Guide des épisodesGuide des épisodes

Les gens de Mogador (1972)

Guide des épisodes 


1.ÉPISODE 1 - 1852 1855

Nous sommes en juin 1852 à la Sarrazine, domaine des Angellier. Malgré les conseils de Constance, sa mère (Renée Faure), qui tente de la retenir, Julia Angellier (Marie José Nat), 18 ans fait seller son cheval et se rend chez sa cousine Olympe (Rachel Cathoud), où elle retrouve Rodolphe Vernet (Jean-Claude Drouot), 27 ans. Les deux jeunes gens s'aiment et ont décidé de se marier.

Mais Rodolphe, Bonapartiste, a peu de chance d'obtenir la main de Julia, car M Angellier (François Simon, fils de Michel, et que l'on a vu dans "Arsène Lupin") est monarchiste.

De plus, il a en vue pour sa fille un autre parti, M Foucaud Saint André. Rodolphe décide cependant dès le lendemain de se rendre à la Sarrazine pour faire sa demande.

Les choses se passent mal, les deux hommes s'emportent et se fâchent à jamais. Angellier met sa fille au couvent. Elle y meurt d'ennui mais se fait une amie, Herminie (Lyne Chardonnet - très belle actrice des années 60 70 qui nous a quitté d'un cancer du foie en décembre 1980).

Au couvent, elle a des contacts avec Rodolphe, mais apprend que celui-ci se console avec des maîtresses. Julia tombe malade et sa mère vient la sortir du couvent. Julia vit chez Olympe et a fait la paix avec son amoureux. Ils sont résolus à se marier et envoient un huissier à son père. M Angellier refuse toujours et ne veut plus voir sa fille. Bientôt arrive la troisième sommation.

Avec son amie Félicité Perissac (Ruth Maria Kubitschek - actrice allemande née en 1931) , Julia a préparé sa robe de mariée.

Commentaires: Le lundi 18 décembre 1972, les téléspectateurs français découvraient "Les Gens de Mogador". La série allait enfin permettre à Jean Claude Drouot de se défaire de l'étiquette de "Thierry la fronde". La série est coproduite par la France, l'Allemagne (à l'époque la RFA), le Canada et la Suisse. Le thème musical est de Jean Wiener, sur fond de voix de Danièle Licari. Le générique est constitué d'un soleil couchant ou levant.

Les français plébiscitent la série, tournée en Provence aux châteaux de Barbentane et d'Estoublon. Le réalisateur est Robert Mazoyer, mais pour certaines scènes, il s'est fait assister de Olivier Gérard. L'adaptation du roman "Julia" de Elisabeth Barbier est fidèle.

Seule le dernier épisode prendra un chemin complètement différent du roman "Dominique". Le cycle Julia comporte deux romans et Mazoyer en a tiré six épisodes diffusés pendant les fêtes de Noël 1972 un jour sur deux, soit trois épisodes par semaine.

Le premier arc (Julia) est l'histoire d'amour que nous aimerions vivre tous, l'amour idéal, l'amour fusion. Le second arc (Ludivine), c'est l'amour possessif, qui engendre l'enfer dans le couple, le troisième arc (Dominique) sera l'amour desespéré envers un homme pas libre. Dans les trois cas, sortez vos mouchoirs.

Retour à l'index


2.ÉPISODE 2 - 1855 1856

Nous sommes en Mars 1855, au domaine des Burgadières, chez Olympe où Julia attend impatiemment la dernière sommation à son père qui ne pourra plus s'opposer à son mariage. Contance, la mère de Julia, apporte à sa fille des malles contenant ses affaires, et lui remet, comme cadeau de mariage, un collier. Constance, qui ne peut s'opposer au mariage de Julia, lui accorde son pardon.

Quelques jours plus tard, dans la chapelle du Bon Remède, Rodolphe et Julia attendent les invités pour le commencement de la cérémonie. Il n'y a personne, et ils prennent deux bergers comme témoins.

Mariés, Julia et Rodolphe se sont installés à Mogador (qui n'est pas en bon état), aidés d'Ernest (Raymond Jourdan) et de Philomène (Gilberte Rivat), pour remettre le domaine à neuf. Il s'agit d'un couple que Rodolphe a rencontré à Avignon dans la misère et qu'il a engagé.

Julia ne s'entend pas avec sa belle mère, Elodie ,une vieille chouette acariâtre qui n'a rien à envier au père de Julia (Elisabeth Flickenshield). Elodie Vernet finit par partir chez son autre fils.

Peu à peu, Mogador s'est remis en train, mais une terrible inondation en Provence réduit à néant tous les efforts. Olympe, qui était mariée à Gaston Baze (Jacques Lalande), a été noyée avec son bébé. Julia a mis au monde un garçon. Avec le soleil, tous ont repris le travail dans le domaine.

Commentaires: Je vous avais promis des drames et des larmes. La belle cousine de Julia, Olympe, est la première victime d'une longue lignée de morts tragiques qui parsèment la série. La vieille chouette que Julia trouve comme belle-mère est digne de Belphégor. Méchante, teigneuse, enveloppée de noir, elle ferait peur à un hibou. Un véritable épouvantail ambulant.

Le mariage commence mal, Julia et Rodolphe sont seuls au milieu des moutons.

Retour à l'index


3. ÉPISODE 3 - 1856 1857

La paix est revenue, en Provence les fêtes se multiplient. Julia et Rodolphe jouissent de la vie : on les voit au théâtre, aux concerts, dans les bals. Nous sommes en janvier 1857. Julia et Rodophe se préparent au bal de la préfète. Caméristes et coiffeurs se pressent autour de Julia. Mais quelque chose étonne Rodophe dans la toilette de sa femme, le crinoline. Curieux d'abord, il est furieux de voir sa femme enfermée dans une armature de cerceaux en acier. Une dispute mémorable éclate.

Julia met au monde deux autres enfants : Amélia et Henri. Les épreuves sont passés C'est le temps des fêtes et des bals. Mais Rodolphe est troublé par le charme d'Emilie (Lyne Chardonnet), l'amie de couvent de Julia qui la chasse... Julia joue les coquettes mais tout s'arrange. Le ménage est à nouveau uni.

Antoine, le frère de Rodolphe (Jean-Pierre Dorat) va épouser Lucie Aillaud (Reine Mazoyer). C'est la réconciliation entre la mère de Julia et Rodolphe. Sophie (Isa Mercure), la soeur de Julia, est amoureuse mais cela pose des problèmes.

Un jour, on vient chercher Julia d'urgence : son père M Angellier est à l'agonie. Il meurt sans avoir pardonné à sa fille.

Commentaires : De formidables numéros d'acteurs avec les colères de Rodolphe et le caractère bien trempé de Julia : Drouot et Marie José Nat sont plus vrais que nature dans des scènes de ménage tonitruantes. Julia est une femme libérée avant l'heure qui ne n'en laisse pas conter.

Lyne Chardonnet fut la première épouse de Paul Lou Sulitzer. Un cancer du foie l'a emportée le 11 décembre 1980. On venait de la revoir en septembre 1980 avec Delon dans "Trois hommes à abattre".

A noter, coproduction oblige, la présence de nombreuses comédiennes allemandes, ce qui n'est pas justifié par des personnages provençaux.

Retour à l'index


4. ÉPISODE 4 - JULIA 4EME PARTIE

Le déclin de l'empire qui commencera après la désastreuse campagne du Mexique en 1862 s'annonce déjà. En Provence, tout semble calme et préservé, nous sommes à l'automne 1861. Dans le verger, Philomène, la fidèle servante, surveille les jeux des enfants : son propre fils Eloi et les enfants de Julia, Amélia et Henri. Cyprien lui ne joue pas. Il est abattu et trop sage. Cet état inquiète Julia, d'autant plus que Cyprien est fiévreux. C'est une méningite, qui emporte l'enfant malgré les soins du docteur, laissant Julia complètement désespérée.

Antoine, frère de Rodolphe, et sa jeune femme Lucie, attendent un enfant.. Constant (Eckaert Aschawer) - un comédien de la coproduction RFA - a épousé Dorothée (Nicole Pescheux) et a eu un fils: Edmond . NB: il s'agit de scènes qui n'existent plus dans le montage actuel DVD de dix heures.

La guerre éclate entre la France et la Prusse. Après la déchéance de Napoléon III et la proclamation de la république, Gambetta a lancé un appel aux volontaires pour former des compagnies de francs-tireurs. Rodolphe, ainsi que Ernest et son fils Eloi, ont décidé de partir.

Commentaires: Une bonne partie de cet épisode n'existe plus à moins que les scènes coupées en 1995 et diffusées en 1972, 1975 et 1979, puis sur TMC (dernière diffusion intégrale) soient retrouvées. Ainsi, on aperçoit à peine Nicole Pescheux sans savoir qu'il s'agit de Dorothée, et Julia se retrouve avec trois enfants sans que l'on évoque les naissances.

D'ailleurs, dans le montage actuel, Rodolphe part à la guerre sans que l'on mentionne les naissances de pas moins de trois autres enfants du couple : Frédéric, Adrienne et Hubert.
Frédéric sera le héros à partir du 7e épisode du second arc, il est le mari de Marie France Pisier/Ludivine

Retour à l'index


5. ÉPISODE 5 - JULIA 5E PARTIE

Nous sommes en 1870 A Beaune La Rolande, la progression de l'armée française en marche vers Paris, investi et qu'il faut délivrer, est arrêtée par l'ennemi. Une rude bataille s'engage.
L'hiver arrive précoce à Mogador. La vie s'organise au mieux pour compenser le travail des hommes et l'hiver naissant. Julia et Philomène vivent dans l'attente de Rodolphe, Ernest et Eloi.

Chargé de la pénible mission d'annoncer aux familles la disparition des êtres chers, le maire accompagné de son adjoint se rend à Mogador. Ils viennent annoncer la mort d'Ernest et de son fils Eloi. Julia décide de partir sur le front pour retrouver son mari.

Elle le ramène blessé à Mogador. Elle met au monde un enfant, Hubert. Mais Rodolphe ne survit pas à sa blessure. Il s'éteint au printemps 1875. Son fils à peine froid, la mère, Elodie, vient réclamer le domaine. Julia l'envoie paître.

Amélie 20 ans (Martine Chevalier) prépare son mariage...

Commentaires: Mauvais malade, Rodolphe se montre exécrable avec Julia. Il ne supporte pas sa décrépitude. Il se rend un jour au docteur qui lui apprend que sa blessure va entraîner sa mort dans de brefs délais. Un épisode déchirant, avec la bonne de la maison, Philomène, qui a la double perte du fils et du mari.

Marie José Nat, dans la neige, au milieu des blessés et des infirmeries de fortune, manquant être violée par trois soldats qui la prennent pour une prostituée, sont des images qui marquent. Dans une gare, elle retrouve Herminie, totalement vieillie et transfigurée, à laquelle elle pardonne. C'est une invention pour la télévison de Mazoyer car Julia ne pardonne jamais à son ami sa liaison avec Rodolphe et le personnage ne réapparaît jamais.
On se souviendra encore de Rodolphe jouant à Colin Maillart avec sa fille préférée Amelia. La jeune femme dans le prochain épisode ne va pas tarder à rejoindre son père dans la tombe dans d'horribles circonstances. Je vous avais prévenu : c'est gai "Mogador".

Retour à l'index


6. ÉPISODE 6 - JULIA SIXIÈME PARTIE

Cinq années se sont écoulées. Nous sommes en 1876. Julia, seule, a pris en main la direction de Mogador et l'éducation de ses enfants : Amélia a 20 ans, Henri 17, Frédéric 15, Adrienne 12, Hubert 5.

Julia a 42 ans Elle a vieilli prématurément en raison des épreuves mais Rodolphe vit toujours en elle.

Par une journée d'été torride, Julia reçoit le curé de Notre Dame de Bon Remède qui est très malade. Tous deux parlent de Rodolphe.

Amélia (Martine Chevalier) n'est pas à Mogador, elle est allée passer quelques jours à Arles dans la famille de son fiancé, Pascal Lavezade La mère de Pascal a failli avoir la variole et en réchappe. Mais le drame s'abat sur Amélia qui meurt de cette maladie dans d'horribles circonstances.

Quelques années passent. Julia est inconsolable. Frédéric (André Laurence) , heureux en amoureux lui présente sa fiancée : Ludivine Peyrissac (Marie France Pisier)., petite fille de Félicité qui fut la meilleure amie de Julia.

Orpheline, elle est la pupille des Cabanis. Ces derniers ont une fille, Laure (Juliette Mills) qui aime Frédéric et espérer l'épouser. Elle deviendra sa maîtresse...

Le caractère et l'insolence de Ludivine ne sont pas pour déplaire à Julia. Leur première rencontre s'est bien passée. Devant le couple heureux de Frédéric et Ludivine, Julia attendrie revoit son bonheur d'autrefois avec Rodolphe.

Elle passe la main à Ludivine et meurt. Le frère de Frédéric, Henri (Patrice Rouleau), rejeté par la fille qu'il aime, fuit Mogador.

Commentaires: Episode horrible avec la mort d'Amélia causée par la variole. Première rencontre avec Ludivine qui sera la vedette du second arc. Ludivine s'avérera une femme possessive, capricieuse, jalouse, tout le contraire de Julia. Si Julia et Rodolphe ont construit un domaine à travers l'amour d'un couple, Ludivine, puis Dominique, seront les artisans de la destruction du domaine.

Belle performance de Marie France Pisier, qui vient de nous quitter à 66 ans. On ne sait pas ce qu'est devenu André Laurence, alias André Lawrence, vedette de la série "Thibaud ou les croisades" (1968-70) - deux saisons, "La cloche tibétaine (1974) et d'un épisode de "Columbo" en 1976. Ce comédien a été retrouvé par Télé 7 Jours en 1995 à Paris. Il était SDF. Il avait pété les plombs "En 1975, deux femmes différentes étaient enceintes de moi". Plus de nouvelles depuis.

Retour à l'index


7. ÉPISODE 7 - LUDIVINE PREMIÈRE PARTIE

A l'époque, Télé Poche, lors de la diffusion du jeudi 4 janvier 1973, parlait de deuxième série (aujourd'hui on dirait deuxième saison) à l'occasion du septième épisode.

Nous sommes au printemps 1890, dans la salle à manger de Mogador où Ludivine fait connaissance avec toute la famille de Frédéric. La jeune fille, qui n'a connu que la vie communautaire du couvent, est effrayée devant toute cette assemblée dont elle ne connaît que quelques membres. Son voisin de table, Raoul Vernet (André Chanal), afin de chasser son désarroi, se met en devoir de faire les présentations et lui désigne sa mère Lucie, son père Antoine, ses frères Georges, passionné de peinture, et Léon, marié à Blanche., sa soeur Caroline. Ludivine et Frédéric se regardent et au milieu de toute cette famille se sentent seuls au monde...

Le mariage se passe mal, Frédéric enlève Ludivine sur son cheval. Elle proteste et les mauvaises relations commencent. Depuis, Ludivine et Frédéric, malgré le grand amour qui les unit, forment un couple qui est loin de connaître la paix.

Hubert, le frère de Frédéric qui nourrit une grande passion pour sa belle-soeur Ludivine, est parti pour Tarascon y accomplir son service militaire. Ludivine a eu une fille : Isabelle.

Laure, toujours éprise de Frédéric, a cependant épousé Raoul, mais Frédéric n'est pas insensible au charme de la jeune femme et Ludivine est folle de jalousie. Eprouvant un intolérable sentiment de solitude, Ludivine s'est jetée dans la rivière pour se suicider. Frédéric a plongé et l'a ramenée sur la berge. Les époux terribles se sont à nouveau réconciliés.

Commentaires: La qualité baisse d'un cran par rapport au premier arc, mais reste tout de même excellente. La tentative de suicide de Ludivine prend depuis le décès de Marie-France Pisier une résonnance un peu trouble. Globalement, la faiblesse de ce segment est le comédien canadien André Laurence qui n'est pas à la hauteur de Jean-Claude Drouot en héritier de Mogador, ni vis à vis de sa partenaire Marie-France Pisier.

Retour à l'index


8. ÉPISODE 8 - LUDIVINE DEUXIÉME PARTIE

Creux de la vague de la série, après des épisodes palpitants, les nouvelles situations ne passionnent guère, mais rassurez vous, le niveau va remonter.

Hiver 1895 : Ludivine, qui est déjà mère de deux filles, Isabelle et Anne, met au monde un troisième bébé. Il s'agit encore d'une fille, Christine, et Frédéric a du mal à cacher sa déception de ne pas avoir un fils.

Le docteur Guillermin (Gérard Chevallier - vu dans Arsène Lupin "L'homme au chapeau noir - un comédien à la silhouette inquiétante) demande à la douce Adrienne si elle veut devenir sa femme. Certes, le médecin, tel qu'il le reconnaît lui même, n'est pas un prince charmant. Il a 40 ans, est un replet et on ne le remarque guère, mais il a très grande provision d'affection.

Hubert par pour la guerre des boers, en Afrique du Sud. Frédéric veut se joindre à lui. Par égoïsme, Ludivine cisaille le harnais de son cheval et son mari manque se tuer. Ainsi blessé, il ne peut partir. Mais quand il découvre ce qu'elle a fait, il se met à la haïr et la trompe avec les paysannes des environs.

A son retour d'Afrique du Sud, Hubert accepte de prendre en charge le domaine de la gloriette que Ludivine a hérité de ses grands-parents. Une violente bagarre oppose Frédéric à Hubert qui veut emmener Ludivine avec lui. La jeune femme choisit de rester avec Frédéric malgré les scènes perpétuelles qui opposent les deux époux.

Commentaires: On regrette le couple Marie José Nat-Jean Claude Drouot, d'autant plus qu'il ne se passe pas grand chose.

Retour à l'index


9. ÉPISODE 9 - LUDIVINE 3E PARTIE

Nous sommes en janvier 1908, à Arles, lors de l'inauguration de la statue de Mistral. La société arlésienne est réunie autour de la statue du poète que la comtesse Mathieu de Noailles vient de découvrir. Le vent se lève. Le maire, serrant entre ses doigts le papier que le vent tord et retenant d'une main son chapeau, a bien du mal à prononcer son discours. Frédéric s'amuse fort. Ses filles Isabelle (Iris Berben) et Anne (Lydia Bauer), devenues de jolies jeunes filles, sont là également.

Le docteur Guillermin et Adrienne se marient. Réconciliés, Frédéric et Hubert s'adonnent à leur passion de la course automobile.

Commentaires: Première apparition de Paul Barge (Numa) qui sera le héros masculin du troisième arc "Dominique".

A noter qu'une bonne partie de cet épisode a disparu, victime des coupes que Robert Mazoyer a faites en 1995 en condensant son oeuvre à dix heures de film.

Retour à l'index


10. ÉPISODE 10 - LUDIVINE 4E PARTIE

Cet épisode est le dernier du cycle avec Marie-France Pisier, qui va céder la place au couple dramatique Numa-Dominique.

Frédéric a promis à sa fllle une belle fête pour ses vingt ans. Mais la veille du bal, Isabelle apprend que sa soeur Christine (Régine Teyssot) aime Jean Arnal (Xavier Macary), le garçon qui lui était destiné. Après les festivités, elle décide d'entrer au couvent, malgré les efforts des siens pour l'en dissuader

Lors d'une course automobile, Frédéric est mortellement blessé. Comme Julia autrefois, Ludivine reste seule avec ces cinq enfants et gère seule le domaine.

1914 : La guerre éclate. Tous les hommes valides partant pour le front, Christine se consacre aux blessés qui reviennent du front. Sur le conseil d'Anne, Ludivine ouvre le salon de Mogador aux blessés François, fils de Ludivine et Frédéric (Bernard Jeantet). Il a dix huit ans . Ludivine qui connaît bien par expérience le goût des Vernet pour toute aventure, devine les pensées qui assaillent son fils. Elle essaie de s'allier Henriette Royer (Catherine Laborde), qui aime François, pour tenter de le dissuader

Dominique (Brigitte Fossey) aime son cousin Numa (Paul Barge), prêt à partir lui aussi.

Commentaires: Episode conservé dans le DVD. Les drames et tragédies se succèdent : la mort stupide de Frédéric, François qui va partir et mourir au front sans que sa mère Ludivine, très dure, accepte de lui dire au revoir. Cela la tuera.

Première apparition de Brigitte Fossey qui croit pouvoir vivre comme Julia et Ludivine un bel amour avec son cousin Numa. Ils se promettent de se marier après la guerre, mais Dominique ne sait pas qu'elle a affaire à un salaud.

Le prochain épisode va voir mourir tragiquement plusieurs héros du feuilleton et commencer le dernier arc, "Dominique".

Retour à l'index


11. ÉPISODE 11 - DOMINIQUE 1ERE PARTIE

C'est la guerre. Ludivine apprend que sa fille Christine et son mari ont été tués dans une ambulance.

François est au front, le fils qui est parti contre son gré et auquel elle a refusé de dire au-revoir, folle de rage.

Anne est partie pour les Etats-Unis avec Gaspard, nommé ambassadeur.

Ludivine reste seule à Mogador avec sa fille Dominique. Mais un malheur ne frappe jamais seul. François à son tour est tué à Verdun. Ce dernier coup du sort a raison de la santé de Ludivine qui gérant le domaine a pris froid. Elle rentre dans sa chambre pour y mourir et y fait appeler Hubert. Ce dernier a fini par se marier avec un laideron aussi méchante que repoussante, Madeleine Vernet (Marianik Revillon, (le lutin Saralade dans "Lancelot du Lac" 1970 avec Marie-France Barrault et Muriel Baptiste, Marianik sera plus tard la vedette du feuilleton "L'étang de la Breure").

Hubert est devenu un homme amer. (Avec sa femme, qui attend un fils, on comprend pourquoi). Le fils de Madeleine et d'Hubert s'appelera Frédéric.

Tout l'amour qu'il devait leur porter, il l'a consacré à cette femme mourante, Ludivine, qu'il a tant aimée. La dernière confrontation est bouleversante et montre Ludivine odieuse et égoïste jusqu'à l'agonie. Elle demande pardon à Hubert pour le mal qu'elle lui a fait. Il lui refuse ce pardon. Elle se met à hurler qu'il le regrettera, que morte il la pleurera, et que de là où elle sera, à son tour, elle ne pardonnera pas. Formidable numéro d'actrice de Marie-France Pisier qui jusqu'à la dernière réplique, jusqu'au dernier acte, reste le personnage égocentrique et possessif de Ludivine. A peine a-t-elle fermé les yeux qu'Hubert s'effondre en larmes sur son corps.

Après la mort de sa mère, Dominique (Brigitte Fossey) reste seule dans la grande maison vide, une maison pleine d'ombres. Une seule espérance désormais : le retour de Numa.

L'armistice est enfin signé. La jeune fille attend chaque jour au train Numa qui doit revenir à Mogador. Elle le revoit à la Sarrazine par hasard. Il est rentré depuis plusieurs semaines. Il a tardé à venir Il finit par avouer qu'il a connu une femme, Alice Frauenhöfer (Christine Wodetzky - actrice très populaire en allemagne 1940-2004).

Alice attend un enfant : il va l'épouser.

Commentaires: Après une bouleversante sortie de scène de Marie-France Pisier, Brigitte Fossey ne démérite pas dans le rôle de Dominique. A la différence de "Julia" et "Ludivine", ses scènes n'ont pas été coupées en 1995.

Actrice-enfant prodige ("Jeux interdits"), vedette de cinéma ("Le pays bleu", "La boum"), elle trouvera en 1988 sans doute son plus beau rôle dans le rôle de Elena dans la version longue de "Cinéma Paradisio" de Giuseppe Tornatore, avec Jacques Perrin. Malheureusement, c'est souvent la version courte qui est programmée. Et Brigitte, née en 1946, n'est même pas créditée au générique du film ! Elle fut aussi la vedette d'une saga estivale, "Le château des oliviers"... dans lequel elle affronte un promotteur joué par Jacques Perrin !

L'allemande Christine Wodetzky nous a quittés le 6 décembre 2004 d'un cancer.

Retour à l'index


12.ÉPISODE 12 - DOMINIQUE 2E PARTIE

Mai 1919. Dominique, en proie au chagrin et la déception, n'a pas quitté sa chambre depuis plusieurs jours. La visite de sa tante Adrienne la tire de l'atonie à laquelle elle s'abandonne. Adrienne a une nouvelle inouïe à lui apprendre : Numa se marie.
Toute la famille est invitée au mariage, à Avricout. Dominique déclare qu'elle n'ira pas.

Un mois plus tard, une automobile fait une entrée joyeuse dans le parc. Du véhicule descendent les cousins de Dominique, Laurent (Marc Di Napoli, vedette de "Deux ans de vacances", série à succès de 1974) et sa soeur Antoinette (Brigitte Borel).
Henriette Royer, la fiancée de François tué au front est présente avec un ami de Laurent, Louis Besson (Julien Thomas). Ce dernier est immédiatement subjugué par le charme de Dominique.

Son oncle Hubert, conscient que les charges que représente Mogador pour de si frêles épaules, essaye de la convaincre d'épouser Louis Besson. Elle diffère sa réponse. Mais Numa revient, déçu par sa femme Alice. Il affirme qu'il ne peut pas vivre sans Dominique, ni expier toute sa vie la faute qu'il a commise.

Dominique affronte le scandale avec l'indifférence des heureux : elle accepte de vivre avec Numa. Faisant fi du scandale, rejoignant en cela sa grand-mère Julia qui pour épouser l'homme qu'elle aimait s'était faite enlever.

Alice refuse de divorcer et est venu à Mogador défendre son amour. Numa la chasse et l'humilie devant Dominique, mais Alice n'a-t-elle pas dit quelques vérités sur le compte de son mari, vérités bien cachées à Dominique.

Commentaires: Paul Barge apparaît ici comme le sa laud intégral, jouant avec les sentiments de sa femme et de Dominique, mais ne pensant au fond qu'à lui. L'épisode nous montre les moeurs de l'époque où vivre un adultère au grand jour était un vrai scandale, ainsi Dominique est mise au ban de la société.

Brigitte Fossey réussit à surpasser les précédentes héroïnes car le texte qu'elle a à jouer est bien plus proche de la réalité que des histoires à l'eau de rose.

Les comédiens Marc Di Napoli et Julien Thomas étaient les "jeunes premiers" de l'ORTF de 1973. On les a vus essentiellement à la télévision.

Retour à l'index


13. ÉPISODE 13 - DOMINIQUE 3EME PARTIE

Le jeudi 15 février 1973, les téléspectateurs français disaient adieu à "Mogador" avec un épisode qui est loin de terminer l'adaptation des deux romans d'Elsabeth Barbier.

Il présente surtout une fin radicalement différente.

Dominique se retrouve dans les bras de Numa, après qu'il ait chassé Alice de Mogador. L'alsacienne est une lourde menace sur leur bonheur.

Dans la famille Vernet, Dominique se fait deux ennemies mortelles partisanes d'Alice : Laure (qui jadis eut une aventure avec Frédéric, le père de Dominique, et détestait Ludivine) et l'épouse d'Hubert, une femme au physique ingrat, Madeleine (Mariannik Revillon) qui ne comprend pas que son mari défende la nièce "honteuse".

Dominique apprend qu'Alice attend un second enfant. Elle fuit à Paris et se réfugie chez sa tante. Numa vient la relancer et lui demande de lui donner encore une chance. Numa se lance dans des explications selon lesquelles Alice a un amant, une sorte de poète artiste, et veut lui faire endosser la paternité d'un bébé qui n'est pas de lui.

Numa ne cesse de mentir, mais Alice avait prédit que tôt ou tard, il lui reviendrait car il aime la sécurité. Dans le Paris des années folles, Dominique venue au salon de l'agriculture, tente de faire des affaires pour Mogador. Un jour, à l'hôtel, elle surprend une conversation à voix basse de Numa qui téléphone à sa femme Alice. Elle comprend qu'elle a été trahie sur toute la ligne.

Le train qui les ramène en Provence les voit évidemment emprunter des compartiments différents. Numa se jette dans les bras d'Alice.

Dominique revient chez elle à Mogador, bien désert. Elle monte les marches tandis que le téléphone sonne. Elle dit à une domestique "Je ne suis plus là pour personne".

Commentaires: Cela restera un mystère, pourquoi Robert Mazoyer s'est écarté des deux romans "Dominique" pour une fin plus médiocre écrite pour la télévision. Dans le livre, l'amour fou de Numa et Dominique triomphe de toutes les épreuves, malgré le scandale. En 1943, Numa s'engage dans la résistance et lors d'un barrage dressé par les SS, est grièvement blessé. Il meurt dans les bras de Dominique.

Paul Barge a bien du talent pour se faire haïr à souhait du téléspectateur. Sans jamais tomber dans la mièvrerie, le jeu de Brigitte Fossey est extraordinaire. Très vite, "Les gens de Mogador" allait être rediffusé, comme la première fois après les variétés de Guy Lux, en janvier 1975, sur la nouvelle chaîne Antenne 2.

Retour à l'index

Crédits photo : Koba Film.

Images capturées par Patrick Sansano.