La chasse au trésor5-20-02Meurtres à épisodes

UN PETIT DÉJEUNER TROP LOURD
(THE £50,000 BREAKFAST)

Steed dabbles in Tycoonery – Emma in Chicanery

Tournage : Terminé le 20 juillet 1967

Diffusion : ITV, 14 octobre 1967 - 2e Chaîne ORTF, 15 septembre 1968

Scénario : Roger Marshall

Réalisation : Robert Day

Cecil Parker (Glover), Yolande Turner (Miss Pegram), David Langton (Sir James Arnell), Pauline Delaney (Mrs. Rhodes), Anneke Wills (Judy), Cardew Robinson (Minister), Eric Woofe (1st assistant), Philippe Monnet (2nd assistant), Richard Curnock (Rhodes), Jon Laurimore (Security man), Richard Owens (Mechanic), Michael Rothwell (Kennel man), Yole Marinelli (Jerezina), Christopher Greatorex (1st doctor), Nigel Lambert (2nd doctor).

Résumé

On retrouve £50,000 en diamants dans l'estomac d'un accidenté de la route. L'enquête conduit les Avengers jusqu'à l'entreprise Litoff. Ce dernier est invisible et ses associés semblent décidés à transformer les biens en liquide le plus rapidement possible…

Épilogue

Steed n'apprécie ni la cravate avec un dalmatien ni les deux chiens de Mrs Peel. "Mrs Peel, I'm an Englishman and therefore a dog lover, but I prefer not to have dogs either on my domain or upon my necktie" [Mrs Peel, je suis anglais et par conséquent un ami des chiens mais je n'aime pas les avoir dans ma demeure ni sur ma cravate.]


CRITIQUES

5-20-01
 

Denis Chauvet

Avis : Ce n’est pas un des meilleurs Cathy Gale qui bénéficie d’un dépoussiérage et d’une mise en couleur ; néanmoins, cet épisode donne un aperçu de ces saisons. Beaucoup de dialogues, peu d’humour et d’extérieurs (un beau cimetière néanmoins) et surtout, rien d’Avengeresque dans le scénario ! La musique stridente casse les oreilles et les échanges boursiers, dès le début de l’épisode, lassent rapidement. L’intérêt réside dans les répliques entre Steed et Mrs Peel et la présence de Cecil Parker (qui veut se venger des belles femmes !). Un remake mal choisi qui ne va pas inciter les fans à se plonger dans les premières saisons plutôt rébarbatives. Ce petit déjeuner est, dans l’ensemble, assez indigeste.

Avec le recul (nouvel avis, février 2012): Un des plus mauvais épisodes de la cinquième saison avec une approche boursière bien moins intéressante que dans Meurtre par téléphone ; les acteurs y sont pour beaucoup et la scène post-générique est une des plus ennuyeuses de la saison. Quelques bons moments néanmoins mais cet opus suinte beaucoup trop l’ennui des saisons Cathy Gale. S’il fallait faire des remakes, pourquoi ne pas prendre les meilleurs comme Monsieur Nounours, sûrement le seul que je n’ai pu tenir jusqu’au bout ! Peu d’humour et pas une bonne musique. Reste Glover et les tenues de Mrs Peel….comparées à l’ensemble pyjama violine de Miss Pegram ! Deux melons tirant vers 1,5.

Steed3003 28 décembre 2006

Après le remake de Ne vous retournez pas (saison 3) et la suite des Cybernautes (saison 4), les scénaristes des Avengers, visiblement en panne d’inspiration, nous servent un nouveau remake. Ils ont bizarrement opté pour La mort d’un grand danois (saison 2), loin d’être un des meilleurs Cathy Gale.

Le scénario de Roger Marshall suit quasiment au détail près, et parfois même à la ligne de dialogue, celui de l’épisode original. Un épisode dont il avait déjà participé à l'écriture. Par conséquent plane sur ce Petit déjeuner trop lourd l’ombre du sérieux et de l’ennui des saisons 2 et 3. Tout d’abord, pourquoi avoir choisi de nous immerger dans l’univers boursier ? Roger Marshall nous avait de plus déjà fait ce coup avec le médiocre Meurtre par téléphone. Situer l’action des Avengers dans la finance promet un épisode aussi excitant que la lecture des Échos. On s’y approche ici très dangereusement. L’intrigue en elle-même manque de folie, d’humour et de dérision ; à l’image des premières saisons. On retrouve aussi les tunnels de dialogues interminables de ces saisons. Nous assiston donc à un bien désagréable retour en arrière. Cette histoire de complot crapuleux s’avère vite sans intérêt et seul le personnage du majordome Glover réussit à nous faire passer quelques bons moments. En bref, un mauvais parfum flotte sur cet épisode, celui des difficiles débuts de la série.

Robert Day retombe ici assez lamentablement après son impeccable mise en scène sur Le retour des cybernautes. Visiblement nostalgique du support vidéo, il opère lui aussi un retour en arrière. Les scènes de dialogues sont filmées incroyablement platement, ce qui devient vite insupportable pour un épisode aussi bavard. Les deux seules scènes de combat sont une nouvelle fois gâchées par des doublures aussi discrètes que des taches de ketchup sur une chemise blanche. Un travail de tâcheron, bien décevant après l’étincelle du Retour des cybernautes. Heureusement, la distribution se décarcasse plutôt bien ; hormis nos deux acteurs vedettes en roue libre. On saluera à ce sujet la présence du français Philippe Monnet qui bénéficie de quelques répliques dans notre langue. Cocorico ! En bref, un travail en deçà d’un standard décent qui ne fait qu’accélérer la déliquescence de ce Petit déjeuner trop lourd.

« What a marvellous dog I used to have one myself ! » [« Quel beau chien, j’en avais un pareil ! »] dit Steed au majordome Glover. Cette réplique, déjà présente dans l’épisode original, rappelle le brave Pongo à notre mémoire. En effet, Steed avait un chien au début de la série ; mais porté disparu depuis la saison 4… À la fin de l’épisode, Steed nous apprend que, malgré son affection pour la race canine, il n’a aucune envie d’avoir un animal de compagnie chez lui. Par ailleurs, Steed et Mrs Peel lisent Le Times, en même temps, on les aurait difficilement vus parcourir Le Sun !

Le magasin de marionnettes est plutôt réussi, même si, à l’image de l’épisode, il lui manque tout de même ce grain de fantaisie qui rend les décors de la série uniques. À cet égard, le magasin de cravates est nettement plus dans l’esprit des Avengers.

La garde-robe de Mrs Peel sera notre seule consolation pour cet épisode. Nous avons droit à un vrai défilé de mode : ensemble vert puis rose (couleur rarement portée par l’actrice et qui lui sied pourtant parfaitement), emmapeeler bleu foncé/blanc, casquette en tweed… Cet épisode nous permet aussi d’apprendre que le chapeau melon de Steed provient d’un styliste nommé Benson.

Laurie Johnson tente désespérément d’apporter un tant soi peu de rythme. Au final, sa musique constamment assourdissante nous donne plutôt envie d’arrêter au plus vite le visionnage !

EN BREF : Cet épisode de remplissage est un remake inutile et indigne de la qualité de cette saison. Il ne cesse de nous rappeler les débuts laborieux de la série.

 

Estuaire44 15 Septembre 2013

Un petit déjeuner trop lourd reste le seul de ces remakes d'épisodes Cathy Gale servant de moteur auxiliaire à cette cinquième saison à apporter une vraie plus-value à l'original, après le désastre à peu près complet du Dernier des Sept et l'édulcoration dispendieuse du Joker. Mais, ne rêvons pas, ce n'est pas tant dû à un résultat enthousiasmant qu'à l'insigne faiblesse de Mort d'un Grand Danois, sans doute la moins captivante des aventures de l'énergique anthropologue. En effet, cette copie souvent littérale conserve intactes les tares de la première version.

On retrouve une intrigue très commune et verbeuse, dépourvue d'humour et dont la prétendue vraisemblance s'assimile à de l'ennui. On se demande ce qui suscite au juste la mobilisation des Avengers sur une telle affaire. La chasse au trésor avait su développer un récit d'espionnage ludique et original, sans avoir recours à la Science-fiction, rien de tel ici. Le monde boursier, tel que décrit ici, manque considérablement de souffle. Nos héros, hormis l'incontournable combat final, n'ont vraiment pas grand chose à accomplir, singulièrement Mrs Peel.

Pourtant l'épisode parvient à insérer un lot d'améliorations bien réelles. On apprécie évidemment la progression de la qualité visuelle et sonore de la production, ainsi que l'introduction de quelques scènes en extérieur, dont l'absence suscitait une véritable sensation d'enfermement au cours des longs tunnels verbaux. La mise en scène demeure plate, mais tout de même libérée des contraintes des tournages des premières années et dotée de davantage de moyens. Marshall sait conserver la dimension anglaise du récit, notamment grâce au précieux Glover, doté des meilleures répliques de l'épisode. L'excellent Cecil Parker parvient à relativiser la nostalgie de la prestation de John  Laurie.

L’auteur a également le bon sens d'effacer la scène de l'odalisque au tourne-disque, qui aurait aussi peu convenu à Mrs Peel  qu'à Mrs Gale. On retrouve également avec plaisir Anneke Wills , fraichement débarquée du TARDIS et conservant la dernière coiffure de Polly, pour un impromptu au design très Swinging London avec la toujours élégante Emma. Surtout, l'inversion du genre de l'adversaire principal  apporte du piquant, d'autant que Yolande Turner manifeste une vraie présence. Le féroce combat féminin final demeure spectaculaire.

Au total, sans atteindre les standards de la série, Un petit déjeuner trop lourd résulte nettement plus regardable que son inspirateur.

EN BREF : Ce remake présente le mérite d'être le seul à réellement améliorer son original, certes particulièrement insignifiant. Sans en effacer les tares, il l'adorne d'extérieurs et d'une habile inversion du genre de l'antagoniste, avec une pétillante Yolande Turner.


VIDÉO

Les aveux d'un majordome frustré !


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

5-20-03
 

Tournage

o Les extérieurs de l'hôpital – Whitton Cottage Hospital – sont ceux du studio de tournage : Associated British Elstree Studios, Shenley Road à Borehamwood.

o La scène du garage a été tournée à Hockliffe dans le Bedfordshire.

o Les bureaux de l'entreprise Litoff se trouvent à Bryanston Street à Londres dans la Marble Arch Tower. On aperçoit le panonceau Borough of St Marybone à l’arrivée de Steed. Cette tour a 23 étages et une hauteur de 82 m. Sa construction fut achevée en 1966.


Continuité

o On aperçoit Big Ben des bureaux Litoff mais c’est à l’évidence un trompe-l’œil, même si Steed croit voir bouger l’horloge.

o Les heures indiquées par les horloges dans les bureaux Litoff ont tendance à changer inopinément (source : Mrs Peel, we’re needed).

o C’est une doublure qui conduit la Bentley lors des deux visites de Steed à l’organisation Litoff.

o La scène où Steed s’introduit de nuit dans les bureaux de l’organisation Litoff sur la musique des Chevaliers de la mort est ratée à plusieurs titres ; il est d’abord évident que cette action n’est pas crédible et puis, un plan montre les pieds de Steed sur la corniche alors qu’il n’a pas encore enjambé la fenêtre.

o Diana Rigg fait la bagarre elle-même près de la Rolls car Cyd Child s’est blessée aux répétitions tandis que c’est bien la cascadeuse qui effectue le combat final.


Détails

o Lorsque Mrs Rhodes allume sa radio, la musique qu'on entend est celle de La danse macabre.

o Les rideaux et le mobilier horribles du bureau de l’organisation Litoff referont leur apparition dans l'appartement de Tara King la saison suivante.

o Soyez attentifs : la doublure de Diana Rigg, Cyd Child, a un petit rôle dans la scène de l’accident de l’introduction.

o Philippe Monnet parle français dans la VO à plusieurs reprises.

o Steed fait référence à Pongo, le chien qu’il possédait dans les saisons Cathy Gale, en déclarant à Glover : "I used to have one myself." [J’en avais un pareil !]

o La musique décrite par Steed comme de la jungle music est celle du groupe de jazz de Russ Henderson, Trinidad Steel Band (source : Mrs Peel, we’re needed).

o Le nom du cimetière pour chiens est The Happy Valley Pet Cemetery.

o Mrs Peel cite Faust en quittant la boutique de cravates : « And the Devil claims his soul. ». Le docteur Faust est le protagoniste d'un conte populaire allemand qui a été employé comme base de beaucoup d’œuvres de fiction. Ce conte relate le destin d'un homme instruit, Johann Faust, qui appelle le diable à son aide, et offre de lui vendre son âme à condition que le diable accepte de le servir pendant 24 ans. Il signe avec le diable, souvent nommé Méphistophélès, la reddition de son âme. Dans la plupart des versions ultérieures du conte, l’âme de Faust demeure sienne après que le diable eut accompli ses vœux. (source : Wikipédia).

o Steed et Mrs Peel s’entraînent à la ventriloquie, comme dans le tag de Comment réussir un assassinat – saison 4. Rien à voir avec la chance du débutant… surtout que Steed bénéficie de l’aide du mécanicien !


Acteurs – Actrices

o Cecil Parker (1897-1971) fit ses débuts au théâtre en 1922 et dès les années 40, il participa à de nombreux films, principalement dans des seconds rôles. Parmi les plus connus, des comédies avec Sir Alec Guiness (L'homme au complet blanc, Father Brown, Tueurs de dames), des films d'Hitchcock (Une femme disparaît, Les amants du capricorne) ou d'autres productions (Sherlock Holmes contre Jack l'éventreur).

o David Langton (1912-1994) a joué dans deux autres épisodes : Le mauritius penny, saison 2, et Le cinq novembre, saison 3. Il a joué aussi dans Les champions mais surtout dans la série Upstairs, Downstairs de 1971 à 1975. Son dernier rôle est dans la série Sherlock Holmes en 1991.

o Philippe Monnet est un acteur francophone ayant également joué dans Le champignon et L'explosion au début des années 70, tous les deux de Marc Simenon.

o Anneke Wills (1941) est née aux Pays-Bas et a commencé sa carrière à l'âge de 11 ans dans des séries pour enfants. Dans les années 60, on l'a vue dans Le Saint et Some People mais le rôle de Polly dans Doctor Who la fit vraiment connaître. Elle abandonna le métier au début des années 70 et elle s'installa en Belgique, en Inde, aux États-Unis et au Canada avant de revenir en Angleterre. Elle a également joué dans Balles costumées de la saison 3.

À noter que…

o Introduction de Patrick Macnee : « La Bentley tombait en panne aux pires moments. Souvent, je descendais les pentes en roue libre ou poussais la Bentley dans le cadre. Ce n’était pas grave, ce qui comptait, c’était que ces voitures étaient parfaites pour Steed. » (source : DVD 6 de la collection Optimum, Granada Plus Points)

o Lorsque Steed arrive dans les bureaux et qu’il passe devant Miss Pegram pour  se diriger vers la fenêtre et ‘Big Ben’, il déclare : ‘I could have sworn that Big Ben moved’ traduit par : ’La même activité règne-t-elle ici chaque jour’ ce qui ne colle pas avec l’action. Encore une preuve que toute cette adaptation française fait perdre, au moins, 30 % de la valeur de chaque épisode….

o Cyd Child doubla Diana Rigg dans le combat final 100% féminin. La production aimait placer de temps à autre des combats entre femmes, la coiffure défaite. Pour cette bagarre, Mrs Peel a une casquette et, afin de suivre les instructions du réalisateur, Cyd Child utilisa une barrette pour libérer ses cheveux au moment voulu. (Stay Tuned : The Perils of Cyd , Dave Rogers).

o Quelques coquilles de sous-titrages en français sur les DVD Studio Canal : « œil » devient « oil » à deux reprises et « cœur » devient « cour ».

o Remake de l'épisode Mort d'un grand danois – saison 1962/1963. Bien que Roger Marshall soit crédité pour le scénario, c'est Brian Clemens qui adapta la première version. Roger Marshall confesse qu’un manque d’inspiration est à l’origine de ce recyclage d’épisode. Il souligne néanmoins qu’ils ont changé le sexe du vilain ; le personnage de Miss Pegram est un homme dans la version Cathy Gale. (source : DVD 6 de la collection Optimum, Granada Plus Points).

o L'assassinat d'une femme (Mrs Rhodes) est un autre tabou de la série transgressé dans cet épisode.

o Le titre allemand est plus explicite : "Wo der Hund begraben liegt." C’est le seul titre étranger qui ne fasse pas référence au petit déjeuner mais au cimetière.

o Dans la gallerie photos Optimum, on peut voir un cliché de tournage assez rare : Patrick Macnee et Diana Rigg, tous les deux la cigarette à la main, discutent avec le réalisateur, Robert Day.

o Il y a des acteurs de couleur dans cet épisode comme dans Du miel pour le prince. Néanmoins, seuls les épisodes Petit gibier pour gros chasseurs et Un dangereux marché ont un acteur de couleur avec un rôle parlant significatif.

o Coupures de presse lors de la 1re diffusion française.

Télé Poche

Télé 7 Jours

Jours de France


Fiche d'Un petit déjeuner trop lourd des sites étrangers

En anglais
http://theavengers.tv/forever/peel2-19.htm
http://www.dissolute.com.au/avweb/emmacol/519.html
http://deadline.theavengers.tv/PeelS2-19-Breakfast.htm
En flamand
http://home.scarlet.be/~pvandew1/avengers/peel46.htm
En italien
http://www.avengers.it/19col.htm
En espagnol
http://losvengadores.theavengers.tv/peel_breakfast.htm