Retour vers le futur 3Retour vers le futur 1

Saga Retour vers le futur

Retour vers le futur 3 (1990)


 RETOUR VERS LE FUTUR 3
(BACK TO THE FUTURE PART III)

classe 4

Résumé :

Doc Brown a été propulsé dans le passé en 1885 après avoir été frappé par la foudre en 1955. Il a envoyé une lettre à Marty pour récupérer la Delorean et pouvoir ainsi repartir en 1985. Mais alors qu'avec le Doc Brown de 1955, ils viennent récupérer la Delorean, ils font une macabre découverte : Doc Brown a été tué une semaine après son arrivée en 1885 par un certain Bufford Tannen. Marty décide d'aller récupérer Doc en 1885 avec la Delorean, après que celle-ci ai été réparée. Mais à cause d'indiens et d'autres péripéties, les deux hommes se retrouvent coincés dans le passé à cause d'une panne d'essence avec le compteur de sa vie qui tourne pour Doc. Au bout de pas mal de mésaventures, Marty sauvera Doc et réussira à repartir en 1985 à l'aide d'une locomotive. Il sauvera son avenir, et Doc réussira à revenir aussi avec une surprise.

unechance 7

Critique :

Nom de Zeus ! Nous en sommes au troisième et dernier volet de la trilogie de Retour Vers Le Futur. Toujours réalisé par Robert Zemeckis et son vieil ami Bob Gale. Ce troisième opus conclut donc la saga : définitivement ! En effet, il y a déjà eu plusieurs rumeurs de faire des préquelles ou suites, ou même un reboot, mais jamais cela ne s'est concrétisé, et je ne dirai qu'une chose : tant mieux ! En effet, Robert Zemeckis et Bob Gale, ont mis leur véto : de leur vivant on ne fera aucune suite, aucun reboot, etc. de la saga Retour Vers Le Futur. Et il vaut mieux que cela reste ainsi, on ne touche pas à ce qui est superbe, il n'y en a pas besoin, et espérons que la saga reste intacte encore très longtemps.

Même si on est triste de savoir qu'on ne reverra plus les personnages qu'on aime beaucoup, mais il suffit de se recoller la galette dans le lecteur BluRay et l'aventure repart toujours aussi bien et distrayante. Parce que c'est ça qui est le plus amusant, c'est que pour ce 3e film, on reprend exactement les même et on recommence mais dans le Far West et on en redemande !

Alors d'emblée, je ne mets que 3 bottes à ce dernier volet, mais uniquement parce que je n'aime pas trop le côté western, et que je trouve qu'il est vraiment un tout petit peu moins bien que les deux précédents. Je préfère le futur ! Mais ce n'est rien de bien grave. Quoiqu'il en soit après Marty qui était le personnage principal du premier film, puis Biff qui était celui du 2e film, c'est Doc Brown qui est le personnage central de ce dernier opus. Il manque de se faire tuer, il tombe amoureux, et est censé rester coincé dans le passé. Tout cela mis en scène avec encore beaucoup d'ingéniosité et de talent.

ladoublure 3

Il est rare que dans une trilogie, tous les films tiennent la route, ici les réalisateurs ont réussi ce véritable tour de force, ils sont pratiquement tous les trois sur un plan d'égalité, de très haut niveau, et pourtant avec chacun une identité bien distincte pour chaque volet, c'est tout simplement grandiose. Le film a été tourné à Monument Valley pour la majeure partie des extérieurs (lorsque Doc et Marty tentent de faire traîner la Delorean par des chevaux, etc.) c'est un peu dommage car c'est un lieu de tournage très commun que l'on retrouve dans beaucoup de films ou de séries, même, comme Supercopter par exemple !

On est donc habitué au paysage, peut-être l'étions-nous moins à cette époque du début des années 90. C'est très bien filmé, la mise en scène sur les trois films est vraiment excellente, les extérieurs sont très beaux, et l'équipe visuel a utilisé des filtres pour donner une tonalité spécifique à ce dernier volet. On voit aussi le tout début de Hill Valey, la construction de l'horloge, Strickland en shérif, etc. et évidemment tout ceci donne encore droit à nouveau à des scènes mémorables. Par exemple la réaction de Marty, lorsque Doc se met à danser avec Clara, ou bien encore lorsque Marty s'entraîne devant le miroir avec son pistolet en vue de son futur duel avec Tannen, et bien évidemment la scène où le barman tente de ranimer Doc Brown avec sa mixture « debout les morts » infâme à souhait.

On a même droit à ce que Marty dise le « Nom de Zeus !» et Doc Drown « C'est pas le pied ! ». La continuité est bien assurée, on repart du début du 2, et Marty utilise l'astuce de Clint Eastwood dans son film Pour Une Poignée de Dollars de cacher une plaque de métal sous son poncho, comme Marty l'avait vu faire sur la tv dans la salle de bain de Biff, dans le futur dans l'épisode n°2 de la saga. La Delorean est encore modifiée et devient pratiquement méconnaissable, avec un mixte locomotive/voiture pour le dernier passage. Pas de problème pour le jeu des acteurs, ils maîtrisent désormais tous leur personnage sur le bout des doigts, et pour la dernière venue : Clara, incarnée par Mary Steenburgen (La Proposition, La Maison sur l'Océan, Philadelphia), c'est également un sans faute. Non contente, d'être jolie, son jeu du personnage de Clara est d'une justesse de chaque instant, et il faut vraiment bien l'observer pour voir toutes les expressions qu'elle prend et qui exprime très très bien le ressenti du spectateur par rapport à ce que l'on attend d'elle : c'est tout bonnement inimaginable.

Un sans-fautes, je le répète. Et puis voir les ZZ Top en orchestre paysans de 1885, ça vaut le coup d'œil ! Pour la musique justement, nous retrouvons Alan Silvestri à nouveau qui officiait sur les deux films précédents, nous retrouvons donc les thèmes bien connus, mais également des nouveaux de toute beauté, comme la petite musique tout au début lorsque Marty ramène Doc Brown avec sa voiture sous la pluie : un pur délice. Bref, vous l'aurez compris, ce volet comme les deux autres est incontournable ! Peu d'effets spéciaux dans ce 3e opus, c'est surtout des cascades qui sont mises en avant.

Doté d'un budget de 40 millions de dollars (je rappelle que le deux et le trois ont été réalisés en même temps, il y avait donc une enveloppe globale de 80 millions de dollars en fait pour les 2 films), le film marchera très bien en réalisant presque 245 millions de dollars, même si c'est moins bien que les deux précédents. En France, il réalisera un peu plus de 1.6 millions d'entrées. Nom de Zeus !

Anecdotes :

  • La cascade lorsque Marty est 1885 et se fait attraper au lasso par Bufford Tannen puis traîner sur plusieurs centaines de mètres, a été intégralement réalisée par Michael J. Fox lui-même. Il raconte que cela a été très dur, et qu'il s'est fait vraiment mal à un moment, il a beaucoup souffert.

  • La séquence de la Delorean poussée par le train est en fait inversée ! En effet, les réalisateurs racontent que cela n'aurait pas été possible de la faire en réelle dans le bon sens, car la voiture n'aurait pas résisté à la force de la locomotive. La Delorean était donc en marche arrière tout comme la locomotive.

  • Pour la scène de fin où le train chute dans le vide, c'est bien évidemment une miniature qui est utilisée. Mais pour la Delorean qui se fait 'exploser' sur les rails, lorsque Marty est revenu en 1985 et se fait percuter par un train, la scène a été tournée en réelle. Les réalisateurs racontent d'ailleurs que le cheminot était très très content de réaliser cette scène et qu'il a réalisé un vieux rêve de gosse.

  • Le tournage des deux derniers volets qui étaient réalisés en même temps a pris pratiquement 1 an. Il s'est passé pas mal de choses dans la vie de tous les protagonistes, ainsi Michael J. Fox a eu son premier enfant pendant cette période et a également perdu son père.

  • Mary Steenburgen ne voulait pas tourner dans Retour Vers le Futur, ce sont en fait ses enfants qui ont fait le forcing pour convaincre l'actrice de tourner dans la saga. Après avoir rencontré Robert Zemeckis et Bob Gale, elle a immédiatement accepté.

  • Marty se fait appeler Clint Eastwood pendant toute la période où il est en 1885. La production a bien entendu demander la permission à l'acteur d'utiliser son nom, qui a gentiment accepté. M. Eastwood : c'est la classe incarnée !

  • Bufford Tannen fini comme ses descendants dans les films précédents, dans le fumier. Les réalisateurs racontent qu'ils étaient désolés de faire subir tout cela à l'acteur Thomas F. Wilson qui est dans la vie le total opposé de son personnage à l'écran, en effet ils disent que Wilson était un garçon très gentil et adorable pendant tout le tournage des trois films. D'ailleurs c'est lui-même qui monte à cheval dans ce dernier épisode et qui attrape Michael J. Fox au lasso. L'acteur ne voulait pas être doublé et a travaillé très dur de longs mois avec des professionnels pour réussir à faire cette scène.

Retour à l'index