Haute tension6-30-01Requiem

HOMICIDE ET VIEILLES DENTELLES
(HOMICIDE AND OLD LACE)

Steed eyes the crown jewels – Tara does some safe cracking

Tournage : Terminé le 23 janvier 1969

Diffusion : ITV, 26 mars 1969 – 2e Chaîne ORTF, 12 décembre 1970 (La saison 6 a été diffusée aux États-Unis avant son passage au Royaume-Uni. La série étant britannique, seule la date de diffusion en Grande-Bretagne, région de Londres, est fournie.)

Scénario : Malcolm Hulke & Terrence Dicks, ainsi que Brian Clemens pour la version définitive.

Réalisation : John Hough, ainsi que Vernon Sewell pour la version définitive.

Patrick Newell (Mother), Joyce Carey (Harriet), Mary Merrall (Georgina), Gerald Harper (Colonel Corf), Keith Baxter (Dunbar), Edward Brayshaw (Fuller), Donald Pickering, Mark London, Kristopher Kum, Bari Johnson, Stephen Hubay, Bryan Mosley, Gertan Klauber, Kevork Malikyan, John Rapley, Ann Rutter.

Résumé

Mère-Grand est invité à son anniversaire par deux de ses tantes et il doit leur raconter une histoire impliquant, bien entendu, les Avengers. L'organisation Intercrime a planifié de dérober tous les trésors du royaume !

Épilogue

Steed s'étonne du silence de Rhonda. Mère-Grand lui demande de venir et de dire "bonjour" à Steed. La voix étrange révèle que Mère-Grand est devenu ventriloque ! À noter que Tara ne figure pas dans cet épilogue, c'est l'exception de la saison !


CRITIQUES

6-30-02


Denis Chauvet

Avis : Sûrement le plus mauvais de la série... Les deux mémés nous tapent sur les nerfs et c'est assez difficile de regarder l'épisode en une seule dose ! Pas de rythme et beaucoup d'ennui. À voir : la poursuite dans le garage qui aboutit à la capture de Tara et Tara mitraillette au poing à l'instar d'Emma Peel dans Le mort vivant. Steed a un revolver et s'en sert acrobatiquement. Quelques répliques en français à l'apparition de Dubois avec un béret sur... un air d'accordéon !! La phrase de l'épisode pour Mère-Grand, lorsque Rhonda est prête à faire feu sur les mémés armées : "No, my mother would never forgive me !". Le tag est une nouvelle fois nul. Du pur John Bryce. À oublier.

Avec le recul (nouvel avis, août 2011) : Points positifs : Tara blonde et bottée habile dans la poursuite avec les Austin et maniant la mitraillette aussi bien que Mrs Peel dans Le mort vivant, les vues du Londres historique, la minijupe de la secrétaire d’Intercrime (à l’arrivée de Steed). Points négatifs : l’épisode tout simplement ! J’écrivais dans la fiche : Sûrement le plus mauvais de la série. Il n’y a plus de doute : c’est le plus mauvais ! Cette fois, j’ai essayé de regarder l’épisode en zappant les passages avec Mother et ses deux tantes ! C’est vraiment un épisode de récupération bavard et inintéressant. De la guimauve insipide indigne de n’importe quelle série même des pires daubes ! Beaucoup de méchants mais tous transparents, Rhonda ‘parle’ dans le tag et pour couronner le tout, dans la VF, comme toujours bien pauvre, le chauffeur de taxi dit à Steed : ‘Six ‘shilains’ au lieu de ‘shilling’ ! Catastrophe est un faible mot !

Steed3003 11 juin 2004

C'est l'épisode honni de tous les fans, jugé par beaucoup de livres comme le plus mauvais de la série. Pourquoi ? La réponse en est simple : l'incohérence totale du scénario (forcément puisque c'est un clip show, soit un épisode monté avec des images tournées antérieurement, diffusées ou non), ce qui résume l'épisode à une succession de scènes, plus ou moins sympathiques, sans lien logique entre elles. Pourquoi lui ai-je accordé deux étoiles ? Plaisir pervers de fan de titiller un peu ses congénères ?

Il est vrai, mais pas seulement. Contrairement au terrible L'invasion des terriens, cet épisode contient quelques pépites. La plus belle d'entre elles : une épatante poursuite en voitures, digne des derniers James Bond, réalisée avec talent et qui change de la plupart des épisodes habituels qui se contentent du minimum, soit accélérer les images ce qui apparaît bien trop visiblement à l'écran, soit une alternance doublure/studio là aussi très évidente pour le spectateur (voir notamment La porte de la mort). Enfin une scène d'action vraiment maîtrisée et qui a gardé tout son peps aujourd'hui, ce n'est pas si fréquent que ça dans Chapeau Melon et Bottes de Cuir et vaut la peine d'être signalé. De plus, j'aime beaucoup le personnage de Mère-Grand : sa narration pleine d'emphase et d'humour sauve les meubles en réussissant à nous faire passer un agréable moment. Ses deux tantes, dans le style so british, constituent aussi des personnages typiques de Chapeau Melon et insufflent, elles aussi, beaucoup d'humour à l'épisode. Cependant, les multiples longueurs de l'épisode et la quasi absence de suspense ne peuvent placer celui-ci au-dessus de la barre des deux étoiles.

À noter que c'est Chapeau Melon et Bottes de Cuir qui fut une des premières séries à utiliser le clip show, pratique très répandue aujourd'hui. Comme quoi notre série a tant su innover dans le très bon comme dans le mauvais !

EN BREF : Quelques bons moments noyés dans un ensemble moribond.

Estuaire44 23 février 2014

Sa structure de prototype des futurs clips shows émaillant de nombreuses séries pourrait déprécier la qualité d’Homicide And Old Lace. Et pourtant l’opus va s’avérer constituer un travail de récriture aussi abouti qu’enthousiasmant. En effet Brian Clemens va brillamment détourner un épisode de l’époque John Bryce qu’il estime irrécupérable, car en effet d‘un premier degré massif totalement exogène à l’esprit Avengers Pour cela l’auteur fait feu de tout bois, ayant recours à un montage frénétique conférant à l’ensemble un aspect de cartoon, mais aussi en agrémentant l’ensemble de musiques et effets sonores tout à fait parodiques. Dans un irrésistible second degré, Clemens fustige ainsi les interprétations figées, les péroraisons fastidieuses, le constant manque de rythme et les mises en scènes inertes caractéristiques de l’équipe précédentes, dont l’exécrable  Invasion Of The Earthmen propose un éloquent témoignage.

On rit franchement, d’autant que la narration volontairement emphatique de Mother participe pleinement à cette caustique ironie. Volontiers cruel, Clemens va jusqu’à instrumentaliser les charmantes tantes de Mother. Sous leur aspect enthousiaste percent rapidement de redoutables critiques, pointant infailliblement les faiblesses narratives de The Great Great Britain Crime, un chef d’œuvre de malice et de rouerie de la part d’un auteur se trouvant de tranchantes porte-paroles au sein du récit. Le pauvre Mother se voit d’ailleurs contraint d’asséner à plusieurs reprises qu’il s’agit de son histoire, une manière assassine de souligner en contrepoint les nombreux contresens du scénario original. Homicide And Old Lace s’impose autant comme l’ancêtre des clips shows que comme celui des décapants détournements chers à Canal Plus.

Mais Brian Clemens ne limite pas son entreprise à cette seule réjouissante réécriture au vitriol. The Great Great Britain Crime représente en effet  un superbe hommage à cette attachante figure  et incontestable atout de cette sixième qu’aura toujours été Mother. C’est avec  juvénile enthousiasme que notre ami s’attache à satisfaire ses tantes en leur brodant de toutes pièces l’histoire la plus sensationnaliste possible visant à satisfaire leur envie de sensations fortes. Il puise pour cela  dans sa mémoire, justifiant le recours à fragments de missions passées, avant d’élargir son propos au segment principal. Ce tonique work in progress illustre à merveille la sympathie du personnage, ainsi que sa passion véritablement juvénile pour un métier qu’il s’attache toujours à rendre plus chatoyant et épique que la triste et banale réalité.

Enthousiaste, passionné et haut en couleurs, voici Mother révélé dans sa vérité intime, l’idéel supérieur des Avengers en leur royaume de l’imaginaire. Un bel hommage que l’hilarant tag de fin élargit à son amitié complice envers Steed mais aussi envers l’indispensable Rhonda. Mother méritait bien ce bâton de maréchal que constitue pour un personnage secondaire mérite de voir dédier un épisode. Homicide And Old Lace lui apporte cette juste récompense in extremis, alors que l’on aborde les ultime opus d’une série qu’il saura conclure avec saveur. Patrick Newell se montre de bout en bout irrésistible d’humour et de vitalité, en parfaite complicité avec ses pittoresques et pétillantes partenaires.

EN BREF: Homicide And Old Lace constitue une irrésistible récriture caustique du style John Bryce et une éblouissante démonstration du pouvoir corrosif de l’humour. Brian Clemens nous propose également un enthousiaste portrait de Mother, irremplaçable atout de la saison.  


VIDÉO


Une épatante poursuite en voitures !


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

6-30-03


Tournage

o Tara est poursuivie en voiture dans le parking en colimaçon de Church Car Park à Watford.

o Les agents japonais d'Intercrime sabotent le système téléphonique londonien à Bryanston Street, Londres.

o Harriet et Georgina surveillent l'arrivée de Mère-Grand à Weymouth Mews, Londres.

o Operation Rule Britannia commence et les trésors de la National Gallery sont retirés à Trafalgar Square et ceux de Buckingham Palace au Mall.

o Les bureaux d'Intercrime sont sur Macdonald Road, Londres.


Continuité


Détails

o On remarque des extraits de la saison cinq des épisodes L'oiseau qui en savait trop, Le village de la mort, Les marchands de peur et Interférences.

o Quelques notes de Remontons le temps et des Fossoyeurs (air de film muet).

o Une des tantes de Mère-Grand fait une référence à Agatha Christie (décédée en 1976). Celle-ci n'aurait pas laissé de loopholes (l'équivalent d'échappatoire') dans ses histoires !

o À noter également que les Avengers n'apparaissent pas avant 9'17" (possible que cela soit un 'record').

o On retrouve la Rover P6-2000 bleu clair immatriculée JLL376D qu'on avait pu voir dans La dynamo vivante. (source : Voitures de rêve et séries cultes / éditions Yris).

o La musique du générique de fin est... inédite : elle commence par le thème de Izzy Pound dans Interrogatoires !

Acteurs – Actrices

o Joyce Carey (1898-1993) est également la dame âgée avec le chien que rencontre Steed dans Le repaire de l'aigle des TNA.

o Mary Merrall (1890-1976) joue également dans Maille à partir avec les taties de la quatrième saison.

À noter que…

o Aka : Tall Story .

o Un épisode essentiellement constitué des chutes de l'épisode jamais diffusé The Great Great-Britain crime produit par John Bryce en décembre 1967 ainsi que d'extraits d'épisodes de la saison 5 (voir titres dansDétails ).

o Commentaire de Brian Clemens pour cet épisode : "Le seul désastre de toute la série fut Homicide et vieilles dentelles. Pendant mon absence, durant la période Thorson, trois épisodes avaient été réalisés, dont aucun ne fonctionnait. Aussi a-t-il fallu tourner de nouvelles scènes. Mais Homicide était si horrible que je décidais finalement d'en faire une sorte de blague, à l'usage de Mère-Grand. Mais cela n'a réussi qu'à moitié." - (source : Chapeau melon et bottes de cuir d'Alain Carazé & Jean-Luc Putheaud - éditons 8ème Art)

o Allusion au premier épisode Hot snow avec l'apparition de Intercrime et le meurtre de Cartwright identique à celui de la fiancée du docteur Keel. Intercrime, l'organisation criminelle démantelée par Steed et Tara, est déjà apparue dans Intercrime – saison 1962/1963 avec Cathy Gale.

o Parodie de la pièce de Joseph Kesselring : Arsenic et vieilles dentelles.

o Présence d'un acteur noir dans cet épisode (Bari Johnson – délégation africaine). C'est encore une exception aux règles controversées de Brian Clemens ; rien d'étonnant puisque ce dernier n'avait pas contrôlé la production de The Great Great-Britain crime.

o Dans certains épisodes de la saison 6, de nombreux acteurs apparaissent au générique sans le nom de leur personnage.

o Coupures de presse lors de la 1re diffusion française.

Télé 7 Jours

Télé Poche

Fiche de Homicide et vieilles dentelles des sites étrangers

En anglais

http://theavengers.tv/forever/king-25.htm
http://www.dissolute.com.au/avweb/tara/623.html
http://deadline.theavengers.tv/King-26-HomicideLace.htm

En flamand

http://home.scarlet.be/~pvandew1/avengers/king27.htm

En italien

http://www.serietv.net/guide_complete/agente_speciale/stagione_6.htm#152

En espagnol

http://losvengadores.theavengers.tv/tara_homicide.htm

 

Retour à la saison 6