PrémonitionsExtrêmement fort et incroyablement près

Saga Sandra Bullock

La Proposition (2009)


LA PROPOSITION
(THE PROPOSAL)

classe 4

Résumé :

Menacée d’expulsion vers son Canada natal, Margaret Tate, éditrice redoutée, imagine en urgence une solution et se déclare fiancée à son assistant, Andrew qu’elle exploite depuis des années. D’abord sonné, celui-ci accepte finalement le marché mais à ses conditions. Ils doivent annoncer l’heureuse nouvelle aux parents d’Andrew lors d’un weekend…en Alaska ! Un weekend qui remet tout en question.

unechance 7

Critique :

La comédie sentimentale du début du 21ème siècle ! Celle qui annule et efface toutes celles que Sandra Bullock a pu tourner tout au long de sa carrière ! Une merveille de drôlerie, un bijou de sentiment. L’histoire se suit avec gourmandise et ses péripéties ne cessent de mettre en joie. Anne Fletcher sait parfaitement où elle va et on la suit les yeux grands ouverts pour ne rien manquer. Sandra Bullock montre tout son potentiel comique sans jamais tomber dans le ridicule et, pour une fois, peut-être pratiquement la seule, elle a un vrai partenaire de jeu, à la fois viril et romantique, Ryan Reynolds, qui sait être drôle, charmant et émouvant. Les seconds rôles sont au diapason, à commencer par une Betty White magnifique !

Tout commence par une journée ordinaire pour une éditrice et son assistant chacun de leur côté. On a le fil rouge de l’auteur invisible « Frank » que Margaret Tate – Sandra Bullock sexy en son tailleur noir – veut faire passer chez Oprah (Winfrey). On le retrouvera plus tard dans une scène hilarante avec un chien et un aigle. Alors qu’elle vient de virer le rédacteur en chef pour incompétence, Margaret est convoquée chez ses patrons pour s’entendre dire que, étant Canadienne, elle ne devait pas sortir du pays sans un visa et que, l’ayant fait quand même, elle va être expulsée ! En catastrophe, elle cherche une échappatoire et le malheureux Andrew le lui fournit en passant la tête dans la pièce : ils sont fiancés ! Il faut voir la mine de Ryan Reynolds – qui, quelques instants avants, avait averti toute la rédaction qu’elle sortait de son bureau d’un « La sorcière enfourche son balai » ! – complètement sonné !! Bergen (Michael Nouri) n’est peut-être pas dupe (et on pense que non) mais il conseille d’officialiser. Andrew, réalisant ce qu’il vient de se passer, veut se dédire mais Margaret le fait clairement chanter. C’est elle ou la porte.

Le passage par les locaux de l’immigration permet d’introduire le « méchant » de l’histoire, Gilbertson, à qui Denis O’Hare donne une mine rusée et attentive. L’exposé de la procédure et des peines encourus pour faux fait passer une petite tension. Mais c’est aussi le moment du premier renversement de l’histoire. Andrew ne subit plus ; il impose ses conditions. Sans faute de Ryan Reynolds : Andrew parle fermement mais avec un détachement sardonique. Pour la première fois, Margaret perd le contrôle. De fait, elle ne le reprendra plus vraiment. La scène où il l’oblige à le demander en mariage à genoux, en pleine rue et en public, est hilarante. 

ladoublure 3

Il faut annoncer la bonne nouvelle aux parnts d’Andrew en profitant des 90 ans de la grand-mère. Mais tout ce monde habite en Alaska ! Pure citadine, Margaret n’est plus dans son élément. Elle voudrait que les choses se passent autrement mais comment s’opposer à la chaleur de l’accueil et à la gentillesse de Grace, la mère (composition de Mary Steenburgen lumineuse) et d’Annie, la pétulante grand-mère ? Et une petite sauterie organisée inopinément ! Le faux couple doit alors raconter l’histoire de la demande en mariage et c’est à mourir de rire. En impro totale, les duettistes se coupent la parole alternativement et c’est à se demander comment ils arrivent à monter un récit qui tienne la route ! L’habitude de l’édition sans doute. Histoire qui se termine par un baiser réclamé par l’assistance. Baiser un peu prolongé semble-t-il. Second renversement. Ils devront en outre partager la même chambre, on est moderne chez les Paxton ! Les regards appuyés d’Annie souhaitant une « bonne nuit » font écho aux regards catastrophés d’Andrew et Margaret !

Pour ceux dont les côtes tiennent encore, le passage par le cabaret où les filles emmènent Margaret va les achever. Le numéro de « danseur exotique » d’Oscar Nunez, totalement déchaîné sur la chanson « Relax » en contraste avec Sandra Bullock qui montre Margaret complètement décalée, empruntée, plus que gênée aux entournures ! Une chanson qui reste dans la tête puisqu’elle la fredonne en se douchant…avant de tomber, complètement nue, sur un Andrew, totalement nu aussi !! Non seulement, on est plié mais on salue la performance des acteurs. Ils sont parfaitement convaincants et on peut admirer leur plastique irréprochable. Sandra bénéficie à cet égard d’un « traitement de faveur » qui montre qu’elle n’a rien à envier à des actrices plus jeunes. C’est également courageux de se mettre ainsi en danger. Jouer nu et naturel ne doit pas être simple. Mais, ce bref moment tactile a sans doute éveillé quelque chose car, le soir, ils ont une conversation où Margaret se confie sans doute comme jamais. C’est très touchant et, qui plus est, rehaussé d’une pointe d’humour grâce à Ryan Reynolds. 

Le troisième renversement c’est l’annonce par les époux Paxton qu’ils veulent que le mariage soit célébré le lendemain chez eux ! Bien obligés de dire « oui » mais Margaret va partir seule un moment. Avec justesse, Sandra compose une femme fière qui prend brusquement conscience que ce qu’elle a imposé à Andrew aura un impact sur sa famille ; une famille qui l’a accueilli à bras ouvert. L’essayage de la robe de mariée nous la montre perdant pied, submergée par une émotion qu’elle avait oubliée. A ce moment, l’histoire est sur le fil du rasoir. Elle hésite, lui non. Tout aurait pu se dérouler comme prévu. Mais voilà que Gilbertson refait surface ! Toujours onctueux, sa proposition, quoique poliment présentée, est ouvertement une menace. Il est intéressant de voir que c’est Andrew qui monte au créneau alors que Margaret se tait.

Le mariage va être à la fois très drôle – puisque c’est le « danseur exotique » qui officie comme pasteur ! – mais aussi dramatique car Margaret jette le masque. Quand Sandra est entrée dans la salle, superbe en sa robe crème, l’actrice affiche sur son beau visage la détermination de son personnage. Margaret a pris une décision. Elle annule le contrat et s’en va. Il faut voir la mine réjouie de Gilbertson alors que l’assistance est partagée entre la consternation et le chagrin ! On le déteste tellement l’acteur donne corps au sentiment d’intense satisfaction qui habite l’enquêteur !!

Le plus beau, c’est qu’annuler le mariage est la plus belle preuve d’amour que Margaret pouvait donner. Tout le monde l’a bien compris sauf le père, complètement à la masse et qui nous donne encore un sourire. Et cela nous vaut une composition de Betty White génialissime ! C’est là que tout a commencé que les deux tourtereaux pourront conclure (discours magistral d’Andrew et jeu magnifique de Ryan Reynolds en homme qui contient son émotion mais la fait entièrement passer dans ses mots) et débuter une nouvelle histoire.

calculs 6

Anecdotes :

  • Sortie US : 22 mai 2009 Sortie France : 23 septembre 2009

  • Le film a coûté 40 millions $ et en a rapporté 317.

  • Réalisateur : Anne Fletcher. Réalisatrice et chorégraphe, elle a notamment tourné 27 robes (2008), Hot pursuit (2015). Sur La Proposition, elle a eu ce commentaire qui définit la comédie sentimentale : « Tout le monde sait qu’ils vont finir ensemble. Mon travail est de rendre ce processus intéressant ».

  • Scénariste : Peter Chiarelli. Il a aussi écrit Insaississable 2 (2016)

  • Une fin alternative avait été tournée. A l’aéroport, Andrew parvenait à faire passer un message à Margaret et l’avion faisait demi-tour. Il lui tenait un discours globalement similaire à celui de la scène retenue.

  • Peter Chiarelli, revient sur ce qui lui a donné l'envie de réaliser le film : "J'ai eu l'envie de ce film en travaillant à Hollywood au milieu de tous ces patrons brillants et de leurs assistants. Même si les patrons savent souvent très peu de choses sur leur assistant, ils partagent au quotidien une vraie intimité. Je trouvais cela très intéressant, et je me suis demandé ce qui pourrait bien se passer si un patron devait descendre de son piédestal pour apprendre à connaître son assistant. C'est l'idée de base de cette comédie »

  • L'actrice Sandra Bullock évoque son personnage : "Margaret a été écrite comme on écrit d'habitude les rôles masculins, qui sont en général les plus croustillants. Ces messieurs ont le droit d'être complexes, déplaisants, grincheux et drôles, alors que les personnages féminins doivent en général être charmants et agréables."

  • Pour David Hoberman, le producteur de La Proposition, le film s'est inspiré de vieux classiques de la comédie. "Ce film ressemble un peu aux comédies que faisaient Cary Grant et Jack Lemmon dans les années 40 et 50", raconte-t-il. "Il y avait beaucoup de dialogues et le rythme était rapide. Nous voulions par exemple que Sandra et Ryan passent leur temps à finir les phrases l'un de l'autre. C'est une relation amour-haine amusante et captivante, on a très envie de savoir comment tout cela va finir."

  • Dans La Proposition, Sandra Bullock incarne une Canadienne qui épouse son assistant américain, joué par Ryan Reynolds. Dans la vie réelle, il s'avère que Ryan Reynolds est Canadien alors que Sandra Bullock est Américaine.

  • Avant que Sandra Bullock ne soit définitivement choisie pour tenir le rôle principal de La Proposition, c'est Julia Roberts qui était en lice pour incarner le personnage de Margaret.

  • Une grande partie du film est censée se dérouler dans la petite ville de Sitka, en Alaska. Mais le tournage s'est en fait déroulé dans l'Etat du Massachusetts.

  • Betty White a presque refusé son rôle dans le film parce que le tournage l'obligerait à passer dix semaines loin de son golden retriever

  • Le chiot nommé Kevin est joué par quatre chiots Eskimo américains nommés Flurry, Sitka, Nanu et Hiver.

  • 225 rue Franklin, Boston, était le véritable emplacement du bureau de Golden Books. L'ensemble du bureau principal, y compris les bureaux de Margaret et Bob, a été entièrement reconstruit et reproduit à Disney Studios à Burbank, en Californie en Janvier 2009.

  • "Downtown" Sitka est en fait Rockport, Massachusetts, qui comprend une zone touristique célèbre appelé Bearskin Neck. Rockport reste un village de pêcheurs travaillant, en particulier pour le homard, bien que les plus grandes pêcheries soient à proximité de Gloucester. Le tournage a été fait en avril, ce qui est hors saison pour un grand nombre de visiteurs.

  • Ryan Reynolds/Andrew Paxton : acteur canadien, il débute à la télévision (X-Files, 1996) mais, très vite, est appelé par le grand écran. Il a tourné dans Petite arnaque entre amis (2001), Blade Trinity (2004), Green Lantern (2011), Sécurité rapprochée (2012), Deadpool (2016)

  • Mary Steenburgen/Grace Paxton : actrice américaine, vue dans C’était demain (1979), Froid comme la mort (1987), Retour vers le futur III (1990), Philadelphia (1993), Nixon (1995), Sam, je suis Sam (2001), Dans la brume électrique (2008), Où sont passés les Morgan ? (2009), La couleur des sentiments (2011)

  • Craig T. Nelson/Joe Paxton : acteur américain, il a joué dans Poltergeist (1982), Poltergeist 2 (1986), Turner et Hootch (1989), Des hommes d’influence (1997), The Compagny Men (2011).

  • Betty White/Annie : la carrière de cette actrice américaine commence dès 1949 ! Elle a surtout tourné pour la télévision : Ma sorcière bien-aimée (1972), Les Craquantes (1985-1992), The Golden Palace (1992-1993), Hercule (1999), Everwood (2003-2004), Boston Justice (2005-2008), Hot in Cleveland (2010-2015), Bones (2015, 2017).

  • Denis O’Hare/Gilbertson : acteur américain, il a beaucoup joué au théâtre qu’il pratique depuis l’âge de 15 ans. Au cinéma, on l’a vu dans 21 grammes (2003), Michael Clayton (2007), La guerre selon Charlie Winston (2008), L’Echange (2008), L’aigle de la neuvième légion (2011), Dallas Buyers Club (2013). Il tourne aussi pour la télévision : New York Police judiciaire (1993, 1996, 1997, 2000), Les Experts (2007), American Horror Story (2011, 2014-2015, 2016)

  • Malin Akerman/Gretrude : actrice suédo-canadienne, vue au cinéma dans Les femmes de ses rêves (2007), 27 robes (2008), Watchmen : Les Gardiens (2009), 12 heures (2012). Elle joue également pour la télévision : Sydney Fox, l’aventurière (2000), Childrens Hospital (2010-2011), Suburgatory (2012)

  • Oscar Nunez/Ramon : acteur américano-cubain surtout connu pour la série The Office (2005-2013)

  • Michael Nouri/Bergen : acteur américain que l’on a pu voir au cinéma dans Goodbye Columbus (1969), Flashdance (1983), A la rencontre de Forrester (2000), Spider-man 3 (2007). A la télévision, il a joué dans New York Police Judiciaire (1997), Newport Beach (2003-2007), A la Maison-Blanche (2004), NCIS (2009-2013), Docteur House (2011), Chicago police Department (2015)

Retour à l'index