Un génie, deux associés, une clocheIl était une fois dans l'Ouest

Saga Westerns Spaghetti

Lucky Luke (1991)


LUCKY LUKE
(LUCKY LUKE)

classe 4

Résumé :

Les indiens signent un traité de paix avec les hommes blancs en Arizona, à la fin des années 1800. Plus tard, des pionniers construisent la ville de Daisy Town, mais très vite celle-ci devient invivable à cause des bandits. C'est alors qu'arrive Lucky Luke, le tireur le plus rapide de l'ouest. Celui-ci devient le shérif de Daisy Town et rétabli l'ordre dans la ville. C'est alors que les Dalton arrivent, et font le nécessaire pour que Lucky Luke quitte la ville. Ils veulent alors dévaliser Daisy Town et déclencher une guerre avec les indiens, heureusement, Lucky Luke reviendra et sauvera la situation.

unechance 7

Critique :

Ce n'est clairement pas un bon film ! Réalisé par Terence Hill lui-même, le film est long et pas réussi malheureusement. On retrouve à ses côtés, Ron Carey (Barney Miller, Have Faith, Jack Killian L'Homme au Micro) pour le rôle de Joe Dalton, Bo Gray (Petit Papa Baston, Longmire, L'Affaire Karen McCoy) pour Jack Dalton, Dominic Barto (Rocky IV, Rick Hunter, Espion Modèle) pour William Dalton et Fritz Sperberg (Star-Trek Voyager, Profiler, Walker Texas Ranger) pour Averell.

En vedette féminine, c'est la très jolie Nancy Morgan (Hairapy, Battement de Cœur, Good Dick) que nous trouvons dans le rôle de Lotta Legs, et nous retrouvons Neil Summers (Code Quantum, Y a t-il un Flic pour sauver le Président ?La Morsure du Lézard) en shérif adjoint qui était déjà avec Terence Hill dans Mon Nom est Personne. D'ailleurs on sent que c'est qu'a souhaité faire Terrence Hill : un autre Mon Nom est Personne qui fut l'un de ses plus gros succès. Il a été jusqu'à reprendre une des musiques de Morricone : celle de la horde sauvage pour les frères Dalton. 

ladoublure 3

Malheureusement, ça ne fonctionne pas car la réalisation ne suit pas : c'est mou, ça traîne en longueur et on s'ennuie rapidement. On voit très nettement passer les 1H40 du film. La majeure partie a été filmée à Monument Valley, et dans les décors il n'y a aucune surprise. Ensuite, l'autre chose qui me dérange dans ce film, c'est que Terence Hill s'est évertué à retranscrire certains détails totalement inutiles de la BD pour se rapprocher de celle-ci, mais en a délaissé des plus importants.

Par exemple, je me souviens pas que Lucky Luke était un homme âgé, ensuite à aucun moment du film, Terence Hill ne porte la fameuse tenue du jeans avec la chemise jaune et le petit gilet noir sans manches que porte le héros dans la BD. Mais à côté de ça, on se paie le détail qu'il tire plus vite que son ombre, que Joly Jumper parle, etc. On sent par moment qu'on a souhaité insuffler l'ambiance de la BD dans le film, mais malheureusement je me répète : ça ne fonctionne pas. 

Les frères Dalton sont caricaturaux et à des années lumières des personnages de la BD, et je ne me rappelle pas que Lucky Luke mangeait des fayots non plus. Enfin bref, visiblement après sa période de films avec Bud Spencer, Terence Hill voulait reprendre le western, mais il a pris un coup de vieux et le simple fait de reprendre les même attitudes que 20 ans plus tôt ne fonctionne plus dans les années 90. La musique de Aaron Schröder ne vous laissera pas non plus un souvenir impérissable, tout comme le film d'ailleurs.

Le film ne marchera pas bien, et fera péniblement un peu plus de 1 million d'entrées en France, et ne fera pas de bons scores dans le reste de l'Europe.

Anecdotes :

  • Le film fut ensuite décliné en une série tv l'année suivante de 8 épisodes de 50 mn. Avec Terence Hill et les acteurs incarnant les Dalton qui reprenaient leurs rôles respectifs.

Retour à l'index