CalmosOn l'appelle Trinita

Saga Westerns Spaghetti

On l'appelle Trinita (1970)


ON L'APPELLE TRINITA

classe 4

Résumé :

Trinita, un cow-boy qui est un tireur à la rapidité inégalée parcours l'ouest et va rejoindre son frère Bambino dans une petite ville où ce dernier a pris l'identité du shérif alors qu'il venait de s'évader d'un pénitencier. Mais Bambino a fort à faire avec le major Harriman qui veut chasser une communauté de mormons installés sur des terres où le major voudrait faire brouter ses chevaux. Bambino qui veut utiliser les mormons pour passer la frontière, se met en tête avec son frère de les défendre.

Entre le major et le bandit mexicain Mezcal, l'affaire n'est pas simple, le major passe d'ailleurs un marché avec Mezcal pour chasser les mormons en échange de chevaux, et Bambino qui apprend cela décide de doubler le major et Mezcal et il vole les chevaux du major. Mais Trinita qui veut intégrer le groupe des mormons leur en fait cadeau, Bambino repart bredouille et finalement devant le style de vie des mormons, Trinita repart lui aussi les mains vides.

unechance 7

Critique :

Un western spaghetti qui se veut se donner des allures de western américain, mais qui n'y réussit pas. Je ne suis pas trop fan de ce style de western, je suis plus dans le genre de Mon Nom est Personne. Réalisé par Enzo Barboni (T'as le Bonjour de Trinita, Les Cruels, Son Nom Crie Vengeance) d'après un scénario de lui, on voit tout de suite de quoi il s'agit. On découvre le duo Bud Spencer et Terrence Hill (qui avaient déjà tourné 4 films ensemble avant celui-ci) qui fonctionne bien à l'écran. Vient autour d'eux Farley Granger (L'Inconnu du Nord-Express, Face à l'Orage, La Corde) qui joue le rôle du méchant principal et contre qui les deux frères vont s'unir. 

ladoublure 3

Nous avons également Remo Capitani pour le personnage de Mezcal, et enfin Dan Sturkie pour Tobias, l'homme à tout faire de Bambino. C'est bien évidemment une comédie, et on retrouve dans ce premier Trinita, déjà tous les ingrédients qui feront le succès du Duo dans les films comme Cul et Chemise, Deux Super Flics, etc. : Baston avec un Bud Spencer en roi de la gifle, les acrobaties de Terrence Hill, le fait que les deux personnages sont frères ou demi-frères et que généralement Bud Spencer n'est pas content de retrouver son frère qui est synonyme d'ennuis pour lui. Bref, c'est personnellement ce qui me gêne ici : c'est que j'aime voir ce genre de situations et de gags mais plus actualisé dans les films du duo qu'ils feront hors contexte du western. 

J'ai hésité pour la note entre 2 et 3 bottes. Ici, même si la mayonnaise prend, ça fait étrange de voir ce genre de bagarres à l'époque du western. Le reste de l'histoire est convenue comme dans les autres films du duo également : Terrence Hill arnaque Bud Spencer qui est toujours un personnage d'une intelligence limitée par rapport à son frère plus malin. Au final, même si on sait ce qu'il va se passer on a tout de même un bon divertissement, certes ça ne vole pas très haut, mais le duo vous décrochera tout de même quelques rires.

L'image n'est pas mauvaise, et les décors extérieurs sont agréables, pour la musique, c'est Franco Micalizzi qui a travaillé sur d'autres films du duo qui s'en ai chargé, elle colle aux situations burlesques, mais ne sera pas mémorable. Le film marchera plutôt bien avec un peu plus de 2.6 millions d'entrées en France, presque 5 millions d'entrées en Espagne et un peu plus de 6 millions d'entrées en Allemagne. Le film sera n°2 du box-office en Italie. Le film est disponible en DVD, pas le meilleur du duo, mais vous passerez un bon moment.

Anecdotes :

  • Dans le film, Bud Spencer fait découvrir son coup de poing massue pour assommer ses adversaires, il l'avait déjà utilisé une fois pour assommer Terrence Hill dans un autre film fait ensemble plus tôt : Dieu Pardonne... Moi Pas !.

  • Farley Granger fut la cause de pas mal de problèmes sur le tournage du film comme par exemple déchirer son script un jour sous le coup de la colère.

  • Le film fut ressorti en 1980 avec un montage différent et un doublage français refait.

  • Des films antérieurs à On l'Appelle Trinita, furent renommés pour intégrer la saga et profiter de son succès, mais ceux-ci n'ont aucun rapport avec, comme par exemple Trinita va tout Casser (qui s'appelait La Colline des Bottes à l'origine) ou encore Trinita Voit Rouge (qui se nommait La Colère du Vent).

  • C'est avec ce film, que Bud Spencer et Terrence Hill vont connaître le succès, leur duo était lancé, et ils tourneront ensuite 17 films ensemble.

Retour à l'index