Présentation

Saga Batman au Cinéma

Christopher Nolan











1. BATMAN BEGINS
(BATMAN BEGINS)

Résumé:

Bruce et Rachel, deux enfants jouent dans un jardin, lorsque Bruce tombe dans un vieux puits abandonné, des chauves-souris se ruent sur lui, développant chez lui une peur effrayante. Un rêve, Bruce Wayne se réveille dans sa prison en Asie où il fait la connaissance d’Henri Ducard. Ce dernier voit en Bruce Wayne le candidat idéal pour la ligue des ombres et lui propose de se joindre à eux en parlant au nom de Ra's al Ghul. Bruce Wayne est traumatisé par la mort de ses parents dont il se rend responsable, et tiraillé par la vengeance qu'il n'a pu accomplir sur le meurtrier de ceux-ci. Il a donc parcouru le monde pour comprendre la mentalité des criminels. 

Ra's al Ghul le prend dans la ligue des ombres et commence à le former à diverses techniques : combat, camouflage, etc. au terme de sa formation, pour appartenir à la ligue des ombres, Bruce doit exécuter un voleur, mais il refuse :  Ra's al Ghul lui dit alors que sa mission sera de détruire Gotham City, la ville natale de Bruce. Bruce Wayne, détruit le temple de  Ra's al Ghul et au terme de ces 7 années d'exil, il revient donc à Gotham City pour la sauver et combattre le crime : mais il doit devenir un symbole et trouver des alliés.

Alors qu'il travaille à cela, une chauve-souris s'introduit dans la maison. Bruce retrouve la caverne où elles lui avaient fait peur : il a trouvé son symbole. Ce qui l'a effrayé lui, effraiera ses ennemis. Il devient alors Batman, et reçoit l'aide du sergent Gordon seul flic honnête et de Rachel Dawes son amie d'enfance devenue procureur à Gotham City. Ainsi que celle de Lucius Fox spécialiste en technologie à Wayne Enterprise.

Alfred son majordome, l'aide dans sa tâche également, Batman affronte le docteur Crane de l’Asile d’Arkham qui devient l'épouvantail et terrorise ses victimes à l'aide d'une drogue puissante, il travaille pour  Ra's al Ghul tout comme le faisait Carmine Falcone parrain de la pègre mis hors service par Batman. Il intoxique Gotham avec une drogue hallucinogène à l'aide des conduites d'eau de la ville et d'un appareil volé à Wayne Enterprise. C'est le combat final entre  Ra's al Ghul qui n'est autre que Henri Ducard et Batman qui aidé de Gordon sauve Gotham et tue  Ra's al Ghul. Gotham City a un nouveau justicier.

Critique: 

1er film de la trilogie de Christopher Nolan. Ce premier volet raconte les origines de la création de Batman. En effet, à travers des flash-back de Bruce Wayne, de sa jeunesse, de la mort de ses parents, de son voyage à travers le monde pour comprendre les criminels, de son parcours initiatique aux arts martiaux avec la ligue des ombres. Puis de retour dans le présent avec Bruce Wayne qui revient à Gotham City et prend l'identité de Batman pour sauver sa ville des corrompus et de  Ra's al Ghul.

Nolan a visiblement choisi l'option d'intégrer Batman dans le monde réel : ainsi, pour sa capacité au combat, Bruce Wayne reçoit un entraînement en arts martiaux et est initié à des techniques ninja de camouflage, etc. qu'il utilise ensuite en tant que Batman. Son costume, et ses armes sont des produits high-tech de sa société et ont des propriétés réels. Par exemple pour son casque de Batman, il doit le fabriquer en plusieurs parties, passer par des sociétés écrans, acheter le tout en chine et en grande quantité (10 000 exemplaires) pour ne pas éveiller de soupçons.

Et à ce propos, le modèle de la Batmobile est assez décevant et n'a rien à voir avec les modèles des anciens films ou de la série animée. C'est un véhicule militaire blindé, qui ressemble plus à un gros tank sur roue qu'autre chose : pas fameuse. Ensuite, Batman doit acquérir ses associés dans sa lutte contre le crime, à noter : Gordon n'est pas encore commissaire dans ce 1er opus, il est Sergent en début du film et Inspecteur à la fin de celui-ci. Quant au procureur, il s'agit de son amie d'enfance qu'il connaît sous l'identité de Bruce Wayne et dont il est amoureux : Rachel Dawes. Et Lucius Fox qui fait partie de Wayne Enterprises.

Les principaux éléments de la vie de Bruce Wayne sont gardés : le meurtre de ses parents lorsqu'il petit par un voleur, la chauve-souris qui lui donne l'idée de devenir Batman. Christian Bale interprète un Bruce Wayne crédible et assez étonnant. Surtout dans les scènes où on le voit plus jeune : c'est assez saisissant, qu'il puisse paraître si jeune. J'avais un mauvais souvenir de lui avec le film « Equilibrium » mais j'avoue qu'il fait un Batman assez bon, il change même sa voix lorsqu'il porte son masque.

Le costume est différent des anciens films, et il arbore une chauve-souris de suite stylisée noir sur la poitrine et non sur fond jaune comme celui de la BD. Mais sur le principe c'est le même que les anciens : la cagoule est moulée pour le visage de l'acteur, et il a du noir autour des yeux pour accentuer le regard. Bale a d'ailleurs une ou deux attitude et regards équivoques en Batman : lorsqu'il va affronter les hommes de Ra's al Ghul par exemple qui sont assez impressionnants. Katie Holmes est très bien dans le rôle de la petite amie de Bruce Wayne et est très jolie : elle a ce visage de femme-enfant qui la rend très belle.

Gary Oldman est fabuleux dans le rôle de Gordon, on ne pouvait rêver mieux, et ici, contrairement aux anciens films, il n'a pas qu'un simple rôle de potiche. Mais agit vraiment. Michael Caine en Alfred, ça passe : sans plus. Morgan Freeman joue le rôle de Lucius Fox, je ne connais le personnage que via la série animée : il est surtout un gestionnaire la société Wayne, là dans le film de Nolan, il le devient à la fin, et est surtout rattaché au département de la technologie qu'utilise Bruce Wayne pour son équipement de Batman.

Batman affronte dans ce premier film deux de ses ennemis : Ra's al Ghul et l'épouvantail. Je ne m'attarderai pas trop dessus hélas en ce qui concerne les origines des personnages, ne connaissant pas assez la BD pour savoir si ils sont fidèles ou pas. Liam Neeson fait un bon Ra's al Ghul, je n'aime pas beaucoup cet acteur, mais il s'en sort bien dans ce Batman.

Notamment la scène près du feu, lorsqu'il raconte son histoire de la mort de sa femme, les émotions passent. Au final on se retrouve avec un bon film, il y a quelques moments forts : l'affrontement de Ra's al Ghul contre Bruce Wayne sur la banquise pendant son entraînement, celui où Rachel avec le petit garçon vient d'être sauvée par Batman et qu'elle lui demande qui il est, et qui lui redis ses paroles. Ou encore la scène de fin avec Gordon.

L'action est également présente, mais c'est tout de même avec le 3e opus, le plus faible de la franchise. La musique de Hans Zimmer et James Newton Howard remplit efficacement son office et est très belle. 

batman 1 1 8

Dans les anecdotes de tournage, ce costume de Batman première version, empêchait Christian Bale de respirer lorsqu'il le portait et l'acteur avait dit qu'il avait failli s'étouffer plusieurs fois en le portant. Le film a rapporté près de 375 millions de dollars, c'est moins bien que le 1er Batman de 1989.

Retour à l'index


2. THE DARK KNIGHT LE CHEVALIER NOIR
(THE DARK KNIGHT)

Résumé:

Un hold-up se commet dans une banque de la pègre. Les complices s'éliminent les uns, les autres, à la fin, un seul homme reste en vie avec le magot : l'auteur du vol, le Joker. Pendant ce temps, Batman et le lieutenant Gordon unissent leurs efforts pour faire tomber toute la pègre, après que Batman ai réussi à rattraper le docteur Crane alias l'épouvantail et d'autres évadés de l'asile d'Arkham. Pour les aider dans leur tâche, Gordon et Batman sont soutenus par le nouveau procureur de Gotham City : Harvey Dent dont est amoureuse Rachel Dawes.

Batman et Gordon mettent la pression sur Lau, leur comptable. Mais Batman a sous-estimé la menace que représente le Joker. Celui-ci est un tueur psychopathe. D'autant que la pègre a fini par accepter la proposition de ce dernier pour tuer Batman. Le Joker monte crescendo dans la violence, et commence à tuer des personnalités importantes : juge, commissaire... Et même le nouveau procureur Harvey Dent qu'il essaye de tuer. Il parvient même à exécuter Gordon. La police demande à Batman de se livrer, et c'est Harvey Dent qui se dénonce.

Alors qu'il est transféré, le Joker tente de le tuer. Mais c'était un appât, Batman et le lieutenant Gordon capturent enfin le Joker qui est tombé dans leur piège qu'ils lui avaient tendu. Mais la réciproque est vraie : le Joker s'est laissé capturer pour approcher Lau pour l'empêcher de parler. De plus il fait capturer Rachel Dawes et Harvey Dent, seul ce dernier survivra au piège mortel du Joker. Rachel est morte, et le Joker met la ville de Gotham City à feu et à sang.

Le Joker met en place un ultime piège, Gotham doit être évacué, et deux bateaux qui transportent des prisonniers  et des civils sont la cible du Joker. Ils doivent se faire sauter l'un et l'autre. Mais Batman arrive à localiser le Joker et l'arrête. Mais le joker a un dernier atout : il a transformé Harvey Dent en Double-Face affaibli mentalement par la perte de Rachel, ce dernier tue des policiers de l'équipe de Gordon qui est passé commissaire, et kidnappe la famille de Gordon. Il rend ce dernier responsable de la mort de Rachel, heureusement Batman intervient et sauve la famille de Gordon : Harvey Dent trouve la mort.

Le Joker a gagné, Dent est passé du côté des vilains, tous les efforts de Gordon et Batman pour nettoyer la ville vont être anéantis. Batman endosse alors le rôle du coupable : ce sera lui, le responsable des meurtres et qui aura tué Harvey Dent. Batman est discrédité, et s'enfuit dans la nuit tandis que les forces de police se lancent à ses trousses. Batman est désormais un ennemi qu'il faut arrêter.

Critique :

Le second volet de la Trilogie de Nolan pour « Le Chevalier Noir » est sans conteste le meilleur des trois. On sent que Nolan l'a soigné de A à Z, et le film doit aussi beaucoup à Heath Ledger qui incarne le Joker et porte pratiquement le film sur ses épaules, tant le rôle de son personnage à une importance grandissante tout au long du film pour devenir le personnage centrale.

Quelques acteurs ont changés pour les personnages secondaires : ainsi Rachel Dawes est maintenant incarnée par Maggie Gyllenhaal (« Nanny McPhee et le Big Bang ») : elle est moins jolie que Katie Holmes, et je la trouve moins impliquée (ou plutôt mal à l'aise) dans son rôle que Katie Holmes. Mais vu la tournure prise par le personnage, beaucoup moins important et presque celui de la potiche, je ne suis pas sûr que cela aurait été mieux avec Katie Holmes. Aaron Eckhart nous incarne un Double-Face assez crédible, toute la partie où il est Harvey Dent est bien rendue par son jeu d'acteur, et le numérique pour le trucage de son visage est très bien fait.

Comme pour le 1er film, Nolan cherche à mettre Batman dans le monde réel, et donc Harvey Dent/Double Face se retrouve avec le visage brûlé. C'est donc la chair qui est brûlée sur la partie de son visage et laisse apparaître ce qu'il y a sous la peau. Ce n'est pas un visage défiguré et coloré comme dans « Batman Forever », ni de la série animée. De plus, ici, Harvey Dent et Bruce Wayne ne sont pas amis et ne se connaissent pas. Ils se rencontrent à travers Rachel, dont les deux hommes sont amoureux. Rien à redire sur Gary Oldman, qui maîtrise de mieux en mieux son personnage et nous rend une composition tout simplement sur mesure pour le commissaire Gordon.

Christian Bale est toujours aussi impressionnant lorsqu'il passe de Bruce Wayne à Batman. Et d'ailleurs son costume est ici modifié. Il est encore plus beau que le précédent, et l'acteur avait raconté qu'il pouvait enfin respirer avec et que de plus, au moindre problème, il pouvait désormais l'enlever sans souci. Il est plus « compartimenté » que la première version et vraiment plus seyant.

Morgan Freeman interprète toujours Lucius Fox, le fournisseur de gadgets à Batman. Ici, nous avons droit en plus de la Batmobile qui fini en cendres d'ailleurs, à la Batmoto, et à un pistolet lance charges explosives. Le film est superbement rythmé, et l'action y tient une bonne place.

stcine 12 7

Comme dit plus haut, Heath Ledger est tout simplement ahurissant en Joker : son jeu est parfait du début à la fin. Il incarne un Joker bien débile et sans aucune pitié. Ses attitudes sont toujours ciselées à la scène à laquelle il joue, c'est tout juste impressionnant. Enfin, au début de ce deuxième volet, on conclut ce qui avait été laissé en suspens à la fin du premier : à savoir la recapture de l'épouvantail par Batman.

Il y a par contre quelques scènes qui ne sont pas très compréhensibles : comme par exemple celle lorsque le Joker s'enfuit de la banque après le casse, et qu'il met une grenade dans la bouche de l'homme à terre. Il la dégoupille, et là... c'est juste de la fumée qui sort ! Bizarre.

batman 1 2 8

Par contre rien n'est montré en scène de violence pratiquement, ainsi lorsque le Joker tue un homme de Gambol avec son crayon, on ne voit rien. Et pareil lorsqu'il découpe la bouche de Gambol avec son couteau, on ne voit que Gambol tombé rapidement en étant mort, c'est tout. Après dans les petits défauts du film on peut mettre une scène qui rappelle furieusement une scène du premier opus : lorsque Batman se jette du haut du building par la fenêtre pour sauver Rachel, il glisse sur une verrière, tout comme dans le premier il glisse sur la neige pour sauver Ducard.

Et il y a un moment lorsqu'il est en chine pour ramener Lau, on a l'impression qu'en fait Batman attaque la tour sur laquelle il se trouvait, mais rien de bien méchant. La fin est tout simplement grandiose et vaut à elle seule le film, en fait, elle le résume parfaitement : la magnifique musique de Hans Zimmer et James Newton Howard qui se joue lentement, tandis que Gordon et Batman en voix off disent les phrases de la fin tandis que les diverses images se succèdent (d'ailleurs, je trouve qu'elles ont une plus grande portée en français, une touche plus dramatique qu'en version originale). Pratiquement un sans-faute comme pour les films de Burton. Le meilleur des Batman de Nolan. Il est regrettable que Heath Ledger soit mort quelques semaines juste avant la sortie du film.

Retour à l'index


3. THE DARK KNIGHT RISES
(THE DARK KNIGHT RISES)

Résumé:

8 années ont passé depuis que Batman s'est enfui dans la nuit, en laissant le cadavre de Harvey Dent, et que le Joker soit capturé. Dans un endroit isolé du monde, la CIA récupère le Docteur Pavel, ainsi que 3 autres prisonniers cagoulés. L'un d'eux est Bane un mercenaire très recherché, il s'empare de l'avion de la CIA, le détruit et fait croire à la mort du Docteur Pavel.

Plus tard, au manoir Wayne reconstruit, on célèbre la journée Dent mort 8 ans plus tôt et grâce auquel avec ses lois, la mafia a pu être démantelée et mise sous les verrous. Bruce Wayne, qui ne se montre plus en public depuis des années, coince une jolie voleuse : qui s'enfuit. Il s'agit de Selina Kyle. Celle-ci a volé les empreintes digitales de Bruce Wayne pour les remettre aux hommes de Daggett, ces derniers veulent la tuer, mais elle assure ses arrières, une fusillade éclate, elle s'enfuit, et le commissaire Gordon descend dans les égouts pour poursuivre les malfrats, mais c'est un piège et il est blessé puis fait prisonnier. Il est amené à Bane qui est venu à Gotham City. Le lieutenant Blake fait remonter l'info à Bruce Wayne qu'il soupçonne d'être Batman.

Batman doit reprendre du service, et sauve Selina Kyle alias Catwoman des griffes de Bane. Celle-ci a vendu les empreintes de Wayne à Daggett, ce dernier ruine Bruce Wayne ruine Bruce Wayne pour prendre le contrôle de Wayne Enterprise. Bruce Wayne doit passer un pacte avec Miranda Tate pour qu'on ne découvre pas que le projet d'énergie à base de fusion nucléaire est opérationnel.

Pendant ce temps, Selina Kyle emmène Batman à Bane, et l'affrontement a lieu : Batman perd le combat, il est brisé. Et se retrouve prisonnier au fond d'une prison d'où est censé être né Bane. Bane prend le contrôle de Gotham City et à l'aide du Docteur Pavel qu'il faisait croire mort s'empare du réacteur nucléaire de Wayne Enterprise et le transforme en bombe atomique de 4 méga tonnes.

Gotham City n'a plus que 5 mois à vivre, tandis que les forces de police sont coincées dans les égouts. Mais Bruce Wayne se remet, et arrive à sortir de la prison, il rejoint Gotham City, sauve Gordon et demande à Selina Kyle de l'aider. La guerre entre la police et les malfrats libérés par Bane éclate, et Batman terrasse Bane. Il libère Miranda Tate qui se révèle être Talia al Ghul la fille de Ra's al Ghul qu'elle veut venger et elle blesse Batman. Gordon bloque la bombe et Talia part à sa poursuite, Catwoman sauve Batman de Bane : ils se lancent à la poursuite de Talia pour arrêter la bombe, mais elle inonde la chambre qui permettrait de reconnecter le réacteur. Batman n'a plus le choix, il doit éloigner la bombe de Gotham City, ce qu'il fait avec le Batwing, Batman se sacrifie pour sauver Gotham.

Mais, l'inspecteur Blake, Robin de son prénom reçoit les coordonnées GPS de la Batcave, tandis que Gordon découvre un Batsignal tout neuf, et que Lucius Fox découvre que le pilotage automatique du Batwing avait été mis à jour depuis longtemps. Bruce Wayne est enfin tranquille avec Selina Kyle, et Alfred peut enfin voir son bonheur de vivre.

Critique :

Le dernier film de la trilogie de Nolan. Et sans aucun doute, le moins bon des trois et pourtant le plus long : 2H30. En plus ce film me pose un problème, car je trouve que la réalisation est vraiment en deçà des deux précédents dont le premier avait déjà quelques lacunes. Je m'explique par exemple lorsque l'on voit la scène du cadavre de Peter Foley, le coéquipier de Gordon vers la fin du film, on dirait qu'il pose comme une marionnette et en plus il n'y a pas une seule goutte de sang : c'est vraiment pas crédible. Je ne reviendrai pas sur la scène de mort de Marion Cotillard, le net ayant déjà fait son office quant à la moquerie de celle-ci, mais voilà : cela résume un peu ce film, nous avons ici un film vraiment très moyen par rapport aux deux précédents volets.

Et pour la conclusion de la saga, on pouvait s'attendre à mieux. Nous avons des situations et des scènes convenues, par exemple, je suis personnellement allé le voir au cinéma avec un ami ce volet de la trilogie. Et au bout de moins d'une heure, je lui faisais remarqué que Miranda Tate n'était pas très nette comme femme, car à chaque fois qu'elle était présente à l'écran, il y avait toujours un problème qui survenait : je n'ai donc pas été du tout surpris par la fin et le fait qu'elle soit la fille de  Ra's al Ghul. C'est d'autant plus frustrant que je n'ai pas la connaissance de cette partie de la BD, et j'aurai aimé beaucoup plus de suspens.

stcine 12 7

Les autres protagonistes s'en sortent mieux : Christian Bale incarne bien un Bruce Wayne vieillissant et qui devrait laisser sa place, néanmoins, là aussi c'est un peu tiré par les cheveux le fait qu'il se remette aussi vite de son « cassage » du dos par Bane. Je ne suis pas sûr que quelques mois suffisent à guérir une telle blessure. Nolan voulant faire une vision réaliste de Batman, là, ça ne l'est pas telllement. Morgan Freeman retrouve le personnage de Lucius Fox, mais a une importance moindre que dans les deux autres films, tout comme Michael Caine avec son rôle d'Alfred. Par contre Gary Oldman est tout simplement fabuleux en commissaire Gordon, tout comme il l'était dans les deux films précédents : c'est la valeur sûre de ces 3 Batman.

Pour le personnage de Bane, c'est Tom Hardy qui interprète le mercenaire. Je ne connaissais pas cet acteur avant, là dans le rôle de Bane, je ne suis pas certain qu'il soit bien à l'aise. Portant un masque qui lui cache la majorité du visage, nous aurions pu nous attendre à un jeu de regards un peu plus travaillé peut-être. Néanmoins la carrure de l'acteur en impose tout de même. Le personnage en lui-même est moins idiot que la version de « Batman et Robin » de Schumacher, ensuite ne connaissant pas le comics, je ne peux pas dire qu'elles sont les différences à l'écran avec celui-ci.

batman 1 2 8

Anne Hathaway fait une très jolie Catwoman, disons plutôt Selina Kyle, car je ne crois pas qu'à un moment du film on prononce le nom de Catwoman, elle est simplement une voleuse cherchant à fuir son passé criminel en récupérant un programme capable d'effacer toute trace informatique de ses méfaits. On retrouve également le personnage de Daggett : industriel corrompu qui cherche à mettre la main sur Wayne Enterprise ici dans le film.

C'est Joseph Gordon-Levitt qui incarne Robin. Mais là aussi, ce n'est qu'un sous-entendu, il porte le nom du policier John Blake tout au long du film et ce n'est que vers la fin qu'il dit son prénom : Robin. Puis il découvre la Batcave grâce aux coordonnées laissées par Bruce Wayne. D'ailleurs je trouve qu'ici, Nolan a manqué son coup ! En effet le film avec lui se termine, lorsqu'il avance dans la Batcave et que le compartiment secret contenant le Batcostume s'élève pour le révéler à Robin. Nolan aurait dû aller plus loin et mettre une simple image de Levitt en costume de Batman ! Les fans comme moi auraient été aux anges, et cela aurait fait une superbe conclusion du film.

batman 3 3 9

Hélas, nous n 'avons pas eu cette chance ! Occasion ratée donc, mais d'autant plus que dans le comics il me semble qu'à cette période où Batman est brisé par Bane, Robin devient Nightwing après une très courte période où il porte le costume de Batman. Mais bon, on reste sur notre faim : dommage. Batman nous sort dans ce film le Batplane, appelé dans le film « Batwing » tout le reste de son arsenale ayant été pris par Bane. Les scènes de combat sont assez mal chorégraphiées je trouve, et on peut s'apercevoir à de nombreuses reprises (surtout dans la bataille de fin) que les acteurs font vraiment semblant de se frapper, et on voit que c'est du faux. Enfin, on retrouve une fois de plus le docteur Crane/L'épouvantail en juge arbitraire lorsque Bane a pris Gotham City en otage, je ne suis pas certain que cela était nécessaire de le faire revenir une fois de plus : bref, je suis très mitigé sur ce 3e et dernier volet de la saga.

Maintenant, il est vrai que la mort de Heath Ledger a bouleversé beaucoup de choses dans ce film, mais on sent justement que le scénario a été remanié, et on arrive justement à quelque chose d'assez mal construit et inabouti. Néanmoins, ce film fut un succès commercial, c'est l'un des film à avoir passé la barre du milliard de dollars de recettes. C'était le dernier Batman réalisé par Nolan et annoncé officiellement par les studios, en effet, Nolan a refusé d'intégré « son » Batman dans la Ligue des Justiciers, et comme DC souhaite sortir ce film pour contrer (je pense!) les Avengers de Marvel, il est donc éjecté en tant que réalisateur.

batman 3 3 10

Néanmoins, il sera le producteur du prochain volet de Batman qui apparaîtra dans le 2e film de Superman à venir en 2016 : « Superman v Batman : Dawn of Justice ». Où c'est Ben Affleck qui reprend le rôle du chevalier noir, rien qu'en souvenir de sa prestation dans « Daredevil » j'ai peur. Et d'autant que c'est le même réalisateur que pour le premier reboot de Superman : « Man of Steel » qui ne m'a pas laissé un souvenir impérissable. Mais comme on le dit toujours : « wait and see » pour le prochain volet de ces aventures de Batman au cinéma. En tous cas, Christian Bale restera comme un bon Batman lui aussi au cinéma aux côtés de Michael Keaton.

Retour à l'index