LA CAGE DOREE

( THE GILDED CAGE )

Tournage : Octobre 1963

Diffusion : ITV, 9 Novembre 1963 – 13ème Rue, 23 Avril 1998

Scénario : Roger Marshall

Réalisation : Bill Bain

Patrick Magee (J.P. Spagge), Edric Connor (Abe Benham), Norman Chappell (Fleming), Margo Cunningham (Wardress), Frederic Abbott (Manley), Alan Haywood (Westwood), Martin Friend (Hammond), Terence Soall (Peterson), Geoff L’Cise (Gruber), Douglas Cummings (Barker), Neil Wilson (Groves).

Résumé

Une recrudescence de spectaculaires cambriolages s’observe à travers tout le pays. Steed soupçonne Spagge, un ancien spécialiste du genre à la retraite pour raison de santé, d’avoir en fait repris du service. Pour obtenir une preuve il monte une souricière en lui faisant miroiter un important vol de lingots d’or d’Etat, Cathy se faisant passer pour une fonctionnaire du Trésor corrompue. Spagge mort à l’hameçon et ses complices enlèvent Mrs Gale pour mener l’opération en toute sécurité. Spagge découvre que Steed travaille avec Scotland Yard et décide de le faire abattre, mais celui-ci échappe à un tireur d’élite grâce aux vitres blindées de son appartement. Un fois le coup réalisé le gang décide d’en finir également avec Mrs gale, mais Steed surgit à temps et les Avengers mettent les malfaiteurs hors d’état de nuire.


CRITIQUES


Estuaire44 9 juin 2008

La cage dorée apparaît avant tout comme un épisode d’acteurs. En effet ceux-ci apportent tout leur talent à une galerie de portraits faisant tout le prix de cette histoire.

C’est d’abord le cas avec l’incroyable duo formé par Spagge et Fleming, aussi hilarant que mal assorti. Par sa présence et sa force de conviction, Patrick Magee donne beaucoup d’intensité à un Spagge déplaisant au possible, mélange réussi de Scrooge et du Professeur Moriarty. Mais la meilleure surprise de l’épisode provient de Fleming, aussi élégant et précieux que son employeur parait rustre et discourtois.

Ce personnage nous vaut non seulement le plaisir de retrouver l’excellent Norman Chappell, mais constitue également une anticipation fort réussie de ces majordomes si amusants des saisons ultérieures. On le croirait formé à la Butler’s and Gentleman’s Gentlemen Association de Les espions font le service (saison 4) ! Ecouter sa description avertie de Steed représente un authentique plaisir. On peut aller jusqu’à voir un symbole dans le fait que Spagge tombe mais pas lui. Les bandits traditionnels quittent la scène mais les personnages délicieusement excentriques ont tout leur avenir devant eux.

A côté de ce duo, Abe présente un réel intérêt pour la bonhomie décontractée d’Edric Connor, que ne gâche pas son talent limité de comédien. On apprécie cette ambiance enthousiaste et joyeuse dans la bande finalement assez sympathique de cambrioleurs, à laquelle il contribue puissamment. La relation amicale qui s’établit entre lui et Cathy Gale demeure également plaisante à suivre, mais de débouche finalement sur rien, ce qui constitue une des limitations de l’intrigue.

Une autre faiblesse de l’histoire, plus gênante, réside dans le grand trou d’aire séparant la rencontre entre Cathy et le gang, puis la réalisation du cambriolage. Les scènes de dialogue entre elle et Abe quoique plaisantes, s’étirent trop au détriment d’une action faisant du surplace au point de donner l’impression de se figer. On demande à Edric Connor d’assumer un trop grande espace dans le déroulement de l’histoire, alors qu’il n’a pas assez à apporter en termes d’intensité de jeu. Pour tenter de maintenir la tension dramatique l’auteur tâche d’exploiter la tentative d’assassinat de Steed, mais ceci demeure aussi périphérique que téléphoné. Même la parenthèse carcérale débouche sur un dénouement finalement prévisible. Cependant l’intrigue rebondit en fin de parcours avec une attaque du dépôt et une confrontation finale fort alertes.

La relative faiblesse de l’argument se voit d’autre part plus que compensée par une prestation haut de gamme des Avengers. On s’amuse bien sûr beaucoup de retrouver Honor Blackman dans une histoire étonnamment proche de Goldfinger, mais elle parvient par ailleurs à donner beaucoup de vie à son personnage en passant avec conviction à travers toute une gamme de sentiments au long de l’épisode. La cage dorée met particulièrement en évidence Cathy Gale, qui prouve une fois de plus qu’elle a l’étoffe suffisante pour occuper le premier plan.

Si, hormis la scène finale réussie, Steed participe moins à l’action que sa collaboratrice, il se révèle néanmoins précieux par sa classe et son humour, particulièrement brillants ici. Sas confrontations avec Spagge s’avèrent fort plaisantes ! Conjointement, le raffinement de Fleming et le brio de Steed annoncent clairement les temps à venir et installent déjà pleinement le ton Avengers dans la saison 3.

L’épisode bénéficie également d’une réalisation efficace même si peu innovatrice, avec quelques moments de bravoure, tels l’attentat perpétré contre Steed ou le combat final réussi. Les décors ne comptent pas parmi les plus inoubliables de la saison, mais demeurent néanmoins évocateurs, à l’image de cet épisode plaisant et prometteur mais ne parvenant pas à enthousiasmer tout à fait.

EN BREF : Un épisode alerte et plaisant, avec une Cathy Gale occupant parfaitement le devant de la scène dans une histoire étonnamment proche de Golfinger !

Critiques

Steed3003

Critique à venir!


VIDÉO


Comme une attaque de Fort-Knox…


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Tournage


Continuité

o Un plan de l’appartement de Steed apparaît un instant durant la conversation entre Spagge et Fleming (9’45’’).

o Le sous-titrage commet une erreur en évoquant Bornemouth (31'22’’). La correcte orthographe est Bournemouth.

o Lorsque le gang veut actionner la commande ouvrant la porte dont sur les lingots, cet élément du décor se détache subitement et tombe au sol (40’55’’). Stupéfaits les acteurs montrent une vraie nervosité et fixent l’équipe technique et lui font frénétiquement signe, jusqu’à ce que la porte finisse tout de même par être actionnée.

o Un reflet lumineux apparaît au passage de Fleming et Spagge (45’58’’) :


Détails

o Cathy Gale utilise le terme d’Irlande du Sud (Southern Ireland) pour désigner la République d’Eire, proclamée en 1949. Cette dénomination tout à fait obsolète correspond à la situation administrative du début des années 20, mais demeure effectivement encore aujourd’hui couramment utilisée au Royaume-Uni.

o Abe réalise un buste de Cathy, Clare Prendergast en fera de même pour Mrs Peel dans La poussière qui tue (saison 4).

o La scène montrant Cathy Gale jouant à la maîtresse d’école en tenue de cuir et baguette à la main trouvera également son équivalent, dans Voyage sans retour (saison 4), où Mrs Peel commente ainsi devant Steed les diaboliques projets des adversaires du jour.

o Cathy Gale prétend vouloir s’embarquer pour l’Irlande depuis Anglesey. Il s’agit d’une petite île située sur la côte nord-ouest du Pays de Galles, dont elle n’est séparée que par un étroit chenal traversé de ponts suspendus. Ile sacrée des cultes druidiques, elle ne comporte pas moins de 28 cromlechs. Anglesey demeure effectivement une des principales voies d’accès vers L’Irlande depuis la Grande-Bretagne, grâce à un important trafic de ferries allant jusqu’à Dublin.

o Fait rare, Cathy ne maîtrise pas d’emblée les connaissances monétaires nécessaires à sa couverture. Elle doit les mémoriser grâce à un imposant magnétophone et à un livre intitulé Gold reserves and American market. Vénus Smith procède de même pour apprendre le Chinois, quoique avec un tourne-disque plus modeste, dans Le Clan des grenouilles (saison 2).

o Fragilité ton nom est femme, déclame Spagge à propos de la traîtresse Marianne. Le grand comédien shakespearien que fut Patrick Magee connaissait certainement ce vers car il s’agit d’une citation d’un des plus fameux monologues d’Hamlet (1601) où le Prince d’Elseneur se lamente à propos l’inconstance de sa mère (Acte I, scène 2).

o Les Accords de Bretton-Woods auquel l’épisode fait souvent allusion, avaient déjà été évoqués dans La Toison d’or.

o Le gang tente de faire croire à Cathy qu’elle est enfermée dans la sinistre prison féminine d’Holloway. Cet établissement était déjà apparu dans Inter-crime (saison 2), la tueuse professionnelle Hilda Stern y séjournant avant son évasion.

o La fausse gardienne de prison affirme à Cathy que les crimes passionnels bénéficient d’acquittements en France!

o Dans ses cartes postales Cathy prétend séjourner à Bournemouth (31’22’’), où Steed aimerait également s’installer à sa retraite. Bournemouth constitue de fait une station balnéaire réputée, grâce à une immense plage de sable fin. Située sur la côte sud de l’Angleterre, de nombreux retraités viennent effectivement y séjourner pour la douceur de son climat. En 2007, Bournemouth était désigné par sondage l’endroit le plus agréable à vivre de Grande-Bretagne ! De nombreux écrivains y prennent traditionnellement villégiature, dont Tolkien des décennies durant. Il y décèdera en 1973.

o La scène d’introduction voyant Steed et Cathy franchir plusieurs sas sécurisés se retrouve de manière très similaire dans Le Cocon, où c’est cette fois Steed qui fait visiter les lieux à sa partenaire.

o Dans son rôle de prêtre Abe déclare Tout est possible à celui qui croit, en indiquant qu’il s’agit d’une citation de Marc. L’érudite Cathy Gale le reprend, la citation est en fait tirée de Mathieu 2-3 : Jésus dit : Si vous pouvez ! Tout est possible à celui qui croit !

o « Honest Abe » est effectivement un surnom populaire du célèbre Président américain Abraham Lincoln (1809-1869) qui remporta la guerre de Sécession et abolit l’esclavage.

o Abe, qui affirme lire beaucoup et vient de réaliser le buste de Cathy, évoque devant celle-ci des bronzes de Napoléon dissimulant de l’or. Il s’agit d’une référence au classique de Conan Doyle Les six Napoléons (1904) où Holmes et Watson recherchent dans tout Londres, dans des maçonneries comme celle où Abe s’est installé, un buste de Napoléon contenant une célèbre perle volée. Un assassin fait de même en fracassant les statues les unes après les autres. La tentative d’assassinat sur Steed fait également songer à La maison vide, la vitre blindée se substituant au mannequin imaginé par Conan Doyle !

o Cathy habite au 14, Primrose Hill. Il s’agit d’une colline de Londres, haute de 78 m, située près de Regent Park. Célèbre pour son point d e vue sur le centre de la capitale, ses alentours constituent un des quartiers les plus sélects (et chers !) de la ville. Très réputé, Primrose Hill apparaît à de nombreuses reprises dans la culture populaire anglaise et accueille de nombreux artistes (dont récemment Eva Green), mais aussi Friedrich Engels jadis ! Hormis Cathy Gale, sa résidente la plus fameuse demeure cependant Miss Tara King, habitant à deux pas, au 9, Primrose Crescent.

o Fleming s’extasie (entre autres !) sur le chapeau melon de Steed réalisé à St-James. Il s’agit d’une rue de Londres donnant sur Piccadilly, aux nombreuses boutiques de mode très cotées et connue pour accueillir nombre de Clubs pour Gentlemen parmi les plus réputés de la capitale. D’une manière générale St-James est synonyme de l’élégance traditionnelle britannique.

o Le faux commissaire déclare pour incriminer Cathy que le meurtre de Spagge a été commis par un 25 Beretta, l’arme des Dames. Beretta est une manufacture d’armes italienne, dont les origines remontent à 1526, ce qui fait d’elle une des plus anciennes entreprises existantes. La qualité de ses armes est réputée dans le monde entier, elle est ainsi un des très rares fournisseurs étrangers de l’armée américaine. Le 25 Beretta connaît effectivement le succès auprès du public féminin pour ses dimensions réduites permettant une prise en main rapide et une dissimulation dans un sac à mains.

o Fort Knox : Ce camp militaire situé dans le Kentucky contient la réserve d’or fédérale américaine depuis 1937. La quantité d’or conservée connaît une constante érosion : de 20205 tonnes à son somment durant la Guerre, elle ne représente plus que 8800 tonnes selon Cathy Gale et ne s’élève plus aujourd’hui «qu’à 4570 tonnes. Le Trésor américain a en effet développé de nouvelles installations à travers le pays. Fort Knox contient également les structures centrales de l’arme blindée américaine, ainsi qu’un musée dédié à Patton. Le général Henry Knox était le Secrétaire d’Etat à la Guerre durant la Guerre de Sécession.

o Scotland Yard : Scotland Yard fait autorité pour Steed comme pour le gang. Le Yard, service de police en charge du Grand Londres, représente une des gloires du pays. Créé en 1829 à White Hall dans une rue nommée Great Scotland Yard, cette administration bénéficia alors de l’assistance du fameux Vidocq et des méthodes de la Sûreté parisienne. Au fil des déménagements elle a pris le nom officiel de New Scotland Yard et se situe aujourd’hui à deux pas du Parlement. Elle occupe un édifice moderne, au célèbre panneau rotatif apparaissant dans bien des films et séries. Le Yard a toujours été à la pointe des techniques d’investigation et conserve encore de nos jours une réputation d’excellence unique. Grande figure de la culture populaire britannique, ses représentants les plus célèbres demeurent les Inspecteurs Japp et Lestrade, amis respectivement d’Hercule Poirot et Sherlock Holmes. L’immense base de données criminelle rassemblée par l’institution s’intitule d’ailleurs Home Office Large Major Enquiring System : HOLMES ! Son didacticiel se nomme pareillement Elementary…

Acteurs - Actrices
o Patrick Magee (1922-1982) : Débutant à Londres en 1957, il intègre la Royal Shakespeare Company dès 1964. Au cinéma il tourna régulièrement dans les productions de Roger Corman ou de la Hammer. Il fut notamment le Mr. Alexander apparaît également dans l’épisode La cage dorée (saison 3). Bien que participant à de nombreuses séries (Dixon of Dock green, Z Cars, Les Champions…) il demeure avant tout un comédien de théâtre et acteur fétiche de Samuel Beckett, qui écrivit spécialement une pièce d’Orange mécanique. Sa presque homonymie avec Patrick Macnee a parfois provoqué des méprises. C’est ainsi que Macnee raconte dans ses mémoires avoir reçu des félicitations au téléphone de Lord Laurence Olivier pour son rôle dans la série, le grand comédien le rappelant ensuite pour lui annoncer qu’il l’avait confondu avec Magee…

o Clifford Evans (1912-1985) a participé à pas moins de six épisodes de la série : Dead of winter, Dance with death (saison 1), La cage dorée (saison 3), Meurtre par téléphone (saison 4), Le village de la mort (saison 5) et Brouillard (saison 6). Il apparaît de plus dans Police Surgeon. Il fut un figure familière des séries anglaises, tenant de nombreux seconds rôles le plus souvent humoristiques (L’Aventurier, Ghost Squad, Carry on laughing !...).

o Margo Cunningham débuta après-guerre comme danseuse de cabaret, avant de connaître une grande renommée comme artiste de pantomime où elle se spécialisa dans les rôles de fée. Elle connut également une belle carrière au théâtre classique, appartenant notamment au National Theatre de Laurence Olivier. Elle participa de plus à plusieurs séries anglaises (Maigret, Z Cars, Les Professionnels, Crossroads…).

o Edric Connor (1913-1955): Originaire de Trinidad, il fut avant tout un interprète de Calypso, cet air traditionnel des Caraïbes dont Vénus Smith entonne un passage dans L’école des traîtres (saison 2). Emigrant en Grande-Bretagne en 1944, il participa à de nombreuses émissions de radio de la BBC où il contribua à faire connaître la Calypso et la culture des Caraïbes. Il connut également un belle carrière au théâtre (dont Pericles avec la RSC) et au cinéma. Il tourna ainsi dans 18 films, son rôle le plus connu demeurant l’imposant Daggoo dans Moby Dick (1956). Il apparaît dans plusieurs séries télé des années 60 (Destination Danger, L’homme à la valise…) avant de disparaître prématurément à 52 ans.

A noter que…
o Du fait des fameuses règles édictées par Brian Clemens à partir de la saison 4, il faudra attendre Un dangereux marché (saison 6) pour revoir un personnage important joué par un Noir, Johnny Skka y interprétant le Colonel Nsonga.

o Honor Blackman quitte la série pour intégrer le tournage de Goldfinger en 1964. Or ce film traite également d’une attaque sur une réserve d’or, Fort Knox, d’ailleurs abondamment cité dans l’épisode ! La coïncidence parait d’autant plus forte que les gardes doivent pareillement y être neutralisés par gaz. Abe demeure plus humain qu’Auric Goldfinger, utilisant un composant soporifique plutôt que mortel !

o Dans Faites de beaux rêves (saison 4) Steed reçoit une carte de vœux envoyée par Cathy depuis... Fort Knox. Il se demande d’ailleurs ce qu’elle est bien allée faire là-bas devant une Mrs Peel quelque peu agacée !

o Steed perd son sang froid quand sa partenaire est en danger, comme le montre l’interrogatoire musclé de Fleming. Cela demeurera une constante durant toue la série, même avec un personnage devenu plus suave au fil du temps. Il connaîtra ainsi une réaction similaire dans Interrogatoires (saison 6), concernant Tara King.

o Bill Bain (1930-1982) réalisa pas moins de 7 épisodes des Avengers : Les Fossoyeurs, Le cinq novembre, La cage dorée, Mandrake, Les Charmeurs (saison 3) et Les espions font le service (saison 4). Il participa régulièrement à plusieurs séries à succès : Armchair Theatre, Tne Duchess of Duke Street, Upstairs,downstairs… Pour cette dernière série, il remporta l’Emmy Award de la meilleure mise en scène, en 1975.

o Roger Marshall (1934) fut un des auteurs les plus importants des Avengers. Il écrivit pas moins de quinze épisodes, de la saison 2 à la saison 5, donnant naissance à quelques uns des plus beaux moments de la série. Il a ainsi écrit : Tueurs à gage, Mort d’un grand danois, La loi du silence (saison 2), La toison d’or, Mort d’un ordonnance, La cage dorée, La mandragore (saison 3), Meurtres par téléphone, Avec vue imprenable, La poussière qui tue, L’heure perdue, Maille à partir avec les taties, Les chevaliers de la mort (saison 4), Une petite gare désaffectée et Un petit déjeuner trop lourd (saison 5). En 2000, il réalisera également un documentaire sur la série : Avenging the Avengers. Il a participé à l’écriture d’autres séries : Public Eye, Armchair Theatre, Lovejoy

Fiche de La Cage dorée des sites étrangers :

En anglais
http://theavengers.tv/forever/gale2-7.htm
http://www.dissolute.com.au/avweb/ gale/315.html
http://deadline.theavengers.tv/GaleS2-07-GildedCage.htm

En flamand
http://home.scarlet.be/~pvandew1/avengers/gale34.htm

 

Retour à la saison 3