BonusGuide des épisodes

Livre : Biographie Patrick McGoohan par Michel Senna


1.   LIVRE : BIOGRAPHIE PATRICK MCGOOHAN PAR MICHEL SENNA

leprisonnier livre 4

Auteur : Michel Senna

Ce livre a été publié par les Editions du Bisse, en avril 2018. Il se trouve aisément sur Internet, notamment sur le site de la FNAC.

Format 16X24,5 cm, 238 pages, nombreuses photographies en noir et blanc

Michel Senna est également l’auteur d’ouvrages s’attachant à Michael Caine, Les Beatles et Gregory Peck.

Contenu :

La couverture représente Patrick McGoohan dans le rôle de John Drake, à l’occasion d’une photographie promotionnelle pour Destination Danger.

Après une introduction proposant une synthèse globale de la carrière de Patrick McGoohan, l’auteur retrace en détail le parcours de l’acteur, au fil de douze chapitres. Nous découvrons ainsi successivement ses premiers pas au théâtre, ses débuts à l’écran et la consécration avec le succès de Destination Danger, l’une des toutes premières séries d’aventures anglaises des Sixties.

Les conséquences de l’échec public du Prisonnier (avec son final alors totalement incompris) sont abordées, ainsi que la suite d’une carrière désormais davantage morcelée, avec, comme points forts, notamment ses participations à Columbo et à Braveheart. Le récit se conclut sur sa retraite, prise à la fin des années 90, avant son décès survenu en 2009.

Si Destination Danger (chapitres 2 et 4) et, bien entendu, Le Prisonnier (chapitres 5, 6 et 7) se voient étudiés avec un grand luxe de détails, tous les projets auxquels McGoohan aura participé sont minutieusement évoqués. Des témoignages de l’acteur ou de ses partenaires viennent souvent irriguer la narration, durant laquelle l’auteur assume volontiers des prises de position critiques, positives ou négatives.

Un grand nombre de photographies monochromes viennent compléter l’ensemble. L’ouvrage s’achève par un index des différents films, pièces de théâtre et séries télévisées abordés, renvoyant au chapitre concerné, ainsi que par une bibliographie.

Conclusion : 

De manière très nette, le livre prend le parti de privilégier l’approche de Patrick McGoohan via son œuvre, quitte à délaisser la personne privée. Ses premières années se voient ainsi vite brossées et ses dernières ne sont tout simplement pas abordées, dès lors que l’acteur a pris sa retraite. Durant sa carrière ces informations se limitent au strict essentiel, comme les déménagements à l’étranger ou les problèmes de santé, ou divers évènements entraînant des répercussions sur le parcours professionnel de McGoohan.

Le livre pourrait ainsi apparaître comme hémiplégique au regard d’une certaine tradition de la biographie, notamment chez Perrin ou Fayard, où l’on veille souvent à s‘intéresser au côté jardin des figures illustres, afin d’en parachever la peinture. Mais cette lacune n’en est pas vraiment une concernant Patrick McGoohan, tant l’acteur est toujours demeuré secret quant à sa vie privée et tant il a investi de lui-même dans ses choix professionnels successifs. Dès lors, un portrait intime de cet acteur et auteur intransigeant se dessine malgré tout, touche par touche.

Surtout, ce choix permet à l’ouvrage de Michel Senna, tout en demeurant à un format raisonnable, de pouvoir traiter en profondeur les différentes œuvres évoquées. Bien évidemment, l’ouvrage s’attarde particulièrement sur Destination Danger et Le Prisonnier, mais chacun des rôles de Patrick McGoohan est abordé avec précision, en incorporant le plus souvent des témoignages de l’acteur ou de ses partenaires. L’écriture, fluide et sans fioritures inutiles, de Michel Senna contribue elle aussi à rendre la lecture vivante, de même que ses prises de position sur telle ou telle œuvre.

De fait, le livre s‘avère heureusement bien différent d‘un simple listing amélioré et sait donner envie de partir à la découverte de films ou séries inconnus. Le texte s’appuie sur un grand nombre de photographies en noir et blanc, dont la couverture d’un Télé 7 Jours de 1963 indiquant « Patrick Mac Goohan ». Les amateurs des Avengers s’amuseront en constatant que Patrick Macnee s’est découvert un compagnon d’infortune orthographique.

On peut regretter quelques points de détails, comme des chapitres dépourvus de titre, ou l’absence d’un index des personnalités évoquée, mais, tel quel, le livre demeure un vrai plaisir de lecture, ainsi qu’une vraie mine d’informations sur cet acteur incontournable de la télévision. 

Retour à l'index