Guide des épisodesGuide des épisodes

Les gens de Mogador

Présentation


A PARTAGER! LES GÉNÉRIQUES CULTES DE SÉRIES TV - Les Gens de MogadorFan des Gens de Mogador? Retrouvez notre dossier complet sur la série par Patrick Sansano sur Le Monde des Avengers:http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-1970/les-gens-de-mogadorRejoignez la discussion sur Les Gens de Mogador sur notre forum: http://avengers.easyforumpro.com/t1318p90-les-gens-de-mogador

Posted by Le Monde des Avengers on Wednesday, October 21, 2015

Tournée en 1971, diffusée à partir de fin 1972,  Les gens de Mogador est une série de treize épisodes de 55 minutes adaptée de trois romans d’Elisabeth Barbier : Julia,  Ludivine  et  Dominique.  Ses vedettes sont Marie-José Nat, Jean-Claude Drouot, Marie-France Pisier, Paul Barge, Brigitte Fossey et le canadien André Laurence, ce dernier surtout connu pour la série Thibaud ou les croisades.

En 1971, Robert Mazoyer choisit Marie-José Nat pour incarner la première héroïne, Julia Angellier. En désaccord total avec ce choix, qui sera le premier heurt entre l’auteur et l’adaptateur, Elizabeth Barbier n’aura cesse durant toute sa vie de dénigrer l’adaptation télévisée de ses romans.

lesgens 4

Il faut dire que concernant le troisième, « Dominique », Mazoyer l’a très librement adapté, se contentant de reprendre la première partie, et laissant de côté la seconde qui se termine durant la résistance pendant la seconde guerre mondiale.

Mazoyer a aussi choisi de modifier des passages entiers de l’œuvre : ainsi Julia tente-t-elle de retrouver, durant la guerre de 1870 son mari Rodolphe parmi les blessés en se rendant au front, chose que l’auteur a déclaré irréaliste et impossible. Plus légèrement, le réalisateur a fait se revoir et se réconcilier Julia avec sa meilleure amie, Herminie qui a manqué lui voler son mari. On ne la revoit jamais dans le roman après leur dispute. D’autre part, Julia dans le film meurt en 1903 et dans le livre en 1914. Mazoyer doit donc modifier le déroulement des évènements en conséquence.

Après trois diffusions, 1972, 1975 et 1979, Elisabeth Barbier obtient pendant plusieurs années l’interdiction de toute rediffusion. En 1995, Robert Mazoyer et France 2 proposent une version écourtée à dix heures de la série. Elle sera rediffusée et éditée en vidéo ainsi, malgré la mention erronée « Intégrale » sur les DVD et il n’est plus possible aujourd’hui de voir la version 1972. En voulant donner davantage de rythme à son œuvre, Mazoyer a certes écourté de longues scènes mais fait disparaître des personnages, ce qui rend difficile parfois la compréhension. On ne voit plus certains acteurs dans la version 1995, par exemple Nicole Pescheux qui incarnait Dorothée Angellier. Plus gênant, la nombreuse famille de Julia et Rodolphe Vernet se voit agrandie d’une scène à l’autre sans que l’on ait eu vent de la naissance d’un des enfants !

lesgens 5

Pour Jean-Claude Drouot, la série est l’occasion de se démarquer de l’étiquette embarrassante de  Thierry la fronde  auquel le public l’avait identifié. C’est aussi l’opportunité pour l’actrice de films d’arts et d’essai Marie-France Pisier de conquérir un public populaire en interprétant Ludivine. Après un début d’enfant actrice à cinq ans dans Jeux Interdits, Brigitte Fossey elle était revenue sous les feux de la rampe en 1967 ans le film Le grand Meaulnes mais la série lui permit de rebondir avant d’entamer une seconde carrière (Les valseuses, Le pays bleu, La boum). L’effet est moindre pour Marie-José Nat qui avait beaucoup de succès tant au cinéma (Le journal d’une femme en blanc, Elise ou la vraie vie Les violons du bal) qu’à la télévision (Les Rosenberg ne doivent pas mourir).

Pour Elisabeth Barbier, le roman, bien que relatant l’histoire d’une famille imaginaire,  comporte des parties autobiographiques, notamment la mort de son mari sous la résistance. Edité à partir de 1947, chacune des parties comportant deux volumes, elle envisageait de donner une suite. Après avoir rédigé un manuscrit inachevé, elle le détruisit.

La série a été tournée en Provence aux châteaux d’Estoublon (à Fontvieille), de Barbentane de la Jansone, de Barbegal, d’Escanin et du Grand Fontanille. Ce fut une coproduction entre l’ORTF,  La RFA, le Canada et la Suisse. On fit donc appel à des acteurs de chacun de ses pays pour la distribution. Notamment François Simon (suisse), Ruth Maria Kubitschek (allemande), André Laurence (canadien) pour incarner des personnages provençaux.

Les gens de Mogadorà la différence d’autres sagas françaises de son époque (Les Rois maudits, Les Thibault) n’a pas fait l’objet d’un remake. Les téléspectateurs gardent donc en souvenir le couple vedette des six premiers épisodes,  Marie-José Nat-Jean-Claude Drouot comme référence de la série.

Retour à l'index