Les deux toursUn voyage inattendu (2012)

Saga Tolkien au Cinéma

Le Seigneur des anneaux : Le Retour du roi (2003)


 LE SEIGNEUR DES ANNEAUX : LE RETOUR DU ROI
(THE LORD OF THE RINGS : THE RETURN OF THE KING)

classe 4

Résumé :

La situation devient critique pour la Terre du Milieu. Les armées du Mordor menacent un Gondor très faible. Pour obtenir des renforts, Aragorn devra accepter un lourd héritage. Quand à Sam et Frodon, toujours menés par Gollum, ils arrivent au sinistre col de Cirith Ungol. 

unechance 7

Critique :

 « Je suis l’héritier d’Isildur »

Aragorn

Le passé est quelque chose de pesant. Mais chacun y réagit différemment. Gollum a perdu le contact avec Sméagol, Frodon poursuit l’héritage de Bilbon, Aragorn s’empare du sien pour le dépasser. L’ouverture du film est le récit de la déchéance du hobbit Sméagol. Le mi-temps celui de l’accession au trône d’Aragorn. La conclusion l’apothéose de Frodon.

Le film commence avec la clôture de la guerre contre Saroumane. C’est un duel entre Gandalf et Saroumane qui tourne en la défaveur de ce dernier qui perd son bâton (symbole de son rang) puis se fait assassiner par Grima ! Celui-ci ne profitera pas de son crime longtemps ; Legolas fait justice. Détail important : la mort du magicien livre à la Communauté un Palantir. Celui-ci jouera un rôle à deux moments : une gaffe de Pippin et un défi lancé par Aragorn. La première révèle le plan de Sauron. Le second participe du plan d’Aragorn. Les effets spéciaux pour la pierre de vision sont très bien faits : flammes, lumière vive et, surtout, les acteurs donnent corps à la douleur de toucher cet objet dangereux.

Le plan de Sauron est de frapper Minas Tirith, la « cité blanche » (une merveille architecturale), capitale du Gondor. La salle du trône qui alterne marbre noir au sol et marbre blanc des statues des rois de naguère est splendide, immense, froide dans sa majesté, mais un homme va l’emplir cependant. Le réalisateur a l’habileté de zoomer progressivement sur cet homme qui occupe la place du Roi. Le Gondor n’a plus de roi depuis longtemps et il est gouverné par l’Intendant, une sorte de régent à vie. L’actuel détenteur de cet office est Denethor, qui se trouve être le père de Boromir et de Faramir. John Noble incarne ce serviteur que l’amertume et le désespoir ont rongé. Dénué de sourire, son visage est un masque fermé qui ne dévoile que dédain (pour Gandalf) et mépris (pour Faramir). Pire ! Il refuse de s’effacer devant Aragorn (qu’il connaît sans l’avoir vu) ; un Rôdeur ne saurait exercer le pouvoir. John Noble arrive cependant à donner une grandeur, un charisme à son personnage. Si l’Intendant ne veut pas se battre (puisqu’il est certain de la défaite), Gandalf va ruser avec l’aide de Pippin. Le Hobbit allume les feux d’alarme de Minas Tirith provoquant une réaction en chaîne. De poste en poste, à travers des paysages magnifiques, le message parvient jusqu’au Rohan : « Le Gondor appelle à l’aide » s’exclame Aragorn.  « Et le Rohan répondra » affirme Théoden. Trop peu de mots peuvent rendre la sensation d’honneur et le grandiose de ces quelques paroles.

Pendant ce temps, la situation s’aggrave pour Sam et Frodon. Celui-ci est de plus en plus rongé par l’Anneau et Gollum en profite pour susurrer à son oreille des paroles déplaisantes pour Sam. Il prépare une trahison, Sam le sait mais Gollum est plus malin et parvient à le faire chasser par Frodon. Ils sont alors dans les escaliers venteux qui contournent Minas Morgul, citadelle avancée du Mordor. Un décor dantesque que ces marches noires qui se distinguent mal de la roche brute. Peter Jackson sait trouver les angles pour donner la sensation de hauteur, de raideur et de danger.

ladoublure 3

Trahison de Gollum et trahison de Denethor. En accablant Faramir de mépris et en le traitant à mots à peine couverts et d’une dureté inouïe de lâche, l’Intendant pousse ce dernier à tenter la suicidaire tentative de reprise d’Osgiliath, tombée peu avant. Cette scène est magnifiquement illustrée par une chanson de Pippin et le montage alterne bataille, chant et repas de Denethor. Les tomates-cerises laissent une symbolique trainée rouge-sang (gros plan sur la bouche de John Noble). L’Intendant paiera le prix de sa renonciation. Rendu fou de douleur par la mort (supposée) de Faramir, il est quasiment déchu par Gandalf qui a pris en main la défense de la cité. Ian McKellen est toujours aussi impeccable. Son regard affiche la détermination de Gandalf tout autant que son mépris pour Denethor. La faute de ce dernier aux yeux de Tolkien était de s’être abandonné au désespoir ; c’est un péché majeur. Judas y avait succombé également.

La trahison, c’est aussi ce qu’Aragorn doit rencontrer. Pour trouver de l’aide, il doit suivre le conseil d’Elrond et aller quérir une armée de morts-vivants ; ils ont été maudits par Isildur, le dernier roi, pour ne pas avoir honoré leur serment. Ils n’obéissent à personne mais ils doivent obéissance au Roi. Elrond a reforgé l’épée d’Isildur : elle porte désormais le nom d’Andaril : « Oubliez le Rôdeur, dit Elrond. Devenez celui que vous devez être ». C’est une réponse indirecte à Denethor. L’Intendant a raison de ne pas vouloir s’effacer devant un Rôdeur mais il n’a pas le droit de lui refuser la noblesse et ses droits au trône. Le Chemin des Morts où se rendent Aragorn, Gimli et Legolas, a été soigné par les décorateurs : sinistre, une brume bleutée et une sorte de façade palatiale sèche et dure. L’image de l’armée des morts est impressionnante. L’offre d’Aragorn est simple : « Battez-vous pour nous et regagnez votre honneur ».

Alors que la bataille commence, que les Nazguls sèment la terreur ; Gollum amène Frodon devant un tunnel sombre, puant et…plein de filaments gluants. 

L’antre d’Arachné est un des pires lieux de la Terre du Milieu et c’est tout un passage d’épouvante. Le spectateur est pris à la gorge par l’effroi et maudit le scénario qui mêle espoir et désespoir dans un mélange efficace. La loyauté de Sam sauvera cependant Frodon. Son courage, la colère aussi quand il constate que Frodon a oublié le goût des fraises ou la sensation de l’herbe lui donnent des forces pour mener son maître jusqu’à la Montagne du Destin. Mais Gollum a d’autres projets !

La bataille de Minas Tirith, concomitante, est un moment d’héroïsme tout en étant un morceau de bravoure du réalisateur. Le plus beau c’est la venue des Rohirrim. La harangue de Théoden est portée avec une force qui donne la chair de poule. La charge des Rohirrim, qui disloque les lignes du Mordor, est un passage grandiose, magnifique. Avec un sens du suspens parfait, Peter Jackson fait intervenir d’abord les cavaliers du Rohan puis les morts avec Aragorn pour emporter la victoire. Théoden y laisse la vie (un moment d’émotion rendu très fort par Bernard Hill mais aussi par Miranda Otto) mais Denethor l’avait précédé. La lignée des Intendants a failli. Place au Roi.

Pour donner du temps à Frodon, Aragorn amène ses troupes devant la Porte Noire et charge en première ligne, tels les rois de jadis. Ses droits, il les prouve sur le champ de bataille. Du temps, Frodon n’en a plus. Epuisé, avançant tel un somnambule, il trouve cependant des forces pour accéder au volcan qu’est la Montagne du Destin. Un décor monstrueux, éclairé par des feux d’enfer. Pourtant, l’histoire vacille un instant. L’âme de Frodon cède à la tentation. Sauf que Gollum a d’autres projets. Il avait un rôle à jouer supposait Gandalf. C’est au prix de sa vie que l’immonde créature sauve la Terre du Milieu tout entière !

Frodon et Sam sauront sauvés. Aragorn est couronné et nous avons deux moments d’émotions. Le couronnement en lui-même et, surtout, l’embrassade passionnée entre Aragorn et Arwen. Elle a renoncé à son immortalité pour connaître l’aventure fabuleuse et terrible de la vie, de l’amour et de la maternité. Tout à une fin. La présence des Elfes en Terre du Milieu. Celle de Bilbon et de Frodon sur cette même Terre du Milieu. Le moment des adieux est touchant, émouvant, sans amertume cependant. Contrairement à la crainte d’Elrond, ce futur n’était pas révolu avant d’avoir été. Il y a toujours de l’espoir.

Anecdotes :

  • Sortie Nouvelle-Zélande : 1er décembre 2003. Sortie US et sortie France : 17 décembre 2003

  • Le film a coûté 94 millions et en rapporté 1118.

  • Arachné est la descendante de l’araignée primordiale Ungoliant (cf. Livre des contes perdus)

  • Aragorn, devenu le roi Elessar (« Pierre elfique ») meurt à 210 ans dont 120 de règne. Il aura eu un fils, Eldarion, et plusieurs filles d’Arwen. Le règne d’Eldarion inaugure le Quatrième Age sur lequel Tolkien n’a pas laissé d’écrits.

  • Question : pourquoi les aigles ne transportent-ils pas Frodon avant qu’il n’ait détruit l’Anneau, ce qui lui aurait épargné de longues marches ?

  • En elfique, Arwen signifie « demoiselle royale » ou « Etoile du soir ». Elle est la fille d’Elrond mais aussi la petite-fille de Galadriel.

  • L’épée du Roi est brisée à l’image de celle de Sigurd dans la Volsunga Saga. Dans ce texte islandais, tant qu’elle n’est pas refondue, l’héritier ne peut revendiquer le royaume.

  • Comme le roi Arthur, Frodon ne connaît pas de mort terrestre. Il part sur un bateau au pays des immortels.

  • Aragorn reconstituant le royaume du Gondor est une image de Charlemagne reconstituant l’empire romain.

  • Tolkien voyait le Gondor comme « une sorte de Byzance orgueilleuse, vénérable mais toujours plus impuissante » (dans David Day, L’Anneau de Tolkien)

  • Le Retour du roi est achevé entre la mi-août et la mi-septembre 1948. L'épilogue du livre est alors centré sur Sam Gamegie et ses enfants mais Tolkien se laisse convaincre de l'omettre.
  • Les brouillons du Retour du roi ont été publiés par Christopher Tolkien dans les tomes 8 et 9 de l’Histoire de la Terre du Milieu non traduits en français : The War of the Ring (1990) et Sauron Defeated (1992).

  • Peter Jackson fait son traditionnel caméo en apparaissant sur le vaisseau pirate.

  • La destruction de la Comté par les brigands à la solde de Saroumane n’apparait pas dans le film alors que Frodon l’a vu dans le miroir de Galadriel dans La Communauté de l’Anneau. Dans le roman, « Le Retour du Roi », c’est à ce moment que Grima assassine Saroumane à qui Frodon avait fait grâce.

  • C’est Peter Jackson qui a conçu la tête d’Arachné alors qu’il est arachnophobe !

  • La cité des morts est inspirée de la ville antique de Pétra (aujourd’hui en Jordanie).

  • Le film a remporté 11 Oscars dont meilleur film (première fois qu’un film de fantasy reçoit cette récompense) mais aucun acteur ne sera primé.

  • Petit-fils de J.R.R. Tolkien, Royd Tolkien fait une apparition à l'écran dans le rôle d'un chevalier du Gondor.

  • La scène d'ouverture met en scène la créature Gollum sous sa forme de Hobbit - alors prénommé Sméagol - et sa découverte de l'Anneau unique en compagnie de son cousin Déagol. Dirigée par Frances Walsh, scénariste de la saga et épouse de Peter Jackson, cette séquence dévoile le vrai visage d'Andy Serkis, interprète de Gollum jusqu'alors remplacé par le personnage numérique.

  • Alexandra Astin, la propre fille du comédien Sean Astin, incarne sa fille dans le film.

  • Le décor naturel servant à la scène où Aragorn, Legolas et Gimli quittent le camp Rohirrim pour s'aventurer dans le chemin dans la montagne menant au tombeau des morts est le même que dans la scène d'ouverture de Braindead (1992) : une scène que Peter Jackson situe d'ailleurs à Skull Island, la fameuse île de King Kong.

  • Sean Astin n'est pas le seul à avoir fait face à Arachné. Dans cette séquence, Sam entre dans le champ de dos avec son bras en amorce. Le membre qui apparaît à l'écran n'est, en réalité, pas celui de l'acteur mais celui de Peter Jackson. En effet, la scène a été tournée alors que Sean Astin était absent et c'est donc le réalisateur qui a payé de sa personne pour affronter cette araignée géante.  

  • Dans Le Retour du Roi, les grands battements qu'effectuent Dominic Monaghan et Billy Boyd, lors des célébrations de la victoire à Edoras, sont un hommage de ce dernier à sa petite amie. Danseuse de ballets, celle-ci a dû réaliser les mêmes mouvements durant son apprentissage de la danse quand elle était jeune.

  • L'ultime bataille devant la Porte Noire du Mordor a été tournée dans une zone militaire où l'armée néo-zélandaise effectue ses essais. Aussi, le tournage a été spécialement encadré par les militaires afin d'éviter que les acteurs ne rencontrent une mine ou tout autre débris armés. En outre, plusieurs soldats ont également pris part au film, en gonflant les rangs de l'armée constituée par les hommes du Gondor et du Rohan et emmenée par Aragorn.

  • Viggo Mortensen et Billy Boyd étaient présents sur le plateau lors du tournage du mariage de Sam et Rosie. Les deux acteurs ont joué les convives hors caméra au moment où Sean Astin et sa partenaire s'embrassent afin de les aider en rendant la scène plus authentique.  Il faut savoir que lors d'une des prises, Viggo s'est saisi de Billy et l'a goulument embrassé, à la grande surprise de ce dernier et de l'ensemble du plateau.

Retour à l'index