PrésentationSaison 2

Ma sorcière bien-aimée

Saison 2

1. Alias Jean-Pierre Stephens (Alias Darrin Stephens)

2. Une heureuse nouvelle (A Very Special Delivery)

3. Recettes contre l'envoûtement (We're in for a Bad Spell)

4. Le Petit-Fils (My Grandson the Warlock)

5. Les Mauvais Tours de l'oncle Arthur (The Joker Is a Card)

6. Un étrange remède (Take Two Aspirins and Half a Pint of Porpoise Milk)

7. La Fête des sorciers (Trick or Treat)

8. L'habit est de rigueur (The Very Informal Dress)

9. Samantha prend la plume (...And then I Wrote)

10. Jean-Pierre junior (Junior Executive)

11. Les Amours de Tante Clara (Aunt Clara's Old Flame)

12. Sorcier en herbe (A Strange Little Visitor)

13. Mon patron l'ourson (My Boss the Teddy Bear)

14. La Vérité (Speak the Truth)

15. J'ai vu le Père Noël (A Vision of Sugar Plums)

16. Un chalet à la campagne (The Magic Cabin)

17. La Bonne (Maid to Order)

18. Et maintenant nous sommes trois ! (And then There Were Three)

19. L'Enfant prodige (My Baby, the Tycoon)

20. La Rencontre (Samantha Meets the Folks)

21. Le Champion (Fastest Gun on Madison Avenue)

22. L'Ours dansant (The Dancing Bear)

23. Les Trois Souhaits (Double Tate)

24. Samantha couturière (Samantha the Dressmaker)

25. Allons aux courses (The Horse's Mouth)

26. La parole est aux bébés (Baby's First Paragraph)

27. Le Pot d'or (The Leprechaun)

28. Tout est bien qui finit bien (Double Split)

29. La Guerre aux sorcières (Disappearing Samantha)

30. Chantage – 1re partie (Follow That Witch – Part 1)

31. Chantage – 2e partie (Follow That Witch – Part 2)

32. De sympathiques voleurs (A Bum Raps)

33. Jean-Pierre et Jean-Pierre (Divided He Falls)

34. Le Meilleur Ami de l'homme (Man's Best Friend)

35. Le Chat et la Souris (The Catnapper)

36. Ce que tout jeune homme devrait savoir (What Every Young Man Should Know)

37. La Touche magique (The Girl with the Golden Nose)

38. Un brillant musicien (Prodigy)


1. ALIAS JEAN-PIERRE STEPHENS
(ALIAS DARRIN STEPHENS)



Résumé :

Samantha et Jean-Pierre fêtent leur premier anniversaire de mariage, et Tante Clara arrive pour leur offrir un petit cadeau. Jean-Pierre reçoit une casquette pour le golf, mais celle-ci est trop grande et Tante Clara décide de la rétrécir : elle transforme Jean-Pierre en singe et n'arrive plus à le rechanger en humain. Ce qui sème la pagaille dans son entourage, et il finit par se retrouver au zoo. Heureusement Clara réussi à le remettre en humain avec l'aide de Samantha, et cette dernière annonce à Jean-Pierre qu'elle attend un bébé.

Critique :

La deuxième saison démarre calmement en mettant en place un nouveau schéma récurrent qui sera réutilisé dans les saisons à venir : la transformation de Jean-Pierre en animal. Pour ce premier épisode c'est de façon involontaire, et à cause de Tante Clara et ses défaillances. Jean-Pierre se retrouve alors dans la peau d'un chimpanzé. Néanmoins, cet épisode nous apporte plusieurs nouvelles : tout d'abord, il semble suivre la chronologie réelle de la série, en effet Samantha et Jean-Pierre fête leur 1 an de mariage et la cela fait 1 an que la série était commencée puisque dans le pilote, ils venaient juste de se marier. La seconde et pas des moindre, Samantha annonce à Jean-Pierre la futur venue de Tabatha ! Elle est enceinte, ça y est la nouvelle est lâchée.

Enfin, on apprend que les sorcières ont des livres de référence pour les sortilèges, Clara qui n'arrive pas à se rappeler la formule qu'elle a utilisée pour changer Jean-Pierre, revient chez Samantha avec le volume 7 « Des Charmes et Incantations » et lorsqu'elle est au zoo, elle a le volume 9. L'épisode n'est pas exceptionnellement amusant, mais il faut voir la bouille du petit singe et ses diverses tenues qu'il porte pour avoir quand même le sourire. Endora prend un malin plaisir à taquiner ce pauvre Jean-Pierre, et veut lui faire porter une tenue d'écolier. Un détail, Alfred vient chez Samantha et Jean-Pierre mais ne le trouve pas, on reste alors sur un non-dit, la situation ne sera pas clarifiée d'ici la fin de l'épisode. Les effets sont un peu plus présents ici et distillés tout au long de l'épisode. On retrouve tous les protagonistes de la saison 1 : Alfred, les Kravitz, Endora, etc. Cette deuxième saison est encore tournée en Noir & Blanc. Et le thème musical du générique de fin est légèrement différent de celui de la saison 1.

Retour à l'index


2. UNE HEUREUSE NOUVELLE
(A VERY SPECIAL DELIVERY)

Résumé :

Jean-Pierre est aux petits soins pour Samantha qui attend un bébé. Mais Alfred lui conseille de faire tout le contraire, malheureusement pour Jean-Pierre, Endora assiste à la scène où ce dernier est dur avec Samantha et Endora lui jette un sort pour qu'il éprouve toutes les sensations d'être enceinte ! Heureusement Samantha lui demandera de désenvoûter Jean-Pierre.

Critique :

Excellent épisode, du grand n'importe quoi, comme on aime que ce soit dans cette série ! Endora a la bonne idée de rendre Jean-Pierre enceinte pour qu'il ressente toutes les sensations qu'éprouve Samantha. À noter un petit détail important : lors de sa discussion avec Alfred, lorsque ce dernier conseille à Jean-Pierre d'être rude avec Samantha, on apprend que Louise a déjà eu son enfant, or rien n'a été signalé dans la série tv à ce propos ! Dommage que les personnages secondaires soient si mal considérés. On ne rit pas pendant toute la durée de l'épisode, mais il y a un ou deux moments forts qui sont à mourir de rire : le premier est celui de la seconde discussion entre Alfred et Jean-Pierre qui doivent aller en réunion avec un client pour lui présenter le projet de sa campagne publicitaire.

Jean-Pierre éclate nerveusement et se met alors à pleurer comme une fillette. Il faut voir l'attitude d'Alfred, c'est à tomber. D'ailleurs on constate encore à ce moment-là qu'il ne pense qu'à l'argent, lorsque Jean-Pierre lui fait le reproche de ne penser qu'à l'argent justement, Alfred lui répond : «  À quoi veux-tu que je pense, sinon à l'argent ? ». La prestation de Dick York avec ses grimaces, sa façon de jouer et sa gestuelle est tout simplement parfaite !

 

L'autre moment fort en rire est sans conteste lors de la réunion avec le client M. Martin, interprété par John Graham (« Les Espions », « Au-Delà du Réel », « Barnaby Jones »), et la fameuse dispute pour le cornichon ! À noter d'ailleurs que John Graham faisait une apparition dans l'épisode pilote, l'homme qui parle à table avec Samantha chez l'amie de Jean-Pierre, mais n'était pas crédité au générique. La scène également avec l'interview de Jean-Pierre est assez amusante surtout vis à vis de ses propos sur l'avenir de son fils. Et on a même une jolie scène remplie d'émotion à la fin. Excellent épisode donc, on en veut d'autres comme celui-ci !

Retour à l'index


3. RECETTES CONTRE L'ENVOÛTEMENT
(WE'RE IN FOR A BAD SPELL)

Résumé :

Adam, un vieil ami d'armée de Jean-Pierre est installé quelques temps chez eux, il vient de Salem. Grâce à l'aide de Tante Clara, Samantha découvre qu'à cause de l'un de ses ancêtres qui a condamné une sorcière, Adam est ensorcelé. Toujours avec l'aide de Tante Clara, ils trouvent un antidote, qui consiste en 3 épreuves. Jean-Pierre et Samantha vont alors s'employer à ce que Adam les réalise pour lever le sort. Adam y arrivera juste à temps.

Critique :

Encore un excellent épisode : là, on est en plein délire. Adam, interprété par  William Redfield (« Le Voyage Fantastique », « Vol Au-Dessus d'un Nid de Coucou », « Un Justicier dans la Ville »), un vieux copain de l'armée à Jean-Pierre est installé chez eux pour quelques semaines le temps de retrouver une situation. Mais sa maladresse est telle, que Samantha pense qu'il y a quelque chose d'étrange, d'autant qu'il est de Salem. Avec l'aide de Tante Clara ils apprennent qu'il est ensorcelé ! Dès lors, tous vont s'employer pour qu'il réalise 3 épreuves pour avoir l'anti-sortilège. Je ne sais pas quel esprit tordu a mis au point ce scénario, mais c'est de la loufoquerie à souhait et il décroche fatalement des fous rires. Là encore, ce n'est pas tout l'épisode qui est amusant, mais un ou deux temps forts.

Ceux-ci sont sans conteste : la première épreuve du contre sortilège (il faut voir la tête du chien) ainsi que les deux suivantes : la scène où Adam rentre avec Samantha chez eux, et qu'il voit Jean-Pierre et Tante Clara déguisés est tout simplement exceptionnelle (Clara est la mère de La Fayette ! ) ! Par contre, petit détail amusant : lors de la scène où Tante Clara fait ouvrir son livre des gens qui ont été ensorcelés, juste après l'ouverture du dit livre, on le voit en gros plan et on aperçoit très nettement le fil qui l'a ouvert ! Cela gâche un peu la magie. Les situations drôles ne sont donc pas en reste, lorsque Jean-Pierre demande à Samantha comment ils vont aider Adam, Samantha dit à Jean-Pierre qu'il faut s'en remettre entièrement à la science de Tante Clara et c'est juste à ce moment qu'elle arrive en catastrophe par la cheminée : rassurant ! Et il faut voir également la tête de Jean-Pierre, lorsque Samantha lui apprend que son ami est ensorcelé. Encore un excellent épisode, et la suite n'allait être que du même acabit.

Retour à l'index


4. LE PETIT-FILS
(MY GRANDSON THE WARLOCK)

Résumé :

Maurice, le père de Samantha, débarque et prend le fils d'Alfred Tate pour son petit fils. Il l'emmène alors à son cercle de sorciers à Londres pour le montrer. Mais en chemin, il croise Louise et Alfred. Ceux-ci rentrent alors en catastrophe pour retrouver leur enfant, Samantha et Jean-Pierre n'ont pas beaucoup de temps pour retrouver l'enfant de Louise et d'Alfred avant qu'ils n'arrivent. Heureusement tout rentrera dans l'ordre juste à temps.

Critique :

Épisode faible. Tout d'abord, personnellement, je n'ai jamais apprécié le personnage de Maurice le père de Samantha que je trouve ennuyeux à souhait. Ici, il débarque chez Jean-Pierre et Samantha et prend le fils d'Alfred et Louise pour son petit fils. Il le prend et l'emmène au club des Sorciers à Londres. En chemin, il croise Louise et Alfred, ceux-ci rentrent alors en catastrophe pour venir retrouver leur enfant car la vision de Louise de son enfant dans les bras de Maurice l'a angoissée. Jean-Pierre et Samantha doive le retrouver avant qu'ils n'arrivent.

L'épisode traîne en longueur, les gags visuels ne sont franchement pas drôles, et on s'ennuie assez rapidement. Le seul point positif, est que l'on retrouve une nouvelle fois la jolie Irene Vernon en Louise Tate qui apporte un peu de charme avec Samantha à l'épisode. Le fil rouge avec Charlotte Kravitz n'est pas plus amusant. Et Maurice est vraiment ennuyeux et casse l'épisode à lui seul.

Retour à l'index


5. LES MAUVAIS TOURS DE L'ONCLE ARTHUR
(THE JOKER IS A CARD)

Résumé :

Un nouveau membre de la famille de Samantha fait son apparition chez eux : l'Oncle Arthur, le frère d'Endora. Roi du mauvais calembour et de la plaisanterie douteuse, Endora ne le supporte pas. Arthur arrive à persuader Jean-Pierre qu'Endora est responsable de tous ses malheurs, et qu'il peut lui apprendre un sortilège pour se protéger d'elle. Il s'agit d'une nouvelle plaisanterie d'Arthur et Jean-Pierre se ridiculise. Mais, Samantha, Endora et Jean-Pierre décident de retourner la plaisanterie contre lui et ça fonctionne.

Critique :

C'est le grand retour de Paul Lynde et c'est fois-ci dans la première apparition de l'oncle Arthur ! Il reviendra et pas qu'une fois. Alors, personnellement, j'ai un parti pris : j'adore le personnage d'Arthur et l'acteur qui l'incarne. Je trouve qu'une fois encore Paul Lynde porte l'épisode à lui tout seul et c'est juste une merveille ! De mes souvenirs, avec cet épisode-là, jamais la série n'aura été aussi loin dans la « dinguerie » et on atteint des sommets. Il suffit de voir la séance de répétition entre Jean-Pierre et Arthur pour l'incantation magique censée contrer Endora, c'est du pur délire et du pur non-sens total ! Je ne sais pas qui a eu cette idée loufoque, une fois de plus, mais il était bien barré.

Arthur le dit d'ailleurs de lui-même, jamais il n'a fait une aussi bonne blague avec clarine et pipeau ! Les blagues de l'oncle Arthur sont potaches à souhait, mais moi j'adore et j'accroche ! Que ce soit le coup de la vache, ou ses jeux mots vaseux : j'adore et j'en redemande. Moment mémorable donc que la répétition de la formule magique avec Arthur, c'est vraiment le moment fort de l'épisode, Dick York se prêtant totalement, visiblement avec amusement, à la scène. La scène de fin, elle, même si elle est moins drôle de mon point de vue, vaut tout de même le détour avec le coquard d'Endora. De plus, dès que l'on voit la tête de Paul Lynde, on a qu'une envie, c'est de sourire. Excellent épisode qui donne ici à la série son plein potentiel de délire !

Retour à l'index


6. UN ÉTRANGE REMÈDE
(TAKE TWO ASPIRINS AND HALF A PINT OF PORPOISE MILK)

Résumé :

Alors qu'ils sont chez un client pour une campagne publicitaire, celui-ci montre à Jean-Pierre et Samantha sa serre et sa rose noire du Pérou. Samantha la touche et se sent alors bizarre. Plus tard, chez eux, elle se rend compte que ses pouvoirs de sorcière sont détraqués. Tante Clara arrive alors et compose un remède, mais il lui faut des pétales de la rose noire, ce qui attire des ennuis à Jean-Pierre et passe la nuit en prison. Heureusement tout s'arrange.

Critique :

Épisode drôle, mais sans plus. Vous n'aurez pas de fou rire avec celui-ci. On commence de plus à utiliser une nouvelle ficelle qui va devenir récurrente dans la série tv : le passage au poste de police, devant un officier blasé : incarné par Larry Mann (« Mannix », « Dans La Chaleur de la Nuit », « Des Agents très Spéciaux ») qui reviendra plusieurs fois dans la série, sous d'autres personnages. Cette fois-ci Jean-Pierre doit s'expliquer pourquoi il a voulu acheter une plume d'autruche du chapeau d'une passante. Les gags visuels sont je trouve convenus, et même le fil rouge avec Charlotte Kravitz n'est pas réellement drôle.

batmanan 1 6 3

Dans cet épisode, on n’a pas encore le vendeur d'ingrédients pour les potions qui est un obsédé, et c'est Jean-Pierre qui se rend au magasin. Même la scène avec M. Norton, incarné par Lauren Gilbert (« Cannon », « Les Espions », « La Grande Combine ») qui était déjà apparu dans un épisode précédent (celui avec George le Sorcier qui se transformait en corbeau) en tant qu'assistant de Alfred Tate n'est pas plus amusante. De même que le gag de l'autruche qui apparaît semble convenu, on reste un peu sur notre faim.

Retour à l'index


7. LA FÊTE DES SORCIERS
(TRICK OR TREAT)

Résumé :

Endora vient très tôt pour prévenir Samantha que c'est Halloween, et qu'elle doit partir avec elle pour ne pas subir les plaisanteries et voir les images qu'ont les humains des sorcières. Mais Samantha refuse, ils ont des invités. Endora vient alors voir Jean-Pierre et lui demande qu'il autorise Samantha à faire ce voyage. Il refuse. Endora l'envoûte alors et il se transforme en loup-garou. Heureusement Samantha la ramènera à la raison.

Critique :

C'est à nouveau un épisode grandiose dans le loufoque ! Le déguisement de Jean-Pierre en loup-garou est simplement à tomber. Mais il n'y a pas que cela, il y a aussi tout ce qui va avec : décidément, Dick York joue le jeu à fond pour chaque gag et ça fonctionne du tonnerre. Le moment fort, est lorsque Jean-Pierre arrive dans leur jardin complètement changé en loup-garou et qu'il tombe sur Alfred et M. Rogers, joué par Jack Collins (« L'Homme de Fer », « Jeannie de Mes Rêves », « Mission Impossible »). Il est à noter que Jack Collins reviendra pas mal de fois dans la série sous des personnages différents. Lorsque l'on voit la tête de Jean-Pierre en loup-garou, on a qu'une envie : c'est de rire !

Dick York nous livre donc ici en loup-garou une prestation exceptionnelle, sa façon de se mouvoir et ses gestes sont à tomber, il faut le voir lorsqu'il rentre avec Alfred et Rogers dans le salon, et qu'il commence à déchiqueter le coussin. Mais pire, en regardant le client, on ne sait pas qui est le plus malade des deux : M. Rogers qui est fasciné ou Jean-Pierre en loup-garou. Dans les autres moments drôles, nous avons aussi lorsque Jean-Pierre vient juste de sortir par la fenêtre et que Samantha l'entend grogner dehors. Chose amusante, juste avant que Endora se change en petite fille, incarnée par Maureen McCormick (« Happy Days », « Vegas », « L'Île Fantastique »), Agnes Moorehead est assez séduisante. Maureen McCormick en Endora enfant est vraiment très très expressive, c'est un bonheur de la voir jouer. On a également le plaisir de revoir Irene Vernon en Louise Tate. Bref, épisode en apothéose, on en redemande d'autres comme celui-ci. 

Retour à l'index


8. L'HABIT EST DE RIGUEUR
(THE VERY INFORMAL DRESS)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha doivent aller à une réception en urgence pour gagner la campagne publicitaire d'un nouveau client M. Barlow. Tante Clara qui est présente, utilise ses pouvoirs pour leur faire des tenues chics, mais très vite cela leur pose des problèmes. Jean-Pierre perd son costume et se fait arrêter, heureusement Samantha apporte les vêtements de Jean-Pierre en cellule, et un ivrogne fini d'innocenter Jean-Pierre sans le savoir.

Critique :

La série a trouvé son rythme dans les épisodes loufoques et les enchaîne ! En voilà, un nouvel exemple. M. Barlow, interprété par Max Showalter (« Kojak », « L'Incroyable Hulk », « La Croisière S'Amuse »), va devenir un client de l'agence d'Alfred, ils font donc une petite fête en urgence pour l'accueillir. Malheureusement Samantha et Jean-Pierre n'ont pas de tenues chics. Tante Clara remédie à cela, mais sa magie fonctionne encore mal et Samantha et Jean-Pierre perdent leur tenue. Samantha remplace la sienne, mais Jean-Pierre se retrouve dans la rue en sous-vêtements devant le client. Pire encore, un policier qui voulait le verbaliser pour une borne d'incendie qui avait été déplacée par Tante Clara, l'arrête pour exhibitionnisme.

Tante Clara. Samantha apporte les vêtements de Jean-Pierre dans la cellule, et lorsqu'il est devant le juge, l'histoire du policier ne tient plus. L'alcoolique détruisant de ce fait en plus le reste de crédibilité de l'accusation avec ses histoires de changement de costume. L'alcoolique de la cellule, Montague, n'est autre que Dick Wilson, qui fait toujours le rôle d'un buveur dans la série, la plupart du temps lorsque Jean-Pierre va boire dans son bar favori.

 

Le passage avec le policier autour de la voiture est tout simplement énorme : comme dans le précédent épisode, c'est du non-sens total et on est obligé d'éclater de rire. L'autre scène dans la cellule avec Montague est également mythique, le reste de l'épisode est certes un peu moins drôle mais le reste également : il faut voir le moment où le client Barlow se vante, tandis que la robe de Samantha part en morceaux et bien sûr la scène devant le juge. Excellent épisode à nouveau, la série a pris son envol.

Retour à l'index


9. SAMANTHA PREND LA PLUME
(...AND THEN I WROTE)

Résumé :

Samantha doit écrire une pièce pour célébrer les 100 ans du nord contre le sud. Mais Jean-Pierre trouve que les personnages manquent de relief. Sur les conseils de sa mère, Samantha fait apparaître un à un ses personnages. Mais Samantha n'arrive plus à s'en débarrasser et ses personnages ont une vie propre qui lui expliquent alors comment écrire la pièce, et notamment la fin pour qu'ils puissent disparaître.

Critique :

On continue dans les excellents épisodes, si il n'est pas foncièrement drôle dès le départ, celui-ci monte crescendo jusqu'à un final des plus amusants. Samantha engage la parole de Jean-Pierre pour qu'il fasse la publicité d'un cabinet de psychiatrie qui veut fêter les 100 ans de la guerre de sécession, Jean-Pierre furieux, donne alors sa parole que Samantha s'occupera de la pièce qui est à faire également. Samantha commence à écrire, mais devant les critiques de Jean-Pierre, décide de faire apparaître ses personnages pour qu'ils soient plus crédibles.

Mais, contre toute attente, le capitaine Corcoran, joué par Chet Stratton (« Les Arpents Verts », « Mannix », « Le Fugitif »), un Indien, incarné par Tom Nardini (« Hawaï Police d'état », « Cimarron », « Kung Fu ») et Violet une jolie fille du nord, incarnée par Eileen O'Neill (« Max La Menace », « L'Homme à la Rolls », « Batman » série des années 60) reviennent sans que Samantha puissent les contrôler et commencent à avoir leur vie propre. De ce fait, ils expliquent alors l'intrigue et la fin de la pièce à Samantha pour qu'ils puissent disparaître.

 

Si les apparitions des personnages ne sont pas toujours très drôles, malgré le fil rouge avec Charlotte Kravitz, le final est juste exceptionnel et notamment avec l'apparition à la fin de l'épisode de deux danseurs de Vaudeville qui font leur numéro devant Jean-Pierre, Samantha et Mme Kravitz avant de disparaître, c'est à mourir de rire. Très bon épisode donc, qui commence doucement mais fini en apothéose.

Retour à l'index


10. JEAN-PIERRE JUNIOR
(JUNIOR EXECUTIVE)

 

  

Résumé :

Endora change Jean-Pierre en petit garçon pour s'amuser, même lorsqu'il est au bureau et qu'un client arrive. Impressionné par Jean-Pierre en petit garçon, Harding le client veut le revoir pour qu'il expose la campagne publicitaire. Commence alors un va et vient pour Jean-Pierre en adulte et en petit garçon. Heureusement, il trouvera une idée pour se débarrasser de sa version en petit de lui-même et qu'il puisse exposer son idée à son client. 

Critique :

Encore un bon épisode, mais un peu moins drôle que les précédents. Harding, interprété par Oliver McGowan (« Star-Trek TOS », « Les Mystères de L'Ouest », « Cher Oncle Bill »), est impressionné par la version enfant de Jean-Pierre et tient à ce que ce soit lui qui fasse la présentation en compagnie de Jean-Pierre adulte. Jean-Pierre enfant, joué par Billy Mumy et qui était déjà apparu dans un précédent épisode lorsqu'il rencontre le père noël, lui, découvre la solution pour laquelle le jouet n'arrive pas à se vendre.

 

Finalement se conduisant comme un petit monstre, le client finira par écouter Jean-Pierre adulte. Alors il n'est pas drôle au point de se plier en deux de rire, mais il y a tout de même un ou deux moments forts dans cet épisode : le premier est sans conteste lorsque Alfred Tate entre dans le bureau de Jean-Pierre en disant au client que ce dernier est le plus brillant et le plus jeune de leurs éléments et qu'il trouve la version de Jean-Pierre enfant.

C'est tout simplement à tomber. L'autre moment, évidemment, étant lorsque Jean-Pierre enfant devient infernal et entre en arrosant Alfred et le client avec son pistolet à eau : c'est gamin, mais ça marche. Dans un autre bon point pour l'épisode, on peut mettre en avant que Billy Mumy incarne un Jean-Pierre petit vraiment convainquant, et avec conviction. Ses attitudes sont vraiment celles d'un adulte qui serait redevenu un enfant, la performance est réellement à saluer. Endora ne fait qu'une petite apparition, mais c'est d'elle que part toute la mécanique de transformer Jean-Pierre en enfant. On enchaîne donc dans les bons épisodes, espérons que ça continue.

Retour à l'index


11. LES AMOURS DE TANTE CLARA
(AUNT CLARA'S OLD FLAME)

 

Résumé :

Hedley Patridge un ancien amoureux de Clara, cherche à renouer avec elle, Endora pour arranger les choses et se débarrasser de Clara dont les pouvoirs déclinent, invite Hedley chez Jean-Pierre et Samantha. Hedley encore en pleine possession de ses pouvoirs fait peur à Clara, mais Samantha propose à Clara de l'aider lorsqu'elle utilisera la magie. Mais Clara grisée par ses réussites, pense que ses pouvoirs sont revenus et change sans le vouloir par erreur Hedley en éléphant. Hedley avoue alors à Clara que lui aussi ses pouvoirs sont presque réduits à néant et les deux amoureux renouent leurs liens.

Critique :

C'est reparti dans les embrouilles avec Tante Clara ! Endora, vient voir Samantha et lui raconte que les pouvoirs de Clara déclinent, Clara arrive peu après apeurée car un ancien amoureux : Hedley Patridge, incarné par Charlie Ruggles qui était déjà venu dans la série en tant que client Caldwell de Jean-Pierre qui semblait dépassé par les campagnes de publicité moderne pour ses potages. Endora a alors l'idée de réunir les deux tourtereaux pour se débarrasser de Clara.

 

Lorsque Hedley arrive, il fait croire à Clara qu'il a encore tous ses pouvoirs et qu'il peut faire tous les tours de magie qu'il souhaite. Clara impressionnée, se voit alors aidée par Samantha pour contrebalancer son manque de sorcellerie. Hélas, Clara oublie vite qu'elle n'a plus de pouvoirs, et pensant qu'ils sont revenus elle veut épater Hedley et le change par erreur en éléphant. 

Heureusement tout s'arrangera, et il avouera à Samantha que lui aussi n'a plus de pouvoirs. Ce n'est pas un épisode particulièrement drôle, même si il y a toujours un fil rouge avec les Kravitz, en fait, ici ce serait même plutôt ennuyeux. En effet, je trouve Mme Kravitz énervante tout au long de l'épisode et on a qu'une envie : c'est de ne pas la voir.

 

Ses apparitions n'étant pas drôles du tout. L'épisode joue donc plutôt sur le côté émotionnel et pose à nouveau la question de savoir si nous sommes finis ou pas lorsque l'on est vieux. Jean-Pierre est peu présent à l'écran, et c'est surtout axé sur Tante Clara. Même si on est heureux de revoir Marion Lorne, là aussi, je ne trouve pas ses scènes spécialement drôles. Mais, l'épisode se distingue par le côté émouvant de l'histoire, c'est pour ce registre là aussi qu'on aime « Ma Sorcière Bien-Aimée » !

Retour à l'index


12. SORCIER EN HERBE
(A STRANGE LITTLE VISITOR)

Résumé :

Un couple d'ami Sorciers de Samantha, lui demande de garder leur enfant pendant leur absence d'une journée. Dans leur bar favori, Alfred demande à Jean-Pierre de lui garder un superbe collier qu'il a acheté pour Louise. Un homme les écoute et suit Jean-Pierre jusque chez lui. Alors qu'il s'apprête à voler le collier Jean-Pierre le prend sur le fait, et grâce à Michel le petit sorcier, il est arrêté par la police..

Critique :

Épisode faible, qui fait retomber le niveau de la série. Si l'idée était bonne, d'avoir un petit sorcier sans que Jean-Pierre le sache, l'idée est malheureusement très mal exploitée. Les gags ne sont pas vraiment amusants. Par contre, on notera pour le père du petit michel, la présence de James Doohan qui n'est autre que l'ingénieur Scott de l'USS Enterprise dans la série Star-Trek Classic ! Pour la mère de Michel, c'est Anne Sargent (« Perry Mason », « Vénus en Uniforme », « My Son Jeep »), qui interprète le rôle.

Et on retrouve à nouveau Dick Balduzzi en policier, et déjà présent dans un épisode précédent en policier (dans l'épisode intitulé « L'Habit est de Rigueur »). C'est ce genre de petit détail de continuité dans cette série que j'adore ! Néanmoins, que ce soit le gag avec la voiture de pompier, avec Jean-Pierre ou le voleur, ça ne décroche vraiment pas un sourire. Je trouve que Mme Kravitz est toujours aussi énervante dans cet épisode, et ni la partie de baseball ne fait rire elle non plus. Bref, épisode vraiment moyen, mais on ne peut pas avoir une saison totale exceptionnelle.

Retour à l'index


13. MON PATRON L'OURSON
(MY BOSS THE TEDDY BEAR)

Résumé :

Endora veut emmener Jean-Pierre et Samantha à un mariage de sa cousine. Mais Jean-Pierre a trop de travail, Endora demande alors à Alfred, de libérer Jean-Pierre, qui accepte, Alfred cherchant un ours en peluche pour son fils. Endora pour le remercier lui apporte un ours en peluche au bureau. Jean-Pierre fait alors une méprise et pense que l'ours d'Endora est Alfred qu'elle aurait changé suite à la menace qu'elle lui avait faite le matin. S'ensuit alors une série de quiproquos, mais heureusement Alfred réapparaît.

Critique :

Une fois de plus l'idée est amusante, mais je trouve qu'elle n'est pas assez bien mise en valeur. Ce qui fait que l'épisode dans son ensemble est un peu amusant, mais sans plus : il ne décroche pas vraiment de fou rire. Endora demande à Samantha de l'accompagner pour un mariage d'une cousine de Samantha, mais cette dernière lui explique que Jean-Pierre a trop de travail et qu'Alfred n'acceptera jamais de le laisser prendre 2 journées. Endora menace alors Jean-Pierre de changer Alfred en objet inanimé pendant 2 jours. Puis Endora rencontre Alfred dans un magasin où il cherchait un ours en peluche pour son fils, pour lui demander si il accepte de laisser partir Jean-Pierre, Alfred dit oui et pour le remercier Endora lui apporte un ours en peluche au bureau.

Jean-Pierre fait alors une terrible méprise et prend l'ours en peluche pour Alfred. Le moment fort de l'épisode est sans aucun doute lorsque Jean-Pierre berce et parle à l'ours en peluche tandis que le client pour laquelle il doit faire une publicité entre dans le bureau avec son assistant et le mannequin, il faut voir la tête de M. Harper, joué par Jack Collins (qui était déjà présent dans l'épisode « La Fête des Sorciers »). Les gags qui suivent tout le long de l'épisode sont certes amusants mais n'arrivent pas forcément à déclencher le rire.

 

Nous retrouvons la néanmoins charmante Irene Vernon pour une courte apparition en Louise Tate, et l'autre partie charme de l'épisode est assurée par Diane, incarnée par Lael Jackson (« Jeannie de Mes Rêves », « Les Dessous de Palm Beach », «  Alfred Hitchcock Présente »), le mannequin censée représenter le client pour sa publicité. Endora n'est pas particulièrement odieuse ou maléfique, au contraire même, elle fait un cadeau à Alfred. Bref, un épisode moyen de la série tv comme il y en a eu au cours des saisons de celle-ci.

Retour à l'index


14. LA VÉRITÉ
(SPEAK THE TRUTH)

Résumé :

Jean-Pierre fait un compliment à Samantha qui vient juste de se lever, avant de repartir au bureau. Endora, apparaît alors et lui dit qu'il lui ment, comme tous les humains. Samantha défend Jean-Pierre, mais Endora veut démontrer sa théorie et lui fait alors un cadeau anonyme : une statue de la vérité. Toute personne à proximité de la statue est obligée de dire la vérité : les ennuis commencent. Heureusement, Endora révélant le truc à Samantha et Jean-Pierre, ils sauront s'en servir pour retourner la situation.

Critique :

Bon épisode, le thème choisi est tout simplement excellent : faire dire la vérité aux personnes sans qu'ils s'en rendent compte. Endora demande à Hagatha, jouée par Diana Chesney (« Anna et le Roi », « Stalag 13 », « Opération Vol ») qui reviendra dans la série sous le personnage d'Enchantera bien plus tard, une statuette de la vérité. Elle la dépose alors en cadeau d'un oncle de Jean-Pierre sur son bureau. Les ennuis commencent alors, déjà avec sa secrétaire incarnée par Sharon De Bord et sa robe moulante, puis ensuite avec Alfred et le client qu'il doit recevoir chez lui. Le moment le plus fort étant sans conteste lorsque Alfred rentre dans le bureau de Jean-Pierre et qu'ils se retrouvent tous les deux sous l'influence de la statuette.

En effet, je trouve que pendant la soirée chez Samantha et Jean-Pierre ce n'est pas assez poussé l'effet de vérité, on pouvait faire un peu mieux. Personnellement, je ne trouve pas le client, Ed Hotchkiss joué par Charles Lane (« La Petite Maison dans la Prairie », « Maude », « Rick Hunter ») qui d'ailleurs reviendra dans pas mal d'épisodes de la série sous différents personnages, ni  sa femme interprétée par Elisabeth Fraser (« Rawhide », « Le Fugitif », « Mannix ») très marrants. Certes la femme de Hotchkiss lui balance la vérité qui est tout le contraire de ce qu'il dit mais ça ne fait pas sourire, même Louise Tate ne tire pas son épingle du jeu.

 

Bref, bon épisode, mais il y avait tellement à faire qu'on aurait pu mieux l'exploiter de mon point de vue. Mais, cet épisode met en lumière une chose vraie et avec laquelle je suis d'accord sur ce point avec Endora : si les êtres humains devaient en permanence dire la vérité, il en résulterait un cataclysme et très vite ça tournerait au désastre. À noter qu'enfin dans la décoration de l'appartement de Jean-Pierre et Samantha, le miroir juste à côté de la porte d'entrée et au-dessus du petit meuble a été installé pour cet épisode, il deviendra dans la série l'objet de pas mal de mésaventures.

Retour à l'index


15. J'AI VU LE PERE NOËL
(A VISION OF SUGAR PLUMS)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha reçoivent une carte de vœux de fin d'année de la part de Michel, le jeune garçon orphelin qui était venu passé les fêtes de noël chez eux l'an passé. Samantha et Jean-Pierre se souviennent alors de la visite qu'ils avaient faite avec Michel au Père Noël au pôle nord.

Critique :

Épisode spécial Noël, donc, il parle du père Noël. Néanmoins, les scénaristes ne se sont pas foulés, ils ont juste introduit une séquence avec Jean-Pierre et Samantha qui reçoivent une carte de Michel et c'est purement et simplement une rediffusion de l'épisode 15 mais de la saison 1 !!! On retrouve donc Billy Mummy en Michel (qui était crédité d'un Bill Mummy dans la saison 1), et il n'y a même pas de scène de fin où on aurait vu Jean-Pierre et Samantha finir devant le sapin, ou autre chose de ce genre.

Non l'épisode finit exactement comme celui de la saison 1. Même note donc que cet épisode de la saison 1 et donc critique identique à consulter à l'épisode 15 de la saison 1. C'est vraiment une incongruité de la série ! Peut-être une question de temps et de budget ou tout simplement un problème technique ou une grève dans la profession.

Retour à l'index


16.UN CHALET A LA CAMPAGNE
(THE MAGIC CABIN)

Résumé :

Jean-Pierre est épuisé par son travail et ne trouve plus d'idées pour une campagne publicitaire. Sur un conseil de Samantha, Alfred leur propose de passer le weekend dans un petit chalet qu'il a acheté à la campagne. Mais lorsque Jean-Pierre et Samantha arrivent, ils trouvent une ruine. Samantha utilise alors ses pouvoirs pour le remettre en état. Mais un couple de jeunes acheteurs, arrivent et voit la cabane refaite, ils achètent sans discuter. Mais Alfred vient en même temps qu'eux au Chalet, Samantha fait en sorte que tu se passes bien, et laisse la maison qu'elle a arrangée aux jeunes amoureux.

 

Critique :

Un nouvel épisode qui joue plus sur le côté sentimental que sur le côté humoristique. Ici, Jean-Pierre est tellement fatigué qu'il doit se reposer, Alfred l'envoie alors dans un chalet à la campagne qu'il a acheté il y a quelques années. Mais en arrivant avec Samantha, il découvre une vraie ruine. Samantha refait entièrement l'intérieur, mais malheureusement Alfred l'a mis en vente et les jeunes acheteurs arrivent juste quand Samantha et Jean-Pierre sont absents et trouvent l'intérieur refait. Ils achètent sans discuter et Alfred trouvant cela bizarre se rend à son chalet en même temps que leurs acheteurs, Samantha doit donc utiliser ses pouvoirs pour se sortir de là. Alors les moyens techniques étant ce qu'ils sont pour l'époque, évidemment c'était difficile de faire en sorte un trucage comme maintenant avec ce que verrait Alfred, et ce que verraient les jeunes acheteurs.

La solution du cache fut utilisée pour couper l'image en deux et mettre d'un côté la partie refaite par Samantha et de l'autre côté la partie délabrée vue par Alfred. On peut certes discuter longtemps sur les détails de l'incohérence de la chose, mais il faut se remettre dans les années 60 ! Non je pense plutôt à ce que disait un spécialiste de la série dans les bonus : que lorsqu'il y avait un effet comme celui-ci où Samantha changeait tout l'intérieur, Elizabeth Montgomery devait garder la pose pendant tout le temps où l'équipe technique enlevait les meubles et mettait les autres à la place. Et que parfois ils devaient lui apporte une cale pour qu'elle puisse faire reposer ses bras ! Les jeunes acheteurs Charles, interprété par Peter Duryea (« Le Virginien », « Cher Oncle Bill », « Star-Trek TOS ») et Alice, incarnée par Beryl Hammond qui était déjà dans un épisode précédent de la série, sont là pour le côté émouvant et pour lequel Alfred doit les aider à les lancer dans la vie. Bref, un épisode classique de la série tv.

Retour à l'index


17. LA BONNE
(MAID TO ORDER)

Résumé :

Samantha va bientôt accoucher, et Jean-Pierre ne veut plus qu'elle fasse les tâches ménagères, ils décident donc de prendre une bonne : Noémie. Qui est une catastrophe à elle toute seule. Mais Samantha pour lui donner confiance en elle, l'aide avec la magie. Noémie est alors engagée un soir chez Alfred pour faire la cuisine pour 8 personnes. Samantha va devoir encore l'aider pour qu'elle réussisse.

Critique :

Alors, c'est encore un épisode où on n’éclate pas de rire, mais qui marque l'introduction d'un nouveau personnage qui reviendra de façon récurrente dans la série tv, mais sous une autre forme avec cependant la même actrice. Je m'explique : Samantha et Jean-Pierre engage Noémie, interprétée par Alice Ghostley (« Simon & Simon », « Chips », « Les Routes du Paradis »), une bonne qui va aider Samantha. Or, l'actrice qui joue Noémie reviendra encore dans un autre rôle de bonne mais en tant qu'Esmeralda cette fois-ci, et elle sera une sorcière qui à l'image de tante Clara, rate toujours ses tours, et est tellement timide qu'elle devient invisible.

Les gags ici ne sont pas vraiment drôles, et sont surtout axés sur la maladresse de Noémie que Samantha réussi à rattraper à chaque fois. Cet épisode, toutefois, grâce à la soirée qui se passe chez les Tate nous permet de revoir Irene Vernon en Louise et qui est toujours aussi magnifique comme actrice. Le reste étant surtout des prises de bec entre Jean-Pierre et Alfred, et n'est pas non plus d'une grande drôlerie. Un épisode moyen, sans plus.

Retour à l'index


18. ET MAINTENANT NOUS SOMMES TROIS !
(AND THEN THERE WERE THREE)

Résumé :

Samantha accouche et met une petite fille au monde. En même temps, elle reçoit pour la première fois depuis un long moment la visite de sa cousine Serena. Ayant encore des mots avec Endora à propos de sa fille, Jean-Pierre en croisant Serena pense que Endora a changé son bébé en femme adulte et il la suit. Les ennuis ne tardent pas à arriver, heureusement tout fini par s'arranger et le nom du bébé est choisi, ce sera : Tabatha.

Critique :

Épisode un peu spécial de la série tv et pour plusieurs raisons : tout d'abord, l'arrivée de Tabatha. La petite fille de Jean-Pierre et Samantha est enfin née, et avec elle va venir toutes les péripéties que nous ne connaissons que trop bien. La deuxième raison est l'arrivée de Serena, incarnée par Elizabeth Montgomery qui jouait le rôle sous un pseudo : Pandora Spocks (il est d'ailleurs amusant de voir que sur son lit Samantha lit un livre avec le nom de Spock dessus !). Là aussi, arrive avec ce personnage toutes les embrouilles que connaîtra Jean-Pierre ou Alfred avec elle, et ça commence avec l'infirmière en chef Kelton, incarnée par Eve Arden (« Des Agents Très Spéciaux », « Laredo », « Pour L'Amour du Risque »), qui se voit changer en grenouille par Serena.

 

D'ailleurs il faut que vous notiez un petit détail : le prénom de la fille de Jean-Pierre et Samantha, et le prénom de Serena, et maintenant celui de Samantha et d'Endora. Vous ne remarquez rien ? C'était une des règles de la série : toutes les sorcières qui apparaissent dans la série tv, doivent forcément avoir un prénom se terminant par la lettre « A » (Tante Clara, Bertha, etc.). Il est d'ailleurs une autre petite chose à noter, à la fin de cette épisode est mis dans les crédits : « and introducing : Tabatha » comme dans la version française, qui n'a donc pas faite d'erreur !

batmanan 1 18 3

Ce n'est que plus tard dans la série, que la fille de Jean-Pierre et Samantha changera légèrement de prénom en devenant : Tabitha. Dans le même ordre d'idée, personne ici n'est encore crédité pour le personnage de Serena. Le pseudo d'Elizabeth Montgomery sera lui aussi mis plus tard dans la série tv au générique. Bref, un épisode qui marque pas mal de changements, mais qui offre également un ou deux beaux moments d'émotion. Par exemple lorsque Jean-Pierre prend Endora dans ses bras dans la salle d'attente, on sent que réellement Endora est très heureuse, et je pense que c'est à partir d'ici que son sentiment envers Jean-Pierre a changé.

 

L'autre moment d'émotion étant vers la fin, lorsque Jean-Pierre demande à Samantha si Tabatha est une sorcière, Samantha répond qu'elle aime sa fille tout simplement. Excellent épisode mais pas dans le rire, je trouve que les gags visuels ne décrochent pas de sourire : que ce soit Jean-Pierre changé en Indien ou avec une tétine dans la bouche, ce n'est pas vraiment amusant ici. Mais maintenant, ils sont trois.

Retour à l'index


19. L'ENFANT PRODIGE
(MY BABY, THE TYCOON)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha reçoivent en cadeau de la part des Kravitz, une action d'une compagnie qui n'a jamais bougé en bourse. À partir du moment, où il est à Tabatha, le titre grimpe. Jean-Pierre tente alors l'expérience de faire choisir d'autres actions par Tabatha qui grimpent elles aussi. Il est alors persuadé que Tabatha est une sorcière et qu'elle utilise ses pouvoirs pour manipuler la bourse, heureusement la réalité sera tout autre.

Angel 2 19 2

Critique :

Nous restons dans les épisodes moyens. Et celui-ci est dans la continuité des précédents, il vous arrachera peut-être un ou deux sourires, mais vraiment rien de plus. Les gags visuels n'étant pas là encore dans cet épisode extraordinaires, et servant surtout à montrer le bébé Tabatha. Peut-être de voir la petite poupée voler est-elle assez amusante mais rien de plus. On nous présente tout de même un nouveau membre de la famille des Kravitz, le cousin Julius incarné par Jack Fletcher (« Drôles de Dames », « Ricky ou La Belle Vie », « Côte Ouest ») et qui reviendra dans un autre épisode de la série sous un autre personnage. Jean-Pierre est un tantinet énervant dans cet épisode, à toujours s'exciter en pensant que sa fille est déjà une sorcière.

Angel 2 19 3

Il est d'ailleurs à remarquer que si l'on suivait les dire de Maurice, le père de Samantha, d'un épisode précédent lorsqu'il prend le fils Tate pour son petit-fils, que Tabatha est carrément à la ramasse ! En effet, il avait dit que Samantha savait parler plusieurs langues et faire des tours au bout de quelques heures seulement. Enfin Charlotte et Albert Kravitz ne vous feront pas non plus hurler de rire, et se contenteront d'être eux aussi assez énervants sur tout l'épisode. Bref, un épisode légèrement amusant sans plus.

Retour à l'index


20. LA RENCONTRE
(SAMANTHA MEETS THE FOLKS)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha reçoivent une lettre des parents de Jean-Pierre qui vont venir voir Tabatha dans une quinzaine de jours. Samantha est très contente, mais Jean-Pierre est inquiet et se remémore la fois où ses parents étaient venus en même temps que Tante Clara.

Critique :

Deuxième rediffusion d'un épisode de la Saison 1. Cette fois-ci il s'agit de celui où les parents de Jean-Pierre étaient venus leur rendre visite en même temps que Tante Clara qui débarquait à la maison. Il s'agît de l'épisode 14 intitulé « Les Beaux Parents » en version Française (« Samantha Meets The Folks » en version originale). Comme la rediffusion pour l'épisode spécial noël, on a juste rajouté une scène au début de l'épisode, où l'on voit Samantha avec Tabatha dans les bras, et Jean-Pierre vient leur annoncer que Tabatha a reçu sa première lettre. Il l'ouvre et découvre que ce sont ses parents qui écrivent et qu'ils viendront voir Tabatha sous 15 jours.

Samantha est alors très heureuse, mais Jean-Pierre est inquiet et se rappelle lorsqu'ils étaient venus en même temps que Tante Clara, Samantha lui dit alors que ce n'est pas de sa faute, qu'elle était arrivée par la cheminée, on a alors un effet de vague pour nous indiquer qu'on retourne dans le passé et la rediffusion de l'épisode de la saison 1 commence. Je lui remets donc la même note que pour l'épisode original : celui-ci étant particulièrement ennuyeux.

À noter un petit détail pour la version française : la séquence d'ouverture n'ayant jamais été doublée, vous l'aurez donc en version originale sous-titrée en français. En tous cas, une fois de plus c'est une incongruité dans la série, et on se demande bien quelle raison a fait en sorte qu'un second épisode soit rediffusé.

Retour à l'index


21. LE CHAMPION
(FASTEST GUN ON MADISON AVENUE)

Résumé :

Jean-Pierre emmène Samantha manger dans un restaurant. Samantha arrive la première, et un homme saoul commence à l'importuner. Jean-Pierre arrive et une bagarre commence, Samantha aide Jean-Pierre avec ses pouvoirs magiques à mettre OK l'importun. Le lendemain, Jean-Pierre a la désagréable surprise de voir qu'il s'agit du champion poids lourds de boxe. Les ennuis de Jean-Pierre s'aggrave lorsqu'il met au tapis un autre boxeur. Jean-Pierre n'a plus qu'à se retirer de la Boxe.

Critique :

Encore un épisode pas très amusant, cette fois-ci Jean-Pierre avec l'aide de Samantha met KO un champion de Boxe : Kovacks, incarné par Roger Torrey (« Bonanza », « Mannix », « Sherif, Fais Moi Peur ! »). Samantha croyant bien faire l'aide pour mettre Kovacks au tapis une seconde fois au grand dam de Jean-Pierre qui était convenu avec Kovacks de s'allonger pour réparer les choses.

L'épisode se finissant sur Jean-Pierre qui assomme un autre boxeur : Tommy Carter, joué par Rockne Tarkington (« Des Agents Très Spéciaux », « Matt Houston », « MacGyver »). À noter que nous retrouvons dans cet épisode Dick Wilson en alcoolique et qui le jouait déjà dans un autre épisode (« L'Habit est de Rigueur ») en faisant le compagnon de cellule de Jean-Pierre : Montague. 

Sinon, grâce à cet épisode nous apprenons que Jean-Pierre et Samantha vivent dans la banlieue de New-York, grâce au journal qu'ils reçoivent : Le « New York Chronicles ». Nous retrouvons comme à l'habitude un fil rouge avec Charlotte Kravitz, mais là encore, comme depuis quelques épisodes ses interventions ne décrochent plus le moindre sourire.

Petit détail pour la décoration de l'appartement de Jean-Pierre et Samantha, le miroir qui avait été mis à côté de la porte d'entrée est de nouveau remplacé depuis quelques épisodes par un chandelier, plein de bougies, posé sur le meuble. Bref, encore un épisode moyen de la série.

Retour à l'index


22. L'OURS DANSANT
(THE DANCING BEAR)

Résumé :

Les parents de Jean-Pierre leur rendent visite pour voir Tabatha. Endora est présente, et la rivalité s'installe. Le pire moment arrive lorsqu’Endora s'aperçoit que les parents de Jean-Pierre ont apporté en cadeau le même ours en peluche qu'elle. Endora ensorcelle alors son ours pour qu'il danse à chaque fois que l'on prononce le nom de Tabatha. Le père de Jean-Pierre séduit par l'idée veut lancer la fabrication d'ours en peluche dansants et fait appel à un fabriquant de jouets. Heureusement, Samantha arrange les choses.

Critique :

C'est la rivalité entre les belles mères ! À celle qui aura le plus l'attention de Tabatha et marquera le plus de points auprès d'elle. On constate d'ailleurs dans cet épisode le côté un petit peu pathétique d'Endora, qui bien qu'affirmant depuis des lustres dans la série que les sorcières sont au-dessus des humains, elle se comporte exactement comme eux dans la jalousie. Cela la fiche un peu mal pour Endora, et il faut la voir lorsque la mère de Jean-Pierre amène le clown pour Tabatha.

Le fabriquant de jouets Hockstedder est joué par Arthur Julian (« Stalag 13 », « Jeannie de Mes Rêves », « M.A.S.H ») qui reviendra dans la série plus tard. Rien de vraiment amusant, et les parents de Jean-Pierre n'arrivent vraiment pas à attirer la sympathie je trouve, disons que lorsqu'ils sont là dans un épisode, c'est toujours assez ennuyeux. Bref, un des plus faibles épisodes de cette saison.

Retour à l'index


23. LES TROIS SOUHAITS
(DOUBLE TATE)

batmanan 1 23 1

Résumé :

On fête l'anniversaire de Jean-Pierre, alors que Samantha est en train de faire un gâteau à cette attention, Endora arrive. Voyant cela, elle décide de faire un cadeau à sa manière à Jean-Pierre. Elle lui offre 3 vœux qu'il pourra utiliser comme il le souhaite. Mais alors qu'un client à l'agence ne souhaitant signer qu'avec Alfred va partir, Jean-Pierre souhaite être Alfred pour la journée et il se transforme en son patron. Les ennuis commencent lorsqu'il retrouve Louise, et que le vrai Alfred revient. Heureusement, Jean-Pierre redeviendra lui-même et tout s'arrangera.

batmanan 1 23 2

Critique :

C'est un épisode amusant, mais rien de plus. L'idée que Jean-Pierre devienne Alfred Tate, est assez bonne en soi, et assez amusante. Mais les gags à l'écran ne décroche pas vraiment de fou rire. Cependant, il est assez drôle pendant toute sa durée. Nous voyons pour une fois un peu plus longtemps la jolie Irene Vernon toujours dans le rôle de Louise, et c'est toujours un vrai plaisir de la retrouver.

Dans la nièce que le client veut caser chez Alfred, on retrouve Kathee Francis qui n'eut pas une très grande carrière, en effet à part un ou deux petits rôles (dans « Jeannie de Mes Rêves » par exemple), celle-ci s'est arrêtée peu après sa présence dans « Ma Sorcière Bien-Aimée ». Contrairement à l'acteur faisant son oncle, Irwin Charone (« Max La Menace », « The Monkees », « L'Homme à la Rolls »), un habitué de la série qui reviendra sous différents personnages tout au long de celle-ci.

batmanan 1 23 3

Endora pour une fois n'est pas machiavélique, mais s'arrange tout de même pour empoisonner la vie de Jean-Pierre grâce aux vœux qu'elle lui accorde sans l'en avertir. Les gags servant alors surtout de permettre à Jean-Pierre d'atteindre minuit avant que le vrai Alfred ne le découvre.

Néanmoins comme un épisode précédent avec le boxeur, on reste sur des énigmes non résolues : ainsi, si Jean-Pierre et Samantha peuvent convaincre Louis qu'elle rêvait, que diront-ils à la secrétaire et au client, et surtout à sa nièce ! On laisse ça dans le vague. Mais, il faut admettre que la prestation de David White dans cet épisode est une performance ! Un épisode agréable, sans plus. 

Retour à l'index


24. SAMANTHA COUTURIÈRE
(SAMANTHA THE DRESSMAKER)

batmanan 1 24 1

Résumé :

Samantha doit se confectionner une robe pour une soirée qui se déroulera avec un client très important pour Jean-Pierre. Endora invite sa fille à déjeuner à Paris, et l'emmène chez un grand couturier : Aubert, pour que Samantha s'inspire d'un de ses modèles de robes. Mais Samantha n'arrive pas à la reproduire à la main et utilise la magie pour refaire la robe. Au cours de la soirée, les ennuis commencent : la femme du client demande à Samantha de lui faire une robe comme elle, ainsi que d'autres personnes. Mais Aubert arrive en Amérique et découvre ses robes. Il menace de traîner Jean-Pierre et l'agence en justice, heureusement Samantha retournera la situation.

batmanan 1 24 2

Critique :

Bon épisode, dans la continuité du précédent : il n'y a pas de moments forts qui sont très drôles, mais l'épisode est amusant sur toute sa durée. Cette fois-ci Samantha à cause d'Endora qui l'emmène à Paris, copie les robes d'un grand couturier : Aubert, incarné par Dick Gautier (« Charles S'en Charge », « Arabesque », « La Croisière s'Amuse »).

Ce dernier vient aux USA et découvre les copies faites par Samantha sur la sœur du client, interprétée par Arlen Stuart (« Cannon », « La Planète des Singes » série tv, « Max, Le Meilleur Ami de l'Homme ») et sur la femme du client, incarnée par Barbara Morrison (« Les Bannis », « Adam-12 », « Dossiers Brûlants »). Le dit client, J.T Glendon, étant joué par Harry Holcombe un habitué de la série qui était déjà dans un épisode précédent et qui reviendra plus tard sous d'autres personnages.

batmanan 1 24 3

Aubert veut intenter un procès à Jean-Pierre et l'agence non pas pour la copie mais parce que ses robes sont portées par des femmes affreuses : amusant. La scène tout de même assez drôle est lorsque Samantha va le voir et lui soumet l'idée de faire des robes pour la classe moyenne. Il ne faut surtout pas rater le final avec Charlotte Kravitz qui apparaît avec une ombrelle.

À ce propos, on voit dans cet épisode les ravages que commençait à faire la maladie, Alice Pearce est vraiment rachitique, il suffit de regarder ses poignets dans l'épisode. Pas de vues réelles de Paris cette fois-ci pour le voyage de Samantha et Endora en France, mais quelques inscriptions en Français, par exemple sur la porte de Aubert. Bon épisode, assez amusant dans son ensemble.

Retour à l'index


25. ALLONS AUX COURSES
(THE HORSE'S MOUTH)

batmanan 1 25 1

Résumé :

Un cheval de course s'échappe de son fourgon de transport et arrive dans le jardin de Samantha. Ne comprenant pas ce qu'il veut, elle le change en humain, et devient une femme : c'est une jument. Jean-Pierre revient avec un ami qui a besoin de 2000$ pour lancer un projet. Dolly, la jument changée en humaine propose alors d'aller jouer aux courses. Elle fait gagner Gus, l'ami de Jean-Pierre, et a une chance de remporter la première course de sa vie. Elle demande à Samantha de lui rendre sa vraie apparence et que l'ami de Jean-Pierre mise tout sur elle : Dolly Fringante remporte la course.

batmanan 1 25 2

Critique :

Magnifique épisode de la série tv ! C'est ce genre de scénario que l'on veut voir : drôle, intelligent, surprenant ! Un cheval s'évade de son fourgon de transport et atterri chez Samantha. C'est une jument, à qui elle donne une apparence humaine, et Dolly Fringante devient la jolie Dolly : incarnée par Patty Regan (« Matthew Star », « Simon & Simon », « Adorablement Vôtre »).

Cette dernière livre une prestation tout simplement extraordinaire du début à la fin de l'épisode. Que ce soit sa façon de rire à ses blagues vaseuses, ou qu'elle soit inquiète, ou en colère : son registre est dans une justesse à tomber. L'ami de Jean-Pierre, Gus, lui étant interprété par Robert Sorrels (« Columbo », « Kung Fu », « Daniel Boone »).

batmanan 1 25 3

Dans les moments amusants de l'épisode, il y a la scène où Jean-Pierre qui vient de parler à Dolly passe devant un miroir et se dit à lui-même qu'il est en train de devenir gâteux ! Le reste de l'épisode on est sous le charme de Dolly, l'actrice se rend attachante à merveille et nous avons même un superbe moment d'émotion lorsque Samantha va retransformer Dolly en cheval et qu'elle lui dit qu'elle va lui manquer. Vous ne rirez pas aux éclats probablement, quoique, mais vous vous attacherez forcément à Dolly Fringante. Mention spéciale pour la musique qui prend le tempo d'un hennissement de cheval. Formidable épisode qui à lui seul remonte le niveau de la saison.. 

Retour à l'index


26. LA PAROLE EST AUX BÉBÉS
(BABY'S FIRST PARAGRAPH)

batmanan 1 26 1

Résumé :

Endora doit garder Tabatha, car Samantha déjeune avec Jean-Pierre. Charlotte Kravitz débarque avec le bébé de sa sœur. Charlotte vantant les qualités du bébé de sa sœur, Endora n'arrivant plus à la supporter fait parler Tabatha. Charlotte fait venir des journalistes, et Endora récidive en représailles de Jean-Pierre avec qui elle se disputait. La nouvelle se répand dans tout le pays, et la maison des Stevens est assiégée. Heureusement, Samantha, a une idée qui remet les choses en ordre.

batmanan 1 26 2

Critique :

Tabatha parle comme une adulte ! Enfin, grâce à un sortilège d'Endora. Un bon épisode qui est encore amusant sur toute la durée de celui-ci, plutôt qu'avec un ou deux moments forts comme c'est le cas pour d'autres épisodes. On voit dans cet épisode, qu'une fois encore Endora a une pulsion humaine en étant énervée d'entendre Charlotte Kravitz vanter la maturité du bébé de sa sœur. Il y a tout de même quelques bons moments, ainsi lorsque Charlotte et son mari ont la discussion à propos de Tabatha, Albert lui rappelle les autres frasques des Stevens qu'elle lui a raconté, en terminant par lui dire qu'elle est en progrès.

batmanan 1 26 3

De même à retenir, à nouveau les scénaristes mettent en avant le fait que les sorcières n'aiment pas Hansel et Gretel (car dans le conte pour enfants, Hansel et Gretel font mourir la sorcière qui les a capturé dans un four !) et Endora en fait une description assez peu flatteuse. Dans l'autre moment amusant, il y a la phrase de Jean-Pierre lorsqu'il se dispute avec Samantha et dit à propos d'Endora : « Est-ce que tu laisserais un repris de justice en présence d'un coffre-fort ouvert ? ». Enfin l'autre détail étant lorsque la nouvelle de Tabatha qui parle est annoncée à la tv, on annonce alors que les Russes ont fait la déclaration qu'un bébé plus jeune que Tabatha parle couramment sa langue depuis 2 semaines avant elle. Bon épisode, dans la continuité des précédents, la série trouve son rythme doucement, mais le trouve petit à petit.

Retour à l'index


27. LE POT D'OR
(THE LEPRECHAUN)

batmanan 1 27 1

Résumé :

Un Leprechaun débarque chez Jean-Pierre et Samantha, il s'agit d'un ami du côté de la famille de Jean-Pierre. Ce Leprechaun a perdu son dernier pot d'or qui était caché dans une cheminée d'une maison irlandaise. Mais la maison fut vendue et transférée aux états-unis. Samantha lui propose son aide. Il doit récupérer son or chez un riche industriel que Jean-Pierre aimerait avoir comme client. Brian, le Leprechaun, et Samantha s'introduisent donc chez M. Robinson qui les surprend et a entre ses mains le pot. Mais grâce à Samantha, il le rend à Brian et tout fini par s'arranger.

batmanan 1 27 2

Critique :

Cet épisode est bien délirant, et ça commence dès le début de celui-ci : Jean-Pierre rentre chez lui et Samantha lui annonce qu'ils ont un Leprechaun chez eux du nom de Brian O'Brian, incarné par Henry Jones (« Perdus dans l'Espace », « Le Virginien », « Arabesque »). Celui-ci leur apprend qu'il a perdu son dernier pot d'or qui était caché dans une cheminée d'une maison en Irlande, et qui fut déménagée aux états-unis, achetée par un certain M. Robinson : joué par Parley Baer (« Mannix », « Côte Ouest », « Flamingo Road ») qui sera un habitué de la série et reviendra sous d'autres personnages.

batmanan 1 27 3

Les embrouilles recommencent donc pour Jean-Pierre, mais cette fois-ci c'est un cousin de sa famille et non de celle de Samantha. Dans les moments les plus drôles, on a coup des chaussures de Jean-Pierre réparées par le Leprechaun, ou encore lorsque Samantha et Brian sont chez M. Robinson, et qu'elle réduit ses chiens de garde en chiwawa. Le reste de l'épisode n'en étant pas dépourvu, surtout avec la manière d'agir de Jean-Pierre vis à vis de Brian. Excellent épisode donc, bien délire, et bien dans l'esprit de dérision comme l'est la série !

Retour à l'index


28. TOUT EST BIEN QUI FINIT BIEN
(DOUBLE SPLIT)

batmanan 1 28 1

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre vont à une soirée où un gros client doit signer avec l'agence d'Alfred. Sa fille est une vraie snob et Jean-Pierre demande à Samantha d'être gentille avec elle, mais Samantha est si énervée qu'elle lui jette un toast à la figure. Jean-Pierre et Alfred se disputent, Samantha et Louise décident alors d'intervenir pour les réconcilier. La situation finit par redevenir normale.

batmanan 1 28 2

Critique :

Excellent épisode, très très drôle ! Plus que les gags visuels, ce sont cette fois-ci les dialogues ciselés qui sont une petite merveille. Au cours d'une soirée avec un gros client, Kabaker, Jean-Pierre demande à Samantha d'être très gentille avec la fille du client qui décide de tout. Mais cette dernière, incarnée par Julie Gregg (« Le Parrain », « Mission Impossible », « Kojak ») qui d'ailleurs reviendra dans un autre épisode dans la peau d'un autre personnage, est une vrai snob et Samantha ne peut s'empêcher d'utiliser sa magie pour lui jeter un toast au visage. C'est le drame et Jean-Pierre se dispute avec Alfred. Louise et Samantha complotent alors pour les rabibocher et ça fonctionne.

batmanan 1 28 3

Pas de grosses ficelles visuelles pour les gags, mais les dialogues sont à tomber. De même, la scène de l'entretien d'embauche de Jean-Pierre avec une maison concurrente est une petite pépite : Samantha l'ensorcelle et il se met à agir comme un petit enfant. Vient alors la scène de dispute entre Jean-Pierre et Samantha qui sera un thème récurrent tout au long de la série. Les dialogues sont alors acérés et féroces, et est appuyé par le gag qu'ils allument et éteignent leur lampe de chevet à tour de rôle, c'est à se tordre. Très bon épisode donc, qui vous déridera à coup sûr !

Retour à l'index


29.LA GUERRE AUX SORCIÈRES 
(DISAPPEARING SAMANTHA) 

Résumé :

Jean-Pierre doit assister à une conférence d'un spécialiste de la sorcellerie car il doit assurer le lancement de son livre. Samantha décide d'y aller avec lui, mais devant les âneries du conférencier, elle décide d'utiliser la magie. Mais le conférencier réplique et fait disparaître Samantha. Allant chez les Stevens, Désiré le conférencier, fait aussi disparaître Endora. Heureusement, Samantha et Endora découvrent que cela vient d'une bague que Désiré a, elles la détruisent et la remplacent par une copie : Samantha et Endora réapparaissent.

Critique :

Encore un épisode très très drôle, cette fois-ci, il y a quelques moments forts qui décrochent forcément le sourire. De plus, cet épisode introduit un nouvel acteur, sous le personnage de Désiré Walberg (« Osgood Rightmire » en version originale), qui n'est autre que Bernard Fox (« Columbo », « Lou Grant », « L'Homme qui Tombe à Pic ») et qui plus tard dans la série incarnera l'hilarant Docteur Bombay.

Mais ici, il fait un conférencier rasoir qui dénigre les sorcières, sorciers et la magie de tous genres. Samantha ne pouvant résister utilise alors ses pouvoirs pour lui donner une leçon mais c'est elle qui se retrouve piégée puis Endora à cause d'une bague magique. Heureusement tout rentrera dans l'ordre.

Le moment fort de l'épisode est évidemment lorsque Samantha utilise son pouvoir pour faire en sorte que Désiré se vautre sur scène. Les autres un peu moins drôles, étant lorsque le conférencier à la discussion avec sa jeune admiratrice dans la voiture qui vient de tomber en panne. Et enfin, lorsque Samantha ne peut s'empêcher à la fin de l'épisode de faire en sorte que Désiré se prenne encore une tuile. Beverly Wilson, la « nièce » de Désiré, est incarnée par Nina Wayne qui n'a pas connu une très grande carrière à l'écran. Très très bon épisode qui figure parmi les meilleurs de la série.

Retour à l'index


30. CHANTAGE – 1RE PARTIE
(FOLLOW THAT WITCH – PART 1)

Résumé :

Jean-Pierre travaille avec un nouveau gros client, et M. Barklay le bras droit du président, décide de mener une enquête sur les Stevens. Il engage pour cela un détective : Charlie Leach qui découvre que Samantha est une sorcière. Il décide alors de la faire chanter.

Critique :

Première aventure en deux parties, la 1ère n'est pas tellement drôle, il y a cependant quelques bons gags visuels : comme le coup du fauteuil à bascule avec Charlie Leach, et qui travaille pour Barklay, joué par Steve Franken (« L'Homme de L'Atlantide », « Chips », « Simon & Simon ») un habitué de la série qui reviendra sous d'autres personnages. À noter que Charlotte Kravitz n'est plus là, l'actrice étant décédée au cours de la série : c'est ici Henriette sa belle sœur, incarnée par Mary Grace Canfield (« Thriller », « Cagney & Lacey », « Tabitha »), qui assure l'intérim en attendant la nouvelle actrice.

On retrouve également Virginia Martin qui était dans un épisode précédent, compagne du Grand Zeno. Le détective Charlie Leach étant lui incarné par Robert Strauss (« Bonanza », « Rawhide », « Max La Menace ») et qui reviendra plus tard dans la série avec le même personnage. La série étant diffusée chaque semaine aux États-Unis, un joli « next week » orne la fin de cet épisode pour la suite.

À noter, le thème musical de Leach est très célèbre et fut repris dans une autre série tv bien connue et française, de la même époque à peu près, en guise de générique : « Les Globes Trotters » avec Yves Rénier dans le rôle-titre.

 

Un épisode assez sympathique mais sans plus !

Retour à l'index


31. CHANTAGE – 2E PARTIE
(FOLLOW THAT WITCH – PART 2)

Résumé :

Samantha, démasquée par Charlie Leach, doit exaucer ses souhaits. Mais Jean-Pierre apprend par sa secrétaire l'enquête que Barklay a fait sur eux, et décide de refuser l'affaire. Il rend visite à Barklay, et Samantha apprend que Leach s'est fait licencié. Le patron de Barklay, M. Robbins, le désapprouve et le renvoie. Samantha reprend les cadeaux qu'elle a fait à Leach et l'expédie au Mexique.

Critique :

Fin de l'aventure du maître chanteur. Il est dans la continuité de la première partie, et bon point pour lui, il est d'un niveau égal. Il n'est pas forcément très très hilarant, mais décrochera tout de même quelques sourires. Le moment fort de l'épisode est lorsque Samantha se rend chez Leach pour défaire tout ce qu'elle lui a offert. Outre le fait de voir sa femme (toujours incarnée par Virginia Martin) en déshabillé, vous aurez la désopilante vision de voir Leach avec sa petite voiture pour enfant.

Tout comme l'autre moment assez amusant, c'est lorsque Samantha jette le sort à Barklay pour dire la vérité, on dirait qu'il prend la posture comme un oiseau pour parler. C'est une nouvelle ficelle récurrente de la série : les gens diront la vérité en se demandant ce qu'il leur arrive. Pour une fois, Jean-Pierre se montre compréhensif, et c'est lui qui encourage Samantha à aller reprendre ce qu'elle avait donné à Leach qui finira expédié au Mexique comme torero.

Retour à l'index


32. DE SYMPATHIQUES VOLEURS
(A BUM RAPS)

batmanan 1 23 1

Résumé :

Avant de partir au bureau, Jean-Pierre averti Samantha que son oncle Albert doit arriver dans la journée. Plus tard un homme frappe à sa porte et Samantha l'accueille chez eux pensant que c'est l'oncle Albert, sans se douter que c'est un voleur. Mais rapidement elle découvre la vérité, et ne dit rien. Néanmoins le comparse du voleur, vient voler les meubles le soir même chez Samantha. Le faux oncle Albert a trop de remords, et dit la vérité à Samantha. Tout fini par s'arranger.

batmanan 1 23 2

Critique :

Ce n'est une fois de plus pas un épisode qui vous fera pleurer de rire, cette fois-ci on joue une nouvelle fois sur le registre de l'émotion avec Horace, le faux oncle Albert de Jean-Pierre, incarné par Cliff Hall (« Les Accusés », « Monsieur Ed, Le Cheval qui Parle », « Route 66 ») et dont ce fut d'ailleurs la dernière apparition télévisuelle. L'acteur mourut 6 ans plus tard, en 1972. Il est d'ailleurs à noter une chose étrange pour cet épisode, Jean-Pierre a une nouvelle jolie secrétaire sur lequel on reste un moment, et qui pourtant n'est pas créditée à la fin de l'épisode : bizarre. On retrouve à nouveau également la sœur de Albert Kravitz, Henriette, qui joue toujours l'intérim en attendant le remplacement d’Alice Pearce.

batmanan 1 23 3

Un épisode assez gentillet, qui vous donnera un petit moment d'émotion. Il y a un petit bug sur l'édition dvd française des coffrets individuels, en effet si sur la jaquette l'épisode est bien numéroté comme le #32 dans le menu du DVD vous aurez le titre de l'épisode #33 en épisode 32, mais pourtant la vignette et l'épisode sont les bons. Rien de bien méchant donc.

Retour à l'index


33. JEAN-PIERRE ET JEAN-PIERRE
(DIVIDED HE FALLS)

batmanan 1 24 1

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre doivent partir en vacances en Floride, mais une fois de plus à cause de son travail, Jean-Pierre doit annuler et est cloué sur place. Endora a alors l'idée de diviser Jean-Pierre en 2, le côté travailleur reste à la maison, et le côté amusant part avec Samantha en vacances. Mais très vite, les deux être séparés de Jean-Pierre n'ont pas de limite, et deviennent rapidement ennuyeux. Samantha demande alors à Endora de les remettre en un seul Jean-Pierre, et tout redevient comme avant.

batmanan 1 24 2

Critique :

Deux Jean-Pierre pour le prix d'un ! C'est ce avec quoi Samantha se retrouve. Alfred empêche une nouvelle fois Jean-Pierre de partir en vacances à cause d'un client qui a des délais incompressibles pour une publicité à la télévision, Stern incarné par Frank Maxwell (« Le Fugitif », « Les Monstres », « Les Têtes Brûlées ») est désolé mais il ne peut faire autrement. Endora a alors la bonne idée de diviser Jean-Pierre en deux entités distinctes : son côté travailleur reste à la maison pour faire la publicité, et son côté amusant part en vacances avec Samantha. Chose avec laquelle Samantha est finalement d'accord.

batmanan 1 24 3

Mais très vite, que ce soit avec Samantha ou avec Alfred, les deux côtés séparés de Jean-Pierre deviennent rasoir, Samantha demande alors à Endora de réunir les deux en un seul. C'est encore un épisode classique qui n'est pas franchement drôle. On s'ennuie assez rapidement, et les gags visuels et verbaux ne sont vraiment pas amusants. Seul l'effet de « séparation » des 2 Jean-Pierre est réussi. Mais c'est tout. Cet épisode vous décrochera difficilement des sourires. Et même Endora n'est pas méchante pour cette fois-ci.

Retour à l'index


34. LE MEILLEUR AMI DE L'HOMME
(MAN'S BEST FRIEND)

batmanan 1 25 1

Résumé :

Samantha n'a pas recouru à la magie depuis presque un mois, mais tout à coup, un jeune sorcier qu'elle gardait enfant fait son apparition, il est toujours amoureux d'elle. Samantha dit à Rodney, le jeune sorcier qu'elle est mariée et qu'elle a un enfant, et de ce fait qu'il doit la laisser tranquille, mais Rodney réapparaît sous la forme d'un chien. Il fomente alors un complot pour faire casser le mariage de Samantha. Jean-Pierre simule alors une dispute avec Samantha et prend Rodney en flagrant délit. Sa mère vient le rechercher et tout s'arrange.

batmanan 1 25 2

Critique :

Bon épisode, qui n'est pas extraordinairement drôle, mais qui reste amusant pendant toute la durée de celui-ci. Samantha qui n'a pas utilisé de magie depuis pratiquement un mois, voit débarquer le jeune Rodney, incarné par Richard Dreyfuss lui-même (« Les Dents de la Mer », « Rencontre du 3e Type », « Always – Pour Toujours »), un jeune sorcier que Samantha gardait lorsqu'il était petit. Samantha l'éconduit gentiment mais celui-ci revient sous la forme d'un chien affectueux pour séduire Jean-Pierre. Et commence à mettre au point un plan pour faire casser le mariage de Jean-Pierre. Quelques passages amusants : lorsque Rodney en chien va taper dans le gâteau au chocolat de Samantha et que celle-ci le dénigre en disant qu'il frétille de trop et qu'il est trop servile.

batmanan 1 25 3

Le meilleur étant lorsque Samantha tente d'expliquer à Jean-Pierre que c'est le chien – Rodney – qui est allé ouvrir la porte à Henriette Kravitz. La tête de Jean-Pierre au moment de l'explication de Samantha est juste exquise. La mère de Rodney est Barbara Morrison qui est déjà apparue dans l'épisode « Samantha Couturière » et qui reviendra dans d'autres épisodes de la série. Bon épisode qui décrochera quelques rires.

Retour à l'index


35. LE CHAT ET LA SOURIS
(THE CATNAPPER)

batmanan 1 26 1

Résumé :

Charlie Leach est de retour, et il veut toujours sa part du gâteau avec les pouvoirs de Samantha. Mais Endora soupçonne Jean-Pierre de délaisser Samantha pour une jolie cliente : Toni Devlin, et lorsque cette dernière vient chez les Stevens, Endora la change en chat. Chat que Charlie Leach vole. Heureusement Samantha réussi à inverser la tendance, et Toni Devlin redeviendra une femme.

batmanan 1 26 2

Critique :

C'est le retour du détective privé et maître chanteur : Charlie Leach, toujours incarné par Robert Strauss et toujours accompagné de sa femme Charmeline toujours jouée par Virginia Martin. Charlie qui enlève la charmante Toni Devlin, interprétée par Marion Thompson (« Les Mystère de L'Ouest », « Les Envahisseurs », « Des Agents Très Spéciaux ») qui n'a pas eu une grande carrière télévisuelle. Pas de gags visuels très amusants, nous voyons pour la première fois dans la série une séquence de vol de Samantha avec une jolie incrustation sur un décor filmé, si vous regardez bien toutefois vous verrez l'ombre de l'hélicoptère qui a filmé le paysage : dommage.

batmanan 1 26 3

Mais il est à constater, qu'elle n'a pas de balais. La séquence assez amusante étant lorsque Charlie est changé en souris, et qu'il se fait poursuivre par le chat. L'autre bon moment, étant évidemment la plante à billets. Petit détail, à la fin de l'épisode Charlie Leach dit qu'ils n'en ont pas terminé avec lui, mais il me semble que ce sera sa dernière apparition dans la série tv.

Retour à l'index


36. CE QUE TOUT JEUNE HOMME DEVRAIT SAVOIR
(WHAT EVERY YOUNG MAN SHOULD KNOW)

batmanan 1 27 1

Résumé :

Samantha utilise sa magie pour réparer des objets cassés juste au moment où Jean-Pierre rentre, après une remarque désobligeante, Samantha se demande si Jean-Pierre l'aurait tout de même épousée en sachant avant si elle était une sorcière. Endora arrive alors et propose à Samantha de leur faire remonter le temps pour répondre à la question. Mais devant l'attitude de Jean-Pierre qui se sauve, Samantha est désemparée. Mais Jean-Pierre demande d'être à nouveau renvoyé dans le passé pour lui prouver ses sentiments et ça marche.

batmanan 1 27 2

Critique :

Un retour dans le passé pour Samantha et Jean-Pierre à l'époque où ils n'étaient pas encore mariés. Si on avait pu penser qu'on reprendrait la scène de l'épisode pilote, c'est en fait une autre partie qui est utilisée : lorsque Samantha venait chez Jean-Pierre pour lui faire la cuisine (nous sommes dans les années 60, ne l'oublions pas !). Pas spécialement amusant, l'épisode est surtout axé sur les sentiments qu'éprouvent l'un envers l'autre Jean-Pierre et Samantha. Et rien que pour ce côté émouvant, l'épisode est dans le haut de ceux de la série. On voit d'ores et déjà la côté profiteur d'Alfred lorsqu'il sait que Samantha est une sorcière et de ce fait tout le bénéfice dont il pourrait en tirer.

batmanan 1 27 3

Il faut d'ailleurs noter un anachronisme dans la version française : en effet, de retour dans le passé, Alfred tutoie déjà Jean-Pierre alors qu'il n'est pas encore marié. Or, dans les premiers épisodes de la saison 1, Jean-Pierre était déjà marié avec Samantha, et en Français Alfred vouvoyait Jean-Pierre. De même, nous voyons le côté résolu d'Endora pour continuer à tenter de détruire le mariage de Samantha et Jean-Pierre, mais les sentiments de Jean-Pierre sont plus forts. Bel épisode sentimental, l'autre axe de la série qui n'était pas forcément perçu.

Retour à l'index


37. LA TOUCHE MAGIQUE
(THE GIRL WITH THE GOLDEN NOSE)

batmanan 1 27 1

Résumé :

Jean-Pierre veut décrocher une grosse affaire qui vient d'arriver dans l'agence d'Alfred pour évoluer dans sa situation financière. Jean-Pierre l'obtient mais pense que c'est Samantha avec sa magie qui la lui a apportée. Samantha décide alors de lui donner une petite leçon. Heureusement Jean-Pierre comprend Samantha et tout redevient comme avant.

batmanan 1 27 2

Critique :

Un épisode dans la lignée du précédent : il n'est pas follement drôle, mais est axé sur les sentiments entre Jean-Pierre et Samantha. Jean-Pierre obtient une grosse affaire qu'il voulait réaliser, celle M. Waterhouse (incarné par Oliver McGowan qui était déjà apparu dans un autre épisode de la série un peu plus tôt). Pensant que c'est Samantha qui lui a obtenu par la magie, il décide alors de la saboter, mais sans succès. Il décide alors d'user de la magie que Samantha lui aurait soi-disant accordée. Mais Samantha le découvre par Alfred, et elle décide de lui donner une petite leçon.

batmanan 1 27 3

Dans les moments assez amusants de l'épisode, nous avons la scène lorsque Jean-Pierre accueille Waterhouse et fait ce qu'il faut pour saborder l'affaire, et bien entendu lorsqu'il rentre chez lui et qu'il découvre que Samantha a tout redécoré en luxueux mobilier et qu'ils ont un majordome. La scène où Samantha parle à Jean-Pierre de la confiance réciproque est très touchante, c'est ce qui remonte l'épisode. Endora ne faisant qu'une ou deux petites apparitions sans envergure, et pas follement marrante.

Retour à l'index


38. UN BRILLANT MUSICIEN
(PRODIGY)

batmanan 1 27 1

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre vont assister à un concert de Louis Gruber à la télévision, le frère de Charlotte Kravitz. Jean-Pierre et Samantha se rappellent alors dans quelles circonstances ils ont fait sa connaissance bien plus tôt. Ce dernier avait perdu son pantalon devant l'assistance au cours d'un concert et était mort de peur de remonter sur scène. Samantha avec un peu de magie l'aide. Mais en regardant son concert à la télévision, Louis reperd à nouveau son pantalon devant son public.

batmanan 1 27 2

Critique :

Dernier épisode qui conclut cette folle saison 2 et dont je suis assez dubitatif, soit il fut tourné au début de celle-ci et ne put être diffusé, car nous revoyons ici l'actrice Alice Pearce en bonne santé. Or, ce n'est pas possible, celle-ci ayant déjà disparu à cause de sa maladie. D'autant qu'en plus, l'épisode est censé se passer pendant la grossesse de Samantha.

 

L'épisode fut diffusé la 9 Juin 1966 aux USA or Alice Pearce est décédée au mois de mars. Ceci est étrange, mais c'est un grand plaisir de revoir une dernière fois l'actrice pour conclure la saison en beauté. Rien que pour cela, je mets la note maximum à cet épisode. Louis Gruber est interprété par Jack Weston (« Laredo », « Bizarre, bizarre », « Les Diamants de la Vengeance »).

batmanan 1 27 3

Les gags visuels ne sont pas très amusants comme dans les épisodes précédents, on est surtout dans le fait que Samantha fait une bonne action. En tous cas, détail important, cet épisode signait la fin du noir & blanc pour la série, et dès le premier épisode de la saison 3, « Ma Sorcière Bien-Aimée » était diffusée en couleur, avec ses nouveaux acteurs pour les seconds rôles. Envolons-nous dès maintenant, vers la saison 3 pour une nouvelle série de fous rires  comme seule cette série sait le faire.

Retour à l'index