean-Pierre et Samantha encore à Londres vont bientôt repartir pour leur maison, Alfred débarque avec Louise et les invite à passer le weekend dans un château pour pouvoir traiter ensuite une affaire avec un gros client. Mais alors qu'ils visitent le château, le guide leur parle d'un fantôme et Samantha est interpellée. Le soir venu, le fantôme fait du bruit et alors que Samantha va chercher un livre, elle tombe sur lui. Il fait la cour à Samantha qui l'envoi sur les roses. Le fantôme prend alors possession de Jean-Pierre et les ennuis commencent. Le lendemain, il fait même la cour à Louise, heureusement Samantha fait apparaître une fantôme amie de celui-ci et tout s'arrange.

Critique :

On enchaîne dans les épisodes très faibles de la série, et il y a toujours cette impression à l'écran, que les acteurs ne sont plus aussi motivés que les saisons précédentes. Cela est d'ailleurs renforcé par la version française qui est une horreur de platitude. Alors qu'ils vont rentrer chez eux, Samantha et Jean-Pierre voient Alfred et Louise débarquer. Ils sont invités à passer le weekend dans un château pour traiter une grosse affaire juste après.

Arrivés là-bas, Samantha tombe le fantôme qui hante les lieux, interprété par Patrick Horgan (Les Mystères de L'Ouest, Star-Trek TOS, Cimarron), qui lui fait la cour. Samantha l'envoi au diable, mais il prend possession de Jean-Pierre et les ennuis commencent, il fait la cour à Louise également. Heureusement, Samantha fait apparaître une fantôme, jouée par Elizabeth Rogers (La Petite Maison dans la Prairie, La Famille des Collines, Au-Dessus de la Loi), et tout finit par s'arranger.

Nous retrouvons Kasey Rogers dans le rôle de Louise, en rousse ! Fini la couleur des cheveux noirs pour faire la transition avec Irene Vernon, tout ça c'est loin désormais, et l'actrice peut avoir son propre style qui ne lui va pas trop mal. L'actrice qui joue le fantôme à le même nom de famille, mais n'a aucun lien de parenté avec Kasey Rogers. Il y a toujours cette latence qui plombe littéralement les épisodes et font qu'il ne se passe rien et que ça traîne.

On s'ennuie vraiment très rapidement : c'est dramatique. Détail à noter : la salle du début pour la visite du château est le même décor réarrangé que la tour de Londres ou La salle à Rome des épisodes précédents : on ne se foule même plus pour ça non plus. Bref, épisode vraiment bas, et même le déshabillé de Samantha ne relève pas l'épisode. Alfred est particulièrement mou également dans cet épisode.

Retour à l'index


8. ÊTRE OU NE PAS ÊTRE
(TV OR NOT TV)

Résumé :

Alors qu'ils regardent une nouvelle émission de télé avec des marionnettes, Tabatha ne supporte plus que le personnage masculin batte le personnage féminin, et avec ses pouvoirs se rend sur le plateau de TV pour faire arrêter les marionnettes. Jean-Pierre voit Tabatha, et appelle Samantha qui fait revenir Tabatha à la maison. Mais c'est trop tard, le public est conquis et le client aussi. Le soir venu, Alfred débarque avec le client chez Jean-Pierre et Samantha. Ils retrouvent Tabatha et commencent à lui faire faire l'émission, mais Tabatha ne veut pas être une vedette. Samantha a alors l'idée de faire venir la fille du client : Sabine, qui remplace Tabatha dans l'émission.

Critique :

On enchaîne les épisodes moyens, ça se sent que c'est dirigé d'une autre manière, et c'est vraiment cela qui plombe la série depuis le début de cette 8e saison. Ici, Tabatha regarde une nouvelle émission avec Adam, des marionnettes dont le personnage masculin frappe la femme. Tabatha décide alors d'apparaître à la TV pour s'adresser aux marionnettes. Jean-Pierre la voit et appelle Samantha qui ordonne à Tabatha de revenir à la maison. Mais le public et le client : M. Silverton, joué par John Gallaudet qui incarnait M. Barrows dans un épisode précédent de la série, sont séduits et veulent Tabatha dans l'émission.

Le client débarque avec Alfred le soir même chez les Stevens. Il revoit Tabatha et la fait commencer dès le lendemain dans son émission, mais Samantha s'arrange pour faire venir la femme et la fille de M. Silverton, Sabine jouée par Kathleen Richards, Tabatha ne veut plus être une vedette car c'est trop contraignant. Samantha s'arrange pour que Sabine la remplace et tout se termine bien. On retrouve enfin le baiser rituel entre Samantha et Jean-Pierre à la fin de l'épisode, mais ce n'est hélas pas cela qui le sauve.

C'est le naufrage de plus en plus de la série, c'est terrible. Il ne se passe rien, ça traîne, on ne rit pas une seule fois et même le gag du client où il faut tirer sur la ficelle pour qu'il parle comme une poupée ne fait pas rire. De plus l'image de l'homme qui frappe la femme sous la forme des marionnettes est vraiment, de mon avis personnel, de très mauvais goût. Je pense que c'était à l'époque pour sensibiliser sur le sujet.

Retour à l'index


9. UN TOURMENT POUR MAURICE ET SAMANTHA
(A PLAGUE ON MAURICE & SAMANTHA)

Résumé :

Samantha a perdu ses pouvoirs de sorcière, et le docteur Bombay pense que c'est à cause de mariage avec un mortel. Endora l'apprend, et peu de temps après, Maurice le père de Samantha débarque et l'apprend aussi. Mais alors qu'il va transformer Jean-Pierre en serpent, il se rend compte que lui aussi a perdu ses pouvoirs. Juste après le docteur Bombay revient et informe tout le monde qu'il s'agit d'un virus contracté par Samantha et n'importe quel sorcier qui l'embrasse perd ses pouvoirs. Finalement Maurice décide pendant ce temps disponible, d'étudier la façon dont Jean-Pierre vit et l'accompagne au travail. Grâce à lui, Jean-Pierre obtient un contrat pour un gros client, et Bombay trouve le remède. Tout s'arrange.

Critique :

Un épisode un peu moins mauvais que les autres de cette saison, mais c'est une reprise d'un ancien script également. Dans la version précédente, c'était Endora qui avait perdu ses pouvoirs, là on change et on fait en sorte que ce soit Maurice. Samantha a donc perdu ses pouvoirs de sorcière, et le premier diagnostic du docteur Bombay est que c'est le résultat du mariage de Samantha avec un mortel.

Endora arrive et est furieuse, mais il y a pire, Maurice le père de Samantha débarque juste après et fait la bise à sa fille pour la saluer. Alors qu'il apprend la nouvelle et va changer Jean-Pierre en serpent dans sa colère, Maurice se rend compte qu'il a lui aussi perdu ses pouvoirs.

Bombay revient et annonce que Samantha a contracté un virus, et quiconque en sorcier qui l'embrasse perd ses pouvoirs également. Maurice décide alors d'utiliser ce temps disponible pour étudier la vie d'un mortel, et va le lendemain avec Jean-Pierre à son bureau, il rencontre un client, M. Benson joué par J. Edward Mc Kinley un habitué de la série, et trouve le slogan qui permet à Jean-Pierre de gagner l'affaire. Pendant ce temps, Samantha a récupéré l'antidote préparé par l'apothicaire, interprété toujours par Bernie Kopell. Tout fini par s'arranger. Il y a quelques passages amusants, par exemple comme lorsque Endora fond en larmes lorsqu'elle entend Maurice dire qu'il s'est servi d'un rasoir pour se raser, ou bien encore lorsque Maurice met une épée sous la gorge de Jean-Pierre pour qu'il l'emmène au bureau.

Le niveau remonte légèrement mais on a toujours cette désagréable impression que les acteurs ne sont plus motivés. Voir par exemple la scène de Samantha avec l'apothicaire. C'est désolant. De même les tirades de théâtre de Maurice sont toujours aussi ennuyeuses, et malheureusement pour nous, Bombay ne fait que deux très courtes apparitions. Seul le passage où le client dit que Maurice a plus de classe qu'Alfred peut décrocher un petit rire.

Retour à l'index


10. HANSEL ET GRETEL
(HANSEL & GRETEL IN SAMANTHALAND)

 

  

Résumé :

Alors que Samantha lit l'histoire de Hansel et Gretel à Tabatha et Adam, Jean-Pierre l'appelle car des clients vont arriver pour le dîner. Tabatha continue à lire l'histoire à Adam, et avec ses pouvoirs, fait apparaître dans la réalité Hansel et Gretel. Mais alors qu'elle leur donne à manger, Tabatha rentre dans le livre pour aller demander à leur père si ils peuvent rester avec elle pour la nuit. Samantha le découvre, et à son tour va dans le livre pour la retrouver. Durant ce temps-là, Hansel et Gretel partent de la maison de Jean-Pierre et Samantha. Tandis que la vieille sorcière du conte, a emprisonné Tabatha. Heureusement, Samantha trouve la femme du bûcheron qui la met en garde contre la sorcière qui ment sans cesse, Samantha retourne la voir et libère Tabatha. Revenues dans la réalité, la police a ramené Hansel et Gretel, et Samantha les fait retourner dans le livre.

Critique :

Un autre épisode un peu au-dessus des autres, mais sans plus. Cette fois-ci, Tabatha fait apparaître Hansel et Gretel interprétés par Eric Chase (L'Homme de Fer, Shazam, Amanda Fallon) et Cindy Henderson (Shazam, Mannix, Barnaby Jones). Elle va alors dans l'histoire pour demander à leur père si ils peuvent rester avec elle pour la nuit. Samantha le découvre et va à son tour dans l'histoire, elle tombe sur la méchante sorcière du conte, incarnée par Billie Hayes (Arabesque, Trapper John, M.D., Hôpital Central), qui lui dit qu'elle n'a pas vu Tabatha.

Samantha repart et tombe sur la femme du bûcheron, jouée par Bobo Lewis qui était déjà apparue dans la série tv. Celle-ci lui dit que la sorcière lui a menti, Samantha repart et réussi à délivrer Tabatha. La police ramène Hansel et Gretel qui étaient partis de la maison des Stevens, et Samantha leur fait réintégrer le conte. Tout rentre dans l'ordre.

Il y a quelques bons passages, comme par exemple lorsque Samantha menace la sorcière du conte et la change en bonne fée. Où lorsqu'elle tombe sur la femme du bûcheron par exemple. Et évidemment le moment avec les policiers. Mais c'est surtout lorsque Samantha est dans le conte, que l'épisode devient vraiment atypique des autres : les décors en carton, et la maison en pain d'épices de la sorcière créent réellement une magie particulière. Spécialement la maison de la sorcière vue de l'extérieur et que Samantha croque un morceau du toit : elle réalise un rêve que les enfants voudraient vivre. Ma Sorcière Bien-Aimée l'a fait, la maison en pain d'épices.

Les personnages sont aussi haut en couleurs, que ce soit la sorcière et la femme du bûcheron, et c'est vraiment le tout qui fait que cet épisode se démarque des autres. On retrouve la magie, et l'originalité des débuts de la série pour notre plus grand bonheur. Seule la fin avec l'explication autour du dîner traîne un peu, et aurait pu être raccourcie, mais rien de bien méchant. Un joli épisode, très bon.

Retour à l'index


11. UN SORCIER PUBLICITAIRE
(THE WARLOCK IN THE GRAY FLANNEL SUIT)

 

Résumé :

Endora débarque une nouvelle fois chez Jean-Pierre et Samantha, et elle apprend à Jean-Pierre que Samantha doit se rendre au mariage de sa cousine Panda. Mais Jean-Pierre refuse, car il a trop de travail. Endora fait alors appel à un neveu : Alonzo pour qu'il fasse en sorte que Jean-Pierre soit libéré de son travail. Alonzo vient à l'agence de Jean-Pierre et ensorcelle Alfred pour qu'il acquiesce à toutes ses idées. Jean-Pierre se retrouve rapidement mis sur la touche. Heureusement, Samantha intervient, aide Jean-Pierre à ouvrir son agence et court-circuite Alonzo. Jean-Pierre remporte le marché du client Montecello, et Alfred revient pour l'engager, tout s'arrange.

Critique :

Les épisodes remontent un peu en qualité et il n'y a plus cette latence qui les faisait traîner en longueur. Endora vient une nouvelle fois chez Jean-Pierre et Samantha, et apprend à Jean-Pierre que Samantha doit aller à un mariage d'une cousine : Panda. Mais Jean-Pierre est sur une grosse affaire, et il ne peut pas se libérer, il refuse que Samantha y aille. Endora fait alors venir son neveu Alonzo, joué par Bernie Kopell, pour qu'il arrive à faire renvoyer Jean-Pierre. Alonzo arrive à l'agence de Jean-Pierre et jette un sort à Alfred, qui renvoie rapidement Jean-Pierre.

Samantha intervient alors et aide Jean-Pierre pour qu'il puisse monter son agence, et intercepte Alonzo et sa magie, ce dernier préfère s'enfuir. Cushman, le client interprété par Charles Lane un habitué de la série, qui n'est pas sous l'influence de Alonzo s'en va et traite avec Jean-Pierre. Alfred vient le soir s'excuser et tout rentre dans l'ordre. Une nouveauté dans cet épisode, désormais lorsque Samantha revêt sa tenue de sorcière, elle devient invisible.

Ensuite, on apprend que même sa magie n'a pas d'effet sur Alfred en ce qui concerne l'appât du gain. Le reste n'est pas très très drôle, et Bernie Kopell n'arrive pas vraiment à nous décrocher un sourire. À noter, Endora est tout de même moins virulente que d'habitude dans cet épisode. Et que le début où Alonzo est dans l'entrée de l'agence d'Alfred avec sa moto est du déjà-vu, une ficelle bien connue de la série.

Retour à l'index


12. UN ANNIVERSAIRE ENSORCELÉ
(THE EIGHT-YEAR WITCH)

Résumé :

Samantha trouve des photos de mannequins un peu dénudés, dans tous les recoins de sa cuisine. Endora fait à nouveau la leçon à Samantha, qui ne l'écoute pas. Endora décide alors de transformer une chatte en humaine pour qu'elle soit le seul modèle de la campagne publicitaire de Jean-Pierre : Ophélie. Non seulement cela, mais Ophélie est chargée de séduire Jean-Pierre. Elle fait en sorte de rester coincée avec lui dans sa chambre, mais Samantha vient avec Endora et réussi à tout arranger.

Critique :

On retombe dans les épisodes qui ne sont vraiment pas amusants, et de surcroît c'est encore une réutilisation d'un ancien script pour cet épisode. Jean-Pierre cherche un modèle pour un client, et Endora qui cherche encore à prouver à Samantha qui ne lui est pas fidèle, transforme sa chatte Ophélie en humaine pour qu'elle soit le seul modèle que Jean-Pierre prenne.

Mais pas seulement, Ophélie est également chargée de séduire Jean-Pierre, et elle s'arrange pour rester coincée avec lui dans sa chambre d'hôtel, là où il y avait un salon pour le client auquel Ophélie devait assister. Heureusement, devant l'insistance de sa mère, Samantha débarque avec Endora à l'hôtel et ruine les plans d'Ophélie. Tout rentre dans l'ordre.

On retrouve Julie Newmar dans le rôle d'Ophélie, ce qui est amusant, c'est qu'elle doit porter un costume de chat. Or, Julie Newmar est surtout connue pour avoir incarnée Catwoman dans la série de Batman de 1966, c'est donc bel et bien un clin d'œil à son rôle dans la série de Batman. En tous cas, sa séance de photo vaut vraiment le détour et c'est le seul atout charme de cet épisode. Le reste est vraiment du réchauffé, jusqu'à la fin de l'épisode où on réutilise le même gag avec Endora qui écrit dans le ciel qu'elle n'embêtera plus Jean-Pierre avec l'inscription qu'elle a oublié son prénom. Bref, encore un épisode très moyen.

Retour à l'index


13. LES PARIS
(THREE MEN & A WITCH ON A HORSE)

Résumé :

Endora débarque chez Jean-Pierre et Samantha, et fait part à Samantha de nouveau de son doute que Jean-Pierre puisse réussir dans la vie. Suite à un pari sur des chevaux qu'il n'a pas fait, et qui ont gagné. Endora lui jette alors un charme pour que Jean-Pierre devienne un joueur invétéré et ensorcelle le cheval à bascule de Tabatha pour qui lui donne les chevaux gagnants. Samantha le découvre, et demande à sa mère de lever le charme, mais Jean-Pierre revient avec Alfred et un client pour parier, et Endora fait en sorte que le cheval à bascule donne un mauvais tuyau à Jean-Pierre. Heureusement, Samantha va raisonner le cheval, et il gagne. Tout s'arrange.

Critique :

Encore un épisode moyen. Samantha reçoit un coup de téléphone, c'était les Kravitz, le tuyau qu'ils avaient pour un cheval a gagné, et ils ont gagné une petite fortune. Jean-Pierre n'a pas joué. Endora apparaît alors et après une nouvelle dispute avec Jean-Pierre, elle met sérieusement en doute sa capacité de réussir dans la vie, une fois qu'elle se retrouve seule avec Samantha.

Endora décide alors de jeter un sort à Jean-Pierre pour qu'il devienne un joueur, et ensorcelle le cheval à bascule de Tabatha pour qu'il donne les chevaux gagnants. Jean-Pierre rejoint Alfred et un client : M. Spengler, joué par John Fiedler un habitué de la série. Il leur parle de son secret et les ramène à la maison.

Pendant ce temps Samantha découvre le tour de sa mère et lui demande de désenvoûter le cheval. Mais Endora inverse le charme et le cheval à bascule donne un mauvais tuyau à Jean-Pierre qui va perdre non seulement son argent mais aussi celui d'Alfred et du client. Samantha décide d'aller alors raisonner le cheval, celui-ci gagne et tout s'arrange. Il n'y a vraiment pas beaucoup de passages où l'on rit, peut-être le moment où Jean-Pierre fait du cheval à bascule et encore, où peut-être lorsque Samantha le surprend justement sur le cheval à bascule. Tout le reste est du réchauffé, et Samantha avait déjà changé un cheval en humain. Les scènes avec le client et Alfred ne sont, hélas, pas plus drôles. Dans les détails à noter, Jean-Pierre a une jolie nouvelle voiture.

Retour à l'index


14. ADAM SERA-T-IL SORCIER ?
(ADAM, WARLOCK OR WASHOUT?)

Résumé :

Samantha reçoit la visite de sa mère, le conseil des sorcières doit examiner si Adam sera un sorcier ou non. Le père de Samantha, Maurice, fait partie du conseil. Il teste Adam mais se rend compte qu'il n'a aucun pouvoir, Maurice lui donne alors une partie des siens. Adam remporte haut la main l'examen, mais le conseil veut le séparer de ses parents car ils jugent que Adam est un sorcier prodige. Samantha rappelle son père à l'aide, et celui-ci avoue la vérité. Mais alors le conseil des sorcières prend une autre décision, si Adam n'a aucun pouvoir, le mariage de Samantha doit être annulé. Heureusement, Adam montre enfin ses pouvoirs.

Critique :

C'est un des épisodes les plus faibles de la série à nouveau, et de surcroît une réutilisation d'un ancien script. Adam doit subir son examen de sorcier, et Maurice le père de Samantha fait parti du jury. Tout comme Endora, ainsi que Enchantra, incarnée par Diana Chesnay, et Grimalda, jouée par Maryesther Denver. Maurice teste avant qu'elles n'arrivent les pouvoirs d'Adam, et ce dernier n'en a aucun.

Maurice décide alors de lui donner une partie des siens. Adam passe alors l'examen haut la main, et le conseil décide de l'enlever à sa famille car c'est un prodige. Mais Samantha rappelle son père, qui avoue la vérité et dit qu'Adam n'a pas de pouvoirs. Le conseil prend alors une autre décision : celui d'annuler le mariage de Samantha.

Samantha n'a plus d'autre choix avec Jean-Pierre que d'encourager Adam à utiliser ses pouvoirs qu'il montre enfin. Tout s'arrange. Alors on reprend le même script que lorsque Tabatha avait subi son examen et qu'on voulait l'enlever à sa famille, Maurice était déjà intervenu, on recommence la même chose mais avec Adam.

On apprend dans cet épisode qu'en fait Adam a des pouvoirs magiques, mais qu'ils ne les utilisent pas car il ne veut pas désobéir à son père. À noter également qu'il commence déjà à parler. Bref, pas de passages surprenants ni vraiment hilarants. Maurice n'étant toujours pas drôle lui non plus, mais pour une fois nous sommes épargnés de ses tirades de Shakespeare.

Retour à l'index


15. LA GARDIENNE MAGIQUE
(SAMANTHA'S MAGIC SITTER)

Résumé :

Esmeralda débarque chez les Stevens, et elle est encore démoralisée. Jean-Pierre et Samantha doivent partir dîner avec Alfred et un client, mais Alfred arrive et annonce que le dîner est annulé, car les Norton, le client avec lequel ils doivent dîner, n'ont pas de gardienne d'enfants. Esmeralda se propose alors, et tandis qu'elle garde l'enfant des Norton, elle commence à lui montrer des tours de sorcellerie. Malheureusement, le fils des Norton se bat à son école, et Mme Norton est furieuse, Jean-Pierre se voit retirer l'affaire. Samantha a alors l'idée d'organiser et d'inviter les Norton a un spectacle de magie d'Esmeralda, et Mme Norton en voyant les tours fini par s'excuser. Tout s'arrange.

Critique :

Ce n'est pas un épisode mémorable, mais il a le mérite d'être légèrement au-dessus de la moyenne. Esmeralda arrive une nouvelle fois déprimée chez les Stevens, alors qu'ils vont partir dîner avec Alfred et des clients : M. et Mme Norton, interprétés par Richard X. Slattery (K2000, Kojak, L'Homme Invisible) qui était déjà apparu dans la série sous d'autres personnages et par Jeanne Arnold (Les Espions, Haine et Passion, Ne Mangez pas Les Marguerites) qui reviendra dans un autre épisode. Mais Alfred arrive et annonce que le dîner est annulé car les Norton n'ont pas de gardienne d'enfant. Esmeralda se propose alors, et pendant qu'elle garde l'enfant des Norton, elle lui fait des tours de sorcellerie.

Malheureusement, l'enfant des Norton se bat à l'école du fait qu'il raconte ce qu'a fait Esmeralda, et Mme Norton arrive chez Samantha furieuse. M. Norton enlève l'affaire de l'agence d'Alfred. Samantha a alors une idée d'organiser une petite fête avec des tours de magie, et invite les Norton. Devant les tours de sorcellerie de Esmeralda, Mme Norton s'excuse et tout rentre dans l'ordre.

C'est une reprise d'un ancien script avec Tante Clara, lorsque celle-ci passait devant le juge, suite à une mère mécontente de ce que lui avait raconté son fils sur les sorcières et la magie. Cela prouve bien, qu'Esmeralda était une sorte de personnage en remplacement de Clara comme je le supposais. Malheureusement, il ne décrochera que un ou deux sourires pas plus. Dommage, car il avait vraiment le potentiel d'être beaucoup plus amusant. C'est vraiment une occasion ratée.

Retour à l'index


16. CLOUÉE AU SOL
(SAMANTHA IS EARTHBOUND)

Résumé :

Samantha ne se sent pas bien, elle pèse très lourd, et lorsque Jean-Pierre l'allonge sur le divan, elle l'encastre dans le sol sous son poids. Elle fait alors appel au docteur Bombay, mais celui-ci en la guérissant inverse l'effet : Samantha devient plus légère que l'air et s'envole. Bombay s'en va en disant qu'il demandera à l'apothicaire de faire un remède contre le remède. Samantha doit participer à une vente de charité, heureusement elle retourne la situation à son avantage pour que Jean-Pierre garde le client qu'il devait y rencontrer. Rentrés chez eux, le docteur Bombay soigne enfin Samantha.

 

Critique :

Bon épisode sans plus, encore une fois c'est le docteur Bombay qui porte l'épisode sur ses épaules. Samantha se réveille en étant très fatiguée, en fait elle pèse très lourd et s'encastre dans le sol avec le divan, lorsque Jean-Pierre la met dessus. Elle fait alors appel au docteur Bombay, celui-ci la soigne, mais inverse le processus : Samantha devient plus légère que l'air. Elle doit assister à la vente de charité de Mme Prescott, incarnée par Sara Seegar une habituée de la série, où Jean-Pierre doit y rencontre son mari, incarné par Jack Collins un autre habitué de la série, pour lequel il doit faire la publicité pour ses chaussures.

Samantha qui a du mal à rester au sol pendant celle-ci, réussi à retourner la situation à son avantage et à sauver l'affaire de Jean-Pierre. Rentrés à la maison, le docteur Bombay réussi à soigner Samantha. Les passages les plus amusants sont évidemment ceux avec le docteur Bombay et ses fameuses blagues vaseuses, le reste est divertissant sans plus.

L'effet du divan et de Bombay avec Samantha et Jean-Pierre qui traversent le plancher est assez bien réalisé. Dommage si Bombay avait été présent un peu plus longtemps, l'épisode aurait une botte de plus. À retenir, Samantha est très sexy avec sa tenue jupe courte et collants, et Jean-Pierre devient comme Alfred à retourner sa veste promptement pour traiter Bombay de charlatant. À noter, je pensais qu'on aurait une séquence avec Bernie Kopell en apothicaire, mais même pas.

Retour à l'index


17. LA FORTUNE POUR SERENA
(SERENA'S RICHCRAFT)

Résumé :

Serena débarque chez Samantha et Jean-Pierre, elle a été privé de ses pouvoirs magiques, et doit s'habituer à vivre comme une mortelle. Puisqu'elle va vivre en mortelle, Serena veut autant avoir le meilleur, et s'amourache d'un riche client de Jean-Pierre : M. Woolcott. Elle va avec lui sur son yatch, et ils s'absentent pendant 3 jours. Alors que Jean-Pierre trépigne, Samantha prend la décision de remplacer Serena à son nouveau rendez-vous avec Woolcott. Puis, rentrée chez eux, elle fait venir la comtesse Pirhana qui a ôté ses pouvoirs à Serena. Samantha jette un sort à Woolcott pour qu'il soit fou de Pirhana, et cette dernière rend ses pouvoirs à Serena.

Critique :

C'est un épisode assez étrange à dire vrai. Serena débarque chez Jean-Pierre et Samantha en sonnant à la porte et en étant venue en taxi. En fait pour se venger de lui avoir volé son fiancé, la comtesse Pirhana, incarnée par Ellen Weston (Dossiers Brûlants, Section 4, Cannon), la nièce de Hepzibah a prise Serena par surprise et lui a ôté tous ses pouvoirs magiques.

Mais alors qu'elle est chez Samantha et Jean-Pierre, Serena aperçoit M. Woolcott, interprété par Peter Lawford (Le Virginien, L'Île Fantastique, Vivre Libre), un riche client de Jean-Pierre et s'amourache de lui. Jean-Pierre ne décolère pas, d'autant que Woolcott s'absente 3 jours avec Serena. Alors qu'ils reviennent, Samantha s'arrange pour prendre la place de sa cousine, et rompt avec Woolcott. De retour chez eux, Samantha fait venir Pirhana pour qu'elle rende ses pouvoirs à Serena, mais Woolcott débarque avec Alfred et Jean-Pierre.

Samantha jette alors un sort à Woolcott pour qu'il tombe amoureux de Pirhana, au grand dam de Serena, et cette dernière consent à restituer les pouvoirs de Serena. Elle s'en va avec Woolcott tout s'arrange à peu près. Alors déjà, ce qui étonne dans cet épisode ce sont les moyens mis en œuvre par la production : on a droit à un vol en hélicoptère pour Alfred et Jean-Pierre, deux fois dans l'épisode, on ne se refuse rien. La deuxième chose étant les nouvelles têtes et pas d'acteurs connus de la série. Cela fait une bouffée d'oxygène.

Néanmoins, ce n'est pas pour cela, hélas, qu'il est meilleur que les précédents : il est aussi moyen, on ne rit pas beaucoup et l'épisode se traîne. C'est dommage, d'autant qu'il est assez original. Ellen Weston est très jolie, et à noter que Serena n'est pas créditée à la fin de l'épisode avec Pandora Spocks. Bref, il ne vous décrochera pas de sourire. À retenir, la fin est du réchauffé d'autres épisodes : lorsque Woolcott dit qu'il chantonnait à l'oreille de Pirhana « expédie-moi sur la lune » et qu'il s'est vu partir pour la lune.

Retour à l'index


18. APPRENDRE À PATINER
(SAMANTHA ON THIN ICE)

Résumé :

Tabatha est invitée à une réception où elle devra faire du patin à glace, malheureusement elle ne sait pas patiner. Endora arrive sur ces entrefaites et déplore que Tabatha ne sache pas patiner. Jean-Pierre lance alors un défi à Samantha pour qu'elle réapprenne à patiner elle aussi sans la sorcellerie. Mais à la patinoire, Samantha utilise la magie, et Endora qui ne supporte pas de voir Tabatha chuter, lui jette un sort pour qu'elle soit une virtuose elle aussi. Malheureusement, l'instructeur de Samantha, fait appel à Blades Buckholtzer grand champion olympique du patinage car il pense avoir trouvé un prodige en Tabatha. Heureusement, Samantha arrive à ramener sa mère à la raison, tout fini par s'arranger.

Critique :

Encore un épisode très faible, et qui de plus réutilise encore un script d'un ancien épisode d'une saison précédente. Mais cette fois-ci, au lieu du piano, c'est le patin à glace que Tabatha doit apprendre. Tabatha est invitée par une amie de son quartier, à une réception où on fera du patin à glace. Endora arrive à ce moment, et apprend que Tabatha ne sait pas patiner. Jean-Pierre exige qu’elle et Samantha apprennent à la manière des mortels.

Mais, à la patinoire, tandis que Samantha se fait draguer par son instructeur, incarné par Bob Paul, Endora jette un sort à Tabatha pour qu'elle soit une championne du patin à glace. Le soir venu, Jean-Pierre et Samantha reçoivent la visite de Blades Buckholtzer, interprété par Alan Oppenheimer (K2000, Hôtel, Tribunal de Nuit) qui deviendra la célèbre Docteur Rudy Wells dans la série tv L'Homme Qui Valait 3 Milliards et grande star du doublage de dessins-animés aux USA.

batmanan 1 18 3

Buckholtzer veut former Tabatha pour en faire une championne olympique, Samantha réussi heureusement à faire annuler le charme par sa mère et tout s'arrange. On a encore une fois beaucoup de réchauffé dans cet épisode : Samantha qui se fait draguer par son instructeur, Endora qui fait des siennes, le champion qui veut former Tabatha... Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de sourires de décrochés, que ce soit lorsque Samantha se transforme en sorcière, ou lorsque Endora se prend pour l'oncle Arthur en faisant des mauvaises plaisanteries. Même si Samantha est très mignonne dans sa tenue de patinage, ça ne relève pas le niveau de l'épisode. À noter que pour une fois, Endora n'est pas trop méchante avec Jean-Pierre.

Retour à l'index


19. LA PILULE DE JOUVENCE
(SERENA'S YOUTH PILL)

Résumé :

Samantha doit aller à une vente de charité, et elle fait appel à sa cousine Serena pour garder Tabatha et Adam. C'est alors que Alfred arrive pour récupérer un bâton de golf, Serena lui fait alors avaler une pilule. Alfred se met alors à rajeunir, mais l'effet est encore plus puissant que prévu, il redevient un adolescent puis un petit garçon. Samantha demande alors à Serena d'aller consulter le docteur Bombay pour un antidote. Samantha et Jean-Pierre ramènent Alfred chez eux, et Serena arrive à temps avec le médicament, Alfred retrouve son âge normal.

Angel 2 19 2

Critique :

L'épisode n'est pas mauvais, mais pourtant, il ne parvient comme les précédents toujours pas à décrocher de rires. Serena est appelée par Samantha pour garder les enfants, le temps d'une vente de charité, Alfred arrive alors que Serena est toute seule. Cette dernière lui fait avaler une pilule de jouvence. Alfred commence alors à rajeunir, et ne s'arrête plus : il redevient un adolescent, incarné par David Hayward (La 5e Dimension, Côte Ouest, Beverly Hills) et même un petit garçon, interprété par Ted Foulkes (Le Canardeur, La Loi de la Montagne, Doris Comédie) alors que Samantha et Jean-Pierre le ramenaient chez eux.

Heureusement, Serena revient de chez le docteur Bombay chez lequel Samantha l'avait envoyée avec un remède. Alfred retrouve son âge normal. Alors l'idée n'est pas mauvaise, c'est juste que je pense qu'il est mal traité. En effet, la pilule de Serena en fait ne fait pas rajeunir Alfred physiquement, mais le fait revenir en arrière totalement. 

Angel 2 19 3

De ce fait, plus il rajeunit et plus il se croit à une autre époque : exemple lorsque Jean-Pierre va le voir dans son bureau, et qu'il pense qu'il est dans les années 60. Ainsi, les scènes pour le rire sont inévitablement exclues. Et nous nous retrouvons à nouveau avec un épisode moyen, et même le petit maillot de bain d'Elizabeth Montgomery en Serena ne parvient à augmenter le niveau de l'épisode. À noter d'ailleurs, que Serena n'est pas créditée à la fin de l'épisode en Pandora Spocks.

Sinon dans les détails à retenir, Alfred est fidèle à lui-même en ce qui concerne l'avancement de Jean-Pierre, il faut voir sa réaction lorsque ce dernier présente un papier à Alfred qu'il lui a fait signer lorsque était jeune et qui disait qu'il serait vice-président au bout de 2 ans : comme dit Samantha, c'est comme ça qu'on le préfère. Et sinon Serena a toujours sa préférence pour les hommes âgés, et elle lit la revue « Harpies » elle aussi dans cet épisode.

Retour à l'index


20. LA RENTRÉE DES CLASSES
(TABITHA'S FIRST DAY AT SCHOOL)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha reçoivent la visite d'une représentante du ministère de l'éducation, Samantha et Jean-Pierre sont sommés d'inscrire Tabatha à l'école, sous peine de voir une décision de justice leur ordonner de le faire. Tabatha fait donc son premier jour de classe, et alors qu'un garçon l'embête, elle le change en crapaud. Mais Mme Peabody, la maîtresse la voit et lui demande de remettre la grenouille dans le bocal avec les autres animaux. Tabatha fait semblant de s'exécuter, mais reprend la mauvaise grenouille et ne peut donc rendre à Charlie son apparence normale. Samantha appelle la mère de Charlie qui va venir le prendre dans 10mn. Heureusement, Samantha retourne à l'école, ramène Charlie et Tabatha lui rend son apparence. Tout s'arrange.

Critique :

On a une fois encore du réchauffé, en effet ce qui est étrange, c'est que déjà dans une saison précédente, Tabatha avait eu son premier jour d'école, où elle avait changé une de ses camarades de classe en papillon. Ici, c'est un garçon en grenouille. Jean-Pierre et Samantha reçoivent une visite d'une représentante du ministère de l'éducation, interprétée par Jeanne Arnold qui était déjà apparue dans un précédent épisode, qui ordonne à Samantha d'inscrire Tabatha à l'école dans l'année sous peine d'une adjonction de justice qui l'y obligerait.

Samantha emmène donc Tabatha à son premier jour d'école avec Mme Peabody, incarnée par Maudie Prickett une habituée de la série. Tabatha se fait embêter par un camarade de classe : Charlie Rollnick, Tabatha le change alors en grenouille et juste après Mme Peabody arrive, elle demande à Tabatha de remettre la grenouille dans le terrarium, Tabatha fait semblant de le faire, mais se trompe de grenouille en la reprenant.

Arrivée chez elle, elle n'arrive pas à retransformer Charlie et pour cause. Samantha qui le découvre, retourne alors rapidement à l'école, reprend la bonne grenouille et la ramène chez eux. Entre temps, la mère de Charlie, interprétée par Nina Talbot (Hôpital Central, Chips, Supertrain), que Samantha a appelée arrive. Tabatha a juste le temps de retransformer Charlie et tout s'arrange. La première partie de l'épisode est vraiment très ennuyeuse : ce sont des histoires d'enfants, et c'est toujours ennuyeux. La seconde avec le fait de récupérer la bonne grenouille et la venue de la mère de Charlie s'arrange un peu, mais ce n'est hélas pas extraordinaire.

Un épisode dans la lignée des autres. À noter, elle n'est pas créditée au générique, mais l'une des fillettes dans la classe de Tabatha n'est autre que Melissa Sue Anderson, la célèbre Mary Ingalls de la série tv : La Petite Maison dans la Prairie. Elle est facile à reconnaître, c'est la plus grande de toutes.

Retour à l'index


21. GEORGE WASHINGTON – 1RE PARTIE
(GEORGE WASHINGTON ZAPPED HERE – PART 1)

Résumé :

Tabatha a un exposé à faire sur George Washington et demande à sa mère si elle peut emmener la boucle de ceinture et un bouton de la collection de Jean-Pierre, mais Samantha refuse. Esmeralda arrive alors et propose à Tabatha de les faire sortir du livre pour qu'elle puisse les emmener, mais au lieu de cela, Esmeralda fait apparaît George Washington tout entier. Profitant d'un moment d'absence de Samantha, Washington s'en va dehors et commence à se promener à l'extérieur. Arrivé dans un parc, il tient une assemblée et se fait arrêter. Samantha le fait libérer, et Esmeralda arrive à le renvoyer dans le passé, mais voyant qu'elle a oublié ses chaussures, elle tente une incantation pour les renvoyer aussi, mais au lieu de cela, elle fait revenir George Washington avec sa femme.

Critique :

Encore et toujours du réchauffé, réutilisation d'un script d'un ancien épisode : sauf qu'au lieu de Benjamin Franklin, c'est cette fois-ci George Washington, interprété par Will Geer (Le 6e Sens, Huit ça Suffit, La Famille des Collines). Tabatha qui doit faire un exposé sur George Washington, demande à Samantha si elle peut emmener des objets de la collection de son père.

Samantha refuse, mais Esmeralda qui arrive après veut faire plaisir à Tabatha. Elle veut prendre les objets d'une photo, mais au lieu de cela fait apparaître George Washington. Celui-ci profite d'un moment d'absence de Samantha et part explorer l'extérieur. Il fait un discours public dans un parc, et se fait arrêter. Samantha le fait libérer, et Esmeralda réussi à le renvoyer dans le passé, malheureusement les chaussures de Washington sont restées dans la maison et Esmeralda tente de les renvoyer aussi. 

Au lieu de cela, elle fait revenir George Washington avec sa femme, interprétée par Jane Connell une habituée de la série et qui joue Hepzibah. Comme je l'ai dit plus haut, il n'y a vraiment rien de neuf dans cet épisode, et alors constat que je fais lors de la réutilisation d'un script d'un ancien épisode : c'est qu'il clairement pas drôle ou beaucoup moins que l'original.

On sent vraiment que l'équipe est à bout de souffle. Et malheureusement, ça traîne en longueur. Sinon, on retrouve Dick Wilson en voisin de Samantha et non plus en alcoolique comme ses précédents rôles dans la série. Il n'y a vraiment pas de passage drôle, et nous sommes plutôt sur un ton moraliste dans cet épisode envers la jeune génération de l'époque. Saga en deux parties, nous verrons si la seconde est meilleure que la première.

Retour à l'index


22. GEORGE WASHINGTON – 2E PARTIE
(GEORGE WASHINGTON ZAPPED HERE – PART 2)

Résumé :

George Washington est de retour, avec sa femme, et compte bien assister à son procès pour défendre ses droits lui-même. Jean-Pierre de surcroît qui se fâche contre Esmeralda la fait disparaître et Samantha peine à la retrouver. Heureusement Esmeralda fini par réapparaître, et George Washington assiste à son jugement. Samantha le défend, et le juge clos l'incident. Esmeralda peut renvoyer George et sa femme dans le passé.

Critique :

Ce second épisode est légèrement au-dessus du premier, mais vraiment rien d'extraordinaire. George Washington est revenu avec sa femme, et il continue ses aventures dans le présent. Alfred veut l'utiliser pour une campagne de publicité, mais Washington insulte le client, incarné par Jack Collins un habitué de la série, en se souvenant d'un de ses grand-parents qui était caporal sous ses ordres et qui était un lâche. Ils perdent l'affaire, et Washington se rend donc à l'audience du juge, interprété par Herb Voland lui aussi un habitué de la série, pour défendre ses droits.

Avec l'aide de Samantha, le juge l'acquitte et clos l'incident. Il ne se passe vraiment pas grand-chose non plus dans cet épisode, et Samantha n'utilise même pas une seule fois ses pouvoirs. Là aussi, il n'y a pas vraiment de partie amusante, et ce deuxième épisode continue sur le ton moralisateur concernant les droits des citoyens. Ceci dit, il y a un petit passage émouvant, lorsque Samantha fait son plaidoyer devant le juge. Mais c'est une nouvelle fois du réchauffé, hélas. Bref, la série a baissée en qualité, et n'arrive vraiment pas à remonter la pente. Encore un épisode qui traîne en longueur, et dans lequel il ne se passe pas grand-chose.

Retour à l'index


23. JOUR DE CLASSE
(SCHOOL DAYS, SCHOOL DAZE)

batmanan 1 23 1

Résumé :

Endora débarque chez Jean-Pierre et Samantha, et apprend que Tabatha va passer ses examens pour savoir si elle va en classe supérieure. Endora qui ne supporte pas de voir Tabatha triste lui jette un sort pour qu'elle soit un génie et réussisse son examen sans problème. Mme Peabody sa professeur s'intéresse alors à Tabatha et vient chez Samantha, elle voit Tabatha utiliser sa magie, et Samantha lui révèle qu'elle est une sorcière. Mme Peabody va alors voir son supérieur et revient avec lui chez les Stevens. Heureusement, Samantha trouve une parade et tout s'arrange.

batmanan 1 23 2

Critique :

Hélas, c'est encore un épisode moyen. Tabatha est anxieuse pour son examen de passage en classe supérieure. Endora découvre cela et jette un sort à Tabatha pour qu'elle devienne un génie. Sa professeur, Mme Peabody toujours incarnée par Maudie Prickett, s'intéresse alors de très près à Tabatha. Elle débarque alors chez Samantha pour faire un article sur Tabatha, mais Samantha refuse et met Mme Peabody dehors. Celle-ci passe alors par derrière, et voit Tabatha utiliser sa magie. Samantha lui révèle alors qu'elle est une sorcière, mais prévient Mme Peabody que si elle raconte cela, on la prendra pour une folle.

batmanan 1 23 3

Mme Peabody va alors voir son supérieur, M. Roland interprété par Charles Lane un habitué de la série lui aussi, et l'emmène chez les Stevens pour prouver ses dires. Samantha trouve alors une parade avec un coffre de farces et attrapes et grâce à l'aide de Jean-Pierre réussi à convaincre M. Roland qu'elle est une prestidigitatrice. Tout s'arrange et Mme Peabody est envoyée en retraite un peu avant l'heure. Il n'y a pas de passage réellement drôle, et il y a toujours cette latence qui donne l'impression qu'il ne se passe pas grand-chose. Samantha réutilise ses pouvoirs certes, mais cela n'élève pas le niveau de l'épisode. Endora est également de retour, mais rien de bien extraordinaire. Seul le moment où Samantha montre le tableau où Endora a écrit sa 'punition' est un peu plus agréable que le reste, sans plus.

Retour à l'index


24. CE N'ÉTAIT POURTANT PAS SORCIER
(A GOOD TURN NEVER GOES UNPUNISHED)

batmanan 1 24 1

Résumé :

Jean-Pierre peine à trouver les idées finales pour une campagne publicitaire pour des matelas. Samantha descend alors et l'aide à trouver les slogans. Mais Jean-Pierre croit qu'elle a utilisé sa magie pour l'aider. Il n'utilise pas les idées de Samantha devant le client, et en rentrant Jean-Pierre lui demande des excuses. Samantha se sentant offensée, devient invisible. Jean-Pierre part au bureau et Alfred utilise les idées de Samantha pour les montrer au client, M. Benson, mais celui-ci ne les aime pas, Jean-Pierre fou de joie repart chez lui. Samantha pendant ce temps part avec sa mère sur un nuage. Jean-Pierre rentre et s'excuse, Samantha en ayant une explication avec lui, lui souffle l'idée de son slogan publicitaire. Tout s'arrange.

batmanan 1 24 2

Critique :

Encore une réutilisation d'un script d'un ancien épisode. Jean-Pierre travaille sur une campagne publicitaire pour les matelas Benson, interprété par J. Edward Mc Kinley un habitué de la série, mais ne parvient pas à finaliser ses idées. Samantha arrive alors et lui donne un coup de main. Mais Jean-Pierre croit qu'elle s'est servie de la magie. Au bureau, Jean-Pierre n'utilise pas les idées de Samantha, pire, lorsqu'il rentre le soir, il lui demande de s'excuser. Samantha se sentant offensée, décide de devenir invisible.

Jean-Pierre repart au bureau, et Alfred utilise les idées de Samantha pour les montrer à Benson. Mais ce dernier n'aime pas, Jean-Pierre alors ravi, retourne à la maison. Samantha pendant ce temps part avec sa mère sur un nuage. Jean-Pierre présente ses excuses à Samantha, et lorsque celle-ci revient, en ayant une explication avec lui, elle lui suggère l'idée pour son slogan publicitaire.

batmanan 1 24 3

Tout finit par s'arranger. L'épisode est pratiquement le même que celui avec Dick York, à part une ou deux variantes. Ici, ce n'est pas du potage, mais des matelas. Il n'est pas très amusant, et seul le passage où Jean-Pierre se dispute avec Alfred pour utiliser les idées de Samantha décroche un sourire. Un autre moment dans l'émotion cette fois-ci est assez agréable, c'est lorsque Jean-Pierre présente ses excuses à Samantha. Mais il n'y a vraiment rien d'exceptionnel.

Elizabeth Montgomery montre qu'elle est toujours une femme superbe avec le petit déshabillé qu'elle porte pendant une grande partie du début de l'épisode, et Endora est toujours là à écouter pour venir rajouter de l'huile sur le feu et enfoncer Jean-Pierre... qui le fait très bien de lui-même tout seul ! À noter, les disputes de Jean-Pierre et Samantha font rire Tabatha qui désormais va à l'école régulièrement. 

Retour à l'index


25. POUR UN BÂTON DE CANNELLE
(SAMANTHA'S WITCHCRAFT BLOWS A FUSE)

batmanan 1 25 1

Résumé :

Alors qu'ils sont dans un restaurant chinois pour traiter une nouvelle affaire dont le client est le patron, ce dernier leur sert un cocktail de son invention, et tout de suite après, Samantha ne se sent vraiment pas bien, elle est très euphorique. À peine rentrés chez eux, que Samantha se sent mieux, mais ses pouvoirs sont détraqués, et d'étranges lignes rouges apparaissent sur sa figure. Samantha fait alors appel au docteur Bombay, celui-ci lui donne un antidote qui ne fonctionne pas, car il a oublié un ingrédient, Samantha doit faire vite, elle n'a que 8 heures devant elle. Elle trouve la plume de condor, mais ça ne marche pas non plus, Bombay revient et lui dit qu'il faut de la cannelle qui est responsable de son état. Jean-Pierre ramène la cannelle et Samantha finit par guérir.

batmanan 1 25 2

Critique :

Ce n'est pas encore un épisode extraordinaire, il est un peu au-dessus des précédents par la présence du docteur Bombay, toujours joué par l'excellent Bernard Fox, mais rien de plus. Samantha et Jean-Pierre sont au restaurant chinois, M. Fong, interprété par Benson Fong (Cher Oncle Bill, Kung Fu, Hooker), leur sert un cocktail qu'il a composé avec un bâton de cannelle de l'Himalaya trempé dedans.

Peu après Samantha ne se sent pas bien du tout, elle est soûle. À peine rentrés chez eux, Samantha se sent mieux, mais ses pouvoirs de sorcières sont détraqués, et elle attrape d'étranges lignes rouges sur le visage. Samantha fait alors appel au docteur Bombay, et celui-ci l'envoie chez l'apothicaire, toujours joué par Bernie Kopell, qui lui donne une potion. Mais revenue à la maison, celle-ci ne fonctionne pas car il faut une plume de condor.

batmanan 1 25 3

Tante Agatha, interprétée par Reta Shaw une habituée de la série, fait alors sur la demande de Samantha apparaître un condor du livre de dessins de Tabatha. Jean-Pierre réussi à avoir la plume, mais le remède ne fonctionne pas, pire encore après les lignes verticales, ce sont des lignes horizontales rouges qui apparaissent sur le visage de Samantha. Bombay revient et lui dit qu'il faut aussi un bâton de cannelle, qui est responsable de son état, pour contrecarrer l'effet. Samantha doit faire vite, car il ne lui reste qu'une heure sur les 8 heures de délais qu'elle avait pour se guérir, Jean-Pierre vole alors un bâton de cannelle chez M. Fong et après avoir payé la caution le ramène à Samantha qui finit par guérir.

Seules les apparitions de Bombay décrochent le sourire, les autres scènes notamment celle avec le condor est du déjà-vu ! Enfin, la scène de fin après l'intermède avec les policiers est de mon avis, de trop : elle fait encore traîner inutilement l'épisode ! Dans les détails, Agatha lit elle aussi à un moment de l'épisode la revue « Harpies ». Nous voyons enfin la jolie nouvelle assistante du docteur Bombay, incarnée par Suzanne Little : Melle « Souvent ».

Retour à l'index


26. LA VÉRITÉ, RIEN QUE LA VÉRITÉ
(THE TRUTH, NOTHING BUT THE TRUTH, SO HELP ME SAM)

batmanan 1 26 1

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre discutent ensemble, Samantha a le visage tout noir mais Jean-Pierre lui dit qu'elle est la plus belle. Endora apparaît et dit à sa fille que Jean-Pierre ment. Samantha ne la croit pas, Endora va alors au bureau de Jean-Pierre et ensorcelle le cadeau qu'il va lui faire : une licorne en broche. Dès lors, toutes les personnes qui approchent la broche sont obligées de dire la vérité. Cela commence au bureau avec sa secrétaire et Alfred, puis en revenant à la maison, Jean-Pierre offre la broche à Samantha. Le soir venu, ils reçoivent une cliente assez difficile, et la zizanie commence, Samantha se doute de quelque chose, la soirée finie mal. Heureusement le lendemain, Alfred vient leur apprendre que tout s'est bien terminé, et qu'ils ont l'affaire.

batmanan 1 26 2

Critique :

Pour conclure cette 8e saison laborieuse, on réutilise encore un ancien script. Jean-Pierre trouve Samantha en train de jardiner, elle a le visage sale, mais il lui dit qu'elle est la plus jolie. Endora apparaît alors, puis après le départ de Jean-Pierre dit à Samantha qu'il lui ment et qu'il a quelque chose à cacher pour le cadeau qu'il veut lui faire. Endora va alors au bureau de Jean-Pierre et ensorcelle le cadeau qu'il va faire à Samantha : une broche en forme de licorne. Désormais, toute personne qui sera proche de la broche doit dire la vérité : cela commence avec sa secrétaire Betty, incarnée par Emily Banks (K2000, Les Routes du Paradis, Simon et Simon), et Alfred.

batmanan 1 26 3

Rentré chez lui, Jean-Pierre offre la broche à Samantha et le soir venu ils ont un dîner d'affaires avec de nouveaux clients : Mme Franklin incarnée par Sara Seegar une habituée de la série, et son mari joué par Parley Bear un habitué de la série lui aussi. La broche fait alors son office, et la zizanie commence. La soirée finie mal, mais le lendemain Alfred vient annoncer à Samantha et Jean-Pierre que finalement tout s'est arrangé entre les clients. Ici, au lieu d'une statuette qui force les gens à dire la vérité, c'est Endora qui jette le sort sur la broche que Jean-Pierre offre à Samantha.

Ensuite, le schéma est vraiment identique à l'ancien épisode, la seule différence étant que c'est le mari qui se rebiffe et subissait sa femme au lieu de l'inverse dans l'ancien épisode. Les passages où Jean-Pierre et Alfred disent la vérité sont vraiment amusants, mais n'élèvent pas l'épisode très haut malheureusement. Bref, on aurait aimé mieux pour finir cette ultime saison.

Malgré tout, Samantha, Jean-Pierre et tous les raseurs que l'on a pu voir au fil de ces 254 épisodes nous manqueront terriblement. Elizabeth Montgomery restant à ce jour vraiment la plus jolie des sorcières jamais incarnée à l'écran. Et Ma Sorcière Bien-Aimée une des meilleures séries de tous les temps, pleine d'humour et de tendresse.

Retour à l'index

 

La Hiérarchie (Okay, Who's the Wise Witch?)