saison  saison

Les rues de San Francisco (1972-1977)

Présentation

 


A PARTAGER! LES GÉNÉRIQUES CULTES DE SÉRIES TV - Les Rues de San Francisco (Saison 1)Fan des Rues de San Francisco? Retrouvez notre dossier complet sur la série par Denis Chauvet sur Le Monde des Avengers:http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-1970/les-rues-de-san-franciscoRejoignez la discussion sur Les Rues de San Francisco sur notre forum: http://avengers.easyforumpro.com/t1253-serie-les-rues-de-san-francisco-the-streets-of-san-francisco

Posted by Le Monde des Avengers on Sunday, October 25, 2015

Série policière américaine produite par Quinn Martin (en association avec Warner Bros. Television pour la première saison), tournée de 1972 à 1977 et comprenant 5 saisons (un téléfilm pilote et 120 épisodes). Elle fut diffusée sur ABC du 16 septembre 1972 au 9 juin 1977.

La série fit son apparition en France le samedi 12 octobre 1974 sur la deuxième chaîne de l’ORTF à 21h35. Elle fut rediffusée durant l’été 1987 à une heure très matinale sur Antenne 2, puis TF1, quelques temps plus tard, diffusa l’intégral en fin d’après-midi, faisant doubler tous les épisodes restés inédits, dont la dernière saison avec Richard Hatch.

Cette série, tournée exclusivement dans les rues de San Francisco, aborde tous les sujets de société et met en scène deux policiers diamétralement opposés : Mike Stone, policier veuf expérimenté aux méthodes anciennes, et Steve Keller, jeune détective fraîchement sorti de l’école de police. En parfaite osmose, ils enquêtent sur des affaires criminelles plus ou moins violentes en quatre actes et ils doivent faire face à des tueurs psychopathes, des marginaux, des déséquilibrés marqués par le traumatisme du Vietnam, mais aussi des gens ordinaires qui illustrent la société de la métropole.

Parfois purement policière, parfois dramatique, la série est basée sur le roman Poor, Poor Ophelia de Carolyn Weston, mais les producteurs ont déplacé l’action de Santa Monica à San Francisco.

Le lieutenant Mike Stone a vingt-trois ans de service ; il connaît toutes les ficelles du métier et la ville de Frisco comme sa poche. Il a une fille (interprétée par Darleen Carr dans douze épisodes) et il est vêtu comme les policiers des années 50, chapeau vissé sur la tête. L’inspecteur Steve Keller est détective assistant (au début) et il apprend le métier sur le terrain. Il est élégant, charmant et adore titiller Stone, son supérieur, qui le lui rend bien.

Les deux policiers ont des relations d’amitié et de complicité malgré la différence d’âge. Mike Stone appelle souvent son partenaire : ‘Buddy boy’. Il y a des petits passages à l’humour caustique, principalement lors des conclusions d’épisodes, les fameux épilogues. A part la fille de Stone, d’autres personnages font des apparitions dans plusieurs aventures. On peut citer le capitaine Rudy Olsen (Robert F Simon), l’avocat O’Brien (John Kerr), le laborantin Charley (Hari Rhodes), le psychologue Lenny Murchison (Fred Sadoff) et les inspecteurs Tanner (Reuben Collins) et Lessing (Lee Harris).

Karl Malden avait 60 ans lorsqu’il interpréta Mike Stone et il mit son expérience d’acteur à contribution ; malgré son âge, il participa à de nombreuses séquences d’action. Son professionnalisme transpire dans chaque scène, même dans les épisodes ‘moyens’.  Michael Douglas, fils de Kirk ami de Karl Malden, débutait dans le métier et la série servit de tremplin pour sa carrière de star qu’il accomplit par la suite. La complicité et l’amitié entre les deux acteurs, qui perdura jusqu’au décès de Karl Malden en 2009, furent un gage du succès de la série.

Les rues de San Francisco est une série policière mais également, et peut-être avant tout, sociale. San Francisco, ensoleillé, a la réputation d’être l’une des villes les plus libérées et tolérantes des Etats-Unis. Une ville qui n’avait pas utilisé jusqu’alors à plein ses richesses touristiques, à quelques exceptions près. Même Alcatraz, abandonné à l’époque, fut le théâtre de somptueux épisodes. La série eut ainsi du succès grâce à un tournage qui mettait San Francisco en valeur dans chaque épisode, comme un dépliant d’une agence de voyage. Karl Malden disait ainsi que la ville était la troisième star de la série. Dans cette mégapole, le lieutenant Stone et l’inspecteur Keller croisent toute sorte d’individus et font face aux problèmes de la société américaine des années 70. De belles images sur une réalité quotidienne pas toujours rose.

La musique jazzy de Pat Williams contribua également à la notoriété du show. Au terme de la quatrième saison, Michael Douglas quitta la série pour produire Vol au-dessous d’un nid de coucous. Il participa néanmoins à un épisode double, qui servit de transition, au début de la cinquième saison. Il fut remplacé par Richard Hatch (l’inspecteur Dan Robbins) mais le succès s’effilocha et le tournage s’arrêta en 1977. Le départ de Douglas et la concurrence de Barnaby Jones sur CBS firent plonger la série lors de cette ultime saison. La programmation fut même suspendue et les six derniers épisodes diffusés après un hiatus de plusieurs semaines au printemps 77.

Cette série est une production Quinn Martin et ce gage de qualité permit d’avoir environ 500 ‘guest stars’ renommés. Quelques noms au hasard qu’on a plaisir de retrouver : Arnold Schwarzenegger, Nick Nolte, Martin Sheen, David Soul, Paul Michael Glaser, Stephanie Powers, Leslie Nielsen, Dean Stockwell, Bill Bixby, Edward Mulhare, Peter Strauss, James Woods, Tom Selleck, John Saxon et beaucoup d'autres… Certains réalisateurs sont devenus des célébrités du cinéma américain : John Badham (Tonnerre de feu, Wargames, Drop Zone etc...) et Richard Donner (L’arme fatale )...

Presque toutes les voitures sont de la marque Ford car Ford Marketing Corporation fournit les véhicules pour la série en échange de promotion commerciale. Les rues de San Francisco fut quatre fois nominés aux Emmy en 1976 - Meilleure Série Dramatique, Meilleur Acteur (Karl Malden), Meilleur Second Rôle (Michael Douglas) et Meilleur Performance (Bill Bixby pour l’épisode Police Buff) - mais la série était plus populaire avec le public qu’auprès des critiques et elle n’eut que quatre récompenses, plus confidentielles, pour vingt-quatre nominations. Ainsi, le scénariste James Sweeney remporta un Edgar Allan Poe Award pour l’épisode Requiem for Murder.

En 1992, le téléfilm Back to the Streets of San Francisco vit le retour de Karl Malden en Mike Stone, toujours fringant à presque 80 ans ; Michael Douglas, devenu entre-temps une star internationale, était absent. Mike Stone, promu capitaine, doit résoudre un meurtre sauvage lorsque survient la disparition de Steve Keller, son ancien coéquipier. Contrairement à de nombreux téléfilms réunions, l’intrigue est intéressante même si Karl Malden n’est accompagné que de Darleen Carr ; Jeannie Stone étant le seul autre personnage de la série à revenir dans le téléfilm.

‘Inspectors eight one responding.’