Interview de Martin Winckler
par Steed3003

PDVD_000

Romancier, médecin, mais aussi spécialiste des séries, sujet sur lequel il a écrit de nombreux ouvrages (dont une trilogie pour laquelle les deux principaux ouvrages sont déjà sortis : Les miroirs de la vie et Les miroirs obscurs, mais aussi un excellent livre de synthèse sobrement intitulé Séries télé chez Librio), Martin Winckler a répondu pour nous à quelques questions sur la série. Merci Monsieur Winckler !


Aimez-vous la série ?

J'aime BEAUCOUP la série, et j'ai écrit un long article (sur l'ensemble) dans Les Grandes séries britanniques. Un article qui réhabilite aussi The New Avengers, en expliquant qu'il s'agit d'une autre série que The Avengers originels...[lire l'article]

Avez-vous une saison préférée ? Des épisodes préférés ? 

Oui, les saisons Diana Rigg, bien sûr, et un très grand nombre d'épisodes de ces deux saisons, en particulier L'héritage diabolique, bien sûr, et l'épisode de transition entre la saison 5 et la 6 Ne m'oubliez pas .

Avez-vous vu le film ? Si oui, l'avez-vous aimé ?

Je l'ai vu. Je l'ai détesté et trouvé très mauvais. Je pense qu'il y a eu deux erreurs de départ :

1° faire de Steed et Emma des personnages du même âge, alors que leur alchimie provient de leur différence d'âge, qui rend leurs relations à la fois distantes et ludiques

2° faire de Sean Connery le méchant, alors qu'il fallait lui donner le rôle de Steed vieilli et lui adjoindre une Mrs Peel qui aurait vieilli comme lui. (Il y avait sûrement une belle actrice de 45 ans qui aurait été parfaite pour le rôle...)

Du coup, on pouvait construire quelque chose comme : les deux amants platoniques se retrouvent trente ans plus tard et combattent leurs vieux démons (toutes les citations du film qui renvoient à la série). Et ainsi, on pouvait avoir un méchant crédible alors que là, pendant le combat final, malgré l'amitié qu'on a pour Sean, personne ne croit que Steed peut perdre...

Avez-vous les DVD de la série ?

Non, je ne les ai pas. Mais si on me les offre, je suis preneur !

 

Retour à l'index

©Denis Chauvet