Saison 5Saison 1

Wycliffe

Présentation 


NOUVEAU - Retrouvez la présentation et le guide des épisodes de la saison 1 de Wycliffe par Patrick Sansano sur Le Monde des Avengers : http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-1990/wycliffe-1993-1998Rejoignez la discussion autour de Wycliffe sur notre forum : http://avengers.easyforumpro.com/t6127-serie-wycliffe

Posted by Le Monde des Avengers on Thursday, October 29, 2015

Pour le téléspectateur français, « Wycliffe » fut la bonne surprise de l’été 1998. Le vendredi 24 juillet, Antenne 2 propose le premier épisode de la série et le succès est immédiat. Pour les britanniques, « Wycliffe » vient juste, le 5 juillet de la même année, de se terminer avec l’épisode final de la saison 5, « Le piège machiavélique ».

Rapidement, le succès est tel que tous les épisodes sont programmés dans la foulée, mais cette-fois le dimanche soir sur France 3 en remplacement de « Derrick ». Nous rattrapons donc, au grand galop, cinq saisons d’une traite. Mais le téléfilm pilote « Wycliffe and the cycle of death » diffusé sur ITV le 6 août 1993 n’est pas proposé, et ne se trouve pas d’ailleurs dans l’intégrale en DVD éditée par Elephant Films. Il faut dire que dans ce pilote, seul Jack Shepherd dans le rôle du superintendant Charles Wycliffe, demeure. Tous les autres personnages (que l’on retrouve dans la série) sont interprétés par d’autres acteurs.

La musique rappelle, par sa qualité et son thème entraînant, les meilleures productions des années 60-70. Elle est composée par Nigel Hess. Le générique en décors naturels nous montre d’emblée le paysage singulier des Cornouailles.

William John Burley, dit W J Burley (1914-2002) a toujours vécu aux Cornouailles. Il y est né et mort. D’abord ingénieur du gaz puis enseignant en biologie, il est passionné par l’écriture, sa vraie vocation.

Il a débuté sa carrière d’écrivain en 1966 à 52 ans et s’avoue d’emblée influencé par Georges Simenon. Il crée le personnage de Wycliffe deux ans plus tard, en 1968. Il en écrira 23 de 1968 à 2002, le dernier étant resté inachevé.

Présentons maintenant les personnages et leurs interprètes.

Charles Wycliffe est marié à Helen. Ils ont une fille, Ruth. Dans cette série réaliste, Jack Shepherd l’incarne avec sobriété. Wycliffe n’a que faire de la hiérarchie et son métier passe avant tout, bien qu’il ménage une vie de famille harmonieuse. Dans certaines enquêtes, il va se retrouver dans des situations limites. Ce n’est pas un héros invincible et il passera à deux doigts de la mort devant alors subir une longue convalescence. Durant cette période, c’est son équipe qui assurera la continuité. Nous verrons cependant notre héros dans l’intimité reprenant peu à peu ses forces après s’être fait tirer dessus. Affrontant sa hiérarchie, il se retrouvera dans une position impossible dans le tout dernier épisode, « Le piège infernal ».

Il est interprété par Jack Shepherd (1940-) lequel trouvait là le rôle de sa vie. Il a commencé sa carrière au théâtre en 1965. En 1969, il fait ses premiers pas au cinéma dans « All neat in Black Stockings » (inédit en France) aux côtés de la belle Susan George, vue dans l’épisode d’Amicalement vôtre, « Les pièces d’or ». Jusqu’à « Wycliffe », il est peu voire quasi pas connu de l’hexagone, bien qu’il ait participé à des séries et téléfilms vus chez nous. Citons « Les grands mystères d’Orson Welles », « La couronne du diable », « Les rescapés de Sobibor ». Après la série, qui lui a apporté une certaine notoriété, on le revoit notamment  dans « A la croisée des mondes : la boussole d’or » (2007) avec Nicole Kidman et Daniel Craig, et en 2015 dans un épisode de « Inspecteur Barnaby » : « Murder by magic ». Sa fille Catherine Shepherd est également comédienne. Jack Shepherd est le grand atout de la série, on le trouve attachant dès le début par sa douceur et son intégrité.

L’inspecteur Doug Kersey est un homme assez bourru, fidèle adjoint de son patron. Il est alcoolique mais fiable. La maladie de son interprète, Jimmy Yuill (1959-), atteint d’une méningite, entraînera l’annulation de la série en 1998. ITV ne veut pas l’engager pour une saison 6, les assurances s’y opposant. Par solidarité, Jack Shepherd et Helen Masters décidèrent d’arrêter la série. Le comédien s’est remis est a repris le chemin des studios. Peu connu chez nous, on l’a vu dans « La mort en direct » en 1980 avec Romy Schneider. Il a été vedette invitée de séries comme « Taggart » et « Inspecteur Frost ».

Troisième personnage du trio d’enquêteurs, l’inspectrice Lucy Lane. Professionnelle et  douée dans son métier, son interprète Helen Master (1964-), grande, longiligne et sans charme la rend froide et glaciale. Le contraste est étonnant avec Jack Shepherd qui fait plus « humain ». L’actrice a joué notamment dans « Diana princesse de Galles », « Inspecteur Barnaby » (« The animal within » en 2007) et « L’affaire du collier ».

Dans les trois premières saisons, le trio est accompagné de deux sergents : Dixon (Aaron Harris) et Potter (Adam Barker).

« Wycliffe » malgré son arrêt brutal en fin de cinquième saison mérite largement d’être redécouverte comme une série de qualité quelque part entre « Maigret » et « Barnaby ». Il est vraiment dommage que Jack Shepherd, sur les épaules desquelles repose la qualité de la série, n’ait pas fait une plus grande carrière.

Retour à l'index