La Proposition (2009)All About Steve (2011)

Saga Sandra Bullock

Extrêmement fort et incroyablement près (2011)


EXTRÊMEMENT FORT ET INCROYABLEMENT PRÈS
(EXTREMELY LOUD AND INCREDIBLY CLOSE)

classe 4

Résumé :

Après avoir perdu son père le 11-Septembre, Oskar, jeune garçon particulièrement brillant, trouve une clé dans un vase et se persuade que, trouver quelle serrure ouvre cette clé, est la dernière mission que lui a confié son père et un moyen de rester proche de lui.

unechance 7

Critique :

Un film dont la structure simple cache une complexité certaine mais surtout une charge émotionnelle que tout le monde ne voudrait pas prendre. Assez long, voire longuet dans sa première partie, il ne manque pourtant pas de rythme. Le héros est un jeune garçon qui n’est pas vraiment sympathique, sans doute un peu autiste, mais volontaire, courageux et doté d’une si grande sensibilité qu’il est obligé de se montrer brutal pour ne pas la révéler. Dans ce film, les adultes sont des seconds rôles à commencer par Tom Hanks pourtant rôle principal ! Mais tous les adultes ont leur importance. Les présents et surtout le grand absent. La mise en scène est plutôt bonne mais on regrettera tout de même une certaine froideur, notamment dans sa première partie. La musique n’est pas en reste : c’est beau mais pas rassurant un piano.

Les premières phrases donnent le ton : elles sont saisissantes et stupéfiantes ! Celui qui les assène est un jeune garçon nommé Oskar ; un jeune garçon qui ne comprend pas et ne peut pas admettre que sa mère ait fait enterrer un cercueil vide car ce n’est pas logique. Dans une scène ultérieure d’une violence inouïe, Oskar le lui rappellera et c’est dans les cris qu’elle rétorquera qu’ici, la logique ne sert à rien car il n’y en a pas. Il n’y a pas de logique dans la mort de ces personnes ce jour-là. C’est absurde, c’est épouvantable mais c’est comme ça. Sandra Bullock est alors magnifique et bouleversante mais le jeune Thomas Horn est d’une justesse et d’une force inouïe. C’est le climax d’une relation distanciée de la mère et du fils. La vraie relation, c’était entre Oskar et son père. Notons que le film où un père, même absent, joue un grand rôle dans un film avec Sandra Bullock, est précisément un film où l’actrice est en retrait. Il y a une étude à faire !

Entre Thomas Schell et Oskar, c’était une véritable complicité, nouée autour des sciences mais aussi de la recherche. L’histoire du « 6ème district » de New York va nettement plus loin que les histoires que les parents peuvent raconter à leurs enfants. Oskar n’est pas un enfant comme les autres mais l’amour qu’il avait pour son père dépassait tout. Tom Hanks est à son aise dans ce rôle plein d’empathie et d’amour. Le regard de l’acteur pétille derrière ses lunettes quand Thomas donne ses consignes pour la recherche d’Oskar. En peu de mots mais juste quelques gestes, il installe un mariage crédible avec Sandra Bullock. En une image, ces deux acteurs montrent un couple aimant installé dans la durée et qui se voyait vieillir ensemble. Jusqu’au « pire jour ». La date n’est mentionnée précisément qu’à deux reprises mais l’expression « le pire jour » revient constamment. Ne pas dire c’est tout aussi bien montrer.

ladoublure 3

L’histoire commence véritablement un an après quand Oskar casse un vase bleu et y trouve une clé dans une enveloppe. Sur l’enveloppe, un nom « Black ». Convaincu que c’est son père qui lui adresse une mission, Oskar, avec une méticulosité surprenante, prépare son expédition. Il recense 472 « Black » à New York et il se met en tête d’aller les voir pour savoir quelle serrure ouvre la clé. Sa première rencontre sera la plus importante mais on ne le saura que plus tard. Abby Black vit une rupture difficile et elle ne sait rien. Viola Davis est profondément émouvante et l’actrice n’a besoin que de quelques plans pour faire passer la tristesse et la solitude d’Abby. Mais la méthode ne donne rien.

Pourtant il s’obstine et trouve un partenaire, le « Locataire » de sa grand-mère. On ne saura jamais son nom d’autant que le personnage est muet mais Oskar finira par comprendre qu’il s’agit de son grand-père. L’association du gamin anxieux, hyperactif et bavard avec le vieil homme muet et calme est incongrue mais elle marche ! Max von Sydow montre au travers de sa prestation qu’un bon acteur n’a pas forcément besoin des mots pour faire passer une émotion. Son visage émacié montre une bonté et une volonté d’être avec le petit garçon. Ce sont les moments les plus légers du film (mais pas seulement) et ils font beaucoup de bien.

Malgré le côté libératoire de cette présence (Oskar peut tout raconter d’une voix que Thomas Horn fait vibrer d’angoisse, de chagrin et de frustration), le tandem se brise et c’est la dureté du petit garçon qui en est la cause. Le passage sur les messages du répondeur est aussi vraiment dur à encaisser.

Oskar n’abandonnera pourtant pas et il trouve un nouvel indice : un numéro de téléphone. Celui d’Abby Black ! En fait, c’est son ex-mari qui pourrait savoir quelque chose. C’est exact : la clé lui était destiné et n’a atterri chez les Schell que par le hasard d’une vente après décès et au désir d’un mari aimant de faire cadeau à sa femme d’un vase bleu. Sans emphase, sans pathos, la conclusion de la quête est certes décevante mais touchante et elle montre que, dans un voyage, la route importe au moins autant que la destination.

Rentré chez lui, bouleversé, en larmes et en pleine crise de frustration et de colère, Oskar trouve le réconfort dans les bras de sa mère et ils ont enfin une discussion profonde et apaisée. Elle le surprend car elle connaissait sa quête et l’accompagnait à sa façon. Ce lien partagé entre la mère et le fils fait chaud au cœur et constitue la vraie conclusion d’un drame.

calculs 6

Anecdotes :

  • Sortie US le 20 janvier 2012 Sortie France : 29 février 2012

  • Le film a coûté 70 millions $ et en a rapporté 55.

  • Réalisateur : Stephen Daldry est anglais et il a connu la célébrité avec son premier long-métrage, Billy Elliott (2000). Il tournera ensuite The Hours (2002), The Reader (2008), Favelas (2014).

  • Scénariste : Eric Roth, scénariste américain. On lui doit aussi Forrest Gump (1994, Oscar du meilleur scénario), L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux (1998), Munich (2006), L’Etrange histoire de Benjamin Button  (2008).

  • Le scénario est adapté du roman éponyme de Jonathan Safran Foer.

  • Le tournage d'Extrêmement fort et incroyablement près s'est entièrement déroulé à New-York.

  • Afin de mieux cerner son personnage, Sandra Bullock a écouté de véritables enregistrements de conversations téléphoniques et de messages de victimes du World Trade Center. Un travail éprouvant selon l'actrice : "Ce qui m'a vraiment estomaquée, c'était d'entendre ces gens tenter de réconforter leurs proches. On comprend alors en écoutant ce type de message, qu'on puisse éprouver une souffrance qui ne s'apaisera jamais."

  • Le jeune Thomas Horn, qui incarne le personnage tourmenté d'Oskar Shell, a été repéré par la production à l'occasion de sa victoire au jeu Jeopardy !, diffusé à la télévision américaine. Il s'agit ici de son premier rôle.

  • Alors que son nom figurait sur la première affiche promotionnelle du film et apparaissait même dans la première bande-annonce, le comédien James Gandolfini a vu son personnage coupé au montage après l'arrivée des résultats des tests d'audience. En effet, les grandes maisons américaines ont pour coutume de présenter leurs nouvelles productions à des spectateurs lambdas par le biais de "séances tests", afin de procéder à d'éventuelles modifications avant la sortie du film. Ici, c'est l'ex-Tony Soprano, dont le personnage devait vivre une histoire d'amour avec celui de Sandra Bullock, qui, à défaut d'avoir convaincu le public américain, s'est vu évincé du casting.

  • La musique du film est signée de la main du compositeur français Alexandre Desplat. Ce dernier a notamment composé, entre autres, les bandes originales des films The Ghost Writer, Le Discours d'un roi, Carnage ou encore The Tree of Life.

  • Max von Sydow a refusé le rôle de Hal in Beginners (2010) (finalement pris par Christopher Plummer) en faveur de ce film. Les deux acteurs ont été nominés pour l'Oscar du meilleur acteur et Plummer a gagné.

  • À 82 ans, Max von Sydow a été nominé pour un Oscar de meilleur acteur de soutien pour ce film, devenant ainsi le deuxième homme le plus âgé à être nommé pour un Oscar masculin agissant. Von Sydow était âgé de 82 ans et 289 jours alors que le détenteur du record était Hal Holbrook âgé de 82 ans et 339 jours nommé dans la même catégorie pour Into the Wild (2007), le battant de seulement 50 jours

  • Sandra Bullock était à New York avec sa famille et a vu le deuxième avion, United Airlines Flight 175, s'écraser dans la Tour Sud du World Trade Center.

  • Le Questionnaire qu’Oscar donne au Locataire a quinze questions qui sont: 1. Quel est votre nom complet ? 2. Quelle est votre nationalité ? 3. Quelle est votre profession ? 4. Que faisait votre père pour gagner sa vie ? 5. Que faisait votre mère pour gagner sa vie ? 6. Avez-vous déjà été marié ? 7. Avez-vous eu des enfants ? 8. Où avez-vous voyagé dans le monde ? 9. Comment avez-vous appris l'appartement à louer ? 10. Connaissez-vous mon père, Thomas Schell ? 11. Quand vous avez parlé, quelles autres langues saviez-vous ? 12. Avez-vous jamais été soldat dans une guerre ? 13. Avez-vous jamais tué quelqu'un ? 14. Avez-vous des amis ? 15. Pourquoi avez-vous cessé de parler ?

  • Le réalisateur Stephen Daldry espèrait que le film sera terminé pour l'automne 2011 de sorte qu'il coïncide avec le 10e anniversaire des attentats du 11 septembre. Ce ne fut pas le cas.

  • Tom Hanks et Sandra Bullock ont été élus respectivement numéro un et deux pour les célébrités les plus dignes de confiance sur le sondage Reader's Digest en 2013.

  • Stephen Daldry et le producteur Scott Rudin ont travaillé sur cette adaptation du roman de Jonathan Safran Foer pendant cinq ans.

  • C'est le deuxième film où Viola Davis est impliqué dans un scénario concernant les attentats du 11 septembre. Le premier est World Trade Center (2006).

  • Dans une première ébauche du scénario, le locataire parle finalement à la fin. Max von Sydow s'y opposa, puisqu'il estimait que le héros était d'Oskar et qu'il n'était pas nécessaire de savoir si le locataire reprenait son discours.

  • Lorsque le personnage de Sandra Bullock avoue à Thomas Horn qu'elle savait de sa recherche, il demande comment. Elle lui explique que quand il a obtenu tous les annuaires de Stan le portier pour un projet scolaire sur le recensement, elle savait que c’était un mensonge parce que le recensement n'a pas lieu avant 7 ans. Thomas Horn précédemment apparu dans la semaine des enfants Jeopardy en 2010. La dernière question était : "Le premier a été autorisé en 1790 prévoyant l'énumération des habitants des États-Unis ». La réponse était le recensement. Horn a répondu correctement.

  • La nomination à l'Oscar du meilleur film fit polémique. Le film n'étant pas un succès commercial, eu une critique très médiocre et fut totalement absent des nominations lors des récompenses précédentes (BAFTA…)

  • Tom Hanks/Thomas Schell : Thomas Jeffrey Hanks, acteur américain, devient célèbre avec le film Splash (1984) avant de connaître la consécration avec Philadelphia (1993, Oscar du meilleur acteur) et Forrest Gump (1994, Oscar et Golden Globe). Il a joué entre autres dans  Big (1988, Golden Globe du meilleur acteur pour une comédie), Nuits blanche à Seattle (1992, Golden Globe du meilleur acteur pour une comédie), Il faut sauver le soldat Ryan (1998), Seul au monde (2000, Golden Globe du meilleur acteur pour un drame), Arrête-moi si tu peux (2002), Captain Phillips (2013), Sully (2016). Il incarne également le professeur Langdon dans les adaptations des romans de Dan Brown, (2006, 2009, 2016). En 2016, Barack Obama lui remet la médaille présidentielle de la liberté, une des plus hautes distinctions civiles américaines.

  • Thomas Horn/Oskar Schell : Choisi parmi plus de trois mille garçons pour le rôle d’Oskar, il a été récompensé comme Meilleur jeune acteur au dix-septième prix Critics Choice. On l’a vu dans Space Warriors (2013).

  • Viola Davis/Abby Black : actrice américaine, vue au cinéma dans Syriana (2005), World Trade Center  (2006), Mange, Prie, Aime (2010), La couleur des sentiments (2011), La stratégie Enders (2013), Suicid Squad (2016). Elle a joué aussi pour la télévision : New York Police Blues (1996), Les Experts (2002), New York Unité spéciale (2003-2008), How to get with murder (depuis 2014)

  • Max von Sydow/Le Locataire : Né Car Adolf von Sydow, cet acteur suédois fut révélé par Le septième sceau (1957).  Parmi une très riche filmographie, citons La source (1959), L’heure du loup (1967), L’Exorciste (1973), Les Trois jours du Condor (1975), Conan le Barbare (1982), Dune (1984), Europa (1990), Minority Report (2002), Oscar et la dame rose (2009), Robin des Bois (2010), Star Wars épisode VII : le réveil de la Force (2015). Citoyen français depuis 2002.

Retour à l'index