TOP 10 : AVENGERS

Les attraits de la série apparaissent fort nombreux : vive imagination, qualité des scénarios et de la mise en scène, somptueux décors, adversaires de grande classe… Mais son atout premier demeure les Avengers eux-mêmes. Ils constituent au fil des saisons une galerie de portraits des plus fascinantes ! On y trouve en effet d’inoubliables personnages n’ayant que fort peu vieillis en plus de quatre décennies et régalant le spectateur de fines réparties ou de situations insolites comme de moments d’actions époustouflants !

Voici la liste des 10 héros favoris, classés du 10e au 1er par nos internautes !

DR KING (Jon Rollason)

Saison 2 (trois épisodes)

Estuaire44 : Après le départ du Dr Keel la série connut une période de mutations, durant laquelle le Dr King apparaît essentiellement comme un personnage de transition. C’est à cette aune-là qu’il faut juger de sa prestation, considérablement plus terne que celle du Dr Keel. Jon Rollason n’est certes pas Ian Hendry, mais le manque de brio de King permet néanmoins à Steed d’occuper désormais le premier plan, ce qui suffirait à nous rendre redevables envers lui !

Steed3003 : Ni le personnage, ni l'acteur n'ont une quelconque saveur. Les trois épisodes dans lequel le Dr King apparaît sont les plus ennuyeux de la série. Voir le Dr King refermer ce classement n'est donc pas une surprise. Heureusement, une lointaine homonyme viendra quatre ans plus tard redorer le blason familial.

VENUS SMITH (Julie Stevens)

Saison 2 (six épisodes)

Estuaire44 : Sans doute la partenaire la plus contestée de Steed, Vénus, chanteuse de cabaret, se voit reprocher une faible participation à l’action, un manque de personnalité et les qualités vocales sujettes à caution de la charmante Julie Stevens. Ses défenseurs, rares mais convaincus, estiment a contrario que, à une époque où la série se cantonne à d’austères récits d’espionnage, Vénus apporte un humour et une originalité musicale bienvenue. Ses démêlés avec un Steed particulièrement cynique se révèlent ainsi particulièrement distrayants !

Steed3003 : Je suis un des rares à apprécier ce personnage. Les fans lui font payer le lourd tribut d'être une des seules Avengers girl à... ne pas vraiment l'être ! Personnage féminin dans les canons de l'époque, Venus Smith est une parfaite synthèse du genre. Malgré son indéniable manque de charisme, elle aura eu le mérite de contrebalancer la révolution Cathy Gale pour un passage en douceur à l'ère des femmes fortes en télévision.

DR KEEL (Ian Hendry)

Saison 1

Denis : C’est grâce au docteur que Steed deviendra ce qu’il est dans les saisons suivantes. Après l’assassinat de sa fiancée, il n’aura de cesse de retrouver les coupables d’où le titre (en VO) de la série. Contrairement aux autres saisons, le partenaire de Steed est un homme et aucun des deux ne travaille sous les ordres de l’autre ; Dr Keel volant même la vedette, en tout cas au générique, à l’agent (pas encore) au chapeau melon.

Estuaire44 : On ne conserve qu’un souvenir fort incomplet du premier collaborateur historique de Steed. Ce médecin dynamique, s’étant découvert une âme de justicier à l’occasion d’un drame personnel, fut néanmoins le véritable héros des débuts de la série, Steed demeurant alors au second plan. On l’aura même vu assumer seul tout un épisode (La trapéziste), ce qui deviendra rigoureusement inimaginable par la suite ! Ian Hendry apporte beaucoup de charisme et de vie au Dr Keel, également assisté par sa vaillante secrétaire, Carole Wilson.

Steed3003 : Malgré son classicisme Venus Smith reste un Avenger sympathique, ce qui n'est pas le cas du Dr Keel, franchement rebutant. On pourra tout juste remercier son personnage et son interprète pour avoir permis le lancement de la série. Ils sont tous deux tombés dans l'oubli et personne ne s'en plaindra.

GAMBIT (Gareth Hunt)

Saison 7/Saison 8

Denis : L’arthrose de Patrick Macnee nécessitait la formation d’un trio pour les scènes d’action. Mike Gambit est un personnage téméraire, casse-cou et sympathique. On peut constater, à travers différentes émissions qui nous restent, que le regretté Gareth Hunt apporte de sa personne dans ce personnage. Son côté charmeur et ses joutes verbales bourrées d’humour avec Purdey font partie des atouts des New Avengers. Les différents scénarios permettaient au personnage de s’octroyer les scènes d’action et à l’acteur de crever l’écran.

Estuaire44 : La série boucle élégamment la boucle en donnant de nouveau à Steed un partenaire masculin au moment où elle renoue également avec l’espionnage. Le regretté Gareth Hunt donne beaucoup de présence et d’énergie à l’impressionnant homme d’action non dénué de finesse, tant s’en faut, que fut toujours Mike Gambit. Il forme également un pétillant duo avec Purdey, leur duel verbal apportant nombre de scènes particulièrement amusantes à la série. S’il oppose à l’audace vestimentaire de sa partenaire une élégance stricte toujours de bon ton, c’est bien une totale complicité qui les unit, au grand plaisir du spectateur !

Steed3003 : Ce fut un rôle très difficile pour Gareth Hunt : s'imposer aux côtés de Steed comme un nouvel héros masculin dans la galaxie des Avengers. Au départ présenté comme un simple sidekick, Gambit prendra de plus en plus d'épaisseur. Son duo réussi avec Joanna Lumley rappelle avec délice les old Avengers. Sa relation quasi filiale avec Steed ne manque pas de piment non plus. Elle donne lieu aux scènes les plus drôles des New Avengers. Grâce au charisme de Gareth Hunt, la série gagnera un nouveau souffle avec ce passage au trio.

PURDEY (Joanna Lumley)

Saison 7/Saison 8

Denis : Le retour des Vengeurs a une girl à la hauteur : Purdey est la meilleure partenaire de Steed après l’intouchable Mrs Peel. Cela est dû aux qualités de l’ancien mannequin Joanna Lumley, superbe et étincelante. Purdey est sexy, combative et dynamique et elle ne manque pas d’humour. La série a évolué et son côté intemporel a disparu, mais le personnage de Purdey se rapproche plus de Mrs Peel que de Tara par son indépendance et sa crédibilité. Le choix de Joanna Lumley fut judicieux et un atout indissociable au succès des New Avengers.

Estuaire44 : Pour supporter la comparaison avec leurs glorieux aînés, les New Avengers se devaient de doter Steed de partenaires à la hauteur. Le contrat paraît plus que rempli avec Purdey tant son charme, son humour et son dynamisme font les belles heures de la série. Joanna Lumley étincelle réellement dans ce rôle qu’elle rend particulièrement inoubliable. Purdey se prêtera avec un esprit jamais démenti au brillant jeu de séduction et d’humour distillé par son camarade Gambit, non sans insuffler également de l’intensité à sa relation avec Steed. Il n’y a pas uniquement sa garde-robe, très dans son temps, qui marque les esprits !

Steed3003 : Hormis cette garde-robe iconoclaste, Purdey a su trouver sa place au côté des autres Avengers girls. À défaut de rentrer dans la légende , elle montrera une nouvelle facette des Avengers girls, plus fragile, plus sensible dans Visages ou Obsession. Il manque toutefois à Purdey l'étincelle qu'on retrouvait chez les autres Avengers girls, ce charme indéfinissable qui rendait accro à la série. Tant pis, cela n'aura pas empêché Joanna Lumley d'avoir ensuite une longue et belle carrière.

MÈRE-GRAND (Patrick Newell)

Saison 6

Denis : Mother, le supérieur de Steed, était un personnage réclamé par les Américains et, s’il peut étonner au début, force est de constater que sa présence contrebalance l’absence de partenaire ‘fort’ aux côtés de Steed. Son humour, ses QG insolites, ses goûts épicuriens font partie de la saison et Patrick Newell fait de ce personnage un atout incontestable. Bon nombre de situations cocasses de cette ultime saison des Avengers sont dûes à Mère-Grand. D’ailleurs, il nous promet même que la série aura une suite…

Estuaire44 : L’introduction d’un supérieur hiérarchique à Steed et à Tara aurait pu faire craindre une normalisation de la série, après une ère Emma Peel où les Avengers se mouvaient en toute autonomie. Ce fut tout le contraire qui se produisit, grâce à la personnalité hors normes de Mère-Grand (et de Patrick Newell), ses coups de gueule réjouissants, l’étrangeté de ses multiples QG, sa relation si particulière avec Rhonda et sa totale complicité avec Steed (et ses liqueurs…). Mother constituait bien le chef totalement décalé que nécessitaient les Avengers et demeure aujourd’hui l’un des atouts maîtres de la saison 6.

Steed3003 : Bien plus qu'un second rôle récurrent, Mère-Grand est le symbole de l'esprit délirant et baroudeur de la saison 6. Patrick Newell réinvente totalement le classique rôle de supérieur dans les séries d'espionnage et apporte une saveur unique à la série.

TARA KING (Linda Thorson)

Saison 6

Denis : Tara King fait changer la série de registre. Elle bascule complètement dans le loufoque, voire même le ridicule. La différence d’âge empêche le rapport égalitaire entre les deux héros. L’admiration de Tara pour son mentor engendre trop souvent des séquences puériles que la série n’avait jamais connues jusqu’alors. La volonté d’égalité voulue en créant le personnage de Cathy Gale en prend un sacré coup. Reste quelques bons, voire très bons épisodes, avec des scènes d’action où Linda Thorson refusait d’être doublée (le seul point où elle l’emporte sur Diana Rigg en fait).

Estuaire44 : Succéder à Emma Peel semblait relever de la gageure ? Plutôt que de tenter inutilement, voire stérilement, de reproduire un idéal enfui, Tara King vient judicieusement apporter une rupture de ton. Le personnage, incarné par une très jeune Linda Thorson, parvient à développer une relation de nouveau originale avec Steed, plus déséquilibrée qu’auparavant. Son amour et son admiration inconditionnels envers son Pygmalion nous valent des scènes souvent amusantes, même parfois émouvantes. La vaillante Tara apporte également à la série nombre de ses scènes d’action les plus spectaculaires !

Steed3003 : Aux antipodes des héroïnes précédentes, Tara King se rapproche plus par ses gaffes et son inexpérience de Venus Smith que de Cathy Gale ! Et pourtant, elle deviendra une espionne efficace et professionnelle en l'espace d'une trentaine d'épisodes. Linda Thorson apporte une fraîcheur et une spontanéité réjouissantes à son personnage. Si la relation avec Steed n'a plus l'ambiguité motrice des saisons précédentes, le duo fonctionne pourtant à plein régime et donne lieu à quelques monuments de la série : Clowneries, Jeux, Le document disparu...

CATHY GALE (Honor Blackman)

Saison 2/Saison 3

Denis : La première partenaire féminine de Steed provoque une véritable révolution dans le monde de la télévision. Une femme peut traiter d’égal à égal avec un partenaire masculin. Les deux saisons sont tournées dans des conditions impensables de nos jours, mais laissent apparaître de temps à autre ce que sera l’âge d’or de la série. Le personnage n’a pas beaucoup d’humour et il a même une certaine froideur qui dessert Cathy Gale. Certains fans, surtout Anglo-Saxons, la trouvent attrayante ; d’autres, comme moi, la comparent à un agent de la Stasi !

Estuaire44 : La série connaît une authentique montée en puissance avec l’entrée en scène de Mrs Catherine Gale. Avec elle apparaît un des thèmes les plus identifiants des Avengers : l’affirmation qu’une femme peut constituer une héroïne à part entière, au moment où le Women’s Lib commence à toucher la société. Cathy développe également une relation très originale et non dénuée d’aspérités avec Steed, faite de camaraderie, mais aussi de piques acérées sinon de franches disputes ! Honor Blackman sait également accompagner l’évolution de la série vers plus de fantaisie, au cours de la saison 3.

Steed3003 : Premier personnage féminin fort de l'histoire de la télévision, Cathy Gale est malheureusement limitée par sa position de pionnière : héroïne peut-être, mais pas trop féminine non plus. Heureusement, ce personnage hybride gagnera en douceur dans la saison 3, mais on reste loin de Mrs Peel. Injustement oubliés en France, le personnage et l'actrice restent célébrés chez les anglo-saxons. En lui attribuant cette 3e place devant Tara King, les fans français prennent acte de l'apport essentiel du personnage à la série.

EMMA PEEL (Diana Rigg)

Saison 4/Saison 5

Denis : Mrs Peel est la partenaire idéale pour Steed. Cette période est l’âge d’or de la série ; la saison 4, en noir & blanc, étant considérée par beaucoup de fans, moi compris, comme étant la meilleure. La série est enfin tournée en film et toute sa Britishness explose dans cette saison bourrée d’humour. La saison couleur sera la plus diffusée à la télévision et permettra à Diana Rigg d’être mondialement connue. Le rôle de Mrs Peel sera, en fait, le seul à lui valoir cette reconnaissance. Ravissante, exquise, sexy, elle captive le téléspectateur. Son duo avec Steed reste inégalé de nos jours.

Estuaire44 : Mrs Peel demeure synonyme de l’âge d’or de la série pour la majorité des amateurs. Outre la formidable prestation de Diana Rigg, le succès unique d’une Emma devenue une icône à part entière de la pop culture s’explique par sa personnalité affirmée mais pleine d’humour, totalement en phase avec l’atmosphère haute en couleurs de la série à cette époque. La relation qu’elle bâtit avec Steed, mêlant parfaite osmose et pétillants non-dits, reste l’une des plus captivantes jamais vues dans une série télé. Par sa personnalité, mais aussi sa garde-robe (élégance en noir et blanc, puis Emmapeelers) elle distille une atmosphère délicieusement Sixties des plus irrésistibles !

Steed3003 : Sans surprise, Emma Peel et John Steed se partagent avec une stricte égalité la première place. Toutes les héroïnes de séries télévisées doivent tout à Emma Peel et à son interprète, Diana Rigg. Elle a créé la nouvelle femme télévisuelle. Le personnage n'a, en 40 ans d'existence, rien perdu de son charme ni de sa modernité. Le couple mythique Steed/Peel a marqué à jamais l'histoire de la télévision et l'esprit des téléspectateurs.

JOHN STEED (Patrick Macnee)

Toutes saisons


Denis :
Le personnage de la série qui évolue au fur et à mesure des saisons. Les fans retiendront surtout son aspect à partir de la quatrième saison. Un gentleman tiré à quatre épingles, sachant manier le brolly comme une épée et maîtrisant l’humour à la perfection. Steed est Patrick Macnee et vice versa, toute la Britishness du personnage nous renvoie au Royaume-Uni des années 60. Plus tard, au temps des New Avengers, il deviendra la référence de l’espionnage britannique. The Avengers sans Steed, c’est Londres sans Big Ben !

Estuaire44 : Unique personnage présent à toutes les époques de la série, le Top Agent du Ministère a néanmoins profondément évolué au fil des saisons. C’est ainsi que le gentleman que nous connaissons, élégant et raffiné (mais suavement perfide), arborant parapluie et chapeau melon, n’a plus grand-chose à voir avec l’espion en imperméable de la première saison ! La stature du personnage, somptueusement interprété par Patrick Macnee, évolue également, le simple agent devenant, au fil des triomphes et des heureuses rencontres, une authentique légende du renseignement britannique !

Steed3003 :
John Steed est le symbole absolu du gentleman anglais. Icône mondiale d'une Angleterre folklorique, John Steed est l'espion le plus inclassable qui existe. C'est bien son excentricité et son originalité qui auront fait pendant des décennies le sel de la série. Des générations de spectateurs auront suivi ses aventures avec un plaisir inégalé depuis.

Bilan du classement : Décidément, l'osmose entre Steed et Mrs Peel s'affirme parfaite en tous domaines, car ils finissent avec une parfaite égalité ! Qui pourra séparer ces deux-là, à part la traîtresse jungle amazonienne ? Consternation chez les jeunes amateurs globe trotters de Miss King, la plantureuse jeune femme se voyant dépassée d'une tête par l'énergique Mrs Gale ! Prime se voit donc donnée à la pugnacité et au mordant de Cathy, face à la gentille amourette et à la bravitude de Tara.

Juste derrière les figures tutélaires de la série, Mother s'assure une très honorable cinquième place. Elle correspond à une popularité jamais démentie, acquise de plus en une seule saison. Ce soir, l'armoire aux liqueurs est grande ouverte ! Le Ministère, Rhonda, Basile et Father seront de la partie, comme il se doit. Les New Avengers demeurent quelque peu en retrait, tandis que Purdey devance de quelques points son dynamique partenaire. Honneur aux Dames, comme toujours chez les Avengers !

Le Docteur Keel ne pointe qu'en 8e place, mais rapporté au nombre de ses épisodes, voci un très bon résultat qui rend justice à l'excellent et très tonique Ian Hendry. On n'oubliera pas d'y associer la charmante Carol ! Assez logiquement les "Avengers maudits" ferment la marche, mais la pétillante Vénus sauve tout de même l'honneur. On s'en réjouit pour ce personnage sympathique, cible de critiques sempiternelles parfois bien cruelles. On conservera un silence pudique sur le score du sémillant Dr King...

Retour au Top/Flop