PrésentationSaison 2

Ma sorcière bien-aimée

Saison 1

1. Un conte de... sorcière (I, Darrin, Take this Witch Samantha)

2. La Nouvelle Maison (Be it Ever so Mortgaged)

3. Le Chien (It Shouldn't Happen to a Dog)

4. Ah ! Les Belles-mères ! (Mother Meets What's-His-Name)

5. Deux têtes valent mieux qu'une (Help, Help, Don't Save Me)

6. Le Protégé de Samantha (Little Pitchers Have Big Fears)

7. Les sorcières s'unissent (The Witches Are Out)

8. Épouse ou Sorcière ? (Witch or Wife)

9. L'Interview (The Girl Reporter)

10. Une famille heureuse (Just One Happy Family)

11. Sorcière contre sorcière (It Takes One to Know One)

12. Un bébé pour bientôt (And Something Makes Three)

13. L'amour est aveugle (Love is Blind)

14. Les Beaux-Parents (Samantha Meets the Folks)

15. La Joie de Noël (A Vision of Sugar Plums)

16. Le Magicien (It's Magic)

17. Transfert de pouvoir (A Is for Aardvark)

18. Le Chat et le Pélican (The Cat's Meow)

19. Endora la charmeuse (A Nice Little Dinner Party)

20. L'Assistant (Your Witch Is Showing)

21. Ling Ling (Ling Ling)

22. Jeunesse éternelle (Eye of the Beholder)

23. Feu rouge, Feu vert (Red Light, Green Light)

24. Laquelle est laquelle ? (Which Witch Is Which)

25. La Belle Voisine (Pleasure O'Riley)

26. La Leçon de conduite (Driving Is the Only Way to Fly)

27. Tante Clara, bonne d'enfants (There's No Witch Like an Old Witch)

28. Porte, ouvre-toi ! (Open the Door Witchcraft)

29. Albert Kadabra (Abner Kadabra)

30. George, le sorcier (George the Warlock)

31. C'était ma femme (That Was My Wife)

32. Séparation illégale (Illegal Separation)

33. Un nouveau visage (A Change of Face)

34. Une histoire de politique (Remember the Main)

35. Le Restaurant de Mario (Eat at Mario's)

36. Cousin Edgar (Cousin Edgar)


1. UN CONTE DE... SORCIÈRE
(I, DARRIN, TAKE THIS WITCH SAMANTHA)



Résumé :

Samantha et Jean-Pierre se rencontrent plusieurs fois, tombent amoureux l'un de l'autre et finissent par se marier. Mais lors de leur lune de miel, Jean-Pierre a la désagréable surprise de voir que des phénomènes étranges se produisent. Samantha sous la pression de sa mère Endora, avoue à Jean-Pierre qu'elle est une sorcière. Et lui fait la promesse de ne plus utiliser ses pouvoirs magiques. Mais alors qu'ils sont invités chez l'ancienne petite amie de Jean-Pierre, Sheila, Samantha devant les moqueries de celle-ci ne peut s'empêcher de recourir à la magie. La vie de couple de Jean-Pierre sera animée.

Critique :

Dès le début de l'épisode ça commence fort, et nous décroche déjà des rires avec seulement le gag de Jean-Pierre qui se retrouve téléporté dans le hall de l'hôtel en pyjama, là où ils se trouvent pour passer leur lune de miel avec Samantha, par Endora la mère de Samantha. Le gag se répète plusieurs fois et rien que la tête du réceptionniste donne le ton. Les mimiques de Dick York (« Le Bal des Cinglés », « Ceux de Cordura », « La 4e Dimension ») qui incarne Jean-Pierre accentue l'effet, et ça marche. La jolie Samantha jouée par Elizabeth Montgomery (« La 4e Dimension », « Les Incorruptibles », « Rawhide ») n'est pas en reste.

Néanmoins, visiblement tout n'est pas encore bien défini dans ce 1er épisode en ce qui concerne la magie de Samantha : elle utilise beaucoup de formules, et ne remue pas systématiquement son nez pour utiliser ses pouvoirs. Même si la série ne peut pas nier le fait que ça se passe dans les années 60, notamment à cause des coiffures, tenues, voitures, etc. les décors ne font pas encore trop kitch. À noter que pour cet épisode, Jean-Pierre et Samantha sont censés être en appartement, mais que l'agencement de celui-ci ressemble tout même furieusement au futur décor de leur maison.

batmanan 1 1 4

Endora jouée par Agnes Moorehead (« La Septième Croix », « La Cité de la Peur », « La Conquête de l'Ouest ») ne fait ici qu'une toute petite apparition mais commence déjà à empoisonner la vie de Jean-Pierre pour notre plus grand plaisir. Après le gag de l'hôtel, viendra une scène récurrente de la série tv : Jean-Pierre qui va à son bar favori pour confier ses problèmes à un ami qui ne l'écoute pas. Puis d'autres de ses connaissances qui ne sont pas plus ouverts à écouter ce qu'il raconte. La remarque du barman à propos de sa femme en dit long et nous décroche fatalement un rire !

batmanan 1 1 5

Enfin, l'épisode se termine chez Sheila, interprétée par Nancy Kovack  (« Jason et Les Argonautes », « Des Agents Très Spéciaux », « Star-Trek Classic ») qui se retrouve prise à son propre piège et s'en voit de toutes les couleurs grâce à la magie de Samantha. Sheila, reviendra dans un autre épisode de la série avec à peu près le même scénario et les mêmes déboires pour celle-ci. À noter l'épisode est crédité pour l'écriture par Sol Saks et pour la création de la série tv, William Asher (le mari d'Elizabeth Montgomery à l'époque) en tant que réalisateur.

batmanan 1 1 6

Les effets sont simples et on ne voit pas trop les trucages dans celui-ci. Si il ne fait pas parti des meilleurs épisodes, il commence néanmoins assez bien la série et communique déjà ce que sera celle-ci : du rire et de la bonne humeur pendant la majeure partie de l'épisode. La partie émotion dans ce 1er épisode n'est pas très présente, mis à part le fait d'une ou deux scènes ou Jean-Pierre témoigne son amour à sa femme en passant sur le fait qu'elle est une sorcière et qu'il désire la garder comme sa femme. Petit détail amusant, Jean-Pierre dans ce premier épisode s'adresse à la caméra comme si il nous parler à nous téléspectateurs.

Je crois que ce sera le seul épisode, dans les autres de la série, cela ne se reproduira plus. Le thème musical, d'Howard Greenfield, Jack Keller et Warren Barker colle parfaitement à la série, comment dire : il est « gentillet » à souhait, j'adore. Les bases sont posées dès le premier épisode, en avant pour les fous rires, et les situations burlesques des épisodes suivants !

batmanan 1 1 7

Retour à l'index


2. LA NOUVELLE MAISON
(BE IT EVER SO MORTGAGED)

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre vivent toujours dans leur appartement, et Samantha doit subir les quolibets de sa mère Endora sur Jean-Pierre. Mais Jean-Pierre revient et fait part à Samantha d'acheter une maison pour eux deux, Samantha va visiter la dite maison avec sa mère. Toutes deux utilisent la magie pour voir ce qu'ils pourront faire en décoration, et les premiers problèmes avec leurs nouveaux voisins les Kravitz commencent.

Critique :

Deuxième épisode de la série tv. Je trouve qu'il n'est pas meilleur que le 1er. Et il traîne un peu en longueur. Dans celui-ci, Jean-Pierre et Samantha vont changer de lieu, et on nous montre déjà ce que sera le nouveau cadre de vie du couple. La série ne donne pas encore son plein potentiel en matière d'humour, malgré la présence pour la seconde fois d'affilée d'Endora avec ses remarques désobligeantes et cyniques envers Jean-Pierre.

Épisode classique donc, qui décrochera à peine quelques rires. On commence également à introduire des nouveaux personnages en la personne des nouveaux voisins du couple : Charlotte et Albert Kravitz. Charlotte Kravitz (« Gladys » en vo) est ici incarnée par l'actrice Alice Pearce (« Un Jour à New-York », « Les Lycéennes », « Jerry Chez les Cinoques ») la première version de Charlotte, en effet, celle-ci sera remplacée ensuite par Sandra Gould à partir de la saison 3. George Tobias joue le rôle d'Albert Kravitz (« Abner » en vo), l'acteur ne changera pas jusqu'à la fin de la série tv.

À noter qu'Endora lit dans cet épisode la fameuse revue « Harpies » que l'on retrouvera tout au long de la série tv. Samantha fait le discours de ne plus recourir à la magie, mais ne se gêne pas de l'utiliser dès qu'elle le peut : dans sa nouvelle futur maison par exemple. Et Endora commence à ne pas retenir le prénom de Jean-Pierre. Ce qui est un peu gênant, c'est le discours d'introduction comme pour l'épisode pilote du narrateur et le fait qu'on insiste bien sur la femme au foyer modèle qui doit préparer la cuisine, etc.

Enfin, Endora, comme Jean-Pierre dans le pilote s'adresse à nous dans les dernières secondes de l'épisode en certifiant que le mariage entre sa fille et Jean-Pierre ne tiendra pas. Pour finir, on met en place le gag de Charlotte qui voit ce que sait faire Samantha en magie mais hélas pour elle, jamais son mari, et dont celui-ci qui est blasé par les délires de sa femme lui fait avaler son médicament pour la calmer. Les effets spéciaux sont ici rudimentaires, on a surtout droit à du trucage d'image. Un épisode moyen, on attend mieux de la série, surtout que là aussi le côté émotion n'est pas très présent.

Retour à l'index


3. LE CHIEN
(IT SHOULDN'T HAPPEN TO A DOG)

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre ont emménagés dans leur nouvelle maison, et Jean-Pierre reçoit un très gros client, M. Braillard, avec qui il doit signer un contrat. Pour cela, Samantha doit faire un dîner pour une soirée chez eux, mais Braillard lui fait des avances et Samantha le change en chien. Après pas mal de péripéties, il redeviendra un humain et signera son contrat avec l'agence de Jean-Pierre.

Critique :

On commence à avoir un épisode au-dessus des deux premiers. À noter, Jean-Pierre et Samantha sont déjà dans leur nouvelle maison, et celle-ci est entièrement équipée ! Pas de voix-off cette fois-ci du narrateur en introduction. Il est tout simplement drôlissime à souhait, Jean-Pierre et Samantha reçoivent le premier client empoisonneur de l'agence de Jean-Pierre : M. Braillard en Français (« Rex Barker » en vo) interprété par Jack Warden (« Le Virginien », « Les Envahisseurs ») et qui fait des avances à Samantha.

Celle-ci le change en chien et commence alors les mésaventures de ce pauvre chien. Il faut voir la scène où il se fait courser par le chat et où Endora ne peut s'empêcher de ricaner. On assiste à la première dispute de Jean-Pierre et Samantha, qui sera un fil récurrent de la série également. Dans les dialogues amusants « choc » à retenir, Jean-Pierre qui dit à Samantha à propos de son client changé en chien : « Toi, tu n'es que ma femme, alors que lui, c'est ma situation ! ».

On amène encore des nouveaux personnages en la personne du patron sans gêne de Jean-Pierre : Alfred Tate (« Larry Tate » en vo) joué par David White (« Les Incorruptibles », « Alfred Hitchcock Présente », « La 4e Dimension ») qui gardera le rôle jusqu'à la fin de la série tv. Il ordonne à Jean-Pierre sans ménagement de leur faire une soirée grandiose, pour que le client signe. On découvre également sa femme Louise Tate interprétée par la très jolie Irene Vernon. Celle-ci sera remplacée à partir de la saison 3 de la série par Kasey Rogers. Beaucoup de fans de la série, néanmoins, ont une préférence pour Irene Vernon qu'ils trouvaient plus belle.

On a également dans cet épisode la présence de Grace Lee Whitney jouant le rôle de « Babs » la petite amie de Braillard. Les fans auront reconnu alors ici l'actrice qui jouera Janice Rand, l'aide du Capitaine Kirk, quelques années plus tard dans la célèbre série tv « Star-Trek Classic ». Samantha remue désormais son nez pour utiliser sa magie, pour le plus grand plaisir d'Endora. Les mimiques de Jean-Pierre sont communicatives pour le rire, on en redemande pour les épisodes à venir.

Retour à l'index


4. AH ! LES BELLES-MÈRES !
(MOTHER MEETS WHAT'S-HIS-NAME)

Résumé :

C'est une journée de folle pour Samantha, non seulement d'avoir sa mère à la maison, elle reçoit également le comité « de la joie à la maison » dans lequel officie Charlotte Kravitz. Qui trouve encore des choses étranges chez les Steven et la rend à nouveau souffrante. Et Jean-Pierre rencontre pour la première fois, la mère de Samantha : Endora. Mais la rencontre se passe mal et désormais Jean-Pierre a un ennemi à vie en la personne d'Endora.

Critique :

C'est enfin la grande rencontre entre Jean-Pierre et Endora ! Et cela se passe mal dès le premier instant. Jean-Pierre se créant ainsi en la personne d'Endora, sa bête noire, qui n'aura de cesse de le martyriser tout au long de la série. Dans les séquences très drôles, on peut noter celle au début de l'épisode où Samantha tente d'expliquer le base-ball à Endora. Vient ensuite, le gag avec Charlotte Kravitz et le comité dans lequel elle est membre.

Cet épisode n'est pas le meilleur et n'est pas dans le haut du panier. À noter, qu'Endora lit une fois encore la revue « Harpies » dans cet épisode, dont il me semble d'ailleurs, que c'est le même exemplaire que la fois précédente.

Néanmoins, la fin se termine sur une touche d'émotion, lorsque Jean-Pierre dit à Samantha qu'elle doit le trouver idiot de vouloir vivre simplement par ses propres moyens. Et qu'il a peur d'être transformé en artichaut par Endora, Samantha lui dit alors qu'elle veut ce que lui veut et qu'elle se transformerait elle aussi en artichaut si c'était le cas.

Jean-Pierre et Samantha ne sont pas encore totalement installés dans cet épisode, il leur manque encore de la vaisselle, et n'ont pas encore le téléphone, ce qui permet de créer un effet comique avec Charlotte Kravitz. Et nous avons encore l'horrible voix du narrateur au début de l'épisode.

Retour à l'index


5. DEUX TÊTES VALENT MIEUX QU'UNE
(HELP, HELP, DON'T SAVE ME)

Résumé :

Jean-Pierre doit trouver une campagne publicitaire pour un gros client : Caldwell. Mais il n'arrive pas à trouver d'idée accrocheuse. Samantha qui désire l'aider, lui apporte alors quelques slogans. Jean-Pierre adore et pense que Samantha a utilisé une fois de plus la magie pour le sortir de l'impasse. Une dispute éclate entre eux et Samantha quitte la maison. Mais le client déteste les idées de Samantha et Jean-Pierre se rend compte qu'il ne peut vivre sans elle, Samantha revient au domicile, et Jean-Pierre trouve enfin une idée de slogan grâce à elle.

Critique :

Encore un épisode qui n'est pas très amusant, et qui n'est pas parmi les meilleurs. Première dispute entre Jean-Pierre et Samantha, et premier épisode où nous voyons Samantha en tenue de sorcière. Celle-ci n'est pas définitive et changera au cours de la série.

Seule la séquence entre Jean-Pierre et Alfred arrive à décrocher quelques bons rires, on commence à cerner qu'Alfred n'est obnubilé que par l'argent et il se fiche complètement que Jean-Pierre ai perdu sa femme, seule la perte du client le met dans tous ses états.

Le client Caldwell est joué par Charlie Ruggles (« La Femme de sa Vie », « Vingt-Cinq ans de Fiançailles », « Il a Suffit d'une Nuit »), un vieux monsieur qui a l'air totalement perdu dans les méandres des nouvelles techniques commerciales. Mais lui aussi n'est pas réellement hilarant. Bref, un épisode sympathique sans plus.

Retour à l'index


6. LE PROTÉGÉ DE SAMANTHA
(LITTLE PITCHERS HAVE BIG FEARS)

Résumé :

Jean-Guy, un jeune garçon couvé par sa mère, vient rendre visite tous les matins à Samantha depuis quelques semaines. Sa mère est tellement inquiète pour lui, qu'il n'a pratiquement rien le droit de manger, ou de faire. Samantha décide alors de prendre les choses en main et l'inscrit dans une équipe de Baseball, la mère de Jean-Guy ne le supporte pas. Mais après avoir vu que son fils s'amusait, elle acceptera qu'il y reste.

Critique :

Un autre épisode pas très marrant, néanmoins l'histoire du petit garçon couvé par sa mère et sans ami est assez touchante. Tout comme les intentions louables de Samantha pour tenter de faire comprendre à la mère de Jean-Guy qu'elle doit le laisser vivre un peu.

À noter qu'au début de l'épisode cette fois-ci à la place du narrateur, nous avons une petite scénette d'un vendeur de brosses qui vient enquiquiner Samantha. Le vendeur est Art Lewis (« Mission Impossible », « Le Fugitif », « Mannix ») qui reviendra un peu plus tard dans un autre épisode.

batmanan 1 6 3

Jean-Guy (« Marshall Burns » en vo) est interprété par Jimmy Mathers dont la carrière à l'écran ne fut pas très longue, elle s'arrêta en 1968. Par contre sa mère n'est autre que June Lockhart actrice très connue pour avoir interprété le Dr. Maureen Robinson la femme de Guy Williams dans la très célèbre série « Perdus dans l'Espace ». Mais pas seulement, elle est également la mère de l'actrice Anne Lockhart, non moins célèbre pour ses rôles dans de nombreuses séries tv des années 80 : K2000, Supercopter, Automan, etc.

Dans cet épisode, pour la première fois, il n'y a pas d'apparition d'Endora. C'est un épisode assez classique dirons-nous.

Retour à l'index


7. LES SORCIÈRES S'UNISSENT
(THE WITCHES ARE OUT)

Résumé :

Samantha reçoit chez elle 3 de ses tantes : Tante Marie, Tante Clara et Tante Bertha. Celles-ci entretiennent Samantha à propos de l'image des sorcières telle qu'elle est représentée dans le monde des hommes : long nez crochu, grand menton avec des verrues. Jean-Pierre au même moment, reçoit un client qui lui demande justement ce portrait. Samantha s'énerve et Jean-Pierre revoit sa copie, mais est licencié. Samantha et ses tantes se rendent alors chez M. Brinckman le client de Jean-Pierre et le persuade de changer d'avis sur le portrait de la sorcière. Jean-Pierre est réintégré chez son employeur.

Critique :

Un bon épisode sans plus, il ne figure toujours pas parmi les meilleurs. La série met un peu de temps pour vraiment décoller. Néanmoins, cet épisode apporte encore son lot de nouveautés ! Nous découvrons un peu plus la famille de Samantha, ainsi 3 de ses tantes arrivent chez elle : Tante Bertha, jouée par Reta Shaw (« Mary Poppins », « Le Cher Disparu », « Made in Paris »), Tante Mary, interprétée par Madge Blake (« La Femme Modèle », « Batman » la série des années 60, « Les Trois Sergents ») et enfin pour la première fois Tante Clara, incarnée par Marion Lorne (« L'Inconnu du Nord Express », « Le Lauréat », « Sally »), et qui reviendra régulièrement.

Marion Lorne était une immense actrice de Théâtre, qui était très demandée à Broadway dans les années 20. Après la mort de son mari en 1942, elle part en Angleterre et connaît une seconde grande carrière au théâtre à Londres. Inoubliable dans son rôle de Tante Clara la gaffeuse, en 1968, Elizabeth Montgomery ira chercher l'Emmy Award pour elle, car l'actrice était morte 10 jours avant.

Petite anecdote assez amusante, Marion Lorne comme son personnage dans la série avait une réelle passion pour les poignées de porte et possédait chez elle une immense collection de celles-ci. Shelley Berman (« Boston Justice », « Rien que pour vos Cheveux », « Motorama ») étant M. Brinkman l'obsédé des sorcières aux longs nez. L'acteur est toujours en vie à l'heure actuelle. Les meilleurs moments de l'épisode étant lorsque Jean-Pierre s'offusque devant Brinkman en prenant la cause des sorcières et que le client appelle Alfred. Et ensuite la scène lorsque Samantha et ses tantes viennent rendre visite à Brinkman chez lui.

Retour à l'index


8. ÉPOUSE OU SORCIÈRE?
(WITCH OF WIFE)

Résumé :

Alfred part en voyage à Paris pour une affaire et laisse tout son travail à Jean-Pierre. Ce dernier, coincé par son emploi, délaisse Samantha qui s'ennuie. Endora lui fait alors une visite, et propose à Samantha qu'elles aillent déjeuner à Paris. Se laissant entraîner pour aller voir les robes d'un grand couturier, Samantha tombe sur Alfred. Ce dernier invite Samantha et Endora à dîner le soir, et a la bonne idée d'appeler Jean-Pierre pendant le repas pour lui dire que Samantha est là. Une nouvelle dispute éclate au sein du couple. Mais s'aimant l'un et l'autre, ils finissent par se réconcilier.

Critique :

Enfin un épisode qui commence à marquer le ton de la série. Vraiment drôle, il nous arrache des rires pas mal de fois au cours de l'épisode. Les scènes à ne pas manquer sont lorsque Alfred après être tombé sur Samantha a la bonne idée d'appeler Jean-Pierre. Et celle, où Alfred une fois rentré seul au bureau dit qu'il est heureux que Louise soit restée seule à Paris.

À noter, la présence dans cet épisode de Raquel Welch (« Un Colt pour Trois Salopards », « L'Animal », « Le Voyage Fantastique ») dans un petit rôle d'hôtesse de l'air où l'on ne voit même pas son visage. Grande actrice qui aura ensuite la carrière que nous lui connaissons. Dans les scènes marquantes, on a celle où Samantha frappe au hublot de l'avion dans lequel se trouve Jean-Pierre : le visage de Samantha rend un effet particulier vraiment bien.

Nous revoyons pour la seconde fois la femme d'Alfred Tate, un peu plus longuement cette fois-ci. De même, on peut constater l'attachement de Samantha envers sa mère, mais sans pour autant regretter son ancienne vie contrairement à ce que l'on peut penser pour Endora ! Pour cette dernière, nous avons le sentiment qu'elle est nostalgique de l'époque où elle avait une grande complicité avec sa fille, c'est peut-être pour cela aussi qu'elle en veut à Jean-Pierre.

Samantha, dans cet épisode, montre également l'amour sincère qu'elle éprouve envers Jean-Pierre et la réciproque est vraie. Ce qui nous donne au final un joli petit moment d'émotion. Enfin, on peut apprécier des images de Paris avec la tour Eiffel et l'avenue des Champs-Élysées dans les années 60, ça fait toujours plaisir de voir des clichés de notre pays dans des séries étrangères. Bon épisode, on en espère d'autres comme celui-ci.

Retour à l'index


9. L'INTERVIEW
(THE GIRL REPORTER)

Résumé :

Jean-Pierre est interviewé par une jeune et jolie étudiante, pour lui montrer le travail de publicitaire, il décide de l'emmener à son agence. Peu après leur départ, Samantha reçoit la visite du petit ami de la jolie étudiante. Au bureau, Annette, la jolie étudiante cherche à séduire Jean-Pierre. Samantha tente de calmer son petit ami, lorsqu'ils rentrent. Les deux jeunes gens repartent ensemble et Samantha commence à se disputer avec Jean-Pierre. Annette dit alors à son petit ami que c'est Jean-Pierre le responsable, le petit ami revient et tente de mettre une raclée à Jean-Pierre, mais Samantha le protège avec ses pouvoirs. Jean-Pierre reçoit tout de même une gifle d'Annette. Jean-Pierre et Samantha se réconcilient.

Critique :

La série démarre enfin sur sa lancée comique, et enchaîne avec cet épisode un nouveau vraiment très drôle. Entre la jolie Annette (Liza Randall en vo) interprétée par Cheryl Holdrige (« Les hommes volants », « L'Homme à la Carabine », « La Grande Caravane ») qui donne des sueurs froides à Samantha et qui fait retomber Jean-Pierre en adolescence, et le petit ami d'Annette, surnommé « Le Monstre » joué par Roger Ewing (« Rawhide », « Gunsmoke ») jaloux à souhait et qui ne cherche qu'une chose : casser la figure à Jean-Pierre, Samantha a fort à faire dans cet épisode.

Le moment fort de l'épisode est sans aucun doute, lorsque Samantha et Jean-Pierre se retrouvent enfin seuls après le départ d'Annette et de Marvin et qu'une nouvelle dispute commence avant que les deux adolescents ne reviennent. Ceux-ci s'accusant mutuellement d'être ridicule, et Jean-Pierre de montrer une assez mauvaise foi. La scène où Marvin essaye de frapper Jean-Pierre et que ce dernier est protégé par Samantha est un régal : d'ailleurs cette astuce sera réutilisée dans d'autres épisodes, Jean-Pierre ne pouvant soutenir un combat.

Néanmoins, Samantha ne le protège pas contre la gifle d'Annette. L'autre scène délicieuse est lorsque Annette se retrouve sur Jean-Pierre et que Alfred entre avec un client à ce moment-là dans son bureau, après avoir vanté la bonne tenue de sa société publicitaire. L'astuce employée par Alfred est alors un moment savoureux. Bref, un bon épisode que l'on ne voit pas passer et dont on espère que la série va continuer à nous fournir.

Retour à l'index


10. UNE FAMILLE HEUREUSE
(JUST ONE HAPPY FAMILY)

 

  

Résumé :

Jean-Pierre se voit annoncer par Samantha que son père Maurice va venir leur rendre visite, or le père de Samantha ne sait pas encore que Jean-Pierre n'est qu'un être humain normal et non un sorcier. Endora et Samantha font tout pour que Maurice ne découvre pas la vérité et protéger Jean-Pierre, mais Maurice découvre que Jean-Pierre est humain et l'élimine tout simplement. Mais Samantha lui explique l'amour qu'elle a pour Jean-Pierre et Maurice le ressuscite. Il est forcé d'accepter Jean-Pierre dans la famille.

Critique :

Un excellent épisode, il ne fait pas beaucoup rire, quoique, mais il est très chargé en émotion. Nous faisons de plus, enfin la connaissance du père de Samantha : Maurice, interprété par l'acteur Maurice Evans (« La Planète des Singes », « Columbo », « Batman » la série tv des années 60). Ce dernier reviendra de temps en temps dans les épisodes de la série tv, mais moins qu'Endora pour empoisonner la vie de Jean-Pierre et Samantha comme les autres membres de la famille de Samantha.

Le moment fort, étant lorsque Maurice désintègre Jean-Pierre et parle à Samantha sur un ton hautain et nonchalant comme si la disparition de Jean-Pierre n'était qu'une formalité. Samantha démontre alors l'amour qu'elle a pour Jean-Pierre et l'exprime clairement à son père : « Je ne peux vivre sans lui, J'en mourrai si il ne revenait pas ! ».

Elle n'hésite d'ailleurs pas à prononcer une formule de bannissement contre son père, qui malgré lui est contraint d'accepter le fait que sa fille aime un humain. La scène où Maurice fait sa représentation théâtrale pour ramener Jean-Pierre n'est vraiment pas une réussite. Mais, il est à noter que pour une fois, Endora se place du côté de Jean-Pierre et menace même Maurice de reprendre la vie commune avec lui, si il ne ressuscite pas Jean-Pierre. La scène dans le bar avec Alfred est une nouveauté, mais deviendra un classique de la série également.

Bon épisode, certes moins drôle que d'habitude, quoique la scène avec Endora dans le frigo ou dans la tasse du placard vaut le détour, mais tellement émouvant par l'amour que porte Samantha à son mari Jean-Pierre. À noter, qu'on a abandonner la voix du narrateur pour un petit sketch avant chaque épisode et une incohérence de la série : en effet, plus tard dans d'autres épisodes, lorsque Jean-Pierre recevra un sort d'Endora, Samantha lui indique une règle : que seule la sorcière qui a jeté un sort peut le lever. Or là, Samantha rechange Jean-Pierre transformé en journal par Endora en être humain. Ce genre d'erreur reviendra au cours de la série.

Retour à l'index


11. SORCIÈRE CONTRE SORCIÈRE
(IT TAKES ONE TO KNOW ONE)

 

Résumé :

Jean-Pierre est sur une nouvelle campagne publicitaire, et cherche désespérément un modèle pour celle-ci. Jusqu'au moment où une sublime femme se présente dans son bureau : Janine Fleur. Mais en fait, celle-ci est une sorcière du nom de Sarah Baker chargée par Endora de séduire Jean-Pierre. Samantha le découvre, et un duel commence alors avec Sarah pour qu'elle n'ensorcelle pas Jean-Pierre. Finalement, Samantha gagne et Sarah se retrouve le bec dans l'eau.

Critique :

Un nouvel épisode bien amusant, cette fois-ci Jean-Pierre est mis à l'épreuve avec une autre femme par Endora. Celle-ci est une sorcière et se fait appeler Janine Fleur, interprétée par Lisa Seagram (« Cher Oncle Bill », « Annie Agent Très Spécial », « Batman » la série tv des années 60) qui est une magnifique femme brune. Samantha découvre la supercherie et décide de contre carrer les plans de Janine, qui se nomme en réalité Sarah Baker.

Les moments forts de l'épisode sont lorsque Samantha fige tout le monde dans le restaurant pour démasquer Sarah (à noter qu'au départ ce sont les acteurs qui s'immobilisent, puis ensuite lorsque Endora parle avec Sarah après le départ de Samantha, c'est un écran incrusté derrière elles), avec la fameuse phrase de Samantha « personne ne serait en sécurité avec cette chevaucheuse de balais ! ».

Puis ensuite lorsque Jean-Pierre et Alfred se rendent dans l'appartement de Sarah pour discuter de la campagne de publicité. Le comportement d'Alfred ne comprenant pas ce qui lui arrive, s'endormant à vitesse grand « V », et ses propos incohérents sont un pur délice. De même que la scène avec le photographe.

La séquence de fin est tout simplement exquise : Samantha ne pouvant s'empêcher de détériorer l'image de Sarah sur la photo de la publicité qu'a Jean-Pierre dans son bureau. 

Retour à l'index


12. UN BÉBÉ POUR BIENTÔT
(AND SOMETHING MAKES THREE)

Résumé :

Louise téléphone à Samantha pour venir la voir en urgence : elle est enceinte et Alfred n'est pas encore au courant. Alfred croise Louise et Samantha rentrant chez le gynécologue et s'imagine en entendant une phrase de Samantha que c'est elle qui est enceinte. Jean-Pierre se fait un cinéma en ne sachant pas ce que sera leur enfant. Mais finalement, Alfred fini par savoir que c'est Louise qui est enceinte et il est enchanté.

Critique :

Louise va avoir un enfant et c'est à Samantha qu'elle l'annonce, car elle a peur de la réaction d'Alfred. Cet épisode reste dans la bonne lignée des précédents. Et Irene Vernon est vraiment une très jolie actrice. On aurait pu penser comme Alfred qu'avec le titre de l'épisode, ce soit Samantha qui soit enceinte, mais il prend tout le monde à contre-pied.

Le moment fort de l'épisode est sans aucun doute lorsque Jean-Pierre croyant que Samantha attend un bébé après les dires d'Alfred s'imagine que tous ses enfants seront des sorciers et sorcières se déplaçant sur des balais. À noter un petit clin d'œil, l'une des filles de Jean-Pierre qui est turbulente se nomme Endora !

Un fil rouge est mis en place dès le début de l'épisode avec Charlotte Kravitz qui voit Samantha plonger dans une piscine : qu'ils n'ont pas ! Pendant tout l'épisode nous verrons donc Charlotte essayer de trouver la piscine de Samantha et cette dernière de conclure à la fin de l'épisode l'histoire en sachant que Charlotte l'espionne.

Un joli moment d'émotion lorsque Alfred apprend qu'il va être père, on voit alors l'amour qu'il éprouve pour Louise et toute la douceur de cette dernière. 

Retour à l'index


13. L'AMOUR EST AVEUGLE
(LOVE IS BLIND)

Résumé :

Gertrude, une amie de Samantha qui est une vieille fille seule, cherche à se caser. Samantha pense alors à un beau garçon qui est un collègue de travail de Jean-Pierre : Robert. Invités tous les deux, ils ont un vrai coup de foudre, et Robert demande à Gertrude de l'épouser. Mais Jean-Pierre pense que Gertrude est une sorcière et tente de briser leur liaison. Mais Samantha persévère, et Robert se marie avec Gertrude.

Critique :

Un épisode une fois de plus qui n'est pas totalement axé sur la comédie, mais surtout sur les sentiments. Dans le rôle du beau Robert (« Kermit » en vo) nous retrouvons tout simplement Adam West, le célèbre Batman de la série des années 60 ! Cet épisode de « Ma Sorcière Bien Aimée » étant deux ans avant la série de Batman.

Et pour Gertrude, elle est incarnée par Kit Smythe (« L'Homme à la Rolls », « Gunsmoke », « Sergent Anderson »). Samantha utilise pas mal ses pouvoirs tout au long de l'épisode pour donner un coup de pouce à Gertrude avec Robert.

Même la scène avec le mannequin au restaurant n'est pas un pur délire de rire. Bref un épisode qui se laisse regarder mais qui ne vous décrochera pas la mâchoire.

Retour à l'index


14. LES BEAUX-PARENTS
(SAMANTHA MEETS THE FOLKS)

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre reçoivent la visite des parents de ce dernier. Mais Tante Clara arrive également et passe le weekend chez eux aussi. La mère de Jean-Pierre ne fait que critiquer Samantha, tandis que Tante Clara au grand dam de Jean-Pierre essaye d'arranger les choses avec la sorcellerie. Mais en fait la mère de Jean-Pierre avait peur de perdre son fils pour Samantha. Jean-Pierre ramène alors Tante Clara qui était partie après une discussion entre eux. La famille est réunie.

Critique :

L'épisode avec la première visite des parents de Jean-Pierre, on continue dans les épisodes un peu faibles de la série. En effet, une fois encore, c'est plus sur le côté émotionnel que cet épisode joue. Le sujet étant la peur des mères de perdre leur enfant lorsqu'ils quittent le nid familial.

La mère de Jean-Pierre, Phyllis jouée par Mabel Albetson (« La Toile d'Araignée », « Les Feux de l'été », « Les Mystères de L'Ouest »), ne fait que dénigrer sa belle fille dès son arrivée à leur maison, tandis que le père de Jean-Pierre, Frank incarné par Robert F. Simon (« Les Incorruptibles », « L'Homme qui Valait 3 Milliards », « L'Homme qui tua Liberty Valance ») lui, l'adore. À noter d'ailleurs que là aussi, les deux acteurs ne changeront pas durant toute la série pour les parents de Jean-Pierre. 

Pour compliquer le tout, Tante Clara leur rend visite au même moment et va utiliser la sorcellerie pour aider Samantha face à sa belle-mère. Même si le gag du coq vivant dans la marmite fait sourire, il ne sera pas assez drôle pour vous faire tordre de rire, et ceux de la cheminée et de se cogner dans le mur est un peu du réchauffé, le reste est plutôt ce que ressent Samantha face à sa belle-mère.

La discussion entre Jean-Pierre et Tante Clara est d'ailleurs assez triste. Mais au final tout fini par rentrer dans l'ordre à la fin. Donc un épisode assez faible.

Retour à l'index


15. LA JOIE DE NOËL
(A VISION OF SUGAR PLUMS)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha adoptent un enfant de l'orphelinat le temps des fêtes de Noël. Mais celui-ci est un garçon difficile, et de plus Michel ne croit pas au père Noël. Malgré le déguisement de Jean-Pierre, il n'y a rien à faire. Samantha décide alors de l'emmener voir le vrai père Noël au Pôle Nord. Michel revient à de meilleurs sentiments et une famille vient pour l'adopter.

Critique :

C'est un épisode spécial Noël, donc, il parle du père Noël. Toujours dans la continuité des précédents épisodes, c'est encore un épisode pas hilarant mais qui met l'accent sur les bons sentiments pendant les fêtes de fin d'année. Michel incarné par Bill Mummy (« Perdus dans L'Espace » dans le rôle de Will Robinson, « La 4e Dimension », « Babylon 5 ») ne croit pas du tout au père Noël et en le voyant désabusé, Samantha décide de lui révéler qu'elle est une sorcière et que le père Noël existe vraiment.

À noter que Bill Mummy reviendra dans un autre épisode de la série en incarnant Jean-Pierre lorsqu'il était enfant. Santa Claus est incarné par Cecil Kellaway (« L'Homme à la Rolls », « Le Plus Grand Chapiteau du Monde », « La 4e Dimension ») et fait un passage très émouvant avec le petit laïus qu'il tient à Michel pour lui redonner confiance dans la magie de Noël.

À noter cet épisode inaugure la nouvelle tenue de Samantha lorsqu'elle est en sorcière et sera la même pour le reste de la série. D'une tenue opaque auparavant, on a le droit à une tenue transparente avec des habits en dessous. C'est un peu plus « sexy » on va dire. De même Mme Grange est incarnée par Sara Seegar, l'actrice fera plusieurs apparition dans la série sous des personnages différents à chaque fois.

Charlotte Kravitz voit de sa fenêtre : Jean-Pierre, Michel et Samantha sur le balais de cette dernière, mais une fois de plus Albert n'y croit pas et pense qu'elle fait ça pour faire croire à Tommy, l'enfant qu'ils ont pour Noël, que le père Noël existe. À la fin de l'épisode, Michel verra des parents venir et qui veulent l'adopter (le père sera un acteur de la série « Jeannie de Mes Rêves » la concurrente de « Ma Sorcière Bien Aimée), grâce à Samantha il fait des efforts pour être plus gentil et moins sauvage. Un épisode qui décrochera quelques sourires mais pas plus, envahi par la magie de Noël.

Retour à l'index


16. LE MAGICIEN
(IT'S MAGIC)

Résumé :

Samantha se fait avoir par le comité dont elle fait partie : elle est nommée présidente pour animer la prochaine fête qui aura lieu avec un budget de 50$. Grâce au serveur du restaurant où elles sont réunies, Samantha obtient l'adresse d'un magicien raté : Le grand Zeno. Mais ce dernier est de surcroît alcoolique. Samantha décide de l'aider pour relancer sa carrière et ça marche. Zeno retrouve la scène et la télévision pour des engagements.

 

Critique :

Enfin un épisode qui reprend le dessus sur le côté comique. Samantha décide cette fois-ci d'aider un magicien à la carrière ratée, le Grand Zeno interprété par Walter Burke (« La 4e Dimension », « Gunsmoke », « Bonanza »). Celui-ci, accompagné d'une assistante qui n'est autre qu'une arriviste : Wallies (Roxie Ames en vo) jouée par Virginia Martin se retrouve seul car Wallies n'a pas le succès qu'elle aimerait.

À noter que l'actrice reviendra dans la série tv dans la peau d'un autre personnage. Mais dès que la carrière de Zeno repart à la télévision, Wallies revient comme par enchantement pour gâcher les tours de Zeno.

Mais Samantha veille au grain. Outre les tours de Samantha, il y a un ou deux grands moments qui font bien rire : surtout la scène où Samantha fait voir des apparitions à Zeno, celle du perroquet étant la plus drôle !

De plus les mimiques de l'acteur qui incarne Zeno font le reste du travail. Nous revoyons pour la seconde fois, le comité auquel Samantha appartient et dont Charlotte Kravitz fait aussi parti. Un épisode comme on aime en voir dans la série.

Retour à l'index


17. TRANSFERT DE POUVOIR
(A IS FOR AARDVARK)

Résumé :

Jean-Pierre en voulant aller fermer la porte de derrière de leur maison, tombe dans l'escalier et se fait une entorse, il est cloué au lit pour plusieurs jours. N'en pouvant plus de servir Jean-Pierre, Samantha décide de lui attribuer quelques pouvoirs. Mais Jean-Pierre s'enivre du pouvoir et commence à vouloir des choses démesurées, il démissionne même de l'agence d'Alfred. Mais il finit par redevenir lui-même et demande à Samantha de remonter le temps pour n'avoir jamais à utiliser la magie.

Critique :

Un excellent épisode, encore une fois, il n'est pas complètement axé sur le comique des situations mais une fois encore sur l'amour qu'éprouve Samantha envers Jean-Pierre et la vie qu'elle mène avec lui. Le moment fort de l'épisode étant sans conteste lorsqu'ils vont partir de leur maison, et que Samantha en rejoignant Jean-Pierre reçoit le cadeau qu'il a acheté quelques semaines auparavant de goûter à la magie, et que Samantha exprime alors toute l'émotion qu'elle a envers Jean-Pierre, rien que pour cette scène, l'épisode vaut largement ses trois bottes.

Vous aurez quand même droit à quelques sourires également avec la moquerie d'Endora, et la scène entre Jean-Pierre et Alfred Tate lorsque ce dernier apprend que Jean-Pierre démissionne de son agence. Enfin, on voit Jean-Pierre fumer une cigarette, et comme toutes les femmes de la télévision, Samantha se couche en étant maquillée.

À noter enfin, que la tenue décontractée que porte Samantha dans l'épisode pourrait fort bien coller à l'époque actuelle. Autre petit détail sur le couple, dans cet épisode cela fait donc déjà 6 mois que Samantha et Jean-Pierre sont mariés. Instant mémorable de la série, c'est le premier épisode où Endora prononce convenablement le prénom de Jean-Pierre. Excellent épisode, la série commence à trouver peu à peu son rythme de croisière.

Retour à l'index


18. LE CHAT ET LE PÉLICAN
(THE CAT'S MEOW)

Résumé :

Jean-Pierre est sur une nouvelle campagne de publicité d'un budget de 1 million de dollars. Mais son travail doit être approuvé par la directrice de la maison cliente : Margaret Marshall une jolie blonde incendiaire. Celle-ci le fait venir sur son bateau personnel pour être seule avec Jean-Pierre, mais un chat qu'il prend pour Samantha perturbe tout. Heureusement la cliente se rend compte que Jean-Pierre est marié, et signe tout de même le contrat car elle est satisfaite de son travail.

Critique :

Cet épisode est un pur délice, et est vraiment dans l'esprit comique de la série tv, comme il doit l'être. Jean-Pierre doit affronter une nouvelle cliente affriolante : Margaret Marshall, incarnée par Martha Hyer (« L'Homme à la Rolls », « Les Détraqués », « Opération Vol »), et qui veut séduire Jean-Pierre en échange de sa signature pour le contrat de publicité avec sa maison. Mais Jean-Pierre croit que Samantha l'espionne sous la forme d'un chat et perturbe tout.

Les séquences de Jean-Pierre avec le chat sont tout simplement mémorables, et l'instant fort de l'épisode est sans aucun doute, lorsque Jean-Pierre monte sur le pont et voit le Pélican. Il pense alors que Samantha s'est retransformée et commence à lui parler.

batmanan 1 18 3

L'attitude du Pélican est juste en parfaite adéquation avec le ridicule de la situation, ce qui la rend si cocasse. Il faut voir les attitudes des servants de Margaret lorsque Jean-Pierre a ses échanges avec les deux bestioles. Exceptionnel. Martha Hyer est de mon point pour le moment, la plus jolie des invitées reçues dans la série tv, et nous révèle par la même occasion ses magnifiques jambes.

Finalement à la fin de l'épisode nous apprenons que ce n'était pas Samantha qui était en Pélican mais Endora ! Et de Samantha de lui dire « tu n'as jamais été aussi séduisante Maman ! ». Bref, un épisode qui atteint le haut du panier dans la série au niveau de l'humour, et dont on aimerait qu'elle soit sans arrêt comme ça.

Retour à l'index


19. ENDORA LA CHARMEUSE
(A NICE LITTLE DINNER PARTY)

Résumé :

Les parents de Jean-Pierre viennent dîner chez eux, mais Endora est invitée elle aussi. Frank fait la connaissance d'Endora et croit en tomber amoureux. Le divorce guette les parents de Jean-Pierre. Mais heureusement, avec l'aide de Samantha et Jean-Pierre, ils se retrouvent à une gare où ils s'étaient rencontrés avant leur mariage et se réconcilient.

Angel 2 19 2

Critique :

Endora est une nouvelle fois cause de discorde et cette fois-ci, c'est avec les parents de Jean-Pierre. Une fois de plus, cet épisode ne vous décrochera pas des crises de fous rires, mais est plus axé sur les sentiments.

Cette fois-ci c'est l'amour que porte Frank à sa femme qui est mis en avant. La scène où il parle à Samantha avec nostalgie de sa 1ère rencontre avec sa femme est assez émouvante.

Angel 2 19 3

Et pour une fois, Endora n'est pas trop désagréable avec Jean-Pierre. La scène la plus drôle étant celle dans le train avec la mère de Jean-Pierre et le contrôleur, mais comme je l'ai dit plus haut, elle ne vous décrochera pas la mâchoire. Peu d'effets, juste le fait que Jean-Pierre se retrouve sur le divan une fois de plus. Un épisode classique de la série dirons-nous.

Retour à l'index


20. L'ASSISTANT
(YOUR WITCH IS SHOWING)

Résumé :

Samantha ne peut aller au mariage de son cousin Mario en Égypte, car Jean-Pierre a trop de travaille, ce qui énerve Endora qui menace Jean-Pierre de représailles. Au même moment, Jean-Pierre se voit affubler d'un nouvel assistant sur les recommandations d'Alfred Tate : Gédéon Witsett. Dès lors tout va mal au travail de Jean-Pierre et il soupçonne Endora d'avoir mis le nouvel assistant en place et qui serait un sorcier. Mais très vite Samantha grâce à la magie découvre qu'il n'est qu'un simple opportuniste, et Jean-Pierre reprend le dessus.

Critique :

Un épisode qui repart dans la bonne humeur, mais qui n'est pas parmi les plus drôles de la série. Néanmoins, il décroche quelques bons rires bienvenus et cela grâce au nouvel assistant de Jean-Pierre : Gédéon interprété par Jonathan Daly (« New-York Cour de Justice », « CPO Sharkey », « Un Candidat au Poil ») et qui a la tête du parfait jeune loup.

Ce dernier ne ménagera pas ses efforts pour faire tomber Jean-Pierre et prendre sa place auprès d'Alfred. La scène avec le client M. Woolfe lorsque Jean-Pierre fait sa présentation et que le client parle du costume de Gédéon est juste exquise.

Vient ensuite une série de catastrophes qui nous décrochent quelques rires, dont le fameux incendie de la maison miniature et le fait que Jean-Pierre ne trouve rien d'autre que d'arroser Gédéon avec un petit pulvérisateur d'eau que lui a donné Endora en lui faisant croire à un cocktail magique.

Le plus drôle étant le final lorsque Samantha lance le sort de la vérité sur Gédéon. Celui-ci change alors de personnalité et montre son vrai visage pour notre plus grand plaisir. À noter que Endora lit un nouveau magazine dans cet épisode : « New Feature ». Un bon épisode qui repart dans l'humour, thème prioritaire de la série.

Retour à l'index


21. LING LING
(LING LING)

Résumé :

Jean-Pierre recherche un modèle pour une nouvelle campagne publicitaire mais n'arrive pas à la trouver alors que ça devient très urgent. Samantha pour aider Jean-Pierre transforme alors une chatte en top modèle. Mais Wally le photographe de l'agence de Jean-Pierre et par ailleurs son ami, tombe amoureux de Ling Ling la chatte. Mais Samantha fait en sorte qu'il voit la vraie nature de Ling Ling et elle la retransforme en chat.

Critique :

C'est un épisode qui remonte la série dans le haut du panier en ce qui concerne le rire ! Les effets comiques sont peu nombreux mais tellement puissants. Ainsi Samantha pour aider son mari, transforme un chat en top model : Ling Ling interprétée par Greta Chi (« L'Homme à la Rolls », « Police Story », « Une Fille nommée Fathom »).

Les meilleurs moments étant lorsque dans la cuisine pendant la soirée avec leurs invités, Samantha apprend à Jean-Pierre que Ling Ling est un chat ! Sa réaction ne se fait pas attendre, de même ensuite lorsque Ling Ling défie Samantha en lui disant qu'elle va se gaver de canapés à la sardine, de crème et de petits fours.

Le plus drôle étant les répliques des protagonistes, tout d'abord Ling  Ling qui est en décalage, puis celles de Jean-Pierre. Ainsi, après sa discussion avec son ami Wally, incarné par Jeremy Slate (« Des Agents Très Spéciaux », « Le Virginien », « Le Magicien »), il dit à Samantha : « Il ne croira pas que Ling Ling est un chat, mais il pense que je suis une belle vache ! ». Il y a de même à côté de cela, un fil rouge avec Charlotte Kravitz qui a maille à partir avec la chatte à cause de sa perruche. Excellent épisode, idéal pour remonter le moral.

Retour à l'index


22. JEUNESSE ÉTERNELLE
(EYE OF THE BEHOLDER)

Résumé :

Endora joue un sale tour à Jean-Pierre pour tenter de récupérer Samantha : dans un magasin d'antiquités, elle met sous le nez de Jean-Pierre un portrait de Samantha avec la date de 1682 dessus à Salem. Jean-Pierre réalise alors qu'il va vieillir pendant que Samantha restera, elle, jeune. Mais il l'aime et surmonte sa baisse de moral.

Critique :

C'est le premier épisode qui met en cause l'âge de Samantha et cela deviendra un gag récurrent dans la série dans d'autres épisodes, où Jean-Pierre s'interrogera sur l'âge de sa femme. Endora veut jouer un sale tour à Jean-Pierre et lui met un portrait ressemblant à Samantha daté de 1682. Jean-Pierre tombe en dépression en se rendant compte qu'il va vieillir et Samantha non.

On apprend dans cet épisode la date d'anniversaire de Samantha : le 06/06 (6 Juin), l'année étant, elle, indéterminée. À noter également une petite apparition d'une petite fille nommée Kimmie, celle-ci est interprétée par Cindy Eilbacher (« Vegas », « Rick Hunter », « Wonder Woman ») qui est d'une famille très connue, et sa sœur aussi actrice est également célèbre puisqu'il s'agit de Lisa Eilbacher qui jouait par exemple la fille de Charles Bronson dans le film « Le Justicier de Minuit » ou que l'on a pu voir dans diverses séries comme « L'Âge de Cristal », « Simon & Simon », « La 5e Dimension », etc.

Kimmie étant encore là pour plomber le moral de Jean-Pierre avec le coup de la brouette fomenté par Endora. Mais il est à noter que Kimmie jouait le rôle d'une des enfants de Jean-Pierre dans sa vision de l'épisode intitulé « Un Bébé pour Bientôt ». La partie drôle de l'épisode étant les mimiques de Jean-Pierre pendant ses discussions avec Samantha.

On retrouve également la recette de l'épisode pilote et qui seront des éléments habituels de la série : Jean-Pierre qui se confie à son ami du bar qui ne l'écoute pas, puis à son psychologue, puis à son barman au club. La fin de l'épisode joue sur les sentiments entre Jean-Pierre et Samantha et est assez émouvante : Jean-Pierre aime Samantha et affrontera les problèmes avec elle quoiqu'il arrive lorsqu'ils se présenteront. Un bon épisode dans la continuité de la série. Et qui nous montre un décor autre que l'alternance entre la maison ou le bureau de Jean-Pierre grâce au parc.

Retour à l'index


23. FEU ROUGE, FEU VERT
(RED LIGHT, GREEN LIGHT)
 

batmanan 1 23 1

Résumé :

Samantha doit traverser un carrefour dangereux comme les autres habitants du quartier. Avec un ami de Jean-Pierre qui est avocat, il décide de demander l'installation d'un feu de signalisation au maire pour réguler la circulation. Jean-Pierre confectionne une affiche et le maire vient à la réunion mais refuse d'installer le feu. Samantha avec l'aide d’Endora utilise ses pouvoirs pour le convaincre et obtiennent gain de cause.

batmanan 1 23 2

Critique :

Un épisode assez faible de la série, il ne décroche pas beaucoup de rires, et le côté émotion n'est pas non plus présent. Les seuls gags se résumant à Endora qui fait venir des feux tricolores dans le salon de Samantha sous les yeux ébahi de Charlotte Kravitz qui n'arrive pas à convaincre Albert qu'elle a bien vu cela. Et deux ou trois autres qui ne sont pas très originaux.

batmanan 1 23 3

Nous ferons la connaissance de deux nouveaux personnages, Dave un ami avocat de Jean-Pierre interprété par Gene Blakely (« L'Espion aux Pattes de velours », « Les Rues de San Francisco », « All in the Family ») qui d'habitude fait l'ami de Jean-Pierre au bar et qui ne l'écoute jamais avec ses problèmes. L'autre étant le maire de la ville incarné par Dan Tobin (« Les Mystère de L'Ouest », « L'Homme à la Rolls », « Batman ») et qui ne se préoccupe que de sa petite personne. Peut mieux faire dans le cadre de cette série. 

Retour à l'index


24. LAQUELLE EST LAQUELLE ?
(WHICH WITCH IS WHICH)

batmanan 1 24 1

Résumé :

Samantha part à la chasse dans les magasins, ce sont les soldes. Et emmène Endora avec elle. Mais Samantha ayant plusieurs choses à faire, elle n'a pas le temps de tout s'occuper et risque de rater des bonnes affaires. Endora prend alors l'apparence de sa fille pour l'aider. Sur son chemin Endora tombe sur Bob Frazer un ami de Jean-Pierre. Elle sort avec lui. Bob avoue alors à Jean-Pierre qu'il est amoureux de sa femme, mais heureusement Endora se fait passer pour la sœur jumelle de Samantha et tout rentre dans l'ordre.

batmanan 1 24 2

Critique :

Un épisode qui remonte le niveau humoristique de la série, les situations cocasses grâce au double de Samantha étant un bon levier pour ceci. Alors qu'elle prend l'apparence de sa fille, Endora rencontre un vieil ami de Jean-Pierre : Bob Fazer, joué par Ron Randell (« Les Mystère de L'Ouest », « Rawhide », « Mission Impossible »).

Il faut constater d'ailleurs un petit détail amusant de l'épisode, Endora sous l'apparence de Samantha va pour essayer et faire ajuster une nouvelle robe. Or, c'est une robe qu'elle a déjà portée dans différents épisodes auparavant ! Le meilleur moment étant lorsque Endora doit retrouver une dernière fois Bob pour lui dire qu'ils doivent arrêter de sortir ensemble, et qu'elle aime son mari.

batmanan 1 24 3

Bob lui demande alors de prononcer devant lui qu'elle aime Jean-Pierre Steven : la pensée d'Endora et les grimaces faites à ce moment-là en Samantha est tout simplement irrésistible. Ce sera pratiquement le seul effet de l'épisode. Vous aurez également pendant tout l'épisode le fil rouge avec Charlotte Kravitz qui a vu Samantha avec Bob dans le magasin et au restaurant et qui une fois de plus se mêle des affaires des Stevens avec une conclusion encore incompréhensible pour Charlotte.

Cet épisode marque en fait les prémices des péripéties que Samantha aura, lorsque sa cousine Serena fera son apparition dans la série tv, Serena prenant souvent l'apparence de Samantha, ce genre de quiproquo sera récurrent.

Retour à l'index


25. LA BELLE VOISINE
(PLEASURE O'RILEY)

batmanan 1 25 1

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre ont une nouvelle et très charmante voisine : Plaisir Aude Whitney. Celle-ci leur amène bien des ennuis notamment à cause de son ex-petit ami, le footballeur américain : Thor Locomotive Swenson. Heureusement, M. Kravitz sera quitte pour un bon uppercut et tout finira par rentrer dans l'ordre. 

batmanan 1 25 2

Critique :

Un bon épisode, qui certes n'est pas drôle pendant toute la durée de celui-ci, mais contient quelques bons passages qui sont très amusants. Jean-Pierre et Samantha voient débarquer une nouvelle voisine : Plaisir Aude Whitney incarnée par Kipp Hamilton (« Les Mystères de L'Ouest », « La Guerre des Monstres », « Cher Oncle Bill »).

C'est une empoisonneuse de première et en laquelle Samantha voit une rivale. Malheureusement, pour apporter un surplus à ses problèmes elle est aimée par un joueur de football américain : Thor Locomotive Swenson incarné par Ken Scott (« Batman » la série des années 60, « Le Voyage Fantastique », « Max La Menace »), une brute sans cervelle.

batmanan 1 25 3

Le meilleur moment étant sans conteste l'arrivée de cet athlète prêt à tout pour récupérer Plaisir. Et bien sûr le crochet reçu par Albert Kravitz. De même la conversation de Jean-Pierre au téléphone avec le policier est mémorable. À noter un petit détail amusant : Plaisir vient pendant la nuit appeler au secours chez les Stevens, on voit Samantha et Jean-Pierre lui parler depuis la fenêtre de leur chambre qui se trouve à l'arrière de leur maison, or quand on a un plan sur Plaisir en bas, celle-ci est devant la maison. Bref, on enchaîne encore un bon petit épisode, la série commençant à trouver ses marques petit à petit.

Retour à l'index


26. LA LEÇON DE CONDUITE
(DRIVING IS THE ONLY WAY TO FLY)

batmanan 1 26 1

Résumé :

Samantha doit apprendre à conduire et c'est Jean-Pierre le professeur. Malheureusement, la première leçon de conduite de Samantha donne lieu à une jolie dispute. Jean-Pierre inscrit donc Samantha dans une auto-école. Mais Samantha tombe sur un moniteur qui n'est pas du tout sûr de lui : Harold. Pour couronner le tout Endora lui joue un tour. Mais Samantha bien décidée à aider Harold son moniteur, le remet sur la droite route.

batmanan 1 26 2

Critique :

C'est un épisode un peu particulier et foncièrement drôle, et cela une seule et unique raison : la première apparition de Paul Lynde (« Après lui, le Déluge », « Ne m'envoyez pas de Fleurs », « La blonde défie le FBI ») dans le rôle d'un moniteur d'auto-école et non encore en tant qu'Oncle Arthur, ce qui ne se fera que dans la saison 2 !

Cet épisode a peut-être servi de test aux scénaristes pour voir si le public accrochait à l'acteur. En tous cas, dès l'apparition de celui-ci le fou rire commence à arriver. Non seulement il y a les mimiques de l'acteur, mais également sa façon d'être maniérée, de ce fait, ses gestes et attitudes s'en ressentent, et la bonne humeur arrive avec lui.

batmanan 1 26 3

Il suffit de bien observer la scène lorsque Harold est arrivé devant chez les Stevens et qu'il sort de la voiture pour aller jusqu'à la porte : jouissif. À noter d'ailleurs, qu'il fait déjà des plaisanteries orales là aussi dans cet épisode.

Entre son stress et ses galettes de tranquillisants, il vous décrochera à coup sûr un bon rire. La partie dans la voiture avec Endora étant tout simplement la plus drôle. Bref, Paul Lynde porte l'épisode sur ses épaules et on sent déjà la bonne entende qu'il peut avoir avec Elizabeth Montgomery : et ça se voit à l'écran. Excellent épisode.

Retour à l'index


27. TANTE CLARA, BONNE D'ENFANTS
(THERE'S NO WITCH LIKE AN OLD WITCH)

batmanan 1 27 1

Résumé :

Les Tantes de Samantha partent à Miami, mais ne peuvent emmener Tante Clara dont les pouvoirs déclinent. Bertha demande à Samantha si elle peut la recevoir chez elle le temps de leur absence. Samantha accepte et Clara débarque. Alors qu'elle va chez des amis de Jean-Pierre pour aller au théâtre, elle se retrouve dans le rôle d'une bonne d'enfant pour venir en aide à l'ami de Jean-Pierre. De ce fait son carnet de demandes explose, mais une mère trouve malsain qu'elle raconte aux enfants qu'elle est une sorcière et elle se retrouve devant le juge. Heureusement tout s'arrange pour Clara.

batmanan 1 27 2

Critique :

Un nouvel épisode qui explore plus le côté émotion, que le côté drôlerie. En effet, la question intrinsèque que pose cet épisode est que lorsque l'on est vieux, sommes nous finis ou ne pouvons nous plus faire les choses que nous faisions avant. Clara sert d'exemple avec la déclinaison de ses pouvoirs et le fait qu'elle n'arrive plus à faire ses formules et autres tours.

Néanmoins, elle excelle dans le gardiennage d'enfants, faut-il y voir la métaphore qu'on peut toujours se reconvertir lorsque l'on est âgé dans quelque chose qui nous convient mieux ? La scène dans le bureau du juge est une pépite d'émotion, celui-ci incarné par Gilbert Green (« Perry Mason », « Stalag 13 », « Star-Trek TOS ») porte le visage de la bonté et du juge qui a l'intelligence de se faire une opinion par lui-même.

batmanan 1 27 3

Bref, il incarne l'image de la justice telle qu'on aimerait qu'elle soit appliquée : avec justesse et faisant la part des choses. La méchante mère qui en veut à Clara est incarnée par Karen Norris (« Les Envahisseurs », « Hawaï, Police d'état », « L'Homme de Fer ») qui joue parfaitement la femme revêche et qui en veut en découdre avec Clara. La question du juge demandant à Clara de venir garder son enfant, fermera définitivement la procédure lancée. Bref, vous ne rirez pas beaucoup, mais vous serez émus par Tante Clara. De plus on peut voir à l'écran, qu'Elizabeth Montgomery adore travailler avec l'actrice qui joue sa tante, et rien que pour ça l'épisode tire son épingle du jeu.

Retour à l'index


28. PORTE, OUVRE-TOI !
(OPEN THE DOOR WITCHCRAFT)

batmanan 1 28 1

Résumé :

De retour de courses, Samantha ouvre la porte de leur garage par la magie, ce qui n'échappe pas à Charlotte Kravitz qui envoie son mari leur demander si ils ont une nouvelle porte électrique. Ils sont donc obligés d'installer une porte de garage électrique au grand dam de Jean-Pierre. Mais la porte fonctionne mal et Jean-Pierre accuse Samantha de faire ça pour se racheter de son erreur, une dispute éclate, heureusement tout rentrera dans l'ordre.

batmanan 1 28 2

Critique :

Encore un épisode classique qui n'est pas hyper hilarant. On est dans le train-train habituel pourrait-on dire. Une fois de plus, Samantha est victime de sa sorcellerie et de l'espionnage intensif réalisé par Charlotte Kravitz. Même le gag d'Endora n'est pas réellement drôle.

Une fois encore Jean-Pierre pense que Samantha lui ment pour se racheter de son erreur d'avoir utilisé la magie sur la porte avant qu'ils ne fassent installer le système, et ainsi qu'il puisse se payer ses nouvelles cannes à pêche en se faisant rembourser. Une belle dispute éclate, mais finalement tout rentre dans l'ordre, la porte avait bel et bien un défaut, avec le passage des avions.

batmanan 1 28 3

Disons que cet épisode suit la vie quotidienne de Samantha. À noter, qu'il est quand même dans la continuité du précédent, puisque après avoir pris ses leçons de conduite dans le précédent épisode, désormais, Samantha est au volant de leur voiture et conduit. La fin est amusante, sans plus, avec Charlotte Kravitz qui fait un joli trou dans la porte de leur garage. Bref, il ne se passe vraiment pas grand-chose cette fois-ci.

Retour à l'index


29. ALBERT KADABRA
(ABNER KADABRA)

Résumé :

Samantha se fait encore voir une fois de plus en train d'utiliser la magie par Charlotte Kravitz, pour se sortir du pétrin, Samantha fait croire à Charlotte qu'elle possède des pouvoirs extra-sensoriels. Mais Charlotte prend trop au pied de la lettre les dires de Samantha et commence à faire des choses insensées. Heureusement, une séance de spiritisme particulièrement angoissante ramène tout dans l'ordre.

Critique :

On continue dans les épisodes banals, si ce n'est pour dire ennuyeux. Ce sont des épisodes où il ne se passe pas grand-chose et où l'intrigue n'est pas très drôle comme c'est le cas dans celui-ci. Charlotte prend sur le fait une fois de plus Samantha, et elle pense que cette dernière vient de Venus. Samantha pour se sortir du piège persuade alors Charlotte que c'est elle la source des phénomènes étranges.

Dès lors, Charlotte part en vrille, et se met à faire des choses folles. Et rien ne peut l'arrêter. On assiste donc à des gags qui ne sont pas très amusant comme celui de la clé pour l'arrosoir, ou encore celui de la pluie. Le reste n'étant que des échanges verbales entre Charlotte et son mari, qui ne sont pas du meilleur effet.

Critique :

La séance de spiritisme n'est pas non plus particulièrement hilarante, et l'accoutrement de Charlotte ne décroche pas de rire. Ni le pseudo fantôme avec lequel converse Charlotte en pensant qu'il s'agit de son oncle.

Seul la petite scénette de fin entre Samantha et Jean-Pierre à propos de son éventuel pouvoir suivie du traditionnel baiser remonte légèrement le niveau de l'épisode, mais c'est parce qu'il y a une belle petite émotion. La série a déjà prouvé qu'elle pouvait faire bien mieux en termes de rires, on attend les épisodes qui vont la remettre sur les rails.

Retour à l'index


30. GEORGE, LE SORCIER
(GEORGE THE WARLOCK)

Résumé :

Jean-Pierre et Samantha ont une nouvelle voisine, la sœur de Plaisir, DD O'Riley. Encore plus jolie que sa sœur, avec DD Samantha est repartie pour une nouvelle crise de jalousie. Comme si cela ne suffisait pas, Endora charge George un sorcier amoureux de Samantha de la ramener vers elle. Mais heureusement, George tombe sous le charme de DD O'Riley, et tout s'arrange entre Jean-Pierre et Samantha.

Critique :

Bon épisode sans être exceptionnel. Mais il a le mérite de nous faire rire, de plus il suit la ligne directrice de la série, en effet, cette fois-ci c'est la sœur de Plaisir qui vient emménager chez elle, car Plaisir est en voyage de noces. Ainsi DD dont un D pour « Danger », incarnée par Beverly Adams (« Profiler », « Les Dessous de Palm Beach », « Matt Helm, Agent Très Spécial ») est comme sa sœur une source de tourment pour Samantha vis à vis de Jean-Pierre.

Endora en profite pour envoyer George un sorcier, incarné par Christopher George (« L'Île Fantastique », « La Croisière S'amuse », « Wonder Woman ») qui heureusement tombe sous le charme de DD et renonce à empoisonner Samantha, il aide même Jean-Pierre pour une campagne publicitaire.

Si il n'est pas extraordinairement drôle, c'est en l'étant sur toute la durée et les dialogues qui font mouches que l'épisode tire son épingle du jeu. De plus, Beverly Adams est vraiment très très jolie. Le meilleur moment de l'épisode est sans conteste lorsque George change Jean-Pierre en Pingouin !

À noter tout de même une chose étrange, au cours de l'épisode DD O'Riley et George disent qu'ils sont pratiquement fiancés, or à la fin de l'épisode, nous revoyons George seul dans son harem. De même il est à constater que la version française adopte le nom original de DD et Plaisir : en effet, dans l'épisode avec Plaisir, O'Riley était devenu Whitney, malheureusement ici, le nom figure sur la boîte à lettre et il a donc fallu s'adapter. Bon épisode, mais on est encore loin des meilleurs de la série.

Retour à l'index


31. C'ÉTAIT MA FEMME
(THAT WAS MY WIFE)

Résumé :

Samantha et Jean-Pierre prennent un moment de détente dans un hôtel en ville. Samantha a changé de coiffure et est en brune. Alfred aperçoit par inadvertance Jean-Pierre en compagnie d'une femme brune sans reconnaître Samantha qui est de dos. Il pense que Jean-Pierre a une maîtresse et le dit à sa femme Louise. Celle-ci fait la morale à Jean-Pierre dans l'hôtel, et Alfred tombe sur eux. Il pense que Jean-Pierre a une liaison avec Louise, heureusement Samantha arrangera la situation.

Critique :

Excellent épisode qui remonte le niveau de la série tv. On a le privilège en plus de voir Samantha avec des coupes de cheveux différentes et surtout en brune. Et on a surtout le plaisir de revoir Louise Tate en la charmante personne de Irene Vernon et que l'on ne voit que trop peu souvent à mon goût. Plus elle apparaît dans les épisodes, et plus je trouve cette actrice réellement jolie. Et le terme est bien pesé, elle a une beauté naturelle qui transperce à l'écran.

Malheureusement, tout est fait dans la série pour visiblement atténuer ce charme naturel, peut-être pour éviter de faire un peu d'ombre à Elizabeth Montgomery. Mais entre les toilettes vieillottes et sa coupe de cheveux qui ne l'avantage pas, la pauvre Irene n'est vraiment pas mise en avant. Sa beauté est donc d'autant plus redoutable qu'on l'aperçoit tout de même à travers toutes ces 'entraves'.

Ce qui vous fera le plus rire dans cet épisode ne sont pas les gags visuels, si il y a un fil rouge avec Charlotte Kravitz et ses perruques invraisemblables, je ne suis pas sûr que ce soit la meilleure ficelle pour l'humour. Certes on peut rire sur le physique des personnes, mais je le trouve dans le cas présent pour cet épisode assez déplacé en fait, et n'apportant pas grand-chose. Le physique de Alice Pearce faisant déjà un sacré travail. Non, ce seront surtout les dialogues et les discussions qui sont hilarantes à souhait, le scénariste jouant sur l'ambiguïté des situations des personnes concernées par l'histoire de la tromperie : ainsi, la discussion entre un Alfred dépité qui pense que Louise le trompe avec son meilleur ami et sa femme Louise qui pense qu'il a découvert qu'elle a tout raconté à Jean-Pierre pour la femme brune est un pur moment de délice, bien plus que la scène où Alfred met un coup de poing à Jean-Pierre.

Détail qui montre que la série suit une évolution en gardant ce qui a été fait dans les épisodes précédents, ici, il y a une scène où Samantha doit revenir chez eux pour ramener un livre à Jean-Pierre à l'hôtel, Samantha apparaît par le mur où elle accrochait les tableaux dans un épisode précédent. Il est agréable de constater que les tableaux figurent sur le mur, accrochés en bonne place ! C'est certes insignifiant, mais ça fait toujours plaisir de voir ce genre de petits détails soignés. Enfin, Alfred lit la revue de charme « Gals Gals ». Très bon épisode donc, ne serait-ce que par la drôlerie verbale et le plaisir non dissimulé de revoir Irene Vernon.

Retour à l'index


32. SÉPARATION ILLÉGALE
(ILLEGAL SEPARATION)

batmanan 1 23 1

Résumé :

Les Kravitz se sont disputés, et Albert emménage chez Jean-Pierre et Samantha. Mais, sans gêne, le voisin devient vite impossible. Samantha n'a plus alors d'autre choix que d'utiliser ses pouvoirs pour réconcilier le couple avant qu'il ne divorce.

batmanan 1 23 2

Critique :

Encore un bon épisode sans plus, la série ne donne pas encore son plein potentiel comique, mais il n'est pas mauvais et décrochera comme d'autres quelques rires tout de même. Une fois encore l'histoire passe au-dessus de l'utilisation de la magie par Samantha, et cette dernière à part un ou deux effets convenus (comme celui de ranger les affaires de Jean-Pierre dans sa valise) ne l'utilisera pas plus que ça. À noter tout de même un nouvel effet lorsque Samantha utilise ses pouvoirs pour que Charlotte et Albert rêvent l'un de l'autre : des étincelles surgissent du bout de ses mains.

batmanan 1 23 3

Le passage le plus amusant est sans conteste lorsque Jean-Pierre rentre du bureau le lendemain de l'arrivée d’Albert chez eux, et que Samantha lui apprend qu'il prépare des choux de Bruxelles avec des anchois (c'est la même chose en version originale).

L'autre étant lorsqu'un vendeur se présente chez Charlotte juste après que Albert soit venu récupérer le journal devant sa porte et que Charlotte demande au vendeur de l'embrasser pour rendre jaloux son mari. On voit en plus, ici, tout le côté sans gêne d’Albert Kravitz qui profite allégrement de la gentillesse des Stevens et de Samantha. Bon épisode, mais la série nous a montré qu'elle peut faire mieux.

Retour à l'index


33. UN NOUVEAU VISAGE
(A CHANGE OF FACE)

batmanan 1 24 1

Résumé :

Endora et Samantha s'amusent à changer les traits du visage de Jean-Pierre alors qu'il dort, celui-ci se réveille et voit sa nouvelle tête. Il devient alors complexé. Samantha décide alors de prendre l'apparence d'une jolie italienne pour remonter le moral de Jean-Pierre.

batmanan 1 24 2

Critique :

On continue dans la lignée des précédents épisodes : celui-ci est drôle, mais sans plus, il ne provoque encore que quelques rires. Jean-Pierre est complexé après avoir vu son visage changé par Endora et Samantha. Samantha prend alors l'apparence de la jolie Michelle, incarnée par Marilyn Hanold (« F comme Flint », « Batman » la série des années 60, « Brigade Criminelle »), pour remonter le moral de Jean-Pierre.

Marilyn Hanold, jolie brunette, fut la playmate de la revue « Palyboy » du mois de Juin 1959. Mais Jean-Pierre découvre la supercherie et prend alors sa secrétaire remplaçante à nouveau pour Samantha, ce qui lui cause un petit souci. Barbara Lucas, jouée par Elisa Ingram (« Les Mystères de L'Ouest », « L'Homme à la Rolls », « Mannix »), qui n'est pas Samantha est alors outrée par son comportement.

batmanan 1 24 3

L'excuse qu'il la prend pour sa femme étant un passage assez drôle. L'épisode revient à la bonne vieille recette du pilote et a un schéma classique de la série : ainsi après son complexe, Jean-Pierre voit tour à tour son ami au bar qui ne l'écoute pas, son médecin qui lui prescrit d'aller voir un psychiatre et enfin le barman qui ne lui donne pas plus de réponse.

Le petit passage assez drôle étant tout de même assuré par Alfred lorsque celui-ci parle à Jean-Pierre dans son bureau tandis que ce dernier lorgne sur le miroir. Endora fait quelques apparitions mais sans vraiment être facétieuse cette fois-ci. Je le répète, épisode classique qui aborde le thème de la confiance en soi.

Retour à l'index


34. UNE HISTOIRE DE POLITIQUE
(REMEMBER THE MAIN)
 

batmanan 1 25 1

Résumé :

Samantha se lance dans la politique et soutient le candidat Ed Wright contre John Cavanaugh qui est soupçonné de trafiques en tous genres. Jean-Pierre se laisse prendre au jeu et devient l'agent de Ed Wright. Malheureusement Cavanaugh réussi à démonter toutes les accusations contre lui en publique. Samantha décide de mener l'enquête et Endora fait en sorte qu'on ouvre à nouveau une enquête sur les activités de Cavanaugh.

batmanan 1 25 2

Critique :

Samantha devient une suffragette et soutient le candidat Ed Wright, incarné par Edward Mallory (« Dallas », « Automan », « Des jours et des Vies »), l'honnête candidat à la mairie contre l'odieux John Cavanaugh, joué par Byron Morrow (« Kojak », « Dossiers Brûlants », « Matt Houston »), maire actuel et magouilleur. Pas spécialement drôle, cet épisode comme un ou deux autres montre la vie de tous les jours de Jean-Pierre et Samantha.

batmanan 1 25 3

Endora ne faisant même pas de tours pendables ici, mais aidant Samantha qu'elle désespère de se voir prendre au jeu de la politique. On a le droit ici à une série de gags déjà exploités et pas foncièrement drôles. Même la fin n'est pas vraiment hilarante : à noter qu'on entend la voix de Cavanaugh dans la main de Jean-Pierre et nous voyons la grimace de celui-ci, mais je pense qu'il aurait été plus percutant de voir Cavanaugh en tout petit dans la main de Jean-Pierre. D'autant qu'il s'agit d'un trucage que la série savait réaliser. Bref, il ne laissera pas un souvenir mémorable.

Retour à l'index


35. LE RESTAURANT DE MARIO
(EAT AT MARIO'S)
 

batmanan 1 26 1

Résumé :

Samantha est bien décidée à aider un petit restaurant Italien tenu par Mario et qui va bientôt faire faillite pour absence de clients. Elle passe alors une publicité dans un journal mais cela cause des ennuis à Jean-Pierre qui a pour client le plus gros fabriquant de pizzas du pays. Endora rajoute de sa science. Heureusement grâce aux efforts conjugués de Samantha et Endora tout finira par rentrer dans l'ordre.

batmanan 1 26 2

Critique :

Samantha veut absolument aider un petit restaurant Italien qui est sur le point de faire faillite, elle a pitié de Mario, joué par Vito Scotti (« La 4e Dimension », « La Famille Adams »,  « Columbo »), qui part en guerre contre la Pizza qu'il juge indigne d'un vrai restaurant Italien. Petit détail amusant, Vito Scotti a joué dans deux épisodes de « La 4e Dimension » et dont l'un était réalisé par William Asher, également réalisateur de « Ma Sorcière Bien Aimée », ce qui prouve que déjà à l'époque lorsque vous étiez repéré par un réalisateur, vos chances de tourner étaient meilleures.

batmanan 1 26 3

Cet épisode est dans la droite lignée des précédents, il n'y a pas un ou deux moments forts qui sont drôles, mais distille les gags sur tout l'épisode pour le rendre amusant pendant toute sa durée. Le moment le plus intense étant tout de même lorsque le client de Jean-Pierre, Baldwin joué par Alan Hewitt (« Mon Martien Favori », « Daktari », « Perdus dans l'Espace »), se retrouve dans la rue et que Samantha et Endora mettent en marche leur plan marketing avec le chien parlant.

Retour à l'index


36. COUSIN EDGAR 
(COUSIN EDGAR)

batmanan 1 27 1

Résumé :

Samantha reçoit la visite de son cousin Edgar, un Elfe qui la surprotégeait lorsqu'elle était petite. Dès lors qu'il est apparu, toutes sortes de malheurs arrivent à Jean-Pierre, alors que celui-ci doit conclure une grosse affaire. Samantha découvre que c'est Edgar le responsable, car il n'approuve pas le mariage de celle-ci. Heureusement Samantha lui explique la situation et Edgar sauve la campagne publicitaire de Jean-Pierre.

batmanan 1 27 2

Critique :

On conclut la série sur un magnifique épisode et qui pressentait ce qu'allait être la série au cours de ses 8 saisons : du grand n'importe quoi ! Mais pour notre plus grand bonheur et notre rire. Cette fois-ci le paquet est mis sur les gags visuels et ça marche ! Certes, ce sont des blagues potaches qui sont utilisées par le cousin Edgar, joué par Arte Johnson (« Jeannie de Mes Rêves », « Shérif, Fais-Moi Peur », « Supercopter »), mais ça fonctionne à merveille et décroche fatalement le fou rire.

Le moment fort de l'épisode étant la séance avec le client où Jean-Pierre et son concurrent Fred Froug, incarné par Roy Stuart (« Hôpital Central », « Docteur Marcus Welby », « Les Deux Font la Paire »), doivent présenter leurs projet à leur client M. Shelley, joué par Charles Irving (« Perry Mason » des années 60, « Peyton Place », « Max La Menace »), et que ceci tourne au carnage. Entre ses lacets qui se lient entre eux, la chaise que retire trop loin Jean-Pierre et que le client tombe au sol, on n'arrive pas à retenir son rire, l'acteur dans le rôle de M. Shelley ayant cette bouille sympathique pour lequel on a pitié de lui.

batmanan 1 27 3

La scène avec Alfred dans le bureau de Jean-Pierre étant elle aussi très très drôle. À cela s'ajoute les dialogues en parfaite adéquation avec les situations : par exemple, lors du second entretien avec M. Shelley, lorsque cette fois-ci, c'est Fred Froug qui tombe, M. Shelley lance alors d'un ton désabusé : « ça ne va pas recommencer comme hier ! » ou un peu plus tard, « va t-on pouvoir travailler correctement aujourd'hui ? ».

La scène se terminant par Fred sortant de la pièce et se conclut par un bruit de chute qui fini de nous envoyer dans une nouvelle crise de rire ! Et il y a surtout les mimiques de Dick York qui couronnent tout ceci. Heureusement après que Samantha ai raisonné le cousin Edgar, il reviendra à de meilleurs sentiments. Mais pour notre plus grande joie, cela ne se fera pas sans difficultés. Un grand épisode, qui amène la série dans ce qu'elle peut faire de mieux, pour notre plus grand plaisir !

Retour à l'index