saison 1 saison 3

Les Incorruptibles (1959-1963)

Saison 1


PILOTE : LES INCORRUPTIBLES DÉFIENT AL CAPONE
(THE SCARFACE MOB)

1929. Eliot Ness compose une petite équipe de flics incorruptibles afin de lutter énergiquement contre Capone et ses distilleries d'alcool. Après quelques assassinats, Al Capone sera finalement condamné pour fraudes fiscales à onze années d'emprisonnement.

L'atmosphère de la prohibition est parfaitement rendue dans ce pilote. La première partie a quelques passages longuets – la tentative de corruption, la présence de la fiancée de Ness et surtout l'installation des écoutes téléphoniques – mais l'intrigue se précipite dans la seconde partie avec le retour de Capone aux affaires après dix mois de prison. Comme beaucoup de pilotes, le film a quelques détails 'dérangeants' qui ne collent pas avec la série. Paul Picerni et Nicholas Georgiade, frappé par Ness, sont des gangsters dans le pilote mais seront des Incorruptibles dans la série (Georgiade dès le premier épisode et Picerni à la seconde saison). Ness embrasse sa fiancée qui devient sa femme (absente dans la série) et il verse une larme à l'assassinat d'un de ses adjoints. La musique est également différente et le thème principal est beaucoup moins accrocheur. En mettant de côté ces détails (voir aussi infos supp), le pilote est réussi en partie grâce à Neville Brand, un excellent Capone. Une des meilleures scènes est le passage du cortège funéraire de l'Incorruptible Joe Fuselli, très bien interprété par Keenan Wynn, sous les fenêtres de Capone.

o Cet épisode fut diffusé pour la première fois en deux parties aux USA les 20 et 27 avril 1959. Il sortira en salle en 1961 sous le titre The Scarface Mob. La diffusion sur CBS recueille un succès d'audience important. Desi Arnaz, le producteur, est alors contacté par ABC, une chaîne concurrente de CBS, pour créer une série régulière. Ce pilote n'a jamais été diffusé en France et il n'est disponible qu'en VOST, à l'instar des pilotes des séries Kojak et Les rues de San Francisco.

o Abel Fernandez, dans le rôle de Youngfellow, est le seul incorruptible retenu pour la série. Les personnages Martin Flaherty, Jack Rossman et Lamar Kane seront interprétés par d'autres acteurs que ceux du pilote.

o Capone (Neville Brand), Bruce Gordon (Nitti) et certains truands emploient des accents italiens qui disparaîtront lors de la série. Les producteurs ont eu des problèmes avec la communauté italienne.

o Bern Hoffman est Guzik dans le pilote mais il sera remplacé par Nehemiah Persoff dans le premier épisode, Le fauteuil vide. D'autres acteurs réapparaîtront dans le premier épisode de la série qui est une suite au pilote ; Bruce Gordon (Frank Nitti), Frank Wilcox (Beecher Asbury), Barbara Nichols (Brandy La France), Herman Rudin (Tony "Mops" Volpe), Richard Benedict (James "Fur" Sammons) et Wally Cassell (Phil D'Andrea).

o En préambule au pilote, Walter Winchell, le narrateur, présente  la particularité des Incorruptibles. Malgré les introductions d'époque First in the Future de Desi Arnaz, le producteur, et Walter Winchell, le pilote est présenté comme lors de sa sortie au cinéma.

o Eliot Ness est décédé le 16 mai 1957 et il ne vit pas ses aventures, très romancées, à l'écran.

o Joe Mantell sera excellent dans le rôle de Giuseppe Zangara dans l'épisode en deux parties, Tueur sans gages.

Retour à l'index


1.LE FAUTEUIL VIDE
(THE EMPTY CHAIR)



Le barbier Rossi, témoin d'assassinats, se joint aux Incorruptibles. La chasse est ouverte pour succéder à Capone, emprisonné. Nitti et le comptable Jake Guzik, deux personnalités différentes, se disputent le fauteuil vacant. Ness se sert de la veuve d'un informateur (nièce de Guzik) pour finalement mettre la main sur les carnets du comptable qui révèlent les liquidités de Capone.

La suite du pilote où on retrouve certains acteurs. Solide prestation de Nehemiah Persoff et une excellente entrée en matière.

o Barbara Nichols (1929-1976) a été vue dans Des agents très spéciaux et Hawaii, police d'état.

o Bruce Gordon, dans le rôle de Frank Nitti, sera présent dans 25 épisodes.

o Nehemiah Persoff (Guzik) tournera dans cinq autres épisodes de la série. Également vu dans Des agents très spéciaux, Les mystères de l'Ouest, Mission impossible, Les rues de San Francisco

o Lorsque Brandy lui tire dessus, Guzik se tient le côté gauche, puis le droit lorsqu'il s'adresse à Ness.

Retour à l'index


2. MA BARKER ET SES FILS
(MA BARKER AND HER BOYS)

Eliot Ness fait cerner la résidence où la dangereuse pilleuse de banques Ma Barker et ses fils se sont réfugiés. La traque s'achève par une fusillade qui durera six heures. Un flashback expliquera comment Ma Barker s'est détournée de la religion pour mener une vie criminelle avec ses fils. Un stupide envoi d'un gâteau d'anniversaire perdra le gang.

Un excellent épisode, un des meilleurs à mon avis.

o C'est l'actrice Claire Trevor (1910-2000) qui est Ma Barker. Elle débuta en 1932 et elle était surnommée "la reine du film noir". Elle tourna avec les plus grandes stars de l'époque.

o Louise Fletcher joue le rôle de la petite amie d'un des fils Barker.

o C'est le seul épisode de la série où la technique du flashback est utilisée.

Retour à l'index


3. LE MEURTRE DE JAKE LINGLE
(THE JAKE LINGLE KILLING)

Après l'assassinat d'un journaliste véreux, un ancien truand calculateur s'acoquine avec un des deux chefs mafieux soupçonnés, tout en servant d'indic à Ness afin de toucher la récompense. Tiraillé, il privilégie finalement Ness à la mafia.

L'épisode vaut surtout pour l'excellente prestation de Jack Lord quelques années avant le rôle de Mc Garrett. Un épisode à l'intrigue alambiquée et à la fin moralisatrice.

o La voix française d'Eliot Ness/Robert Stack semble avoir été retouchée à certains passages (lorsque les fédéraux quittent l'appartement de Hagen par exemple). Ce n'est pas la voix de Jacques Deschamps.

Retour à l'index


4. L'HISTOIRE DE BUGS MORAN
(THE GEORGE « BUGS » MORAN STORY)

Un mafieux redouté, Bugs Moran, veut prendre le contrôle des syndicats de camionneurs. Pour ce faire, il kidnappe les fils des leaders syndicalistes (pour l'un d'entre eux, la fin sera tragique).

Épisode laborieux avec peu d'action, beaucoup de dialogues et d'ennui. À part deux scènes, Ness est absent et l'enquête est confiée à Flaherty. Comme Robert Stack, vous pouvez zapper cet épisode…

o Une fin 'ouverte' assez surprenante : pas de fusillade ou d'organisation détruite…

o 'Bugs ' Moran fut joué par deux autres acteurs dans la série.

o Cet épisode fut diffusé alors que le Sénat ouvrait une enquête similaire sur les agissements de Hoffa.

Retour à l'index


5. L'AMUSEUR
(AIN'T WE GOT FUN)

'Big' Jim s'approprie, sous la menace, tous les cabarets et boîtes de nuit afin d'écouler son alcool de contrefaçon. Le comique d'une de ces boîtes (interprété par Cameron Mitchell) va se laisser tenter par l'argent de la mafia au grand dam de son meilleur ami, propriétaire dépossédé. Ce dernier va aider Ness à localiser la distillerie clandestine.

Beaucoup de blabla et même un peu de mélo pour cet épisode le plus souvent ennuyeux. Les Incorruptibles sont à peine présents dans la première partie ; la meilleure scène est la descente dans la distillerie.

o Cameron Mitchell (1918-1994) est surtout connu pour son rôle dans la série Chaparral.

Retour à l'index


6. UN GANGSTER DANS LA COURSE
(VINCENT « MAD DOG » COLL)

Vincent Coll, un tueur psychopathe, dit "Médor" ou "Chien fou", voue une haine féroce à son ancien patron, Dutch Schultz, et il veut lui extorquer $100,000. L'enlèvement de son bras droit n'ayant rien rapporté, il décide de manipuler une course de chevaux dans laquelle son rival a parié gros.

L'assassinat de Lefty, l'associé de Dutch, est le moment fort de cet épisode mouvementé. Un enfant est menacé d'une arme et cela a dû suffire, à l'époque, pour cataloguer la série.

o Un manque d'inspiration flagrant pour le titre français.

o Très fréquent à l'époque : un film défile derrière les occupants de la voiture. Même procédé au champ de courses : les Incorruptibles sont en incrustation devant le champ.

o Cet épisode de début de saison n'a pas tous les thèmes musicaux habituels.

o Lawrence Dobkin a interprété deux autres fois le rôle de Dutch Schultz dans la série.

Retour à l'index


7. PAS DE CADAVRE AU MEXIQUE
(MEXICAN STAKE-OUT)

Un témoin clé à un procès a disparu. Le truand impliqué tente de discréditer les Incorruptibles et il tend un piège à Ness qui doit se rendre au Mexique récupérer le témoin. Un tueur nerveux (excellent Martin Landau) l'attend aussi.

Un épisode surprenant vu que deux tiers sont censés se passer au Mexique. Je n'avais pas souvenir que Ness devait quitter Chicago aussi longtemps. Un épisode particulier qui sort de l'ordinaire ; Eliot Ness dans le train mexicain avec un poulet (sans jeu de mot) sous le nez est une image cocasse. Martin Landau vaut aussi le coup d'œil. Divertissant et singulier épisode.

o La femme de Ness est évoquée.

o C'est le seul épisode où l'histoire centrale est basée hors des États-Unis. C'est également le seul épisode où personne ne se fait tuer !

o Martin Landau jouera dans un autre épisode de la série (saison 3).

o Vince Edwards fut le héros de la série Ben Casey.

Retour à l'index


8. LE ROI DE L'ARTICHAUT
(THE ARTICHOKE KING)

À New-York, Ciro Terranova est à la tête du racket des fruits et légumes (et en particulier des artichauts). Il fait liquider un comparse gênant par un tueur prévoyant, ce qui causera sa perte.

Un excellent épisode où le mafieux est 'sympathique', bon vivant (il bouffe tout le temps) et excentrique (il se fait broder un artichaut sur ses chemises en soie). Terranova, interprété par Jack Weston, est un des meilleurs seconds rôles de la saison. On apprend que la plus grosse gerbe de fleurs est généralement envoyée par l'assassin lui-même dans ces cas-là !

o Al Ruscio a joué dans deux épisodes de la série Kojak. Également vu dans Baretta, Un shérif à New York, Sergent Anderson, L'homme invisible, Joe Forrester, Starsky et Hutch, Mrs Columbo, McGyver, Hunter, NYPD Blue, X Files

o Argentina Brunetti (1907-2005) a fait un site à son nom racontant les histoires passées d'Hollywood peu avant son décès. Son fils le continue.

Retour à l'index


9. LE GANG DES TROIS ÉTATS
(THE TRI-STATE GANG)

Un gang, commandé par Legenza, un tueur sadique (excellent William Bendix), dévalise des camions sur trois états en laissant des morts derrière. Lors d'une fusillade, les Incorruptibles blessent mortellement un membre du gang. Ness se sert de la petite amie de ce dernier pour identifier la bande. Acculés, les trois membres restants décident d'avoir recours à un kidnapping.

Un excellent épisode type de la série, rythmé par quelques fusillades, la finale dans un zoo, et de la violence. Le visage de Legenza, filmé en gros plan, lorsque la victime est emmenée 'en balade', est digne des films noirs d'époque.

o Pour la première fois dans la série (hors pilote), un agent fédéral est abattu : l'agent LaMarr Kane. Cette histoire est censée se passer en 1934. C'est pour cela que le personnage sera présent dans un sixième épisode de cette saison (11, Jamais gagnant), l'histoire se déroulant en 1932.

o Dauphine a réellement existé. Elle fut plusieurs fois menacée par le gang pour l'empêcher de témoigner.

o William Bendix (1906-1964) a joué un grand nombre de gangsters à l'écran. Il était un descendant du compositeur Bartholdy. Il décéda d'une pneumonie.

o Les Fédéraux jouent aux échecs et les truands aux cartes !

Retour à l'index


10. VERDICT SCANDALEUX
(THE DUTCH SCHULTZ STORY)

Grâce à l'infiltration de Flaherty, les Incorruptibles saisissent des documents permettant d'inculper Dutch Schultz pour fraudes fiscales. Le mafieux fait délocaliser le procès et exerce une pression sur un juré. Acquitté, il retourne à New York où Lucky Luciano, qu'il a sous estimé, a pris du galon. Ness peut tirer profit de la situation.

Épisode intéressant avec de bons seconds rôles et une fin inattendue. Beaucoup de violence suggérée (dont l'acide dans les yeux du marchand de bonbons) qui rend Schultz bien antipathique. Comme le précise la voix-off, c'est la loi de la jungle.

o Dutch Schultz et Lucky Luciano seront deux personnages principaux (avec les mêmes acteurs) de l'épisode Jack 'Legs' Diamond. La série ne respecte pas l'ordre chronologique ce qui explique la résurrection de Dutch Schultz !

o Lawrence Dobkin sera Dutch pour la troisième et dernière fois dans Jack 'Legs' Diamond. Robert Carricart, né à Bordeaux en 1917 (décédé en 1993), a joué dans cinq épisodes de la série dont trois comme Lucky Luciano.

Retour à l'index


11. JAMAIS GAGNANT
(YOU CAN'T PICK THE NUMBER)

Lors de la Dépression, la loterie des nombres, vaste escroquerie du Syndicat, a beaucoup de succès parmi les petites gens. Flaherty essaie de convaincre un ami de laisser tomber ce racket déguisé. Lorsque son père, accusé de négligence par la mafia, est assassiné, il accepte d'aider les Incorruptibles et il leur indique la couverture, une compagnie de produits laitiers.

Cet épisode met Flaherty en valeur mais il comporte quelques longueurs. La meilleure scène est celle du tribunal secret de la mafia. Les dix dernières minutes sont les plus mouvementées (descente, fusillade, filature) mais l'épisode a un thème moins intéressant que les trois précédents.

o Bien qu'abattu dans l'épisode neuf, l'agent LaMarr est bien vivant dans cet épisode ; le numéro neuf, Le gang des trois états, se passe en 1934, celui-ci en 1932 !

Retour à l'index


12.RÉSEAU CLANDESTIN
(THE UNDERGROUND RAILWAY)

Frank Halloway, tueur au physique simiesque (Cliff Robertson, détestable au possible), s'évade du pénitencier et veut rejoindre la côte Ouest pour récupérer son butin. Son avocat lui fournit un itinéraire, le réseau clandestin de la Pègre, et une accompagnatrice contre une part du magot. En chemin, Halloway consulte divers spécialistes et change de visage. Il élimine toute personne susceptible de le reconnaître. Ness veut à tout prix coincer Halloway responsable de la mort d'un agent fédéral.

Beaucoup de violence dans cette chasse à l'homme, même si les assassinats successifs du tueur sont surtout suggérés. On a un peu de mal à croire que Halloway soit méconnaissable. Il est mort en beauté.

o Nous avons un aperçu d'un marathon de danse, genre On achève bien les chevaux, très pratiqué dans les années 30.

o Cet épisode est le seul mentionnant la mort de George Dayton, un des trois Incorruptibles tués en service.

o Rico and Youngfellow sont absents de cet épisode.

Retour à l'index


13. L'ANTRE DU CRIME
(SYNDICATE SANCTUARY)

Dans une petite ville, un juge intègre, candidat à la mairie, est renversé par une voiture peu de temps avant les élections. Les fédéraux doivent s'opposer à une ville gangrenée par la mafia qui a la police locale dans sa poche. Tandis que Rossi, en couverture, est démasqué, Ness parviendra à convaincre un témoin, un chauffeur de taxi, de certifier que le juge fut assassiné.

Le cynisme de Ness dans la grotte est remarquable, la fin dans le commissariat (lieu où le syndicat a installé son quartier général) est surprenante et le coup de bluff de Ness tiré par les cheveux. Le thème principal de cet épisode est la corruption de la police. Le caïd local est interprété par Anthony Caruso, adepte de rôles de gangsters.

o Calum City est une référence à Calumet City, petite ville au sud de Chicago, contrôlée par la mafia.

o Lorsque le juge est renversé, le mannequin est trop visible.

o Un des trois épisodes de la série où le narrateur ne donne aucune date pour situer l'histoire.

o Robert F. Simon (1908-1992), le flic véreux, a un rôle récurrent dans Les rues de San Francisco. Il y est le capitaine Olsen.

o Raymond Greenleaf (1892-1963), le juge, eut souvent des rôles similaires tout comme, dans un autre registre, Jack Elam (1918-2003), tueur de la mafia.

Retour à l'index


14. LA LOI DE LA MAFIA
(THE NOISE OF DEATH)

Un "capo" de l'Organisation, poussé à la retraite, s'accroche à son territoire sachant très bien que l'issue sera mortelle. Ness s'attire la sympathie du mafieux, espérant en tirer des informations.

Cet épisode démontre les rouages impitoyables de la mafia où la loi de l'Omerta prime avant tout ; même la clé donnée à Ness ne révèle rien au-delà de la mort. Henry Silva, en caïd montant, est excellent.

o Ness parle à sa femme, Betty, au téléphone. La vie privée est très rarement évoquée dans la série.

o Le personnage de Little Charlie, toujours interprété par Henry Silva, a le rôle principal de l'épisode Le signe de Caïn (saison 2).

o Rossi n'est pas présent dans cet épisode ; le troisième en ordre de production.

Retour à l'index


15. TÉMOIN CLÉ
(STAR WITNESS)

Après deux tentatives d'assassinat, un comptable, qui a une mémoire des chiffres phénoménale, accepte de témoigner devant le Grand Jury contre son ancien patron, un parrain du syndicat du crime. Les Fédéraux sont chargés de le protéger ainsi que sa famille.

Un épisode moyen, conventionnel et parfois ennuyeux (démonstration des chiffres). Quelques scènes surprenantes – le lieutenant du caïd encaissant des gnons à la chaîne, la logeuse pas si folle que cela et Youngfellow en clown suspendu – côtoient le passage choc de la petite fille renversée par un camion.

o Marc Lawrence (1910-2005) a joué de nombreux rôles de gangsters dans sa carrière. Il a joué dans deux autres épisodes de la série, The Genna Brothers et Blues for a Gone Goose. Durant la Chasse aux sorcières, il admit avoir été membre du parti communiste et dû s'exiler un temps en Europe.

Retour à l'index


16. GUERRE DES GANGS À SAINT-LOUIS
(THE ST. LOUIS STORY)

Les règlements de compte de deux truands gênent les actions d'un autre caïd établi à St-Louis. Il les fait abattre et essaie de négocier les titres dérobés lors du braquage d'un camion postal. Un mouchoir de femme parfumé mettra finalement Ness et son nouvel adjoint sur la bonne piste. Les témoins sont alors éliminés successivement.

L'enquête, comme le précise Ness lui-même, est monotone ; les Fédéraux ne sont d'ailleurs présents que deux minutes lors des vingt premières. Pas de second rôle marquant dans un épisode axé sur la violence plutôt que sur l'intrigue. Une part trop belle est donnée aux truands malgré une bonne fusillade finale.

o Les personnages Eddie Runkel, Big Tim Harrington et Rita Rocco ont leur nom modifié dans le générique de fin en Eddie Runge, Tim Hogan et Rita Russo.

o C'est la dernière apparition de l'agent Martin Flaherty et les débuts de l'agent Cameron Allison qui sera l'adjoint de Ness pour la suite de cette première saison.

Retour à l'index


17. GANGSTERS D'ACIER
(ONE-ARMED BANDITS)

Un chef de gang veut faire fortune en installant des machines à sous dans tout Chicago. Il fait pression sur un repris de justice – Frank O'Dean, qui vient de sortir de prison – pour diriger le racket. Après une descente des Fédéraux, O'Dean reçoit l'ordre de liquider Ness mais les deux hommes se connaissent par le passé et il ne peut s'y résoudre. Il devient alors l'homme à abattre pour la pègre.

Un très bon épisode qui alterne dialogues et scènes d'action et de fusillades. Les machines à sous ne tombent pas sous le coup de la loi fédérale et Ness doit compter sur le témoignage d'un épicier malmené pour avancer l'enquête. Harry Guardino, excellent, est un truand sympathisant avec Ness. Il est blessé et l'agent fédéral va l'aider à voir sa fille se marier avant qu'il n'expire.

o C'est le seul épisode où l'on voit l'intérieur de la maison de Ness.

o On apprend que l'agent Martin Flaherty a été transféré au bureau de la prohibition de Cleveland.

o Harry Guardino (1925-1995) est le lieutenant Bressler, le supérieur de Dirty Harry, et le détective Bonaro, l'adjoint de Madigan (Richard Widmark). Il a joué dans de nombreux films et séries policiers : Un shérif à New York, Police Story, Kojak, Les rues de San Francisco, Hawaii, police d'état... On le verra dans deux autres épisodes de la série : Nick Moses Story et The Contract.

Retour à l'index


18. LA PETITE ÉGYPTE
(LITTLE EGYPT)

Un truand, Byron dit "Le Major", a mis une petite ville de l'Illinois sous sa coupe, dans la région appelée Petite Égypte, en faisant assassiner le maire et le shérif. Ness décide d'envoyer Cam Allison pour infiltrer la bande. Soupçonneux, un membre du gang lui octroie une fille qui trouve une facture pour des graines de pigeons, moyen de communication avec Ness.

Cette bonne histoire met en valeur le nouvel agent qui a du mal, néanmoins, à faire oublier son prédécesseur, Martin Flaherty. La série a connu d'autres chefs de secteur plus convaincants que Byron mais les autres seconds rôles, le shérif, la poule, l'homme de main, font bonne figure. Il est évident qu'Allison sera démasqué après les tuyaux qu'il fournit à Chicago, mais le récit et la fusillade finale sont réussis.

o À l'instar de Rossi dans L'antre du crime, histoire un peu analogue, Cam Allison est l'Incorruptible vedette de l'épisode.

o Le personnage de Byron est inspiré de Birger qui opérait dans un secteur de l'Illinois appelé Petite Égypte. Il fut le dernier condamné pendu dans l'Illinois avant que la chaise électrique soit utilisée.

Retour à l'index


19. LE COUP DE FILET
(THE BIG SQUEEZE)

Les Incorruptibles doivent s'intéresser à un pilleur de banques, malin, insaisissable et jamais armé. Lorsqu'une loi est promulguée permettant l'extradition d'un état à un autre, le voleur se retire en Floride et y fait la connaissance d'une femme dépensière. Ness n'a plus qu'à suivre un complice jusqu'à la cache du magot et obliger le pilleur à sortir de sa tanière... le cachet de la poste faisant foi !

Une atmosphère différente pour cet épisode, moins noire et beaucoup plus légère. Le 'bad boy' n'a, cette fois-ci, rien à voir avec un tueur sadique ; c'est une sorte de gentleman cambrioleur cultivé et aristocrate, tellement différent des crapules ordinaires de la série qu'on s'en souvient. La meilleure scène de l'épisode est celle du hold-up où aucune parole n'est échangée, seulement des claquements de doigts. Une parenthèse distrayante.

o Cam Allison n'apparaît pas dans l'épisode mais Anthony George est crédité dans le générique de fin.

Retour à l'index


20. TUEUR SANS GAGES – 1re PARTIE
(THE UNHIRED ASSASSIN - PART 1)

1932. Roosevelt vient d'être élu président et la prohibition arrive à son terme. Les activités de Nitti et de la pègre vont se concentrer sur la foire de Chicago qui va s'ouvrir. Le maire, Anton Cermak, refuse de se faire acheter et son assassinat est décidé. Les hommes de Ness doivent le protéger.

Un premier quart d'heure longuet avec l'homme de loi qui finit au fond de la rivière, puis les préparations de l'assassinat du maire et l'histoire du blanchisseur se fondent et forment un très bon ensemble. En filigrane, on découvre Zangara à Miami, qui est décidé à tuer le président. Quelques scènes mémorables : le combat aux poings dans la blanchisserie, le petit garçon qui traverse la rue avec le pantalon et surtout la scène finale, un grand moment de la série, où les tueurs, en voiture et avec un landau, passent à l'action dans la rue déserte et mitraillent le café où le maire prend son petit déjeuner. On reconnaît de nombreux acteurs connus hormis Bruce Gordon (Frank Nitti) : Robert Middleton (le maire), Claude Akins et Lee Van Cleef en truands.

o Cet épisode en deux parties est sorti au cinéma sous le titre The Gun of Zangara.

o Dans cet épisode, Ness révèle au maire, dans le café, qu'il a un fils de 8 ans (seule mention durant la série) mais le véritable Eliot Ness n'avait pas d'enfant. Ness dit au maire qu'il a 35 ans ; or, en 1933, Eliot Ness n'en avait que 30.

o Durant la fusillade, les fenêtres du café sont mitraillées à deux reprises au même endroit.

o Sally Todd, la blanchisseuse, était la playmate de Playboy de février 1957.

Retour à l'index


21. TUEUR SANS GAGES – 2e PARTIE
(THE UNHIRED ASSASSIN - PART 2)

Après l'échec précédent, Nitti et les mafieux décident d'attendre que Cermak se rende en Floride pour l'abattre. Ils engagent un tueur, "Le Caddie", surnommé ainsi à cause de son attirance pour le golf. Pendant ce temps, sur place, Zangara, un déséquilibré, se prépare à assassiner le nouveau président en visite à Miami.

Un excellent épisode où deux tueurs ont, sans le savoir, rendez-vous au même endroit pour assassiner deux personnalités différentes. Une boulette de l'adjoint de Nitti, au sens propre comme au figuré, met les Incorruptibles sur la piste du 'Caddie' et vaut au parrain de prendre deux balles. Surprenant que Ness n'ait pas imaginé plus vite que le tueur utiliserait une carabine. Le suspense est présent jusqu'à l'ultime instant et la fin laisse pantois (sauf si on connaît la vérité historique). Il y avait bien un (autre) tueur dans la foule, un tueur sans gages. D'excellents seconds rôles, aussi bien Robert Middleton en Cermak que Joe Mantell (Zangara), dans cet épisode hors du commun où les Incorruptibles ont gagné la bataille mais perdu la guerre.

o Les derniers mots prononcés par Cermak au président Roosevelt : "I'm glad it was me, not you." [Je suis heureux que cela soit moi et non vous.] Les blessures du maire ne semblaient pas mortelles a priori mais il développa une péritonite à l'hôpital et mourut trois semaines après l'attentat. Zangara, après un jugement expéditif, fut exécuté quelques semaines plus tard.

o En vérité, Nitti fut touché par cinq balles dans un coup monté par des policiers en civil qui furent radiés après le jugement. Certains ont même certifié que Cermak était derrière la machination pour écarter Nitti qui survécut.

Retour à l'index


22. LA DAME AUX OISEAUX
(THE WHITE SLAVERS)

La prohibition étant du passé, la mafia se tourne vers d'autres activités lucratives comme la prostitution. Ness harcèle un proxénète, sadique et sans scrupule, par des descentes dans les bordels et les différents lieux de recrutement pour éradiquer ce fléau. Il s'attire la sympathie d'une ancienne mère maquerelle, Madame B.

Un épisode noir et très violent, mais excellent car il est animé par de parfaits seconds rôles et de nombreuses scènes d'action. Mig Torrance, le proxénète, est un des plus grands salopards de la série ; il n'hésite pas à faire mitrailler le convoi de filles mexicaines, scène particulièrement choquante pour un programme des années 60, ou à utiliser son frère pour attirer Ness dans un piège. Le tueur dévoué, le frère paumé, la jolie pute rebelle et la digne Madame B complètent le tableau. Une séquence saugrenue lorsque Ness, mal à l'aise, prend le café au milieu des prostituées. Le rhume communicatif est le seul trait d'humour d'un épisode sombre qui montre, à travers le désintérêt de la presse, que les réseaux de prostitution n'étaient pas pris au sérieux à l'époque. La fin est une fusillade bien orchestrée, comme très souvent dans la série, et Torrance meurt dans d'étranges circonstances.

o Le titre français est plus poétique que le titre original qui colle à la noirceur de l'épisode.

o Dick York (1928-1992), qui est le frère du proxénète sadique, est connu pour son rôle dans Ma sorcière bien-aimée.

o Betty Field (1913-1973) est la mère du tueur que recherche Coogan (Clint Eastwood) dans Un shérif à New York (1968), un de ses derniers rôles. Elle a de nombreux petits rôles de 1939 à 1968.

Retour à l'index


23. TROIS MILLIERS DE SUSPECTS
(THREE THOUSAND SUSPECTS)

Un truand, qui voulait s'entretenir avec Ness, est assassiné dans un pénitencier du Kansas. L'agent fédéral fait un marché avec un détenu et le place dans la prison afin d'obtenir des informations. Le commanditaire, l'associé de la victime, demande l'aide de Nitti qui approuve difficilement le piège pour se débarrasser du gêneur.

Un bon épisode dont le suspense est maintenu jusqu'au dénouement final, même si ce dernier s'avère, après tout, commun (qui d'autre, à part un gardien, pouvait tirer avec un fusil d'un mur de la prison ?). Trois mille suspects : le titre fait référence au nombre de locataires du pénitencier, mais l'indic réduit la liste assez rapidement. Néanmoins, l'histoire est bien menée, le pistage du message en partance de la prison est intéressant et les seconds rôles sont convaincants. Leslie Nielsen, l'indic Sebring, bien loin de ses rôles comiques de films Z, Nitti qui fait une trop rapide apparition, sans oublier le cocasse Kieffer, surnommé Peanuts, qui finit par se faire pincer pour saboter les distributeurs de cacahuètes ! Une autre scène drôle dans un épisode où la violence est peu présente : à l'évocation du nom de Ness, la moitié des joueurs de billards quitte le café ! Finalement, la 'morale est sauve' ; Nitti fait descendre l'associé commanditaire qui a failli.

o L'histoire se passe dans les années 30, mais les vues du métro de Chicago datent des années 50.

Retour à l'index


24. L'HISTOIRE DE DOREEN MANEY
(THE DOREEN MANEY STORY)

Les agents fédéraux doivent stopper un couple, surnommé 'Les Tourtereaux', qui s'est spécialisé dans le braquage de fourgons postaux. Le dernier hold-up tourne mal. Ness arrête la femme, Doreen Maney, et il s'en sert comme appât dans le but de récupérer le butin et d'arrêter son compagnon. Ce dernier a, entre temps, jeté son dévolu sur la jeune sœur de Doreen.

Un très bon épisode qui aurait pu être parfait sans quelques détails : la cachette de la clé improbable, la poursuite mal filmée et le truand qui essaie de soudoyer Cam Allison. Les deux ravissantes sœurs, interprétées par Anne Francis et Connie Hines, éclipsent les autres seconds rôles. Doreen Maney tente de séduire Ness durant le voyage en voiture de trois jours, du Tennessee à New York, mais l'agent fédéral saura l'utiliser pour arriver à ses fins. Trahie par sa sœur et son compagnon, Doreen Maney n'a plus que la clé d'une consigne de gare comme atout.

o Cette histoire est vaguement inspirée de celle de Bonnie Parker et Clyde Barrow.

o La voix narrative stipule que Ness confie Doreen Maney à la prison le 7 juillet 1933 (début du troisième acte) mais, à la fin de l'épisode, elle date la conclusion au 25 juin 1933 alors que plusieurs jours se sont passés depuis l'arrivée à la prison. La version française a conservé l'anomalie.

o Étrangetés de la version française. Ness décrit Doreen Maney comme étant 'blonde, jolie, portant les cheveux sur les épaules' ; la VO stipule qu'elle ressemble à Greta Garbo ('like Garbo', 6'). L'actrice était-elle inconnue en France en 1959 ? Lorsque Doreen essaie de séduire Ness, elle lui dit : 'J'ai vu votre figure lorsqu'un cahot de la voiture vous a jeté contre moi'. Dans la VO, Doreen dit à Ness qu'elle a remarqué qu'il regardait ses jambes pendant le trajet (32').

o Anne Francis (1930) a joué dans de nombreux films, mais surtout dans des séries (Des agents très spéciaux, Le fugitif, Les envahisseurs, Mission : impossible, Columbo, Cannon, L'homme de fer, Sergent Anderson, Hawaii police d'état, Drôles de dames, Dallas…). Sa dernière apparition remonte à 2004 dans un épisode de FBI, portés disparus.

Retour à l'index


25. PORTRAIT D'UN VOLEUR
(PORTRAIT OF A THIEF)

Ness et ses Incorruptibles se rendent à New York pour découvrir la source qui vend de l'alcool de grande qualité aux truands de Chicago. Brawley Mills, une société respectable, est soupçonnée et les agents fédéraux remontent la filière jusqu'à un caïd, Torrio, qui fait chanter et rackette les deux présidents de cette entreprise depuis des années.

Retour à la prohibition, abandonnée depuis quelques épisodes. L'action de celui-ci se déroule surtout à New York. Les deux directeurs de l'entreprise, en fait des frères, sont victimes de chantage et ils se laissent manipuler par la pègre. Une histoire classique embellie par les bonnes interprétations des deux frères, surtout l'alcoolique Wells, la présence importante de Ness et les trois scènes d'action (la descente dans l'entrepôt, l'assassinat de Wells et la finale). À noter, la séquence de la douche, version... Untouchables !

o Lors de la scène finale, Duncan est abattu et les billets contenus dans sa valise s'éparpillent. Ce ne sont pas des dollars mais des billets style Monopoly avec ONE en incrustation. Une loi interdisait-elle à l'époque de tourner avec des billets représentant vraiment des dollars ?

o Henry Jones (1912-1999) était un acteur fétiche d'Alfred Hitchcock. Il a un rôle mémorable dans Vertigo.

Retour à l'index


26. BANQUE PRIVÉE
(THE UNDERWORLD BANK)



La pègre new-yorkaise crée une banque clandestine pour avancer les fonds nécessaires à de gros coups. Après de nombreuses attaques, Ness et les Incorruptibles se rendent à New York. Deux suspects sont surveillés ; le premier doit une grosse somme d'argent à la banque et l'autre veut toucher sa part après un vol de fourrures.

Un épisode à l'intrigue bien moyenne et où aucun second rôle ne crève vraiment l'écran, malgré les présences de Thomas Mitchell et Peter Falk, quelques années avant Columbo. Les méthodes de la mafia sont mises en évidence par l'élimination de Zagalo, débiteur, et surtout de sa veuve, un échec pour Ness. Peter Falk n'est pas un assassin crédible et sa fin est vraiment théâtrale. Il forme un couple improbable avec la nièce du caïd, nunuche naïve qui téléphone du bureau de son oncle. La meilleure scène est celle où Ness/Stack interroge le gangster interprété par Falk, la seule commune aux deux acteurs.

o Thomas Mitchell (1892-1962) était un grand acteur américain. Il a joué dans Stagecoach avec John Wayne (un Oscar) mais aussi dans Autant en emporte le vent et Le train sifflera trois fois entre autres. Il était l'oncle de James Stewart. Il a créé le rôle de…Columbo au théâtre !

o John Carvell, l'US Attorney interprété par Raymond Bailey, est présent dans l'épisode précèdent, Portrait d'un voleur. Il sera dans un troisième épisode, Jack 'Legs' Diamond, saison 2.

o Virginia Vincent avait un rôle plus important dans l'épisode 12, Réseau clandestin.

o Peter Falk (1927-2011) a joué dans un autre épisode de la série : The Troubleshooter.

o L'Incorruptible Rico est blessé au bras gauche pendant une fusillade.

o Val Avery (1924-2009), le tueur, a joué dans les séries américaines les plus connues des années 50 à 90. Son dernier rôle est dans le film Blueberry de 2004.

o Traduction étrange : Ness à Louise au sujet de Mullen : 'I'm sorry. He won't be coming out' traduit par 'Inutile de l'attendre. Il est mort maintenant'.

o Mais Eliot Ness savait que la lutte ne faisait que commencer…Ainsi se termine l'épisode. Cela rappelle, en dehors des slogans CGT, les fins d'épisodes des Envahisseurs.

Retour à l'index


27. MON FROUSSARD FAVORI
(HEAD OF FIRE, FEET OF CLAY)



Ness retrouve Barber, un copain d'école, mais l'agent fédéral se rend rapidement compte que les combats de boxe qu'il organise sont truqués par le parrain local, Fortunato. Ce dernier est, en réalité, manipulé par Barber qui menace de tout révéler à Ness.

C''est l'épisode le plus faible de la saison. Cela s'apparente même à une comédie au début avec la rencontre de Ness et Barber. Des trous dans l'intrigue et Ness, pris de compassion pour la maîtresse de Barber, rendent l'histoire incohérente. Fortunato, interprété par Nehemiah Persoff, est le seul personnage qui tire son épingle du jeu avec les deux scènes comiques dans la salle de boxe, les meilleures de l'épisode, et son insistance à appeler Ness 'Uncle Sam' !

o Le montage laisse à désirer : il y a deux scènes complètement contradictoires à la suite où figurent Ness et Chickie. On se demande également la pertinence du papier recto verso 'evil/life'…

o Le titre initial était Bullets from Heaven.

o Nous voyons une danse marathon, très prisée à l'époque. On a une scène similaire dans Réseau clandestin.

o Nehemiah Persoff avait déjà participé à l'excellent premier épisode de la série, Le fauteuil vide.

o Madlyn Rhue (1935-2003) a joué dans un autre épisode de la série, The Tommy Karpeles Story ainsi que dans de nombreuses séries. Atteinte de la sclérose en plaques dès 1977, elle lutta contre la maladie pendant 26 ans. Angela Lansbury lui donna un petit rôle récurrent dans Arabesque afin qu'elle ne perde pas ses droits.

o Jack Warden (1920-2006), déjà vu dans L'histoire de Bugs Moran, travailla effectivement dans la boxe. Il fut professionnel.

Retour à l'index


28. L'HISTOIRE DE FRANK NITTI
(THE FRANK NITTI STORY)



Nitti a mis au point avec son gang le racket des cinémas. Après avoir muselé les petits exploitants, il s'attaque à Star, une célèbre chaîne, en éliminant toute résistance et en forçant le patron à payer. Un journaliste expose le scandale et le patron est obligé de témoigner devant le Grand Jury. Ness arrête un membre de la bande connu sous une autre identité. C'est le début de la fin pour Nitti…

Un épisode culte, superbe et mouvementé. L'extorsion des cinémas est au centre de l'intrigue et le gangster qui tire les ficelles est Nitti lui-même. De nombreuses scènes intéressantes – la réunion des mafieux qui condamnent Nitti à mort, le final sur le quai – mais la fusillade en voitures dans la grande rue, telle un western, constitue le clou de cet épisode qui termine la saison en beauté. C'est également la fin pour Cam Allison, interprété par Anthony George, abattu en protégeant Ness lors de cette séquence. Un épisode assez violent (gérant de cinéma vitriolé, explosion de la voiture, femme poignardée) mais sa solidité repose surtout sur les seconds rôles, tous très convaincants : Nitti et ses châteaux de cartes, le tueur sadique Campagna qui fait froid dans le dos. Deux personnages récurrents trouvent la mort mais, sous la pression des téléspectateurs, l'un des deux ressuscitera lors de la seconde saison…

o Nitti n'est plus le boss qui dirige tout du Café Montmartre dans cet épisode. Il est plutôt un exécutif.

o Bruce Gordon (Nitti) et Anthony George (Cam Allison) voulaient quitter la série, d'où leur fin tragique. Néanmoins, Bruce Gordon revint sur sa décision et les scénaristes l'ont fait revivre dès la seconde saison. Cela fut surtout possible car les épisodes ne sont pas en ordre chronologique. Anthony George fut le détective Don Corey de  la série Checkmate (1960-62).

o L'homme de liaison du racket, Sidney Rogers, est interprété par Richard Anderson, Oscar Goldman des séries L'homme qui valait trois milliards et Super Jaimie.

o Le meurtre d'Ellie Morley est basé sur un fait réel. Également, les deux personnages, Rogers et Lennox, sont basés sur des bras droits de Nitti lorsqu'il extorquait les studios d'Hollywood.

o Le vrai Frank Nitti se suicida en 1943.

Retour à l'index

Crédits photo : Paramount Home Entertainment.

Images capturées par Denis Chauvet.