Présentation

Saga Batman au Cinéma

Joel Schumacher

 

 

 


1. BATMAN FOREVER
(BATMAN FOREVER)

Batman est de nouveau sur le pied de guerre. Le Batsignal a retentit dans le ciel, et un de ses vieux ennemis : Double-Face est en train de piller une banque. Sur place, il fait la connaissance du Docteur Chase Meridian une très jolie psychologue. Batman empêche le vol de la banque, mais Double-Face arrive à prendre la fuite.

Plus tard, lors d'une visite de ses usines, Bruce Wayne fait la connaissance de Edward Nygma, celui-ci se fait renvoyer et devient alors un autre ennemi de Batman : l'Homme Mystère. Ce dernier forme une alliance avec Double-Face. L'Homme Mystère vole assez de capitaux avec son complice pour monter sa société « Nygmatech » et diffuser son appareil de télévision 3D pour lui permettre de manipuler le cerveau humain et découvrir ainsi qui est Batman. Bruce Wayne sort avec Chase Meridian qui aime Batman, mais elle découvre que les deux ne font qu'un tout comme L'Homme Mystère.

Bruce Wayne veut arrêter d'être Batman et tout avouer à Chase Meridian. Mais L'Homme Mystère s'introduit alors dans le manoir Wayne et kidnappe le docteur Meridian avec l'aide de Double-Face. Bruce Wayne est blessé, la batcave est détruite avec ses batcostumes, et ses armes, ainsi que la batmobile. Il ne reste qu'un dernier costume à Batman qui semble en infériorité face au duo des vilains. Mais Batman se découvre un nouvel allié auquel il ne s'attendait pas : Robin. Il s'agit de Dick Grayson qu'il a recueilli, après que ses parents aient été assassinés par Double-Face.

Dick a découvert que Bruce Wayne est Batman et veut l'aider pour se venger de Double-Face. Ils partent à l'assaut de Nygmatech, mais Robin à son tour est fait prisonnier. Batman n'a pas le choix, il doit sauver Chase Meridian et Robin, en mettant hors service Double Face et L'Homme Mystère, ce qu'il fait. Chase Meridian quitte Gotham City, mais Batman a un nouvel allié, un partenaire : Robin.

3e volet de la série cinématographique de Batman avec un changement radical. Normal, après la déception de « Batman Le Défi » par les Studios, ceux-ci ont préféré faire un film moins sombre et tous publics pour ce 3e film. Tim Burton est donc éjecté en tant que réalisateur et on le remplace par Joel Schumacher (« L'Expérience Interdite », « Phone Game », etc.).

Néanmoins Tim Burton reste le producteur du film. Michael Keaton à la vue du développement que prenait ce 3e volet, a décliné l'offre de reprendre le rôle (j'avais d'ailleurs vu, il y a très longtemps, une interview de lui où il racontait justement qu'on lui avait offert une somme faramineuse pour reprendre son rôle de Batman, mais que vu ce qu'était le film, il avait préféré refuser!). C'est donc Val Kilmer qui prend le relais, et le film est beaucoup plus orienté action. Mais pas que cela, il devient dans le même temps plus « flashy » également ! Nous avons droit à du néon de couleur partout : même sur les chargeurs des mitraillettes des bandits.

Je ne sais pas si c'est dû au fait que ce soit Tim Burton le producteur, mais ce film malgré ses gros défauts tient encore à peu près la route. Le costume de Batman est encore mieux moulé sur l'acteur (avec les fameux tétons en plastique que tout le monde a décrié à l'époque et qui il est vrai n'est pas du meilleur goût!) et toujours de couleur sombre pour le 1er qu'il porte la majorité du film.

Le second est moins sombre, plus clair, avec de l'argenté, et ça ne le fait pas du tout. Val Kilmer fait un Bruce Wayne assez potable et un Batman qui n'est pas trop mauvais : il n'y a qu'à voir la scène où il se relève après sa chute du haut des immeubles dans le piège de Double-Face, il a une silhouette spectaculaire. Et à beaucoup de moments, son visage sous le masque a la même physionomie que celle de Keaton (voir la scène lorsqu'il revient dans la Batmobile après qu'il ai vu Chase Meridian sur le toit du Batsignal en disant « Pffffuuu, Les Femmes ! »).

Ensuite beaucoup d'action tout au long de ce film, et on tient la continuité des deux précédents opus : Bruce Wayne voit toujours ses parents assassinés par un voyou dans la rue, mais on ne montre plus le visage de Jack Napier. Et les acteurs qui font Alfred et le Commissaire Gordon sont les même. Il y a également Chase Meridian qui fait une allusion à Catwoman. Dans ce genre d'allusion d'ailleurs, à un moment Bruce Wayne dit à Robin qu'il ne doit pas partir de chez lui, car le cirque doit être à mi-chemin entre Gotham City et Metropolis : cette dernière étant la ville de Superman. Le costume de Robin relooké est pas mal réalisé, et au début de sa rencontre avec Bruce Wayne au cirque, il porte son costume Rouge, Vert et Jaune comme dans la BD.

Chris O'Donnell est pas mal du tout dans le rôle, et assez athlétique pour assurer physiquement les combats. Parlons maintenant des choses qui fâchent, là aussi, elles sont nombreuses et je n'en sélectionnerai que quelques unes : déjà, Double-Face. J'adore Tommy Lee Jones, mais là il est nul. Je ne sais pas si il était en roue libre dans le film, mais sa prestation se limite à des gesticulations d'impatience de ne pas voir Batman mourir, et à rire d'une façon idiote en montrant en gros plan à la caméra sa face ravagée : on pouvait mieux faire, c'est raté, tant pis. Vient ensuite l'Homme Mystère qui n'est pas mieux : je n'ai jamais apprécié Jim Carrey comme acteur, je trouve toujours qu'il en fait de trop dans ses rôles, c'est encore mon impression ici dans « Batman Forever ».

Bref, les méchants ne sont vraiment pas à la hauteur de ce que nous aurions pu en attendre, c'est décevant. Ensuite, la réalisation : les gros plans sur les fesses en plastique/latex de Kilmer pour son nouveau costume on aurait pu éviter, on a le droit à du néon de couleurs « flashy » pratiquement partout : c'est un peu « too much », et même la Batmobile, qui au passage est simplement une horreur se voit affublée de jantes rétroéclairées !

batman 1 1 8

Le reste peut passer, à part encore quelques scènes un peu bidon comme par exemple le pistolet « paralysant » de Batman dans la banque sur les ennemis. Ou encore la scène de drague de Chase Meridian sur l'immeuble du Batsignal, ou enfin la scène de Dick Grayson essorant son linge façon « karaté » ! Robin est clairement un simple faire-valoir de Batman (et cela se confirmera encore plus dans le prochain film!) et rien de plus. Néanmoins, les techniques utilisées dans ces trois premiers films serviront de base pour la trilogie de Nolan : on a déjà ici le masque/cagoule en plastique, dans ce 3e opus tenu pas des attaches au niveau des épaules, ou encore les yeux rétroéclairés permettant de voir dans le noir. Rien ne sera inventé dans la nouvelle trilogie.

batman 1 1 9

Nicole Kidman remplace au pied levé les deux actrices précédentes pour le charme : et ça marche bien, elle est très très belle dans ce film. Dans les détails amusants, on retrouve Drew Barrymore dans une des compagnes de Double-Face, elle fait l'ange en blanc, petit rôle secondaire, l'actrice n'étant pas encore la star à l'époque de « Scream » ou de « Charlie et ses Drôles de Dames ». De même, si vous observez bien la scène de combat entre Batman et les bandits lors de la réception d'Edward Nygma, vous pourrez voir que ce n'est pas Val Kilmer sous le costume ! Enfin, à la fin vous avez René Auberjonois qui incarne un certain : Dr. Burton de l'asile d'Arkham ressemblant étrangement a Tim Burton réalisateur des 2ers film et producteur de celui-ci, un clin d'œil sans aucun doute.

batman 2 1 10

Pour la musique, Danny Elfman qui laisse sa place à Elliot Goldenthal ne donnera rien d'inoubliable, la musique étant entrecoupée de chansons de groupes comme U2 par exemple dans le film. En conclusion, un 3e film mitigé, avec des bonnes choses mais d'autres vraiment mauvaises. Et le pire était à venir. Néanmoins, ce 3e volet fut un succès commercial encore plus que le second volet (incompréhensible!) en rapportant plus de 330 millions de dollars. Mais c'est moins que le 1er film. Il est à noter également enfin l'apparition du personnage de Robin : les studios voulaient qu'il soit présent dès le 1er film de 1989, mais Tim Burton avait refusé de le mettre, ainsi que dans le second opus. Il aura fallu attendre le changement de réalisateur pour le voir apparaître.

Retour à l'index


2. BATMAN ET ROBIN
(BATMAN AND ROBIN)

Batman et Robin partent à l'assaut d'un nouvel ennemi : Mr. Freeze. Celui-ci attaque le musée de Gotham City pour voler des diamants qui lui servent de source d'énergie pour son armure qui lui permet de maintenant son corps au froid à 0°C. Il s'échappe à bord d'une fusée qui va retomber sur Gotham, Batman et Robin la détruisent, mais Freeze s'enfuit avec le diamant du musée. Pendant ce temps, à l'autre bout de la planète, le docteur Woodrue fait des expériences sur les êtres humains et grâce à un sérum crée Bane un super soldat. Découvrant ce qu'il fait, son assistante le docteur Pamela Isley menace de le dénoncer : il la tue, du moins le croit-il.

Mais elle ressuscite sous les traits de Poison Ivy. Freeze doit encore voler un diamant pour lui permettre d'utiliser sa machine à congeler, il veut rançonner la ville de Gotham City pour terminer ses recherches et trouver un remède contre le syndrome de McGregor, maladie dont est atteint également Alfred. Tandis qu'au manoir Wayne Alfred accueille sa nièce Barbara, Poison Ivy arrive à Gotham City avec Bane. Elle veut convaincre Bruce Wayne de donner des milliards pour sauver la planète. Bruce Wayne tend un piège à Freeze avec les diamants de la famille Wayne, mais Poison Ivy arrive la première et grâce à ses phéromones ensorcelle tout le monde même Batman et Robin.

Ceux-ci capturent Freeze, mais Ivy crée des dissensions entre le duo qui se sépare : Robin s'en va. Ivy fait ensuite alliance avec Freeze en libérant avec l'aide de Bane, et fait croire à Freeze que Batman a tué sa femme. Alors qu'Alfred est atteint du syndrome de  McGregor, sa nièce découvre la Batcave. Freeze surgèle Gotham City, avant de vouloir congeler le monde, pendant qu'Ivy tend un piège à Robin. Batman se fait prendre aussi, mais alors qu'ils semblent dépassés, Barbara la nièce d'Alfred les aide en étant devenue Batgirl. À eux trois, ils arrivent à vaincre Bane et Mr. Freeze et à décongeler Gotham à temps.

Batman apprend à Freeze la vérité sur sa femme et Ivy, et lui dit qu'elle en vie, qu'il a besoin de son aide pour sauver quelqu'un du syndrome de McGregor : Freeze accepte de l'aider et se venger sur Ivy. Alfred est sauvé, désormais Batman a deux nouveaux alliés : Robin et Batgirl.

Le 4e film de la franchise Batman et le film de trop ! Je ne sais pas quelle drogue Joel Schumacher avait prise, mais ce film est vraiment mauvais. Rien n'est à garder, tout est à jeter, depuis le début du film. Que ce soit les acteurs : Georges Clooney a un air idiot sous le masque de Batman du début à la fin, Uma Thurman en belle plante : non, merci !

Et Arnold Schwarzenegger en Mr. Freeze avec des chaussons en forme de lapins : non comment ! Les costumes sont plus mauvais les uns que les autres (en ce qui concerne Batman et Batgirl), la batmobile est encore plus moche que la précédente, et on est encore plus flashy que dans « Batman Forever ». Alors certes, Schumacher s'est expliqué en disant qu'il s'agissait d'un hommage à la série des années 60, mais tout de même, il aurait pu mieux traiter cela.

Là, on a droit à une succession de scènes ridicules de mauvais goût et ça ne marche pas du tout. Entre Freeze qui fait chanter une chanson idiote à ses hommes de main, Ivy qui nous fait une danse sexy sortie d'un costume de gorille (mais même les fesses de Uma Thurman ne relèvent pas le niveau pour autant) ou encore Batman qui nous sort sa batcarte bleue avec le slogan « Forever » dessus !

Non, non c'est au-dessus du supportable. Gordon est ridicule, quant à Batgirl : je ne sais quoi dire ! Alicia Silverstone n'est pas laide, mais disons qu'elle ne correspond pas au rôle, voilà tout. La réalisation est désastreuse : il n'y a qu'à voir la première scène de combat au musée, on se demande ce que font Batman et Robin sur le sol, tandis que les hommes de Freeze leur tournent autour : une sorte de danse de saint guy, enfin je ne sais pas !

Le comble étant lorsque Batman se fait saisir par les lianes de Ivy tandis que Batgirl l'affronte, lorsque les lianes soulèvent Batman dans les airs, on aperçoit bien comme il faut les lacets de sa cape qui sont attachés sur ses jambes pour la maintenir près du corps ! Bane est un crétin congénital sans aucune personnalité : il me semble que dans la BD c'est un terrible ennemi de Batman, très intelligent de surcroît, on aurait pu faire mieux.

Le reste n'est pas mieux, le docteur Woodrue est vraiment caricaturale, et Robin est vraiment le simple faire-valoir de Batman ! Si Batman n'est pas là, il sera sauvé par Batgirl, car incapable de se sauver par lui-même. D'ailleurs, je pense qu'il y a une erreur pour les titres des films : c'est le précédent qui aurait du s'appeler Batman & Robin, puisqu'il rencontre Robin dans Forever et que dans le 3e film Batman ne fait bien qu'équipe avec Robin seul, et celui-ci devrait porter le nom de « Batman Forever » puisque en plus de Robin, il a Batgirl qui se joint à eux, ce n'est donc pas que Batman et Robin.

Même les effets spéciaux sont mauvais, si celui de Freeze qui congèle les hommes peut passer, le reste n'a vraiment rien d'extraordinaire (il suffit de voir les incrustations au début lorsqu'ils font leur séance de ski dans les airs) et Batman arbore un costume encore plus barriolé que dans Forever. On a touché le fond. C'est à nouveau Elliot Goldenthal qui est à la réalisation de la bande musicale, même critique que pour le film précédent : rien de bien surprenant. Si Uma Thurman fait une belle plante, on sent qu'elle n'est pas dans son rôle et en fait trop : c'était la période de ses mauvais films, puisque l'année d'après, elle jouait dans le pitoyable « Chapeau Melon et Bottes de Cuir » qui est sans commune mesure avec la série culte du même nom. Et on sait que la motivation d'Arnold Schwarzenegger pour ce film était l'argent : donc tout est dit.

stcine 12 7

George Clooney avait d'ailleurs du être conscient de sa mauvaise prestation en Batman, puisque je me rappelle l'avoir vu quelques années plus tard dans l'émission de David Letterman, où il expliquait le bide de Batman et que plus jamais il ne mettrai un costume de super-héros. Le film fut une catastrophe aussi bien commerciale que critique. Pour un budget de 140 millions de dollars, il rapporta près de 240 millions de dollars soit le plus faible des films de la franchise en terme de profit. 

batman 1 2 8

Les fans critiquèrent sévèrement le film, et Schumacher s'excusa d'avoir tué Batman. Ce fut le dernier film de la franchise, une suite était normalement prévue « Batman Triumphant » mais l'échec de ce 4e film fit abandonné le projet. Il faudra attendre 8 ans pour que Batman ressuscite à l'écran avec la trilogie de Christopher Nolan en 2005 et son « Batman Begins » avec Christian Bale en vedette.

Retour à l'index