CalmosOn l'appelle Trinita

Saga Westerns Spaghetti

On continue à l'appeler Trinita (1971)


ON CONTINUE À L'APPELER TRINITA

classe 4

Résumé :

Alors que Trinita et Bambino retournent faire une visite chez leurs parents, leur père en connivence avec Trinita demande à Bambino de veiller sur son frère, et qu'ils deviennent de vrais bandits. Leurs péripéties commencent, et comme il est difficile pour eux de devenir des bandits avec leur grand cœur, ils se font alors passer pour des agents fédéraux et aident des gens. Au gré de leur périple, ils viennent aider des moines, dont le monastère est utilisé par des bandits pour cacher des armes qu'ils revendent. Trinita et Bambino mettront James Parker et sa bande de hors-la-loi hors service et se retrouveront bredouilles comme d'habitude.

unechance 7

Critique :

C'est la suite directe du 1er Trinita, et on retrouve Enzo Barboni à la réalisation et bien entendu, le duo Bud Spencer et Terrence Hill. Cette fois-ci sur la demande de leur père, les deux compères doivent devenir des vrais bandits, malheureusement, toujours pris dans des situations inextricables, leur gentillesse et leur bon cœur fait en sorte qu'ils se retrouvent toujours à aider les autres. Se faisant passer pour des agents fédéraux pendant la plus grande partie du film, ils finiront par aider des moines d'une mission d'un bandit, James Parker incarné par Emilio Delle Piane, et sa bande de truands, qui se servent de leur monastère pour cacher des armes et les revendre ensuite à des bandits mexicains. 

ladoublure 3

Trinita et Bambino y mettront bon ordre et se retrouveront bredouilles comme à l'habitude. Alors, bien évidemment, ce second volet est moins bon que le premier et traîne un peu en longueur, notamment lors de la bagarre finale dans le monastère qui est, je trouve, interminable. On retrouve aux côtés du duo, la jolie Yanti Somer pour jouer le rôle de la fille du paysan dont Trinita est amoureux, et Harry Carey Jr. (La Route de l'Ouest, La Petite Maison dans la Prairie, La Prisonnière du Désert) pour le rôle du père de Trinita et Bambino. 

 

Néanmoins, ce film rôde encore un peu plus le duo bien connu et les situations drôles dans lesquelles ils seront mis dans leurs propres films un peu plus tard. On retrouve d'ailleurs des situations identiques pour les bagarres, et même une scène qu'on retrouve un peu plus tard dans le film Mon Nom est Personne également. C'est pour cela qu'on a tout de même une ou deux scènes bien amusantes qui vont décrocheront quelques rires comme par exemple la scène au restaurant : classique pour le duo, mais vraiment réussie. Vous vous amuserez quand même.

Le film marchera mieux en France que le premier opus avec ses plus de 3 millions d'entrées, il fera un peu plus de 3.7 millions d'entrées en Espagne, et cartonnera en Allemagne avec plus de 12 millions d'entrées. Le 3e volet de la trilogie pouvait être lancé sans le moindre problème. 

Anecdotes :

  • Par rapport au premier Trinita, ce second opus ne compte aucun mort dans le film.

  • Riccardo Pizzuti qui était le chorégraphe des bagarres de Bud Spencer et Terrence Hill dans leurs films, joue dans ce second opus deux rôles : il fait un des bandits, et un maître d'hôtel dans la scène du restaurant.

  • La scène entre Terrence Hill et le joueur de poker qui l'accuse d'avoir triché après la partie et qui se déroule au bar, sera en partie reprise dans le film Mon Nom est Personne.

  • Lors de la première sortie du film au cinéma, la scène de début où Bambino marche dans le désert et tombe sur les quatre bandits était présente, lorsque le film ressorti en 1980, la scène fut ensuite amputée. La version sur DVD du film contient néanmoins l'introduction de Bambino marchant à pieds et tombant sur les 4 bandits.

Retour à l'index