Foire Aux Questions

Studio Canal

LA MUSIQUE DE LA SÉRIE

par Satellitor (aidé par Estuaire 44)

Satellitorest le webmaster du siteTV Soundtracks.


1. La musique

1.1 Ère Dankworth (saisons 1 à 3)

Saisons 1 et 2 : thème d'ouverture

Saison 3 : thème d'ouverture

À la création des Avengers, en 1960, il est fréquent de faire appel à des jazzmen pour écrire les musiques de séries télévisées. Outre-Atlantique, Nelson Riddle vient de signer les partitions des Incorruptibles et Pete Rugolo celles de Richard Diamond. Les producteurs des Avengers ne dérogent pas à la règle et sollicitent Johnny Dankworth. Le saxophoniste et clarinettiste britannique est engagé pour assurer l’habillage musical de la nouvelle série qui déboule sur le petit écran en janvier 1961.

Dankworth livre une musique à son image, totalement jazz, de la première à la dernière note. Un tel parti pris univoque l'a souvent desservi auprès des amateurs de la série. La plupart du temps ceux-ci estiment, en effet, que sa musique demeure éloignée d'une véritable technicité cinématographique, sachant réellement accompagner et mettre en valeur l'action, pour demeurer une simple sonorité d'ambiance, de surcroît peu variée.

De fait les différents morceaux composés s’inspirent bien tous du même jazz élégant et syncopé. Ils se répètent régulièrement, à l’image de ces sempiternels intermèdes entre les actes, ce qui parfois finit par susciter de la lassitude chez le spectateur. Mais c’est oublier que la musique de Dankworth sait malgré tout varier, marquant ainsi par un tempo frénétique les scènes d’action comme de fusillade, on bien encore par des effets appuyés et subtilement discordants la macabre découverte des victimes. La monotonie paraît donc loin d’être totale, d’autant que ces subtiles mélodies accompagnent très bien les quelques scènes extérieures muettes de l’époque (La trahison, La loi du silence, Warlock…).

L’uniformité de la production de Dankworth, qui pénaliserait toute la période selon ses détracteurs, doit de plus s’apprécier dans la globalité de la musique de ces saisons, dont elle ne constitue qu’un composant, certes essentiel, mais loin cependant d’en représenter tous les éléments. Viennent ainsi se rajouter les différents airs interprétés par The David Lee Trio puis The Kenny Powell Trio, accompagnant Vénus Smith, d’inspiration souvent davantage crooner ou différente du jazz (calypso dans L’école des traîtres). D’autres musiques d’inspiration très diverses apportent également leur contribution : La Malagueña salerosa (Missive de mort), musique yéyé (Le piège à rats idéal et Le grand penseur), Le Beau Danube bleu (L’homme aux deux ombres), Chopin (Concerto)… L’uniformité des airs de Dankworth est donc bien à relativiser !

Le morceau le plus représentatif de l'apport de Johnny Dankworth demeure bien entendu la musique du générique. Disons-le, cette fois le fossé apparaît très clairement entre cette agréable mélodie syncopée et le joyau inspiré de Laurie Johnson, devenu l'étendard musical de la série. Encore faut-il partiellement dédouaner Dankworth car cette différence correspond également à un accroissement des moyens. Là où Johnson dispose d'un véritable orchestre, Dankworth interprète souvent lui-même ses mélodies, avec une poignée de musiciens. Le choix délibéré de la production de se doter d'un superbe générique, tant visuel que sonore, lui est ultérieur.

Au total Johnny Dankworth aura réalisé une superbe musique jazzy, qui, à défaut d’accompagner les Avengers aussi efficacement qu’une authentique musique de film, nous vaut tout de même de très agréables moments. Finalement, cette musique souffre surtout de l’inévitable comparaison avec l’inégalable éclat de celle lui succédant, à l’image d’ailleurs de la propre Cathy Gale!

À l'écran, dès la première saison, le thème de Dankworth accompagne une succession de panneaux présentant les photos et noms des deux acteurs principaux que sont Ian Hendry et Patrick Macnee. Il en sera de même pour la deuxième saison, à ceci près que, Ian Hendry parti, c'est désormais Patrick Macneee qui est crédité en premier, suivi de la nouvelle venue Cathy Gale/Honor Blackman.

Changement de décors sonore et visuel à la troisième saison : la nouvelle version de Dankworth, plus rythmée, retentit, tandis qu’à l’écran, les panneaux immobiles cèdent la place à une petite silhouette parcourant les lettres qui forment le mot Avengers.

Extraits sonores :

Durant les trois premières saisons, chaque épisode se verra divisé en trois actes, eux-mêmes séparés par un intermède, constitué d'abord de visages des personnages, puis de silhouettes dans la saison 3. Justifiées notamment par les contraintes du tournage en semi-direct de l'époque, ces transitions seront accompagnées par la musique suivante (Mission à Montréal ).

Cette musique sera souvent entendue lors de scènes d'action. Elle est accompagnée de bruitages rajoutés après les prises de vue. Cela donnera souvent un caractère artificiel à l'ensemble, particulièrement lors des fusillades. Ici Steed est aux prises avec un féroce chien de garde, lors de son intrusion au domicile de Cosmo Gallion (Warlock ).

Les fusillades retentissent, cette fois très correctement lors de la poursuite effrénée entre Steed et Maxwell Barker, sur une musique parfaitement trépidante ! (La naine blanche – bis ).

En se montrant alors frénétique et déchaînée, la musique de Dankworth sait à merveille ponctuer les moments de rebondissement, souvent liés à la découverte du corps d'une victime. Ici le meurtre a lieu sous nos yeux, le malheureux colonel Wayne-Gilley étant empoisonné par le diabolique stratagème de Teddy Bear (Mr Nounours ).

Le suspense résulte également parfaitement rendu par les subtiles harmonies de cette musique, percussions et cuivres s'entrecoupant en rythmes dissonants pour évoquer le mystère et la menace. Nous suivons ici la découverte angoissante du repaire de Teddy Bear par Mrs Catherine Gale ( Mr Nounours – bis ).

Même si ses différentes compositions demeurent en nombre limité et se répètent régulièrement, Johnny Dankworth sait tout de même varier les musiques autour d'un même sujet. C'est ainsi que le suspense se voit également rendu par cet autre morceau, ici lors de la visite nocturne de Steed au domicile d' Halvarssen ( Seconde vue ).

À côté de ces musiques récurrentes illustrant des types de scènes bien identifiés, le compositeur nous offre de plus quelques jolies pastilles accompagnant des événements particuliers. C'est le cas pour cette très évocatrice musique céleste soutenant la vision de la Lune et de la naine blanche ( La naine blanche ).

Nous découvrons une nouvelle musique particulière lors de la spectaculaire apparition de Steed déguisé en cow-boy, sur le point de prendre le train. Le jazz habituel laisse alors place à des sonorités soudain bien hollywoodiennes ! ( Balles costumées ).

Les mélodies de Dankworth font enfin merveille en accompagnant les scènes extérieures encore muettes de cette époque. Elle apparaît certes ici comme une musique d'ambiance, mais oh ! combien brillante et suggestive. C'est le cas lors de cette joyeuse balade en voiture de Steed et Cathy Gale, illustrant la joie de vivre propre à la série et la complicité unissant les personnages au-delà des tensions passagères ( Ne vous retournez pas ).

Au cours de la saison 2 le jazz de Dankworth se voit agréablement relayé par les chansons de Vénus Smith. Celle-ci, à défaut d'être une grande interprète, les entonne en effet avec un entrain très communicatif. Dans un premier temps accompagnée par le Dave Lee Trio, son répertoire se compose de grands standards crooners. Nous l'écoutons ici dans un sommet du genre, You're getting to be an habit with me ( Le décapode ).

Par la suite, l'évolution de sa carrière conduit Vénus à s'ouvrir à des styles plus variés, en compagnie du Kenny Powell Trio. Elle chante ainsi le cha-cha-cha ou, comme ici, le Calypso ( L'école des traîtres ).

Saison 2 :
Mission à Montréal
Warlock
Mr Nounours ( extrait 1 / extrait 2 )
Le décapode
La Naine Blanche ( extrait 1 / extrait 2 )
L'école des traîtres

Saison 3 :
Seconde vue
Balles costumées
Ne vous retournez pas

Retour à l'index 


 1.2 Ère Johnson (saisons 4 à 8)

Saison 4

Saison 4 : thème d'ouverture

Comme longuement expliqué par ailleurs, la saison 4 modifie profondément l’esprit des Avengers. Tandis qu’arrive Emma Peel/Diana Rigg, la musique évolue radicalement. Exit Johnny Dankworth et place à Laurie Johnson qui va privilégier un style plus enjoué, mêlant la légèreté au romantisme et au bizarre, nouvelles lignes directrices de la série.

Johnson impose une rupture fondamentale avec le style des trois premières saisons. Les compositions de Dankworth, au ton que d’aucuns considèrent parfois comme uniforme, font place à des mélodies plus diverses et plus recherchées. N’y voyons pas qu’une question d’inspiration ou de talent, mais bien de moyens financiers et, donc, de musiciens. Le succès de la série et ses perspectives d’exploitation mondiale ont en effet convaincu les producteurs d’apporter un soin plus important – et un budget équivalent – à la musique des Avengers. Dès lors, les nouvelles saisons vont bénéficier de musiques plus personnalisées. Les compositions spécifiques de Johnson s’adaptent davantage à la thématique des différents scenarii.

Une des premières tâches de Johnson consiste à composer un nouveau thème principal. Aussi étonnant que cela puisse paraître, la musique qui va faire le tour du monde existe déjà ! The Shake , c’est son titre originel, figure sur l’album The Big New Sound Strikes Again que Laurie Johnson a enregistré peu avant (il s’agit de la quatrième plage de la face A). Il le retravaille et en fait ce qui va devenir le thème mythique des Avengers. Dès 1965, ce dernier escorte le générique visuel constitué de longs travelings sur des panneaux qui alternent photos et textes présentant les deux acteurs. Accompagnant les premiers pas d’Emma Peel, ce thème perdurera jusqu’aux ultimes enjambées de Tara King.

Outre cette composition majeure, Johnson écrit toutes les autres musiques de la saison. Celle de l'épisode Du miel pour le Prince , qui sera le dernier tourné en noir et blanc, se démarque particulièrement des autres. Sa tonalité orientale souligne parfaitement l'atmosphère de l'intrigue au cœur de laquelle se trouve un prince arabe. À l'opposé, les compositions aux accents militaires sont plus nombreuses : c'est notamment le cas de celles écrites pour Les espions font le service où il est question de vols de documents secrets. On retient aussi un pastiche de foxtrot écrit pour La danse macabre .

Saison 4 :
The Shake
Les espions font le service
La danse macabre
Du miel pour le Prince

Saison 5

Saison 5 : thème d'ouverture

Saison 5 : thème de clôture

Avec la 5e saison arrive un nouveau générique. Les travellings sont remisés au placard et font place aux deux acteurs en mouvements et… en couleurs : les Avengers viennent d’abandonner le noir et blanc.

Côté thème principal, on garde la version de la saison précédente, mais on l’étoffe de 28 secondes : elle est désormais précédée d’une introduction dont les percussions semblent égrainer un compte à rebours. À l’écran, Emma Peel en profite pour sabrer, d’un coup de revolver tiré à plusieurs mètres, la bouteille de champagne que Steed tient entre les mains. L’intro s’achève lorsque le couple fait s’entrechoquer les coupes que le héros vient de remplir.

Parmi les thèmes récurrents, notons celui que nous baptiserons We're needed . Il résonne dès les premières minutes des épisodes au moment où, par un stratagème chaque fois différent, Steed informe Emma de la nouvelle mission qui les attend : « Mrs Peel, we're needed/Madame Peel, on a besoin de nous ». Cette scène introductive sera abandonnée après une quinzaine d'épisodes, mais son thème musical continuera d'accompagner les épilogues ( Tag scene ) : ces petites séquences où, par leur humour, les héros tentent de nous faire oublier les cadavres et scènes de bagarre des 45 minutes précédentes. Pour le reste, Johnson signe à nouveau les musiques des différents épisodes.

Le joker est sans nul doute un des opus phares de cette première saison en couleurs. Son ambiance étrange et mystérieuse est merveilleusement mise en valeur par la musique de Johnson. Le compositeur réussit à rendre inquiétante à l'extrême une bâtisse perdue au cœur de la campagne déserte. À noter aussi la très étonnante chanson Meine liebe, meine rose dont plusieurs exemplaires sont rangés dans la chambre qu'Emma occupe chez un hôte bien obscur. Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas d'un standard de la chanson allemande des années 30, mais bien d'une composition originale de Laurie Johnson. L'habillage sonore de La chasse au trésor est une des autres grandes réussites de la saison : son thème récurrent et sautillant se prête à merveille au rallye automobile auquel les héros prennent part afin de récupérer des documents de la première importance.

Saison 5 :
We're needed
Tag scene
Le joker
Meine liebe, meine rose
La chasse au trésor

Saison 6

Saison 6 : thème d'ouverture

Saison 6 : thème de clôture

L'arrivée de Tara King voit aussi celle d'un générique réorchestré. L'introduction perd en durée et gagne en dynamique, tandis qu'un solo de trompette se rajoute au thème principal. On sent poindre la décennie à venir.

Tag Scene est le thème récurrent de cette sixième saison. Il accompagne l'épilogue de chaque épisode. Héritée de la cinquième saison, cette scène humoristique permet à Steed et à Tara de quitter le téléspectateur dans la bonne humeur.

Si Laurie Johnson est toujours aux commandes de la musique de cette sixième saison, il est fort occupé par d’autres activités. Aussi Howard Blake est-il engagé pour écrire les partitions de 10 épisodes (Mon rêve le plus fou, George et Fred, Miroirs, Le document disparu, Jeux, Je vous tuerai à midi, Étrange hôtel, Interrogatoires, L’homme au sommet et Affectueusement vôtre).

Avec l'épisode Interrogatoires , Blake livre une musique qui mêle habilement suspense et accents rythmés, tandis qu'il offre à Jeux une composition dont les intonations nous replongent en enfance. Johnson n'est pas en reste et signe notamment la bande sonore de Mademoiselle Pandora . Son rythme lent et son assurance mélodique se fondent parfaitement dans l'atmosphère de l'action qui se déroule au début du vingtième siècle.Il a également composé pour les épisodes Je vous tuerai à midi et L'homme au sommet .

Saison 6 :
Tag scene
Jeux
Je vous tuerai à midi
Interrogatoires
L'homme au sommet
Mademoiselle Pandora

New Avengers

New Avengers : thème d'ouverture
New Avengers: thème de clôture

Lorsque les New Avengers voient le jour, en 1976, Johnson signe un nouveau thème. Si les premières notes sont celles de la version mythique, elles font vite place à une mélodie très « seventies », dominée par des accents résolument funky.

Les musiques des épisodes sont, elles aussi, très connotées « années 70 ». On est en pleine période disco. Pendant que les New Avengers trustent le petit écran, les salles de cinéma se remplissent de spectateurs ébahis par la prestation de John Travolta dans La Fièvre du samedi soir. La bande originale livrée par les Bee Gees fait des ravages, tandis que Johnson offre aux New Avengers des partitions on ne peut plus dans l’air du temps. Tellement à la mode qu’elles peuvent apparaître aujourd’hui plus démodées que celles écrites pour les Avengers dix ans auparavant.

Avec le recul que le temps est seul à pouvoir offrir, on leur concèdera une indiscutable inscription dans la tendance de cette seconde partie des années 70, mais on pourra regretter l'originalité qui prévalait dans les compositions sorties de l'imaginaire de Johnson 10 ans plus tôt.

Les compositions écrites pour Le repaire de l'aigle , où d'anciens soldats allemands tentent de ressusciter Hitler, sont parmi les plus typiques de ces deux dernières saisons. Elles reflètent particulièrement l'orientation nouvelle des Avengers, désormais tournés vers davantage d'action. La science-fiction est toujours au programme, mais peut-être plus terre-à-terre que dans les saisons précédentes. L'épisode Le long sommeil en est un bel exemple : Steed, Purdey et Gambit doivent tout faire pour empêcher le déclenchement de la troisième guerre mondiale. Pour l'occasion, Johnson livre une de ses nombreuses compositions d'inspiration militaire. Il en fera d'ailleurs une de ses grandes spécialités ultérieures (voir biographie). À noter aussi l'épisode Un chat parmi les pigeons : la musique offre une parfaite symbiose entre angoisse et percussions, bien à propos dans cette aventure qui n’est pas sans rappeler le film Les Oiseaux d’Hitchcock. Quant aux scènes de suspense, elles bénéficient toujours de partitions adéquates, à l’image de celle entendue dans Les gladiateurs .Notons d’ailleurs qu’une partie de la musique de cet épisode avait déjà été utilisée auparavant. Dans le cas précis de l’extrait que nous avons retenu, les aficionados reconnaîtront un remontage de deux compositions écrites pour un épisode de la première saison des New Avengers. Celui-ci, Pour attraper un rat , bénéficie d’ailleurs de musiques très variées, parfois légères comme celle qui accompagne la scène de Purdey dans son appartement et qui est sélectionnée ici. Enfin, Le baiser de Midas illustre aussi l’éclectisme de Laurie Johnson : musique quasiment militaire ( Le baiser de Midas – 1 ) ou très mystérieuses et entretenant le suspense ( Le baiser de Midas – 2 . Suspense qu'on retrouve aussi très prenant dans Le repaire de l'aigle .

Saison 1 :
Le château de cartes
Le baiser de Midas – 1
Le baiser de Midas – 2
Pour attraper un rat
Un chat parmi les pigeons

Saison 2 :
Les gladiateurs
Le long sommeil

Retour à l'index 


2. Les compositeurs

2.1 Johnny Dankworth

De son vrai nom John William Phillip Dankworth, Johnny Dankworth est né le 20 septembre 1927 à Woodford (Essex) en Grande-Bretagne. Issu d'une famille de musiciens, il s'essaie au piano et au violon avant d'opter pour la clarinette et le saxophone. C'est à l'Académie royale de musique de Londres qu'il acquiert les bases de sa future carrière de jazzman.

Élu Musicien anglais de l’année en 1949, il se produit sur différentes scènes européennes. Il y joue en compagnie de grands ou futurs grands, comme Sidney Bechet. Au début des années 50, Dankworth monte son groupe : le Johnny Dankworth Seven. La voie du succès s’ouvre à lui et le mène sur les scènes américaines à la fin des années 50. Avec sa formation, il accompagne des géants du jazz, tels Duke Ellington et Louis Armstrong.

Au début des années 60, Dankworth ajoute une nouvelle corde à son arc : la musique de films et de programmes télévisés. C’est ainsi que le thème qu’il écrit pour les Avengers va résonner aux oreilles des téléspectateurs pendant les trois premières saisons de la série, de 1961 à 1964 (saisons David Keel & Cathy Gale). À la télévision, on lui doit aussi le générique du Monde de demain, un programme scientifique que la BBC lance en 1965 et qui va durer près de 40 ans. Sa diffusion ne prendra en effet fin qu’en 2003. Côté films, il signe les bandes originales d’une bonne vingtaine de films qui se succèdent entre We Are the Lambeth Boys en 1958 et Kiss Kiss Bang Bang en 2000.

Parallèlement, il poursuit sa carrière de jazzman plus traditionnel et truste les hit-parades en 1961 avec African Waltz, écrit par Galt MacDermot. Les disques s’enchaînent au fil des années, lui laissant néanmoins le temps de se produire au cours de concerts et de spectacles pour la radio : il y accompagne de nombreuses stars au rang desquelles figurent Sarah Vaughan, Lionel Hampton, Nat King Cole et Ella Fitzgerald. Il sera d’ailleurs directeur musical de ces deux derniers, ainsi que d’Oscar Peterson. Très lié à Duke Ellington, il ne manquera pas de lui rendre hommage après son décès en 1974. Il enregistre notamment un album en interprétant des compositions du disparu à la mode symphonique.

Présent plus que jamais sur le devant de la scène britannique dans les années 80, il se consacre aussi à l’enseignement de la musique. Il est ainsi professeur au Gresham College de Londres. En 1985, il fonde le London Symphony Orchestra's Summer Pops dont il assure la direction artistique jusqu'en 1990. On l’appelle aux quatre coins du monde pour diriger des orchestres symphoniques : il tient la baguette aux États-Unis, au Canada, en Asie et en Australie, sans oublier l’Europe et, bien sûr, la Grande-Bretagne. En 2003, il crée son propre label, Qnotes, grâce auquel il produit de nouveaux morceaux et réédite d’anciens enregistrements.

Last but not least, Johnny Dankworth a été anobli par Sa Majesté la Reine Elisabeth II. Depuis 2006, il convient donc de l’appeler Sir John Dankworth. Johnny Dankworth nous a quittés en 2010 à 82 ans.

Retour à l'index

2.2 Laurie Johnson

Né le 7 février 1927 à Hampstead (banlieue de Londres), Laurence Reginald Ward Johnson contracte très tôt le virus de la musique. Étudiant au Royal College of Music (où il enseignera plus tard), il entame sa carrière de compositeur au sortir de la seconde guerre mondiale. À 19 ans, il travaille déjà comme compositeur et arrangeur pour l'orchestre de Ted Heath.

C’est en 1955 qu’il écrit sa première musique de film : celle de The Good Companions. En un demi-siècle, il va composer la musique de 400 œuvres du grand et du petit écran.

La télévision, il s’y investit en 1959 en écrivant la partition de la série policière No Hiding Place. Et c’est encore le petit écran qui lui offre son premier succès populaire, en 1961 : Sucu Sucu, thème de la série Top Secret. Quatre ans plus tard, il est appelé à la succession de Johnny Dankworth aux commandes de la musique des Avengers. Il y restera fidèle jusqu’au terme de la dernière saison, en 1977. Laurie Johnson sera d’ailleurs un des piliers des New Avengers produits par la société qu’il a créée avec Brian Clemens. Le duo fera de même pour Les Professionnels qui occuperont la petite lucarne de fin 1977 à début 1983. Bien évidemment, c’est Johnson qui signe le thème et les musiques de cet autre succès britannique.

Parallèlement à ses activités télévisuelles, Laurie Johnson travaille pour le cinéma. On lui doit notamment l’habillage musical de films tels que The first men in the moon et Docteur Folamour en 1964 ou Captain Kronos en 1974. Comme pour la télévision, son implication dans le septième art ne se limite pas à la musique, mais englobe aussi la production. Il possède d’ailleurs, avec le producteur et réalisateur John Hough, la société Gainsborough Pictures.

Au cinéma et à la télévision, Johnson ajoute encore la scène en écrivant les partitions de la comédie musicale Lock up your daughters, un succès des années 60 qui sera adapté au cinéma en 1969.

Il compte aussi à son actif l’écriture d’une symphonie et de plusieurs suites dont une a été écrite, à la demande de la Royal Air Force, pour le cinquantième anniversaire de la bataille d’Angleterre. Enfin, dans les années 90, il a fondé le London Big Band avec lequel il s’est notamment produit dans les salles mythiques londoniennes que sont le Royal Festival Hall et le Royal Albert Hall.

Site officiel de Laurie Johnson

Retour à l'index

2.3 Howard Blake

C’est à Londres que Howard Blake voit le jour le 28 octobre 1938. C’est par le cinéma et la télévision qu’il entame sa carrière. À la télévision, il signe les musiques de plusieurs épisodes de la saison 6 des Avengers et au cinéma, celles de The Duellists (1977), de Flash Gordon (1980) et, surtout, de The Snowman. Contant l’amitié entre un petit garçon un bonhomme de neige, ce dessin animé connaît un énorme succès à sa sortie en 1982. Cela reste, aujourd’hui encore, l’œuvre musicale la plus connue de Blake.

Compositeur prolifique, on lui doit des pièces de musique de chambre, de nombreux concertos et des musiques de ballet et de théâtre. Il a d'ailleurs composé, à la demande du Royal Festival Hall un concerto pour piano pour le trentième anniversaire de la Princesse Diana.

Site officiel d'Howard Blake

Retour à l'index


3. Les bandes originales

 


Il n'existe aucune bande originale des trois premières saisons de la série. Seul leur thème principal a été commercialisé. Cette composition de Johnny Danksworth figure sur quelques compilations (voir la rubrique qui leur est consacrée).

Les bandes originales disponibles concernent les saisons 4, 5, 6, 7 et 8. Toutes les musiques disponibles ont été composées par Laurie Johnson.

3.1 50 years of the music of Laurie Johnson/Volume 1

50 years of the music of Laurie Johnson/Volume 1

Coffret de trois CD/Box en carton/CDs présentés individuellement en boîtiers cristal :

CD1 : The Avengers/Original soundtrack recordings
CD2 : TV and film themes & Concert hall work
CD3 : Royal military spectacular


Compositeur :
Laurie Johnson

Sortie :
octobre 2007

Référence : Demon Edsel/EDSD 2017

C'est bien évidemment le premier CD de cet ensemble que nous avons examiné sous toutes ses coutures.

CD1 : The Avengers/Original soundtrack recordings

CD de 35 plages, toutes relatives aux Avengers

Thèmes d’ouverture et de fermeture de la saison 6/Tag Scene/
Musiques d’épisodes des saisons 4, 5 et 6


Compositeur : Laurie Johnson

Sortie : octobre 2007

Référence :
Demon Edsel/EDSD 2017/1

Tracklist

01 The Avengers theme (Main titles music)
02 Dead's man treasure
03 Escape in time
04 What the butler saw
05 Honey for the Prince
06 Invasion of earth men (Section A)
07 Invasion of earth men (Section B)
08 Joker (Gramophone Record)
09 Joker (Episode Title Music)
10 Return of the Cybernauts
11 Quick quick slow death (Section A)
12 Quick quick slow death (Section A)
13 A funny thing happened on the way to the station
14 The superlative seven (Section A)
15 The superlative seven (Section B)
16 The superlative seven (Section C)
17 The superlative seven (Section D)
18 Murdersville (Section A)
19 Murdersville (Section B)
20 Murdersville (Section C)
21 Mission highly improbable (Section A)
22 Mission highly improbable (Section B)
23 From Venus with love (Section A)
24 From Venus with love (Section B)
25 From Venus with love (Section C)
26 The see-through man (Section A)
27 The see-through man (Section B)
28 The see-through man (Section C)
29 The see-through man (Section D)
30 The see-through man (Section E)
31 Hidden tiger (Section A)
32 Hidden tiger (Section B)
33 The living dead
34 Tag scene
35 The Avengers theme (End titles music)

Contenu

Ce CD présente les bandes sonores des Avengers dans leur version originale. Les orchestrations sont donc identiques à celles que l’on entend dans les épisodes. Par la force des choses, toutes les pistes sont en mono. Elles ont été remastérisées sous la supervision de Laurie Johnson, auteur de l’ensemble des musiques présentées ici.

L’album démarre et se clôture avec les thèmes d’ouverture et de fermeture de la saison 6 (saison Tara King). Le thème récurrent Tag Scene, qui accompagne les épilogues de cette même saison, figure en avant-dernière piste du CD. Comme pour leur donner plus d’authenticité, ces trois plages sont précédées de l’annonce de leur titre par l’ingénieur du son telle qu’elle apparaît dans les bandes masters.

Le reste du disque est constitué de musiques écrites pour onze épisodes de la saison 5 (La chasse au trésor, Remontons le temps, Le joker, Le retour des cybernautes, Une petite gare désaffectée, Le dernier des sept, Le village de la mort, Mission très improbable, Bons baisers de Vénus, L’homme transparent, Le tigre caché et Le mort vivant), trois épisodes de la saison 4 (Les espions font le service, Du miel pour le Prince et La danse macabre) et un épisode de la saison 6 (L’invasion des Terriens). On note aussi la présence de la version instrumentale de la chanson Meine liebe, meine rose entendue dans Le joker.

Présenté en boîtier cristal, le CD est accompagné d’un livret de 12 pages. On y trouve une courte biographie de Laurie Johnson, un texte où ce dernier détaille son travail sur la série et, surtout, une présentation détaillée des 35 plages de l’album. Le dos de couverture vaut à lui seul le détour : il présente une photo de Diana Rigg extraite du célébrissime épisode Le club de l’enfer.

Notre avis

Ce CD est le disque de référence des Avengers. Si vous ne devez en choisir qu’un, optez pour celui-là sans hésiter ! Sorti en octobre 2007, trente ans après l’arrêt de la série, il est venu combler l’impatience des aficionados qui l’attendaient depuis des décennies. La qualité sonore est remarquable : les enregistrements monophoniques effectués il y a quarante ans ont été remastérisés avec grand soin. On apprécie particulièrement d’y retrouver, dans leur version originale, le thème Tag Scene et quelques musiques très attendues comme celles des épisodes Le joker ou La chasse au trésor.

En revanche, on aurait aimé y voir figurer d’autres titres qui nous semblaient incontournables, comme Pandora ou le thème récurrent We’re needed qui accompagne une partie des scènes introductives et les épilogues de la saison 5.

Autre petite déception, les thèmes principaux d’ouverture et de fermeture sont ceux de la saison 6. Outre le fait que le premier figure déjà sur l’album Cult TV themes by Laurie Johnson édité trois ans plus tôt, on aurait préféré les moutures des saisons 4 ou 5 qui nous paraissent plus emblématiques et qui n’ont jamais été éditées dans leur version télévisée.

Peut-être serons-nous exaucés grâce à un hypothétique volume 2 ? Les producteurs n'en écarteraient pas l'idée, mais attendraient de mesurer le succès de ce premier volume pour passer (ou non) à l'action. Une raison supplémentaire pour acquérir ce volume 1. D'autant que son prix est particulièrement raisonnable.

CD2 : TV and film themes & Concert hall work

CD de 23 plages, dont 1 relative aux Avengers

Thème des New Avengers

Compositeur : Laurie Johnson

Sortie : octobre 2007

Référence : Demon Edsel/EDSD 2017/2


Tracklist

02 The New Avengers
01 et 03 à 23 : autres titres

Contenu

Le deuxième CD de ce coffret regroupe une série de thèmes composés par Laurie Johnson pour les petit et grand écrans. On y trouve le thème principal des New Avengers, non pas dans sa version originale, mais dans la version réorchestrée par le London Studio Orchestra. C’est la même qui figure sur le CD The Avengers/The London Studio Orchestra sorti chez Varèse Sarabande en 1995 et décrit ci-après.

Notre avis

Ce CD n’apporte rien qui ne soit déjà disponible dans l’univers des Avengers. Mais comme il fait partie intégrante du coffret contenant le CD1…

N.B. : Nous ne détaillons pas le CD3 qui ne contient rien concernant les Avengers.

Retour à l'index

3.2 50 years of the music of Laurie Johnson/ Volume 3


Coffret de trois CD/Box en carton/CDs présentés individuellement en boîtiers cristal

CD1 : The New Avengers/Original soundtrack recordings
CD2 : Music from the stage musicals lock up your daughters and the four musketeers
CD3 : Film scores & TV themes and performances by the London Big Band


Compositeur : Laurie Johnson

Sortie : 2 février 2009

Référence :
Demon Edsel/EDSD 2027

Comme pour le volume 1 de 50 years of the music of Laurie Johnson (voir ci-dessus), le premier CD du coffret est le seul consacré à la série. Raison pour laquelle nous avons limité notre examen à celui-ci.

CD1 : The New Avengers/Original soundtrack recordings

CD de 62 plages, toutes relatives aux New Avengers

Thèmes d’ouverture et de fermeture/Musiques complètes de trois épisodes/
Autres thèmes d’épisodes en version originale ou réorchestrée


Compositeur : Laurie Johnson

Livret de 16 pages


Sortie : 2 février 2009

Référence : Demon Edsel/EDSD 2027/1

Tracklist

01-14 The Midas Touch – complete episode score – 14 cues

01 Freddy sees the Midas guards
02 Main titles
03 Search continues by Midas guards
04 The airport chase/resume Freddy
05 Professor Turner and obsession with gold
06 Turner/Purdey and Gambit give chase
07 Walk away
08 Red mask party music
09 Contamination
10 Freddy's death, driving over cliff
11 Purdey at Pilton Down
12 Purdey, a prisoner
13 Three to the rescue
14 End titles

15-37 : To Catch A Rat – complete episode score – 23 cues


15 Eastern Bloc border
16 The trapeze
17 Main titles
18 Episode titles
19 Gunner hit by swing - flashback
20 Gunner at the farm
21 Gunner on the move
22 Gunner hit by ball
23 Gunner outside church
24 Flyer arrives at church
25 Flyer at the second church
26 Gunner runs for it
27 Gunner on the phone
28 Purdey on the trail
29 Purdey attacks Cromwell
30 Gunner watching from tree
31 Purdey in her flat
32 Afternath
33 Derelict picture palace
34 Cromwell in the shadows
35 Gun draw on Purdey
36 Cromwell shoots Gunner - end of episode
37 End titles

38-56 : House Of Cards – complete episode score – 19 cues

38 Mike Gambit's Pop Fans drilled by Purdey
39 Pop Fans riot and Vasil is rescued
40 Main titles
41 Episode title
42 Perov's suicide
43 Mock funeral at crematorium
44 The plot thickens
45 Miller arrives at Steed's home
46 Gambit and Spence's judo fight
47 The Bishop despatches his attacker
48 Purdey investigates
49 Steed's date
50 Olga with gun, disarmed by Steed
51 Crematorium
52 Perov plots to kill Purdey
53 Purdey's flat
54 Gambit the rescue
55 Purdey triumphs over Perov
56 End Titles

57 The Cybernaut attacks (with sound effects)
58 Tale Of The Big Why
59 Obsession
60 Cat Amongst The Pigeons
61 A Flavour Of The New Avengers
62 End Titles (reprise)


Contenu

L'essentiel de ce CD reprend les enregistrements originaux des musiques composées pour la série. Il s'agit donc des mêmes versions que celles utilisées à la télévision. Ces musiques, présentées en mono, occupent les 57 premières pistes de l'album. Les pointilleux noteront que ces enregistrements ne sont en fait qu'au nombre de 53 puisque les thèmes d'ouverture et de fermeture de la série apparaissent chacun à trois reprises.

Le CD est principalement consacré aux musiques de trois des premiers épisodes des New Avengers : Le baiser de Midas (14 pistes), Pour attraper un rat (23 pistes) et Le château de cartes (19 pistes). Les trois ensembles sont systématiquement présentés de la même manière : d’abord, la (ou les) musique(s) du prologue, le thème d’ouverture, l’ensemble des musiques de l’épisode et, enfin, le thème de fermeture. Ensemble, ils couvrent les 56 premières plages de l’album.

La 57e piste propose une des musiques de l’épisode Le retour des cybernautes accompagnée d’effets sonores, soit, dans le cas présent, une scène de bagarre.

Les plages 58, 59 et 60 ont la particularité d’être en stéréo puisqu’il s’agit de réenregistrements. En l’occurrence, ceux de musiques des épisodes La grande interrogation, Obsession et Un chat parmi les pigeons. Contrairement aux 57 premières pistes du CD, ces trois morceaux ne sont pas une première puisqu’ils figuraient déjà dans des albums précédemment publiés. Ils avaient été enregistrés en 1980 par le London Studio Orchestra et avaient été publiés la même année sur le LP The Avengers/The New Avengers/The Professionals (voir plus loin).

A Flavour of the New Avengers apparaît en avant-dernière piste du CD. Cet enregistrement, d’une durée de sept minutes, avait été édité en 45 tours de longue durée au début de la diffusion de la série en Grande-Bretagne. Il mêle, en mono, des extraits de musiques et de dialogues d’épisodes, dont Le repaire de l’aigle qui inaugurait les deux saisons des New Avengers.

Enfin, le CD revient à la stéréo pour son ultime plage qui est la reprise du thème principal par le London Studio Orchestra. Cette version était déjà disponible en LP et CD aux côtés des réenregistrements des musiques de La grande interrogation, Obsession et Un chat parmi les pigeons.

Le livret de cet album est plus important que celui du volume consacré aux Avengers : 16 pages contre 12. Il présente une biographie du compositeur Laurie Johnson ainsi qu’un long article de ce dernier à propos des New Avengers.

Le reste du livret détaille les différentes pistes de l'album et présente un résumé des épisodes dont sont extraites les plages sonores.

Notre avis

D’abord, c’est la première fois que des enregistrements originaux des New Avengers sont édités. Certes, ils le sont en monophonie (c’était le standard audio de la télévision de l’époque), mais ils sont d’une très grande qualité sonore. Nous avions déjà décerné ce même bon point au volume 1 consacré aux Avengers. Ce mérite est d’autant plus à souligner qu’il ne s’applique pas vraiment au 2e coffret de ces 50 Years of the music of Laurie Johnson qui était dédié aux Professionals (ceux qui l’ont écouté ne nous démentiront pas).

La deuxième raison de notre enthousiasme tient à ce que cet album est véritablement complet. Outre les 57 premières plages inédites, il réunit tout ce qui a déjà été édité en matière de musique des New Avengers sous la houlette de Laurie Johnson, à l’exception d’une autre réorchestration du thème principal. En d’autres mots, il suffit d’acquérir cet album pour disposer de toutes les musiques des New Avengers jamais publiées (hormis, bien sûr, les innombrables reprises du thème principal par des musiciens au talent fort variable).

Enfin, il convient de reconnaître que, même si ce CD n'est pas vendu à l'unité, le coffret qui le contient est disponible pour un prix modique. À sa sortie, nombre de sites britanniques de vente en ligne (Amazon, HMV etc…) l'affichaient aux environs de 7 £.

Cela étant, comme rien n’est parfait, c’est dans le livret de 16 pages que nous avons trouvé un motif de regret : la biographie du compositeur est un parfait copié-collé de celle du volume 2 consacré aux Professionals qui était elle-même le copié-collé du volume 1 dédié aux Avengers ! Les textes sont rigoureusement identiques et il n’y a que la mise en page et les visuels qui diffèrent. Pour rester honnêtes, nous conviendrons que, par nature, la biographie d’un homme n’évolue que fort peu en un an et que ceux qui acquièrent ce CD ne possèdent peut-être pas les deux autres.

Par ailleurs, il aurait peut-être été judicieux de préciser que les musiques composées pour certains épisodes ont été réutilisées pour d’autres. Les observateurs « sonores » ne manqueront pas de remarquer, entre autres, que les musiques enregistrées pour Pour attraper un rat réapparaissent telles quelles dans l’épisode Les gladiateurs.

En revanche, d’autres textes du livret sont particulièrement intéressants, comme l’article que Laurie Johnson consacre à la mise en chantier des New Avengers. Il y explique notamment comment il a composé le thème principal de la nouvelle série : il venait de quitter son bureau des studios Pinewood et s’apprêtait à se rendre au restaurant lorsque, dans les escaliers, il dit avoir « entendu » cette musique qu’il s’est empressé de coucher sur papier. Assez rapidement puisqu’il précise n’être arrivé au restaurant qu’avec 15 minutes de retard !

Une anecdote, parmi d'autres, qui donne une saveur certaine à ce livret.

Bref, à l’instar du volume 1 consacré aux Avengers, ce CD est à l’évidence la référence absolue pour tout ce qui touche à la musique des New Avengers.

Retour à l'index

3.3 The Avengers/The London Studio Orchestra

The Avengers/The London Studio Orchestra

CD de 24 plages, dont sept relatives aux Avengers

Thèmes des Avengers et des New Avengers/Musiques d’épisodes des saisons 5, 6, 7 et 8

Compositeur : Laurie Johnson

Sortie : 1995

Référence : Varèse Sarabande/VCD 47270

Tracklist

01 Main title (The Avengers)
02 Pandora (The Avengers)
03 The Joker (The Avengers)
04 Main title (The New Avengers)
05 Cat amongst the pigeons (The New Avengers)
06 Obssession (The New Avengers)
07 Tale of the big why (The New Avengers)
08 à 24 : autres titres

Contenu

Ce CD présente sept musiques composées pour les Avengers et les New Avengers. Il s’agit de l’édition numérique de morceaux publiés en vinyle en 1980 en Grande-Bretagne et en 1982 aux États-Unis (voir ci-après). Il s’agit de réorchestrations interprétées par le London Studio Orchestra sous la direction de Laurie Johnson, compositeur des différents thèmes et musiques. Elles ont été enregistrées le 25 février 1980 au Music Centre de Wembley, un studio où furent enregistrées de nombreuses musiques, tant de films ( Rien que pour vos yeux, un des chefs-d’œuvre de la saga James Bond) que de séries télévisées (nombreux épisodes de Cosmos 1999).

Outre les thèmes des Avengers et des New Avengers, le CD inclut les musiques composées pour un épisode de la saison 5 (Le joker), un épisode la saison 6 (Mademoiselle Pandora), deux épisodes de la saison 7 (Un chat parmi les pigeons et La grande interrogation) et un épisode de la saison 8 (Obsession).


Notre avis

Si les sept titres répertoriés ici ont été réorchestrés, ils l’ont été par leur compositeur ; ce qui leur confère un cachet d’authenticité indéniable. Ce CD reste aussi le seul moyen d’écouter l’excellente musique de l’épisode Mademoiselle Pandora (Avengers/saison 6).

Retour à l'index

3.4 Music from The Avengers/The New Avengers/The Professionals


Music from The Avengers/The New Avenger The Professionals

LP de 14 plages, dont sept relatives aux Avengers

Thèmes des Avengers et des New Avengers/Musiques d’épisodes des saisons 5, 6, 7 et 8

Compositeur : Laurie Johnson

Sortie : 1980

Référence : Unicorn-Kanchana/KPM 7009

Tracklist

Face A

01 Main title (The Avengers)
02 Obsession (The New Avengers)
03 Cat amongst the pigeons (The New Avengers)
04 The Joker (The Avengers)
05 Tale of the big why (The New Avengers)
06 Pandora (The Avengers)
07 Main title (The New Avengers)

Face B

Autres titres (The Professionals)

Contenu

S’agissant des Avengers, les pistes de ce LP sont rigoureusement identiques à celles du CD The Avengers/The London Studio Orchestra présenté ci-dessus. Nos commentaires sont donc les mêmes que pour le CD.

Notre avis

Retour à l'index

3.5 Cult TV themes by Laurie Johnson

Cult TV themes by Laurie Johnson

CD/LP de 21 plages, dont six relatives aux Avengers

Thèmes des Avengers et des New Avengers/Tag Scene/Musiques d’un épisode de la saison 5 et extraits d’épisodes de la saison 7

Compositeur : Laurie Johnson

Sortie : 2004

Référence CD : Castle Music (Sanctuary Records)/CMQCD 944

Tracklist

Face A

08 Meine liebe, meine rose
09 The Avengers
10 The Avengers (Thorson theme)
01-07 et 11-12 : autres titres

Face B


02 The New Avengers
08 The Avengers (Tag Scene)
09 A flavour of the New Avengers
01 et 03-07 : autres titres

Contenu

Outre les versions commerciales les plus répandues des Avengers et des New Avengers, ce CD/LP inclut « A flavour of the New Avengers ». Le titre, d’une durée de sept minutes, mêle musiques et extraits de dialogue (en anglais) de plusieurs épisodes dont Le repaire de l’aigle. L’album propose également le thème principal de la saison Tara King en version originale, Tag Scene en version réorchestrée, ainsi que la version chantée de Meine liebe, meine rose entendue dans l’épisode Le joker (saison 5).

Notre avis

À la fois publié en CD et en LP, cet album était jusqu'en février 2009 le seul à proposer A flavour of the New Avengers (et donc le thème des New Avengers dans sa version originale). La chanson Meine liebe, meine rose reste inédite. Jusqu’à octobre 2007, c’était aussi l’unique support permettant d’écouter le thème principal de la 6e saison dans sa version originale.

Retour à l'index

3.6 The rose and the gun


The rose and the gun

CD de 19 plages, dont trois relatives aux Avengers

Thèmes des Avengers et des New Avengers/Tag Scene

Compositeur : Laurie Johnson

Sortie : 1992

Référence : Unicron-Kanchana/FLY CD103

Tracklist

05 The Avengers (Theme)
06 The Avengers (Tag Scene)
07 The New Avengers (Theme)
01 à 04 et 08 à 19 : autres titres

Contenu

La version du thème des Avengers qui figure sur ce CD est une réorchestration qui n'apparaît pas sur beaucoup d'autres supports.
En revanche, celle des New Avengers est la plus connue et la plus répandue. Ce disque présente aussi la version réorchestrée de Tag Scene.

Notre avis

À sa mise sur le marché, ce CD comportait une piste jamais éditée jusqu’alors : Tag Scene. Depuis, cette version réorchestrée a été incluse à d’autres albums et sa version originale a été éditée en 2007. Reste la version du thème des Avengers, peu courante sur les autres albums commercialisés.

Retour à l'index

3.7 The Professional : The best of Laurie Johnson

The Professional : The best of Laurie Johnson

CD de 21 plages, dont trois relatives aux Avengers

Thèmes des Avengers et des New Avengers/Tag Scene

Compositeur : Laurie Johnson

Sortie : 1998

Référence : Redial – PolyGram/PY899

Tracklist

01 The Avengers
02 The New Avengers
21 The Avengers (Tag Scene)
03 à 20 : autres titres

Contenu

Le contenu de ce CD est sensiblement le même que celui de The rose and the gun détaillé précédemment. S’agissant des Avengers et des New Avengers, il dispose des trois mêmes plages.

Notre avis

Étant quasiment un clone de The rose and the gun, cet album n’apporte rien de plus par rapport au premier cité.

Retour à l'index

3.8 The Avengers/Original 1969 Season Score : Laurie Johnson et Howard Blake


The Avengers/Original 1969 Season Score

CD de 16 plages, toutes relatives aux Avengers

Thème d’ouverture et musiques d’épisodes de la saison 6

Compositeur : Laurie Johnson et Howard Blake

Sortie : CD réalisé pour la promotion d'Howard Blake/Non commercialisé

Tracklist

01 The Avengers theme
02 Whoever shot poor George oblique strok Xr40
03 Noon Doomsday
04 The interrogators
05 Take me to your leader
06 My wildest dream
07 Who was that masked man I saw you with
08 The game, part 1
09 The game, part 2
10 The game, part 3
11 The game, part 4
12 The game, part 5
13 The game, part 6
14 The game, part 7
15 The game, part 8
16 The game, part 9

Contenu

Ce CD regroupe une partie des compositions d’Howard Blake, le musicien appelé à écrire les musiques de plusieurs épisodes de la sixième saison des Avengers. Réalisé aux seules fins de promotion de l’auteur, ce CD n’a pas été commercialisé et n’est pas un modèle de qualité sonore. Il offre néanmoins la possibilité d’écouter, sans les effets sonores de la réalisation finale, les musiques des épisodes George et Fred, Je vous tuerai à midi, Interrogatoires, L’homme au sommet, Mon rêve le plus fou, Affectueusement vôtre et Jeux.

Une seule composition de Laurie Johnson apparaît sur cet album hors commerce : le thème d'ouverture de la saison 6.

Retour à l'index


 4. Les compilations

Les trois thèmes principaux des Avengers (Saisons 1 à 3/Saisons 4 à 6/New Avengers ) ont fait l’objet d’édition en disque, d’abord vinyle, puis compact. Si les versions enregistrées pour la télévision apparaissent dans quelques rares bandes originales (voir Les bandes originales ), la plupart des versions disponibles dans le commerce sont des réorchestrations, généralement dirigées par leur compositeur respectif.

Petit tour d’horizon de quelques compilations, choisies parce qu’intégrant un visuel des Avengers dans leur pochette.

The Avengers/Thème Dankworth (Saisons 1 à 3)

Dès 1961, le thème des deux premières saisons est commercialisé sur disque vinyle (Colombia). Légèrement réorchestré pour la saison 3, le thème sort à nouveau en disque en 1963 chez Fontana.

Le premier d'entre eux (saisons 1 et 2) est disponible sur la compilation suivante.

ITV 50 Cult Themes (2005)
EMI Virgin Records/VTDCD 748

Ce double CD inclut également le thème de Johnson des saisons ultérieures.

The Avengers/Thème Johnson (Saisons 4 à 6)


C’est la version mythique du thème des Avengers. Enregistrée par l’orchestre dirigé par Laurie Johnson, elle sort en 45 tours sous le label Pye en 1965. Elle est intitulée Theme from the ABC series : The Avengers.

C'est aujourd'hui un collector. On l'aperçoit de temps à autre sur eBay où on pouvait l'acquérir en novembre 2007 au prix de 27 €.

En revanche, la cote d’un autre collector s’est littéralement envolée : l’édition française de ce simple. Mise sur le marché par Vogue sous licence Pye en 1967, elle est intitulée Thème du feuilleton télévisé : Chapeau Melon et Bottes de Cuir (the avengers).

Un exemplaire a été vendu sur eBay en novembre 2007 pour la somme de… 136 € !

Aujourd'hui encore, le thème continue à fleurir dans un nombre incalculable de compilations CD. En voici quelques-unes.

The Avengers and other top sixties TV themes (1998)
Sequel Records NEM CD 976

Agents secrets (2001)
Warner Music/0927-40744-2

The A to Z British TV Themes (1992)
Play it again/PLAY 004

Laurie Johnson… You're needed (2007)
El Records/ACMEM112CD


The New Avengers

Le nouveau thème des… nouveaux Avengers sort en 45 tours, tant au Royaume-Uni qu’en France, à la fin 1976. Il a été réédité à de nombreuses reprises sur diverses compilations, dont celle-ci.

The A to Z British TV Themes/Volume 2 (1994)
Play it again/PLAY 006


La bizarrerie

Curieuse compilation que celle éditée par Play-Time (société française) en 1997.

Non content d’inclure le thème de Chapeau Melon et Bottes de Cuir dans Les meilleurs génériques des séries TV américaines, l’éditeur spécifie dans le livret qu’il s’agit de la version de Johnny Dankworth. Or, on a beau l’écouter et la réécouter, on n’y entend que la version réorchestrée du thème composé par Laurie Johnson.

Négligence ou méconnaissance ?

Retour à l'index


5. Les versions alternatives

Universellement diffusé, le thème des Avengers (ère Johnson) a fait l’objet d’un nombre incalculable d’adaptations dans d’autres styles musicaux. Il y en a vraiment pour tous les goûts : cela va de la reprise très soignée à l’adaptation franchement bâclée.

Voici quelques exemples de ces versions alternatives, piochées au hasard de nos découvertes et de celles des membres du forum de ce site.

5.1 Versions Jazzy

Screen Acid/Various Artists (1999)
Musicrama/Koch

Ce CD réunit 18 thèmes de cinéma et de TV interprétés par différents artistes. La qualité des reprises est assez inégale. Deux thèmes de Johnson figurent sur cet album, dont celui des New Avengers revue par Snowboy.

Écouter un extrait

TV Séries/Misters de l'Ouest (2001)
Sony

Ce CD réunit des musiques de séries et de films passées à la moulinette jazz par les Misters de l’Ouest (ils sont originaires de la Loire !). Une plage est consacrée aux Avengers et deux autres aux New Avengers.

Si le nombre de musiciens n'est manifestement pas pléthorique, cette production a le mérite de l'originalité : elle intègre des extraits de dialogue qui tombent bien à propos… Steed : « Je ne savais pas que vous jouiez de la trompette ? — (Emma) C'est la première fois ! ».

Merci à Milhouse pour l’information et l’extrait sonore.

Écouter un extrait

Laurie Johnson's London Big Band (Volume 2)
Conductor : Jack Parnell (2002)

EMI/Label Horatio Nelson

Une adaptation jazz merveilleusement réussie : elle est livrée par le London Big Band (fondé par Laurie Johnson lui-même), ici placé sous la direction de Jack Parnell.

Outre le thème des Avengers, l’album propose aussi des versions typiquement big band des New Avengers ainsi que des Professionals, autre composition de Johnson pour la télévision.

Écouter un extrait

Retour à l'index

5.2 Versions Dance


Power Themes (12 TV Cult Classic remixes)/Various Artists (1990)
Ronco Silver

Le thème de Johnson est à nouveau passé à la moulinette « dance » sous le nom de The Avengers (Peel the Reel) . Le résultat est de très bonne facture : les auteurs ont eu la riche idée de reprendre des samples de la version originale en y ajoutant des nouveaux instruments et, surtout, des extraits de dialogue. On peut même entendre l’effet sonore qui retentit lorsque le rayon laser de l’espace vient « blanchir » les victimes des méchants de l’épisode Bons baisers de Vénus . Une version très sympa à écouter et réécouter.

Un clip (remarquablement bien monté) de cette version est visible sur Dailymotion.

Écouter un extrait

The T.V. Serials/Remote Control (1992)
WEA Music/WE 833/4509–91209–2

Le thème des Avengers à la sauce musicale qui faisait vibrer les boîtes de nuit au début des années 90. Si la version des Avengers déçoit quelque peu, celles des Envahisseurs et du Prisonnier (avec extraits de dialogues samplés) sont nettement plus réussies.

Le produit est made in France (Toulouse).

Écouter un extrait

Serialement vôtre/Artistes divers (1997)
Concrete Music (Sony/BMG)/LC8280 74321

Version très moderne du thème des Avengers que celle-ci. Nous ne la qualifierions pas d’incontournable.

Écouter un extrait

Mit Schirm, Charme und Melone (Dance version)/Friends of Steed (1998)
ZYX Music/8934–8

À une encablure du nouveau millénaire, le label allemand ZYX proposait une adaptation on ne peut plus dance du thème de Johnson. Le tout décliné en cinq versions : Radio Edit, Club Mix, Jazzy Mix, Rock Mix et... Gaga Mix !

Merci à Klems pour l’information, la pochette et l’extrait sonore.

Écouter un extrait

TeeVee Dance/Various Artists (1998)
Silva Screen

Encore une nouvelle version du thème. Rien de transcendant. Elle a cependant le mérite d'exister.

Écouter un extrait

Laika Sex Machine/Laika & The Cosmonauts (2000)
Yep Roc Records

Reprise très particulière des Avengers que celle livrée en 2000 par le groupe finlandais Laika & The Cosmonauts. À défaut d’être la meilleure, elle n’en est pas moins étonnante.

Écouter un extrait

Retour à l'index

5.3 Versions inclassables

The Avengers – Mit Schirm, Charme une Melone/The Marketts (1968)
Warner Bros (single)

Le thème des Avengers en version… chantée. Oui, oui, ça existe ! Enfin, à défaut de vraies paroles, ce sont plutôt des « lalala » et des « tatata ». Une vraie curiosité aux couleurs résolument sixties. Comme le laisse supposer le titre, il s’agit ici de la pochette du 45 tours sorti en Allemagne.

Écouter un extrait

Theme from « The Avengers/Jerry Murad's Harmonicats (1969)
Colombia Records

Interprétation peu commune que celle qui figure sur cet album : la musique des Avengers jouée… à l’harmonica !

Écouter un extrait

Top T.V. Themes/Royal Artillery Mounted Band (1987)
Lismor Recordings

Étonnant : une version militaire du thème de Johnson. On la doit au très officiel Royal Artillery Mounted Band. Comme quoi, on peut être à la fois fan des Avengers et soldat de sa Gracieuse Majesté.

Écouter un extrait

Retour à l'index

 

©Satellitor (aidé par Estuaire44)

Retour au menu de la FAQ