Le lion et la licorne

8-08-03Le long sommeil 2ème partir

LE LONG SOMMEIL : LE RÉVEIL DE L'OURS
(K IS FOR KILL - PART 1 : THE TIGER AWAKES)

Tournage : juin 1977

Diffusion : ITV, 27 octobre 1977 – TF1, 3 août 1979

Scénario : Brian Clemens

Réalisation : Yvon Marie Coulais

Pierre Vernier (Colonel Martin), Maurice Marsac (General Gaspard), Charles Millot (Stanislav), Paul Emile Deiber (Toy), Christine Delaroche (Jeanine Leparge), Sacha Pitoeff (Kerov), Eric Desmaretz (Ivan), Sylvain Clement (Vassili), Krishna Clough (Soldier), Kenneth Watson (Salvation Army Major), Tony Then (Monk), Eric Allan (Penrose).

Résumé

Un problème de satellite au dessus de la France réveille des soldats de l'armée rouge en hibernation. Leurs objectifs datent de trente ans mais les combats font rage autour d'anciens QG alliés pris pour cibles. Steed est averti d'un danger de troisième guerre mondiale par l'ambassadeur russe à Paris…

Fin de l'épisode

Le commando soviétique semble avoir été supprimé mais quelques résistants provoquent une fusillade devant le château. Fin de la première partie.


CRITIQUES

8-08-01


Denis Chauvet

Avis : Un épisode en deux parties, cas exceptionnel pour la série. Peu d’humour et beaucoup de pétarades ce qui ne ressemblent pas aux Old Avengers. Néanmoins, nous avons le plaisir de revoir Mrs Peel dans deux scènes bien étranges. Elle n’a heureusement pas vieilli ! Purdey est d’ailleurs jalouse comme une puce ! L’intrigue pouvait laisser espérer un meilleur épisode mais le rythme est beaucoup trop lent. Les seconds rôles français ne déméritent pas et la renommé de John Steed a passé les frontières…

Avec le recul (nouvel avis, août 2012): Pour n’importe quelle série, les épisodes en deux parties comportent des longueurs et celui-ci ne fait pas exception. L’idée est originale mais beaucoup de scènes, sans le trio des New Avengers, sont fastidieuses et le rythme est lent. On doit le peu d’humour à l’excentrique de l’épisode, le général Gaspard, tandis que le trio est souvent un duo : Gambit se fait littéralement harponner par la laborantine entre deux exploits à la Rambo dont le coup de pied dans l’arbre ! Les nombreuses fusillades détonnent pour la série et les meilleures scènes sont difficiles à trouver ; citons bien sûr les retrouvailles avec Mrs Peel car les scénaristes ne se sont pas trompés en situant le flash-back en 1965 et non pas 1969 ! Néanmoins, l’accueil est assez froid (‘I’m not Mrs Peel any more’). En cherchant bien, il y a aussi le premier échange entre Steed et le général et le combat de Purdey avec le Russe. Il y a mes deux Avengers girls préférées dans cet épisode mais il ne vaut qu’un melon. C’est paradoxal mais la seconde partie est meilleure.

Steed 3003

Critique à venir !

Estuaire44 7 juillet 2015

L’épisode souffre d’évidentes longueurs, le chassé-croisé entre les deux parties adverses devenant rapidement répétitif. De plus le scénario joue trop de l’artifice voyant les New Avengers continuer à ne pas comprendre ce qui se passe, alors que le spectateur l’a compris depuis longtemps. De fait K is for Kill aurait certainement gagné en énergie à se voir ramené au format habituel d’épisode unique, d’autant que le cliffhanger séparant les deux parties n’a rien d’extraordinaire. Et pourtant cet élément ne va minorer que modérément la réussite du Long sommeil, tant celui-ci apparaît avant tout comme un épisode d’atmosphère.

En effet Brian Clemens va ici charmer l’amateur des Avengers classiques, en reconstituant le monde décalé et insolite ayant tant apporté  à la série, tout en réussissant une transposition de l’Angleterre à la France. Ainsi, après les deux étapes parisiennes de la saison, l’auteur opte pour une action se déroulant à la campagne, comme si souvent dans la série des 60’s. Campagnes et anglaises se confondent avec soin, toutes deux désertes (hormis les militaires déployés) et parsemées de belles demeures. L’Etrange s’y fait jour, avec ce  surgissement d d’anciens militaires vieillissant prématurément. Cette idée d’une armée souterraine figurait en bonne place dans l’Angleterres de la série classique (Voyage sans retour, Le Mort Vivant), la voici transposée dans la France des New Avengers. Les localisations résultent également bizarres, avec ce château abandonné ou le musée de guerre du général Gaspard. Ce dernier compose l’inévitable Excentrique, là-aussi francisé, et de quelle manière ! Il rejoint la lignée des militaires pittoresques ayant marqué les Avengers des années 60.

D’autres éléments caractéristiques de cette période agrémente encore cette relecture virtuose,  comme la présence de l’emblématique Napoléon ou des rafales  de mitraillettes proverbialement tirés par des personnes incongrues, ici des soldats surgis du passé. Cet élargissement du Monde des Avengers à la douce France s’opère également par des rencontres approfondies. Dans l’opus précédent les Avengers visitaient Paris, ici ils prennent le temps de sympathiser avec les indigènes rencontrés, avec des dialogues amusant et fleurant bon l’Entente cordiale. On apprécie que la production ait fait appel à cette fin à des comédiens de qualité, dont Pierre Vernier et Christine Delaroche, que l’on retrouve murie et bien plus affirmée, une décennie après Belphégor. Les New Avengers raffolent visiblement du voyage, leurs dialogues crépitent souvent. Dans cette optique, les retrouvailles initiales avec l’ex Mrs Peel se justifient pleinement, il s’agit d’une annonce de ces retrouvailles réussies avec la grande époque, que Clemens aura su pleinement retrouver et placer sous le signe de l’Hexagone, un régal pour l’amateur.

 

EN BREF : Le Monde des Avengers s’étend désormais à la France, avec cet épisode reconstituant fort plaisamment les fastes du passé, tout en les adaptant à nos campagnes (où mugissent de féroces soldats).


EXTRAIT VIDÉO


Étonnante autopsie

A PARTAGER! NEW AVENGERS (SAISON 2) - LES SÉQUENCES CULTES - Le Long sommeil - 1re partie - L'ours se réveille - Étonnante autopsieConsultez la fiche complète du Le long sommeil - 1ère partie sur Le Monde des Avengers: http://theavengers.fr/index.php/chapeau-melon-bottes-de-cuir/saisons/saison8/le-long-sommeil-1Participez à la discussion autour de l'épisode sur notre forum: http://avengers.easyforumpro.com/t3156-le-long-sommeil-1-partie-l-ours-se-reveille-k-is-for-kill

Posted by Le Monde des Avengers on Monday, September 21, 2015

Une apparition inattendue!


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

8-08-02


Tournage

o Le soldat russe attaque le village de Wentwick. C’est en fait Sarratt dans le Hertfordshire avec un plan de Turville dans le Buckinghamshire lors de l’incrustation : a village in England, July 25th 1965, 12:31pm. L’église est Holy Cross Church.

LE LONG SOMMEIL: LE REVEIL DE L’OURS        LE LONG SOMMEIL: LE REVEIL DE L’OURS

o Le Café de la Place devant lequel passe la Jeep est en fait situé à Blaincourt lès Précy, dans la rue de la Mairie.

o L’église et la place du village également aperçues sur le parcours du véhicule se trouvent à Baillet en France (source : Avengerland).

o Le second château attaqué par les Russes, contenant le musée du Général Gespard, est en fait le celui de Mont Royal, situé à La Chapelle-en-Serval. Il fut construit en de 1907 à 1911, pour le compte du compositeur Fernand Halphen, dans un style Louis XVI. Sa décoration exalte la  la chasse et de la musique, elle comprend un théâtre reprenant celui de l’Opéra Comique. Il est désormais possession du groupe Concorde, qui y a installé un hôtel de haut standing.

LE LONG SOMMEIL: LE REVEIL DE L’OURS

o Les trois communes citées sont proches les unes des autres et se situent dans le sud de l’Oise, à proximité de la ligne séparant la Picardie de l’Île-de-France. 

Continuité

o La tuerie est censée se passer dans une petite ville française le 14 août 1977. Steed et ses partenaires prennent connaissance de l'évènement dans le Guardian du …mardi 3 mai !  Contrairement aux journaux The Daily Telegraph et The Daily Express bien ancrés à droite, vus dans Obsession, The Guardian est de centre gauche.

 LE LONG SOMMEIL: LE REVEIL DE L’OURS         LE LONG SOMMEIL: LE REVEIL DE L’OURS

Détails

o Steed appelle Mrs Peel à deux reprises. La première fois est censée représenter un flash-back et se passer en 1965 et la seconde fois, douze ans plus tard. Elle n’a pas changé et les dialogues sont très atypiques ! Ces passages proviennent en fait d’épisodes de la saison 5 : Le vengeur volant et Le tigre caché. À noter que la voix française d’Emma Peel n’est pas la même que celle des saisons 4 & 5. En ce qui concerne la voix originale, cela reste encore un grand mystère.

LE LONG SOMMEIL Mrs Peel LE LONG SOMMEIL Mrs Peel

o Steed est de dos lors des deux scènes censées se passer en 1965 - découverte du corps et appel téléphonique – afin de ne pas voir le passage du temps sur le personnage. A noter l’apparition sympathique de la Bentley.

LE LONG SOMMEIL 1965 Steed Bentley

o Il y a une différence entre la VO et la VF lors de l’arrivée du trio en France. Sur la lettre L, Purdey a en tête un mot français : ‘Des lapins’.  

o Purdey lit le russe.

o Comme souvent dans la série, le personnage historique français est Napoléon.

o Pourquoi les scénaristes s’obstinent-ils à placer Purdey sur une moto alors que Joanna Lumley ne savait pas en faire ? Ici, Purdey apparaît brièvement sur une moto de la gendarmerie.

o L’épisode fait de la publicité pour Michelin (au mur) et Purdey cite les cartes. Aussi pour Philips, Antar et les relais L. Rosengart dans le garage. Lucien Rosengart, décédé en 1976, était le fondateur de l’entreprise de construction automobile  à son nom.

LE LONG SOMMEIL Rosengart LE LONG SOMMEIL Michelin

o La tirade de Gambit sur la vieillesse est touchante vu que Gareth Hunt n’a pas eu le plaisir de la connaître.

o Lors de la discussion téléphonique avec Toy, Steed fait une réflexion toujours d’actualité : ‘The Arabs are buying Paris too ?’. 

o Purdey a deux tenues dans cet épisode. La première, une robe rouge, assortie avec le rouge à lèvres, est très sexy et elle est appropriée vu que Steed appelle Mrs Peel ! On sent une pointe de jalousie de Purdey qui craint que Steed appelle son ancienne coéquipière en renfort. Cette robe n’est malheureusement portée qu’une seule scène et elle fait place à une tenue plus de circonstance mais moins affriolante : une chemise à carreaux marron style bucheron avec un pantalon de la même couleur.

LE LONG SOMMEIL Purdey LE LONG SOMMEIL Purdey

LE LONG SOMMEIL Purdey LE LONG SOMMEIL Michelin

o Les inserts tibétains montrent en fait un très important site bouddhiste du Népal, le stūpa Swayambunath. Surnommée le Temple des Singes, elle se situe à proximité de Katmandou, sur une colline surplombant la capitale. Le lieu est également vénéré par les Hindous. Les yeux vus dans l’extrait sont ceux de Bouddha, s’étendant dans les quatre directions, au dessus du dôme représentant le monde. Inscrit au patrimoine de l’humanité, l’édifice a terriblement souffert du séisme survenu le 25 avril 2015.

long1 1

o Toujours amatrice de moto, Purdey pilote cette fois-ci une moto empruntée à la gendarmerie. Il s’agit d’une BMW R60/2. Construite de 1956 à 1969, ce modèle était très performant pour son époque et reste particulièrement apprécié par les collectionneurs. Même si la plaque indiquant « gendarmerie » parait rajoutée, la moto a effectivement équipé cette administration durant les années 60 et 70. On peut ainsi l’apercevoir véhiculant les gendarmes dans Le Gendarme de St-Tropez (1964) ou L’Aventure c’est l’Aventure (1972), entre autres. 

long1 2

Acteurs

o Pierre Vernier (1931) a commencé sa carrière en 1958 dans Les copains du dimanche. Ami de Jean Paul Belmondo depuis le conservatoire, il tourna dans beaucoup de ses films : Week-end à Zuydcoote, Stavisky, Le guignolo, Le professionnel, le marginal, Le solitaire, Itinéraire d’un enfant gâté, L’inconnu dans la maison, Les misérables, L’aîné des Ferchaux (TV) mais également au théâtre, lors du retour de Belmondo dans Kean, Cyrano de Bergerac, Frédérick ou Le boulevard du crime. Egalement vu dans les séries Les grands détectives, Michel Strogoff, Commissaire Moulin, Julie Lescaut

o Maurice Marsac (1920) a joué dans les trois épisodes français des New Avengers ! Il a débuté en 1943 et il tourna aussi bien dans des films français qu’américains ce qui explique pourquoi on le garda sur le tournage des TNA ! Vu également dans les séries Opération vol, Mission impossible, Mannix, L’homme qui valait trois milliards, Columbo, Cannon, Super Jaimie, La loi de Los Angeles….

o Charles Millot (1921-2003) a débuté sa carrière en 1956. De nombreux rôles au cinéma : L’œil du monocle, Une ravissante idiote, Le train, Les barbouzes, La nuit des généraux, Mayerling, Mourir d’aimer, French Connection 2… ; à la télévision : Arsène Lupin, Les brigades du Tigre (deux épisodes).

o Christine Delaroche (1944) est une actrice et chanteuse franco-luxembourgeoise. Elle débute en 1965 dans Belphégor. Plus active au théâtre et à la télévision, on la verra dans le Napoléon de Serge Lama. Elle sort l’album de chansons, J’aime en 1995 et monte son spectacle, Sensualité bien élevée de 1996 à 2001.

LE LONG SOMMEIL Christine Delaroche

o Krishna Clough, le soldat russe qui attaque le garage, est devenu un chirurgien spécialiste du cancer du sein très réputé. Il travaille à l'institut Marie Curie à Paris.

A noter que...

o Pierre Vernier devait passer en revue les corps de vieux soldats mais au mot ‘Action’, les ‘morts’ se relevaient, n’ayant pas compris la consigne ! La scène a du être tournée plusieurs fois. (Stare back and smile, mémoires de Joanna Lumley, 1989).

o Lors du tournage d’une scène à la morgue, un acteur est maquillé, grisâtre avec un impact de balle alors que des parents attendaient l’identification de leur fille à quelques mètres. (Stare back and smile, mémoires de Joanna Lumley, 1989).

o Deuxième des trois épisodes tournés en France ; l’hôtel parisien pendant le tournage (été 77) se trouvait près de la Tour Eiffel. Le tournage en France dura sept semaines. Patrick Macnee parlait français en cas de force majeure ; Gareth Hunt pas un mot. Contrairement à Pinewood, toute l’équipe déjeunait ensemble et chaque membre dont c’était la fête payait sa tournée. (Stare back and smile, mémoires de Joanna Lumley, 1989).

o Pierre Vernier s’habillait comme un gentleman anglais et traduisait des comptines à Joanna Lumley. (Stare back and smile, mémoires de Joanna Lumley, 1989).

o Les parties 1 et 2 de K is for Kill ont été diffusées le même soir aux Etats-Unis lors de la première diffusion (23 mars 1979).

o Il s’agit du second et dernier double épisode de la série, le premier étant formé par le pilote Hot Snow et sa suite Brought to book.

o Le tigre devient un ours en VF et un dragon en allemand.

L'idée de rafles de mitraillettes tirées par d’insolites personnages, comme ici les soldats surgis du passé, fut employée à plusieurs reprises dans la série classique : une fausse religieuse dans Mort en vol (saison 2), Sœur Johnson dans Les petits miracles (saison 3), un pseudo jeune marié dans Une petite gare désaffectée (saison 5), la raffinée et très féminine Emma Peel dans Le mort vivant (saison 5), un très improbable pseudo Humphrey Bogart (Caméra meurtre, saison 5) et une prétendue vieille dame dans un fauteuil roulant, dans Rien ne va plus dans la nursery (saison 5). Le film de 1998 rendit hommage à ce fil rouge de la série, avec la digne Alice abattant un ennemi alors que Steed et le Docteur Peel se jettent à terre !

long1 3

Coupures de presse lors de la 1re diffusion française.


Fiche de l'épisode Le long sommeil : le réveil de l'ours des sites étrangers :

En anglais

http://theavengers.tv/forever/newave-20.htm
http://www.dissolute.com.au/avweb/newavengers/n21.html
http://deadline.theavengers.tv/NAS2-07-KIsForKill1.htm

En flamand

http://home.scarlet.be/%7Epvandew1/avengers/newav22.htm

En italien

http://www.serietv.net/guide_complete/gli_infallibili_tre/stagione_2.htm#21

 

Retour à la saison 8

 

800x600 Pour n’importe quelle série, les épisodes en deux parties comportent des longueurs et celui-ci ne fait pas exception. L’idée est originale mais beaucoup de scènes, sans le trio des New Avengers, sont fastidieuses et le rythme est lent. On doit le peu d’humour à l’excentrique de l’épisode, le général Gaspard, tandis que le trio est souvent un duo : Gambit se fait littéralement harponner par la laborantine entre deux exploits à la Rambo dont le coup de pied dans l’arbre ! Les nombreuses fusillades détonnent pour la série et les meilleures scènes sont difficiles à trouver ; citons bien sûr les retrouvailles avec Mrs Peel car les scénaristes ne se sont pas trompés en situant le flash-back en 1965 et non pas 1969 ! Néanmoins, l’accueil est assez froid (‘I’m not Mrs Peel any more’). En cherchant bien, il y a aussi le premier échange entre Steed et le général et le combat de Purdey avec le Russe. Il y a mes deux Avengers girls préférées dans cet épisode mais il ne vaut qu’un melon. C’est paradoxal mais la seconde partie est meilleure. Normal 0 false false false EN-US X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4