Ho !Borsalino

Zorro

Livre : Zorro, l'emblème de la révolte


1. LIVRE : ZORRO L'EMBLÈME DE LA RÉVOLTE

zorro livre 2

 

Auteur : Olivier Bosombes, Didier Liardet et Michelle Roussel

Ce livre a été publié par les éditions Yris, dans la collection Télévision en séries, en octobre  2009. Une première édition avait eu lieu en janvier 2006. Le livre se trouve aisément sur Internet, notamment sur le site des éditions Yris.

http://www.yris.net/

Format 17X24,5 cm, 320 pages, 800 photos n&b ou couleurs

Didier Liardet dirige la collection. Il est l'auteur de nombreux livres consacrés aux séries Les mystères de l'Ouest, Amicalement vôtre, Les Envahisseurs, Le Saint

Michelle Roussel a notamment participé aux livres d’Yris dédiés aux Brigades du Tigre et à Au cœur du temps.

Contenu :

La couverture représente Zorro prenant la pose devant l’affiche mettant sa tête à prix et apparaissant également au générique.

L’introduction souligne la place marquante occupée par Zorro dans l’histoire des séries télé. Elle fut la première à être produite par l’association d’une chaîne et d’un studio (ABC et Disney), à adapter à l’écran un personnage littéraire à succès, mais aussi à développer un merchandising de masse. Par ses qualités intrinsèques et ses excellents interprètes,  elle prend place parmi les programmes les plus marquants de l’âge d’or de la télévision. Le recours aux techniques et à des moyens cinématographiques lui permet d’effectuer un passage de témoin entre l’époque des sérials et celle des séries télévisées.

Le premier chapitre, Les origines du projet, traite du Zorro littéraire et de ses apparitions au cinéma préalables à la série. Les étapes du travail de pré production sont également relatées : rôle clé de Walt Disney, construction des mémorables décors, choix de l’équipe technique et des chevaux, de la distribution... Une place particulière est accordée au témoignage de Britt Lomond (Monastorio), recueilli par les auteurs.

Le deuxième chapitre, Un lancement réussi, s’attache au tournage proprement dit, notamment à la mise au point des spectaculaires duels à l’épée. Le livre décrit les nombreuses difficultés survenues, les moyens mis en œuvre, dignes du cinéma, obligeant à gérer une vaste machinerie. Le succès rencontré par la saison est également relaté, de même que son adaptation française (avec Jean Berger, la voix française de John Steed assurant celle du Capitaine Toledano). Le segment s’achève avec l’évocation de la carrière des inséparables Henry Calvin (Sergent Garcia) et Don Diamond (Caporal Reyes).

S’insère alors un guide exhaustif des différents épisodes de la saison 1. Pour chacun d’entre eux, on trouve la date de diffusion, le réalisateur, le scénariste, la liste des acteurs invités (et leur biographie) un résumé précis, un avis et des informations supplémentaires.

Le troisième chapitre, Le chemin du succès, s’attache au tournage de la saison 2 et aux divers changements apportés, notamment des extérieurs plus nombreux et une importance supérieure accordée aux sentiments amoureux du héros, afin d’élargir le public de la série aux adultes. Les auteurs recueillent également le témoignage de Richard Anderson (Oscar Goldman dans les séries bioniques). Ici interprète de Ricardo Del Amo, il rend compte d’un tournage très éprouvant.

Un guide des épisodes de la saison 2 vient compléter l’ensemble, de la même manière que précédemment.

Le quatrième chapitre, La fin d‘une époque, expose les causes et les conséquences tragiques du conflit opposant ABC et Disney, pour une série à qui l’avenir semblait acquis. La programmation des quatre épisodes spéciaux perdurant après la fin du partenariat se voit également détaillée, ainsi que le rôle classique de la syndication dans la décision de cessation définitive. Un panorama des versions ultérieures de Zorro et de l’influence de la série est également dressé, tandis qu’un encart récapitule l’ensemble des apparitions du héros à l’écran. 

Les quatre épisodes spéciaux font l’objet d’un guide similaire aux précédents.

Le cinquième chapitre, Les fondements conceptuels, analyse les thèmes développés par la série. Le héros se montre à la fois subversif et en empathie avec le public, une dualité très riche. La réalisation et les décors s’avèrent dignes des canons du cinéma d’alors. Le récit se révèle à la fois épique et humoristique, mettant en scène des personnages emblématiques. Un grand soin est également apporté à la reconstitution historique.

Le sixième chapitre, Portrait de famille, propose une biographie et une filmographie détaillées du comédien principal de la série, Guy Williams. Il en va de même pour les interprètes des proches de Zorro, George Joseph Lewis (Don Alejandro) et Gene Sheldon (Bernardo).

L’ouvrage se conclue par plusieurs annexes. Celles-ci comprennent  une description des différents produits dérivés et publications existant autour de la série, ainsi que les différents supports vidéo disponibles. Quelques sites internet de références sont également indiqués, ainsi qu’un index des épisodes.

Conclusion :

L’ouvrage immerge pleinement l’amateur au sein d’une série qu’il fait totalement redécouvrir. Par sa richesse iconographique et la précision de ses informations, il se positionne comme l’un des fleurons de la collection Télévision en séries des éditions Yris, aux standards de qualité pourtant déjà élevés. Tout en évitant une écriture aride, le livre accumule les informations et les mises en perspective passionnantes. On peut le dévorer in extenso, mais aussi se reporter directement à un épisode visionné, grâce à un index très pratique. L’ouvrage évite également d’accorder trop d’espace aux biographies d’acteurs s’étendant fatalement à d’autres productions. Un ouvrage indispensable pour les fans francophones de Zorro !

Retour à l'index