TéléfilmsSaison 1

Au coeur du temps

Bonus

1. Livre: Au cœur du Temps : les arcanes de l’Histoire


1.   LIVRE: AU CŒUR DU TEMPS : LES ARCANES DE L’HISTOIRE

aucoeurdutemps bonus 1

Auteur : Didier Liardet, avec la participation  de Michelle Roussel

Ce livre a été publié par les éditions Yris, dans la collection Télévision en séries, en février 2009. Il se trouve aisément sur Internet, notamment sur le site des éditions Yris.

http://www.yris.net/

Format 17X24,5 cm, 128 pages,  330 photos n&b et couleurs.

Didier Liardet dirige la collection. Il est l'auteur de nombreux livres consacrés aux séries Les mystères de l'Ouest, Amicalement vôtre, Les Envahisseurs,

Michelle Roussel a notamment, participé aux livres d’Yris dédiés aux Brigades du Tigre et à Zorro.

Contenu :

La couverture représente les deux protagonistes de la série, Tony Newman et Doug Philips, prenant la pose devant le Chronogyre, la machine les déplaçant aléatoirement à travers le temps et l’espace.

L’avant-propos énumère les points forts d’Au Cœur du Temps, qui demeure la première série américaine à faire du déplacement spatio-temporel son thème central. Entre autres, son alliage d’aventures spectaculaires (recyclant diverses scènes de films) et de rencontres avec de grandes figures du passé lui permit de se démarquer.

Le premier chapitre, La marche du temps, retrace le parcours de la série. Les premiers pas du projet, y compris le travail de pré production et le tournage de l’onéreux pilote, se voient ainsi détaillés. Ce passage s‘agrémente d’une  portrait de John Williams, compositeur du fameux indicatif de la série. Le texte décrit ensuite le développement de l’identité visuelle de la série, puis analyse les causes de la brève diffusion de celle-ci. Cet historique aborde enfin la tentative avortée de relance du programme, en 2002.

Le deuxième chapitre, Un producteur à part, dépeint la carrière éclectique du producteur Irwin Allen, créateur et maître d’œuvre d’Au Cœur du Temps. Après ses premières armes au cinéma, le texte présente les intéressantes séries télévisées qu’il lança durant les années 60, relevant principalement de la Science-fiction : Voyage au fond des mers, Au pays des géants et Perdus dans l’Espace. Ce portrait se conclue par le retour réussi d’Allen au cinéma, la décennie suivante, où il inventa un nouveau genre, le film catastrophe (L’aventure du Poséidon, La tour infernale…).

Le troisième chapitre, La Spirale du Temps, examine le contenu de la série. Après en avoir détaillé le sujet, il analyse les forces et faiblesses du programme, du point de vue de la production comme de l’écriture. Le chapitre se conclue par un descriptif des séries centrées autour du voyage spatiotemporel ayant succédé à Au coeur du Temps, ou l’ayant précédé, dans le cas de Doctor Who. Un graphique synthétise également la chronologie des évènements historiques visités par Dog et Tony.

S’insère alors un guide exhaustif des différents épisodes de la série. Pour chacun d’entre eux, on trouve la date de diffusion, le réalisateur, le scénariste, la liste des acteurs invités (et leur biographie) un résumé précis, un avis et des informations supplémentaires, dont une description de l’évènement ou de la figure historique présenté par l’épisode.

Le quatrième chapitre, Les Explorateurs du Temps, propose une biographie et une filmographie détaillées pour chacun des cinq comédiens réguliers de la série.

L’ouvrage se conclut par plusieurs annexes. Celles-ci comprennent  une description des différents produits dérivés et publications existant autour de la série, ainsi que les différents supports vidéo disponibles. Quelques sites internet de références sont également indiqués. 

 

Conclusion : Le livre revêt plaisamment la forme d’un authentique support du visionnage de la série. Sans s’encombrer de digressons inutiles, il va directement à l’essentiel quant à l’élaboration et au contenu du programme. Chacune de ses pages contient des informations utiles, couvrant l’ensemble des domaines envisageables. Préalablement à la lecture de l’ouvrage, on avouera avoir dressé une liste de ce que l’on souhaitait y trouver et il n’a jamais été pris en défaut. Outre ce caractère complet, on apprécie plusieurs choix de l’auteur, comme une présentation claire de l’intérêt intrinsèque de la série, mais aussi vis-à-vis de l’histoire de la Science-fiction télévisuelle. L’accent mis sur le remarquable pilote de la série se justifie également, tant celui-ci se situe au-dessus de l’ordinaire du genre. On apprécie également la lucidité érudite de Liardet, qui ne survend pas la série et n’hésite pas à en pointer du doigt les faiblesses avérées, une opinion que l’on partage pleinement. Une superbe iconographie enjolive ce texte de qualité, tout au long de la lecture. Le volet historique apporte une vraie valeur ajoutée à chaque fiche d’épisode.

Il faut vraiment descendre au niveau du détail pour émettre quelques réserves. On diverge avec l’auteur sur le point que la possibilité de changer l’Histoire représente un atout pour la série, car les protagonistes ne franchissent jamais réellement  le pas. Une promesse non tenue est souvent frustrante et Time Tunnel ne narre jamais d’uchronie. Le passionnant panorama des séries « temporelles » ne pointe pas à quel point la première époque de Doctor Who avoisinait Time Tunnel, jusqu’à laisser envisager une inspiration. Les deux premiers Compagnons du Docteur ont été involontairement arrachés à leur époque et cherchent à la rejoindre par des sauts aléatoires, des éléments qui vont totalement s’inverser par la suite. Cette partie aurait aussi pu s’élargir aux épisodes temporelles de séries non dédiées au sujet, car souvent populaires (The City on the Edge of Forever de Star trek Classic ou 1969 et Moebius de Stargate SG-1, par exemple).

Qu’importent ces points très secondaires, Au cœur du Temps : les arcanes de l’Histoire demeure un précieux compagnon de route pour le public découvrant la série, mais aussi un très bel album-souvenir pour les amateurs de celle-ci.

Retour à l'index