Saison 8L'Homme de fer - Saison 1

Les Chevaliers du ciel

Présentation 


 

NOUVEAU - Les guides des épisodes des saisons 2 et 3 des Chevaliers du ciel par Patrick Sansano sont en ligne sur Le Monde des Avengers: http://theavengers.fr/index.php/hors-serie/annees-1960/les-chevaliers-du-ciel-1967-1969Rejoignez la discussion autour des Chevaliers du Ciel sur notre forum: http://avengers.easyforumpro.com/t309p60-serie-les-chevaliers-du-ciel

Posted by Le Monde des Avengers on Saturday, May 30, 2015

A l’origine, « Les aventures de Tanguy et  Laverdure » est une bande dessinée créée par Jean Michel Charlier et Albert Uderzo pour le journal « Pilote ». La publication commence en 1959 et sous forme d’albums en 1961.

Après seulement cinq albums, l’ORTF souhaita adapter sous forme de feuilleton télévisé, sous le titre « Les chevaliers du ciel », la bande dessinée, comme elle le fera avec moins de succès en 1967 pour « Michel Vaillant » de Jean Graton. Pour la télévision, Charlier écrit des histoires originales avec Antoine Tudal et François Villiers, reprenant seulement quelques péripéties des BD publiées, notamment des scènes des albums « L’école des aigles », « Pour l’honneur des cocardes » et « Escadrille des cigognes ». A noter qu’après la fin de la série, Charlier réutilisera certaines histoires pour servir de base à ses bandes dessinées. Les deux albums « Destination Pacifique » et « Menace sur Mururoa », notamment.

Le rôle de Michel Tanguy est donné à Jacques Santi (1939-1988) qui enchaîna ce tournage juste après la série « La Princesse du rail ». Le metteur en scène François Villiers (1920-2009) choisit le populaire Christian Marin (1929-2012), adopté par le public pour le rôle de Merlot dans la série des « Gendarme » avec Louis de Funès pour incarner l’autre héros, Ernest Laverdure.

Après treize épisodes tournés en noir et blanc, qui constituent plus un feuilleton qu’une série, et tournés dès l’été 1966 à la base de Dijon, la série passe à la couleur. Ils sont tournés dans la foulée ce qui permet de fidéliser le téléspectateur. Quelques mois séparent seulement la diffusion des deux saisons sur la chaîne 1 de l’ORTF (septembre-décembre 1967 pour la saison 1, retour dès avril 1968 pour la 2). Une saison 3 est tournée dont la diffusion commencera en décembre 1969, programmée le dimanche à 19h30 sur la Une. Le public est content et les taux d’audience sont satisfaisants. Une saison 4 est donc envisagée, ce qui dépassera le cap des 40 épisodes, chose peu fréquente à l’époque (« Thierry la Fronde » avec 4 saisons et 52 épisodes notamment). Mais les comédiens sont identifiés à leurs personnages et ne trouvent pas d’autres rôles. Christian Marin, habitué au théâtre, y retourne, moins sollicité pour les tournages. Pour Jacques Santi, en revanche, c’est la catastrophe. L’identification à Michel Tanguy lui coûte sa carrière d’acteur, et il deviendra assistant réalisateur de Claude Sautet, fuyant le vedettariat. Pour comble de malchance, un grave accident de la route le défigure et la saison 4 ne se tournera jamais. Il commençait une seconde carrière de metteur en scène au cinéma avec « Flag » lorsqu’une tumeur au cerveau l’emporta.

Les saisons 2 et 3 seront rediffusées au printemps 1972 sur la 2 après « Aujourd’hui Madame », et la saison 3 proposée dans « Samedi est à vous » sans grand succès vers mars 1975. Il faudra attendre l’été 1979 pour une rediffusion de l’intégrale sur FR3 chaque soir, la saison 1 ayant été « colorisée ».

Des tentatives pour refaire la série avec de nouveaux comédiens seront entreprises à partir de 1988, Thierry Redler succédant à Christian Marin,  Christian Vadim puis Marc Maury à Santi, mais sans succès. Au point qu’après une programmation à une heure de grande écoute, les derniers épisodes seront diffusés l’après-midi en semaine !

Le cinéma en 2005 voudra adapter la série avec Benoît Magimel et Clovis Cornillac, trahissant comme souvent l’œuvre d’origine, les personnages de Tanguy et Laverdure y étant remplacés par deux nouveaux pilotes.

En 1972, Jean-Michel Charlier écrivit une autre série, utilisant cette fois la marine nationale, avec deux héros alter-égo des chevaliers du ciel, « La mer est grande », espérant retrouver le même succès. Mais après une saison de six épisodes diffusée en 1973 qui passa inaperçu, les choses en restèrent là.

Retour à l'index

Toucher le fond… (Broken - Part 1)